Aller en haut

Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons d'hommes hétéro pour nos demoiselles ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici

Partagez | 
 

 Rourou ? ft. Ha Neul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Mer 4 Mai - 23:16
Pour une fois, je n’étais pas à la maison. Bon, normal, j’ai pas le droit d’inviter des filles à rester, mais c’est pour notre bien à tous les deux, alors c’est moi qui suit allé chez elle. Un après midi de libre pas utilisé avec William, pour une fois, ça fait un peu bizarre, mais c’est cool ! Puis quoi, c’est une fille ! J’ai l’habitude d’être friendzoné, sauf que là c’est volontaire. Enfin, vu comme on s’est rencontrés je me doute que de toute façon, ça allait pas être le coup de foudre. Mais c’est mieux que rien, puis parait qu’elle est pas très sociable la demoiselle, alors ça me fait plaisir qu’elle le soit avec moi. Ça veut bien dire que je suis pas un cas désespéré non ? Et par ailleurs que je suis pas un mauvais gars. Je serais peut-être pas en mesure de la protéger comme un chef, comme William en rentrant dans le lard d’un gars qui l’enquiquinerait, mais je serais surement capable de faire diversion pour qu’elle puisse s’échapper. Je suis pas courageux, c’est juste que j’aime pas savoir quelqu’un d’autre que moi en danger. Enfin, pourquoi je pense à ça moi ? On est pas dans un roman à l’eau de rose !

Une fois arrivé devant l’appart, je me demande si c’est bien ça. Je sonne une première fois, j’attends, je suis assez patient, j’ai intérêt vu ce que je fais comme études. Puis une seconde. Si ce n’est pas elle, c’est un peu plus casse pieds parce que j’aurais fait le pitre avec un inconnu, mais ce serait pas la première fois, alors écoutez, je sonne une troisième fois et cette fois reste appuyé le doigt sur la sonnette jusqu’à ce que j’entende râler et que la porte s’ouvre. J’affiche mon plus grand sourire. C’est bien Ha Neul et je suis rassuré du coup. Fier de ma connerie je regarde à droite, à gauche « je les ai vu ! Les sales garnements, ils sont partis par-là ! » Mais elle comme moi on sait très bien qui est responsable de cette sonnette enfoncée. « Je peux entrer ? »
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 22 Mai - 17:42

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Pour une fois, j’étais de bonne humeur! (Et oui… parfois ça m’arrivait). La raison était simple : étant en congé et je n’avais pas besoin de sourire bêtement en servant des clients idiots! En plus, Su Han était censé passer la journée avec moi, ce qui m’enchantait grandement. Habituellement, j’avais énormément de mal à faire confiance aux autres, surtout aux mecs, mais il était une exception qu’il me semblait sincère et parce qu’il était adorable (bien que je gardais ça pour moi!). Notre rencontre nous avait aussi plus ou moins rapproché… Je n’étais pas prête de l’oublier cette soirée au karaoke. J’avais souhaitais m’y rendre pour me changer les idées et je n’avais pas été déçue! Le destin avait bien fait les choses !

Une chose m’embêtait cependant… C’était cette foutue sonnette qui n’arrêtait pas de sonner alors que je n’étais pas encore prête. Il pouvait pas me laisser le temps de m’habiller ou il voulait que je l’accueille en petite tenue?! S’il continuait comme ça, je risquais bien de lui faire cette mauvaise surprise un de ces jours! Quoique c’était peut-être un peu trop radical? A réfléchir… Mais il allait m’entendre râler! « J’arrive! » Je criais de ma salle de bain, ne sachant même pas s’il pouvait m’entendre ou si mon voisin allait croire que je lui parlais à travers les murs. Il pouvait toujours m’attendre, c’était hors de question!

Je manquais de tomber à la renverse lorsque tout à coup, la sonnette se mit une troisième fois à retentir mais cette fois-ci, ce satané son ne s’arrêtait pas .. comme si, quelqu’un maintenait son doigt appuyé sur la sonnette. J’allais le tuer!  J’avais encore un gros mal de tête et il osait me faire ça, le garnement! « Je vais le tuer! » Telle une furie, j’ouvris grand la porte avant de le foudroyer du regard. Bien évidemment, je ne tombais pas dans on piège… Il me prenait pour quoi, sérieux? « Ne me prend pas pour une idiote, Su Han! » Je continuais de le regarder droit dans les yeux, les bras croisés et sans l’inviter à entrer. «Je peux entrer ? » En toute franchise, j’avais envie de le faire poireauter un petit moment dehors mais j’avais peur qu’il recommence à sonner et ma migraine n’allait pas apprécier ! « Ouais, rentre. Mais t’inquiète pas mon chou, je me vengerai! Allez, dépêche! » Je le laissais donc entrer avant de lui pointer des chaussons du doigt : « Tu as de la chance que je sois sympa comme noona. Met toi à l’aise! » J’aurai du y mettre des punaises, quelle erreur de débutante! « Bon, qu’est-ce qu’on prévoit pour aujourd'hui? » Lui demandais-je, avec un clin d’oeil. J’étais contente de le voir, d’où un petit sourire qui vint étirer mes lèvres.
;;
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Lun 6 Juin - 10:26
J’ai manqué de me faire taper, mais ça valait le coup, elle est un peu en colère et pourtant elle sourit ! Dis donc, c’est moi qui lui fais cet effet-là ? J’entre avant qu’elle ne change d’avis, j’ai bien vu qu’elle avait hésité ! Noona est sadique quand elle veut, on va éviter de faire en sorte qu’elle soit dans un mauvais jour. Ça a l’air plutôt cool jusque-là, même si je sais que dans un mauvais jour j’aurais juste servi de sac pour qu’elle puisse se vider. Dégueulasse dis comme ça, brrr ! Et quand elle parle de vengeance, alors là c’est le pompon ! J’enlève mes chaussures immédiatement et met les chaussons qu’elle m’a prêté, je suppose que ce sont ceux des invités puisqu’ils sont super grands, y’a pas de taille c’est ça ? J’ai un pied encore plus ridicule dans ce truc énorme. Enfin, je m’en fous hein, moi ça me fait rire, pour une fois que j’ai l’air d’un clown juste parce que j’enfile des chaussons !

Je lève ma main pour lui montrer le disque dur que j’ai mené avec moi et prend le cordon dans ma poche. « Plein de choses, il y a un peu de tout, notamment les dernières sorties. Oui, je sais, c’est mal, mais la plupart je les ais payés en format téléchargeable sur Itunes » oui, la plupart parce que c’est sur que le dernier film sorti au cinéma c’est pas demain qu’on l’aura en dvd. Mais bon, quelle importance ? Je sais que je les achèterais ! « Tu as une préférence ce soir Noona ? Mon disque est plein à craquer, tu as beaucoup de choix, dessins animés, films d’actions, films d’amour » dis-je en faisant des petits cœurs avec mes doigts. Je lui souris et entre un peu plus avant d’aller m’asseoir sur le canapé. Même si je dois dire que je redécouvre la maison à chaque fois, en même temps, j’y ai peu souvent mis les pieds et je suis content, j’ai peur à chaque fois qu’elle me jette dehors parce que j’aurais dit ou fait une gaffe. C’est bête hein ? Je me dis qu’un jour ça arrivera peut-être elle en aura marre de moi comme la plupart des gens, parce que je suis trop gamin, ou parce que je suis trop sur la lune. Enfin, dans tous les cas j’ai l’habitude de profiter du maximum de temps que je peux passer avec ceux qui m’accepte, juste au cas où ! Comme ça je ne garderais que le meilleur. « Noona, j’ai aussi pris des popcorn si tu veux » Je lui tends le paquet à mettre au Micro-Onde. « bon, ça vaut surement pas ceux d’un bon cinéma ou qu’on fait nous-même, mais je me suis dit qu’il valait mieux pas, un accident serait si vite arrivé avec nous » je me moque un peu en imaginant qu’on ait pas mis le couvercle sur la casserole… c’est trop nous !
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Lun 20 Juin - 19:51

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Après avoir pris le temps de le menacer, je laissais Su Han entrer dans mon petit appartement, ravie de le revoir même si je prétendais le contraire. Je n’allais pas lui faire le plaisir de l’accueillir à bras ouverts, surtout pas après le boucan qu’il venait de faire et qui avait eu le don de me mettre à cran. Je n’aimais pas sentir mes oreilles agressées, je subissais déjà assez quand je me trouvais sur les lieux de mon second boulot. Il fallait dire que les enceintes près d’un bar n’était pas toujours une bonne idée quand la musique tournait à fond. Enfin, ce n’était pas vraiment le sujet. Impatiente et curieuse, je demandais à Su Han ce qu’il avait préparé pour aujourd’hui et visiblement il était venu bien équipé. Heureusement car je n’avais rien à lui proposer, surtout niveau film. C’était à peine si je m’asseyais devant ma télé, n’ayant pas vraiment le temps ou n’étant tout simplement pas dans l’état pour ça. Mes gueules de bois pouvaient vraiment être horribles! « J’men fous que tu les aies payé ou non, c’est ton problème ça mon chou! » Lui disais-je avant de m’effondrer sur mon canapé, crevée par la matinée que j’avais subi au café : « Choisi ce que tu veux mais tu peux oublier les trucs d’amour! Puis arrête les aegyos, tu sais bien que ça ne marche pas avec moi! » Je râlais en le voyant faire des coeurs avec ses doigts. Quand je le voyais faire cela, je me rendais compte qu’il pouvait vraiment avoir l’air innocent et adorable et c’était certainement pour cette raison que j’avais aussi facilement baissé les armes avec lui.

Je me rappelais de notre rencontre haute en couleur. J’avais été frustrée par la situation en premier lieu mais finalement j’avais passé un excellent moment grâce à lui et je ne regrettais pas une seule seconde que les choses se soient déroulées de cette manière. Je souriais en y repensant. Je fis de la place à mon invité de marque (si on pouvait dire ça~) et je le vis me tendre un paquet de popcorns. Ca ne m’étonnait même pas de lui, il avait pensé à tout! Adorable. Il était vraiment différent de tous les hommes que j’avais pu rencontrer, tellement différent de lui. Par ailleurs, son sourire me rappelait un peu celui de mon frère lorsqu’on était plus jeune… Cette image me réchauffa le coeur mais je ne souhaitais pas m’y attarder. C’était pas le moment d’être nostalgique après tout. « Comment ça marche ce truc? » Je murmurais en lisant l’expiration à l’arrière du paquet. Je réalisai avec choix que ce n’était pas bien compliqué et je le remerciais de tout coeur d’avoir choisi la solution la plus simple. « C’est parfait. N’ayant pas envie de te voir détruire ma cuisine, je m’en occupe! »

Je me levai pour me rendre dans la pièce en question où je pus m’occuper des popcorns. Le paquet dans le micro-onde, je regardais ce que j’avais dans mes placards et dans mon frigo afin de proposer des trucs à boire : « Tu veux quoi à boire? J’ai de… du soju… de la bière… euh du coca? Ah! Et de l’eau du robinet si ça te dis. Verdict? » Je demandais en prenant toutefois du soju et de la bière avant même d’avoir sa réponse; Me concernant, j’avais tout ce qu’il me fallait et je tenais assez bien l’alcool. J’avais pas mal d’années d’expériences mine de rien… Je préférais en rire plutôt que d’admettre que j’avais un problème à ce niveau. Prenant toutes les boissons qu’il nous fallait ainsi que les popcorns, je peinais à ne rien renverser sur mon chemin. Finalement; j’étais heureuse d’habiter dans un petit appartement. « Piouuuf! Voilà, il y a tout ce qu’il faut là… non? Nous manque plus que le film, tu as choisi? » Est-ce que j’avais bien fait de le laisser choisir? « Et jte préviens, pas de mauvaise surprise! »

;;
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Sam 25 Juin - 22:19
Je reste un peu bête sur le moment et je fais l’innocent « Mais Noona, c’est important, tu imagines si la police débarquait parce que j’aurais pris des films sur internet ? » Je cligne plusieurs fois des yeux, je mens très mal d’ordinaire, mais là je le fais exprès. Je ris et lui fait des Aegyo alors qu’elle me demande de pas en faire. Je ne sais pas trop quoi choisir hm… j’ai bien envie d’un dessin animé. Je commence à branché le disque sur sa télévision et parcours les titres, non, film d’amour, film d’amour, film d’action, oops… film de William, un truc de foot, ça doit être cool, mais je n’ai pas envie qu’elle me torde le cou parce qu’elle sera dans l’action, je sais qu’elle en est capable et je tiens à ma vie. Je trouve enfin ce que je cherche et je m’installe confortablement dans le canapé alors qu’elle récupère le sachet de popcorn. « Du... cocaaaaa s’il te plait Noonaaa » c’est évident, mais j’avais besoin de hurler toute ma joie en levant mes bras au ciel. J’ai mis pause le temps qu’elle revienne avec toute l’artillerie lourde nécessaire à un bon film et croise mes jambes en prenant soin de ne pas poser mes chaussons sur le canapé.

Elle s’est presque jeté, heureusement que je suis plus lourd qu’elle, de pas beaucoup, mais chut, faut pas le lui dire. C’est pas qu’elle est grosse, je précise, c’est moi qui suit dans la phase coton-tige. Je mets play, mais remet pause immédiatement après. « J’ai choisi un dessin animé, Mune gardien de la lune, l’animation vidéo c’est de la tuerie et puis en plus c’est poétique et tout doux, puis super cool pour aller faire de beau rêve je suis sure. Bon, l’humour doit être de mon niveau, c’est-à-dire que ça vole pas très haut mais ça reste gentil. Et rien de vulgaire ! Enfin, je te dis ça mais je l’ai pas vu, c’est juste ce qu’en disent les gens sur internet. Oh, et puis… » Je me rends compte que je parle trop, j’essaye de lui vendre un dessin animé. Bon, d’accord, j’y mets tout mon petit cœur parce que j’ai peur que mes goûts ne lui plaisent pas. En fait, j’avais envie de quelque chose pour me rappeler mon enfance et je crois que ça tombait plus que bien… mais si elle n’est pas dans le mood, je ne sais pas quoi faire ? Enfin, voilà je lui fais un grand sourire de gamin avec les yeux du chat botté en prime, sans doute. « Je parle trop ? Je lance ou tu veux autre chose Noona ? »
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 28 Juin - 11:26

Rourou?

Su Han & Ha Neul

J’écoutais Su Han faire son numéro en essayant de ne pas me laisser avoir en souriant bêtement : je ne voulais surtout pas l’encourager à faire des aegyos. Il avait beau être adorable, il était surtout une pile électrique quand il le voulait et je n’étais toujours pas très bien réveillée ni très patiente. Grâce à lui, je devais toutefois admette que je me sentais quand même un peu plus légère et que passer du temps avec cet enfant me faisait un bien fou. C’était un peu comme si j’étais restée trop longtemps sous l’eau et que je remontais enfin à la surface, l’oxygène remplissant enfin mes poumons. Une bouchée d’air frais. Cette folie qu’il apportait dans ma vie était plus qu’agréable et j’étais d’autant plus ravie de l’avoir à mes côtés. Cela ne signifiait pas pour autant que j’allais mettre ma mauvaise humeur habituelle de coté et que j’allais lui faire le plaisir de briser la carapace qui entourait mon coeur. Même pour lui, ça n’allait pas facile. « Raconte pas de bêtise et choisis plutôt un film pendant que je prépare le reste! »

L’enfant qu’il pouvait être me demanda bien évidemment du coca et je fus assez gentille pour lui apporter, sans trop râler. J’étais ravie de constater que je n’avais rien perdue en cours route et ce fut avec d’autant plus de plaisir que je m’écroulai sur le canapé, écrasant presque mon invité. C’était pas comme si j’allais l’étouffer, pas vrai? Peut-être qu’il fallait que j’essaie tiens… J’avais quand même des pensées violentes parfois, remarquais-je en ébouriffant ma frange. Ma concentration se reporta ensuite sur le film, curieuse de savoir ce qu’il avait choisi. Je ne pensais pas que ma question allait débouler sur un monologue de la part de mon jeune ami. Malgré moi, un sourire m’échappa quand je le vis s’exprimer avec des étoiles dans les yeux. Il était parfois intenable, mais il n’en restait pas moins adorable pour autant, un enfant! . « Je parle trop ? Je lance ou tu veux autre chose Noona ? » Me demanda-t-il alors, les yeux brillants et un grand sourire. Il m’énervait à être si mignon! « Ne me regarde pas avec ces yeux là! » Râlais-je dans un premier temps : « Lance juste le film. J’espère qu’il est aussi bien que tu le dis! » Je m’enfonçais un peu plus dans le canapé et j’attrapai un plaid pour nous couvrir, les popcorns entre nous. « Tiens » Je lui donnai une canette de coca à et en prit une également pour moi.

Dès les premières secondes du film, je fus assez intriguée par l’histoire qui était racontée, plaçant le contexte du film. L’animation était en effet réussie, bien que je ne m’y connaissais pas le moins du monde dans ce domaine. En tout cas, j’aimais bien même si je ne comprenais pas ce que les filles pouvaient trouver à ce mec Soleil où je ne sais quoi. S’évanouir? Réveillez vous les filles, c’est un abruti! Les sourcils froncés, je pestais ainsi dans ma tête avant de m’adoucir en voyant des personnages moins extravagants. « Ce sont des bougies….? » Je demandai, surprise. « Les dessins sont mignons. Ah! On dirait toi celui-la! Regarde, il court partout et fait des bêtises. Un vrai enfant, comme toi » Je tirai la langue à Su Han tout en prenant une bonne poignet de popcorns.


;;
[/b][/color]
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Lun 4 Juil - 21:26
Je m’exécute rapidement, je choisis ce qui est le plus intéressant pour nous deux et finalement c’est un dessin animé. Bon, pas avec du dessin, mais plutôt du 3D, quelque chose d’assez bien fait pour que tout le monde puisse suivre. Je mets pause le temps que Noona arrive et récupère mon coca au passage pendant que je lance le film après lui avoir expliqué de quoi il s’agissait. Je crois que ça lui plaira, j’espère, enfin, c’est pas facile de savoir avec Ha Neul, mais bon, je compte sur sa franchise pour me dire ce qu’elle en pense.

Noona pose beaucoup de questions, elle parle aussi du personnage principal, apparemment il me ressemble et je me mets à rire à sa première bêtise. « haha oui on dirait vraiment moi, dans la vraie vie je suis tellement pas doué ! Et oui elle s’appelle Cire, c’est trop mignon ! » Je souris comme un gosse avec ma première bouchée de popcorn et ouvre doucement la canette pour ne pas faire trop de bruit. Je crois qu’on est dedans tous les deux. Je glisse ma tête en la faisant rouler doucement ainsi que mon épaule pour me rapprocher de Noona sans renverser. « Il est tellement cliché le mec soleil, le pire c’est qu’il y en a plein dans la vie des comme lui » Je fais beaucoup de comparaisons, enfin, depuis qu’elle a dit qu’il était comme moi le petit Mune là. Puis il fait son bruit bizarre. Je souris à chaque fois. C’est ce que j’adore dans les dessins animé, un rien peut être mignon. Je mors ma lèvres et la regarde « hey si tu aimes celui-là j’ai aussi Zootopia qui est pas mal, mais ça sera pour une prochaine fois si tu veux » J’essaye de ne pas beaucoup parler pour qu’on puisse se concentrer.

Je crois qu’on est à peu près à la moitié ? Ou plus ? En tout cas, Cire et Mune se sont rapprochés, il est super délicat avec elle dans l’eau… en vrai je crois que j’aurais fait pareil, mais il est bien moins maladroit que moi, j’ai beau être doux, je n’y arrive qu’à force de beaucoup de concentration… je me demande si Ha Neul apprécie toujours ? Je sens que ça tourne un peu vers le lien amoureux avec la fille et elle avait dit pas de film à l’eau de rose… j’espère que je ne vais pas me faire taper sur les doigts, à la base c’est censé être un groupe, y’avait pas forcément un couple dedans… arg, bon, tant pis, en tout cas c’est super joli puis tout en douceur… j’aimerais avoir sa chance moi ! « Oh le veinard… » Il a presque eu droit à un bisou ! Si seulement, si seulement !
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 7 Juil - 15:05

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Je ne m’étais pas posée devant un film depuis bien longtemps, je ne me souvenais même pas de la dernière fois où j’avais posé les pieds dans un cinéma. Je me rendais compte que ça me manquait, ce petit moment de confort en s’évadant dans un film. J’étais d’autant plus ravie d’être avec quelqu’un, me laissant aller à quelques remarques, une de mes mauvaises habitudes. J’entendais encore dans un coin de ma tête, mon grand frère et de ma mère râler lorsqu’on regardait des films en famille. Je ne pouvais pas m’empêcher de parler, tout comme mon père par ailleurs. Cela me manquait, les moments en famille. Des moments simples en apparence mais qui m’étaient pourtant terriblement chers.

« Oh, tu peux le dire ça! » Je taquinais une nouvelle fois Su Han qui se disait pas doué dans la vie, je ne pouvais qu’approuver, notamment pour le grand plaisir de l’embêter un peu plus. Cela me mettait un peu plus de bonne humeur, ma migraine s’étant visiblement envolée. « Je me demande ce que les filles peuvent trouver à ce genre de spécimen, sérieux. » Ce mec pouvait être un bel exemple des personnalité que je ne supportais pas. Tellement de gens avait une estime trop haute d’eux même… ça me désolait et m’énervait toujours au plus haut point. « Si c’est du même genre, met le de côté. Ca m’intéresse! » Faut croire que j’avais toujours une préférence pour les dessins animés, comme lorsque j’étais plus jeune. En même temps, ça permettait de retomber en enfance. J’arrivais plus à me détacher dans ce cas là que dans d’autres films ou les happy endings me semblaient totalement clichés, faux et idiots. Difficile et citrique, je l’étais toujours plus ou moins…

Finalement, les deux personnages semblèrent se rapprocher, une idylle naissant avec douceur? Je fus attendrie par cette relation, jalouse également. C’était un dessin animé, alors je n’étais pas énervée par cette scène, bien que j’éprouvais tout de même une certaine pointe d’envie. Des personnages de dessins animés étaient plus chanceux que moi… Pourquoi je n’étais pas tombé sur un Mune moi aussi? « Veinard tu dis? » Je ne pus m’empêcher de rire en entendant la petite remarque de mon jeune ami et je profitais de celle-ci pour le taquiner une nouvelle fois : « Pourquoi ça? Tu aimerais bien embrasser une bougie? J’en ai si tu veux t’entraîner mon chou! » Il m’arrivait parfois d’essayer d’être marrante, c’était rare et signe de bonne humeur. « D’ailleurs… tu m’as l’air un peu pensif, tu as quelqu’un … en tête ? » Je demandai, curieuse. Je ne croyais pas en l’amour mais cela ne m’empêchait pas d’être attentive aux histoires de coeur de mon jeune ami..  
440 mots
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Dim 10 Juil - 1:31
« hey ! » je lance ça en boudant, mais bon, je l’ai dit moi-même, je suis pas du tout doué et je ne m’en cache pas, de toute façon même si je voulais le cacher, c’est impossible. Enfin, Du coup elle se met à sourire et on fait des commentaires sur Soan c’est ça ? Le nom est proche du mien, c’est pas juste, je suis pas du tout comme ça moi… heureusement d’un certain côté, mais bon, il a la côte et il est pas maladroit lui. Par contre qu’est-ce qu’il est bête… non, je retire, je veux garder mon cerveau ! On rage, on rage et finalement, je lui dis que j’ai un dessin animé du même type en réserve. Ça lui plait, c’est chouette alors ! On pourrait se faire de séances ciné quand elle voudra ! Enfin, si elle veut bien de moi, ça a l’air de lui plaire jusque-là. On se concentre et Cire et Mune sont un peu plus proches, ils sont vraiment mignons ces deux-là… je suis trop jaloux qu’il ait trouvé quelqu’un, c’est un dessin animé, mais quand même, et moi hein hein ?

J’aurais pas dû le dire à voix haute ! Même si j’avoue, je ris quand elle me propose d’aller embrasser des bougies « Noona ! Je vais éviter les bougies, sauf si elles ressemblent à cire, mais bon, ça, c’est dans mes rêves » Je masse ma nuque, elle a grillé un truc et ça me rend un peu triste. « hm… c’est compliqué, tu connais ma chance elle est légendaire » je dis ça en essayant de ne pas la regarder dans les yeux, sans quoi je sais que je vais cracher le morceau aussi rapidement que les images défilent, c’est dire à quel point je suis rapide pour me débiner. Je mords mes lèvres, bois un peu de coca et essaye d’éviter de me faire remarquer. Je sens son regard un peu pesant sur moi… ne craque pas Su Han, ne craque pas ! Je déglutis, zieute brièvement, la chance ! Elle regardait l’écran. Pile au moment ou j’ai fixé l’écran elle allait me regarder, j’ai joué avec le feu là ! Bref, je dis que des bêtises. Je ne devrais pas l’embêter avec ça de toute façon. Je suis juste un pleurnichard qui sait pas se contenter de ce qu’il a… y’a pas besoin de quelqu’un dans ma vie, vrai ? J’ai tout ce qu’il faut, des amis, un meilleur ami, une noona adorable… pourquoi j’voudrais quelqu’un de plus hein ? Tss… j’essaye de me convaincre de quoi au juste ? Mune arrive à pécho la super nana du film… voilà, on y est, il est bien plus cool que moi malgré nos similitudes, faux frère ! Je ne râle pas cette fois. Le dessin animé était super mignon, puis j’avoue que ça fait du bien d’avoir un Mune à l’écran, au moins les gens voient qu’il n’y a pas de ratés dans le monde, que c’est juste les étiquettes que les médias font qui rend les choses compliquées. Allé Su Han, dis quelque chose !
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 13 Juil - 21:32

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Noona ! Je vais éviter les bougies, sauf si elles ressemblent à cire, mais bon, ça, c’est dans mes rêves » L’entendre réagir de cette façon me fit sourire. Il était adorable et plutôt innocent. C’était d’ailleurs ce que j’aimais le plus chez lui. J’avais l’impression qu’il avait gardé intacte son âme d’enfant ce qui était une très bonne chose. J’espérais qu’il ne la perde jamais, peu importe l’âge et les aléas de la vie. C’était ainsi que je voulais le voir : son joli minois éclairé par un grand sourire. Il avait néanmoins lui aussi ses troubles, ce qu’il me paru évident puisqu’il s’était un peu refermé à la suite de ma question.« hm… c’est compliqué, tu connais ma chance elle est légendaire » Répondit-il simplement avant de se masser le cou, certainement le signe de son embarras. Je m’en voulais de l’avoir mis dans cet état. Il était devenu pensif et silencieux à cause de moi. A cause de mon indiscrétion. La curiosité est un mauvais défaut, je m'en rendais une nouvelle fois compte.

J’étais d’ailleurs assez amusée de constater que malgré toutes ces années, ma curiosité était toujours intacte et revenait au grand galop lorsque j’étais à l’aise avec quelqu’un. Je tenais beaucoup à Su Han et il était de ce fait normal que je m’inquiète pour lui et que je veuille l’aider.. S’il avait besoin de mon aide, bien sûr! Cependant, j’étais extrêmement maladroite pour consoler les autres et j’avais peur de dire quelque chose de blessant, de lui faire inutilement de la peine. Ce fut pour cette raison, que je jetais des regards maladroits vers lui sans oser dire quoique ce soit. J’étais gênée, à mon tour. J’avais une envie folle de lui poser maintes questions mais malgré ma curiosité, je bloquais sur différents aspects. Qui étais-je pour me renseigner ainsi sur sa vie, sur ses secrets? J’avais peur d’être rejetée. J’étais remplie de remords lorsque je repensais au comportement que j’avais pu avoir lorsque mes amis les plus proches avaient essayé de me prévenir de l’erreur que je m’apprêtais à commettre. Je les avais rejeté d’une manière affreuse. Je les avais détesté et par ma faute, ils avaient décidé d’arrêter… d’arrêter de perdre du temps avec quelqu’un comme moi. Je ne voulais pas être rejetée à mon tour.

Malgré ma décision, malgré mon envie de rester silencieuse, je commençais à être de plus en plus mal à l’aise, ce silence n’étant pas naturel. Ce n’était jamais calme bien longtemps avec la pile électrique que pouvait être un Su Han. Et malgré mes regards souvent insistants, il n’avait pas prononcé un seul mot. Je pris ainsi le risque en brisant le silence devenu pesant : « Désolée si je t’ai mis mal à l’aise. Sache que… ben si jamais tu as besoin de parler… je suis là? » Je me sentais assez idiote, sachant que j’étais vraiment mal placée pour donner des conseils. « Et puis arrête de manger tous les popcorns, tu vas finir par ressembler à un hamster. Partage un peu! » J’essayais de détendre l’atmosphère en changeant de sujet. Peut-être n’avait-il pas envie d’aborder ce sujet alors il était préférable de parler d’autre chose s’il n’était pas prêt. « Ce Mune est vraiment adorable! » Je murmurai en essayant de me concentrer sur l’animation qui était sous mes yeux. J’étais toutefois encore un peu inquiète. Est-ce qu’il allait bien? Est-ce… est-ce qu’une fille l’avait fait souffrir ? Je chassais ces pensées, ne souhaitant pas m’attarder sur des hypothèses. C’était son problème et je ne savais rien de sa vie amoureuse, je n’avais pas le droit de m’en mêler. Après tout, j’étais la première à m’énerver lorsqu’on essayait d’en savoir plus sur moi. « Oh! Il a réussi! » Je réalisais concernant le film et j’ébouriffai les cheveux de Su Han pour l’embêter et pour le faire sourire. Bien entendu, mon geste ne dura que quelques secondes, je n’étais pas réputée pour être très affectueuse.
640 mots
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Jeu 14 Juil - 21:24
Le film était super, vraiment ! Noona a remarqué que quelque chose allait pas et j’ai changé de sujet, je sais pas trop comment lui dire en fait. Je suis mal à l’aise, parler de ça a Noona ? Je masse ma nuque une fois qu’elle se met à reparler de ça et lui souris quand même « non c’est… je veux bien tu sais ? Mais tu vas te moquer. Je passe déjà pour le petit sucre que toutes les mamies veulent avoir comme petit fils alors tu sais, passer pour le petit frère de cinq ans… » je pars un peu loin sans doute mais c’est pas grave elle a saisit l’image c’est le plus important. Je la laisse prendre du popcorn, je sais qu’elle a dit ça parce que j’ai gardé le silence tout à l’heure et que… bah qu’elle s’est excusé, ça l’angoisse toujours. Je la connais pas bien, bien, Noona, mais elle est gentille et elle est forte, plus forte que moi dans sa tête. Moi je suis un peu lâche sur les bords et… j’ai de la veine en amour, mais ça elle aussi je crois qu’elle en a autant.

Le film se termine, on n’a réussi à raccrocher un peu, c’était génial ! Puis Mune a même droit à un bisou, lui ! J’applaudirais presque si j’étais pas un peu jaloux. « Il était bien le film, puis Mune arrive a avoir sa copine lui » je soupire. Je lui dois des explications, pas vrai ? « Tu sais noona… y’a une fille qui me plait, mais elle a déjà eu un coup foireux avec un meilleur ami tu vois… et bah je l’aime bien alors je préfère me taire sinon je sais qu’elle va m’en vouloir » mais ça me fait mal, très mal, et je veux pas lui dire. Je papillonne des yeux, je sais qu’ils sont brillants, je le sens. Je ris un peu en touchant ma joue « puis j’arrive pas à me l’enlever de la tête alors que tu sais, j’essaye d’être gentil, juste gentil bah… une fille juste en étant gentil m’a giflé… alors je me demande si je suis pas juste une erreur de la nature » c’est bête, mais quand je vois ce qu’il se passe dans ma vie, je me dis que c’est pas possible, la sélection naturelle a fait en sorte que je ne sois compatible avec personne, pas même pour être juste ami ou bon ami. Enfin, je n’ai pas le droit de dire ça j’ai quand même des gens autour de moi, mais bon… je me sens quand même très seul quand je pense aux filles. Je suis pas un pervers, je veux juste parler normalement avec une fille de mon âge, une fille qui pourrait me plaire par exemple mais non, faut toujours que quelque chose de mauvais se passe. Que ce soit de moi, d’elle ou alors du hasard total. C’est comme ça, ça foire. « Dofus t’intéressera alors Noona, mais il est un peu plus triste et parfois très drôle d’après ce que j’ai lu » c’est un humour différent… oui bon, ça va hein, je change de sujet pour qu’elle voit que je ne vais pas si mal, enfin, j’essaye de m’en convaincre. William lui, se serait moqué un peu, puis en plus vu ce que je lui ais posé comme question la dernière fois il doit vraiment croire que j’ai un grain mais il me le fait pas savoir. William il est moins prise de tête que moi, pourtant j’aime dire que je le suis pas en fait c’est quand je commence à parler de moi qu’on se rend compte que je suis un peu compliqué.

Je bois un peu de ma canette. Bon, et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? « même là j’ai l’impression d’être à une soirée pyjama et y’a rien contre toi Noona hein, je suis super content d’être là. Mais tu vois je suis la bonne copine… des fois on me prend pour un gay, des fois un fragile, des fois un gamin, et je sais que je fais pas tout pour plaire mais… c’est moi, juste moi, alors si je plais pas en étant juste moi ? qu’est-ce que je peux bien y faire hein ? » Bonne question sans doute mais je vais arrêter les frais ici je crois. Je ris un peu « pardon, je devrais te payer pour être ma psy Noona, mais promis je vais arrêter de dire toutes ces bêtises » je sais pas si ça la dérange ou non, en fait j’ai été un peu égoïste en parlant, là, tout de suite, parce qu’elle est pas très bavarde au sujet de l’amour avec un grand a. Je voudrais pas la mettre mal à l’aise « je le vis quand même bien, c’est juste que parfois je me pose des questions existentielles mais faut pas faire attention »
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Ven 15 Juil - 21:15

Rourou?

Su Han & Ha Neul

J’étais étonnée par les dires de Su Han. Il était fort possible que je me trompe mais j’avais comme l’impression qu’il n’était pas très bien dans sa peau, ou tout du moins, avec l’image qu’il pouvait renvoyer aux autres. Je ne voyais pas le mal d’être apprécié par les grands-mères même si ce n’était surement qu’un exemple pour exprimer sa frustration. Je ne voulais pas qu’il se sente mal à l’aise vis à vis de moi. Il était en effet, le petit frère que je n’avais jamais eu, d’une certaine façon. Il reflétait une innocence que j’aurai personnellement aimé conserver. Qui plus est, Su Han était aussi très jeune, surtout comparé à moi. « Tu sais bien que je ne me moquerais pas. Puis arrête de dire ce genre de bêtise. » Je ne savais pas trop quoi lui dire pour le consoler. Je me posais quelques questions sur le ressenti de mon jeune ami et je m’inquiétais pour lui. Il en avait trop dit sans en dire assez. Je me demandais vraiment ce qui pouvait le contrarier à ce point même si je me doutais que c’était certainement lié à une demoiselle. C’est toujours à cause des amours!

Ce fut une fois le film terminé que Su Han décida de s’ouvrir un peu à moi. Je me retournais légèrement vers lui, l’écran à présent oublié. Je le laissais ainsi parler sans l’interrompre. J’étais heureuse qu’il se confie à moi et j’espérais pouvoir lui répondre sans trop de maladresse. Il s’agissait bel et bien d’une fille et bien que je n’étais pas très à l’aise avec ce genre de sujet, je ne pouvais pas me permettre de lui fermer la porte au nez, pas à cause de ça. Il était jeune qui plus est, il avait besoin d’essayer, de croire et peut-être même de souffrir pour apprendre. Pour avancer, il faut parfois prendre des risques. J’avais beaucoup appris de mon premier amour malgré ce qu’il s’était passé. Les enseignements que j’en avais tiré n’étaient peut-être pas tous positifs mais Su Han et moi n’étions pas pareils et les choses allaient peut-être bien se passer pour lui. Je l’espérais en tout cas. « Pourquoi est-ce qu’elle t’en voudrait? Elle devrait plutôt être contente de savoir ça, et ce, même si elle ne partage pas tes sentiments. » Il n’y avait rien de honteux à avouer ses sentiments après tout… Je regrettais de le voir aussi effrayé par cette éventualité. Quelque chose me chiffonnait encore plus, ce qu’il avait dit par rapport à une gifle ? Une fille l’avait giflé parce qu’il était gentil? C’était une blague, qu’est-ce qui avait bien pu se passer? « Comment ça, gifler parce que tu es gentil? Et je t’en pris, je t’interdis de dire des choses pareilles Su Han! » Mon ton s’était affirmé. Comment pouvait-il dire qu’il était une erreur de la nature? « Ca ne va pas de dire ça?! Tu n’es pas une erreur de la nature, ne laisse pas une mauvaise expérience avec une fille te fait croire ça. C’est idiot. » Peut-être étais-je trop ferme mais c’était impensable qu’il pense de cette manière. Je devais quand même admettre que les femmes, moi la première, pouvaient être vraiment stupides à se tourner vers les mauvais garçons alors qu’elles pouvaient être tellement plus heureuses avec quelqu’un ne leur voulant seulement que du bien.

J’étais frustrée, légèrement énervée, même si j’essayais de ne pas trop le montrer. Je ne voulais pas le heurter alors qu’il avait décidé de se confier à moi mais j’étais vraiment étonnée de savoir qu’il se sentait de cette façon, lui, qui semblait toujours de bonne humeur. Toujours souriant. J’hochais ainsi la tête lorsqu’il me parla d’un autre film. J’avais l’impression qu’il essayait de noyer le poisson et qu’il avait bien d’autres choses à dire, d’autres choses sur le coeur. J’attendais. Mon silence et mon manque de réaction le fit peut-être réagir? Il reprit finalement parole et je le laissais finir même si l’envie de l’interrompre dans sa bêtise était forte. Fort heureusement, il termina sur une meilleure note bien que je ne le laissais pas s’en tirer sans commenter ce qu’il venait de m’avouer : « Tu penses que tu ne plais à personne en étant toi-même? Dans ce cas, qu’est-ce que tu veux faire? Prétendre être quelqu’un d’autre et vivre dans le mensonge? Tu ne penses pas que c’est mieux d’attendre qu’une personne vienne pour toi, pour la personne que tu es vraiment? Tu oublies quelque chose Su Han, tu es encore très jeune, tu as toute la vie devant toi pour faire des rencontres. Crois moi, tu en feras des bonnes comme des mauvaises. Puis excuse moi de ne pas te sauter dessus mon chou, mais tu es un peu trop jeune pour moi. » Je n’étais pas du genre à faire des compliments ou à essayer de rassurer, ça m’ennuyait plus qu’autre chose à vrai dire, mais je ne voulais pas voir Su Han dans un tel état : « Crois-moi, tu es très bien comme tu es. J’aurai aimé rencontré quelqu’un comme toi quand j’étais plus jeune. » Peut-être en avais-je rencontré mais j’avais été trop idiote pour ne pas m’apercevoir de la perle qui se trouvait sous mes yeux.

856 mots
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Dim 17 Juil - 21:16
Je finis par ouvrir la bouche pour lui dire que je me sens comme un petit enfant de cinq ans aux yeux de toutes les filles, mais elle a pas du comprendre, c’est pas très grave. Je souris, je réveille l’instinct maternelle chez toutes les filles ou presque. Y’en a qui préfèrent juste regarder comme un pervers dégueulasse. Vous savez, le genre intello avec la peau criblée de boutons d’acné, les grosses lunettes loupes, les dents en avant, la chemise à carreau avec les bretelles et le pantalon qui remonte jusqu’aux dessous des aisselles ? C’est un peu comme ça que je pense qu’elles me voient et du coup je me prends des gifles. Tout pour plaire ! Enfin, peu importe. Le film se termine bien au final, et je suis ravi que Mune ait plus de veine que moi, même si je me sens minable du coup parce qu’un dessin réussi plus que moi. J’aurais du me complaire dans une fiction, ça aurait été bien plus… bien moins risqué et surtout j’aurais pas souffert. J’en souffre ? Je ne sais pas trop à vrai dire. D’une certaine façon c’est parce que j’ai été un boulet que ça m’a traumatisé et que je me dis pas être un homme à cause de ça. Je pense même que j’en serais jamais un aux yeux de personnes, mais bon, ça je me garde bien de le dire. Je me confie déjà sur cette fille qui me plait mais qui ne m’aime pas ou qui ne m’aimera jamais. Ha Neul trouve qu’elle devrait m’aimer « mais je vais pas la forcer Noona… tu sais, elle a quand même vécu quelque chose de douloureux émotionnellement, enfin, je connais pas tous les détails, mais elle veut plus aimer un ami et je suis… un ami » C’est clair que j’ai aucune chance. « Puis je le prendrais mal si je disais non moi et que ça se passe quand même… enfin, non j’ai pas ce caractère-là moi, mais c’est compliqué les filles… » et puis son caractère bien trempé à elle aussi… à croire que je les attires, ça me fait sourire mine de rien. Noona est trop mignonne à être une tête de mule et j’aime une fille qui est un peu pareil, c’est fou hein, les coïncidences ?

Je me dis que si j’avais son âge, j’aurais peut-être eu le béguin pour elle… mais tout de suite j’ai l’impression d’être un gros dégueulasse, alors que pas du tout, du tout ! Je ne suis pas attiré par tout ce qui bouge, c’est d’ailleurs très spécial, je suis pas attiré tout court, y’a juste des coups de cœur qui me font réagir et pour que je m’en rende compte c’est que vraiment, c’est un sacré coup de cœur… je parle aussi de cette gifle que je me suis pris, en y repensant, y’a une gentille noona qui voulait régler son compte à la fille, mais bon. « Elle était pas bien, j’ai voulu lui remonter le moral, j’ai peut-être été maladroit mais… elle m’a giflé, a ri avec ses copines et elle est partie plus loin comme si j’étais un pervers » je me suis senti trop mal sur le coup… « mais une autre femme est venue et m’a donné un bout de chocolat… elle était gentille, mais pas intéressée… enfin, c’est pas ce que je voulais… je sais pas… c’est comme si j’avais un problème de communication avec les filles en général, même pour être juste ami ! » c’est désespérant, je cherche même dans les yeux de Noona s’il y a quelque chose à faire par rapport à ça mais… je ne pense pas. En tout cas quand j’évoque le fait que je me sens comme une erreur de la nature, elle me regarde comme si j’avais dit que je voulais me jeter d’un pont. Je déglutis, je me fais littéralement allumer comme un sapin de noël et ça me fait rire quand même. Je sais qu’elle est touchée. « Noona t’es adorable… mais tu sais, les gars comme moi… enfin, je ne sais pas, on n’est pas vraiment le genre recherché »

Evidemment, je parle de comment je devrais être ou comment je voudrais être, mais ça marche pas puis elle dit bien que ça n’est pas la solution de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Je sais bien… mais je cherche comment faire pour plaire tout en restant moi-même. Je soupire et ébouriffe l’arrière de mon crâne. « non… je veux pas changer justement, mais c’est toujours la même chose, elles me foutent dans la friendzone sans arrêt celles qui me plaisent. Et je suis super difficile moi aussi hein, j’aime… une fille à la fois… » c’est idiot de dire ce genre de chose hein ? « ça n’arrive pas souvent que j’aime comme ça et quand ça arrive justement bah c’est jamais la bonne, c’est jamais un oui, c’est toujours comme si j’étais le frère ou l’ami gay ou… enfin, tu vois le schéma, c’est pour elles impensables. Puis même être juste ami c’est rare c’est peut-être pour ça que j’aime une amie ? » je ne me vois pas aimer Noona comme ça pourtant, c’est ça que je ne comprends pas. Je mords ma lèvre et lui souris en lui promettant d’arrêter de dire des bêtises. Elle me répond que je suis trop jeune pour elle, ce qui me fait sourire malgré tout « oui, mais noona je t’aime comme une sœur… enfin, je pense que c’est pareil pour toi, c’est pour ça qu’on s’entend bien, y’a rien et y’aura jamais rien d’ambigue, mais me faire des amies de sexe féminin, bah même ça c’est comme si je venais d’une autre planète » j’en ris presque tellement c’est désespérant et pourtant si vrai ! Je rougis comme une écrevisse quand elle dit qu’elle aurait aimé rencontré quelqu’un comme moi plus jeune. C’est la première fois qu’on me le dit ça par contre et… j’avoue que ça fait un bien fou.

« j-je… merci » c’est tout ce que j’arrive à sortir tout en ayant ce petite rire gêné qui va surement la faire me taper. Je veux pas qu’elle regrette de me l’avoir dit, je trouve ça super mignon, puis… ça fait chaud au cœur « au moins les gens que j’ai autour de moi m’apprécient… beaucoup, ce qui n’est pas rien » je devrais me contenter de ça, c’est égoïste de vouloir toujours plus que ce qu’on a et pourtant, j’arrive pas à m’en empêcher. Je me sens plus que coupable. « J’ai un peu plombé l’ambiance hein ? » je laisse ma tête reposer sur le canapé tout en la tournant lentement vers elle. « je vais me rattraper, promis » d’ailleurs je sais pas vraiment comment faire pour que ça arrive, mais… quoi que, j’ai peut-être quelque chose. Je me tortille pour récupérer mon téléphone, j’ai surement de quoi faire « j’ai un karaoke si tu veux et plein de chansons sur le téléphone ou sur le disque externe… pour nous rappeler une certaine soirée ou Noona était bourrée » je ris et m’éloigne le plus possible en utilisant mes fesses pour me décaler et atterrir au bout du canapé, tout en riant un peu. Je ne sais pas comment je fais pour passer d’un état à l’autre, mais en tout cas… ça fait du bien, puis je sais qu’elle va foncer Noona, elle aime pas que je lui rappelle cette soirée parce que c’est rare qu’elle se laisse aller, enfin, elle a surement pas envie que je pense mal d’elle. Le truc, c’est qu’elle a pas du comprendre que ça n’arriverait jamais, quoi qu’elle fasse, elle a été la pour moi et je voudrais être là pour elle, c’est comme ça. Cette soirée, c’est pour moi une soirée fun, une des rares fois ou j’ai pu parler à une fille sans bégayer, me prendre une gifle ou passer pour le petit garçon de cinq ans dont je parlais tout à l’heure… pour moi, Noona, c’est noona, et y’a rien de plus à savoir…

« Je pense que je vais te laisser choisir et faire une playlist parce que vu mes goûts tu vas vouloir me tuer. On se souvient de Pokemon ? » et de tous les noms de pokemon dans les premiers génériques ? Oh je suis sûre qu’elle s’en souvient, mais elle fera surement comme si ce n’était pas le cas, enfin, je sais qu’elle va aimer me charier ! Je souris… je crois que j’avais juste besoin d’être rassuré, mais je suis encore un peu mal, je le cache juste parce que ça commence à aller mieux, je force un peu les choses en sachant que ça ira en fait… ouais, puis ce soir, William se chargera surement du reste… tss, rien qu’en y pensant, j’ai envie de rentrer pour aller mouiller son lit avec un tuyau d’arrosage… comme ça il m’accusera pas d’être monté pour lui avoir fait un coup foireux ! Haha ! Je laisserais même les preuves… enfin, j’ai le temps de le lui faire… on verra bien, pour l’instant, je préfère montrer à Noona que je vais bien. J’espère qu’elle aussi elle se confiera un jour, même si elle veut sans doute pas m’embêter… j’ai jamais su ce qui allait pas, je veux pas la forcer, c’est bien comme ça, puis je suis sur que ça viendra, elle me fait déjà suffisamment confiance pour m’autoriser à mener du popcorn et des films, c’est bien non ? Chaque chose en son temps !
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 21 Juil - 18:33

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Je n’avais pas beaucoup d’expérience en amour, et vu le peu d’amitié que j’avais été capable de conserver, je n’avais pas d’autres histoires sur lesquelles me pencher pour analyser le phénomène qu’était l’amour. Pourtant, une chose me semblait évidente : l’amour pouvait transformer les gens. Su Han venait confirmer cette règle puisque le jeune homme d’ordinaire souriant s’était renfermé en abordant ce sujet ô combien délicat. Lui aussi était une victime de l’amour. Un état que je ne souhaitais plus jamais retrouver, ayant enfin réussi à m’en débarrasser pour me retrouver avec quelque chose d’encore plus douloureux : les effets d’une séparation. J’avais réalisé beaucoup de choses en sortant de ma seule et unique relation amoureuse et je n’en gardais pas que de bons souvenirs. J’étais encore au stage de la colère où je n’arrivais pas à me rappeler des belles choses. Du moins, lorsque je me souvenais des bons moments, les dernières années de vie commune intervenaient et venaient faire briller mes yeux.

Je n’étais qu’un exemple parmi tant d’autres. L’amour apportait beaucoup de belles choses! C’était tout du moins ce que m’avaient fait espérer les romans que j’avais pu lire dans ma jeunesse. Cependant, la réalité n’était pas aussi généreuse et je n’avais pas connu le happy ending que j’avais tant imaginé. Peut-être m’étais-je trop fiée à certains bouquins où malgré les complications rencontrées, le couple arrivait tant bien que mal à tout vaincre et restait plus fort que jamais. Ce n’était pas arrivé à mon histoire. Pourtant, qu’est-ce que j’avais pu aimer Jung Ho! Il restait mon premier amour et malgré les sentiments négatifs que j’éprouvais à son égard, je ne pouvais rien effacer de notre passé. Je l’avais aimé plus que tout, j’avais tout quitté pour être auprès de lui et je n’aurais jamais pensé le regretter un jour. Ce fut le cas lors de ce fameux jour où je décidai de faire mes valises, pour de bon. A maintes reprises, j’avais eu envie de repartir à ses côtés mais j’étais fière d’être restée forte. J’avais fait l’erreur de me jeter à corps perdu dans les bras de la mauvaise personne. J’aurai du y réfléchir à deux fois. Su Han fut lui aussi confronté à un dilemme. Ses sentiments semblaient forts mais il savait qu’il allait se faire éconduire si jamais il dévoilait ses sentiments. Etait-ce judicieux de se confier en sachant pertinemment qu’il n’allait pas apprécier la réponse? Je ne savais pas quoi lui dire, n’ayant jamais été dans ce genre de situation. Mais malgré mon manque d’expérience, je comprenais pourquoi il se sentait aussi mal vis à vis de cette fille. Elle était peut-être dégoutée par l’amour et Su Han arrivait au mauvais moment. Pour autant, ce n’était pas comme s’il pouvait effacer ses sentiments du jour au lendemain. S’il était amoureux, ça n’allait pas être facile pour lui. Il allait devoir faire un gros travail sur lui-même pour passer à autre chose. « C’est à toi de voir. Si tu veux prendre le risque de lui dire ou non. Dans tous les cas, ne sois pas trop tracassé par cette histoire…. Um, c’est peut-être pas la bonne? Je ne crois pas en ces trucs là mais tu mérites quelqu’un qui acceptera tes sentiments. » Que pouvais-je lui dire de plus? A sa place, j’aurais été tenté d’arrêter de tourner autour de cette fille jusqu’à ce que mes sentiments ne soient plus du tout ambigus. C’était ma façon de voir les choses mais Su Han était attaché à cette fille, et contrairement à moi, il ne semblait pas du genre à fuir ainsi.

Le trouble de mon jeune ami n’était pas seulement lié à cette demoiselle qui occupait ses pensées, mais aussi à d’autres évènements du même genre. Sa maladresse lui avait causé quelques soucis et il n’était visiblement pas non plus tombé sur les bonnes personnes. Malgré ses bonnes intentions, il n’était pas chanceux en amour, ne rencontrant jamais des personnes lui retournant ses sentiments, pas de la manière qu’il désirait. Je me sentais mal pour lui, car je voulais le voir sourire. Peut-être que pour lui, l’amour était signe de bonheur. Peut-être qu’il avait l’impression que ça lui manquait et une partie de moi comprenait. Si l’amour était sans cesse aborder, si les individus semblaient si enclin à trouver la personne idéale, c’était bien pour une raison! Cette réaction chimique nous donnait toujours envie de plus. C’était pour cette raison qu’on s’accrochait autant à ce sentiment si particulier, espérant un aboutissement des plus joyeux. Su Han devait être plein d’espoir et je n’avais pas les mots pour le réconforter. « Je ne sais pas quoi te dire Su Han. Il ne faut pas être aussi inquiet par tout ça, alors que tu ne sais pas de quoi sera fait demain. Si ça se trouve, tu feras une rencontre étonnante. » J’avais envie de croire en l’amour, pour lui. Mais le voir comme ça m’inquiétait plus qu’autre chose. Si jamais il aimait très fort quelqu’un et que cette personne venait lui briser le coeur, je me demandais s’il allait être capable de s’en remettre. Il me semblait fragile et j’aurai voulu pouvoir le préserver mais je n’avais aucun moyen d’agir. J’étais impuissante et c’était frustrant. Pour autant, j’était assez fière de moi. J’aurai très bien pu me montrer mauvaise en critiquant son état, ne comprenant pas vraiment pourquoi il était autant tracassé mais j’avais su lire l’innocence dans ses propos. Il avait besoin de commettre ses propres erreurs, de supporter ses propres blessures. La vraie source de connaissances restait l’expérience. « C’est pas grave de ne pas avoir beaucoup d’amies. Les filles sont très chiantes, c’est bien connu non? » J’essayais de dédramatiser ses pensées. Il n’avait pas non plus de chance en amitié mais je ne voyais pas vraiment le mal non plus. « Pas besoin d’avoir une tonne d’amis, pas vrai? Tu es juste maladroit et les filles ne sont pas assez matures pour se rendre compte de toutes les qualités que tu possèdes. C’est une perte pour elles, pas pour toi! » Je ne voyais pas quoi dire de plus pour le rassurer.

Depuis le début, j’étais sincère et je sentais que ma remarque l’avait gêné, ce qui m’embarrassa légèrement aussi. « Yah, c’est quoi cette réaction? » Je lui donnai un coup sur l’épaule pour l’engueuler. Il voulait que je retire ce que je venais de dire? Un sourire avait cependant pris place sur mon visage lorsque je l’entendis continuer. J’essayais de rebondir sur ses propos : « Ben voilà! Là je te retrouve. Tu as des gens autour de toi qui sont là, justement parce qu’il t’apprécient… comme tu es! Alors tu vois, pas besoin de se prendre la tête! » Je ne connaissais pas ses amis mais j’espérais qu’is soient plus doués que moi, étant consciente que notre conversation n‘allait pas l’aider à aller mieux. Il avait besoin d’entendre des gens lui dire à quel point il était merveilleux. Je n’étais pas ce genre de personne, je ne me confiais pas et même si je l’appréciais vraiment, je ne me sentais pas apte à le dire clairement de vive voie. « T’inquiète pas! » Il avait terminé de se confier et il était peut-être temps qu’on se change les idées. « Une soirée où j’étais bourrée? Laquelle? » J’avais beau essayé de sourire en disant ça, c’était malheureusement une vérité que je n’assumais pas très bien. Heureusement que j’avais été plutôt raisonnable ce soir là, suffisamment pour pouvoir me rappeler de cette fameuse soirée. « Balance le karaoke au lieu de te moquer! » J’étais excitée par cette proposition, ayant envie de me défouler un peu. J’adorais Su Han mais il avait fait remonter quelques sentiments à la surface et je n’avais pas envie de me morfondre devant lui en enchainant les verres de soju. La musique était un moyen plus sain et amusant. J’espérais revoir Su Han rire de bon coeur. « Ah non, hors de question! Mes oreilles en saignent encore, je ne veux pas me souvenir de ça. » Pour autant, j’étais sûre de finir de craquer en le laissant choisir quelques chansons. « Est-ce que tu as des chansons de H.O.T? Et ne me dis pas que mes goûts sont démodés. » Su Han était un peu plus jeune que moi et même si j’étais encore jeune, je raffolais tout particulièrement chanter des chansons plus anciennes. J’aimais également chanter des ballades mais je décidais de mettre les chansons déprimantes de côté. « J’ai envie te commander du poulet, ça te dis? » Je demandais en passant ma main sur mon ventre, soudainement affamée. « Tu aimes la nourriture épicé? » Je demandais avec une idée derrière la tête.
1409 mots


<33:
 
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Dim 24 Juil - 18:43
Comment savoir si c’est la bonne ? C’est ce que j’aurais aimé savoir à vrai dire, mais je crois qu’il n’y a pas de mode d’emploi et que s’il y en avait eu, j’aurais été le dernier servi ou on m’aurait donné celui qui a de nombreux défauts. Comme la version bêta d’un jeu mais qu’on ne fait pas passer à la version officiel, vous savez ? Enfin, peu importe, je me remets à sourire quand même. C’est vrai, elle est là pour moi Noona, elle me fait des compliments et moi je doute encore de si je suis aimé ou non ? Je suis un peu égoïste. Puis je n’ai pas envie de la voir pleurer. Je sais que je réagirais plutôt bien, soit je me mettrais à pleurer, soit je lutterais pour que ce ne soit pas le cas, soit… et bien, en fait dans tous les cas elle finira dans mes bras avec un énorme câlin forcé. Je ne la laisserais jamais pleurer par ma faute. Je ne sais pas ce qu’elle a traversé dans les détails mais… elle est vraiment adorable et elle ne mérite pas de pleurer pour un idiot. C’est toujours comme ça, n’est-ce pas ? C’est un garçon ou une fille qui font pleurer l’autre et… enfin, peu importe, faut qu’on se relève, elle comme moi et je n’hésite pas à l’embêter à propos du karaoké par ailleurs. « Mah et tu sais… les mecs aussi le sont » bon, peut-être pas autant ? J’en sais rien, à vrai dire je vois les filles comme des spécimens d’une autre planète et elles en font autant pour moi. « Tu sais, je pense en vrai que si l’homme avait pas fait le con depuis la nuit des temps, il n’y aurait eu aucune différence entre les sexes que ce soit dans le travail comme dans la vie en général et tous on aurait beaucoup moins galéré, mais bon, je ne crois pas que ce soit le moment de parler de ça » Ce n’était pas le moment d’avoir des élans philosophiques, mais pourtant, cette réflexion était intéressante. Tout comme le rose pour les filles et le bleu pour les garçons, c’était un stéréotype qu’il fallait briser parce que tous l’acceptaient sans raison valable, aucune. Qui façonnait le monde après tout ? Les médias ou les populations ?

« Une perte pour elles hm ? » pas sûr, mais je ne vais pas la contrarier, c’est super gentil et du coup j’accepte sagement de me faire lyncher parce que je l’ai cherché et que ça me fait sourire. « Peut-être, mais bon, ça manque un peu mine de rien » d’avoir des filles autour de soi, et je veux pas dire des filles qui s’intéressent pour les mauvaises raisons, non, je parle de celles avec qui je peux vraiment être ami et celles qui pourraient en pincer pour moi tel que je suis… enfin, je m’égare. J’ai quand même beaucoup de chance et pas vraiment besoin de ça au final, j’ai des noona le plus souvent et elles m’aiment comme je suis, bien que pas de la façon dont moi je voudrais. Attention, je ne dis pas que je voudrais qu’elles m’aiment comme ça, parce que non, c’est pas vraiment le cas, c’est juste que je voudrais que des filles m’aiment… comme ça, bref, je suis compliqué.

On parle de karaoké et bien sûr, elle cherche des musiques que je n’ai pas, mais je les prends rapidement sur youtube. J’ai aussi une petite application qui fait un tabac et que j’ai fait moi-même. Elle permet d’enlever les paroles d’une chansons sur youtube et de faire des playlist de façon à obtenir un karaoke en fait. Bon, on ne peut pas exporter les chansons sans paroles par contre, petit souci de copyright, après tout. Mais c’est une bonne idée et j’avoue que j’ai pensé à Noona quand je l’ai créé. Je lui montre d’ailleurs ce dernier gadget, le torse bombé, tout fier. « t’as vu ? Je peux transformer n’importe quelle vidéo de youtube en karaoké ! C’est moi qui ai fait ! » je ris avant qu’elle ne me parle de poulet. Je la regarde et me dit que c’est incroyable ça aussi. Noona mange presque plus que moi et pourtant je suis un glouton… enfin, bon, je dis ça, j’exagère bien sûr. Pour noona, pas pour moi. Et elle me regarde avec ce petit sourire… je ne comprends pas. « Oh non, j’aime bien l’épicé… mais si je suis malade, Noona, faudra que tu m’occupes de moi. Je suis un vrai bébé qui s’inquiète pour un rien aussi… » au moins elle est prévenu, si elle me fait un coup fourré, elle sait ce qu’il va advenir de ses toilettes, enfin, dit comme ça ça prend une autre dimension, mais j’ai plus tendances à avoir mal au ventre et à devenir rouge fluo qu’à aller vider… bref, ça devient gore.

« Après les popcorn quand même tu crois que c’est normal qu’on ait faim comme ça ? Puis après le coca aussi… enfin, moi ça ne m’étonne pas, mais les filles aiment bien manger ? ça me rappelle cette pub thaïlandaise, faut absolument que je te la montre, j’espère que tu ne te reconnaitras pas dedans Noona ! » Je fais une rapide recherche sur internet, lui tend mon téléphone et saute par-dessus le canapé pour ne pas me faire attraper et zigouiller. Au passage, j’espère qu’elle ne verra pas le million de photos que j’ai, entre celles ou on me voit bosser sur un robot ou celles où il y a William… le pauvre, je crois même que je l’ai pris en photo dans son lit, en caleçon… oui, oui, j’ai plein de photos dossiers de lui… oh non, mince, pitié faut pas qu’elle fouille ! Je m’arrête au milieu de la cuisine, j’attends, me gratte la nuque, non, le mieux c’est d’agir le plus naturellement du monde, j’ai rien à cacher moi ! Pis c’est juste William… ouais, non, il va me tuer s’il le sait !
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Ven 29 Juil - 0:25

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Je savais que cette conversation n’allait pas suffire pour supprimer tous les maux et les doutes qui s’abattaient sur Su Han, mais j’étais soulagée de le revoir reprendre un peu du poils de la bête. J’avais essayé de l’aider à ma façon et j’espérais sincèrement l’avoir, ne serait-ce qu’un peu, aidé. Le principal était qu’il sache que j’étais là et que je l’appréciais comme il était. Peut-être que pour moi, il n’était pas un homme mais c’était pour le mieux. J’avais tendance à m’en méfier et avec Su Han, j’arrivai assez bien à mettre mes doutes de côtés. J’arrivais à me montrer plus sincère que jamais, et rare était les personnes qui avaient cette chance(?) Su Han était quelqu’un de bien et je ne voulais pas qu’il change, pas le moins du monde. Je voulais qu’il garde sa maladresse et sa gentillesse, qu’il soit toujours aussi énergique et souriant. Je ne le voyais pas autrement. « Les mecs peuvent être des enfoirés, qu’on se le dise. » J’avais lâché sans trop penser à mes mots, laissant parler mon coeur. Je m’excusais immédiatement pour ma grossièreté. J’essayais pourtant de me montrer sous un beau jour lorsque j’étais en compagnie de Su Han mais ma mauvaise expérience en amour avait fini par ressurgir. Cette conversation avait été éprouvante pour moi même si je ne souhaitais pas le montrer. Je ne pouvais pas faire comme si de rien n’était même si j’essayais d’encourager et de rassurer mon jeune ami. J’essayais de me montrer optimiste sur une notion que j’avais rayé de ma vie, l’amour.

Son discours sonna très bien à mes oreilles, j’étais d’accord avec ce qu’il disait. C’était un avis que je partageais et j’aurai aimé pouvoir le défendre; Si j’avais été journaliste, je pense que je me serai exprimer à travers des mots profonds pour dénoncer cette inégalité entre les sexes. Je n’avais pas ce pouvoir mais j’étais soulagée de lire des articles sur ce sujet ou même d’entendre Su Han dire ce genre de chose, c’était rassurant. Les jeunes comme nous avaient encore beaucoup à faire et c’était réconfortant d’entendre quelqu’un dénoncer cette injustice, conscient de son existence. « Ce serait bien si on pouvait enfin bouger les choses, pour de bon. On avance, mais ce n’est pas encore assez. Il y a encore beaucoup trop de différences et de pression. Enfin, espérons que ça change dans un futur proche! » Notre discussion n’allait pas bouger les choses mais c’était intéressant de pouvoir aborder ce sujet. En tout cas, en amour, homme ou femme, il était évident que la trahison, la déception ou autre venaient des deux côtés. J’avais un certain ressentiment pour les hommes parce que Jung Ho m’avait déçu mais les femmes étaient aussi de vraies vipères. J’avais croisé bien des cas dans ma vie pour le dire. « Oui, une perte pour elles! » J’avais envie de lui ébouriffer les cheveux, mais je me ressaisissais : ça faisait trop de contact en une seule journée. « Je comprends. C’est toujours agréable de se retrouver dans les bras de la personne qu’on aime, par exemple… » Je levais les yeux au ciel, me souvenant de mon histoire d’amour. Même si tout n’avait pas été pas rose, je me souvenais de ce bonheur qui m’envahissait chaque matin lorsque la prochaine chose que je voyais, c’était son visage endormi. Tout me paraissait alors paisible, je retrouvais l’homme que j’aimais le temps de quelques minutes. Peu importe le calvaire qu’il avait pu me faire subir la vieille, peu importe si une dispute avait éclaté entre nous, il était toujours auprès de moi lorsque je me levais. Si j’étais restée aussi longtemps, c’était certainement à cause de ça. Le fait de le retrouver auprès de moi, de pouvoir être serrer contre lui et ainsi prétendre que tout allait bien entre nous. Même si ce n’était pas le cas; On s’était détruit trop longtemps, mais je voulais vraiment me souvenir des bons moments malgré tout… J’avais encore du chemin à faire mais étrangement, un sourire nostalgique m’avait échappé.

J’avais essayé de revivre cette sensation. Je m’étais égarée dans d’autres bras pour espérer me sentir mieux mais rien n’y faisait. Peut-être devais-je appliquée les conseils que j’avais donné à Su Han au lieu de déprimer dans mon coin : je n’avais pas rencontré la personne qui m’était réellement destinée mais rien n’était encore fait, j’avais du temps devant moi…  « Ben dis donc, en réalité, tu es plutôt doué. Je suis étonnée! » Je le regardais avec sérieux avant de proposer un petit rictus : « Je plaisante! Je dis ça pour t’embêter. C’est cool dis-moi!  » Je ne comptais pas demander d’explications détaillées sachant je n’allais rien y comprendre. « C’est pratique !  Tout le monde peut utiliser ça? » Je lui demandais, réellement intéressée parce qu’il avait fait. Il était vraiment doué, même si ce n’était pas une surprise. Il avait beau être une pile électrique, il était aussi très intelligent. Puis c’était vraiment une application très utile à mon goût! « Si tu es malade, tant pis pour toi! Après tout, j’ai le droit à une vengeance,. J’ai pas oublié ton arrivée chez moi! » Je me levais pour récupérer un prospectus et j’appelais en vitesse pour commander deux portions de poulet épicés. L’un était légèrement épicé tandis que l’autre était plutôt violent. Je voulais voir sa réaction. « C’est quoi cette image que tu te fais des femmes? Bien sûr que les filles aiment manger. Certaines se privent un peu trop à mon goût pour avoir le poids s’approchant de l’idéal de notre société. Puis, yaaah! Je te ferai dire, que c’est toi qui a descendu les pop-corn! ». Mon attention se porta ensuite vers le téléphone et la vidéo qui m’avait été tendue par Su Han. Ce dernier s’était enfui alors que je regardais cette drôle de vidéo. Je mis un temps à comprendre son sens, le début me semblant complètement débile mais je compris bien vite la côté drôle même si je n’éclatais pas de rire. Je souris légèrement pour autant, amusée par cette publicité. Cette pub’ était vraiment particulière mais ça faisait son charme et j’étais pas prête de l’oublier non plus. « C’est quoi ça? » Je demandais surprise, alors que j’avais visiblement appuyé au mauvaise endroit, une page internet s’étant brusquement ouverte. Il s’agissait d’une publicité pour un régime que je regardai avec surprise. Mon doigt avait glissé. « J’ai ouvert un truc sans faire exprès, il est sensible ton téléphone! » Je déposai ce téléphone sur le canapé, ne souhaitant pas faire plus de dégâts. J’avais cassé le mien sur mon lieu de travail et je devais me coltiner pour le moment un téléphone de l’ancienne génération, tactile mais pas assez récent pour mon plaisir. « Enfin peu importe, qu’est-ce que tu as dis à propos de cette pub? Tu espère que je ne me reconnaîtrais pas dedans? Tu as raison de garder tes distances mais crois-moi, tu n’es en sécurité que pour un moment. Je devrais peut-être me venger en fouillant ton téléphone, vu que tu me l’as gentiment laissé dans les mains sans surveillance~ ». Je ne comptais pas en faire autant puisqu’il s’agissait de son intimité mais ça ne m’empêchait pas de le menacer pour lui faire peur. Et cela allait peut-être me permettre de le faire revenir pour ainsi pouvoir lui balancer un coussin dessus sans risquer de casser quoique ce soit chez moi. Je n’avais déjà pas grand chose, alors j’espérais pouvoir garder mes meubles intacts.

1221 mots
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Ven 5 Aoû - 19:11
Quand elle a lâché sa petite remarque, j’ai été surpris, mais je n’ai pas pu m’empêcher de rire un peu. J’acquiesce sans rien dire, je crois qu’on sait tous les deux à quel point les mecs peuvent se montrer bêtes et je dis ça parce que j’en suis un et que je suis assez gamin parfois. Même, très souvent, mais ça, on ne va pas chipoter. Je masse l’arrière de mon crâne en me demandant ce qui a bien pu lui arriver, mais je ne pense pas qu’elle veuille aborder le sujet et en vrai, je la comprends, je n’avais pas l’intention de balancer mes petits problèmes de cœur ici et maintenant, je me mords encore l’intérieur de la joue pour l’avoir fait. Encore qu’on s’est tous les deux biens rattrapés je trouve. J’ai parlé des différences entre les hommes et les femmes, ce qui était encré dans les mœurs et qui ne me plaisait pas. Souvent, ça dépeignait les femmes seules comme des incompétentes, ce qui n’était vraiment pas le cas. Quand je regarde ma mère, ce qu’elle a dû supporter aussi comme remarques sur elle, sur moi, sur son travail, sur sa vie, d’où est-ce que les gens se permettent ce genre de choses ? Juger… c’est tellement bas, puis en quoi ça les regardes de toute façon ? S’ils n’en discutent pas avec elles, ils n’ont aucun droit d’établir un profil sur elle. Ce n’est pas parce qu’ils ont posés leurs yeux sur elle et pensent la connaitre que ça veut forcément dire qu’elle est comme elle est. C’est stupide de croire connaitre quelqu’un quand on sait que même un psy n’en est pas capable au premier regard. On n’est pas dans mentaliste… enfin, je m’énerve seul là.

« hm… » Je ne réponds rien de plus, pas convaincu d’être réellement une perte pour qui que ce soit. Mais peu importe, du moment que ça ne me fait pas plus de mal. Je soupire alors que noona me parle de calin… si elle savait à quel point j’ai envie d’aimer de cette façon. Juste un câlin, rien de plus hein ? Et bien ouais, mais bon, c’est pas donné à tout le monde il faut croire.

On finit par parler karaoké et cuisine épicée, je bombe le torse quand elle me dit que je suis doué pour l’application que j’ai créée. Ouais, c’est sans doute l’un des rares domaines dans lequel je me sens sûr de moi ! « Oui tout le monde peut, c’est ce qui est bien je trouve, enfin, c’est le but du moins » et que ça n’entre pas dans le domaine de l’illégal surtout.

Je sais qu’elle plaisantait tout à l’heure, et j’en profite pour lui renvoyer l’ascenseur, je ris en partant à l’autre bout de la pièce d’ailleurs. Elle a mon téléphone entre les mains, et là, elle me menace de regarder ce qu’il y a dessus… enfin, à part la vidéo. Je déglutis, je sais qu’elle plaisante, d’ailleurs elle laisse le téléphone très vite, je le récupère en me replaçant sur le canapé et la regarde par-dessus ce dernier en posant mon menton entre les coussins du dossier. « En fait, y’a rien qui craint sur moi, mais mon meilleur ami William ne me le pardonnerait pas. Il est assez… dissuasif, s’il savait que j’ai ces photos, je ne donnerais pas cher de ma peau sous les quarante-huit heures suivantes… tu vois le genre ? » Pas violent, enfin, si, un peu, on m’a même demandé si je me battais souvent une fois, ou si j’étais maladroit à ce point, ou encore si on me battait, mais chaque fois j’en ris. Ça me met mal à l’aise, mais je ne pense pas que William me fasse du mal pour me faire du mal, en vrai, je sais qu’il m’aime beaucoup et c’est pareil pour moi… enfin, c’est bizarre ce que je dis, mais je me comprends. « Il fait du football américain, c’est mon colocataire, et en plus d’être balaise il est super sympa. Il a jamais ramené de fille à la maison, moi non plus j’en ramène pas. Et il découche quasiment jamais, donc pour te dire en vrai, William, c’est pas un de ces types qui courent après les culottes tu vois, il est super réglo… mais ouais on a le même âge, on est si jeune que ça noona ? Tu louperais l’occas ? » non, non, je ne veux pas la caser avec, je veux juste qu’elle sache que je suis pas le seul gars qui n’a pas en tête constamment une énorme paire de… bref. Je masse ma nuque en me redressant comme un suricate sur le canapé et éclate de rire avant de m’asseoir correctement. « Je connais vraiment des gens chouettes, tu sais, l’idéal c’est de les réunir ces gens-là, je suis sûr qu’on formerait une belle et grande famille »
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 7 Aoû - 16:21

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Su Han n’avait pas vraiment l’air convaincu par mes paroles, mais je baissais les bras pour cette fois. Il n’allait pas changer d’avis en une conversation mais je sentais qu’il allait s’en sortir. C’était un dur à cuire et même s’il avait eu une baisse de morale, cela ne voulait pas dire qu’il allait continuer à déprimer à cause de ça… pas vrai? J’étais sûre qu’il allait finir par rencontrer une bonne personne puisque c’était ce qu’il méritait le plus. C’était ce qu’il voulait alors je souhaitais que son rêve se réalise et que celui-ci ne soit pas teinté d’obscurité. Su Han était un amour qui ne voulait de mal à personne, ce qui pouvait être aussi un défaut. On pouvait très bien profiter de sa gentillesse en le blessant, les imbéciles étaient vraiment fréquent y compris à Anyang! Malgré tout, il devait préserver cette innocence. Peut-être ne trainait-il pas avec la meilleure personne, puisque j’étais assez différente de lui. J’avais souvent blessée des gens, parfois en le désirant sincèrement. Je ne me considérais pas commune mauvaise personne pour autant… quoique.

« Je regarderai ça alors! » Je répondis au sujet de son application, réellement intéressée par sa création. J’étais contente pour lui et fière de ce qu’il avait réussi à faire. Il semblait avoir trouvé sa voie, puisque c’était quelque chose qui le faisait sourire. Je me rappelais encore de mes sourire lorsque je validais à l’époque l’envoie de mes articles. Cela n’était en rien comparable à ce qu’il avait accompli mais ça avait été mes petites victoires. « Continue comme ça! » J’avais ajouté, plus bas. L’atmosphère était devenue beaucoup plus joueuse depuis quelques minutes, la baisse de morale de Su Han s’étant complètement évaporée. On arrivait à plaisanter assez facilement et je l’avais même menacé de regarder dans son téléphone, même si je ne parlais pas sérieusement. Il devait très bien le savoir, me connaissant à présent. Il m’avoua par ailleurs avoir quelques dossiers sur son ami et colocataire, un jeune homme que je ne connaissais pas. Peut-être l’avais-je déjà croisé bien que son prénom ne me disait rien. Etait-ce un étranger? William ne sonnait pas vraiment coréen ni même asiatique. Je ne posais cependant pas cette interrogation à haute voix, cela ne m’avançant à rien. Je ne connaissais pas ce garçon et même si c’était un ami proche de Su Han, ce genre de chose ne me regardait en rien, et ne m’intéressait pas non plus. « Tu es du genre à prendre des photos en douce toi? » Je le regardais avec les sourcils froncés, étonnée de le savoir comme ça. Je souhaitais également le taquiner. Il devait certainement faire ça avec son ami, pour embêter ce dernier. Bien que visiblement, il ne pouvait pas vraiment utiliser ses photos.  

« Comment ça, je louperais l’occas? » Je demandais, ne comprenant pas vraiment où il voulait en venir. Je ne l’imaginais pas vraiment essayer de me caser avec qui que ce soit. Déjà, parce qu’il devait être jeune et parce que je n’étais clairement pas intéressée par la moindre relation. Sérieuse, tout du moins. Ce William semblait être un mec bien, d’après la présentation que m’avait faite Su Han et j’étais soulagée de savoir qu’il vivait avec lui, même si j’étais encore très loin de le connaître. « Qu’est-ce qu’il y a? » Je demandais alors qu’il éclata de rire, pour une raison que j’ignorais. Malgré mon ignorance, j’avais quand même répondu à ce rire par un petite sourire. Ce sourire tomba lorsqu’il reprit la parole. C’était émouvant ce qu’il disait et je comprenais vraiment. Il s’était entouré des bonnes personnes et j’espérais en faire parti même si je ne savais pas encore ce que l’avenir nous réservait. J’avais ruiné beaucoup d’amitiés et j’espérais ne pas faire cette erreur avec Su Han. J’avais besoin de ce petit rayon de soleil dans les parages. « Tu es plutôt sensible toi dis donc! » Je constatais simplement, en voulant pas trop commenter ses propos. Même si j’avais rencontré de bonnes personnes, je n’avais pas vraiment de famille pour autant. J’avais encore du mal à être proche de la mienne après tout, alors, je n’étais pas encore capable de me sentir aussi à l’aise avec les autres. J’enviais Su Han, et j’aurai vraiment aimé avoir un petit frère comme lui. « Bon on démarre avant d’être livrés? » Je me levais, impatiente de démarrer notre séance de karaoké. C’était une chose dont j’avais vraiment besoin, même s’il me manquait quelque chose. Je m’absentais alors quelques secondes, le temps de récupérer une bouteille de soju dans mon frigo. J’haussais les épaules en revenant au salon, auprès de Su Han. « Un vrai karaoke s’accompagne toujours d’alcool! » Je souriais innocemment avant de boire une première gorgée. Je devais partie au travail dans quelques heures, alors j’allais être raisonnable, aucun souci! « J’ai du coca pour toi! » Je clignais de l’oeil pour le taquiner et je posais mes yeux sur l’écran, attendant que les paroles s’affichent.


806 mots


Spoiler:
 
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Dim 7 Aoû - 21:13
Elle ne me parle plus des filles et de mon soit disant succès, tant mieux, je crois qu’elle a compris que je ne tenais plus trop à en parler, pas parce que j’en ai pas envie, mais j’ai ruiné l’ambiance une fois puis, pleurer comme une madeleine parce qu’on se sent minable c’est pas vraiment l’image que je veux donner de moi à Noona. Je masse ma nuque, on parle de l’application que j’ai créée et elle a l’air plutôt contente, ça lui plait apparemment ! Je lui donne le nom de l’application et elle m’encourage, ça me fait chaud au cœur, Noona elle doit sans doute penser qu’elle est nulle, mais en vrai y’a juste des caractères qui lui plaisent pas. Je peux comprendre, pas tout le monde ne s’entend avec tout le monde, sinon on serait dans un monde de bisounours. Même moi, enfin, moi c’est pas difficile, faut juste me prendre pour un abruti et c’est fini. Enfin, peu importe.

Les photos que j’ai sur le téléphone, elle ne les regarde pas et c’est tant mieux, je sais qu’elle est pas du genre à profiter comme ça, c’est pour ça que j’ai pas vraiment peur de me confier sur ce qui peut ne pas aller sur le téléphone. Bon, ok, y’a bien deux ou trois photos de jolies filles mais elles sont pas dénudées ! Je suis pas ce genre ! Je préfère… bah, baver plutôt que de m’toucher, mais bref, passons au sujet suivant : j’en profite pour vendre un peu William à Noona, elle me regarde, suspicieuse, déjà parce que j’ai des photos pour le faire chanter mais ne risque pas de m’en servir et ensuite parce qu’elle a pas compris la perche que je tendais, je ris. « C’est entre nous, il en a des bien pires de moi sur son téléphone… oops » j’aurais peut-être pas du dire ça !

Je panique un peu, mais je fais comme si de rien n’était pour que ça ne soit pas remarqué, enfin, j’espère du moins. « Et l’occas oui, Will est vraiment sympa tu sais ? Il travaille dans un café librairie, je sais plus le nom, c’est un chouette coin en tout cas, c’est bizarre que vous en vous ne connaissiez pas ! Toi qui aime les livres noona, enfin, je te donnerais l’adresse si tu veux » je dis ça avec un énooorme clin d’œil qu’elle ne peut pas louper, je suis à bonne distance d’elle malgré tout et commence à rire même si je me fais taper je m’en fiche, c’est gentillet. En vrai j’ai envie de lui faire un câlin, mais je ne m’y risquerais pas. Elle propose qu’on commence et je souris « tout est prêt, je n’attends que toi Noona ! » Puis elle revient de la cuisine avec de l’alcool et du coca. « Yah, je suis peut-être jeune mais je suis majeur et responsable moi, madame ! » Enfin, responsable je ne sais pas, mais majeur c’est sûr. Puis de toute façon, je prendrais juste un fond de soju pour la forme et si possible dans mon coca ! Tout le monde trouve ça dégueulasse. C’est comme les gens qui mélangent la grenadine, la fraise la menthe avec le coca, ou alors du whiskey ! Qu’on ne se moque pas de moi si j’innove, je fais pas exprès, j’aime vraiment bien ! Puis y’a plus de coca que d’alcool, donc ça se sent pas au final, et on peut pas considérer que je bois, bref, je fais mon petit mélange, tape mon verre contre le sien et bois avant de lancer l’application, hop, c’est parti pour un karaoke ! Bien sûr j’ai fait la petite blague en mettant pokemon, mais promis, j’avais prévu le coup et j’ai lancé des chansons qu’elle m’a demandé. Du coup, je chante un peu faux parce que je connais pas, et elle va surement s’énerver parce que je le fais mal, mais c’est pas grave, on rit bien comme ça.

Au passage, faudra que je lui parle de pokemon go ! Je suis sûre qu’elle va me trouver fou ou alors pire, m’imaginer en sacha, là je pleure ! Je ris un peu en imaginant le délire… non, vraiment faut pas. L’application détecte les voix et comme le téléphone est posé sur la table au milieu de nous deux, pas besoin de crier ou d’approcher la tête trop prêt, c’est carrément chouette en vrai ! Un karaoke portable quoi ! « oui parce que l’application elle donne les scores sur le nombre de voix qu’elle entend sur le nombre de minutes de la chanson et elle compare celle qui chante le plus juste, chouette hein ? C’est pas forcément très fiable par contre, mais je rectifierais si besoin ! »
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 10 Aoû - 20:13

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Su Han laissa sous entendre que son colocataire avait lui aussi quelques photos assez intéressantes de lui, ce qui ne m’étonna guère. Su Han était jeune, c’était de son âge de s’amuser avec des amis derrière lui pour marquer les bêtises qu’il pouvait commettre. J’avais eu son âge moi aussi, même si j’étais déjà trop aveuglée par l’amour pour profiter réellement de ma jeunesse comme j’aurai aimé le faire. Je me demandais toutefois à quoi pouvait ressembler ces fameuses photos, si je devais me méfier de Su Han… De ce que j’avais pu entendre précédemment, il était loin d’être un mauvais type. Pas du style à essayer de profiter des jeunes filles et de leur naïveté. Ces bêtises devaient être bon enfant. Je souriais discrètement sans relever ce qu’il venait de dire. Je le laissais un peu respirer, après tout, je l’avais souvent embêté pour bien moins que ça. J’avais tendance à tout prendre au sérieux et je voulais éviter de me comporter de cette façon avec Su Han. Il valait mieux que je prenne le moins de risques possibles si je voulais conserver cette amitié.

« Un café librairie? » Je demandais, avec étonnement. Je ne connaissais qu’un endroit de ce genre à Anyang et c’était un café que j’avais souvent visité grâce à ce concept original. J’adorais lire, comme Su Han l’avait si bien dit et quoi de mieux que de lire tout en dégustant un bon thé? Qui plus est, l’odeur des livres masquait un peu l’odeur du café, odeur que je détestais vraiment malgré mon travail de jour. « Comment s’appelle ce café…? » Je demandais avec curiosité. Peut-être s’agissait-il également du Marque Page et si tel était le cas, j’avais peut-être déjà croisé ce William, bien qu’aucun visage  ne me venait en tête. Cela ne voulait toutefois rien dire car je ne m’attardais pas vraiment sur les personnes qui m’entouraient, y compris, ceux qui s’occupaient de mes commandes. Quoique, je restais une femme et il m’arrivait encore souvent d’admirer du coin de l’oeil lorsqu’un homme charmant se trouvait dans mon champ de vision. J’avais renoncé à l’amour mais pas au plaisir pour autant.  « T’es bête quand tu t’y mets! » Je râlai en le voyant me faire un clin d’oeil et bien évidemment, je lui jetai le cousin que j’avais sous le bras pour me venge, après tout ce qu’il avait pu me faire. Croyez moi, c’était loin d’être suffisant vu le numéro que Su Han était.

« Responsable, um? Ca, j’attends toujours de voir! » Ce fut à mon tour de lui faire un clin d’oeil alors que je profitais d’une première gorgée de soju. Plus jeune, j’avais eu tendance à grimacer lorsque je sentais l’alcool frotter mon palais, mais avec les années, mon palais s’était nettement habitué à cette boisson qui finalement m’accompagner quotidiennement. J’en étais même venue à apprécier son gout en plus de ses effets, pour mon plus grand malheur. Ca rendait son arrêt très difficile. « Avec du coca? » J’étais perplexe, n’ayant jamais vu un tel mélange mais au moins, il buvait prudemment ce qui était rassurant pour moi. Je n’étais pas vraiment apte à prendre soin de lui s’il venait à trop boire.. Ne serait-ce que si je devais le soulever. Il était loin d’être gros mais il devait peser plus que moi et autant dire que j’étais loin d’être dotée de muscles bien robustes. « Fais attention, car je te laisserais gémir sur le sol si tu bois trop. » J’étais un amour, en toutes circonstances! Je trinquais avec lui, malgré mes taquineries et je fis mon premier cul sec. Oops. « Tes sérieux… Toi alors! » Je n’étais pas vraiment surprise mais je fis quand même la réflexion lorsque l’opening de Pokemon fut lancé. J’accompagnais quand même Su Han sur cette chanson, même si j’étais moins excitée que lui. Il était adorable, je le reconnaissais. Pour autant, je fus  de plus en plus plus frustrée alors que je l’entendais chanter faux certaines chansons. Je lui lançais parfois des regards remplis d’éclairs pour le rappeler à l’ordre même si au fond, ce n’était rien de grave. L’important était de s’amuser et ça avait l’air de marcher, en tout cas, pour moi c’était le cas. « Yaah, regarde ton score! Tu as gâché la chanson! Je te laisse choisir la prochaine, ça me fait souffrir de t’entendre ruiner mes chansons préférées. » Je me resservais un verre en le laissant faire, et alors même qu’il allait lancer la chanson, je l’arrêtais. On venait de frapper comme un fou à ma porte. Je me dirigeais donc en courant vers l’entrée, m’attendant à voir le livreur ce qui ne manqua pas. « Pas besoin de frapper comme un bougre. » Je râlais, même si je doutais que la musique avait couvert ses coups. Peu importe, j’avais le droit de râler souhaitant garder ma porte dans un bon état, thank you very much. Je payais et rejoignais Su Han, sacs dans les mains. « Mets ta musique, le temps que ça refroidisse un peu. » Je demandais, ordonnais? en posant tout sur la table. La bonne odeur venait me chatouiller le nez, et je manquais d’éternuer en me rendant compte que rien qu’à l’odeur, ça promettait d’être très épicé.  

847 mots
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Ven 12 Aoû - 4:05
J’ai beau parler de William, ça ne l’intéresse vraiment pas. Bon, de toute façon je ne cherche pas à les caser ensemble, de un parce que William aime pas que je joue les entremetteurs et de deux parce que Noona ce n’est pas son genre. Y’a bien une troisième raison qui s’appelle Su Han et en laquelle ils n’ont pas trop confiance pour juger les gens biens ou pas bien. Faut dire que je ne me méfie pas beaucoup, enfin, si quand je flippe le soir sur le chemin, pour ça qu’en général je préfère rester chez la personne que j’étais allé voir ou que je sms William en panique pour lui demander s’il peut venir me chercher avant que je me mette à pleurer comme un gros bébé. Une fois, il m’avait même fait supplier pour voir à quel point j’étais sérieux quand je disais avoir peur des parkings vides… enfin, on s’en fiche du sadisme made in William. C’est pas méchant au fond, il se venge juste parce que je suis couillon, mais je ne retiens pas la leçon, essentiellement parce que je ne veux pas grandir.  

Je parle d’une librairie café et là, Noona est soudainement intéressée, elle me demande le nom, alors peut-être qu’elle connait ? « Je crois que ça a un nom en rapport avec les bouquins, j’ai pas retenu le nom, tu connais ? Si ça se trouve tu as déjà croisé William et tu ne l’as pas regardé, ça m’étonne, tu sais il est vraiment beau ! » Outre le fait qu’il se démarque un peu de toutes nos têtes brunes, il est mate de peau et il fait plus occidental qu’asiatique. Enfin, moi je dis ça, il ne l’accepte pas vraiment, je trouve ça trop cool moi ! Je taquine un peu Ha Neul qui m’envoie le coussin et je le rattrape sans trop de peine en me jetant presque sur l’accoudoir pour faire un ralenti à la matrix, avec des bruitages débiles. J’éclate de rire et me redresse finalement pour entamer notre partie de karaoké, mais on boit un peu. Elle me fait rire, je fais semblant de bouder « si si, je suis responsable, je ne bois plus après ce verre » c’est ce qu’on dit, mais en vrai oui je ne bois pas beaucoup, je ne sais pas ce que je vaux avec de l’alcool dans le sang, je ne tiens pas vraiment à le savoir. Si ça se trouve je tiens assez bien, tout comme si ça se trouve je risque de me retrouver parterre à vomir. Enfin, on va éviter c’est glauque comme image !

Elle s’étonne, ça ne m’étonne pas et je tire la langue avant de boire mes premières gorgées « mais y’en a pas beaucoup, promis je ne risque pas de tomber » je ris et me mords la lèvre avant de lancer l’application. Je me fais un peu frapper mais rien de méchant, on rit alors qu’on chante pokémon, c’est presque comme une intro pour nous, puis on s’échauffe pour ses chansons en plus ! Enfin, après, je ruine un peu les siennes et elle râle Noona, ça me fait rire et je chante encore plus faux, je m’excuse quand même quand elle me dit de choisir. C’est pas bien difficile, moi à part les anime, les chansons de films ou de dessins animés… ouais y’a peut-être quelques pistes intéressantes, je ne sais pas trop, en tout cas j’en mets une, mais on se fait couper avant de commencer par le livreur. Noona râle encore, je ris en la voyant faire, puis elle a l’air satisfaite. Je la laisse déballer le tout alors qu’on commence. Je sens que ça va être épique ce repas, je ne vais pas la laisser tout manger, mais j’ai quand même peur là, vu comme c’est chaud et comme je sens les épices me monter au nez.

Pour l’instant, je ne m’en soucis pas, au pire je tournerais à l’eau pour protéger mon estomac, elle tient vraiment à ce que je me sente mal ? Elle est aussi sadique que William en vrai, en fait, je crois que je préfère qu’ils ne se rencontrent pas parce qu’à eux deux je risque de prendre cher pour mon matricule ! « un jour, j’inventerais un robot qui mesurera le degré de puissance de la nourriture épicée et un autre pour savoir ce qui est le mieux adapter à un organisme… parce que je ne suis pas très sûr de tenir les premières bouchées » et tout ça, je le dis en chantant dans presque les bonnes tonalités sur la musique. J’ai l’air couillon, mais je suis sûr qu’elle va rire, ou qu’elle va répondre même, qui sait ? Je ris un peu et reprends les bonnes paroles avant de voir sans surprise qu’elle a gagné. Bon, bah je chante mieux qu’elle quand elle est saoule, mais elle chante mieux que moi quand elle est sobre ! Au moins, ça, c’est dit ! Enfin, c’est pensé surtout. « Au moins on sait que je n’ai pas de talent particulier pour le chant. Comme quoi si notre espèce devait séduire en chantant ou en dansant, j’aurais été très mal. Très, très, très mal ! » William aussi d’ailleurs, mais lui c’est un danseur à la base, puis il est sculpté dans la pierre cet enfoiré, moi j’ai l’impression d’être un poulet déplumé à côté ! Noona elle sait chanter et danser, bref, comme méthodes de sélection naturelle, autant dire que j’avais raison, mais je me garde bien de le dire, je suis pas venu pour déprimer, puis je suis sûr qu’en rentrant, William va m’allumer pour dire des bêtises pareil. C’est pas des bêtises monsieur ! C’est la vérité, rien que la vérité ! « Ou alors j’aurais inventé l’auto tune rien que pour moi, pour la danse c’est foutu par contre, mais c’est pas très grave. C’est quoi le plus important ? La danse ou la voix ensorceleuse ? »
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 14 Aoû - 21:39

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Un café-librairie fut glissé dans notre conversation et, intriguée, mon attention se concentra sur ce point. Je ne connaissais qu’une seule enseigne ayant ce concept en ville, d’où mon intérêt soudain. Je demandais ainsi plus de détails à Su Han, espérant entendre le nom de ce café que j’appréciais tant. Je m’étais surprise à m’y rendre inconsciemment à plusieurs reprises et à chaque fois, j’en ressortais le coeur plus léger. C’était agréable de pouvoir se rendre dans un endroit comme celui, un endroit chaleureux qui parvenait sans difficulté à vous changer les idées et à vous détendre. Le pouvoir de la lecture ajouté à la sensation de bien être procuré par une boisson chaude, le thé dans mon cas. « Le Marque-Page? » Je tentais avant de reprendre : « Je m’y rends de temps en temps et c’est un endroit plutôt sympathique. Peut-être ai-je déjà croisé ton ami…? » J’essayais de me rappeler des visages que j’avais pu voir dans le café en question et il était fort possible que mes yeux se soient poser sur de beaux visages. Cependant, le seul vrai visage qui s’affichait nettement était celui du propriétaire puisque c’était avec lui que je discutais le plus. « Je ferai plus attention la prochaine fois. » Je rajoutai, portant un peu plus d’intérêt pour le colocataire de Su Han. Ca allait peut-être lui faire plaisir, de nous imaginer nous rencontrer? « T’es bête. » Je murmurai en voyant Su Han faire le singe. Il avait rattraper le cousin que je lui avais balancé et en avait profité pour me proposer une scène digne d’un film. Il aimait en faire des tonnes, et ça m’amusait. Je ne voulais pas lui faire le plaisir de rire, mais je baissai les bras pour cette fois, souriant légèrement devant sa bêtise. J’aurai encore plus de mal à le contrôler si l’alcool venait se mélanger à son sang. Heureusement, il me répondit être responsable mais j’attendais de voir ça de mes propres yeux : « On verra ça dans quelques minutes alors! ». Je croisai les bras, attendant patiemment que la musique commence, alors que monsieur se servait à boire. Etrange mélange il se prépara. « Si tu tombes, tu te relèves seul de tout façon. » Un véritable amour, toujours.

Je le laissai s’amuser en chantant pokemon, entrant également dans la chanson. Elle était entrainante malheureusement et ça faisait du bien de se laisser aller de cette façon. C’était le but de ce karaoké après tout, se changer les idées et passer un bon moment entre amis. J’étais contente de me retrouver dans mon appartement en compagnie de Su Han. Je pouvais facilement me détendre et m’amuser lorsque je me trouvais avec lui. Je connus pour autant quelques moments de frustration, lorsque vivant une chanson, la fausseté des notes de Su Han vint m’attaquer les oreilles. Je l’avais foudroyé du regard à plusieurs reprises, tout en étant amusée. J’avais ainsi décidé de lui laisser choisir le prochain morceau mais on fut coupé par un livreur insupportable, ou peut-être était-ce moi qui l’était? Peu importe. Avec un grand sourire, je reprenais place dans le salon, les mains prises par notre festin. La nourriture étant bouillante, j’avais proposé d’en terminer avec la chanson choisie par Su Han. On sentait cependant la nourriture venir nous chatouiller les narines. Su Han sembla en être inspiré puisqu’il partagea une idée de robot. Je ne savais pas si s’était facile ou même possible, mais j’étais contente de le voir motivé. Il n’était pas du genre à se reposer sur ses connaissances, il avait des idées qui germaient constamment. J’hochais la tête : « Je suis impatiente de voir ça alors~ » Je répondis sur la même tonalité, celle de la chanson. Il avait fait l’idiot en chantonnant son idée et je m’étais prêtée au jeu. Après tout, il s’agissait de son choix alors j’étais moins intransigeante. Je ne tardais cependant pas à reprendre mon sérieux, visant toujours un bon score. J’aimais chanter, plus que tout, et même s’il s’agissait de divertissement, je voulais quand même profiter de ce moment pour jouer avec ma voix et la garder intacte. Je ne chantais plus autant qu’avant mais je ne voulais pas perdre tout ce que j’avais appris par le passé.

La remarque que fit Su Han m’amusa et je manquai de remarquer le sérieux dans sa voix. Il n’avait pas une très bonne estime de lui-même et j’espérais que ce soit une plaisanterie, qu’il ne se sente pas inférieur aux autres. Les gens talentueux pouvaient avoir un pouvoir ensorcelant mais c’était loin de tout faire. La magie pouvait très vite s’estomper lorsqu’on voyait au delà de ces enjolivures. « Sois rassuré, notre espèce ne fonctionne pas comme ça. » Un petit rire m’échappa alors qu’il reprit la parole. Sa question était amusante mais je décidai de répondre avec franchise, la question se posant vraiment. Qu’est-ce qui me faisait plus vibrer, personnellement? De mon expérience, c’était nul autre que le pouvoir d’une belle. Une voix suave, par exemple. Dangereux. « Ca dépend de chacun? Pour moi, ce serait plutôt la voix. » La voix rauque de Jung Ho m’avait toujours rendue plus faible que je ne l’étais déjà. « T’inquiète pas, mon petit, tu as une belle voix. » Ce petit surnom n’allait peut-être pas lui faire plaisir mais j’aimais le taquiner. Même si ma taquinerie était stupide était donné qu’il me dépassait largement. Malheureusement, je n’avais jamais été bien grande. « Bon on mange maintenant? J’en peux plus de tes bêtises. » Je m’agenouillai et installai tout ce qui était important pour déguster tranquillement notre repas. Courageuse, je décidai de commencer par le poulet épicé, alors que mes yeux commençaient déjà à me piquer.  « Oh my god, ils ne plaisantaient pas sur le prospectus! » Je m’exclamai alors que je goutais aux effets à une nourriture fortement épicée. Habituellement, je supportais assez bien la sauce piquante coréenne mais ils avaient eu la main lourde! J’essayai désespérément de me faire de l’air avec mes mains, bien que ce n’était pas très efficace. Qui plus est, il n’y avait pas d’eau sur la table, alors je me jetai à la place sur mon verre de soju. Ce ne fut pas un mélange très agréable. « Alors, qu’est-ce que tu en penses? » J’avais acheté ça pour embêter Su Han, ne sachant pas que j’allais avoir du mal moi aussi. Je m’étais fait avoir mais j’allais peut-être pouvoir profiter d’une réaction amusante?

1049 mots
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Jeu 18 Aoû - 0:48
Je fais les yeux ronds comme pas possible, mais elle le croise souvent alors si elle va au même endroit ? Mais comment ils ont fait pour ne pas se croiser ? « Maintenant que tu connais son nom je lui parlerais de toi et si vous ne vous reconnaissez pas j’aurais plus qu’à vous accrocher des panneaux lumineux, je vois rien d’autres Noona… tu es allée chez l’ophtalmo récemment ? » Je pouffe avant de mimer une scène de matrix, je sens que je vais de toute façon me prendre un deuxième coussin qui ne ratera pas sa cible cette fois. On parle, elle apporte à boire, puis on chante en même temps et elle m’avertit qu’elle me laissera mourir si jamais je fais un coma éthylique, je pose ma main sur mon torse, fait mine d’être choqué « tu me laisserais vraiment comme ça ? Tu me fends le cœur ! » Mais je ne tiens pas deux secondes sans rire, je sais qu’elle n’est pas comme ça, limite si elle n’appellerait pas les pompiers pour être certaine que je ne mourrais pas. Puis une fois remis elle m’aurait fait des reproches du genre, pourquoi il a fallu que ce soit chez elle, ou en sa présence, ou que je supporte mal l’alcool, ou d’autres bêtises qui me feront rire parce que c’est sa façon de s’exprimer à Noona, elle a besoin de crier pour étouffer ce qu’elle ressent pour les autres. Enfin, moi je le vois comme ça.

On chante un peu, d’abord Pokémon, c’est comme le générique d’un anime, il faut qu’on commence par ça et on terminera par une chanson qu’elle aura choisi elle, vous voyez ? Je souris, je chante faux sur ses chansons, mais je ne le fais pas exprès, je vous jure, c’est parce que je ne connais pas. Mais maintenant que j’ai les noms des groupes, je pourrais écouter un peu pour notre séance karaoké, j’aimerais bien qu’on s’en fasse souvent ! Disons que, j’aurais bien trainé William… mais bon, faut pas pousser, il est muet, c’est carrément lui tendre le bâton pour m’en coller une belle que de l’inviter innocemment aller chanter. Puis je ne suis même pas sûr qu’il plaisante à ce sujet, je sais que ça lui tient à cœur, c’est pour ça que je travaille sur des projets où la lecture serait plus fluide. Si je pouvais par rapport au mouvement des lèvres inventer un décrypteur, ce serait génial ! Enfin, on verra ça plus tard. Je parle de ce que je pense de notre société et du fonctionnement de certains animaux par rapport au chant et à la danse, Noona me rassure, mais je ris immédiatement après « même si je chante faux, hein ? » bon, remarque, y’en a qui aiment ou qui sont sourd… me manque plus que l’aveugle et j’ai les trois… petite statuettes, elles sont trop mignonnes en plus, bref.

La bouffe a largement eu le temps de refroidir, pourtant, je ne sais pas pourquoi, je sens que je vais douiller. Pour moi… chez une fille, je ne sais pas ce qui m’attire le plus, déjà si mes pitreries l’amusent c’est cool, parce que souvent je ne fais pas exprès. Donc voilà, si ça, ça lui plait, alors moi elle me plaira, parce que c’est un peu me mettre à l’aise de ne pas se moquer de moi…

Je goutte tranquillement ce que j’ai dans mon petit plateau en carton, j’ai croqué un bout généreux avant d’entendre Noona… puis immédiatement, je me suis stoppé. J’ai senti la sueur me dégouliner sur les tempes, la chaleur m’envahir si bien que je dois être rouge comme le piment qu’ils ont du ajouter. Je tousse en m'étouffant presque, demandant de l’eau plutôt que du coca. Mais quelle idée aussi du coca ! DES BULLES Su Han, des bulles, ça ne va pas t’aider le pétillant ! Je déglutis comme je peux, ma gorge est en feu, mais littéralement et je finis par me lever pour aller boire au lavabo, tant pis si ce n’est pas hygiénique et que l’eau n’est pas bonne à boire, ça reste de l’eau… « fiouuu… avoue t’as voulu attenter à ma vie Noona, de toute façon, même si tu dis le contraire je te croirais pas ! » Je reviens cette fois avec un verre et une bouteille d’eau que j’ai pris au frigo après avoir demandé la permission bien sûr. Je mords ma lèvre, c’est quand même bon, mais je vais enlever ce qui est possiblement imprégné de sauce et d’épices… soit, le trois quart de ce qui sera mon repas. Enfin, c’est pas grand-chose, mais je vais le manger quand même, ou au pire, je l’emporte pour partager avec William… Mon visage s’illumine « je finirais un peu plus tard, je vais manger les frites, comme ça j’ai mon repas pour ce soir et je pourrais généreusement partager avec William » et je filmerais, mais ça, il le saura pas, ou alors je courrais dans toute la maison pour garder cette vidéo sur mon portable et sur mon ordinateur. Nah ! « T’as intérêt à te brosser les dents avant de partir du boulot, parce que tu vas tous les faire pleurer sinon, quoi que c’est pas une si mauvaise idée en fin de compte, surtout pour éloigner les sales types ! »
Choi Ha Neul
I'M DESPERATE
here since : 30/11/2015
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: ... Ca te regarde pas!
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 25 Aoû - 18:04

Rourou?

Su Han & Ha Neul

Je me tournais vers Su Han, les sourcils fronçais : « Qu’est-ce que tu viens de dire? » Mon ton était un peu sévère même si en vérité, je n’étais pas vraiment en colère. Je savais qu’il disait ça pour m’embêter, mais j’avais encore du mal à savoir comment me comporter lorsque c’était le cas. Puis, j’étais assez susceptible et je ne comptais pas le laisser s’en sortir sans lui répondre quelque chose. Ce petit garnement! « J’ai peut-être un souci en effet puisque je t’ai sous les yeux… A mon avis, tu devrais plutôt courir avant de recevoir un coussin dans la gueule. » Une vraie poésie sortait de mes fines lèvres, mes yeux brillant légèrement du fait de l’intensité de mon regard… Tout ça pour paraitre un peu effrayante. J’ignorais si ce la fonctionnait puisqu’on avait plutôt tendance à me trouver mignonne lorsque je tentais en vain d’avoir l’air en colère. Pourtant, lorsque je l’étais vraiment, j’arrivais à en faire fuir plus d’un. Faut croire que les mots ont plus de pouvoir qu’on pourrait le croire~. « Ouep, tu ne mérites pas ma bonté après tout! ». Je répondis avec un clin d’oeil, continuant de plaisanter. Bien sûr que je n’étais pas sérieuse… quoique? Si une telle situation se produisait, j’appellerai à l’aide et je le surveillerai, bien évidemment. Impossible que je puisse le soulever avec mes petits bras.

J’hochais les épaules, chantant les paroles qui s’affichaient sous mes yeux. « Umm… Tu es sûre de vouloir entendre ma réponse? Peut-être que j’ai aussi un problème avec les oreilles après tout! » Je rebondissais sur sa remarque faite bien plus tôt mais avec le sourire. Je ne voulais pas le voir déprimer encore plus alors j’essayais d’être un peu plus joyeuse, me montrant sous un meilleure jour. Ce n’était pas bien difficile puisqu’il n’était pas du genre à vraiment m’énerver, même si parfois, je cherchais avec diligence un bouton stop. Pour cette fois, notre attention se reporta bien vite sur la nourriture qui fumait un peu moins, signe qu’on pouvait enfin commencer notre dégustation. Cependant, le plat que j’avais commandé se révélait encore plus pimenté que je l’aurai cru, y compris pour mon palais pourtant plus ou moins adapté et habitué.  Heureusement, je pus me réjouir de ne pas être la seule à souffrir puisque je fus témoin de l’épique réaction de mon jeune ami. Je regrettai d’ailleurs de ne pas l’avoir filmé, cela aurait été amusant de pouvoir revoir ce moment, moment bien trop court. Cet enfant avait eu l’idée de calmer la brulure avec du coca… ce qui ne sembla pas faire bon effet. J’avais pratiquement éclaté de rire mais je m’étais ressaisie en le voyant prendre son verre de coca. Inquiète, j’avais attrapé des serviettes en papiers pour lui tendre ainsi qu’un prospectus pour lui faire un peu d’air. C’était ma faute après tout… ooops.

« Ca va? » Je demandais en le voyant se lever pour se diriger vers la cuisine. Je l’entendis ouvrir le lavabo et je regrettais de ne pas avoir acheter de bouteille d’eau. Ca aurait bien mieux que l’eau qu’il était en train de boire pour calmer sa gorge en feu. Lorsqu’il revenu d’entre les morts, pour ainsi dire, je l’entendis m’accuser et je levai les mains en l’air pour me « défendre ». « C’est surtout de ta faute, quelle idée de boire du coca. » Bon… il n’y avait pas d’eau sur la table mais bon, il fallait bien que je réponde quelque chose. « Je pensais pas que ça allait être aussi épicé à vrai dire. Tiens, prends un peu de riz et puis l’autre boite fera l’affaire… il y a moins de piment normalement. » Je savais comment me venger si on me cherchait des ennuies au moins! Su Han semblait tout autant s’amuser en utilisant cette fameuse recette de poulets épicés. « Je te l’offre de toute façon! » J’ajoutais avant de me tourner vers lui, avec un petit rictus : « Ca pourrait être efficace en effet!  » Je riais légèrement à cette bêtise avant de me tourner vers mon téléphone. « Ah, il est déjà aussi tard? Il va falloir que je me prépare… On pourra partir en même temps si tu veux. Comment tu es venu d’ailleurs? » Je ne savais même pas où il vivait après tout. Il n’était pas encore tard mais la nuit n’allait certainement pas tarder à tomber. Mes volets étant fermés, je ne savais même pas quel temps il faisait dehors. « Tu as prévu un truc ce soir, toi? » Je demandais tout en terminant un morceau de poulet, optant pour le moins épicé.


744 mots
[/b][/color]
Cha Su Han
I'M WISE
here since : 11/02/2016
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: à prendre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSahn seok 01
FINISha neul 01
ABANDONNÉSEUN HWA, ▲ William 01Ah Na 01,
Liens utiles
Sam 27 Aoû - 23:25
Holala c’est qu’elle ne plaisantait pas en plus la demoiselle, j’ai presque eu peur, j’ai laissé un « woh » passer la barrière de mes lèvres quand je l’ai vu faire, mais bon, l’atmosphère était détendue, alors impossible qu’elle m’en veuille vraiment, si ? Je dis une autre bêtise pour voir et j’ai de la chance, on dirait qu’elle est de bonne humeur. On discute ensuite des voix, des modes de séductions lors de la saison des amours d’autres mammifères et elle se moque un peu de moi « haha, c’est bien pensé noona, mais dommage, je sais que tu entends très bien » je tire la langue en faisant des aegyo, je sais qu’elle n’aime pas beaucoup et je m’arrête assez vite pour manger.

Ou plutôt, me précipiter au lavabo pour aller boire, même si ce n’est pas frais et pas terrible, ça reste de l’eau et j’en frissonne tellement c’était épicé. Pas les mêmes effets que quand c’est trop acide, non, du tout, c’est… je ne sais pas, la case chiottes direct ? Oui, voilà c’est ça. On va éviter ! J’ai bien bu et je suis revenu m’asseoir, presque trempé alors que Noona riait. Je lui en veux pas, je fais genre que je boude, mais en vrai je savais qu’elle voulait m’embêter, ce n’est pas méchant, du moment qu’elle ne joue pas sur les allergies ou ne fait pas en sorte de m’humilier publiquement, je ne prendrais pas ça comme de la méchanceté ou du vice, non, Noona elle ne sait juste pas jouer, un peu comme William, c’est assez drôle. Je les trouve attendrissants à leur manière et je ne manque pas de la titiller « oh mais en même temps il n’y a pas d’eau à table, tu l’as fait exprès noona hein, juste avoue ! » je répète ça, mais me détend en fin de compte « et oui ça va mieux là, je mangerais plus tard. Merci pour le repas ! »

J’ai l’idée de faire goûter à William, le pauvre, j’espère qu’il supporte mieux que moi, je suis une vraie chochotte avec la bouffe épicée, j’adore, mais j’ai tendance à avoir chaud rapidement, enfin, là c’était carrément le niveau du boss en terme de piquant ! Je prends un peu de riz en acquiesçant et en avalant une grosse cuillère difficilement, une fois fait je la remercie, ne parle pas la bouche pleine et expose l’idée que j’ai eu. Elle est machiavélique « et comme ça, s’il me dit que je suis un faux frère, je dirais que c’est noona qui a offert le repas » j’ai de la suite dans les idées, pas vrai ? Je lui fais un grand sourire, bois un peu de coca et masse ma nuque « oh bah je suis venu à pieds noona, mais je t’accompagne si tu veux » c’est Oui-oui qui a la voiture. Il en avait besoin et comme je suis un peu en vacances, autant dire qu’il me la laisse pas souvent, après je sors pas souvent non plus. Puis sortir la voiture pour aller chasser du pokemon… autant y aller à pieds si je veux pas me faire défoncer en rentrant pour avoir usé de l’essence aussi bêtement, normal quoi !

« Rien de prévu pourquoi ? Tu vas travailler ? Tu veux que je vienne, c’est ça ? » Je ne sais pas si c’est une bonne idée, mais ce sera avec plaisir, par contre « mais ça implique que je vienne chez toi ou que Will nous récupère quand tu auras terminé, qu’aucun de nous ne soit seul » Et comme ça, vive la rencontre ! Je ne lui dirais même pas qu’il y a une noona qui posera ses fesses dans la voiture, non, il viendra me chercher moi et il aura la surprise, cool non ? Non, vraiment, jouer les entremetteurs ça ne me va pas du tout !
Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
Aujourd'hui à 9:00
 
Rourou ? ft. Ha Neul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: