Aller en haut Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons de Too Bad et de femmes ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici

Partagez | 
 

 Saving the cat // ft. Ha Na

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mer 11 Jan - 13:49


Yin Chao rentrait tard ce soir, il craignait de faire une mauvaise rencontre, il se pressait, raccompagnant un collègue qui habitait non loin. Ses pensées concentrées sur sa vie sentimentale le rendaient presque insensible à cette peur qui l’habitait en permanence une fois la nuit tombée. C’est confus qu’il salue l’autre journaliste et se dirigea non sans se hâter vers la rue principale, plus sûre, mais sans doute moins fréquentée. Sa solitude lui pesait depuis quelques temps, bien qu’il reçoive des messages de Min Nam, son meilleur ami. Ça lui arrachait un sourire de voir son écran notifié, mais il attendait quelqu’un en particulier. Au loin, il entendit brièvement un son familier. Il s’était arrêté. Puis, plus rien, alors il se remit en route.

De nouveau, le son se fit entendre, jusqu’à ce qu’il décide de se diriger vers lui. Il avait hésité, se disant que c’était un piège. Smooth Criminal est visiblement quelqu’un de malin, qui pourrait dire si oui ou non ils se connaissent ? C’était effrayant. Pourtant, ce soir, le Chinois n’avait pas envie de fuir, téméraire ? Non, surtout fou, rebelle, terrorisé et pourtant avec ce besoin de s’exprimer plus fort que d’habitude. Plus il se rapprochait, plus il comprenait qu’un pauvre animal était coincé quelque part. C’est entre deux bâtiments que sa course le mena. Mais rien. Il leva la tête, intrigué et vit la boule de poils en mauvaise posture sur les escaliers d’un bâtiment. Grimper ? Ne pas le faire ? Oh ce n’était pas le plus dangereux des actes qu’il ait déjà commis. Mais c’était peut-être un peu compliqué d’expliquer au voisinage qu’un chat était coincé. ▬ Je vais encore passer pour un taré… mais quelle importance… dit-il. Il souffla un air froid et regarda prudemment autour de lui avant de commencer son ascension.

hrp:
 
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Jeu 12 Jan - 11:42
Si il y a bien deux choses que Hana déteste une fois qu'elle est rentrée chez elle et qu'elle n'a absolument plus rien à faire, c'est d'être soit obligée de monter les escaliers avec son vélo sous les bras parce que l'ascenseur est en panne, soit d'être dérangée par des bruits inhabituels. L'hiver, il arrive que les canalisations craquent un peu à cause du froid, et parfois, ses voisins convient dans leurs appartements des personnes bruyantes. Quand ce genre de choses arrivent, elle s'enfonce du coton dans les oreilles pour ne plus y prêter attention.

Mais dans le cas présent, elle ne pouvait pas ignorer ces bruits car elle peinait à savoir ce que c'était. La seule chose dont elle était certaine, c'était de l'origine animale de ce bruit, une sorte de couinement ou de miaulement faiblard. Un chien qui pleure, peut-être. Oui, c'est possible, l'énorme chien de Jindo de sa grand-mère avait cette manie : dès qu'il avait faim, il couinait jusqu'à ce qu'il reçoive à manger. Ses couinements étaient si forts que ses grands-parents cédaient à chaque fois, histoire de ne pas ennuyer leurs voisins. Ou alors, plus simplement, il s'agissait d'un chat, un jeune chat, en gros un chaton. Et certainement errant, puisqu'il se trouvait dehors en pleine nuit.

Pendant qu'elle réfléchissait, les miaulements de l'animal redoublèrent. Il était clair qu'il se trouvait dans une grande souffrance. Hana sortit de ses pensées : elle dégaina sa lampe de poche, ses jumelles et ouvrit les volets afin de trouver le lieu où la bête se trouvait. Rien à droite, hormis des oiseaux. Qui plus est, les bruits provenaient de sa gauche... Des escaliers. En augmentant le zoom de ses jumelles, elle put entrevoir la fourrure blanche et noire du chat, coincé dans les barreaux, entre le premier et le deuxième étage. Sans hésiter une seconde, elle enfila les premiers vêtement chauds qu'elle trouva et réunit quelques affaires. Sa lampe, une polaire pour réchauffer l'animal, et un carton à chassures afin de le transporter plus facilement. Un froid glacial s'était abattu sur Anyang ce soir-là : afin de rester dehors le moins longtemps possible, elle décida d'emprunter l'ascenseur, au moins jusqu'au deuxième étage. Après quoi, elle n'aurait juste qu'à descendre l'escalier, qui de toute manière est clos par un portail dont la serrure gèle souvent en hiver.

Elle arriva enfin au premier étage et sortit dehors au pas de course. Désormais, elle n'était pas seule dans la nuit : un type avait surgi de nulle part, et grimpé à la cage, il essayait de débusquer le chaton. Enfin, un type. A ses yeux, il ressemblait franchement à un lycéen, même si il ne portait pas d'uniforme. Et ses habits étaient plutôt classes. En dépit du contraste, elle jugea approprié de le tutoyer.
« Tu peux descendre d'ici, je m'en occupe. »
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 15 Jan - 2:21
À sa plus grande surprise, le Chinois n’était plus seul. La douce voix d’une jeune femme ainsi que sa silhouette s’était fait entendre. Il avait sursauté, en train de grimper, puis s’était arrêté quelques secondes. Il ne céda pas cependant, répondant simplement ▬ À deux on sera plus rapide et plus efficace s’il dégringole, il a l’air bien pris le pauvre  pendant que l’un déferait les liens du petit animal, l’autre le réceptionnerait. Yin Chao n’avait rien sur lui pour nourrir le chaton, mais il avait une écharpe épaisse qu’il pourrait céder pour le mettre au chaud dans l’immédiat. La jeune femme ne devait pas habiter bien loin, pour ainsi dire il voyait la fenêtre en haut ouverte et les lumières allumées. Peu à peu, l’obscurité du lieu laissait présager que les voisins se fichaient bien de ce qu’ils pouvaient bien faire tous les deux. Le couvre-feu était dépassé excepté pour les quelques citoyens qui travaillaient toujours tard ou exerçaient un métier de nuit. Était-ce encore le cas du journaliste ? L’ancien Host avait parfois cette envie de faire un passage éclair pour rendre service, pour accompagner et raccompagner, mais aussi se défouler. Il ravala sa salive, une fois arrivé à destination, refusant de penser à ses démons.

Le brun se demandait ce qui allait advenir de ce pauvre chaton, car une fois sauvé, il n’était pas question de le laisser à terre, en proie au froid et aux autres dangers qui rôdaient qu’ils soient pour tous ou à son niveau de petite bestiole. Impliqué dans cette cause, il se dévouerait sans problème si l’inconnue décidait de ne pas le garder. Mais il se surprit à sourire légèrement en se permettant de mettre son écharpe dans la boite en carton apportée par la belle, la soulevant au-dessous de la boule de poils pour qu’il y pose ses pattes arrière au minimum. ▬ Ça va vous paraître étrange, mais je suis bien content de voir que je ne suis pas le seul à me soucier du sort de ce petit il n’était pas question de la remercier pour un acte si généreux, il n’était pas le propriétaire de l’animal après tout, mais il l’aurait bien fait pour appuyer ce geste comme étant rare, seulement, pour lui il était naturel. ▬ Tu es bientôt dégagé mon minet, j’espère qu’il n’est pas blessé… l’envie de prendre ce chaton avec lui était forte, mais il ne rechignerait pas si la jeune femme en pensait de même, la seule condition était qu’elle lui envoie au minimum une photo du petit chat une fois soigné et si elle n’en voulait pas, remis aux autorités les plus compétentes pour en prendre soin, mais exiger de telles choses d’une inconnue n’était pas la meilleure façon de se faire des amis et Yin Chao se retint d’exprimer toutes ces requêtes d’une seule traite, préférant attendre et se montrer le plus poli possible envers celle qui avait répondus aux pleurs de ce petit être innocent. Il n’y avait rien de plus adorable, aux yeux du chinois, qu’un bébé animal, ou un bébé tout court, mais il avait toujours plus de mal avec ses homologues, bizarrement.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 22 Jan - 22:50
Plus encore que les remerciements de l'inconnu, ce qui parut réellement étrange aux yeux d'Hana, c'est que certaines personnes sur Terre puissent juger l'acte de secourir un animal en danger comme étant inhabituel. Au vu des nombreux appartements plongés dans l'obscurité de l'indifférence, cette pensée était tristement répandue. Sont-ils vraiment deux à encore posséder un cœur ici ? Rien qu'à cette idée, elle se sentit profondément dégoûtée. L'être humain était-il désormais incapable de compassion ? Et surtout, quel genre de créature pourrait résister à un aussi adorable animal ? Pour oublier ces interrogations philosophiques, elle jeta un œil sur le petit miraculé, qui s'était lové dans la boîte à chaussures et n'en bougeait plus. La boule de poils grise baîlla  longuement avant de clore petit à petit ses yeux, complètement épuisée. Hana poussa un soupir de soulagement. « Il semblerait qu'il n'ait mal nulle part, mais je l'emmenerai quand même chez le vétérinaire demain. On ne sait jamais... »  Pause. Comme toujours elle avait pris une décision sans concerter son interlocuteur. Un peu gênée, elle prit quand même l'initiative de lui demander son accord pour le garder. Il ne désapprouva pas, lui faisant juste ommettre d'envoyer une photo de l'animal toutes les semaines.

Cette décision fut aussi rapide que spontanée. Elle se sentait souvent seule dans son appartement, et ce en dépit de la petitesse du lieu. Ainsi, un chaton, si elle parvenait à bien l'éduquer, ne devrait pas lui causer d'ennuis. Qui plus est, ses dépenses pouvaient tolérer des frais supplémentaires vu qu'elle ne possèdait pas de voiture et ne faisait que très rarement de shopping. Tout semblait donc en ordre pour accueillir la petite boule de poils chez elle.

Maintenant que l'animal était en sécurité, le jeune homme était redescendu des barreaux auxquels il s'était accroché. Ce type sortait vraiment de nulle part. En plus, il avait un accent exotique, qui n'était pas celui d'un coréen natif. Malgré tout, il semblait vraiment apprécier les animaux. On ne peut pas douter de quelqu'un qui aime les bêtes, n'est ce pas ? Au moment où elle se posait ces questions, le froid leur cingla encore plus au visage et le silence de la nuit se faisait de plus en plus pesant. Elle pointa alors le studio au sommet de l'immeuble dont les fenêtres sont restées grandes ouvertes.
« Je ne vais pas vous laisser dans le froid. Venez donc boire un verre chez moi, j'habite dans l'immeuble. » Sans même attendre la réponse du mystérieux jeune homme, elle alla ouvrir la porte des escaliers, qui pour une fois n'était pas gelée, et l'invita à la suivre.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Lun 23 Jan - 19:30
La petite bête avait baillé en s’installant dans son écharpe, attendrissant un peu plus les nerfs mis à rude épreuve du Chinois. Pourquoi ? Parce que personne aux alentours n’était assez sensible pour venir au secours d’une pauvre petite chose, l’humanité envers ses semblables ne pouvait, par conséquent être compatissante. Ce n’était pourtant pas un chat qui aurait dû effrayer. Un prédateur plus grand et plus redoutable rôdait quelque part, guettant les moindres faits et gestes d’habitants un peu trop téméraires. Yin Chao se reconcentra sur l’animal, visiblement adopté par la demoiselle. Il s’empressa de l’inspecter malgré tout, ne pouvant s’empêcher d’être protecteur à l’égard du chaton accidenté. Il n’avait rien, statut confirmé par l’inconnue. Les voilà du coup, bien idiots à dévorer l’animal des yeux, sans pouvoir se parler d’autre chose. N’est-ce pas normal ? Après tout, ils n’étaient pas destinés à se parler tout court. Mais le journaliste fit preuve de bonne foi en souriant, et promettant de prendre des nouvelles en osant demander le téléphone de la jeune femme.

La belle brune n’avait pas rechigné, invitant même l’ancien host à le suivre pour se réchauffer un peu autour d’un verre. Bien que méfiant, être à l’intérieur d’un appartement plutôt que dehors en pleine nuit n’était pas de refus, bien qu’il allait devoir affronter l’extinction des feux et s’exposer à de plus grands dangers. Peut-être devrait-il appeler quelqu’un pour plus tard ? À cette heure ? Il avait bien quelques personnes en tête, mais l’une d’entre elle avait fait plus de mal à son cœur qu’elle n’aurait dû. Il frissonna, acquiesça et entra dans le modeste appartement qui lui rappelait malgré lui le sien. Leurs revenus devaient être équivalant, ou presque, pour s’offrir un chez soit assez grand pour eux, mais pas pour fonder une famille, en était-il seulement question ? La priorité du brun n’était clairement pas d’avoir des rejetons. Aussi docile et attendrissant qu’il pouvait être avec les animaux, il n’en était pas de même pour le genre humain.

Il resta debout, attendant d’avoir l’accord de la belle pour pouvoir se permettre un quelconque mouvement, regardant simplement sa liste de contact pour en prévenir un notamment afin de ne pas être dehors seul en rentrant. Fort heureusement, il eut une réponse rapide et remercia d’un autre message l’ami serviable à qui il redevrait sans la moindre honte ce petit service. Il rangeant son smartphone, frissonna de plaisir, le froid quittant peu à peu son corps envahit par la chaleur environnante, bien que quelque peu faible sans doute par la faute du petit chat. Il constata par ailleurs qu’il n’y avait pas de compagnon à quatre pattes, chose qui le fit sourire. Il avait visiblement un don pour faire adopter des animaux à de parfaits inconnus, peut-être devrait-il envisager une reconversion si jamais le journalisme ne lui réussissait pas ? Oh, l’idée ferait son chemin en tout cas. ▬ Heureusement que vous étiez là, parce que si je n’étais pas passé, personne n’aurait bougé dit-il, quelque peu indigné par le comportement des voisins de la belle. Oh, les siens étaient pareil, c’était incroyable.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 5 Fév - 11:11
Hana regarda l'horloge posée au dessus de sa télévision. Il n'était que vingt-trois heures trente horaire encore tout à fait correct où la plupart de ses voisins sont d'ordinaire toujours éveillés. Telle constatation créa un vague malaise chez elle. Pourquoi personne n'avait pris attention aux suppliques du petit animal ? Pourquoi était-elle la seule à mettre le nez dehors ? Anyang subissait un couvre-feu, dont elle trouvait la plage horaire excessivement longue. Y avait-il quelque chose à craindre dans cette nouvelle ville d'apparence si calme ? Elle ne se tenait que rarement au courant des actualités et ragots, et par conséquent ne savait pas grand chose de ce qui s'y passe. Elle avait emménagé ici depuis six mois et avait toujours un peu l'impression d'être une étrangère. D'ailleurs elle ne savait pas grand chose de ses voisins. A peine les croisait-elle dans le hall d'entrée ou devant les boîtes aux lettres.
« Oui, c'est triste. Mais j'imagine qu'ils ont leurs raisons... La fatigue d'une dure journée de travail par exemple... »
Fausse excuse, évidemment. Aujourd'hui, sa journée à l'Alpe d'Huez avait été éreintante. Son patron  avait décrété qu'il était temps de lui enseigner comment réparer une bicyclette. Elle trouvait cette décision soudaine, mais ne rechignait pas, car cela améliorerait ses compétences et étofferait son curriculum vitae. En tout cas cet apprentissage minutieux l'avait laissée complètement épuisée, ce qui ne l'avait pourtant pas empêchée d'aller secourir l'animal quand il le fallut. A croire que beaucoup vivent complètement dans leur bulle et ne se soucient absolument pas de tout ce qu'il peut y avoir autour.

Elle se leva et alla chercher de quoi boire. A son grand dam, elle ne trouva que du café et de la bière bon marché. Elle proposa ceci à son hôte, un peu gênée de ne pas pouvoir lui présenter quoi que ce soit de mieux, et se choisit une canette.
Le petit animal dormait paisiblement. Sa fourrure noire et blanche se soulevait de temps en temps. Elle trouvait qu'il avait l'air d'un chat de cartoon. Ce qui attira un peu plus tard son attention était son museau lisse et rosé, comme la chair d'une fraise arrivée à maturité. Tiens, ça sonne bien comme nom. Les fraises évoquent une image mignonne, ce qui collait parfaitement à la boule de poils.
« Je pense le nommer Ddalgi, son museau me fait penser à ce fruit. Qu'en pensez-vous ?» L'idée lui paraissait un peu étrange, mais la fit rire. Elle espéra que son invité apprécia le nom. Si ce n'était pas le cas elle trouverait autre chose ; tout ce qu'elle voulait était un patronyme qui convienne aux deux parties, comme afin de sceller une amitié naissante.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 5 Fév - 19:27
Qu’elle peut bien être l’excuse valable pour justifier l’ignorance d’un être si pur délaissé dans un milieu si hostile ? Pour le Chinois, c’était inconcevable, bien qu’il ait une pensée très claire au sujet des anciennes générations, notamment celles qui n’avaient pas les moyens de prendre soin d’animaux abandonnaient ces derniers à des sorts plus funestes que celui du chaton très chanceux. Il acquiesça néanmoins, car il y avait des exceptions et il en était l’exemple parfait. S’il n’était pas sensible aux autres formes de vies sur cette terre et que son cœur n’était pas brisé, il aurait lui aussi préféré mettre sa carcasse à l’abri des prédateurs de la nuit. Il en connaissait un, l’avait côtoyé quelques longues minutes. Une torture dont il avait du mal à se remettre et qui était endolorie selon certaines circonstances.

Une boisson alcoolisée lui fut offerte, il l’accepta avec plaisir, s’inclinant poliment pour remercier l’hôte de son hospitalité. C’était une qualité si rare qu’il en était surpris lui-même, pourtant, il aurait possiblement fait la même chose, si tenté qu’il ouvre sa porte à un inconnu sans voir le visage masqué qui l’avait terrorisé. Il frissonna, concentrant ses efforts sur le pelage au milieu de la boite qui semblait paisible dorénavant. Il aurait aimé inspirer autant d’amour sans avoir à faire d’efforts, surtout auprès d’un certain docteur. Son cœur se serra à cette pensée et il trouva un peu de réconfort en caressant la petite bête entre les deux oreilles. Son nez se releva bien vite cependant, ses yeux à la recherche de la demoiselle pour établir un contact visuel. Ddalgi ? Fraise ? Aussitôt ses lèvres s’étirèrent en un sourire très félin qui témoignait de son approbation. ▬ Très mignon, je n’y aurais pas pensé.

Il n’aurait pas imaginé avoir le choix sur le prénom de l’animal non plus, mais Yin Chao ne s’en plaindra pas, plus que ravi de pouvoir instaurer une nouvelle complicité entre lui et la belle inconnue. C’était si rare et si appréciable en ces temps, pour lui difficiles. Aussi agréable que triste dans son cas, car l’un ne va pas sans l’autre lorsqu’il pense aux doux moments passés avec cet ami à présent perdu. En retrouvera-t-il dix selon le dicton ? Ou est-ce que ce dernier ne fonctionne qu’en amour ? Dans les deux cas, il ne demande pas tant et se contente amplement des sourires qui lui sont si gracieusement offerts. ▬ Je suis étonné, vous n’avez pas d’autres compagnons à poils ou plumes, ni autre. C’est un peu indiscret, mais sans doute le métier ou les études qui veulent ça, n’est-ce pas ? Son esprit de déduction laissait à désirer, mais il ne le laisserait pas rouiller malgré tout, se contentant d’approuver ce choix, hâtif, cependant judicieux d’accueillir un chaton. Celui-ci étant, qui plus est en âge d’être indépendant, bien qu’il doive sans doute requiert un minimum d’attention, ainsi sont les chats, amen.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Sam 4 Mar - 18:33
Une fois rassise à sa place habituelle près de la fenêtre, Hana commença à songer que son invité surprise s'avérait êtree une personne conciliante : en effet, il lui semblit réellement ravi de se faire servir une bière (aussi bas de gamme soit-elle) et approuva sincèrement son choix de nom pour le chat. Et il était apparement aussi observateur qu'elle, même si ses déductions pour le coup tombaient à plat.
« J'ai emménagé seule ici en septembre dernier, et mon travail ne me laisse pas beaucoup de temps libre. Jusque là je n'ai pas eu vraiment le temps de penser à acquérir un compagnon à fourrure. » Elle rit un peu sous cape. Il s'agissait honnêtement de fausses excuses, étant donnée que son travail n'était nullement prenant : elle n'avait juste pas eu l'occasion d'adopter un animal, et maintenant qu'elle l'avait, elle ne la laisserait pas partir.... Encore moins une boule de poils aussi adorable. Dans sa boîte toujours posée sur les genoux de son sauveur, Ddalgi s'était roulé en boule et tombait petit à petit dans un profond sommeil, désormais rassuré. Pour un chat, l'animal lui parut étonnamment dépendant des humains, certainement du fait de son jeune âge. Son pelage bicolore se soulevait paisiblement et en passant les doigts dedans, on pouvait désormais ressentir une chaleur animale. « Tu es tiré d'affaire, mon petit ! » chuchota Hana à elle-même.

Entre deux gorgées d'alcool, un silence se fit entendre autour de la table. Hana refusait par hospitalité de le laisser s'installer, et elle décida de s'expliquer plus en détail sur la nature de son activité professionelle :
« Enfin, un travail prenant, pas vraiment, mes horaires sont tout à fait corrects. Je suis vendeuse dans une boutique de cycles de la zone artisanale, l'Alpe d'Huez. J'avais été embauchée pour s'occuper de la vente, de la mise en rayon et du conseil client, mais récemment, mon patron a décidé de m'enseigner la mécanique et la réparation. Pour quelqu'un qui n'y est pas habitué, c'est éreintant physiquement. »
Sans s'en rendre compte, Hana était encore partie dans un long monologue. Il faut dire qu'elle n'avait pas eu de conversation digne de ce nom avec quelqu'un depuis très longtemps. Son patron se montrait souvent rustre. Il aurait fait un excellent sprinteur, en y pensant : il possédait un caractère solitaire et orgueilleux, comme beaucoup de cyclistes appartenant à cette catégorie.

« Excusez-moi de vous raconter ma vie, cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas discuté avec quelqu'un. » Elle marqua une pause et but une goutte de bière. Son invité ne parut pas tellement dérangé par le bagoût intarissable de son hôtesse. Encore une fois Hana remercia le ciel d'avoir rencontré un homme aussi agréable.
« Dites-moi, il n'y a pas de raison que je monopolise la conversation. Qui êtes-vous, que faites-vous dans la vie, quel âge avez-vous ? »
Coudes sur la table et menton entre ses mains, elle attendit impatiemment que son mystérieux invité réponde. Quel type ténébreux, quand même. Si elle voulait se lier d'amitié avec, il fallait bien qu'elle en sache un peu plus... Ce serait bête de continuer à l'appeler pour toujours « mystérieux sauveur de chat », comme c'était déjà le cas dans son répertoire téléphonique.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Sam 11 Mar - 18:08
Le Chinois avait deviné juste, bien qu’il ne puisse dire dans l’exactitude ce que faisait la jeune femme, il avait su en la voyant agir avec Ddalgi que ce n’était pas par choix qu’elle était solitaire. C’était apparemment une question de temps en raison d’un emménagement récent et d’un travail prenant. Il acquiesça, souriant toujours en ne quittant pas des yeux l’hôtesse des lieux qui lui avait offert une boisson. Il prit son temps pour la boire, bien qu’il n’en aurait sans doute pas autant qu’il le désirait, ce n’était pas une bonne idée de se presser et de faire monter l’alcool plus rapidement, il fallait se montrer raisonnable. Il apprit de cette manière que la belle n’était pas qu’une simple vendeuse, bien que tout travail est méritant, là n’était pas le sujet. La mécanique était un autre ressort, qui en effet, devait être plus physique. Une promotion plutôt étrange qui n’était cependant pas de refus, sans doute, en vue de ses motivations. ▬ C’est tout de même agréable de voir les clichés se briser, une femme qui fait de la mécanique, c’est très appréciable, vraiment le journaliste était confronté à toute sorte de profils dans divers domaines, bien que sa carrière ait à peine démarrée, sa curiosité naturelle est un atout qui l’a toujours poussé à s’intéresser aux autres dans une certaine mesure.

Oh ne vous excusez-pas, c’est normal, et pour tout vous dire, c’est tant mieux si je peux être utile puisqu’il ne l’avait pas été jusqu’alors pour secourir la boule de poils. Le fait étant que la jeune femme ne se sente pas gênée avec lui était plus que rassurant, en dépit de son mal être il parvenait à dégager une aura rassurante. Une chose qui plus est étrange quand on sait qu’il y a moins de deux ans, il était une bête noire pour certains. Il l’est encore, mais cela dépend pour qui et du contexte. Son sourire s’agrandit tandis que les questions sont posées. Il boit une gorgée de sa bière et répond sagement ▬ Je suis journaliste depuis peu et j’ai 25 ans. Je m’appelle Wang Yin Chao d’ailleurs, nous ne nous sommes pas présentés dit-il avec un amusement dans le regard que l’on ne pouvait pas louper. ▬ La mécanique vous intéresse alors ? Mine de rien, vous m’avez mis l’eau à la bouche avec cette histoire, je n’y peux rien, je suis assez curieux dit-il en laissant échapper un petit rire qui se voulait discret. Le chaton était toujours paisible, et lui, se concentrait maintenant sans trop d’efforts sur autre chose que son propre malheur qui n’était au regard des inquiétudes constantes de la ville, qu’une broutille, sans doute. Mais individuellement, une rupture était assez douloureuse.

Et j’ai une petite loulou de Poméranie appelée Jade. Je ne pouvais pas manquer de vous le dire, puisque nous parlions animaux même si cette information était totalement gratuite, il préférait la céder, histoire de confier lui aussi un petit bout de sa vie pour rendre la pareille à la jeune femme. ▬ Comment vous appelez-vous ? demanda le Chinois avant de regarder brièvement son portable pour consulter ce fond d’écran plutôt particulier. Jade était affichée, rien de plus normal pour un défenseur des animaux. Un instant, ce qui lui vint en tête fut, un nouvel article pour la défense de ces derniers. Tout ça pour un fond d’écran…
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Mer 15 Mar - 11:27
Hana tirait une fierté personnelle à briser les clichés souvent blessants que l'on colle sur le dos des femmes. Adolescente, elle faisait de son mieux pour se fondre dans la masse, pour éviter le qu'en-dira-t-on, les regards désobligeants des ahjummas sur ses passe-temps peu communs, ou les remarques odieuses des graçons du village qui ne pouvaient accepter qu'une femme puisse mener sa vie sans se soucier de leur opinion. Dès le moment où elle avait quitté Juksan-do, elle avait pris la décision de toujours se montrer sous son vrai jour, de ne plus jamais se cacher. Bien sûr la vie en a parfois décidé autrement. Ainsi, quand l'inconnu la félicita, elle sentit une onde de chaleur s'inviter en elle, comme si la glace entre les deux avait enfin fondu.

L'invité déclina son identité. Il était chinois, ce qui lui parut instantanément logique, et avait son âge. Plus étonnant, il travaillait comme journaliste. Et il possédait une chienne vraiment trop mignnone dont la photo lui servait de fond d'écran, dont Hana ne put s'empêcher de s'exclamer « Oh mon dieu elle est trop choupi... » à la vue.
Une fois la gagatisation passée, elle réalisa ce qu'elle venait d'entendre. Wang Yin Chao ? Un journaliste ? A ces mots, une ampoule s'alluma brusquement dans sa tête : elle connaissait ce nom. Deux semaines auparavant, elle était tombée par hasard sur un article écrit par ce dernier dans un journal local, un plaidoyer pour l'arrêt des euthanasies dans les refuges pour animaux. Le traitement réservé aux animaux abandonnés l'avait toujours terrifiée ; à la lecture de cet article, elle fut rassurée de voir qu'elle n'était pas la seule à s'indigner de ces actes. D'un seul coup son enthousiasme monta en flèche et elle commença à parler dans tous les sens :
« Ah mais j'vous connais, j'ai lu un votre article sur l'euthanasie des animaux abandonnés ! Vous avez bien fait d'écrire un article là d'ssus, 'faut que plus de gens soient au courant de ça ! Bon, sinon moi j'm'appelle Go, Go Hana, on a le même âge, et je viens d'à côté d'Ulsan, c'est pour ça que j'parle avec un accent quand je suis enthousiaste. »
Elle baissa un peu la voix et sortit son téléphone de la poche pour changer le nom de sa nouvelle rencontre. « le sauveur à Ddalgi » ? « Miao Miao Yin Chao » ? Ou tout simplement son vrai nom ? Finalement, elle trouva le second nom plus sympathique et enrengistra celui-ci. Voyant son nouvel ami guetter une réponse  de sa part, elle reprit la parole.
« Concernant la mécanique, c'est parce que mon patron devient de plus en plus vieux et se cherche un successeur. Le week-end et durant l'été, un étudiant vient nous aider, mais il est franchement incompétent. Du coup, il me fait confiance et va très certainement me confier le commerce quand j'aurais parfaitement saisi ce qu'il m'apprend. Vous imaginez ? Je serais probablement la première femme gérante d'une boutique de cycles du pays ! Peut-être même qu'un jour je pourrai aller en Europe assister à des courses cyclistes, mais bon, avant cela il va falloir économiser, économiser et économiser... »
Rien qu'à la pensée des étroites routes des montagnes alpines, du public en folie au bord de routes et des courses pleines de suspense, elle en resta rêveuse et oublia un instant la présence de son interlocuteur, qui dieu merci ne la prenait pas pour la dernière des dingues.
« Vous pourrez la garder quand je partirai en voyage, c'est pas un chiot qu'on pourrait emmener partout avec soi ! » Elle rit sous cape. Ddalgi dormait toujours aussi paisiblement sans que le rire de sa nouvelle propriétaire ne le dérange.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mer 22 Mar - 21:36
Il est peu commun pour un homme, quelle que soit sa génération, d’accepter si facilement qu’une femme soit indépendante. Mais Yin Chao ne se considère pas comme étant sujet de de la masse, asservie par un monde qui selon-lui doit encore faire ses preuves pour se dire « pays du matin calme ». Il le sait mieux que quiconque, à petite échelle, l’homme crache sur son voisin sans la moindre once de remord et à plus grande, ce sont les pays qui se tirent du plomb dans l’aile pour justifier être plus mature et plus sage que les autres. Une bataille houleuse restant la preuve que ce n’est clairement pas le cas. Le Chinois aurait pu voir les choses de la même façon, être patriote de l’un ou l’autre des pays qui l’ont vu grandir et s’épanouir. Il l’est, à un certain degré et n’hésite pas à user de ses talents pour faire valoir ses idéaux. L’un d’entre eux est concentré sur ce point, cette différence d’opinion, cette ouverture d’esprit à laquelle les femmes sont plus sensible et bien évidemment huées pour soutenir ces pensées d’ailleurs. Au fond, le journaliste est très fier et soulagé d’avoir fait une rencontre plus qu’étrange dans sa forme et pourtant si intrigante. Il ne lui arrive pas souvent d’avoir autant d’intérêt pour autrui, bien qu’il soit curieux par nature, la bêtise humaine est si profondément ancrée dans les gênes de chacun qu’il a du mal à faire la différence entre les différents degrés d’atteinte. Lui-même ne se cache pas en être doté, c’est naturel, mais lutter contre cette nature n’est pas donné à tout le monde Quel soulagement ce fut, au point que les deux se sentent plus à l’aise à converser et que leurs langue se délient peu à peu.

Yin Chao partagea un peu de son intimité en présentant sa Loulou de Poméranie, extrêmement docile et craintive, mais adorable une fois les présentations faites. Il fut attendrit par la réaction de l’inconnue aux multiples charmes, décidément, elle ne le laisse pas insensible. Il se décida à donner son nom et sa profession, ce qui à sa plus grande surprise fit déborder le vase pour la demoiselle qui se mit à parler plus vite, plus vivement et sans la moindre retenu. Il en échappa un léger rire amusé, séduit par cette adorable démonstration de joie qui faisait écho à la sienne. ▬ Enchanté, je suis ravi de constater que mes articles sont lus par de si charmantes personnes et j’espère que les répercussions sur les lecteurs se feront sentir à l’avenir… si vous saviez ce que j’ai appris en faisant mes recherches… C’est en se pinçant les lèvres qu’il soupira, laissant sa tête se balancer de gauche à droite en signe de négation. Il était consterné par ces comportements qu’il jugeait inhumains, mais il ne pouvait en être autrement pour lui en constatant que les statuts n’étaient pas traités de la même façon, aussi bien en fonction de l’homme qu’en fonction de l’espèce… il ne fit aucun autre commentaire, laissant simplement ses questions se concentrer sur la dénommée Go Ha Na. Son choix de métier aussi peu conventionnel était un atout majeur, il n’hésiterait pas à confier son dossier auprès de sa stagiaire adorée, elle allait, pour sûr, adorer le personnage autant que son histoire. Il se réjouit d’avance, n’évoquant pour l’instant pas la demoiselle au profit de l’écoute. ▬ Je vous le souhaite et si je peux donner un coup de pousse, je n’hésiterais pas. À ce propos, vous m’autorisez à écrire sur vous ? Peut-être pas moi personnellement, mais j’ai une stagiaire dont le sujet concerne les femmes dans notre société, principalement celles qui font carrière dans des domaines presque exclusivement masculins, qu’en dites-vous ? Qui ne tente rien n’a rien, étant donné le feeling qu’il avait avec cette demoiselle, il ne se priverait pas s’il pouvait lui permettre d’atteindre plus vite ses objectifs. Elle est ambitieuse et c’est un point essentiel selon le Chinois. Nombre de jeunes femmes se sont vues découragées et pourtant aux dons très prometteurs… il ne voudrait pour rien au monde assister à ce cas de figure la concernant, pourtant, sans même la connaitre.

Tous deux partis dans le monde des doux rêves au sujet d’un idéal pour chacun, ils en oublièrent un peu la réalité, mais redescendirent assez vite. Yin Chao se mit à rire également en caressant la boule de poils confortablement installée qui venait de soupirer, visiblement il s’était rapidement fait à son nouveau foyer. L’avait-il seulement découvert ? La chaleur était un critère de choix qui primait sur le reste chez les chats. Il sourit et répondit avec entrain ▬ Avec plaisir, Jade est habituée et elle n’est pas agressive, en espérant que Ddalgi ne soit pas effrayé instinctivement par les chiens. Nous devrions peut-être les mettre dans la même pièce à l’avenir, une fois qu’il aura pris ses repères ici ? Une idée qui invitait la demoiselle à prendre contact sans la moindre hésitation, et était sujette à d’autres entrevues cette fois organisées. ▬ Je devrais peut-être y aller, il commence à se faire tard… je vais appeler un taxi avant, ça ne vous dérange pas ? Il n’était pas question de grignoter du temps sur la nuit de la jeune femme, tous deux avaient sans doute un programme à suivre le lendemain et il ne valait mieux pas, en tout cas pour le journaliste, se lever exténué malgré une nuit agréable à parler animaux et femmes du monde. Il n’était qui plus est jamais trop prudent. Le couvre-feu était toujours d’actualité et sa dernière mauvaise rencontre refaisait surgir les angoisses. Autant éviter les problèmes…

Ce moment fort agréable avait contribué au bien-être du Chinois, préoccupé par une peine de cœur comme il n’en avait pas souvent connu, mais suffisamment pour se sentir seul au monde malgré ses nouvelles rencontres. Il n’en dit rien, laissant de côté ses émotions négatives au profit de l’ambiance encore chaleureuse qui ne le quittait plus, ou du moins, n’allait pas le faire tant qu’il n’aurait pas remis les pieds dehors. Soudainement, il n’en avait plus très envie, mais il fit l’effort de composer le numéro. Aussi agréable que soit cette drôle de situation, il ne pouvait pas en profiter éternellement. Rien ne l’empêchait cependant d’aller de l’avant, et de peu à peu retrouver le sourire comme il en a été capable ce soir. Et c’est sans même le savoir que la belle Ha Na avait été capable de prouesses : celle de faire rafistoler un petit cœur brisé et de redonner un peu d’espoir et de motivation à guérir, aussi bien lui-même que l’humanité.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Jeu 13 Avr - 9:31
Un article de journal à son sujet ? Hana ne sut absolument pas quoi dire. Elle n'avait rien de vraiment particulier, hormis son métier. Bon, certes, elle aimait les filles, mais ce n'est pas quelque chose qui se hurle sur tous les toits dans une société aussi puritaine. Aussi elle avait plaqué ses études du jour au lendemain, peu de jeunes seraient assez idiots pour faire ça. Quoique, idiots... Hana n'avait pas envie de se battre pour continuer ses études dans une fac à la réputation désastreuse, située dans une ville froide et détestable, où les débouchés étaient limités, et où elle n'avait plus d'amis ni même de logement. Elle repensa à Hyun-jeong, sa colocataire, son amie depuis le collège, son premier amour. Rêvait-elle toujours de devenir institutrice ? Etait-elle toujours en couple avec ce playboy qui avait causé la fin de leur amitié ? Qu'avait-elle raconté à son sujet, notamment à ses proches restés à Juksan-do ? Elle devrait retourner à Juksan au mois de juin pour l'anniversaire de son père et se voyait mal remettre les pieds au village si des rumeurs malsaines y traînent à son sujet.
Tout compte fait, cette interview n'était pas une mauvaise idée. Furtivement elle glisserait une allusion sur son enfance heureuse sur cette petite île tranquille, et elle ferait parvenir l'article à sa famille. Connaissant le tempérament fier de sa mère, elle ne se gênrait pas pour le faire lire à tous leurs voisins, et très vite, les rumeurs seraient oubliées.
« Cette idée me plaît, j'accepte ! »

Ddalgi prendrait peut-être un peu de temps pour s'acclimater à son appartement. Ou peut-être qu'il se sentira chez lui dès le moment où il remarquera qu'il est nourri convenablement quotidiennement. Un chat, c'est un animal comme les autres. Faire rencontrer les deux boules de poils lui sembla être une idée fameuse, déjà parce qu'elle trouvait Jade « vraiment trop mignonne », et parce que c'était un prétexte pour revoir l'agréable journaliste. La prochaine fois, elle aurait un frigo un peu plus rempli – et un appartement plus rangé. Le grand désavantage de vivre seule est de ne jamais être parée face à une visite imprévue. Le plus urgent était d'acheter à manger au chaton, en attendant. Le bien-être de la bête allait peut-être l'encourager à mieux s'occuper de son espace de vie, à présent.
Son invité lui montra son désir de la laisser tranquille quelques minutes après. Il était minuit, le couvre feu était dépassé depuis une heure. Seuls les taxis et les ambulances circulaient encore à ce moment de la nuit. Mais il ne sembla pas pressé de partir, au contraire. Hana n'avait pas envie qu'il parte non plus. Elle se sentait si seule le reste du temps que la présence d'un invité la revigorait. Un invité aussi humain, qui plus est. Sa vision des gens était de plus en plus négative, certainement à cause de tout ce qui lui est arrivé à Séoul. Au moins de ce qu'elle en avait vu, les gens à Anyang n'étaient pas encore tous devenus des robots de travail froids et sans âme.

Le taxi appellé par le Chinois arriva devant l'immeuble une dizaine de minutes plus tard. Elle raccompagna son invité et en voyant le véhicule repartir, sourit à l'idée de le revoir à l'avenir. Dans son appartement, comme une apparition divine, le chaton noir et blanc était toujours présent. Son léger ronflement se faisait entendre dans tout le studio, comme une sorte de musique reposante qui l'emporta très vite dans un sommeil réparateur.
Demain serait une journée moins difficile.
Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
 
Saving the cat // ft. Ha Na
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Haiti: Saving the Environment, Preventing Instability and Conflict
» «Seems like I am always saving your arse.» Chloé Frazer
» Jeanne De Joigny ♫ I found my saving grace within you
» RUBY&NIAMH ▼ let me be your life-saving buddy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: