Aller en haut Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons de Too Bad et de femmes ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici

Partagez | 
 

 être toujours là pour lui, quoi qu'il arrive. ft MinNam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 11 Aoû - 17:21


On a passer la nuit collée l’un à l’autre, je n’ai pas eu le cœur à le laisser rentrer chez lui, pas après que ses grands yeux perdus se soient plongés dans les miens. Sans un mot on est monté dans ma chambre, il ne faisait pas encore nuit mais je me doutais qu’on s’endormirait jusqu’au lever du jour . Serré l’un contre l’autre on ne s’est pas dessoudé, on était bien ,comme protégés .c’est dur de réconforté un mec comme lui surtout quand on sait ce qu’il a fait quelques heures plutôt à un autre gars …à un garçon qu’on a aimé embrasser.
Je ne sais plus vraiment ou je suis ,qui je dois suivre , je ne m’étais encore jamais retrouver comme ça ,entre deux personnes … mais je sais que MinNam ne voudra jamais de moi, en ami je veux dire ! Et moi je ne suis pas prés d’abandonné mon frère de cœur . Le seul qui m’a accepté tel que je suis .

Le soleil vient chatouiller le bout de mon nez, dans ma précipitation hier je n’ai pas tiré les rideaux. Je geins en secouant la tête, les paupières crispées. Je déteste être réveillé par autre chose que mon réveille. Même quand mes copines viennent me souffler leur haleine fraichement rafraichies je les envoie boulet . C’est comme ,i’m a goujat .
J’ouvre un œil, puis l’autre , je tombe sur un Ji Hyuk toujours endormis, recroqueviller en position fœtal une main accrochée à mon bas de nuit . Je souris un peu, en sept ans il n’a pas vraiment changé .
J’attrape avec précaution son poignet et le fait doucement me lâcher ,il ne grogne pas, ne scille même pas, il doit dormir très profondément . Je descend du lis et rejoins ma salle de bain, j’ai besoin de me rafraichir un peu et aussi de m’éloigner ,juste pour pouvoir réfléchir calmement à la situation.

Penché au dessus du lavabos je m’envoie plusieurs rasades d’eau glacée, soupirant d’aise et de douleur sous chacune d’elles. Je me redresse, le bout du nez gouttant et plonge mon regard dans le propre reflet de mes yeux . Qu’est-ce que je vais faire? Je sais que Tian passera à la maison ,seulement si MinNam ne l’a pas mis au courant de la vraie raison de cette fuite ..si il lui a confié alors là … va falloir que je planque bien Ji Hyuk sinon il risque de lui casser la gueule dans les règles. Je serre les poings, moi aussi je ne tolère pas ça ,je déteste cette violence ! Je condamne tout ces mecs qui font ces horreurs aux filles comme à d’autre gars ! Mais .. Il ne sait rien passé hm: ce n’était que des mots.. À cette pensées je détourne les yeux, c’est grave si je n’arrive même pas à soutenir mon propre regard.

Trois jours sont passés, et Ji Hyuk n’a pas décollé de ma chambre . Ma sœur n’a pas posé de question après tout elle se souvient de l’histoire , celle qui s’est déroulée trois ans en arrière . Ji Hyuk était resté dix bon jours chez moi, ses parents en ont rien a tapé de ce qu’il peut faire .. Quand il était petit il a fugué des dizaines de fois ,et jamais ses ils n’ont fait de démarchent pour le retrouver . C’est comme ça la vie  .
Je remonte l’escalier avec un plateau ,j’ai essayer de cuisiner mais je ne suis pas très doué . Je pousse la porte sans frappé et souris gêné à mon ami qui me regarde ,toujours un peu ailleurs .

« tiens ,et te plains pas ça aurait pu être pire . »

Il sourit alors et tapote la place à ses cotés. Je viens m’assoir ,déposant le plateau face à nous . Je le dévisage un peu ,osant passer une mains dans ses cheveux en bataille. Il les a coupé il n’y a pas si longtemps que ça ,ça change .
Il déjeune sans se soucier de moi, je remarque que son téléphone est toujours éteins, le miens aussi d’ailleurs, j’ai tellement peur des réactions des autres, surtout celle de Tian .. J’aimerai rester dans cette bulle encore longtemps, mais je sais que tôt ou tard nous allons devoir assumé leur regards… je me sens vraiment lâche .

Je me douche rapidement ,je n’aime pas le laisser seul très longtemps. J’ai du descendre à la salle de bain du rez-de-chaussée pour que lui aussi puisse profiter de celle dans ma chambre. Je ferme les yeux, les mains appuyées sur le mur carrelés, je me met à bouillir de l’intérieur, j’ai vraiment la mauvaise impression d’être perdu en plein cauchemars. Je hais tout ces ressenti ,j’aimerai être ailleurs mais je sais que je n’ai nul par où fuir ..
Un soupire m’échappe, je dois rester fort ,nous sommes face à une épreuve, si je ne la surmonte pas, Ji Hyuk n’y arrivera pas et notre monde s’effondra alors … le groupe, nos copines …on sera voué à une existence passée à deux.  Aish pourquoi je vois toujours tout en noir hein?
Je coupe l’eau et sors, une serviette chaude m’attendait sur le radiateur ,je m’y enveloppe et ne tarde pas trop à m’habiller, Ji Hyuk a accepté de sortir. On va juste faire deux trois courses et ensuite on jouera à la console .
J’ai lu les messages que ma laissé Tian, hier je ne tenais plus ,je devais savoir ,avoir un aperçu de leur réaction. J’ai été surpris de n'y lire aucun mot insultant … peut être que MinNam n’a rien dit au final? Hm si c’était le cas ils se seraient tous ramener à la maison les connaissant. Non c’est plus compliqué que ça je crois .

On avance côte à côte, il fait un peu frai dans cette partie reculée de la ville, épaule contre épaule on garde la tête baissée. Je l’entends parfois me dire de faire attention lorsque je manque de croiser la route d’un poteau ou d’un panneau. Je souris et les esquive en le remerciant dans un souffle. On se croirai presque en automne c’est déroutant .
On ne met pas longtemps à gagné les rayons qui nous intéresse, je le vois parfois laisser dépasser sa tête et me secouer un article pour savoir si on le prend ou non. C’est marrant mais dans ce genre d’épicerie on pourrai passer pour deux géants.
J’aide même une vieille à récupérer un paquet de nouille, non vraiment je ne sais pas ce qui m’arrive mais devenir aussi serviable ne me ressemble pas. Je joins à tout ça deux paquets de cigarettes puis règle la note. L’argent n’est pas un souci j’ai un compte personnel approvisionné par mon père chaque mois ,et ma mère ,quand elle passe à la maison nous laisse toujours de grosse sommes d’argent en liquide. Au cas où dit-elle .
J’ai souvent critiqué mes parents mais je ne suis pas certain qu’à leur place, j’aurai pu faire mieux . Certes nous n’avons jamais vécu une vie de famille à proprement parlé normale, mais malgré tout au fil du temps j’ai fini par m’en accommoder .les avoir avec moi plus d’une semaine est un vrai calvaire .
Nous sommes devenus indépendant très jeune ma sœur et moi et peut être que ce n’est pas plus mal ?

Les courses sont rangées; je n’ai pris que des cochonneries parce que Ji Hyuk aime beaucoup le sucre et le salé. Je souris quand il vient me donné un coup d’oreiller, il me parait moins coincé et il ne broie plus du noir . C’est bon on a dépasser l’étape post agression caractérisé , maintenant il va faire le fou plusieurs heures et à la fin m’insultera de pédale parce que j’ai jouer la mère poule . C’est toujours après une vague de taquinerie et insulte que je sens vraiment le Ji Hyuk de mon enfance revenir parmi nous. Ces paroles là ne me font pas souffrir ,elles prouvent juste qu’il a recouvrai son masque de l’indifférence .celui qui lui permet de ne pas craquer comme aux sources.

Je m’étale dans mon canapé, mes pieds frappant ses cotes . Il geint plaintivement en me balançant la manette de la Wii qu’il tenait entre ses mains. Je souris alors, parant l’attaque avant de me redresser quand la sonnette du portail retentis .

" je vais voir qui sait, fait partir le jeu je reviens vite . 

-Ok " !

Sur ces mots j’enjambe le dossier du canapé et me retiens à la table quand je manque de trébuché. Je peste sur ces meubles beaucoup trop haut plutôt que sur la non souplesse flagrante de mes membres et enfile sans les lacets mes converses bleues ciels. Je sors les mains dans les poches, c’est sans doute ma sœur qui a oublié ses clés avant son court de solfège . Je baille , avançant sans me presser. Faisons la languir un peu ~.
Je tire vers moi la grosse porte massive du portail et tombe nez à nez avec Tian . Je me recule craignant qu’il ne me frappe, je le dévisage un long moment . Que fiche t-il ici? Je n’ai absolument rien à lui dire, ni de compte à lui rendre. Je fronce les sourcils crispant ma main sur la poignet en fer forgé .
Une petite masse remue dans son dos, je tend le cou m’attendant à voir Hee Min ou même TaeWon mais au lieu de ça c’est une petite mèche blonde qui glisse contre l’épaule du chinois. Mon sang se glace dans mes veines et mes pas reculent .

« MinNam …. »

Ce n’était presque qu’un murmure , il n’a rien à faire là , qu’ils se cassent tout les deux .
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 11 Aoû - 20:58
Je ne suis pas allé travailler le lendemain de ce « fameux jour », bien trop perturbé. Au petit matin, j'ai fais une grasse matinée, ne cessant pas de repenser en boucle à toute cette affreuse scène. Nos cris, nos coups, la douleur... La honte, le dégoût. Tout ces sentiments m'ont traversé pendant un temps si court... Je me demande comment j'ai fais pour ne pas vomir. Ces secondes étaient si longues pour moi, et pourtant, je sais que tout c'est passé très vite.
Après avoir passé une matinée calme, je suis descendu, et j'ai rangé ma maison. J'en avais besoin. Le faire m'a offert la sérénité dont j'avais besoin. Même si à certains moments j'y est repensé, au bon d'une seule journée, toute mon angoisse de l'agression avait disparu.

Depuis, deux jours ont passé. Deux pénibles jours. Pourquoi pénibles ? Tout simplement parce qu'après le problème Ji Hyuk , il y a le problème Dae Ho. Déjà, pourquoi est-il parti ?... Après qu'il m'ait aidé, il ne m'a pas adressé un seul regard. Est-ce que je le dégoûte ? Me voir dans une telle situation lui a donné une image... Sale de moi ?

Toutes ces questions m'ont hantées, tellement que je refusais tout bonnement de sortir de ma chambre. Ma tante était très inquiète, et elle connaissait l'origine de mon mal. L'amour. C'est elle même qui m'a diagnostiqué que j'étais tout simplement tombé amoureux du garçon qui hante mes pensées. Et cette vérité a été comme une révélation. Voilà pourquoi il est le seul à pouvoir m'embrasser, me toucher. Voilà pourquoi le voir être tactile avec quelqu'un me met hors de moi, et que je ne supporte pas le fait qu'il couche à droit à gauche. Et surtout, voilà pourquoi lorsqu'il m'a annoncé -entre autre- qu'il n'assumait pas le baiser, et qu'il n'avait aucune signification pour lui, j'ai été détruit.
Ma situation est tellement risible... Ce mec, il ignorait mon existence la première fois que l'on s'est rencontré. Il n'a pas cessé de me rabaisser, et de me faire des sales coups. Un peu comme s'il... Me repoussait. Et malgré tout ça, il est devenu mon premier amour ! Quelle putain de plaisanterie. À chaque fois que je pense à mon amour à sens unique, je dois me retenir pour ne pas pleurer. J'ai plus d'endurance que ça, mais là, je suis perdu. Déjà qu'avant, je n'avais vraiment aucune chance de sortir avec lui... Maintenant qu'il m'a vu comme ça, il doit vraiment me prendre pour une... Traînée. Et si Ji Hyuk lui disait que je l'ai allumé ?

Il est parti avec lui, ça veut dire que... Il a choisi son ami, non ? Ce sentiment d'abandon ne m'a pas quitté. Mais je pense que c'est normal. Pour lui, je ne suis qu'un gay, avec un corps efféminé.

Le matin du troisième jour, j'ai encore reçu pleins d'sms de Hee Min, Tae Won et Ji Hoon qui disaient qu'ils n'avaient pas de nouvelles des deux autres. Ils ne voulaient pas passer à l'improviste avant que moi j'aille voir Dae Ho, parce que je leur ais expliqué que je devais faire quelque chose. Et pour Ji Hyuk, ils sont passé chez lui plusieurs fois, mais il n'est apparemment pas chez lui et lui non plus ne répond pas au téléphone. Ils sont tous inquiets et... Moi aussi. Ils ont peut être eu un accident de vélo ?... Non, sinon on serait au courant avec la presse ou les infos.
Le quelque chose que je devais faire, c'est rendre le vélo à son propriétaire, et également... Le remercier. Pour son aide, mais aussi pour m'avoir protégé ce matin là.

Mais, pour la première fois, j'ai peur qu'il m'envoie chier. Jusqu'à maintenant, je n'en avais rien à faire de ne pas être apprécié par quelqu'un... C'est vraiment douloureux d'être aussi vulnérable à la volonté de quelqu'un. Il suffirait d'un regard dégoûté pour me détruire...
Bref, aujourd'hui, trois jours ont passés depuis que Dae Ho et Ji Hyuk ont disparu de la circulation. Et je suis en marche vers la villa de l'élu de mon cœur... Aish ça me fait froid dans le dos, contentons nous de « Dae Ho ». Je suis donc sur le chemin, en compagnie de Tian. Je lui ais demandé de m'accompagner après... Lui avoir avoué que je « pensais » avoir une « forte attirance » comme par exemple de l'amour, envers son meilleur ami. Je ne sais pas, mais il a eut l'air... Heureux ? Alors qu'il devrait être affligé, comme moi. Il m'a souhaité bon courage, même si je lui ais bien certifié qu'il ne fallait pas que l'autre idiot soit au courant. Jamais je ne lui dirais, je ne tiens pas à le dégoûter jusqu'au bout.

Après avoir marché pendant une demie heure, nous nous trouvons devant le fameux portail. Ce fameux portail devant lequel je me suis retrouvé lorsque je suis arrivé en retard à la « piscine party ». De nouveau, le stress que j'avais évacué m'envahit, et je m'agrippe au bras de Tian, le vélo posé contre le mur.

«  Min Nam... De quoi as-tu si peur ?... Tu n'as jamais eu peur de lui avant !

-Pas pareil... »


Vraiment figé, je le vois soupirer avec néanmoins un sourire compatissant... Puis sonner d'un geste sûr.

… SONNER ?! Oh bordel de merde !!! Complètement paniqué je me planque derrière lui. Mon cœur cogne violemment contre mes pauvres côtes, et je tire avec acharnement sur le haut de Tian. Je passe sans arrêt du rouge pivoine au blanc linge, tantôt intimidé de me dire que je vais le voir pour la première fois, depuis que je me suis rendu compte de mes sentiments, tantôt apeuré de me dire que je le dégoûte certainement, et qu'il va m'envoyer chier, comme d'habitude ?
Néanmoins, j'attends qu'il arrive. Parce que même si j'ai fuis pour ne pas avoir cette confrontation, je suis aussi impatient de le revoir. À ne pas donner de nouvelles, il inquiète son entourage... Et moi aussi. Et puis tout simplement, je veux le voir.
Voilà, je suis traversé par des sentiments complètement contraire, quel pied.

Après une attente interminable, le portail s'ouvre, me faisant brusquement sursauter. Aucun bruit... Pas une salutation... Voyant que l'atmosphère s'alourdit, je me décale un peu, mon visage collé contre l'épaule de Tian... Et là... Mon cœur lâche. Il a murmuré mon nom comme s'il venait de voir un fantôme. Pourquoi il recule ?
Je le dégoûte, c'est ça ??...

Mon cœur me fait mal. Voyant que je ne dis rien, Tian soupire et me pousse un peu vers lui en m'encourageant du regard.

« … Laisse... Nous rentrer. »

Je n'ai jamais été doué pour être délicat dans mes paroles, et malgré mon amour... ça ne changera certainement jamais. Je m'approche du vélo et le prend dans mes mains.

«  Je t'ai ramené tout vélo et... Hum ! J'aimerais te parler.

-J'aimerais aussi te parler Dae Ho... Je crois qu'il y a certains malentendus qu'il faut éclaircir. En tout cas, je suis content de voir que tu vas bien. Tu nous as inquiété. »


Après avoir vu à quel point je l'ai effrayé ou dégoûté, je ne le regarde plus dans les yeux. Abattu et blessé. Bordel, pourquoi il a fallut que je l'aime lui ? Un hétéro avec un sale caractère qui est ami avec un homophobe ?...
Enfin, si je l'aime, c'est qu'il ne doit pas avoir un mauvais fond.
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 11 Aoû - 22:22
Il me présente le vélo, tu m’étonne pour quel autre raison seraient-ils venus ici hein? Comme si mon état pouvait les intéresser . Encore une fois ils ne servent que leur propre intérêt , j’en ai rien à faire qu’ils me rejettent me parle mal ou cherche à me faire la morale. Je vais me ranger du coté de Ji Hyuk sans pour autant accepté ce qu’il a fait. Est-ce que c’est possible? Je pense que oui. Je m’écarte alors bien obligé de les laisser passer mais je m’empresse de les rejoindre alors qu’ils n’ont fait que deux pas.

« le garage à vélo n’est pas par là. »

Je fronce les sourcils en défiant Tian du regard, je n’ai pas peur de lui , je n’ai jamais eu peur de lui. Il ne passera pas le bas de la porte, aucun des deux n’est le bienvenu chez moi.
Pourquoi tant de colère? Je n’en sais rien peut être que de les voir ensemble si proche m’a un peu irrité  , MinNam me vole mon ami et Tian …fait sourire le blond comme moi je ne le ferai jamais sourire. Le monde est injuste et les histoires qu’il laisse se créer sont souvent bonne à jeter à peine débutées. On se fait tous avoir , on ne le réalise que bien trop tard. Je prends le vélo des mains du serveur, sans le vouloir nos doigts se frôlent ,je souris un peu, je crois qu’il était gêné. Autant de jour sans le voir m’avait un peu manqué, je crois que j’aurai aimé qu’il vienne seul  mais comme une preuve de sa peur face à moi il est venu avec son chien de  garde. Je ne peux pas le supporter. J’abandonne le vélo dans un coin et me retourne vers mes deux pseudo amis qui n’ont pas bougés. Tian me parait passablement énervé, il n’est pas habitué à être reçu comme ça quand il vient chez moi, mais je ne me défile pas, je n’ai pas envie de leur faire plaisir .
MinNam lui semble embarrasser, il tient entre ses doigts un bout du t-shirt du chinois, il est légèrement en retrait et ses yeux fuient constamment les miens . À quoi bon venir si aucun des deux ne descellent les lèvres?

« je n’ai pas tout mon temps . J’ai des choses à faire . »

Je crois avoir parlé trop sèchement ,MinNam relève la tête et Tian se précipite sur moi pour me saisir au collet . Je le dévisage et le repousse sans douceur ,rajustant mon t-shirt .

« comment tu peux paraitre aussi détaché ,tu ne nous as pas contacté, tu as fuis avec….l’autre là et maintenant tu…tu joue à l’ignorant ?! »

Je comprends enfin que Tian est au courant ,même si il n’a pas délibérément craché le morceau ,c’est tout comme. J’en étais certain, MinNam était trop chamboulé et je ne peux pas le lui reprocher ,c’est d’ailleurs la première chose que je lui ai souhaité, pouvoir éponger sa peine et son tourment au bras de Tian . C’était lui le garçon parfait pour l’aider à surmonté cette situation mais maintenant ça me pose un problème  parce que lui n’acceptera jamais que je défende l’agresseur .
Comme j’ai déjà pu le dire si ça avait été n’importe qui d’autre je l’aurai laisser se démerdé ou je lui en aurai collé une belle . Personne ne peut saisir  la force invisible qui nous unis moi et mon hyung assit devant la télé du salon entrain de jouer à une partie sur la console. Nous sommes liés à la fois par un secret mais aussi par un passé commun, et par d’autre histoire que nous nous sommes confiés et promis de ne jamais révélées à qui que ce soit .
Il a fait une grave erreur en agissant comme ça avec MinNam, mais je sais qu ‘il en a conscience et que cela le ronge déjà. Pas la peine que Tian se là joue sauveur de ses dames, je saurai très bien rétablir les choses dans la tête de Ji Hyuk sans son aide !
Surtout si il fait comme avec moi, si il emprunte le chemin de la facilité, heureusement qu’il ne tient pas le grand fautif comme il me tient moi avec cette faute que je lui ai confié par le passé. Comment peut -il jouer de ça pour me faire réagir? Je ne lui pardonnerai pas .
Je n’avais que seize ans nous étions jeunes et un peu sot, on a fait les cons avec un mec et on s’en ai mordu les doigts. Point barre .

Voilà ma bonne humeur m’a quitté , ça me gonfle .

« il est là c’est ça? »

Je relève la tête et plonge mon regard dans celui fort insistant de Tian . Il sait se montrer persuasif quand il veut . Sans lui répondre je détourne la tête, croisant par inadvertance les yeux un peu perdu de MinNam  . J’aurai aimé lui sourire, là à cette instant ,mais mon bon sens me dit que ce n’est pas mon rôle .

« j’aimerai parler seulement avec MinNam . Je n’écouterai que lui pour l’instant . Vas l’attendre dehors, Tian . »

Il parait surpris en premier lieu puis il se tourne vers le blond pour savoir si il est d’accord avec ça . Je le vois acquiescer timidement puis Tian sort en refermant la petite porte à carreaux . Je soupire tirant les deux tabourets sous le meuble où sont disposé pleins d’outils pour réparer les voiture ou autre. Au début je n’y entreposer que mes vélos dans ce garage puis le jour où la roue de l’un d’entre eux à péter j’ai du me munir de plusieurs instruments, et au final j’ai finis par réparer toutes sortes de chose, ça me reposait.
Je prend MinNam par le poignet et le tire sur la chaise. Je ne sais pas être doux ,qu’il me pardonne dans un moment pareil mon cerveau ne répond plus correctement . Je le regard, installé face à lui les jambes appuyé sur le petit rondin de bois fixé parallèle au sol contre les pieds de la chaise .je passe mes mains sur mes cuisses et mes genoux, les frictionnant  plutôt anxieux.
Je cherche son regard des yeux, j’incline la tête car lui à gardé la sienne baissée. Je ne sais pas trop comment faire alors doucement mon pouce et mon index se joignent sous son menton et lui font très lentement redresser le visage. Je lui souris alors un peu, rien qu’un peu .

« MinNam ….je n’ai pas tout mon temps . »
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Lun 12 Aoû - 1:35
Lors de notre arrivée, j'avais eu l'impression de le dégoûter... Et bien maintenant je peux être sûr que nous ne sommes pas les bienvenus ici. J'étais sûr qu'il nous enverrais chier... Et le ton qu'il prend avec nous m'indique que j'avais raison. Ce fait m'énerve mais me blesse surtout. Apparemment, on est incapable de se côtoyer sans se foutre sur la gueule.
Il est sur la défensive, mais je ne comprends pas pourquoi. Je ne suis pas là pour lui faire de reproches. Bien sûr, j'aurais préféré être dans ses bras plutôt qu'agrippé à un pauvre banc mais... On ne peut pas tout avoir, et ça, je le sais. Non, si je suis là, c'est pour le remercier. Ji Hyuk, cette histoire de merde, je n'en ais plus rien à foutre.

Ouais, je n'ai plus de « séquelles », j'en veux juste au garçon pour avoir agit de cette manière. Mais j'ai « passé » l'éponge. Pour moi, le plus important, c'est cet abruti qui créer en moi... Comme des ouragans. Perdu dans mes pensées, je n'ai pas du tout senti approcher Dae Ho. Il a prit le vélo... Et nos mains sont rentrées en contact. Surpris et embarrassé, j'ai retirer précipitamment ma main, le rose aux joues. Chier !
J'aime pas réagir de cette manière... On dirait une lycéenne dans ces pauvres dramas pour adolescentes pré-pubères ! Je pensais avoir plus de maîtrise de moi même... Mais faut croire qu'il dérègle complètement mon corps. Comme pour... Ces fameux baisers.
Mal à l'aise face à l'atmosphère clairement agressive, j'ai envie de disparaître. Je savais que je n'aurais pas dû venir ! C'est clair, il en a sûrement rien à faire que je veuille le remercier... Ma présence doit même l'incommoder, hein ?

Sans me rendre compte, j'ai agrippé le haut de Tian, et je fuis tout contact visuel. Je ne veux pas voir à quel il me méprise, c'est déjà assez dur comme ça. Putain, qu'est-ce qu'il m'a prit de vouloir venir ?? J'aurais dû sonner, lui dire que je lui rendais le vélo, et me tirer vite fait !
Après quelques secondes où personne ne parle, un échange se créer, me faisant sursauter. Dae Ho est en train de gentiment nous foutre à la porte, et je n'ai pas le temps d'être déprimé que Tian se jette sur lui.

« … ! »

Je n'ai rien dis, dépassé par les événements. J'aimerais évité que Tian lui fasse mal... Mais d'un autre côté, j'aimerais le secouer et lui rappeler qu'il y a un peu plus d'une semaine, il m'a embrassé... Et qu'il m'a donné de faux espoirs, juste à cause de pulsions sexuelles -d'après lui. C'est vrai merde !! C'est de sa faute si j'en suis à... L'aimer. Au fond, je ne pense pas que ce soit à cause des baisers... Mais plutôt à cause du temps passé avec lui. Quoi qu'il en soit, je lui en veux de m'avoir rendu si faible, alors que lui pète la forme ! Je suis comme pris au piège. Je n'apprécie toujours pas les mauvais côtés de son caractère mais... J'ai vu des bons côtés. Et même avant de les avoir vu, il m'obsédait déjà.
Si ça se trouve, je suis vraiment... Quelqu'un de malsain ? Comment le savoir, je ne suis jamais allé très loin dans une relation sentimentale. Personne n'est arrivé à supporter mon caractère difficile.
Regardant dans le vague, je capte celui de Dae Ho, ce qui me choque un peu. Mais... Pas autant que la suite... Il dit qu'il veut me parler. Aish, mon cœur s'emballe et une vague de panique me prend.

Merde ! J'étais parti du principe qu'il ne voulait pas me parler... J'ai perdu la condition dans laquelle j'étais, mais bien vite je la reprend. Me calmant en un temps record, je regarde Tian qui attend mon accord. Il sait à quel point ça va être difficile pour moi. Quand je n'avais conscience de rien, j'étais plus fort, plus sûr de moi. Mais maintenant que je sais que ces putains de sentiments sont là, je ne sais plus bien comment me comporter, tout en sachant que s'il me crache à la gueule un « tu me dégoûte », « tu es sale », « espèce de traînée » ou « allumeuse », je tomberais de haut.
Néanmoins, malgré ma peur, je fais signe au chinois qu'il peut attendre dehors. Je me sens un peu fautif parce que... Je sais qu'il a énormément été blessé que Dae Ho parte, et ne lui donne pas de nouvelles. Ils sont meilleurs ami, et sans me dire tel ou tel secret, il m'a expliqué que Dae Ho l'avait déjà aidé lorsqu'il en avait besoin. Et vice et versa. Et là, il ne veux pas de son aide.

Bref, je n'ai pas bougé depuis le départ de Tian, et c'est pour ça que Dae Ho me tire brutalement sur une chaise. Ça m'a surpris, et mon vieux réflexe de retirer ma main m'a prit. Je déteste toujours autant les ordres. Physique également, alors qu'il ne s'amuse pas à ça ! Je suis déjà à cran depuis 3 jours. Et là, le summum du stress... Je ne peux pas lever mon visage vers lui. C'est... Trop dur. Sans arrêt, je me rappelle qu'il m'a vu dans cette position, qu'il a dû être écoeuré... Que Ji Hyuk lui a sans doute donné un autre point de vue comme explication...
Toutes mes pensées fusent n'importe comment dans ma tête, et mon souffle à du mal à rentrer dans mes poumons...



Jusqu'à ce qu'il me touche. Rien de déplacé... Juste un contact doux qui me fait agréablement frissonner, comme si je mourrais de froid, alors qu'il fait presque 30 degrés aujourd'hui. Ses doigts sur mon menton font rater un battement à mon cœur, et pris de court, je me sens rougir.
Putain ! Il vient de me sourire bordel !! Je ne sais pas si c'est le soulagement, la joie ou autre chose... Mais en réponse, un petit sourire m'échappe. Me rendant compte de mes actes, je repousse doucement sa main -à contre coeur- et toussote un peu pour me donner le temps de mettre de l'ordre dans mes pensées.

« D'abord... Je voulais m'excuser. J'ai pas été... Très correct ce jour là. J'ai été énervé lorsque Ji Hyuk m'a... Insulté. Et je l'ai été encore plus lorsque... J'ai vu que tu ne disais rien. »

Nerveusement j'ébouriffe mes cheveux déjà pas mal ébouriffé, mais pas emmêlés. Je cherche mes mots pour continuer, le regardant parfois dans les yeux.

«  Mais après... Dans les sources, il m'a dit que tu m'avais... Défendu. Alors je te remercie de l'avoir fait. »

Voilà, ça c'est fait. Mon regard dans le sien, je sens qu'il est surpris. Il ne s'y attendait sûrement pas... On se fixe pendant un temps indéterminé avant que je mordille un peu mes lèvres, les joues rouges. Ça me stresse, je vais parler d'un sujet épineux. Détournant le regard, je continue même si je me sens... De nouveau sale.

«  Pour l'incident des sources, je te remercie d'être intervenu. Je sais que tu m'apprécie pas mais... Tu l'as fais quand même. Ji Hyuk... Ce qu'il a fait, je m'en fous. Il n'est pas le premier à avoir « essayé » ou à m'avoir traité ainsi. »

Je me suis levé en parlant, assez crispé. Je n'aime pas parler de ça, je me sens mis à nu. Mais, il devait savoir que je ne suis pas traumatisé non plus. Je n'ai pas... été violé.
Il faut que je continue. Ce manège peut plus durer... C'est toujours moi qui fout la merde, et savoir ça m'énerve ! Alors il faut au moins que je répare tout ça. Ils sont tous ami depuis un moment... J'ai compris avec leur contact que l'amitié est un bien précieux.

« Tian est le seul à savoir pour ''ça''. Pas les autres. Et d'ailleurs, ils sont inquiets pour vous deux. »

Je lui met sans douceur mon portable dans les mains pour lui montrer tout les sms qu'ils m'ont envoyé en seulement trois jours. Ma boîte de réception est pleine... Il les parcourt du regard... Tout ces sms demandent des nouvelles des deux, disant de manière générale toutes les démarches qu'ils ont mené pour avoir des nouvelles, démarches qui n'ont jamais abouties. Finalement, je le regarde de nouveau après avoir repris mon téléphone.

«  Tian aussi était inquiet. Donc... Ne bousille pas cette amitié. »

J'hésite un peu avant de poser ma main sur sa joue. Je suis son hyung après tout.

« Rappelles toi du discours que tu m'avais fais. Ces garçons t'aiment vraiment... Et Ji Hyuk aussi. Les différents ça existe, la fuite ne sert à rien. Ils vous attendent toujours, et la disparition du grand idiot était inquiétante. »

Après quelques instants, je retire ma main et mordille ma lèvre de nouveau avant de marcher vers la porte. J'ai pas mal parlé pour le muet que je suis...

« C'est tout ce que je voulais dire. »

Qu'il ne piétine pas plus l'amitié qu'il a eut la chance d'acquérir. Moi, en tant que solitaire, je sais à quel point c'est dur d'être seul après avoir connu tout ça. Je ne lui ais pas parlé des baisers, ce n'est pas important. Je sais bien que c'était « un truc comme ça » pour lui. Et même si ce n'est pas le cas, il n'est pas le genre à assumer quoi que ce soit. Alors, je n'ai plu qu'à oublier tout ça ! Courage Min Nam... Courage...
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Lun 12 Aoû - 2:36
Je l’écoute ,je ne pensais pas qu’un jour il me parlerait si facilement ,c’est vrai un simple sourire échangé et voilà ,on ne l’arrête plus ! Je suis amusé par ses réactions, presque attendrie aussi. Mais les paroles qui lâchent ne me plaisent pas des masses et bien vite mes sourcils se froncent légèrement puis de plus en plus . Je me doute qu’il parle avec son cœur ,qu’il a du beaucoup ruminer pour en arriver à cette conclusion là mais …ça me fait drôle que tout ses mots soient juste et me touchent autant .
MinNam est plus âgé que moi, je le réalise seulement maintenant.
Je me souviens de notre première entrevue au café , ensuite du festival et de l’après-midi shooping aussi… je ne pensais vraiment pas qu’un jour on se retrouverai assit à mon plan de travail enfouit sous tout le bordel du garage . Je me dis que ce n’était pas notre place mais il faut aussi avoué que les fortes amitiés traversent souvent ce genre d’épreuve. C’est vrai , tant que vous ne vous êtes pas disputé avec un ami vous ne pouvais pas prétendre que votre lien est fort et sans faille .. Il faut forcement s’opposer férocement à un moment ou un autre. Pas trop souvent cela dit ,sinon ça prouve votre incompatibilité . Est-ce que MinNam et moi le sommes? Non je ne crois pas, c’est juste que je ne sais pas agir correctement en sa présence et lui ne fait pas non plus d’effort pour me facilité la tâche. Nous sommes peut être destiné à être ami, mais pas pour le moment , nos réactions sont encore trop spontanée . Je ne prétend pas qu’il faut être hypocrite pour qu’une amitié perdure ,je pense juste qu’on doit avoir un certain recule ,une retenue présente et maintenue seulement pour ne pas blesser l’autre, lui avouer les choses en douceur .
On a moins peur de la réaction de l’autre quand cette personne n’ai pas proche de nous ,si son cœur souffre cela ne nous inquiète guère ,pas vrai?
Ça me fait bizarre de l’entendre s’excuser ,c’est vrai il est plutôt le genre de type à gonfler les joues , croiser les bras et partir bouder dans son coin . Je souris à cette idée et image qui prend forme dans mon esprit . Je suis trop dissipé .


Ji Hyuk a eu la langue bien trop pendue sur ce coup là mais je lui pardonne puisque cela m’accorde une autre excuse de la part de MinNam, je crois que je vais vraiment commencer à apprécier ça ! Le sujet des sources chaudes restent épineux et je ne le crois pas vraiment quand il m’avoue que c’est de l’histoire ancienne ,je n’ai personnellement jamais été agressé ni peloter sans gêne … mais je me doute que cela nous travaille les méninges un long moment . Cette semaine n’a pas encore suffit je pense .
Les autres ne sont pas au courant sois disant et ça ne m’étonne pas, ça me renforce dans l’idée que ces deux là sont trop proche pour que ça ne passe pas pour louche . C’est vrai quoi comment peuvent-ils s’entendre aussi bien en se connaissant depuis si peu de temps? C’est la le feeling? Ne me parlez pas de coup de foudre ou bien je les vire tout les deux de chez moi.
Je ne sais pas pourquoi cette idée me dérange ,certes je n’ai rien contre sa fiancée en chine mais je ne peux pas la prendre comme excuse, je m’en moque si il la trompe ou pas .c’est juste que … ça me ferai chier que dans mon groupe il y ait un couple . Oui voilà c’est très certainement pour cette raison là.  Mes doigts se saisissent d’une visse perdu là, je la glisse entre mes phalanges et la fait mécaniquement tournée entre mes doigts, je suis assez doué, je l’ai dit je suis un musicien .

Le discours aha ,lui aussi commence avec ses phrases moralisatrices? Oui je me souviens mais à ce moment là je n’étais pas si sincère que ça ,c’est fou mais j’ai l’impression d’avoir muri en même pas un mois, il faut vraiment que je m’éloigne de tout ce beau monde et que je me mette sérieusement à repenser à tout ça . Parce que là y’a un truc qui cloche chez moi et ça m’emmerde .

« hm. Je les appellerai . Mais pas maintenant . Demain . »

Ouais voilà si j’aurai dit la semaine prochaine il m’aurai pas lâché . J’aime pas qu’on me pousse au train comme ça . Je le vois se relever, il me caresse la joue pour donner plus de force à ses mots puis s’éloigne vers la porte. J’aurai aimé le retenir ,profiter de cette promiscuité pour effleurer encore ses lèvres ..  Mais ça n’aurai une nouvelle fois rimée à rien  et je dois l’avouer , j’en ai un peu marre d’être le seul à agir . Si seulement lui le faisait je pourrai y répondre sans remord , j’aurai simplement à me dire que j’y était contraint et comme ça .. Aucune forme de culpabilité ne m’habiterai . Je me relève pour lui ouvrir la porte, je crois qu’il attendait autre chose mais je n’ai pas la tête à ça . Je sors dans le jardin mais ne trouve pas Tian prés du portail. Le connard il ne m’a pas écouté! Je l’aisse MinNam sur place et cours rejoindre la baie vitrée resté ouverte. Je pousse un grognement rauque quand je les découvre tout les deux entrains de se donner des coups en plein milieu de mon salon. Putain les bibelots de ma mère , merde!

« arrêtez! Putain arrêtez! Tian dégage! Qu’est-ce que tu fous là ?!

-Il est venu me provoquer ! Comment tu peux le défendre, laisse le assumé ses actes! Pour une fois ! Qu’il devienne adulte et regarde ses erreurs en face! Tu ne vas pas toujours tout prendre sur toi ! »

Il parle clairement de l’autre histoire dont il est au courant. Je m’énerve moi-même et m’avance dans la pièce me plaçant entre eux  .Ji Hyuk ne bouge pas, il est salement amoché ,sa lèvres saigne ..je soupire en m’ébouriffant les cheveux avec violence . Putain mais quels cons ! MinNam a une main appuyée contre la vitre ,il regarde la scène d’un air absent ,je susurre son nom mais il n’a pas du entendre … mon cœur me joue de drôle de tour et je n’aime pas du tout ça .
Ji Hyuk s’approche de moi et me souffle d’une voix plaintivement . «  je ne veux pas le voir » .
Je me retourne alors et passe un bras autour de ses hanches pour le soutenir .

« on monte . Quand je redescend tu m’aides à ramasser Tian . »
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 14 Aoû - 7:52
tenue de Min Nam (le tee-shirt est le même mais bleu clair et bleu foncé, et le bonnet est blanc et bleu clair. Le pantalon est un jean bleu foncé et les basket sont bleues claires.):
 

En sortant de son garage, j'ai en tête de rentrer directement chez moi pour passer complètement à autre chose. Je me sens plutôt mal à l'aise... Et ce mal être est provoqué par Dae Ho seul. Ce mec est tellement difficile à comprendre. Depuis que l'on se connaît, il a toujours été impossible avec moi. À me faire de sales réflexions, ou à provoquer en moi des envies de meurtre. Il faisait vraiment tout pour que je le déteste. Mais maintenant, ce n'est plus l'impression que j'ai. Il a l'air plus... Agréable, plus gentil, même s'il n'est pas non plus un bisounours. Et ce changement de caractère ne m'est pas favorable, au contraire, ça ne fait que me piquer encore plus. Je n'ai tout simplement pas besoin de faux espoirs.
Je vais passer à autre chose et continuer la vie que j'avais. Il n'y a vraiment que moi pour avoir une telle vie sentimentale. J'ai un chagrin d'amour avant d'avoir vécu le fameux « premier amour ».

Cependant, je pense qu'en sortant avec un autre garçon... Je pourrais oublier ces sentiments, et en faire naître de nouveau ? Je pense que si je n'arrivais pas à tomber amoureux avant, c'est parce que mes sentiments étaient comme gelés. Depuis que j'ai réussi à me lier aux autres, tout ça a bougé, et j'aurais certainement plus de facilité à tomber amoureux. Ce n'est qu'une théorie, mais je préfère encore ça, plutôt que de broyer du noir, le cœur brisé... Ce que je fais déjà.

Lorsque je me rends compte que je suis seul, je me tends, soupire et suis la source de tout ce boucan. Les trouver fut très facile. Appuyé contre la baie vitrée, j'observe la scène qui se passe sous mes yeux. Voir le sang couler de la lèvre de Ji Hyuk me rappelle encore cette fois où l'on s'est battu. Un frisson me prends et ma main se resserre sur la vitre convulsivement. Cet épisode se repasse dans ma tête, et une envie de vomir me prends. Je ne vais pas jusqu'à régurgiter mon maigre repas, mais... Les sensations sont encore vives dans mon esprit. Malheureusement. Je pensais avoir dépassé ça, il faut croire que je suis moins fort que ce que je croyais. Je n'ai pas de réelles séquelles, juste cette impression de mal être en présence de Ji Hyuk. Je lui en veux vraiment... Pour beaucoup de raisons. Et elles se font un peu plus nombreuses lorsque Dae Ho l'enlace pour le soutenir en le collant contre lui.
Je déteste quand il fait ça. Le voir tactile, je ne supporte pas... Comme lorsqu'il avait enlacé Tian, ou sourit à Hee Min.

Pourquoi faut il qu'il soit comme ça avec lui ? Ce connard qui a osé m'attaquer sur ma plus grande faiblesse. Non seulement il m'a insulté, mais il m'a tripoté, et je sentais dans sa voix qu'il aurait pu aller plus loin. Il était comme un schizophrène, complètement malade. J'en ais encore froid dans le dos... Je ne veux plus être seul avec lui, du moins, pas immédiatement. Ce n'est pas de la peur que j'éprouve en premier lieu, mais de la colère.
Oui, finalement, je n'ai vraiment pas encore « passé l'éponge ». Quelques secondes ont dû passer, et il m'annonce qu'il va monter. Son ordre me donne une sacré douche froide, et je le fusille du regard, blessé dans ma fierté. Encore une fois, il l'a choisi lui. Je ne peux pas vraiment lui en vouloir, c'est son ami... Mais ça me fait tellement mal, parce que je vis ça comme un rejet. Sachant déjà que c'est un amour à sens unique, le voir agir de cette manière me rend dingue. C'est fou...

Assit à côté de Tian, je pose sa tête sur mes genoux. Il n'est pas aussi abîmé que Ji Hyuk, mais il a perdu l'équilibre. Il me dit que ça va mais... il saigne quand même !

« Restes tranquille Tian... »

Mon regard a complètement ignoré Ji Hyuk. Je ne sais pas trop comment réagir en face de lui. J'ai à la fois envie de le frapper, de lui crier dessus, de l'insulter, et... De tout oublier. Mais j'ai tendance à vouloir encore plus lui taper dessus quand je vois à quel point Dae Ho tient à lui . Jaloux. Je suis jaloux comme un tigre.
Les deux garçons montent les escaliers, et je continue à ignorer le plus grand -pour ma santé mentale- en m'adressant à Tian qui continue à râler.

« Du calme... De toute façon, c'est trop tard pour qu'il prenne ses ''responsabilités''. Je ne suis pas une fille en plus, alors je m'en fous. »

Oui, il vaut mieux que je prenne un air détaché. C'est ce qu'il y a de mieux pour moi. Les deux inséparables en haut, je regarde dans le vide, maudissant cette journée où je suis allé pour la seconde fois de ma vie aux sources chaudes. Tian me parle un peu en essayant de me remonter le moral, tout simplement parce que même si aucune expression de mon visage n'apparaît, un air abattu s'échappe de mon regard. Il sait que je reste sensible à ce que peut dire et faire Dae Ho. Après un long moment, il redescend et je ne le regarde pas, relevant Tian avec son aide sans lui adresser la parole. Il a voulu se la jouer ''je dis et tu écoutes'', mais je déteste ça. Je ne suis pas son chien merde.
Alors que le blessé est assit dans un fauteuil, je vais dans la cuisine silencieusement pour humidifier un klinex. J'avais un paquet neuf dans ma poche... J'humidifie le truc et revient au salon... Sauf que les deux sont en train de discuter.

Ils ne se crient pas dessus, ce qui m'étonne un peu. Tian parle calmement, et Dae Ho semble l'écouter. Est-ce qu'il s'excuse auprès de lui ?... J'en ais bien l'impression en tout cas. Bref, je traverse le salon et je vais attendre dehors prenant mon mal en patience. J'aimerais bien que tout s'arrange entre eux. Tian tient vraiment à cet imbécile. Et même si lorsque l'on se voyait, il ne m'en parlait pas, ça se voyait qu'il était triste. Posant mon mouchoir dans ma poche, j'observe un peu tout. Puis je m'appuie contre le mur, regardant autour de moi, dans le jardin. Lorsque j'aperçois un petit hérisson se promener sur la pelouse, un sourire m'échappe. J'aurais été chez moi, je lui aurais donné un peu à manger. Captivé par le spectacle, je ne remarque pas les minutes qui passent. Mon cœur est de nouveau apaisé, je ne pense ni à Dae Ho, ni à Ji Hyuk. Un peu accroupi, je tends ma main vers le petit animal qui, après plusieurs minutes, vient vers moi. Je le laisse faire et rit un peu lorsqu'il me lèche le bout du doigt. Ça chatouille !
Voyant l'animal partir, je me redresse et le regarde. Après seulement quelques secondes, je me retourne par réflexe et tombe nez à nez avec Dae Ho ! Je sursaute tellement j'ai été surpris. Il est plutôt proche quand même.

«  Vous avez fini ? »

Il ne me répond pas tout de suite, comme s'il était pensif... Puis il semble revenir et me confirme que je peux revenir. À mon tour, je le détaille du regard, sans réellement m'en rendre compte. Une... Espèce d'ambiance bizarre vient de se créer et je ne sais pas pourquoi, mais mon ventre se tord... Mon cœur s'accélère et je louche sur ses lèvres. Je ne contrôle plus rien... Il ne bouge pas et je m'avance un peu vers lui. Mon souffle s'accélère et lorsque nos visages se frôlent, que nos lèvres s'effleurent juste un peu... Mon cerveau se rallume. Rapidement je me reprends et me recule brusquement. Je rougis en détournant le regard, fautif. Je murmure un « oublie » et attends qu'il se pousse pour pouvoir rentrer dans le salon. C'est qu'il est en plein dans le passage, je peux pas passer !
Pas qu'il soit gros, mais la porte est fermée, et il est devant la poignée. Je n'ose plus le regarder dans les yeux, honteux d'avoir craqué si facilement. Il faut... Que je me trouve un petit ami, pour vite passer à autre chose. Sinon ill va finir par me frapper, et... Il aura raison. Avoir un gay amoureux de soi lorsque l'on est hétéro, ça doit être pénible.
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 20 Aoû - 19:42
Je les regardes, perché en haut des marches. Ça me fait drôle, je ne trouve pas cette position très naturelle , pourquoi Tian se laisse t-il faire? Je secoue la tête et finis par les rejoindre, ça ne me concerne pas. J’ai réussi à calmer Ji Hyuk, il m’a promis qu’il s’en irai demain, il a cru m’attirer des ennuies, ça m’énerve encore plus parce que ce n’était pas le cas. Je n’ai jamais demandé aux deux autres de passer me voir et quand bien même, j’ai su gérer la chose jusqu’à ce que Tian vienne chercher querelle alors que je lui avais demandé expressément d’attendre dehors.
Finalement pourquoi personne ne me respect vraiment ? Ni mon avis ni ma parole? Je devrais peut être plus m’affirmer? Mais je sais que si je le fais ils me lâcheront tous.. J’ai un sale caractère il faut bien avoué .
Tian prend place dans un fauteuil, pourquoi se donner cette peine? Comme si j’en avais à faire qu’ils soient aussi proche hein? Je détourne la tête, les lèvres pincées douloureusement ,je suis énervé pourtant rien ne semble casser, je crois que je suis en colère car je n’ai pas pu contrôler la situation .tout m’a échappé comme à chaque fois .. Ma sœur ne me loupera pas ce soir , si elle découvre qu’ils se sont battus ici, ma mère sera mise au courant . Sérieusement, merci les copains .
Je me dirige vers la cuisine les laissant mariner dans leur silences, ils l’ont cherchés non? D’en haut j’entendais MinNam chuchoter et à peine je descend les voilà devenus muet. Tss encore une fois je ne suis pas là pour me prendre la tête avec eux, je veux juste mettre certaines choses au clair et les renvoyer chez eux !

MinNam s’éclipse rapidement ,c’est ça fais comme chez toi je dirai rien . Je soupire et viens m’assoir ,le regard de notre camarade chinois était bien trop insistant, je me doute qu’il a encore des choses à me dire. Je l’écoute, nous n’entrerons pas dans les détails parce que j’estime n’avoir pas à me justifier ,je ne lui reparle pas de ses phrases assassine qui m’ont énormément vexé tout à l’heure. Tant pis pour lui, je n’oublie jamais rien , il s’en mordra les doigts un jour . Dans ses explications un peu étranglées je remarque que ses yeux fuis souvent les miens, qu’il bafouille aussi et que parfois il se rectifie, comme si il avait quelque chose à cacher . Je ne sais pas si ça à un rapport avec MinNam mais je n’aime pas trop ça.
La discussion se termine sur une rapide accolade, moi qui avait toujours était assez tactile avec lui je me sens un peu mal à l’aise une fois si proche de lui. Je le charrie un peu, il rit gentiment et je me relève , je vais récupéré la miss qui doit trainer dans mon jardin. J’ai vu une saloperie de rongeur bardé de piquant qui trainé pas loin de la clôture, je suis sur que ce p’tit con est allé le trouvé. L’ami des animaux tu parles . Je m’appuie contre le chambranle de la porte vitrée et je le regarde faire ,éclairé ainsi par les derniers rayons de soleil je trouve son sourire encore plus innocent … pourquoi il n’a jamais semblé aussi heureux en m’a présence? Il n’était même pas aux anges après que je l’ai touché et embrassé …plus qu’intimant . Qu’est-ce qu’il veut au juste? Une romance? J’échappe un rire, enfonçant mes mains serrées dans mes poches de jeans. C’est grotesque .
Je me fais surprendre lorsque je le sens revenir tout prés de moi, ces cheveux ne l’ont pas trahis, ils n’ont plus l’odeur de décolorant, j’aperçois même une fine ligne de repousse noir corbeau courir sur ses racines. Il ne tardera pas à se faire reteindre, j’espère qu’on se verra à se moment là. Ce parfum est presque addictif .

« Oui. Tu peux rentrer . »

Je m’apprêtais à tourner les talons mais son regard à happer le mien et étrangement ,pendant une fraction de seconde j’oublie ma mission et reste là.. À attendre qu’il se décide, j’aimerai qu’il arrête de me dévisager de la sorte. Être mis à nu n’a jamais été une partie de plaisir . Je m’apprêtai à le rembarrer sèchement , froidement comme je sais si bien le faire dans chacune des situations gênante où il me met mais son geste me coupe dans mon élan. Encore une fois .
Il n’est pas allez jusqu’au bout . Je fronce les sourcils , je n’ai senti que son souffle erratique, que la chaleur de ses joues . Ce n’est pas suffisant . Je ferme les yeux pour me contenir, ces mon hyung et pourtant rien dans ses gestes ne m’y fait penser . Ce n’est qu’un ado en manque de romance ,une petite fleure bleue qui me donnerai presque la nausée.
Je tousse gêné juste au moment ou il ose me lâcher un mot, tant pis je ne lui demanderai pas de répéter . Alors que je me décalais j’attrape brutalement son poignet, et le fais s’arrêter.

« demain. Passe à la maison. Je sais ou tu habite de toute façon . »

Je le libère sans douceur et regagne le living room, souriant à Tian qui tentait d’attraper son verre sans relever ses fesses du fauteuil. Je le chambre un peu, il sait qu’il ne doit pas s’éterniser longtemps. Je me demande comment je vais retrouver ji hyuk là haut …mes doigts se triturent ,je ferme les yeux en espérant qu’il accepte que je le rejoigne , ces certes ma chambre mais quand il est en colère ou vraiment contrarié on ne peut pas lui faire entendre raison.
MinNam est avec nous, je ne daigne pas le regarder ,demain je vais le brusquer un peu, pas comme ji hyuk, oh non , mais je vais lui faire comprendre que ..que tout ça c’est pas normal, pas avec moi en tout cas …
Même si la première chose qui m’est venue en tête après lui avoir cracher cet ordre …c’était l’allongé sur mon lit et le peloter rien que pour le faire couiner comme une fille … une mauvaise fille .
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 20 Aoû - 21:26
Alors là... Je ne sais même plus quoi penser. Je sais très bien que je n'aurais pas dû faire ça mais... Bordel, il était obligé de m'attraper comme ça, de me cracher sa phrase à la gueule et de me jeter comme un détritus après ?! Non j'exagère pas !! Ce con n'arrive tout simplement pas à comprendre que... Le fait qu'il prenne ses aises à m'attraper comme un sac à patates, qu'il me parle comme à un chien... ça me donne envie de lui taper la tête contre un mur !
Comme je l'ai dis, je n'aurais pas dû... M'avancer vers lui comme ça, et je dois récolter ce que j'ai semé mais... Avouez qu'il y a de quoi être énervé. Il a toujours agit comme ça avec moi. Et s'il paraît sympa à un moment, il fait vite de briser cette fausse image en redevenant désagréable. J'ai toujours l'impression à un moment qu'il me déteste ou je ne sais quoi. Depuis que je l'ai rencontré au café. D'abord il agit comme si je lui avait fait quelque chose, en me regardant de travers et en agissant comme un sale môme... Et longtemps après, il a de rapides éclairs de gentillesse.

Je me demande encore une fois ce qui a prit à mon cœur de choisir ce sale gosse comme premier amour. Cette histoire me perturbe. Une fois dedans, je m'assois sur un fauteuil. Oh, je ne compte pas rester très longtemps, j'attends juste Tian. J'ai... Besoin de lui parler. Et comme je ne vais pas l'attendre debout car c'est assez mal poli, j'ai posé mes fesses. Ah, je ne vais pas lui parler du « rendez vous » que m'a donné Dae Ho pour demain... Je veux juste parler de quelque chose d'anodin. D'arts martiaux par exemple. Parce que je sais que demain, je vais avoir mal. Au cœur surtout, physiquement, ça devrait aller.
Parce que vu comment ce #censuré# m'a agrippé tout à l'heure... Je pense que demain, je vais avoir droit à... Un interrogatoire ? Je ne connais pas vraiment Dae Ho, mais je suis sûr qu'il va me demander des explications, ou tout du moins, de m'éloigner de lui. Tss, lorsque c'est moi qui lui demande des explications justifiées, je dois me la fermer, mais ce putain de prétentieux pense avoir le droit de me convoquer chez lui alors qu'on ne s'est même pas embrassé !!

Y penser m'énerve d'ailleurs. Il est juste... égoïste !! Et je hais ça. Juste parce qu'il se pense supérieur, qu'il est hétéro, c'est moi qui suit dans l'erreur ? « Tu es dangereux » qu'il m'avait dit. Pff. C'est lui le cinglé, le pervers. Il m'a sauté trois fois dessus, et les trois fois je me suis laissé faire, comme un con en plus. Puis il m'a touché... Comme ce Ji Hyuk. Si je n'avais pas été amoureux, et que j'aurais refusé ses avances... Est-ce qu'il serait quand même allé plus loin ? Comme l'autre ? Après tout, ma question est légitime, ils sont tellement proche ces deux là. Sur la même longueur d'ondes.
Je suis faible face à Dae Ho, tout ça à cause de ces foutus sentiments. Non... Vraiment, demain, lors de cette discussion, je mettrais les choses au clair. Évidemment, je vais éviter de lui parler de mes sentiments... Je vais juste lui dire que... Ce moment d'erreurs consécutives est révolu, et que... Je vais tout faire pour me trouver un copain. Ouais. Ça aura le mérite d'être clair, et en plus... Je pourrais me « sauver ». Oui parce que bon... S'il fait la relation... Je suis gay, je le laisse m'embrasser... La conclusion qui se fait est que je veux sortir avec lui... Et je veux à tout prix éviter qu'il sache pour mes sentiments.

Je pourrais plus me présenter devant les autres après ça. Ni devant lui.... Tout ce que je gagnerais, ce sont des insultes, et des coups. Ce que m'a très bien fait comprendre Ji Hyuk... « pas touche à mes amis sale gay ». Ce n'est pas comme si j'étais intimidé, juste que ça me conforte dans l'idée que me déclarer à Dae Ho est juste la pire idée au monde.

Après une brève discussion entre les deux garçons, je relève la tête. Tian dit qu'il va y aller et me sourit. Ah... Je peux voir qu'apparemment, ça c'est arrangé entre lui et l'autre. Je suis content pour lui, au moins il n'aura pas subit les coups de Ji Hyuk pour rien.
Le chinois se levant, je fais de même. Dae Ho a fait comme si je n'existais pas, et je dois dire que je suis... Blessé. Même s'il me sort par les yeux, que je ne rêve que de lui donner deux claques en lui criant ces quatre vérités... Le voir m'ignorer me fait mal. Ah, pourquoi il faut que je n'ai que les mauvais côté de l'amour ? Que la souffrance.
Malgré mon cœur blessé, j'ai quelque chose à dire à l'autre merdeux. Mon visage impassible, je ne montre aucun sentiment. Ni ma tristesse, ni ma colère, ni ma honte, ni rien d'autre. Je suis comme un tableau inexpressif, comme d'habitude en somme. Enfin, c'est rare que j'arrive à adopter ce visage avec Dae Ho. Normalement, j'ai toujours un visage énervé, crispé, contrarié, gêné, blasé... Bref, rien de très positif. La seule fois où il m'a fait sourire, c'était lors de son faux discours à l a journée shopping. Oui, faux. Parce que j'ai bien vu que Ji Hyuk me détestait... Tss.

Tian arrive à capter mon regard, et comprend donc que j'ai besoin d'être seul avec lui. Il me fait donc signe qu'il m'attend derrière le portail, et salue son ami. J'acquiesce avant de me tourner vers Dae Ho qui semble surpris. Je m'approche de lui, pour m'arrêter tout prêt. Mes poings sont crispés. Ok, alors Min Nam, tu ne le frappe pas. Tu es un adulte responsable. Tu lui dis ce que tu as à dire, point.

« Je te déconseille de me toucher comme ça, en m'attrapant le poignet. Je supporte pas. Moi je te chope pas, alors me le fait pas, ça me gonfle. »

Mon regard lourd de reproche se décale et je regarde la baie vitrée. Je mens. Bien sûr que j'aime bien le contact de sa main, mais qu'il me donne des ordres et agisse avec moi comme avec un gamin, je supporte pas.

« Ensuite, apprends déjà à demander si je suis disponible, au lieu de m'imposer un truc. Je suis pas ta chose. Peut être que ta copine tu la traite comme ça mais... »

Là un mini bug intervient dans mon cerveau. Aish !! J'ai pas pris le bon exemple.

«  Moi je n'aime pas être traité comme ça. Alors gardes tes sales manières. Je viens demain uniquement parce que tu as apparemment l'intention de me faire chier jusque chez moi. »

Voilà... Putain je m'en suis bien sorti. Au fil de mes paroles, ma colère est ressortie et il a dû le sentir. Mais je m'en fous. Il croyait quand même pas que j'allais dire amen à tout ce qu'il m'avait dit/fait ?! Il ne me connaît toujours même pas à 1% . Je n'aime pas, je ne supporte pas ses ordres. Qu'il se le rentre dans le crâne. Je ne le regarde même plus et je fonce jusqu'au portail. Mon agacement s'évapore au fur et à mesure que je m'éloigne de lui... Finalement je m'arrête devant le portail et grogne un peu. Je l'ouvre et Tian me sourit un peu. Moi je ne suis pas vraiment d'humeur à sourire... Depuis cette fameuse journée aux sources, mes pensées sont en bordel, tout comme ma vie. Je sais d'ores et déjà que ce soir, je vais mal dormir -si j'ai la chance de dormir. Et demain, je vais encore partir de chez lui de très mauvaise humeur. À la limite, j'aurais préféré tomber amoureux de Ji Hoon. Il est peut être idiot, mais... Il est plus agréable que ce... Merdeux.

Enfin... Je me met en route avec mon ami, le moral dans les chaussettes. Malgré le fait que Tian essaye de me remonter le moral, je ne fais aucun effort. Alors on reste muet jusqu'à ce que nos chemins se séparent. Après qu'il m'ait souhaité bonne chance pour demain, il continue son chemin. Moi je m'arrête un peu. Il fait bien nuit maintenant... C'est qu'on ne marchait pas vite et puis, Dae Ho n'habite pas tout à fait à côté de chez moi. Moi je ne suis pas au bord d'Anyang.
Cependant, même si j'aurais aimé penser dans mon coin, en respirant l'air frais de la nuit, je presse quand même le pas. Pas envie qu'un imbécile me prenne pour une fille, et commence à faire son lourd. Parce que là, je suis tellement de mauvaise humeur qu'il risque d'y perdre des dents... Une dizaine de minutes après, je traverse mon jardin, soupirant, le cœur lourd. Une fois dans la chaleur rassurante de ma maison, je souris un peu en prenant dans mes bras Kiwi qui me fait la fête, comme d'habitude.

… Tain. Dire que ce chier sait en plus où j'habite. Ça me déplaît fortement, j'ai pas envie qu'il rencontre ma tante... Elle serait capable de deviner que c'est que j'aime... Et... Elle est tellement imprévisible, j'ose pas imaginer ce qui se passerait si elle tombait sur lui...ça serait ma fin du monde, c'est certain.
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 20 Aoû - 23:29
tête et sappe:
 


Qu’il était maladroit à me menacer de la sorte, à aborder un air si froid qui ne lui va pas du tout. Il a commencer à déraper quand il a sous entendu qu’avec ma copine je n’étais pas si violent … il se compare donc à elle? Je ne sais pas pourquoi mais cette idée m’a amusé ,plus sadiquement qu’autre chose . En les raccompagnant à la porte la pénombre de cette fin d’après midi d’été à déteins sur mon cœur ,je ne comprends pas très bien mais j’ai envie de jouer ,rien que pour le voir me supplier d’arrêter . C’est lui qui cherche en m’allumant ,je ne dois pas dévier de ma route ,MinNam n’est qu’une tentation, un être créer pour faire pécher les hommes. Je ne suis pas une sale tarlouze, c’est lui qui a tout d’une fille . Sauf le principal évidement .
Il s’éloigne d’un pas assuré, je souris, presque de toutes mes dents, je devine d’ici qu’il n’a plus le même aplomb une fois la mains appuyé sur le portail. Il aurait peut être préféré que je viennes presser mon torse chaud contre son dos frigorifié? Qu’il sorte de son monde, où tout est rose et peuplé d’animaux fantastiques. Il doit réalisé que la vraie vie ne lui fera jamais de cadeau…qu’au final il a bien fait de tomber sur un mec comme moi ..ça aurait pu être bien pire .
Je ferme les yeux ne souhaitant pas repenser à cette fin d’après-midi aux thermes, non Ji Hyuk n’est pas de ceux qui succombe par faiblesse, qui prenne de force faute de pouvoir essuyer autre chose que des refus cuisant . Même si embrasser et peloter des garçons ne l’a jamais vraiment déranger …il n’est pas gay. Il n’éprouve pas d’attirance pour ces semi-hommes.
Parce qu’on ne peut pas en être un totalement quand on est attiré par une queue .

Je remonte dans ma chambre, reprenant mon souffle, penser aussi méchamment m’épuise étrangement . J’ai vraiment besoin de repos, me prendre aussi souvent la tête ne m’étais pas arrivé depuis le collège, et franchement je ne suis pas pressé que tout ça recommence. Je me change dans la salle de bain du pallier puis j’emprunte la porte menant directement à ma chambre . Je souris, Ji Hyuk dort déjà, il parait apaisé , je n’ai pas envie de le pousser alors je viens m’étendre tout prés de lui. Je n’ai jamais été gêné ,nous avons souvent été proche, collé l’un à l’autre. Plus jeune on se masturbait même en duo…mais tout les mecs ou en tout cas beaucoup le font… Ji Hyuk a toujours su me mettre en confiance. C’est le seul qui m’a accepté avec mon physique d’avant il n’a pas voulu jouer avec moi. On était deux âmes sœurs voilà tout . Je ferme enfin les yeux, ne pouvant plus luter contre la fatigue. Je baille et me recroqueville contre mon ami de toujours, mon seul allié …

Le lendemain réveille en fanfare, la grande tringle à mes cotés n’arrête pas de gigoter, il rit comme un âne en me donnant des coups de pieds, il sait que je déteste ça! Je geins plaintivement et me force enfin à ouvrir les yeux. Il secoue devant moi son poignet , celui orné d’une montre et me souffle tout euphorique .

« j’avais oublié ,mon père rentre aujourd’hui ! Je vais y aller ,merci pour tout . Pédale . »

Je lève les yeux aux ciels, le laissant rire grassement à sa pseudo insulte c’est bon signe: Ji Hyuk est enfin de retour !
Une demi-heure après il claquait la porte, je souris soulagé en me frottant les mains à la vue du café qu’il m’a laissé, c’est rare que monsieur daigne penser à quelqu’un d’autre que lui-même . C’est une preuve qu’il me remercie vraiment d’avoir été là pour lui, depuis le temps il devrai savoir que ces démonstrations n’ont plus lieu d’être mais je vais me garder de le lui dire, car ça me touche beaucoup et égaille ma journée.
Je déjeune sans trop me pressé, je me délecte en imaginant la tête que fera MinNam ,je ne sais pas encore très bien ce qui se passera entre nous aujourd’hui’ je ne suis même pas sûr de pouvoir garder mon calme en sa présence . J’émets l’hypothèse qu’une fois encore mon instinct primaire reprenne le dessus ! Tiens ..en y repensant ,cela fait très longtemps que je n’ai pas vu ma pseudo copine … que je n’ai pas tout simplement tiré un coup. Je me dévisage, contrarié, debout devant mon miroir je repense à la dernière fois où je me suis soulagé …sérieusement qu’est-ce que je fiche ,pourquoi tourmenté ce gosse m’obsède tant? Moi qui était ordinairement le genre de mec à ne voir que moi, à ne penser qu’ à ma gueule .
Je ne me reconnais plus .
J’ajuste mon t-shirt, j’ai décidé de ne rien changer à mes habitudes, il ne doit pas penser un seul instant que je me suis préparer de longues heures avant son arrivées…et peu importe si c’est vraiment le cas.
Je ferme les yeux et descend l’escalier lorsque j’entends la sonnette du portail, il est à peine onze heure du matin, il était bien pressé dites moi.
Je sors dehors, passant une main dans mes cheveux peignés , j’aborde un air assez froid rien que pour lui faire perdre toutes l’assurance accumulée durant le trajet qui le menait à chez moi. J’ouvre la porte ,et ne peu empêcher un sourire sincère de fleurir au coin de mes lèvres rien qu’un court instant .

« salut , MinNam-a »

avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 21 Aoû - 11:25
tenue de Min Nam:
 

Dès que je suis rentré chez moi, ma tante m'a fait passer un mini interrogatoire autour d'un bon repas. Repas que je n'ai pas touché pour son plus grand malheur... À part picorer un peu, je n'ai pas réellement entamé le plat qu'elle avait préparé. Je... N'étais pas d'humeur, et c'est sans doute pour ça qu'elle ne m'a pas forcé plus que ça à manger. J'étais calme évidemment, mais maussade. Enfin, d'habitude je n'ai pas spécialement un grand sourire collé sur le visage mais... Elle a remarqué que je n'allais pas bien. Elle est bien la seule à le voir, avec Tian. Mes propres parents n'en sont eux même pas capable. Hm, je ne leur en veux pas, ils vivent tout deux leur passion et je n'ai pas vraiment ma place dans leur vie. Je sais qu'ils m'aiment, mais, ils n'ont pas de temps pour moi, c'est tout. Ils m'ont donné la vie, ce n'est déjà pas mal.

Bref, ma tante m'a quand même cuisiné pour que je lui dise ce qu'il s'était passé aujourd'hui, et pourquoi je n'allais pas bien. Le jours de mon agression, je ne lui ais rien dis, prétextant que je m'étais encore battu avec un homophobe. Ce qui est quelque part... Vrai. Mais je n'ai pas précisé de qui il s'agissait. Sinon elle serait allé lui faire sa fête... Croyez moi. Qu'il soit grand, riche, ou quoi que ce soit d'autre. Des fois, je me dis que le fait qu'il ne puissent pas avoir d'enfants est assez injuste. Je suis certain que ma tante aurait fait une bonne mère.
Lors de mon interrogatoire, je lui ais donc dit que j'avais rendu le vélo, que Dae Ho allait bien, que Ji Hyuk aussi, et que comme d'habitude, il s'était conduit comme un (censuré) et que je m'étais énervé contre lui.
La conversation a duré longtemps, elle me posait pleins de questions inutiles que je ne comprends toujours pas. Et puis, elle aussi, elle m'a conseillé de me préparé à devoir me déclarer. Pas maintenant, mais plus tard.

C'est ça... Plutôt crever que de dire à ce prétentieux que mon cœur bat pour lui. Je préfère encore tuer cet amour dans l'oeuf, tch ! Oh non, c'est pas par fierté... Enfin... Si un peu. Mais c'est surtout que même si je... L'aime, eh bien je ne le supporte pas. Déjà j'ai du mal à me faire au fait que mes sentiments soient aussi fort. Alors pas question de lui avouer. Ça serait comme donner le bâton pour se faire battre ! Il ne me voit que comme... Un chose. Et je déteste ça. Alors s'il sait que mon point faible, c'est lui... Je n'ose même pas imaginer la tournure des événements, oh non.

Concernant ma nuit... Je n'ai bien sûr pas trop fermé l'oeil. Trop de questions, et pas assez de réponse. J'ai été pris d'angoisses diverses, et je commençais même à m'énerver, alors que j'étais toujours allongé, sous mes couettes, avec Kiwi dessus. Ce mec me rend vraiment dingue, je pense qu'à lui, et même si c'est en mal, ça me bouffe mes nerfs... ça me les use. Lors de mon réveil, je n'étais pas spécialement de bonne humeur donc. Mais Kiwi a sut me remonter un peu le moral en me faisant un gros câlin.

«  Aish, t'es déjà en pleine forme toi !

-Ouaf ouaf ! 

-Ouaiis, j'ai t'as surtout faim... Ingrat ! »

Mon visage est devenu souriant, et finalement, je me lève. Toujours habillé d'un tee-shirt ample et d'un short de pyjama, je file d'abord à la douche pour me laver rapidement. Puis je m'habille et met une chaîne... Celle que Dae Ho m'avait offerte. Oh, je l'ai mise parce qu'elle est sympa, m'en fous de celui qui me l'a offerte. Je ne suis pas non plus une adolescente en plein premier amour !...



Sans commentaire.

J'ai donc pris mes affaires, et je suis descendu, mes chaussures dans une main. Ma tante était déjà debout, comme d'habitude. Elle m'a fait avaler deux croissants pur beurre, un yaourt à boire, une banane et la moitié d'une pomme. Autant dire que je n'aurais plus faim pour les heures à venir... Alors que j'allais sortir pour promener Kiwi, elle a quitté ses occupations -qui étaient d'arroser le bonsaï que mon oncle lui avait offert- pour m'annoncer qu'elle avait prit rendez vous avec mon coiffeur aujourd'hui, et qu'elle sortirait elle même Kiwi.

«  Yah ! Tante Min Hee, tu pourrais me prévenir en avance ! »

Tout en parlant, je caresse Kiwi qui se trouve à mes pieds, venant de finir de se goinfrer de croquettes.

«  Minnie, tes cheveux perdent de leur coloration, alors j'ai repris rendez vous pour que tu te refasse une teinture ! Tu veux être parfait pour ton chéri, non ? Oh ! Mais tu as mis sa chaîne ! »

Et c'est parti, elle recommence à me parler encore de Dae Ho. Qu'elle aimerait le rencontrer, qu'il doit être vraiment mignon pour me plaire... Sauf que non, elle le verra jamais. De 1, parce qu'il a tellement sale caractère que j'aurais trop honte d'assumer le fait que j'aime un « sale gosse de riche ». Et de 2 , je n'ai pas envie que ma tante s'échappe quoi que ce soit. Elle est intelligente, je le sais... Mais je n'aime pas trop lorsqu'elle manigance dans mon dos. Par exemple là, pour le coiffeur, j'étais pas au courant et il me reste certainement très peu de temps avant le rendez vous.

«  Il est à quel heure, ce rendez vous ? »

Ma tante regarda l'heure avant de s'exclamer fortement.

«  Minnie tu vas être en retard !! Il est 9h30 ! C'est dans 10 minutes ! »

Là, je la regarde comme un poisson rouge, la bouche ouverte en un petit « o ». Après deux secondes de flottement, je vérifie si j'ai mes clefs, mon portefeuille et mon portable dans mon sac à dos, avant de recevoir l'argent du coiffeur. Puis je quitte en trombe notre maison, courant comme un fou dans les rues, dans l'espoir de ne pas être trop en retard. Mais même dans ce genre de situation, je n'en veux pas à ma tante. Elle est comme ça, c'est ainsi... Après 20 minutes de course, et après avoir pris le métro, j'arrive enfin à destination, essoufflé. On m'accueille et je passe une heure entre les mains de mon coiffeur. Au programme, et bien... Rien de nouveau. Il me refait exactement la même couleur. Je ne me sentais pas d'humeur à changer aujourd'hui... La prochaine fois, je ferais soit rouge, ou rose. La couleur des cheveux est bien une des seules choses que je choisi avec précision.
C'est à 10h30 que je sors du salon, tout détendu... Détendu... Pas pour longtemps. Pendant un temps j'avais oublié qu'aujourd'hui, j'étais... Obligé de me rendre chez ce sale gosse de riche. Rien que de penser à lui, toute ma bonne humeur s'envole.

Pourquoi j'ai mis sa chaîne... Sérieusement, je devrais la mettre dans un coin sombre de mon placard ! Enfin, avec un peu de chance, il oubliera que c'est la chaîne qu'il m'a offert. Je ne vois pas pourquoi il s'en souviendrait spécialement, c'est pas comme s'il avait passé des heures à la choisir ! Tout fraîchement coiffé, je me rend donc chez le garçon. Oui, c'est encore le matin, mais, je n'ai pas du tout envie de bousiller toute ma journée. Plus j'y vais tôt, et plus tôt cette histoire sera réglée. Je ne sais toujours pas de quoi il veut me parler, et ça m'angoisse un peu... Mais ce qui est sûr, c'est que je ne me laisserais pas faire ! Ça non. Et s'il me fait chier, il se recevra mon poing dans les dents, c'est tout.

Une demie heure de métro et de tram plus tard, je me retrouve devant ce fameux gros portail. Sans attendre, je sonne. C'est la meilleure manière de ne pas stresser. Y aller directement sans se poser de questions. Même pas une minute après avoir sonné, le portail s'ouvre pour me laisser apercevoir... Le visage souriant de Dae Ho. Mon dieu... Je comprends pas très bien ce qu'il lui prend ? C'est plutôt rare qu'il me sourit, je pensais qu'il m'avait fait venir pour me crier dessus ou m'insulter, vu le ton prit hier. Sans comprendre je rentre sur son invitation. Sa voix calme et surtout, ce fameux préfixe me tue. « Min Nam'a »... Mes joues ne peuvent pas s'empêcher de se réchauffer en un léger rose. Merde. Pourquoi il m'appelle comme ça ? Hier il avait l'air de vouloir me faire passer un sale quart d'heure et là... Il est presque aussi gentil que lors de la vaisselle. Est-ce qu'il se fout de moi ? Ou est-ce qu'il est sincère ?... Je n'arrive pas à savoir.
Néanmoins je réponds plutôt vite.

« Bonjour, Dae Ho. »

C'est rare que je prononce son prénom mais enfin... Bah j'imagine que c'est la moindre des choses. Mon regard planté dans le sien, je calme rapidement mes rougeurs, mon sac à dos sur l'une de mes épaules. Quelques secondes passent, il ne me lâche pas du regard et... Je dois avouer que je ne le fais pas non plus. On fout quoi là ? Sérieusement, je me fais honte. En tout cas, hors de question de craquer comme hier. Surtout qu'en plus... Bordel, je sais pas ce qu'il a fait mais, j'ai l'impression qu'il est encore plus beau que d'habitude, et ça me déstabilise. Sans doute la coiffure ? Je ne lui dirais pas, mais ça lui va beaucoup trop bien pour ma santé mentale. Je me fais violence pour ne pas bouger, et au contraire tourner mon visage sur le côté, me décoiffant déjà alors que je sors de chez le coiffeur. Il fallait que j'arrête de le regarde pour reprendre un minimum de contenance. J'aimerais éviter de l'embrasser de nouveau. Mon coeur se serre déjà et mes lèvres appellent les siennes mais... Non. Calme. Je ne vais pas bouger, et écouter ce qu'il a à dire.

«  Tu m'as fais venir pour quoi ? »

J'attends patiemment sa réponse, ne sachant plus ce qu'il veut. Si je ne suis pas venu pour qu'il me fasse une scène de l'hétéro effrayé... Pourquoi je suis là ? Ce n'est pas comme si on était ami. Les amis ne s'embrassent pas vraiment comme on a pu le faire... Bref, dans tout les cas, je ne dois pas rentrer chez lui. Il n'y a aucune raison pour que je m'éternise ici, non... ?
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 21 Aoû - 13:49

Il a l’air tout gêné ,ça m’amuse un peu mais je ne préfère pas m’éterniser , il fait encore un peu frai dehors et puis si jamais je dis quelque chose de déplacé il est possible qu’il se casse . Et ce n’est pas vraiment ce que je veux. Je soupire , m’observant rapidement dans le miroir de l’entrée. Je souris un peu ,me trouvant plus que beau aujourd’hui, j’ai rarement été aussi bien ,non mais sérieusement …c’est un pure hasard, ça n’a rien à voir avec l’arrivée de MinNam, PAS DU TOUT.
Pourquoi je commence à penser comme une fille? Je soupire en secouant la tête, j’attrape mon paquet de cigarettes abandonné sur le buffet de la salle à manger et nous conduit au salon.
Je me stoppe quand je n’entends pas ses pas, quoi il attendait vraiment une réponse? Je soupire et sors de nouveau, si il savait que je ne faisais jamais ce genre de chose en temps normalement il se sentirai plus que privilégier . Je m’allume une clope en m’asseyant sur le rebord de la terrasse les yeux un peu plissés quand je lève les yeux vers lui .

« t’as refait ta couleur , hm? Il était temps. »

Bien sur que je l’ai vu ,je l’ai immédiatement sentit plutôt. C’est peut être grave que ce parfum me plaise autant , si ça se trouve je vais finir par me shooter au peroxyde ? Je souris en secouant la tête, tapotant le fin bâton de nicotine pour faire pleuvoir une pluie de cendre sur le gazon . Je ne prends jamais le temps de rester dans le jardin, c’est pourtant un lieu assez apaisant car à l’écart de tout , mais voilà même si j’aime être seul , le silence que je trouve dans cette pseudo nature me dérange beaucoup trop. Et puis je déteste les insectes et toutes ces merdes quand j’étais petit je chialer quand j’apercevais un papillon.

« viens t’assoir si t’as autant pas envie d’entrer chez moi. »


Je parle froidement ,parce qu’il n’agit pas en garçon poli. Il est invité chez moi et pourtant il hésite à faire ce que son hôte lui dit . Ce n’est pas juste . Je ne comptais pas le tromper là-dessus, qu’a-t-il cru? Que Ji Hyuk était planqué quelques part? ou bien que j’allais faire la même chose que lui? Profiter qu’on ne soit plus qu’à deux pour lui faire pleins de saloperies? Si il savait comme je m’en moque de son cul. Je bouillonne de l’intérieur je trouve ça injuste parce que même si c’était partie d’une mauvais intention, l’avoir à présent à mes cotés m’éclaircie les idées j’aurai aimé que même lui me voit différemment ça m’aurait peut être motiver à changer … Tant pis.
J’écrase mon mégot sur le bois du planché et me relève, époussetant mon jeans de marque . Je rentre par la baie vitrée sans l’inviter à me suivre il m’a vexé c’est à lui de me courir après maintenant.
Je jette le bout de cigarette coloré et me sert un verre de thé glacé, puis en apercevant une petite tête de blonde dans mon salon j’en verse dans un second récipient .

Je m’approche de lui, il est de dos , son corps est si fin, il reste androgyne malgré le sport qu’il pratique. Ses cheveux sont courts pourtant sa nuque ainsi dégagée prêterai à confusion . De dos il ressemble vraiment à une fille, on penserai presque que tout ça cache un visage angélique … un visage très attirant.

« tiens »

Je prends place sur le canapé, posant mon verre sur la table basse. Je ne sais pas réellement pourquoi je l’ai fait venir . Au début c’était pour me moquer de lui, pour recommencer un peu à le tourmenter mais je sais que cette envie était motivé par autre chose. Moi aussi je mourrai d’envie de l’embrasser comme la dernière fois dans la salle de bain. Mais je ne peux plus agir sur des coups de tête, je me doute qu’à un moment il va m’en retourner une et que je risque de devenir moins gentil.
Je n’ai pas envie d’entretenir une pseudo relation avec lui, même si moi ça me conviendrai à lui non ,je le vois bien ,son regard transpire l’envie de vivre une vraie romance d’adolescente . Je ne suis pas capable de lui donner ça, parce que je ne suis pas gay ,tout simplement .

Devenir ami? Pourquoi pas? Mais est-ce que ce terme prend en compte les baisers volés ,les mains aux fesses et les accolades douteuses? Je ne pense pas, en tout cas il y aura toujours une tension étrange ,tout ces gestes ne seront pas …innocents. J’aimerai le dégager de chez moi, au final c’était une mauvaise idée, je voulais être avec lui pour lui faire tout ce que je ne me permet pas quand nous sommes en groupe. Mais c’est égoïste et étrange comme désir ….j’ai une super copine pourquoi me taper un mec juvénile m’excite plus? L’interdit? La nouveauté? Mouais …
Avec qui je pourrai en parler hein? Je ferme les yeux et tourne la tête vers lui. Il s’est assit si loin …je soupire , il faut que je sache .

« Je te fais peur ? »

J’allais ajouté Hyung mais ça aurait très mal sonné dans ma bouche . Je le dévisage sans gêne, je ne vois pas de quoi il pourrai avoir peur. C’est vrai-je me suis jamais comporter comme un abruti fini avec lui si ? Il ne me voit que comme un grand con qui prend tout le monde de haut? Il doit penser aussi que je ne suis pas meilleur que Ji hyuk . Tian …et si Tian l’avait mit au courant ? De cette histoire au lycée ? Mes poings se serrent sur mes genoux , il n’aurait pas osé.

avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 21 Aoû - 15:28
Alors que j'attendais ma réponse, cet idiot m'invite à le suivre. Quoi... Il veut m'amener dans son garage comme la dernière fois ?... Pourquoi il ne me répond pas plutôt ? C'est vrai quoi, c'est le minimum de la politesse. Je lui demande pas la mer à boire, juste le but de ma venue ici ! Parce que s'il veut juste me faire perdre mon temps, ce n'est même pas la peine que je reste. Je suis un peu soulagé de savoir que je me suis trompé, apparemment, il ne compte pas me faire une crise, ou je ne sais quoi... Enfin, restons sur nos garde quand même. C'est Dae Ho après tout.
Comme à son habitude, il fait comme si j'étais sa chose, c'est-à-dire qu'il ne fait pas attention à moi. Ben tiens. Je m'arrête de le suivre à sa porte, histoire de lui faire comprendre que j'apprécie pas vraiment. Je ne sais toujours pas pourquoi je suis là, mais il s'en contrefout. Et ne pas savoir, ça me stresse assez, et ça me fait imaginer les pires scénarios. Ce n'est peut être pas une bonne idée de trop imaginer mais... J'ai toujours survécu comme ça. La naïveté n'a pas sa place en ce bas monde...

Après quelques secondes, il se rend enfin compte que je ne suis plus là, alors je le voit revenir avec... Un paquet de cigarettes. J'aime pas cette odeur... Mais pour une fois, je ne fais aucun commentaire. Je reste juste debout, mon sac toujours sur mes épaules. Facilement, je me place dans le sens du vent pour ne pas recevoir la fumée de cigarette dans le visage, et je l'observe. Je sais parfaitement que mon amour pour lui n'est pas que physique... Tian m'a un peu parlé de lui, et je sais que malgré tout ses défauts, il n'a pas un mauvais fond. Et c'est sûrement cette part de lui qui m'a séduit. Ses sourires sincères sont vraiment beaux, et puis, même si ses paroles au magasin n'étaient pas vraies, elles m'ont tout de même fait un bien fou. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas parce que c'est lui qui me les a dites que j'ai été heureux... Sans doutes. Tout ça pour dire que, même si je ne le supporte pas, je ne le déteste pas... Je l'aime. Mon dieu, je pourrais jamais lui dire ça en face, je sais pas comment font les filles pour se déclarer... Le faire, c'est se mettre à nu, et prendre le risque de se faire piétiner le cœur. Je ne suis définitivement pas assez suicidaire pour le faire.

Complètement silencieux, et perdu dans mes pensées, je reprends « vie » lorsqu'il me lance une phrase plutôt froide. Quoi encore ? J'ai rien fais et il me parle comme si je l'avais insulté ! Ses sautes d'humeur commencent à me taper sur le système hein. Agacé, je m'assois sans rien rajouter, attendant toujours qu'il me dise une phrase intelligente, du genre, la raison du pourquoi de ma venue. Ouais, ça, ça serait pas mal. Sauf que non, il est né chieur, et restera chieur. Je me suis assis à côté de lui, et quelques secondes après, monsieur décide de se barrer chez lui ! Putain !! Là je me relève, prêt à tourner les talons et me casser de là. Et j'allais vraiment le faire mais... Un truc me retiens. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai pas envie de le quitter maintenant. Sans savoir pourquoi, le fait d'être seul avec lui me stresse, mais me ravis aussi.

… Je devrais peut être rester un peu avec ce gamin capricieux, au moins pour savoir ce qu'il voulait. Peut être qu'il n'ose pas en parler aussi... Ok... Je me décide donc à le suivre, rentrant dans le salon en regardant un peu partout pour retrouver une trace de lui. J'espère en passant que Ji Hyuk n'est pas ici. Je ne suis pas d'humeur à le voir... En plus de ça, il ne s'est toujours pas excusé. Parce que oui, il ne passera pas à travers des excuses ! Je veux dire, on ferait ça à une fille, le gars serait traité de salaud, voire même de violeur. Moi je ne compte pas aller voir la police, je suis un mec. Mais pour peut être le pardonner, faudrait déjà qu'il vienne s'excuser. Je suis encore blessé des mots qu'il m'a lancé. Après, s'il les a vraiment pensés, et qu'il les pense toujours... On ne pourra jamais devenir ami. Parce que je ne compte pas me rapprocher d'un gars qui pense que si je traîne avec des mecs, c'est pour coucher avec. Traitez moi de salope, ça en reviendrait au même. En sortant de mes réflexions, j'entends du bruit dans mon dos. Je me tourne donc et aperçoit Dae Ho. Aish... Mon cœur s'accélère légèrement. Y'a pas à dire, il me fait un sacré petit effet... Je sors de mes rêveries lorsqu'il me tend un verre de thé glacé.

« Merci... »

Après avoir prononcé ce simple petit mot, je bois deux gorgées, histoire de me réhydrater. Je ne le sentais pas avant, mais je mourrais de soif. Avec ma course de ce matin... et le stresse.
Lui s'assoit et, je finis par en faire de même, mais plutôt loin de lui. À vrai dire, je suis à un bon mètre de lui, si ce n'est deux. Ouais, il vaudrait mieux ne pas créer de situation où la tentation d'un baiser pourrait apparaître. Parce qu'à chaque fois que c'est arrivé, on était seul, et proche. Alors je prends mes précautions. J'ai peur de craquer... S'il m'embrasse, je ne suis pas sûr de le repousser. Parce que mon corps appelle le sien... Tout comme mon cœur. Sauf que je peux pas ! Il a une copine, il est hétéro, et puis, on va pas ensemble. On a pas du tout la même vision des choses... ça serait trop bizarre. Et puis, je refuse de donner ma première fois à un mec qui n'en a absolument rien à faire. Si j'ai échappé à tout ces timbrés qui m'ont tripoté et essayé de me sauter dessus, ce n'est pas pour m'offrir à un pervers -que j'aime mais c'est un détail- qui n'en a rien à faire.

Je suis sûr que s'il m'a embrassé, c'est uniquement parce que je ressemble à une fille, et que comme Ji Hyuk, il a envie d'essayer « pour voir ». Qu'est-ce que ça pourrait être d'autre ? Il est hétéro. À un moment, je me suis dis qu'il pouvait être un gay refoulé mais... Si c'était le cas, Tian le saurait. Et il me l'aurait dit, je le sais... Donc, la seule solution, c'est que c'est un putain d'égoïste qui ne pense qu'au cul. Par conséquent, je dois faire attention, et s'il va trop loin... Tant pis pour ses dents... Ou ses bijoux de famille.
Voilà, je dois me convaincre de ne pas céder à mes pulsions. C'est agréable sur le moment mais... S'il n'y a aucune signification derrière, tout l'acte perd de sa valeur.

Je sursaute un peu lorsque sa voix brise le silence qui c'était installé. Je me tourne vers lui et... Je dois faire preuve de beaucoup de sang froid pour ne pas rougir. Pourquoi... Il me regarde ainsi ? J'ai un truc sur le visage ?... Plus important, sa question me laisse perplexe. Il est... Sérieux ? Un air surpris se créer sur mon visage, puis finalement, je me tourne vraiment vers lui, reposant mon verre sur la table.

« Pourquoi j'aurais peur de toi ? »

C'est vrai ça. Il a pas franchement une tête de tueur, hm. Après avoir réfléchi, le nom « Ji Hyuk » s'impose à moi. Ah... Je crois comprendre. Il pense que, parce que son pote a essayé d'abuser de moi, j'ai peur de lui ? C'est vrai que... Il y a de quoi se poser des questions. Mais même si je devrais me méfier d'un garçon avec un caractère pareil, il m'inspire tout, sauf la peur. Je soupire et baisse le regard. Repenser à cette journée me rappelle qu'il m'a vu pleurer... Et ça, ça m'horripile. Je déteste que l'on me voit pleurer. Mes parents ne m'ont jamais vu pleurer, ni ma tante, ni personne. Je me suis laissé allé à cause de Ji Hyuk... Sûrement à cause d'un trop plein d'émotion... Et la peur.

«  Je ne suis pas une fille, tu ne me fais pas peur. Et Ji Hyuk non plus. »

Je ne mens pas. Ce mec m'énerve et me rend mal à l'aise à cause du fameux épisode des sources chaudes. Mais il ne me fait pas peur.

« Je profite de ta question pour te prévenir... Une dernière fois de ne plus me toucher. Je ne sais pas ce qu'il y a d'amusant pour toi, à m'embrasser, et après à faire comme s'il ne s'était rien passé... Mais maintenant, j'en ais marre. Tu as une copine, et je vais me trouver un copain. »

Voilà... C'est dit. Je le regarde encore, sans le lâcher du regard. Je veux qu'il comprenne que j'en ais marre qu'il s'amuse avec mes sentiments. Même s'il n'en a sûrement pas conscience, et heureusement d'ailleurs. À la fin de ma phrase, mon cœur m'a fait horriblement mal mais... Je n'ai pas le choix. Ce qu'il y a entre nous n'est pas normal ! Je l'aime, et lui a envie de s'amuser. Sans s'assumer en plus. Alors il vaut mieux arrêter tout ça. Après lui avoir dit ça, je ne pense pas qu'il m'embrassera encore. Et même si penser ça me serre le cœur, je pense que c'est mieux. On ne pourra jamais être ensemble, et à partir de là, je me dois de passer à autre chose. Il y a pleins d'autre garçons, ça ne devrait pas être difficile... Tomber amoureux plusieurs fois est possible... ? Je l'espère. Parce que sinon, je suis destiné à passer le reste de ma vie dans un éternel chagrin d'amour. Merci Dae Ho.
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 21 Aoû - 16:34

Il n’a même pas relever que j’avais remarquer pour sa couleur ,tant mieux ça m’évite d’inventer des excuses , parce qu’en y réfléchissant bien ça l’a fout mal que je le remarque au premier coup d’œil… il va se monter la tête et croire que je fais que le mater…même si fuck c’est-ce que je fais là maintenant .. Je crispe mes doigts sur le revêtement cuire du canapé , la tête tournée vers lui, je l’écoute sans vraiment cacher mon sourire, ça pourrait être attendrissant comme réponse, seulement voilà, il a vingt ans.

« Quel est le rapport avec être une fille? Moi j’ai peur de mon père et pourtant je suis un homme »

Je fronce les sourcils, lui aussi cherche à se démarquer de son apparence, de l’image qu’il renvoie, il essaye tellement qu’au final ça ne fait que renforcer l’idée que les gens se font de lui . MinNam est comme une fille ,vraiment et pas seulement physiquement , je l’ai enfin réaliser . Je lui souris un peu avant que mes traits se refroidissent et que mon corps se raidisse. Ma mâchoire se serre et mes dents s’entrent-choquent… il a oser me remettre à ma place, me prévenir d’une chose comme si …bien sur que j’allais tenter ma chance! Pourquoi s’adresse-t-il à moi comme à un pervers hein? Quoi je l’ai forcé peut être? ! Je coupe le contacte visuel ,je ne dois pas me montrer faible, n’oublie pas Dae’ à la base tu ne l’avais pas vraiment fait venir pour tester avec lui les ressorts de ton lit ! Ouais mais voilà le fait qu’il me parle comme ça …me fait sortir de mes gonds. Je vais finir par avoir un ulcère à force de tout emmagasiner , de ne rien lui cracher à la gueule .
J’hésite puis me relève ,je suis tellement énervé, j’aimerai bien le forcer à aimer ça, à avoué qu’il apprécie que je le touche ..mais si jamais je me fais des films? Et si il ne m’appréciait pas tant que ça? C’est vrai-je le dis fleur bleu mais qui ne me dit pas qu’il n’allume pas des tonnes de mecs en boite hein? Je fronce les sourcils et m’approche de lui ,sans vraiment m’en rendre compte je l’attrape par le col de son t-shirt pour le relever puis mes doigts enserrent son poignet . Je le tire à ma suite, je sens qu’il se raidit ,qu’il a peur mais je m’en moque! Je le traine jusqu’à l’étage puis une fois dans la chambre je le jette sur mon lit .
Je le dévisage avant de monter au dessus de lui, plaquant ses deux mains prés de ses oreilles .

« pourquoi tu abordes toujours ce petit air suffisant quand tu t’adresse à moi hein? ! Quoi tu espère que je t’invite pour te sortir des saloperies de gay? ! Tu n’as donc jamais eu dans l’idée d’être mon ami? ! Tu n’es qu’un hypocrite! Tu fuis depuis le dépars! Ma tête te revient pas et pourtant tu te laisse peloter! Merde je suis pas le seul fautif dans cette histoire ! Quand une pauvre conne vient me coller je la dégage si sa tronche me plait pas! Je saute pas sur tout ce qui bouge! C’est pareil chez les pédales non?! »

Je parle sans m’arrêter, je vocifère toutes mes saletés , mon cœur s’éponge mais mes poumons se gonflent ,je crois que je vais regretter ce que je viens de lui dire . J’ai clairement sous entendu qu’il m’avait intéressé …sinon jamais je n’aurai fait ça …salis ma bouche en la baladant sur sa peau bien moins clair que la mienne .
Je finis par le relâcher brutalement , la respiration encore hasardeuse . Il ne pleure pas, mais j’ai du mal à cerné son expression, il ne me parait pas choqué non plus mais après ,est-ce que je peux faire confiance en mon analyse?
Je ne serai pas chez moi j’aurai pris mes jambes à mon cou mais voilà comme un con je l’ai invité sans penser au conséquences, je l’ai fais monté de force de ma chambre et je l’ai presque forcé à s’étendre sous moi .. Je n’ose pas lui lâcher les mains, j’ai vraiment peur qu’il m’en colle une ,et ayant fait de la chirurgie pour mon nez je ne sais pas ce que ça donnera … c’est idiot hein, mais j’aurai du y penser avant .
Quel con franchement ,m’emporter pour une remarque …qu’il se trouve un copain j’en ai rien à faire, qu’il se fasse sauter puis largué ,qu’il fréquente des lieux glauques. Qu’il salissent son corps , sa bouche …Ce mec ne représente rien pour moi …MinNam n’est personne .

« fais attention …je te lâche mais m’explose pas le nez sinon je porte plainte ,merdeux . »

J’échappe un petit rire pour détendre l’atmosphère mais c’est peine perdu . Je soupire et me laisse tomber à coté de lui , fixant le plafond, une de mes jambes tendue sur les siennes. Il y a des photos et des posters punaisés un peu partout ,surtout de concert ,puisque je suis violoncelliste à la base. Il y a même des billets de représentation scotché sous des affiches d’instruments …sous des partitions .. Je ferme les yeux, ce passé me hante, j’aimerai redevenir ce petit con prétentieux et seul au monde mais avec l’âge l’appelle du sexe a été trop fort. Finalement je devrais me faire curé, je virai bien plus heureux.
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 21 Aoû - 19:44
Je viens de finir de parler et... Il ne me répond pas. Je ne sais pas, il pourrait dire un truc quand même. Il a sans doute été vexé que je dise clairement qu'il a ignoré ce qu'il c'était passé entre nous... Ces baisers étaient bien trop profonds pour être juste des incidents. Je ne sais pas comment l'expliquer... Je le sentais. Alors que DaeHo réagit enfin, j'ai un mauvais pressentiment... Vraiment mauvais. Et ça ne manque pas. Il se lève violemment, pour rester immobile quelques secondes. Mon instinct me murmure de me faire la malle, mais je ne comprends pas. Qu'est ce qu'il a ? Lorsqu'il se tourne vers moi, je peux voir son visage crispé par la colère. Une colère... Noire ? Bordel, il réagit pas excessivement quand même ?

J'allais lui dire ma manière de penser, et peut être partir, lorsqu'il me soulève littéralement, en tirant sur mon col. Mes yeux s'agrandissent sous la surprise et je n'ai le temps de rien faire qu'il est déjà en train de me traîner à travers les escaliers. Sa poigne me fait mal... Mais le pire, c'est qu'il vraiment effrayant là. Rapidement, je me fais jeter sur le lit, et là, la panique prend entièrement vie dans mon ventre. Des flashs de ma mésaventure avec Ji Hyuk me reviennent et je me crispe un peu plus. Je voulais me débattre, ma voix bloquée dans ma gorge, mais ses grandes mains immobilisent mes poignets... Je ne peux rien faire, il est au dessus de moi. Je ne sais pas ce qu'il a dans la tête... Je le vois ouvrir la bouche et là... Un flux de paroles odieuses et blessantes se jettent à mon visage. Pourquoi est-il aussi haineux ?! Jamais. Jamais je n'aurais cru qu'il réagirait de la sorte. Pourquoi d'ailleurs ?! Il n'y a aucune raison qu'il s'énerve ainsi ! Je n'ai fais que dire la vérité. J'aurais aimé qu'il comprenne que je ne laisse pas n'importe qui m'embrasser, me toucher. Pour lui, c'était juste un truc comme ça, agréable sur le moment. Alors que pour moi, avec la répétition de l'acte, ça sonnait comme une promesse...

Sa réaction est bien trop excessive. Mon cœur me fait vraiment mal, blessé par ses gestes, comme par ses mots. Après tout, je devrais y être habitué hein ? Depuis que je suis tout petit, les autres me voient comme étant différent. Trop intelligent, trop solitaire, trop calme, trop efféminé... Je n'ai jamais collé à ce que veulent les gens.

J'ai particulièrement du mal à faire passer le « pédale », « hypocrite » et « peloter ». C'est tellement blessant que la personne que l'on aime nous insulte. Je sais qu'il me considère certainement pas comme quelqu'un à son niveau... Mais l'entendre... Putain ça fait mal. Mon orgueil est blessé, et mon amour propre aussi. Sans parlé de mon cœur. J'ai bien envie de lui exploser le nez tiens ! Qu'il porte plainte et me foute un procès au cul, rien à foutre !!
Je suis partagé entre l'envie de le frapper, ou de me casser et de ne plus jamais revoir aucun de la bande. Ce n'est pas ma place, j'ai finis par le comprendre. J'ai l'habitude d'être seul, eux se connaissent depuis longtemps. Je n'aurais jamais dû ouvrir mon cœur, voilà où ça m'a mené. On me crache à la gueule.

Une fois que l'autre taré a finit de me gueuler dessus, je met un peu de temps à réaliser ce qu'il vient de se passer. Ça va faire à peine 20 minutes que je suis chez lui, on s'est déjà engueulé et presque battu. Et là, je suis sur son lit. Ne sachant toujours pas comment réagir, je vire sa jambe avec les miennes avant de me mettre sur le côté. Je me retiens de me mettre en boule, pas envie qu'il voit mes côté encore puériles. Deux larmes silencieuses s'échappent de mes yeux, pourtant, ma voix ne tremble pas. Je dois partir maintenant, il n'y a sûrement pas d'autre alternative. Je m'essuie les yeux tout en prenant la parole.

« Cette fois-ci je ne t'explose pas le nez. Mais ne refais plus jamais ça.»

Je souffle un peu en massant mes poignets un peu rougit.

« Pour commencer... T'es pas le seul fautif. Mais j'ai jamais dis ça. Je sais juste que la situation n'était plus possible. Et c'est parce que je suis aussi fautif que j'ai trouvé la solution. »

Je voulais lui dire tellement de choses, mais je ne le pourrais pas. Sinon je sais que je vais encore pleurer. Et ça... Pleurer une deuxième fois devant quelqu'un ? Plutôt crever ouais. Je fais attention à calmer mes nerfs, observant le mur qui est devant moi. Il y a des billets épinglés... Et des photos de concerts. Je n'ai pas fais attention à tout ces détails la première fois mais... Il jouait d'un instrument avant ? Je n'y pense pas plus, frottant mes yeux avant de me tourner vers lui. Je sais que je ne dois pas avoir le regard rougit, avec juste deux pauvres larmes.
Je me demande pourquoi je reste ici... Je devrais prendre mes jambes à mon cou. Il m'a quand même forcé à monter dans sa chambre, et à aller sur son lit !... Et s'il avait fait pareil que Ji Hyuk ? Je n'aurais rien pu faire, et il n'y a apparemment personne ici. Éloignant cette idée de mon esprit, je le fixe, toujours blessé.

« Si tu dis que tu ne sautes pas sur tout ce qui bouge, je suis quoi alors ? Tu n'es pas gay, et pourtant tu as embrassé et peloter une ''pédale''.  »

Oui, je n'ai toujours pas digéré l'insulte. Mais...c'est vrai .Il l'a bien dit. Il ne saute pas sur tout ce qui bouge. Il me considère comme une fantaisie alors ? S'il est réellement attiré par moi, c'est que j'avais peut être raison. Il refoule peut être ce qu'il ressent vraiment. Je le regarde encore et tente quelque chose. Je ne perds rien à essayer de toute façon, et ce n'est pas comme si je ne m'étais jamais pris de coups.

« Tu l'as fais, et tu aimerais encore le faire. »

Simple coup de bluff mais... J'ai la sensation qu'il en a encore envie. Tout comme moi. Sauf que... La situation ne le permet pas. On est clairement pas fait pour être ensemble... Même si j'aimerais tellement le contraire. Je suis assez contradictoire pour ne pas le supporter, mais l'aimer quand même. Idiot de Dae Ho, si tu savais ce que je ressentais pour toi, tu n'aurais pas insinué que je me laissais touché par toi, sans aucune raison.

J'aime vraiment un crétin. Sans m'en rendre compte, je tripote la chaîne qui m'a offerte, attendant une réponse. Et cette fois-ci, il a intérêt de répondre !
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 21 Aoû - 21:42
Il se tourne sur le coté, je pensais qu’il s’en irai en trombe ou qu’il me frapperai mais au lieu de ça il reste là…recroqueviller ,ce n’est pas meilleur au final. Je me trouve stupide, en y repensant j’ai tout foiré, j’ai mal agis comme un idiot, sans réfléchir . Je l’ai blessé, je lui ai fait peur …il va avoir une bonne raison de me fuir maintenant ,je ne suis qu’un con qui ne supporte pas qu’on lui résiste. Je me file la gerbe.
Je croise les bras derrière ma tête et soupire lourdement ,je ne réfléchis pas encore à un moyen de rattraper le coup, je pense sincèrement qu’aucun mot ne sauvera notre semblant d’amitié …Si on peut vraiment appelait ça comme ça .
Il croit que ça m’amuse de l’embrasser ? Ce n’est pas de l’amusement …C’est… c’est autre chose . Je me mords la lèvre en y pensant, je ne suis pas capable de décrire concrètement ce qui me motive à l’embrasser …par contre je saurai parfaitement comment lui expliquer ce que coller ma bouche à la sienne me procure. C’est moi qui merde dans cette histoire .

Il parle, je ne peux pas empêcher un gémissement plaintif de m’échapper, je n’aime pas son ton il me parle comme un adulte … il.. Qu’il arrête de faire semblant de gérer la situation, j’ai bien remarquer les très légère trainés de larme sur ses joues, je sais qu’il n’est pas aussi fort …il essaye juste de se rassurer. Je ferme à mon tour les yeux, c’est moi qui n’arrive plus à supporter les vérités qu’il cherche à m’imposer .
Je serre les dents il a raison ce con, cette fois je ne peux pas me défiler, je ne peux pas une nouvelle fois lui faire du mal ..pas physiquement …ni encore moins avec des mots.
Je me redresse assit ,en tailleurs sur le lit , lui faisant face .

« Comme si j’étais le seul qui avait envie de le faire. »

Je joue serré, je le sais ,peut être qu’il va avoir l’air offusqué, mais je n’ai pas envie d’être le seul à me dévoilé ,à dire ces choses là … Je souris en coin et ose ,dans une grande maladresse et par témérité surtout ,passer mes doigts dans ses cheveux . Ils sont doux, même si décolorés régulièrement ,ils gardent leur souplesse…leur brillance . Je glisse à genoux pour être plus à l’aise et viens presser ma bouche contre son front ,je ne sais pas vraiment ce qui m’arrive ni ci tout ça n’est pas dangereux …Mais j’en mourrai d’envie .
Mes mains passent sur ses hanches, je le tire vers moi et descends ma bouche sur la sienne ,il recule son visage mais je retente à nouveau ma chance juste pour voir si il est vraiment réticent . J’avais raison de persister le voilà déjà abandonné presque à mon souffle. Je ferme les yeux appuyant une main sur la tête de lit , l’autre sous son menton. Je l’embrasse langoureusement ,ça m’avait tellement manqué que j’oublie de reprendre mon souffle ,ce n’est pas si important que ça ,pour l’instant seul nos lèvres unies comptent …c’est tellement grisant de le sentir frémir …la pulpe de sa bouche est humide même si légèrement gercée, j’y passe la pointe de ma langue juste pour cicatriser cette épiderme délicate bardé de capteur très excitant …qui le font réagir au moindre souffle , à la plus petites de mes caresses linguale …

« je ne suis pas gay. Je n’ai jamais ressenti de plaisir quand Ji Hyuk me foutait sa langue dans ma bouche ,ni quand il me forçait un peu la main … Je suis pas gay…Arrête de croire ça …c’est juste qu’on…qu’on commet tous des écarts tu ne crois pas? Notre vie n’est pas qu’une grande route dégagée.. Parfois nous empruntons des petits chemins sinueux qui nous paraissent plus excitant …je ne sais pas si c’est une bonne chose…mais ça te seras bénéfique un temps pas vrai? »

Nos visages sont si proche, le voilà acculé contre le ciel de lit et nos front collés l’un contre l’autre. Je louche un peu en essayant de plonger mon regard assuré dans le sien plus craintif, à l’écoute. Je souris en coin, victorieux, j’ai réussi à lui clouer le bec et surtout à calmer un peu le feu qui me bruler le creux des reins, c’est frustrant de ne pas attendre ce que l’on convoite depuis plusieurs jours..c’est vrai-je ne fais que songer à nos baisers, à mes caresses sur sa peau …. Il fallait que je recommence … comme une obsession . Si j’assouvis toute mes envies, alors je retrouverai le chemin qui mène à la route principale de ma vie ..
J’en suis persuadé .

Je lui ai avoué pour Ji Hyuk, mais après tout on ne l'a jamais caché, j'ai toujours parlé de ça sans gêne pour me convaincre que ce n'était pas si étrange que ça ... parce que j'aurai fini par avoir peur ... par me poser des questions sur les agissements réels de mon meilleur ami et c'est bien la dernière chose que j'aimerai faire . Nous deux c'est pour la vie, peu importe tout les soucis qui encombreront notre route commune .
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 21 Aoû - 23:20
Je regarde silencieusement DaeHo, en attente d'une réponse. Il m'a écouté parlé calmement, tellement que j'en suis surpris. En quelques minutes, il a piqué une colère noire, sans crier gare et maintenant... Il aurait presque l'air doux. Bien sûr, je préfère rester sur mes gardes. Tout à l'heure aussi, il paraissait calme, avant de s'énerver d'un coup. Il avait même sourit !
Sa réaction ne se fait pas trop attendre. Il se met en tailleur, toujours aussi près de moi. Je me force d'ailleurs à ne pas penser à cette proximité, c'est juste pas le moment de loucher sur sa bouche. Et là... sa réponse me paraît à la fois surprenante tout en ayant un air de déjà vu. Répondre à une question par une autre question. Il n'a pas réellement posé de question, mais c'est tout comme. Si lui aussi bluff, c'est que je dois comprendre que... Effectivement, je ne suis pas le seul à avoir envie de l'embrasser ?

Cette vérité me fait un bien fou. Je ne réponds pas à cette phrase, mais mon sourire et mes rougeurs doivent répondre à ma place. Je ne sais vraiment plus quoi faire. J'ai essayé de l'éloigner, de lui faire comprendre qu'on devrait chacun avoir une vie sentimentale de notre côté... Mais il n'a pas l'air d'accepter ça. Au départ, j'ai cru qu'il s'était énervé parce qu'il prenait mal le fait que je sois le premier à arrêter ça... Mais en fait... Se pourrait il qu'il ait été jaloux ? Jaloux d'un potentiel petit ami ? Est-ce que penser ça ne serait pas un peu trop... Fantaisiste ? J'ai l'impression que je me monte un peu la tête là. Pourquoi un gay hétéro irait être jaloux pour un garçon comme moi ? Alors qu'il doit avoir toutes les filles qu'il veux d'après ce que j'ai pu voir en boîte. Je ne le comprends vraiment pas... Et je suis interrompu dans mes réflexions par une main douce, sa main. Elle est grande et... Incroyablement chaude. C'est tellement agréable, le repousser ne me vient même pas à l'esprit. Et puis, pareille douceur, aucun de mes petits amis ne l'a autant été. Pas d'après mes souvenirs.

Je le sens un peu bouger à mes côtés, mais moi je ne me déplace pas. Ses doigts qui se faufilent entre mes mèches blondes , m'hypnotisent. Je frissonne de bien être, alors qu'il ne fait qu'effleurer mes cheveux... Ce n'est plus de la sensibilité, il n'y a que lui qui m'offre de telles sensations. Il me rend dingue. Alors que je me laisse complètement aller sous ses doigts, je sens sa bouche tant désirée se poser sur mon front. Immédiatement, des rougeurs imprègnent mes joues, et je n'arrive pas à les chasser.
Bordel... Mais il fout quoi là ? Et moi ? Pourquoi je ne l'envoie pas chier ? Je sais pertinemment qu'il ne va pas me lâcher un « Je t'aime », il ne m'aime pas... Pourtant, chacun de ses gestes me le fait croire. Dae Ho se rapproche de mon corps, ou plutôt, il m'attire au sien avec ses mains. Encore une fois, je le laisse faire, porté par l'atmosphère si douce de la pièce. Je sais pourquoi je ne fais rien. Je n'ose pas briser ce moment. Est-ce que je l'aime au point de le laisser faire ? Pour profiter de la situation ? Pourtant, à la fin, je sais que je serais le seul à pleurer, je serais le seul à être détruit. Mes pensées noires n'arrivent plus à m'accaparer, lorsque sa bouche se pose sur la mienne.

Voilà, tout ça pour en revenir à là. Dans un vain espoir de montrer ma « fermeté » par rapport à ce que j'ai dis plus tôt, je recule mon visage. Mais il ne veut rien entendre, et revient à la charge. Est-ce qu'il se doute qu'il me tue à petit feu ?... Tant pis. Il ne m'aime pas, mais je me plais à « faire comme si » le temps d'un baiser.

Mon cœur bat réellement vite. Et mon souffle est comme aspiré par le sien. Nos bouches scellées, nos lèvres se mouvent les unes contre les autres dans un ballet presque désespéré. Des frissons délicieux me traversent lorsque ma langue rencontre la sienne pour se mêler encore et encore. Je ne respire pas, je préfère encore mourir sa bouche contre la mienne. Malgré mes bonnes résolutions, je m'agrippe à ses épaules, échappant un soupire de pur contentement entre nos bouches collées. Après tant de jours passés sans aucun contact, je peux dire que le sentir de nouveau, contre moi, pourrait être addictif. Je sais aussi grâce à ce baiser que oui, je l'aime. Sans aucun doute. Mon cœur bat vraiment vite, et j'aimerais que jamais ce moment cesse. Mon ventre ressent de nombreuses vagues de plaisir depuis tout à l'heure... Et ça n'arrive qu'avec lui.
Il recule sa bouche, et je le laisse faire à contre cœur même si mon souffle est haché. Sa langue pourrait quasiment me faire gémir, rien qu'en frôlant mes lèvres.

Après cet agréable moment passé lèvres contre lèvres, je le regarde, haletant, les joues rouges.Aish, c'est pas vrai... Pour une fois, j'aimerais qu'il se taise. Ce qu'il me dit, on dirait un joyeux charabia. Attends... Pourquoi il me sort des grandes phrases, comme s'il était un sage ? Hey mec, t'es pas capable de dire « je suis hétéro, mais toi, un garçon, tu m'attire. » ? Parce que si je traduis sa phrase, c'est ce que ça veut dire. Définitivement, j'avais raison.
En réalité, Dae Ho ne s'assume pas. Je ne sais pas s'il et gay ou pas, tout étant qu'il aime m'embrasser... Moi je sais pourquoi j'aime, mais lui...

… Non, cette idée me paraît bien trop folle. L'amour rend fou, je veux bien le croire. Je suis tellement amoureux que j'ai envie qu'il ressente la même chose.
Qu'il me désire déjà, ce n'est pas si mal... Je ne pense pas qu'il m'aime, on se dispute trop pour ça, hm ?
Appuyé contre la tête de lit, je remue un peu, toujours rougissant. D'ailleurs, cette couleur commence à m'énerver, je dois avoir l'air de quoi moi ? Il me déstabilise vraiment. Ce grand gamin sourit comme s'il avait gagné une bataille. Est-ce qu'il a au moins comprit ce qu'il vient de dire ? Je ne pense pas. Je ne pense pas qu'il réalise qu'il est attiré par un homme qui est amoureux de lui. Et ça m'énerve. Mais... est-ce que j'ai vraiment envie qu'il le découvre ? Si c'était le cas, il ne ferait que me fuir, et qui sait, il pourrait facilement trouver un autre garçon pour assouvir les désirs qu'il possèdent.

Quand je m'écoute, j'ai l'impression que je serais capable de le laisser faire ce qu'il veut, pour avoir un peu de « son amour ».

… Je suis pathétique, l'amour rend pathétique. Mais cette situation désespérée est trop dure. Je ne peux pas juste le repousser comme ça, alors que je ressens un mélange de sentiments impossible à contrôler.
Nos front collés, tout comme nos corps, je n'ai aucune portes de sortie. Je ne peux pas m'enfuir, ses bras sont solidement noués autour de ma taille. Mon cœur bat toujours autant...

«  … Un temps ? »

Deux choses me font tiquer. Ce Ji Hyuk lui a fait des choses par le passé... Et il a dit clairement que tout ça, ça n'allait pas toujours durer. Évidemment, je sais que cette histoire ne durera que quelques jours dans le meilleur des cas... Mais... C'est tellement dur à entendre. Puis ce Ji Hyuk, plus je vois ce qu'il se passe autour de lui, plus j'ai envie de lui péter les dents. À la limite, je m'en fous qu'il m'est touché... Le fait qu'il ait embrassé et tripoté Dae Ho... c'est beaucoup plus grave. Pour le coup, même s'il s'excuse, je ne l'aimerait définitivement pas. Putain... ça me fout les boules, sérieusement. Je suis... Affreusement jaloux, okay ? Même si c'est du passé.

Pourquoi il a pu l'embrasser lui ? Pourquoi il l'a embrassé d'ailleurs ?! Ils sont allés plus loin ?? C'est des baisers réguliers ? Parce que oui, je me souviens de l'histoire dans laquelle Dae Ho a embrassé Ji Hyuk pour lui « montrer » comment il embrasse... Mais là, il a dit que c'était l'autre qui avait fait le premier pas ! Bordel, ça me crispe vraiment. Une légère colère s'échappe de mon regard, et je grogne.

« Tu veux m'embrasser, jusqu'à ce que tu en ais marre ? »

En gros, ça sera ça. Mais... Je n'irai pas plus loin. Je me l'interdit. Je ne pourrais pas donner ma première fois comme ça... Même si c'est l'homme que j'aime. Il faudrait que ça soit réciproque... Je suis attaché à certaines valeurs, c'est comme ça.
On est toujours collé, et même s'il n'y a rien de sérieux entre nous -tout du moins, pour Dae Ho- je me sens bien. Ses bras me réconfortent vraiment. Doucement, je glisse ma jambe entre les siennes, recherchant encore plus de contact. Juste un peu... Je veux encore rester dans ses bras.

« Dae Ho... »

Ma voix n'est qu'un murmure, alors que mon souffle se répercute contre ses lèvres. Cette situation est vraiment... Plus que bizarre.

« T'es un idiot... Mais t'es un ''bon idiot'' .»

Autrement dit, il n'est pas une mauvaise personne, même s'il a pleins de mauvais côtés. Ma phrase est accompagnée d'un petit sourire, je ne suis pas sûr qu'il comprenne ce que je voulais dire. Tant pis pour lui, je ne lui dirais jamais les mots clairement. Timidement, mes doigts quittent ses épaules pour se poser contre ses joues. Elles sont vraiment, vraiment douce. On dirait presque une peau de bébé, on peut me traité de fille, mais il est loin d'avoir la peau d'un homme non plus !
Guidé par mes envies, je recolle ma bouche à la sienne, fermant les yeux pour pleinement profité du baiser. Cette situation ne durera pas éternellement, alors autant en profiter un maximum. J'ai besoin du semblant de tendresse qu'il m'offre. J'aurais tout le temps après de souffrir, et de chercher une solution.

Comme toujours, le baiser échangé devient rapidement passionné, et nos langues s'enlacent sans nous laisser le temps de respirer. Cette proximité m'excite, c'est tellement bon et agréable... Je pourrais mourir de bonheur, avec juste ce baiser. Mes doigts caresses ses joues avant de les repositionner sur ses épaules. Mon corps se crispe un peu, il bouge contre moi. Je... Devrais peut être tout stopper. Si mon corps réagit de manière « irréversible », ça sera un peu plus difficile de faire marche arrière. Seulement, je ne peux pas juste quitter ses lèvres. Est-ce que c'est ça, être esclave de son propre désir ?... Si ce n'était que ça. Moi, je suis plutôt esclave de l'homme qui m'embrasse. Mais je peux vous assurer que l'homme en question ne le saura jamais. Il se ferait un malin plaisir de m'utiliser après.
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 22 Aoû - 20:19
Il répond positivement ,il ne me repousse pas, sa bouche est même quémandeuse, son corps appelle le miens, ça me rend un peu plus fou  encore. Je perds pied, mes bras passent autour de sa taille, il n’est pas très épais mais je crois que je n’ai rien à dire sur ça, moi non plus à mieux y regarder on ne peut pas dire que j’ai le corps d’un homme adulte. J’ai pourtant essayer, j’ai arrêter le violoncelle, je me suis mit au basketball une fois entrée au lycée et pourtant aucun semblant de muscle ne s’est jamais greffés  sous la peau blême de mon torse … je trouve ça injuste, j’aurai pu complexé mais j’ai rapidement compris que les filles n’étaient pas toutes branchés par les mecs bodybuildés. ..c’est une chance pour moi .
Même si nos physique sont comparables ;la distribution des rôles s’est fait tout naturellement … j’étais attiré par MinNam parce que l’envie de le toucher était trop forte… pas l’inverse . Ça aurait été assez étrange pas vrai? Là je me serai vraiment poser des questions peut être que j’aurai vraiment été gay …heureusement non .

Oui rien qu’un temps, je ne nous vois pas encore entrain de batifoler à la fin de cet été, pourquoi ce prend t-il la tête j’ai été très clair ,si il n’est pas d’accord avec ça qu’il me repousse et rentre chez lui ! Je mordille sa lèvre inférieur rien que pour lui faire perdre cet air contrarié, il n’est pas pleinement satisfait par ce que je lui offre, et je ne comprends pas . Chacun y trouve son compte pas vrai? Je lui met à disposition tout ce don mes ex ont eut le droit jusqu’alors. Qu’il tire pas trop sur la corde ou bien je vais finir par la lâcher .
L’idée qu’il éprouve de vrai sentiment à mon égard m’a à peine effleuré, je trouve ça vraiment grotesque , je n’ai jamais aimé personne alors je pense que c’est le cas pour tout les mecs, y compris les gay . Ok il y a des exceptions , dans le genre Tian ,mais voilà en règle général les hommes ont l’impression d’aimer ,il font tout pour que leur façon d’agir se rapproche de celle d’une personne éprise , mais ce n’est jamais vraiment ressenti . Les femmes se font bernées, les pauvres je les soupçonnes quand même d’en avoir un peu conscience .
Ce serai mieux pour elles .

Je l’allonge doucement ,il est réticent au début, mais j’ai finis par comprendre pourquoi il agissait ainsi. Il souhaite être rassuré, sentir la poigne sans peur de l’autre, ce dire qu’il est vraiment désiré, que la chose est murement réfléchis chez son partenaire . Je l’embrasse encore alors qu’il ne fait que gesticuler, il a visiblement envie de parler mais pas moi. Je ne suis pas d’un naturel très causant, j’ai d’ailleurs en horreur ces soirées que  les filles veulent passer avec nous en tête à tête .c’est toujours synonyme d’un grand ennuie mortel, je n’aime vraiment pas les écouter débiter toutes leurs conneries. MinNam est du genre à pas savoir ce la fermer quand il le faut .
Encore un défaut que je tolère venant de lui .

J’écarte mon visage pour détailler le sien ,je ne peux m’empêcher de sourire quand il me sort sa pseudo insulte … un bon idiot …j’accepte ça me correspond assez bien au final . Peut être que minNam me voit comme Tian m’a toujours décrit? Je n’avancerai jamais l’idée que je suis une personne avec un bon fond ,si c’était vraiment le cas je ne pense pas que ma vie serai autant dénué d’intérêt mais que les autres le croient me soulage un peu .
Je ne compte plus combien de baisers nous avons échangés, je ne me lasse toujours pas de ces caresses buccales qui me donne chaud , mes mains aussi ne tiennent plus en place ,elles se baladent sur son t-shirt , j’en laisse même une courir sur son flan ,écartant sensiblement ses cuisses sans qu’il n’y prête vraiment attention. Je suis enfin allongé correctement entre ses jambes, je peux parcourir tout ce qu’il me laisse découvrir et je m’y donne à cœur joie . Mes lèvres suçote sa joue, son oreille , sa gorge parfois elles remontent même picorer sa bouche … tout est si addictif .
Même si tout ça est bon, que mon excitation grandie à mesure que mes caresses se font plus insistantes je finis par me reculer , m’asseyant au bord du lit.
Je lui attrape la cheville pour la dégagée sans douceur , ça n’a aucune signification ,c’est juste que j’ai parfois besoin d’évacuer la tension qui m’habite …et cela arrive souvent de cette manière ,en étant très brutale et pas très attentionné .

« tu veux faire un truc? Dans le style jouer à la console? »

Oui il faut agir comme des potes normaux qui …de temps en temps ,partage du bon temps ensemble. Je ne me retiendrai plus de l’embrasser, mais juste en privé, on pourra se voir comme ça ,enfin quand je le désirai mais ça ne voudra jamais rien dire…ça n’aura aucune signification pour moi. Si il vient prétendre que je l’ai berné , que ma proposition a changé en cour de route alors là ça ira mal . D’ailleurs je devrai le mettre au courant dés maintenant .

Il se relève et doucement je m’approche de lui, le prenant par le poignet .

« t’as un carnet et un crayon  avec toi ? »

On va signer notre contrat . Après qu'il m'ait répondu je viens me poser à mon bureau tirant une feuille de sous mon cahier , j'écris mon nom plus celui de MinNam puis j'y couche toutes mes conditions, tout ce qu'il devra accepté si il veut qu'on continue à ...à faire ce qu'on fait . je ne sais pas si il lit ,il n'a pas osé m'approcher au début mais voilà que je sens son souffle timide contre ma nuque, je ris un peu , me décalant pour qu'il puisse mieux voir.

"Tiens, signe là quand tu auras lu et ajouté tes conditions "
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Ven 23 Aoû - 2:51
Complètement perdu dans un monde rempli de sensations agréables, je ne fais plus attention à rien. Son corps s'installe contre le mien, entre mes jambes, et pourtant, ma sonnette d'alarme ne retentit pas. Je reste toujours pendu à ses lèvres, soupirant parfois. Même s'il ne me touche pas autant que la dernière fois, c'est tout aussi plaisant... Voire plus. Et je pense que la douceur de ses gestes y est pour quelque chose.
Je ne savais pas que c'était aussi agréable de se faire toucher comme ça... Il n'y a rien de vulgaire. Ses mains restent sur mon tee-shirt, et elle diffusent une chaleur douce et rassurante dans tout mon corps. Les miennes sont toujours posées sur ses épaules, jusqu'à ce qu'il quitte mes lèvres. La chaleur de sa bouche m'échappe, pour se placer sur mon oreille... Ma joue... Ma gorge. Chaque point me fait soupirer d'aise. Je savoure vraiment ces attouchements que je n'avais encore jamais subit, de plein gré. Tout mon être se hérisse de plaisir et je ne peux pas faire autrement que le laisser faire. Dae Ho... Est vraiment dangereux pour moi. Incapable de réfléchir, mes yeux fermés et mes lèvres entrouvertes, j'étais persuadé que ce moment allait durer éternellement. C'est stupide... Mais des fois, le cerveau est incapable de faire la différence entre les souhaits, et la réalité.

Ce fut pour moi, un brusque retour à la réalité, lorsque Dae Ho se recula pour quitter mon corps. Je repris immédiatement « connaissance » en sentant un coup sur ma cheville. Rien de vraiment douloureux, mais... Je peux dire qu'après tant de douceur, c'est très désagréable. Je lui en aurait bien retourné une, mais il s'est déjà assit sur le bord du lit.
Et moi je le regarde, silencieusement, comme un imbécile.

… Pourquoi s'est il enlevé ? J'étais vraiment bien dans ses bras... Être dans les bras de quelqu'un ne m'avais jamais manqué. Je regrette autant sa chaleur que ses lèvres douces... Ouais... Je suis dans la merde. Après seulement quelques baisers, je me sens... Accroc... ?
Néanmoins, même si je suis extrêmement frustré, je me redresse, défroissant mon tee-shirt pour trouver une occupation. C'est que... Le moment passé, c'est assez gênant de se dire qu'il y a quelques secondes à peine, je soupirais contre sa bouche. À cause de sa bouche.
Sa voix me sort de mes pensées embrouillées, et je le regarde, surpris intérieurement...
Il veut jouer ?... On s'embrassait il y a quelques minutes mais... On s'est déjà embrassé avant, et il n'a jamais fais la démarche de me traiter comme il le fait avec les autres garçons de la bande.

Oui, on s'est toujours cordialement détesté, sans se faire un seul cadeau. On a enchaîné tension sur tension, sans jamais être traversé par l'idée de faire ami ami... Et... Là, il me propose de jouer à la console, comme il aurait pu le faire avec Tian.
Voir ça me fait plaisir, mais... Est-ce que c'est normal ? Je veux dire, on peut s'embrasser comme on le fait, et aussi agir comme le ferait des amis ?
De toute façon, notre relation ne sera jamais normale. Dae Ho ne connaît pas mes vrais sentiments, et il est tellement dans son monde qu'il ne le remarquera jamais de lui même. Et je ne le veux pas. Je ne suis pas totalement naïf, et je sais très bien que je ne suis pas dans un drama pour adolescente. Il ne répondra jamais positivement à mes sentiments. Il est juste attiré par le plaisir physique, comme tout les garçons que j'ai rencontré jusqu'ici, qui ont voulu me toucher. Oui, d'un certain point de vue, il leur ressemble. Il ne m'aime pas, et il prendre ce qu'il veut, jusqu'à être lassé.

Et moi, j'accepte ça. Mon cœur l'accepte, mais ma raison me répète en boucle que je vais amèrement le regretter. Et qu'à la fin, je ne m'en mordrais pas la main... Mais le bras tout entier. Oui, je vais sévèrement regretter de jouer le jeu... Mais tant pis. Est-ce que j'ai le choix ? Ce que je fais, c'est me voiler la face, et repousser l'inévitable... Qui est un affreux chagrin d'amour. Mais après tout, quitte à souffrir, autant ressentir un peu de bien être avant.
J'ai répondu positivement pour un jeu, avant d'attendre un peu. Ainsi j'ai pu mieux observer la pièce... Il était donc violoniste avant. Je ne m'en serais jamais douté. Comment un gamin tel que lui a pu jouer d'un instrument aussi beau ?
Je sais qu'il vient d'une famille riche mais... Je ne l'aurais pas cru assez patient pour ça.
Je me lève doucement, tripotant de nouveau ma chaîne -qui m'a été offerte par Dae Ho- en regardant un peu partout autour de moi. Cet univers m'intrigue. Je n'ai jamais joué d'aucun instrument, mais... Le piano et le violon m'auraient bien plu. Seulement, je me suis toujours refusé de demander à prendre des cours, à mes parents. Je ne les voit que 5 fois par an en moyenne, et lorsque j'étais plus jeune, c'était sensiblement un peu plus. Je savais d'ores et déjà que jamais il ne viendrais à aucun concert, spectacle ou représentation quelconques. Pour mes compétition de Taekwondo et de danse, ça n'a pas manqué... J'ai reporté quelques médailles, mais ils n'étaient pas là. Après le Taekwondo, j'ai fais définitivement une croix sur leur présence pour ce genre d'événements. Lorsque je me suis mis à la danse, je savais déjà que je ne devais pas compter sur eux.

Je reviens à moi, me rendant compte qu'il m'a demandé quelque chose, et que j'ai répondu automatiquement. Un peu curieux de voir ce qu'il trafique sur son bureau, je m'approche. Ça me fait tout drôle de le voir plus « petit » que moi. Il est assit, je sais bien, mais avoir l'occasion de ne plus lever la tête pour croiser son regard... C'est inédit. Intérieurement je souris en me traitant d'idiot. Puis je tente de nouveau de comprendre son manège. Ce n'est que lorsqu'il s'écarte en riant que je peux enfin lire tranquillement le papier.



Il y a son nom... Le mien... Une liste et sa signature. Et sa liste me serre le cœur. Il a mit que tout ça ne sera que temporaire, que personne ne devra jamais être au courant, que tout ça n'aura aucune signification.



Et je n'ai pas tout dis. Mon visage n'exprime rien, mais j'ai vraiment envie de le frapper là. Dae Ho a le chic pour à chaque fois casser chaque moment, et froisser mes nerfs.
Pourquoi est-ce qu'il n'est pas capable de me le dire à voix haute tout ça ? Il est puéril au point de devoir « passer un pacte » pour être rassuré ?! Je m'étais déjà rentré dans la tête que tout ceci ne signifiait pas le début d'une belle relation, et que dans quelques jours, tout ça sera fini. Oui, je savais déjà tout ça. Mais le voir écrit noir sur blanc... ça ajoute quelque chose de vraiment blessant. Je regarde Dae Ho dans les yeux avant de prendre le stylo, sans montrer aucun signe d'énervement. Pourtant, j'aurais de quoi...

«  Tu n'avais pas besoin de l'écrire sous la forme d'un contrat. »

Oui, déjà que nos actes perdent toutes leur valeur, toute leur beauté... Transformer nos baisers en espèce de contrat... C'est... … Je n'ai même pas les mots.

«  Ma seule condition... »

Je m'appuie sur le bureau, penché, ignorant mes cheveux qui ont frôlés son visage. Je rédige souplement ma condition avant de signer et lui présenter le papier.

C'est ma seule condition, et c'est la seule chose qui me permettra encore de me regarder dans  un miroir. J'ai écris : « Il n'y aura aucune pénétration. » Je suis assez honteux. Ce contrat est honteux, il est le reflet de ce que mon cœur va endurer. Je n'ai pas le droit de l'aimer, alors que lui a le droit d'aimer mon corps. Il a le droit parce que je le laisse faire, en prenant ses caresses pour des marques d'amour. Je sais que c'est faux, mais je fais comme si ça ne l'était pas.
Si je refuse de perdre ma virginité avec lui, c'est tout simplement parce que si je la perds dans un vulgaire contrat qui n'a pour but que le plaisir de la chaire, alors je ne vaudrais pas mieux que tout ces hommes qui m'ont tourné autour. Je donnerais raison à tout ces mecs qui insultent les gays en les traitant comme des accrocs au sexe... Et je donnerais raison à Ji Hyuk qui disait que je ne cherchais qu'à « écarter les cuisses pour Dae Ho ». Si je couche avec lui, alors qu'il ne m'aime pas, ils auront tous raison. Et puis, je ne peux pas décevoir ma famille. Ma tante, mon oncle... Mes amis.  Je me décevrais moi même.

Non, vraiment, cette condition est essentielle. S'il ne l'accepte pas, je pars sans me retourner. Et s'il ne l'accepte pas, alors, je saurais qu'il ne me voit vraiment que comme un vulgaire trou. C'est cru comme façon de voir les choses, mais après avoir subit les approches peu délicates de « prétendants » en manque, je sais un minimum comment on peu me voir.
J'espère qu'il n'est pas comme ça....
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Ven 23 Aoû - 13:59
Visiblement il a mal prit ma proposition mais je m’en fiche, je continue de penser qu’elle est judicieuse et qu’elle me protégera si jamais cette petite tête blonde cherche à m’avoir . J’ai toujours eu confiance à tout ce qu’on signe, au contrat qui nous lit aux écoles, à notre famille, à l’administration. Quand mon père nous faisait faire une promesse, après une bêtise grave par exemple ,il nous rédiger sur une feuille de son bureau ce genre de chose et ensuite on était obligé d’y lire toute les closes et d’y coucher « lu&approuvé » . On ne pouvait plus nié, si la faute était reproduite , qu’on ignorait la sanction qui nous attendait .
Depuis que j’ai huit ans je vis comme ça ,et je trouve ça pas mal du tout comme idée. Je lui passe le stylo, j’ai bien compris que MinNam n’était pas du même avis que moi, rien qu’à voir comment il gribouille dessus, il en viendrai presque à la déchirer. Je souris en l’observant ,son nez de profil me fera toujours rire, il est vraiment beaucoup trop retrousser ,et la doubles paupières de ses deux yeux n’est même pas régulière … Ma joue prend appuie dans ma paume de main , je commence à trouver le temps long ,qu’est-ce qu’il fiche au juste?

« c’est pas trop tôt. »

Je souffle cette phrase quand il dépose le stylo à coté du papier mais je me crispe quand mes yeux cours sur ce qu’il a écrit . Je rêve ou bien? J’échappe un rire nerveux, me passant une main sur la bouche je relève les yeux vers lui, un peu incrédule.
Là il m’a scier ! J’y avais même pas penser, en fait j’avais tellement dans l’idée de me protéger, de garder ça secret que je n’ai pas visualiser concrètement ce que je comptais faire avec lui. Le fait qu’il ait lui-même rectifié le tire en me le marquant noir sur blanc ne me rassure pas … Il se sent bien plus impliqué que moi dans tout ça non? Je hoche la tête, une moue satisfaite déformant ma bouche alors que mes yeux survolent une dernière fois le contrat signé par nos deux mains .

« ça me va, t’es pas très exigent »

Je ris un peu en pliant la feuille en plusieurs morceau, puis d’un mouvement de jambe je fais rouler mon fauteuil jusqu’à un étui planqué derrière ma porte de chambre, couvert de poussière . Je le couche au sol, toujours assit je dois tendre les bras et me casser le dos en deux pour faire tout ça mais j’assume ,ce siège de bureau est bien trop confortable pour y retirer mon popotin ~.
Je soulève mon très gros instrument et glisse le petit bout de papier derrière avant de tout remettre à ça place .

« voilà ! Personne n’ira le chercher là et je le détruirai quand tout ça sera fini . Personne ne saura jamais rien et toi , tu ne perdras rien de ta pureté! »

Je me lève en riant et vient lui tirer grossièrement la joue ,me moquant gentiment de son air agacé. Je sors de la chambre les mains dans les poches et descend tranquillement l’escalier .Je croise en bas ma sœur qui se faisait encore un de ses plats diététique tellement dégueulasse que j’en ai la nausée rien que de la voir faire. Je lui fais un joli doigt d’honneur quand elle me gratifie d’une grimace comme simple bonjour . Qu’elle manque de classe, cette fille restera célibataire toute sa vie ! Je m’occupe de récupéré quelques boissons dans le réfrigérateur du garage, c’est là où je planque mes alcool quand Ji Hyuk est dans les parages. Ce mec à une descente impressionnante ! Il n’est pas rapidement bourré et il raffole vraiment des bières que je nous paye. J’en prend deux canettes plus un pack de boisson sucré, je l’ai acheté hier soir , au cas ou MinNam venait vraiment à la maison aujourd’hui. Mais chut c’est un secret.
Je retraverse le long couloir menant à la buanderie puis le salon mais me fige quand j’aperçois MinNam assit sur un des haut tabourets de la cuisine entrain de bouloté quelques choses tendu par ma sorcière de frangine .
Ça ne me plait pas qu’ils soient si proche tout les deux, je ne peux pas faire preuve de mauvaise foi ,je sais que depuis le début cette pervenche cherche à le protégé elle le trouve sans doute mignon et innocent mais maintenant qu’on à…un pacte qui nous lie ça m’emmerderai que cette conne le découvre, elle va vraiment finir par tout lui avoué , sur mon passé je veux dire, et là c’est sûr je ne reverrai plus jamais MinNam .
Hé! Qu’est-ce que ça peut me faire de toute façon hein? Je claque bruyamment mes trouvailles sur le bar en marbre de la cuisine à l’américaine et m’approche d’eux, frissonnant désagréablement quand ils se mettent à glousser .quoi ça en ai déjà au stade des messe-basses? !

« qu’est-ce que tu lui a fait bouffé? Range moi t’es plats de grosse, il est suffisamment sec pour pas avoir à ingéré tes merdes. »

Je remue mollement le couvert que tenait MinNam dans l’assiette qu’elle lui a concocté . Ça sens vraiment fort, en plus c’est bien trop vert pour être bon. Je déteste les légumes , j’en ai bouffé bien trop durant mon enfance pour m’en retaper maintenant que j’ai l’argent pour m’acheter tout ce qui me plait . Je tire MinNam par la manche de son t-shirt, foudroyant ma frangine du regard qui ne fait que vociféré dans sa moustache fraichement épilée .Je ris mauvais à cette pensée, laissant le petit blondinet s’ébattre joyeusement jusqu’au salon ,ses petites canettes contre son torse. J’ai la nette sensation d’avoir loupé quelques choses entre ces deux là, va vraiment falloir que je la surveille de prés. L’autre morue .

« te sens pas obligé de jouer au mec cool avec elle , je t’en voudrai pas »

Je lui ébouriffe les cheveux avant d’attraper les nombreuses télécommandes disposés sur la table basse cernés par une dizaine de manettes toutes différentes. J’entends les marches craquer dans l’escalier , elle va regagner sa chambre pour faire ses étirements quotidiens, ma sœur à fait beaucoup de danse, du modern-jazz et du contemporain pour être plus précis ,et même si elle ne pratique plus aujourd’hui elle tente de garder la même souplesse qu’à l’époque . C’est peine perdu déjà avant elle me faisait marré, j’étais toujours obligé d’aller à ses représentations ,je la voyais se dandiné comme un gros ver sur le sol, ça devait exprimé la naissance d’un arbre mais moi je voyais plutôt là une grosse truie qui tenté vainement de se sortir de sa merde. Ouais j’avais déjà l’imagination fertile à dix-douze ans .
Le pire dans tout ça ,c’est que ma sœur n’est même pas grosse ,elle est juste grande mais je sais pas ,je fais une fixette sur l’apparence des gens, je suis intraitable sur plein de chose concernant ça ….c’est la vie.
Je m’ouvre une cannette et la porte à mes lèvres, ça fait trop du bien, une bonne bière fraiche ~. Je tourne la tête vers le microbe à mes cotés qui a encore les joues rouges. Putain quoi encore?! Par reflexe je viens passer mes doigts contre sa nuque ,pour sentir son pouls .
Quand j’étais plus jeune j’avais tendance à toucher tout le monde comme ça ,c’était pour m’assurer qu’ils ne me faisaient pas la tête ,où qu’ils acceptaient que je les câline un peu . C’est avec le temps que je suis devenu arrogant et distant . Mais on change quand on devient enfin un homme, pas vrai?

« bon tu veux commencer par quoi? Boucles d’or lissées? »

Ouais il a rien dit sur les surnoms féminins ,aha il fallait mieux réfléchir au lieu de penser tout de suite à ses petites fesses ~.
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Sam 24 Aoû - 2:29
Le contrat rempli, Dae Ho me pète une réflexion que je lui ferai bien ravaler ! Non mais. Comment ça « pas trop tôt » ?! Il m'a fallut un peu de temps pour enfin oser mettre noir sur blanc ma condition. C'est assez dur, parce que de toutes ces conditions, il n'a pas parlé du plus important. C'est-à-dire, ce que nous ferons, et ce que nous ne ferons pas. Il me semble que ça aurait été plus que judicieux de le préciser... Mais pas lui, apparemment.
Et le fait qu'il n'y pense pas prouve assez bien que... Il ne prend vraiment pas tout ça au sérieux. À force, je vais croire que c'est moi qui me prends trop la tête...
Muet, je l'écoute d'une oreille, me crispant un peu. Pff... Je n'aime pas vraiment son commentaire. Je ne suis pas « très exigeant » pour lui. Bien sûr qu'il en a rien à foutre que je refuse de coucher avec lui, il a sa copine, et pleins d'autres filles.

Je savais très bien dans quoi j'allais en signant ce contrat. Mais est-ce que je vais le supporter ? Mes sentiments se sont manifestés plutôt rapidement après que je l'ai rencontré, alors... Je me demande si la puissance de ce que je ressens ne va pas tout foutre en l'air. Parce que je sais d'avance que la jalousie qui va me ronger ne sera pas moindre. Je lui appartient en quelque sorte, mais ça ne va que dans un sens.
La vie est injuste ! Plus je grandis, et plus je ressens ce goût amer. Souvent je me suis remis en question, me posant des questions  presque philosophiques.

Même si je ne peux pas dire que je sois vraiment seul... Je ne peux pas dire qu'il y est quelqu'un sur cette planète qui soit « à moi ». Tante Min Hee a mon oncle, mes parents ont leur passion, mon cousin a sa sœur, et sa famille. Tian a Dae Ho, Dae Ho a Ji Hyuk etc... Mais moi, j'ai qui ? Je suis spécial pour qui ? Quand est-ce qu'enfin mon existence sera importante pour quelqu'un ?
C'est le genre de question que je me pose depuis que j'ai 6 ans. Et je n'ai toujours pas trouvé de réponse satisfaisante.

Je refais surface lorsque Dae Ho reprend la parole, semblant être fier de lui. J'ai toujours un petit air renfrogné... Après tout, je suis vexé que ma condition ne lui fasse pas plus d'effet que ça.
Il me montre la cachette de notre contrat, mais je détourne rapidement mon regard. Je m'en fiche de ma « pureté ». Oui, c'est fou, mais j'aurais finalement préféré qu'il refuse cette condition. Ça aurait peut être prouvé une quelconque importance … ?



Ah je vais pas bien décidément. Ça ne me ressemble pas de ne pas savoir ce que je veux.
Il me tire la joue, rigolant comme l'idiot qu'il est. Ce rire... Il me fait ressentir des espèces de papillons dans mon ventre. Malgré ma colère et ma frustration, je me retrouve un peu apaisé par son contact, mais aussi cette petite mélodie. Pff, je peux le détester autant que je veux, ça ne sera jamais aussi fort que l'amour que j'ai pour lui, malheureusement. Pourtant, j'aimerais pouvoir me détourner de lui comme lui pourrait le faire pour moi ! Comme il fera lorsqu'il ne sera plus intéressé.

Lorsqu'il quitte sa chambre, j'attends un peu avant de regarder autour de moi. Sa chambre...
Je peux enfin m'approcher des murs pour détailler les affiches, les billets... Faire du violon... Du violoncelle ?... ça lui plaisait.
Ça se voit sur son visage même si les photos ne sont pas toutes super. Avec le nombre de bouts de revues découpées, de photos, de posters... Je comprends que quelque chose le rend amer. Il n'a jamais parlé de musique, tellement que j'ai cru qu'il serait une sorte d'inculte. Mais c'est tout le contraire.

M'approchant d'un cadre de photo, je remarque... Qu'il devait être au lycée vu sa tête. Et il y a Ji Hyuk avec lui. Enfin sur cette photo, il ressemble à ce qu'il est maintenant. Sans doute sa dernière année scolaire avant l'université. Le voir heureux avec ce pervers ne me plaît pas tellement, mais... Il était heureux là. Ji Hyuk le rend heureux en tant qu'ami. Et moi, je suis quoi ?... Il ne m'a toujours pas répondu à cette question.

Après un certain temps, je descends les escaliers, dans le but de le retrouver. Je ne sais pas où est-ce qu'il est parti en fait, il ne m'a pas averti... Je me dirige donc vers la première source de bruit que je capte et... Je tombe nez à nez avec la sœur aînée de Dae Ho. La voir me soulage un peu.
Cette fille est gentille... Même si j'ai saisi qu'elle avait un très fort caractère, et que ça pétait avec son frère.

« Bonjour Minji. »

Elle semble contente de me voir, bien que surprise. Rapidement, elle me fait la conversation, m'invitant même à me faire grignoter un peu ce qu'elle prépare. Elle m'a prévenu que c'était très diététique mais... Je m'en fiche, j'ai envie de goûter. Ce que je fais. Tranquillement je vide l'assiette en l'écoutant parler. À un moment, je réponds à l'une de ses questions, regardant un peu autour de moi.

« Au fait... Je cherchais Dae Ho. Tu sais où est-ce qu'il est ?

-Ah, il est pas possible celui-là. Je l'ai vu se diriger vers le garage. Franchement, je comprends pas comment tu peux être ami avec lui Min Nam ! Tu es trop mignon pour traîner avec ce gros pervers mal élevé ! »


Je ne la contredit pas, un peu mal à l'aise. Pour dire quoi ? Je ne suis pas seulement ami avec lui... J'en suis amoureux. Et oui il a des côtés pervers... Mais j'ai vu pire on va dire. Notamment son espèce de pote qui le tripotait lorsqu'ils étaient plus jeunes. Hmpf, cette histoire m'agace vraiment... Minji continue de me parler en évitant de parler de Dae Ho, voyant sûrement que je n'ai pas envie de parler de lui. Je lui passe des couverts lorsqu'elle en a besoin, me contentant de l'écouter en souriant un peu.
Son énergie est... Marrante ? Ça met un peu de vie dans toute cette maison bien trop calme. Minji vient de me passer son numéro de téléphone, que je viens de rentrer dans ma liste de contact. Elle allait me passer son adresse mail lorsque Dae Ho revient avec des canettes qu'il pose bruyamment à côté de moi. Je sursaute un peu en le voyant s'énerver sur sa sœur.

C'est pas vrai... J'aime pas du tout comment il lui parle, et elle le voit sur mon visage. Je sais très bien que je ne dois pas m'en mêler, ça ne ferait que la déranger... Mais franchement, il a reçu quoi comme éducation ? C'est pas comme ça qu'il devrait traiter un membre de sa famille. Et puis merde, je suis « sec » ?! ça veut dire quoi, hm ? Je l'emmerde moi ! Ma carrure, je l'ai depuis toujours, c'est comme ça. Et puis il est pas musclor, alors qu'il la ferme un peu sur ce sujet là -qui est très sensible pour moi.
Il renifle le plat comme un animal sauvage, avant de me tirer à sa suite -comme d'habitude j'ai envie de dire. Je soupire un peu, contrarié, portant des canettes qu'il m'a collé dans les bras.

Sa main dans mes cheveux me déride un peu et je le regarde attraper une télécommande. C'est à cet instant que je remarque toutes les manettes... L'abondance de richesses chez ce gamin me surprendra toujours.

« Je ne faisais pas le mec cool... T'es bizarre toi. »

C'est vrai, pourquoi j'aurais besoin de faire ça ? Pas besoin de me forcer à faire quoi que ce soit, Minji est suffisamment gentille. Elle a juste un caractère fort, comme son frère. Après tout, c'est pas comme si lui aussi était facile à vivre aussi. Je m'assois à ses côtés et pose les canettes sans en prendre une. Je ne sais pas que c'est pour moi... Je ne sais pas, je suis sûrement un peu à côté de la plaque... Et je sais pourquoi. Mon regard s'est un peu perdu sur Dae Ho, avant que je ne me reprenne, et que je détourne mon regard. Aujourd'hui, il dégage vraiment quelque chose de spécial, je dirais. Sa coiffure lui donne un air plus rebelle, et je dois dire que l'effet sur moi est... Pire qu'efficace.
Je sursaute encore lorsqu'il effleure ma nuque. Mes joues prennent une couleur vive, entre la tomate mûre et le coquelicot. Je tourne mon visage vers lui et lui retire sa main, intimidé. Je sais que sa sœur n'est pas dans les parages mais... ça me gêne. Et puis d'abord, pourquoi il a fait ça ?

Qu'il se tienne un peu tranquille !...

… … Bordel, ce sale... !

« … Boucle d'or lissées... »

Je me crispe et me penche sur lui, ignorant soudain mon trouble, étant... Proche de son visage.

« Je veux jouer à un jeu vidéo de combats pour te mettre la déculotté. Si je gagne, tu ne m'appelle plus comme ça, sale gosse ! »

Je me recule enfin, le défiant du regard. Il ne m'impressionne pas du tout, et il devrait savoir que je ne supporte pas les surnoms féminins. Ça me donne envie de lui sauter dessus et lui faire passer l'envie de se moquer de moi ! Zut à la fin, je suis son hyung quand même !
Vous me direz que ce n'est pas visible mais... Je ne lui demande pas qu'il m'appelle hyung, ça ne lui irait pas de toute façon. Mais qu'il évite ce genre de surnom ridicule.
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Sam 24 Aoû - 21:00
Je souris, il est aussi intimidé qu’une fille peut l’être, qu’il ne me dise pas ensuite qu’il n’a rien de comparable avec elle, ce serai vraiment ce foutre du monde. Je n’insiste pas et me rassoit correctement , la télé est enfin allumée, maintenant je fais basculer l’écran du mode normal au mode connecter à la console, je suis concentré car la télécommande n’est pas facile à comprendre, c’est un nouvel appareillage que nous avons acheter il y a trois mois et je ne suis pas encore tout a fait familiarisé avec tout ça .
Enfin j’y arrive, j’allais lui demander quel nom il voulait pour son personnage mais je suis pris de court . Il a ramener son visage si proche que je me tasse dans le sofa, les yeux ronds comme des billes. Je ne percute pas rapidement ce qu’il me dit ,mais quand enfin ses mots trouvent un sens dans mon esprit je me mets à rire franchement . Il n’arrivera jamais à être crédible .

« C’est d’accord. Par contre si je gagne ,tu feras tout ce que je veux jusqu’à la fin de cette journée ~ »

Ça m’amuse qu’il cherche déjà à jouer comme ça avec moi . Je ne lui demanderai rien de trop choquant pour ses petites oreilles pures mais je vais bien m’amuser, le mettre dans tout ses états me motive grandement . Je ne doute pas qu’il soit fort à ces jeux , c’est un mec après tout et même si il est ultra féminin il garde tout de même cette touche viril , heureusement pour lui !

Je lui tend la manette rouge et garde la blanche en main ,je commence la partie, lui assénant des coups spéciaux que j’ai finis par retenir mécaniquement à force d’y jouer énormément . Ji Hyuk est vraiment le stéréotype du mec sans vie social qui passe ses journées sur la console. Quand il est rentré de l’armée il avait décider d’arrêter tout ça, de ne pas s’y remettre, il voulait prendre un nouveau dépars, mais voilà la sortie du volume trois de son jeu préféré à tout chamboulé et ses bonnes résolutions ont vite étaient mises au placard. C’est dommage mais bon, ça ne serai pas vraiment Ji Hyuk si il n’avait pas constamment une manette greffé à la main et moi je n’aurai plus su quoi lui offrir à son anniversaire !
Je réalise qu’à chaque fois que je passe du temps avec MinNam il faut obligatoirement que mon subconscient me fasse resurgir des souvenirs partagés avec Ji hyuk . Je ne comprends pas trop d’où ça vient mais c’est assez troublant et déconcertant ,j’ai la désagréable impression que je ne peux pas me défaire de lui, qu’il est en quelque sorte toujours là ,caché dans un recoin de ma tête.

C’est moi qui ai un problème relationnel avec tout ce beau monde, se sont juste des potes ils ne devraient pas autant influencé mon existence ,même si Ji Hyuk m’a beaucoup aidé par le passé .
Je reporte enfin mon attention sur la petite chose qui se débat plutôt bien à mes cotés. Je lui donne des petits coups de coude pour le déconcentré mais il reste imperturbable . J’ai perdu la première manche , ma pauvre xiaoyu en a pris plein sa tête …en même temps ouais elle est balèze mais je l’ai choisi surtout pour loucher sur ses formes généreuses qui ballottent quand elle fait des saltos ou des roues sur une seule main.
À cette idée je me souviens que j’ai une copine actuellement et que ma relation étrange mais consentie avec MinNam ne serai pas très bien accepté par cette dernière . MinHye et moi ça n’a jamais été du sérieux, on se protège, on fréquente qui on veut mais on se voit régulièrement quand même. Le truc c’est que si elle apprend que je fourre ma langue dans la bouche d’un mec elle risque de me flinguer ma réputation … je pourrai plus sortir de chez moi sans que tout les regards ne se braquent sur moi.
C’est qu’elle est influente . J’ai peur qu’elle soit vexé, elle ne comprendra pas la subtilité de la chose et croira juste que j’ai tourné gay. Elle trouvera sa vexant et cherchera par la suite à se venger? Je me mords la lèvre, ça fait bien trois jours que je ne l’ai pas contacté, elle va vouloir me voir bientôt mais moi je n’ai pas trop la tête à ça , quoi que . MinNam a bien stipulé qu’il n’y aura jamais de pénétration hm? Et moi j’ai une vie sexuel active, alors forcement au bout d’un moment ça va me travailler dur. Peut être que là MinHye me sera utile. Après tout ça ne la choquera pas si je la fais venir juste pour me soulager de tout ce trop plein accumulé .

«  Temps mort ! »

Je met le jeu en pause, MinNam rouspète mais il ne peut rien dire ,c’est moi qui ai la manette mère ! Je me tourne vers lui puis me lève faire coulisser les deux panneaux qui séparent le salon de la salle à manger puis enjambe de nouveau le dossier du sofa, me fichant bien de savoir si je le casse ou pas .
Je me rassois bien ,calant un oreiller contre mon torse je mets mes jambes en tailleurs puis tapote naturellement mes cuisses pour qu’il vienne y prendre place .

« allez te fais pas prier je sais que t’attendais que ça »

En fait j’en ai rien à secouer qu’il soit assit sur moi ,c’est juste que comme ça je vais pouvoir jouer et le tripoter en même temps , je veux vraiment gagner et je ferai tout pour . Je suis du genre persuasif et obstiné comme mec ~.
Mon plan se met en marche quand il commence à s’acharner sur le joystick, ma joue s’appuie sur son épaule , la pointe de ma langue caressant son lobe d’oreille. Je garde un œil sur l’écran , ma chinoise pixelisé reprend des couleurs, ses chouchous brillent enfin ,j’ai amassé assez d’énergie pour lui faire faire l’un de ses coup spécial . Je m’empresse d’y avoir recours alors que le petit corps sur moi se temps , échappant même un soupire d’aise .

« tu peux toujours capitulé ~ »
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 25 Aoû - 1:14
Son rire m'a un peu agacé. Il ne prends pas mes capacités au sérieux ou quoi ?! J'espère bien que je vais lui faire mordre la poussière, histoire de lui rappeler qui est le hyung ici.
Après avoir écouté sa phrase, je me rend compte que... Je suis parti pour rester toute la journée avec lui, chez lui... Heureusement que nous ne sommes pas dans sa chambre, mon esprit n'aurait pas pu être tranquille. Je suis encore perturbé parce que nous avons fais sur son lit... Il n'y a rien de choquant en soit... Mais pour moi, c'était la première fois.
Plutôt content de savoir que l'on va passer quelques heures ensemble, je m'installe bien dans le canapé, ne râlant pas plus.

« Mouais... Si tu gagnes. »

Je le regarde du coin de l'œil, tout en me demandant ce qu'il pourra bien me demander. Qu'il n'essaye pas de faire de moi son esclave ou je ne sais quoi... Je n'aime pas du tout être la bonniche des autres !
Prenant la manette rouge, je regarde les personnages et hésite. Je ne joue pas beaucoup à Tekken... Je préfère carrément Street Fighter mais bon... J'aime bien Dead or Alive aussi. Enfin bref, je prends Hwoarang, il fait parti des personnages que je contrôle le mieux. En plus de ça, ça va faire un bon moment que je n'ai pas joué, n'ayant pas trop l'esprit à ça en ce moment.

Le combat commence et... Pour mon plus grand plaisir, j'ai l'avantage. Pourtant je reste concentré. Je n'ai pas du tout envie de perdre, pas par peur de ce qu'il pourrait me demander... Mais plutôt par pure compétitivité. Je ne veux pas paraître faible, je veux être reconnu ! Et puis, j'ai envie de lui rabattre le caquet à ce frimeur.
Sans vraiment m'en rendre compte, je m'amuse. Bien sûr, je ne suis pas en train de rire ou quoi que ce soit, mais ce challenge me détend, même si mon cœur bat rapidement.

Qui aurait cru qu'après un début aussi difficile, je serais là, dans le salon de Dae Ho, à jouer à la console avec lui ? Pas moi en tout cas. Nos caractères me semblaient beaucoup trop différent pour que je ne l'apprécie ne serait-ce qu'un peu. Or, le destin s'est bien fichu de moi... Je suis carrément tombé amoureux quoi... Mais bref, mon Hwoarang a vraiment démoli Xiaoyu. J'ai presque encore la moitié de ma vie alors que le combat est fini... Pour la première manche. Même si je fais tout pour rester un minimum concentré, ma bouche se crispe en un léger sourire victorieux. Je ne quitte pas ma concentration lorsque la seconde manche s'entame suite au « Round 2 de la voix virtuelle ».

Le combat commence, et je laisse le personnage chinois venir jusqu'au mien. Je pare ses coups avant de lui faire une prise, et enchaîner avec des coups de pieds plutôt puissants... Je lui ais presque entamé la moitié, alors qu'il ne m'a pas beaucoup enlevé ! Plutôt content, je me retrouve grandement frustré lorsque le « temps mort » de Dae Ho retentit dans le salon. Tout mon être s'est crispé, et je ne peux pas m'empêcher de râler. Non mais c'est vrai quoi !! J'allais gagner là !!

« Tu fais chier ! Qu'est-ce que tu fais ? »

Je m'interroge en le voyant se lever. Il ferme juste les battants ?... Ouais, en fait il a trouvé un moyen d'interrompre le combat ! Quelle mauviette, il voulait pas perdre, c'est tout. Je grogne encore lorsqu'il se rassoit. Moi je n'ai pas lâché ma manette, et je suis déjà en position, prêt à reprendre le combat... Mais il ne le fait pas, et je le regarde, encore plus agacé. C'est là où mon visage quitte la moue énervée, pour en prendre une plus surprise et gênée.

… Il veut que je m'assois sur ses genoux ? Sérieusement ?... Je reste un peu interdit, mais finalement, je ne dis pas non. Est-ce que ça fait parti de notre contrat ?... Sans doute. Et je ne vois pas ce qu'il pourrait y avoir de mal ? Je le rembarre un peu sèchement, n'aimant pas qu'il sous entende que je suis dépendant de son contact. Ce qui va finir par être vrai, au final... Mais il ne le saura jamais, alors chut !
J'espère juste que ça sœur ne nous verra pas. Je sais déjà que ça risque de lui poser des problèmes. Avec ses parents, son entourage... Je m'assois doucement sur ses cuisses, appuyant mon dos contre le coussin. Je suis tout de même un peu gêné... Pourquoi il veut aussi brutalement que je vienne sur ses genoux ? Allez comprendre... Je me sens un peu rougir tout de même, n'oublions pas qu'il me fait de l'effet à la base, et que son air rebelle n'arrange rien à mon affaire !

Cependant, je me force à reprendre un minimum de sérieux lorsque la partie reprend. Je ne me laisse pas déstabiliser, enfin... J'essaye mais.

… Bordel de. Ce sale putain de tricheur est en train de frotter sa langue contre mon oreille... ! Évidemment, je suis hyper sensible, surtout avec lui... Je me crispe, ne pouvant pas m'empêcher d'échapper un petit soupire alors que mon personnage se prend des coups. Putain !! énervé, je tourne mon regard vers lui en lui jetant un regard noir, mes joues rouges.

« Sale tricheur ! Arrêtes ça ! »

Je tente vainement d'éloigner mon visage tout en esquivant sa langue mais... En sachant que je suis sur ses genoux, et que l'on joue en même temps... Un K.O retentit dans la pièce, mon personnage criant face au coup fatal.
Mes doigts se resserrent sur ma manette et je le fusille du regard. Je ne dis pourtant rien et me tourne vers l'écran, tentant pourtant de me concentrer. Malheureusement, il a continué à m'embêter durant tout le combat, tant et si bien que je perds la dernière manche. J'ai... J'ai perdu !! Agacé, je me relève brutalement en le montrant du doigt, prêt à le taper à coups de manette.

« T'es qu'un tricheur, t'avais pas le droit !! »

Sauf que... En plus d'être un tricheur, il s'invente ses propres règles. Même si je boude clairement, ne supportant pas la triche, il ne lâche pas le morceau. Putain, j'ai perdu à cause de sa langue quoi !! Résigné, je reste debout face à lui, attendant de savoir ce qu'il veut que je fasse. Il m'a bien dit que je devrais faire des trucs ?

« Tu veux que je fasse quoi ?... Je te préviens, ne me demande pas des trucs trop chiant, t'as triché ! »

Mes lèvres pincées, je serais presque à gonfler mes joues... Dire que j'étais monté à bloc... J'aurais pu gagner... Si on avait joué normalement ! Qu'il ne compte plus sur moi pour me reposer sur ses genoux ! Pff. Je m'assois à côté de lui, écoutant sa demande, en ignorant du mieux que je peux son sourire pitoyable de vainqueur. Qu'il soit pas fier de lui hein ! Moi aussi j'aurais pu...

… Quoique non en fait. J'aurais pas pu... Hem.
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Lun 26 Aoû - 17:49
C’était tellement facile ,il avait beau me menacer, gigoter un peu et me lancer des regards noirs il n’a pas quitter mes jambes pour autant ,et moi j’ai su profiter de la situation.
Mes bras encadraient ses hanches, j’étais bien obligé pour jouer correctement .Parfois ses mouvements m’empêchaient de voir l’écran et ça lui donnait à nouveau l’avantage, heureusement qu’il ne s’en ai pas rendu compte, sinon il aurai eut vite fait de bouger dans tout les sens pour me brouiller la vue .
J’ai éloigné plusieurs fois la tête par réflexe, il se retournait trop brusquement j’avais vraiment peur qu’il me donne un coup accidentel dans le nez. C’est idiot mais depuis ma chirurgie je deviens pire que soucieux, j’ai peur d’absolument tout. C’est un peu le revers de la médaille ,je me sens bien dans ma peau avec ce nouveau visage mais je sais que j’aurai toujours cette trouille qui me vrillera les entrailles à chaque coup porté dessus .
Ma petite chinoise met un coup de tête fatal à son lourd coréen qui chut à terre, K.O. Je souris victorieux, je pense déjà à toutes les choses que je lui demanderai de faire et qu’il sera bien obliger d’effectuer .
Il se lève et me foudroie encore du regard, le pauvre ça doit lui bruler la rétine de me fixer comme ça hm? Faudrait penser à cligner des paupières ,je sais que je suis irrésistible aujourd’hui, mais tout de même ~.

Je croise les bras, fermant les yeux, je savoure ma victoire, le laissant mariner un peu avant de me saisir brusquement de son poignet. Je le tire à mes cotés, souriant malicieusement en recoiffant comme je peux sa crinière blonde décoloré. Il ne prend pas soin de son apparence autant que moi par exemple ,et c’est bien dommage parce qu’il pourrait être encore bien plus mignon et n’aurait alors aucun mal pour se trouver quelqu’un.
Enfin pour le moment ça m’arrange je suis le seul à pouvoir scruter son visage d’aussi prés.
J’esquisse un sourire en entendant ma sœur frapper au battant de bois précieux, elle en fait coulisser un alors que le mode démo c’est activé sur l’écran de la télévision .

« DaeHo, je vais faire les courses, tu m’as écris ce que tu voulais ?

-ouais, la feuille et sur le frigo. »

Elle parle une nouvelle fois dans sa barbe, me maudissant sans doute de réclamer autant de choses. On s’en fou on paye avec la carte de maman. MinJi revient une nouvelle fois mais pour s’adresser à MinNam elle lui demande d’une voix mielleuse si il n’a pas envie d’un petit quelque chose et avant même qu’il ne réplique , un non j’imagine, je prends la parole .

« si , prend lui du thé glacé, et tu sais les viennoiseries avec du chocolat, on va le remplumer un peu »

Je presse mon index entre ses cotes en souriant de toutes mes dents. MinJi lève les yeux au ciel et claque la porte coulissant, beuglant un « Ok » depuis l’entrée.
J’entends enfin sa voiture démarrer et je peux me relever, entrainant MinNam avec ,moi ,dans la chambre de ma sœur .
Je fouille dans son placard, me moquant bien que le blond soit là entrain de m’insulter ou bien me donner des coups avec des cintres. M’aurait-il caché un don de clairvoyance? Car aux vues de ses réactions tout laisse à penser qu'il sait déjà ce que je m’apprête à lui faire faire.

Ma sœur étant l’ainée, a héritée de la plus grande chambre de la maison et la mieux située aussi. Je l’ai longtemps envié pour le dressing qu’elle avait et aussi pour la baignoire dans sa salle de bain privée mais bon maintenant ça va , je me contente de ce que j’ai .

J’extraie enfin une grosse boite de sous une pile de chaussures et part m’assoir sur son grand lit ,faisant signe à MinNam de venir prés de moi. Je soulève le couvercle en toussotant ,ça fait des lustres qu’il a pas été ouvert , la bonne fait visiblement pas bien son boulot au vu de la poussière qui recouvre mon jeans.
Ma sœur était adepte de cosplay quand elle était jeune, moi ça ne me plaisait pas vraiment parce qu’elle aimait souvent les même personnages d’animés que moi, et vers l’âge de douze ans ,certaines héroïnes 3D suffisaient à mon bonheur  . Hors la voir débouler dans le salon habillé en Miku des Volcaloid me la coupait bien .. L’envie de penser à la petite chanteuse en me soulageant.
Je pense que c’est pour ça que je déteste  ma frangine, même sans le vouloir elle me les a toujours bien brisé.
Je vire pleins de vêtements qui ne m’intéresse pas, je sais exactement ce que je cherche .

« t’énerve pas ,t’es obligé de faire comme je veux . Tiens d’ailleurs, va me servir une bière dans un verre, à la cuisine ,et gare à toi si tu crache dedans, Hee Min a essayer et il a du lui aussi accepté la sanction. »

Je le laisse partir avant de sortir un short noir mêlant dentelle et coton. Il est encore tout emballé ,j’en était sûr ,je l’ai toujours dit ,ma sœur jetait l’argent par les fenêtre,elle achetait sur des coups de tête , ma mère mettait ça sous le coup de l'adolescence mais bon, j'y crois moyen. Je range le tout puis descends rapidement l’escalier, cachant le vêtement derrière mon dos, un air con peint sur ma face. Je ne peux pas m’en empêcher ,ça me dis trop de le voir rouspéter pour ne pas l’enfiler ,il va encore me traiter de pervers mais j’en ai plus rien à faire , de toute façon si il refuse je le jetterai dans la piscine ~.

« tiens ~ vas dans ma chambre pour l’enfiler ,dépêche toi on a plus qu’une heure pour s’amuser . »

Ouais ma sœur aura vite fait de finir ses achats et je ne tiens pas à ce qu’elle surprenne MinNam avec son short sur les fesses. Je me saisis de mon verre de bière et en bois une bonne gorgée, prenant place sur un haut tabouret, m'accoudant au comptoir du bar.
avatar
avatar
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Lun 26 Aoû - 21:52
Complètement excédé par cette fausse victoire, j'attends toujours patiemment que ce sale gamin me donne l'espèce de gage. Je suis sûr que ça va être un truc qui va me faire chier, particulièrement. Oui, je le connais assez pour savoir que c'est l'une de ses spécialités de me donner envie de l'étrangler. Je suis peut être extrême, mais il faut avouer qu'à chaque fois que je le vois, il ne se passe pas une seule journée, sans que ma main me démange. Et encore, disons que là, c'est plutôt soft. Ce qu'il m'a craché à la tronche tout à l'heure, ça oui, ça aurait bien mérité un coup de poing. Mais, je m'étais dis de ne plus y penser. De toute façon, la main de Dae Ho me tire de mes réflexions. Il a tiré plutôt fort sur mon poignet, si bien que je suis à moitié avachi sur lui ! Non mais... Hé il se sent plus ou quoi ?! Mes joues gonflées montrent tout mon mécontentement, et la retenue que je fais pour pas lui taper sur le crâne. Je-ne-suis-pas-une-poupée ! Un « assis toi » aurait amplement suffit hein.

Son sourire ne me dit rien qui vaille. Déjà... C'est une grande première qu'il me sourie. Depuis que l'on a fait notre contrat, il a l'air plus serein avec moi, et je ne comprends pas très bien pourquoi mais... Je m'en fiche un peu en fait, de la raison. Je préfère ses sourires -même si celui là n'est pas très net- à ses regards noir. Ça me donne toujours cette impression de douceur, même si je ne fais que me voiler gentiment la face. Frissonnant face à notre proximité très réduite, je sens mon ventre un peu se torde et, je fais preuve d'un sang froid extrême pour ne pas rougir comme une adolescente. Ha, pour une fois que j'y arrive. J'ai un peu plus de mal lorsque je sens ses doigts doigts passer dans mes mèches de cheveux un peu folles. Ah, ça doit le chiffonner un peu que je ne sois pas coiffé. Même si je suis allé chez le coiffeur tout à l'heure et qu'il m'a bien coiffé, je me décoiffe toujours en un temps record. Je trouve ça pénible de passer des heures à faire un truc certes très joli... Mais qui s'enlève au bout de quelques secondes. Je préfère les choses simples et faciles à garder. C'est pour ça que je ne prends pas la peine de me coiffer. De toute façon, mes cheveux sont souples et brillant naturellement. J'utilise du démêlant tout les jours pendant ma douche, ainsi qu'un shampooing spécial pour les cheveux teint, et c'est dans la poche ! Ma tante me coiffe lorsqu'elle est là avant que je parte, sinon... Bah je laisse le vent faire. Oui, je n'aime pas me prendre la tête sur mon apparence, c'est pas comme si je devais plaire à quelqu'un, hm ?

Le flux de mes pensées est perturbé par l'apparition de Min Ji. Je la regarde tranquillement parler avec son frère. Oh, pour une fois ils ne se crient pas dessus, ils ne s'insultent pas... C'est rare ça. Bon, je ne les aient pas beaucoup vu ensemble, mais à chaque fois que ça a été le cas... Mes oreilles sont écorchées par les amabilités qu'ils s'échangent. La jeune fille repart et revient dans un temps plutôt court. Et... C'est pour s'adresser à moi. Je lui souris gentiment, je la trouve vraiment gentille, dommage que son frère n'en ais apparemment pas conscience. Cet idiot ne sait pas à côté de quoi il passe. Les querelles de frères et sœurs ne devraient pas être aussi violentes...
Alors que j'allais répondre à la négative à sa proposition de m'acheter quelque chose, Dae Ho prend la parole à ma place... Lui demandant de m'acheter des trucs que j'aime. Bon, il a eut l'occasion de savoir ce que j'aime boire et manger grâce au fast food que nous avons fait mais... ça me fait quand même tout drôle qu'il ait un peu retenu ce que j'aime.

Haa, Min Nam, te fais pas de films, t'es ridicule. Je n'ai pas vraiment le temps de me réjouir d'une chose aussi anodine, que je sens un doigt s'enfoncer entre mes côtes.



Je suis chatouilleux. Je ne l'avais pas dis ? Eh bien merde ! Mon corps se crispe et je me tends, virant rapidement son doigt. Qu'il le garde loin de moi hein ! Il prend vraiment ses aises cet idiot. Et je dois être encore plus idiot pour ne pas lui en vouloir, mais apprécier. Minji quittant le salon, je me redresse dans le canapé.

« Tu peux parler hein. Je suis pas le seul à ne pas être épais, et puis c'était pas la peine j'aurais pu manger chez moi. »

J'allais en rajouter, mais il ne m'en laisse pas le temps. La voiture de Minji vient de démarrer d'après le son de moteur qui démarre. Et pour Dae Ho, ça semble être un signal, car il s'est relevé, m'a attrapé la main avant de me traîner à l'étage. Je crois qu'il n'y a rien à faire. Jamais ce gosse comprendra que je peux me déplacer par moi même... Mais pour une fois, je ne lui ferais pas de réflexion... J'ai bien aimé lorsqu'il m'a prit la main, même si ça c'est très vite arrêté.
Étrangement, on se retrouve dans une chambre autre que la sienne... Et je comprends très vite la situation lorsque je vois le garçon fouiller dans un... Grand dressing. Oui, au vu des poster de danse classique, de la couleur du papier peint et de pleins d'autres détails... On est dans la chambre de MinJi. Et pourquoi se trouverait-on dans cette pièce, avec un Dae Ho à moitié dans son dressing, mis à part pour des vêtements de fille ?...



Tout à fait.

« Bordel, je le ferais pas !! Même pas en rêve ! Et puis d'abord elle va voir qu'on est rentré... Arrêtes de fouiller, hé tu m'écoutes ?! »

Ouais, ce gars, ce gros pervers, il compte me faire porter un truc de sa sœur... Dire que j'avais juré ne plus jamais remettre des habits de filles depuis que ma tante m'avait obligé à enfiler un uniforme d'écolière... Là je vais être bien hein. Qu'il ne me donne pas de robes, de jupes ou... Pire... Je n'ose même pas imaginer qu'il me demande de porter ses sous vêtements.
Non, c'est complètement tordu et dégoûtant, je ne pense pas qu'il irait jusque là. Et puis, je ne suis pas vraiment obligé d'accepté huh ? N'oublions pas qu'il a triché !
Malgré tout, j'essaye de lui faire entendre raison, même si je sais qu'il ne va pas en démordre. Mes coups de cintres dans les côtes ou mes insultes ne lui font ni chaud ni froid... À croire qu'il n'en a plus rien à faire... Tch !

Complètement démoralisé face à son entêtement, je me prépare moralement au vêtement qu'il va choisir. Il me fait signe de m'approcher, mais de toute façon, ma curiosité m'avait déjà fait avancer. Je me suis donc approché, le regardant sortir sans vergogne des jupes, des robes... Bizarre. Est-ce qu'il s'agit de cosplay ou bien... ? Je ne pensais pas que MinJi s'intéressait à ça... Enfin, s'y était intéressé vu l'état de la fameuse boîte. Je me crispe un peu lorsqu'il m'envoie lui chercher une bière. Non mais... Hé, je suis pas son larbin merde !! Quel sale... Putain, je... Je supporte pas, j'ai l'impression d'être la femme d'un mari abusif ! Sérieusement, il aurait au moins pu dire s'il te plais ! Shit, je vais pas savoir ce qu'il va me choisir du coup... Argh. Je n'hésite cependant pas à lui piquer la cuisse avec le bout piquant du cintre, pour ensuite descendre. Bah oui, il n'avait qu'à être poli, ce mal élevé !

Me trouvant rapidement devant le frigo, je l'ouvre et fait ce qu'il m'a dit à la lettre. Moi je n'ai qu'une parole, alors... Jusqu'à la fin de la journée je ferais ce qu'il me demande. Sauf s'il abuse, bien entendu. La bière étant servi dans un verre désigné à cet effet -mon expérience en tant que serveur m'a permit de rapidement les identifier parmi les autres verres- Dae Ho arrive vers moi, un sourire d'imbécile heureux collé sur la face. On dirait un gosse découvrant un tout nouveau jouet... Et cette impression ne me plaît pas. Je pose le verre sur le comptoir avant de m'avancer vers lui.

Hum... Le vêtement est emballé. Il est neuf apparemment, Dae Ho est vraiment gonflé. Si ça sœur l'apprend, on risque de passer un sale quart d'heure... Complètement boudeur, j'attrape le vêtement en tentant de découvrir de quoi il s'agit. Il n'a pas d'étiquette et la manière dont il est plié me fait penser à un pantalon. Mais... Franchement, je me méfie. En tout cas, il fait clairement fille, c'est un fait. Après avoir essayé de scanner l'habit pour deviner sa nature, le garçon m'interromp.

« S'amuser ?... Parles pour toi, idiot. »

Agacé, je monte donc les escaliers en râlant contre ce sale tricheur. Je ne sais pas ce qu'il mijote, mais ça sent pas bon pour ma fierté de mâle. Une fois dans la chambre de Dae Ho, je m'assois sur le lit, le cœur battant. Bon, déjà je garde mes chaussettes blanches. Mes mains déballent rapidement et proprement le... Short. Bordel... Attends...

Attends, attends. Mon visage passe de la surprise à un air complètement outré. Et enfin... Une grimace de colère prend vie.

« PUTAIN !! »

Non mais ce sale gosse me cherche ou bien ?!? Bon, j'aurais pu tomber sur une robe mais... Merde quoi ! Un mini short... Fin, ça y ressemble. Rien qu'à voir la dentelle, j'ai des sueurs froides. Je hais les habits pour fille. Vraiment.
J'aurais bien aimé rester le plus longtemps possible dans sa chambre, à le faire poireauter mais... Si sa sœur rentre dans une heure, ça risquerait juste d'être chaud pour moi. Parce que si elle me croise en train de porter son short, elle va me prendre pour un pervers... Et elle aura bien raison.

« Pff... »

Après avoir soupiré une énième fois, je quitte mon pantalon qui s'écrase sur le sol, pour enfiler le short en question. Bon, il est un poil trop grand... Et il est mini. Comme je l'avais pensé, Dae Ho est un putain de gros pervers !! Rah je le hais !... Bordel, je n'ai jamais eu aussi honte de toute ma vie... Quoique... Si, lorsque j'ai dû sortir dans la rue habillé du fameux uniforme d'écolière. À croire que je n'ai pas le choix.

« Bon... Plus vite je descends, plus vite ça sera fini. »

Ouais c'est vrai. Il compte juste se foutre de moi, non ?... Au pire du pire, il va me prendre en photo mais... Je pourrais toujours le frapper une autre fois pour ça.
Prenant mon courage à deux mains, je descends silencieusement, rouge comme une tomate. Une fois dans le salon, je toussote pour que l'autre se retourne. Je n'ose même pas lever mon visage du sol tellement j'ai honte. Tout ce que je fais, c'est tirer sur mon tee-shirt en avant pour me camoufler au maximum.

« S'pèce de sale putain de pervers... T'es qu'un tordu. »

Gêné par le silence, je ressers mes doigts sur le tissus bleu.

« T'es content ? Je peux me changer maintenant ?! »

Pitié, faites que ce sale gosse dise oui... Je n'y crois pas une seconde mais... Comme on dit, l'espoir fait vivre, pas vrai ?
avatar
avatar
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 27 Aoû - 23:02

Il met du temps à se décider, je le vois d’abord scruter le paquet comme si d’un simple regard il allait pouvoir deviner de quel type de fringue il s’agit. Je souris parce que je sais pertinemment qu’il va aller l’enfiler ,rien que pour râler ensuite. C’est mignon comme il fonctionne, je me demande si il ne fait pas exprès, juste pour que je le regarde. Ce serai assez cocasse si il ne s’en rendait même pas compte . Assit au comptoir qui sépare la cuisine de la salle à mangé ,je sirote tranquillement ma bière . J’observe le jardin au travers de la baie vitrée, on en a pas mal ici et même si maintenant j’apprécie ça ,parce que ça facilité les allez et retour de la maison à la piscine quand j’étais plus jeune j’avais vraiment peur . Pourquoi ? Tout simplement parce qu’autant d’espace ouvert ne peut pas être correctement surveiller , qu’un minable volet en bois ou métal n’arrête pas les cambrioleur les plus entêtés … on a tellement de chose de valeur ici à protéger …qu’une simple alarme ne suffit pas mais j’ai vieillis et j’ai fini par calmer ces peurs irrationnels qui me faisaient passer des nuits blanches, assit sur le sol froid de la cuisine ,une lampe de torche serrée contre mon torse de gamin.

Je secoue la tête pour chasser tout ses souvenirs stupide de ma mémoire .J’étais bien con à l’époque maintenant j’en aurai plus rien à foutre que papa se fasse piquer son matis ou bien que ma mère ne retrouve pas ses L ouboutin à son retour . Je me dis qu’ils avaient cas être là pour garder un œil dessus, je ne vais pas me rendre malade pour deux ingrats partis bosser à l’autre bout du pays, si ce n’est pas carrément hors de ses frontières.


Un coup d’œil à la pendule suspendue au dessus du frigidaire m’annonce que MinNam c’est enfermé là haut depuis dix bonnes minutes déjà , j’estime qu’il a eut suffisamment le temps pour trouver le sens du vêtement et l’enfiler correctement . Je me redresse alors, faisant un demi-tour sur moi-même je m’engage vers l’escalier mais me ravise bien vite quand j’entends la poignet tourner . Je redescends rapidement les quelques marches gravies et me faufile dans le salon, me jetant durement sur le sofa en cuir. C’est à vous péter le dos ce truc! Je tousse discrètement ,le poing serré contre ma bouche j’essaye de faire fuir la douleur alors que je sens déjà des larmes fleurir aux coins de mes yeux, je me suis vraiment fait mal et retenir ma toux me contracte encore plus . Qu’est-ce que je peux être con des fois moi !

Je me calme enfin, à présent détendu je passe un avant bras sur mes yeux, la respiration un peu forte j’essaye de rester immobile . Je ne dois surtout pas lui montrer que je suis impatient de le découvrir tout simplement parce qu’il risque de se braquer encore plus vite et aller s’enfermer dans ma chambre. Je ne cherche pas à le ridiculiser pour tout dire je n’ai pas vraiment d’explication, je ne sais pas pourquoi j’ai désirer qu’il enfile ça, peut être que le souvenir de ses jambes blanches et venu frapper au porte de mes idées perverses? Rangées dans un coin bien caché de mon esprit ? Mouais peu importe, de toute façon le mal est fait .
Je quitte mon précieux divan en béton quand MinNam arrive enfin, il est si intimidé et gêné que sa tête reste baissés et ses yeux rivés vers le sol. Je ne peux pas me retenir de sourire face à cette bouille qu’il affiche ,la façon qu’il a de cacher ses cuisses ou encore sa voix un peu entre coupé de tressautement dû à son embarras . Tout ses gestes sont innocents, j’ai même du mal à croire qu’il s’abandonnait si vite dans mes bras, il y a encore quelques heures de cela.
MinNam à comme deux personnalités, ou peut être bien qu’il est plus complexe que je ne le pensais . Je sais que son coté dur et effacé n’est qu’une fausse image qu’il se donne pour éloigner les gens et les empêcher de l’approcher de trop prés mais son innocence ,elle, n’est pas feinte. Il arrive juste à jongler entre ce coté plus pure et ses envies primaires sans vraiment y faire attention.
Voilà pourquoi un simple baiser de ma part réveille en lui des envies qu’il ne soupçonnait même pas exister dans sa petite tête .

« bah non, t’es très bien comme ça . Perds pas la main va me chercher mon verre resté sur le comptoir . »

Je voulais pas lui parler de façon aussi conne mais j’avais bien vu que si je ne le faisais pas gueuler il allait être trop embarrassé ,et j’avais pas spécialement envie qu’il se mette à chialer en déchirant notre contrat. Il faut que je teste ses limites, je ne vais quand même pas risquer de tout faire foirer en lui demandant de faire des choses qui ne lui plaisent vraiment pas . Voilà pourquoi je ne suis pas allé jusqu’à lui faire enfiler une robe. Nous venons tout juste de nous mettre d’accord, les baisers que nous échangeons son enfin consentis et attendus par les deux partis … même cette demande, enfiler ce vêtement n’étais pas très approprié, mais après tout nous n’avons pas à nous comporter comme le ferai un couple, nous ne sommes que deux potes. C’est acceptable alors .

J’aimerai bien lui demander si il me voit toujours comme un « bon idiot » mais se serai pousser le bouchon un peu loin, il va m’en retourner une un jour je le sens. Ne le voyant pas revenir je travers le salon-passant toujours par-dessus le dossier du sofa, on ne change pas les vieilles habitudes- et gagne la cuisine . Tiens ? Je regarde à droite puis à gauche, mon verre est toujours là mais … je me gratte la tête, l’autre main appuyée sur ma hanche . Il est remonté dans ma chambre sans que je l’y autorise? ! Je vois rouge ,depuis quand il se permet ce genre de …familiarité? Il n’a pas le droit de le faire ,en plus il est à ma botte normalement ! Je monte les marches quatre à quatre ,les doigts bien cramponnés à la rampe . Arrivé devant la porte de mes appartements privés je reprend mon souffle et plaque mon oreille contre le panneau en bois …je n’entends rien mais cette petite sourie sait ce faire discrète . Doucement j’abaisse la poignet et pénètre dans ma chambre, en évitant au maximum de faire du bruit .

Je le découvre debout devant mon mur de la gloire, une mascarade que mon père nous avait installer devant nos lits ma sœur et à moi où étaient regroupés toutes nos récompenses, les premiers prix seulement . Il voulait qu’on pense constamment aux challenges des compétitions ,du réveil au couché. Depuis qu’il ne vit plus avec nous je n’y fais plus attention, ça prend la poussière et parfois sans le vouloir j’en brise une avant je les recollais mais maintenant je me contente de caser les morceaux briser sur un coin du meuble .
Ça n’a aucune valeur pour moi .

« qu’est-ce que tu fiche là »

J’ai parlé volontairement d’une voix froide, ça l’a d’ailleurs fait sursauter . Je constate qu’il n’a pas retirer le vêtement , ça me rassure un peu .

« tu t’es trompé la cuisine ce n’est pas par là »

J’attrape son poignet pour le tirer vers moi je n’ai pas envie qu’il voit cette partie de ma vie que j’aurai préféré effacé, même si j’aimais jouer du violoncelle la rigueur qu’on m’a imposé et tout les problèmes que ça m’a causer ensuite n’en valaient pas la peine . Je ne suis plus ce DaeHo qui appréciait être en représentation devant tout ces gros coulants, des blindés de tunes qui riaient grassement ou parlaient fort alors que je me limais les phalanges sur les cordes fines de mon instruments.


Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
 
être toujours là pour lui, quoi qu'il arrive. ft MinNam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires
-
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» On est là pour t'aider quoiqu'il arrive ~~ Mei / Skyla / Lydia
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» A quoi ça sert de vivre si on en profite pas ? [PV Ethan]
» Renverser le consensus ??????pour faire quoi ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: