Aller en haut

Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons d'hommes hétéro pour nos demoiselles ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici

Partagez | 
 

 être toujours là pour lui, quoi qu'il arrive. ft MinNam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 28 Aoû - 10:31
Je le savais... Dae Ho n'a même pas prit le temps de réfléchir avant de me répondre. Bordel !! Je vais devoir porter ce short jusqu'à combien de temps ?! Sa sœur ne tardera pas à rentrer d'ici une demie heure, et je n'ai pas l'intention d'être vu par quelqu'un d'autre que lui. S'il a des gages tordus, ça le regarde, hors de question que ma fierté soit un peu plus anéantie. Pfuh... Dès que je le pourrais, je me vengerais, et il le sentira passer. Qu'il ne croit pas que je pardonne facilement, je suis quelqu'un de rancunier.

« Yah !! Me parle pas comme ça, j'suis pas ton esclave non plus, sale gosse !! »

Mes poings serrés, je le fusille du regard alors qu'il semble dans ses pensées. Non mais sérieusement, j'ai pas écris bonniche sur le front quand même ! Et puis, qu'il abuse pas non plus hein ! Je lui ais déjà préparé son verre, j'ai enfilé ce short trop court à mon goût... Alors qu'il ne pousse pas trop loin ! Ma gêne a pratiquement disparue, je l'ai tout de suite oublié sous le coup de l'énervement. Pourtant je ne relâche pas mon tee-shirt tiré vers le bas. C'est comme un instinct de cacher mon corps trop... Féminin. Je préfère être libre dans des habits amples qui me camouflent. C'est plus rassurant.

Bref, résigné, je fais demi tour et me dirige vers la cuisine, agacé. Arrivé devant le comptoir j'observe la télé qui est toujours allumée avec la console qui tourne. Je soupire pour moi même et vais m'accroupir là, éteignant tout ce beau monde électronique. Jamais je n'aurais laissé des appareils électronique allumé pendant mon absence. C'est un gaspillage cruel d'énergie... Il y en a qui aimerais bien avoir le quart du tiers que nous avons, alors la moindre des choses que nous pouvons faire, c'est de respecter un maximum tout ça. Mais je ne sais pas si Dae Ho comprendrait ce genre de choses. Il est un gosse de riche, mais je me plais à croire, et surtout espérer, qu'il n'est pas aussi négligeant avec ça que les autres insouciants aux parents friqués.

Me relevant, j'entends une faible sonnerie de téléphone... Ah, c'est moi ! C'est aussi rapidement que silencieusement, que je grimpe les escaliers, pour ouvrir la porte de la chambre, et la refermer. Cette pièce m'offre différents sentiments que j'ai du mal à analyser. La sonnerie stridente de mon téléphone me rappelle à l'ordre et je me précipite vers mon pantalon qui est abandonné au sol, à côté du lit. Pressé, je fouille mes poches avant de le trouver et de décrocher.

« Allô ?... »

écoutant la voix au bout du fil, je ne fis qu'acquiescer légèrement à ses exclamations. Peu après, je raccrocha, un petit sourire peint sur mes lèvres. C'était Ji Hoon qui me proposait de passer chez lui mercredi prochain, histoire que je lui montre comment faire un fondant au chocolat. Il n'a jamais été fort en pâtisserie, et apparemment, il voudrait draguer une fille en lui offrant des gâteaux.
Il y a quelques semaines de ça, je l'aurais envoyé chier, sans y réfléchir... Mais là, j'ai accepté. Ce garçon se trouve être plutôt agréable, il s'inquiète toujours pour moi, et je lui en suis reconnaissant. Tian et Hee min aussi, mais je les connais depuis moins longtemps. Ji Hoon, je l'ai toujours évité, et je ne l'aimais pas avant, parce que je le trouvais inutilement bruyant, en plus d'être un pervers. Je ne voyais pas ses qualités...

Sans faire attention, je me suis mit à réfléchir, debout devant un meuble remplit de trophées poussiéreux, de photos... Dae Ho était un garçon qui avait l'air plus souriant que maintenant. Il devait vraiment aimer jouer du violoncelle... Mes yeux sont hypnotisés par ce que je vois, et je ne bouge pas d'ici. Enfin, jusqu'à ce que j'entende une voix froide, et dure. Cette voix me fit sursauter, tant j'étais plongé dans cet univers qui était le sien. Il n'en parle jamais, est-ce que c'est un espèce de souvenir désagréable pour lui ? Je ne peux rien dire, que je me fait péniblement tirer dans sa direction, me faisant atterrir contre son torse. Je grogne un peu en retirant brusquement mon poignet de sa grande main. Un de ces jours, il va finir par me péter le poignet à tirer dessus comme un malade !

«  Bordel, je t'ai déjà dis d'arrêter de me tirer par la main comme une poupée ! Je sais marcher tout seul, merci ! »

Je fais deux pas en arrière, les sourcils froncés. Je n'aime vraiment pas me faire secouer ou attraper de manière abusive. En plus, ça me ravive les souvenirs, par rapport à tout à l'heure. Lorsqu'il m'a traîné jusque sa chambre, pour me jeter sur le lit. Et ce souvenir plutôt frais me renfrogne un peu plus. Je peux aussi être violent, alors qu'il ne pousse pas le bouchon trop loin... Tout à l'heure, il m'a fait peur, parce que j'ai été surpris... Mais je ne me ferais pas avoir une seconde fois. Que ce soit clair.

« Tu devrais calmer tes crises, je ne passerais pas l'éponge comme tout à l'heure. »

Mon ton s'est fait plus dur, il m'a cherché. À cause de lui, j'ai repensé à ses mots blessants, et à la frayeur qu'il m'a causé. Je n'aime pas ce visage qu'il a, cette violence qu'il laisse éclater à mon égard sans raison. Il ne s'est pas du tout énervé contre Ji Hyuk qui était carrément en train de me tripoter et me traiter de traînée, alors que moi, il a suffit que je lui dise mon point de vue, et la solution qui devrait être apportée, pour qu'il pète un câble.
De nouveau une jalousie se fait une place dans mon ventre, et je range mon téléphone dans la poche arrière du short, ramassant ensuite mon pantalon pour le plier et le poser sur le lit. Je me tourna ensuite vers le garçon.

«  Et si je suis monté, c'est parce que mon téléphone sonnait. Je n'ai pas fouillé dans ta chambre, ou je ne sais quoi . »

Restant silencieux quelques secondes, je me rends de nouveau compte que je suis en mini short, moulant en plus de ça. De nouveau embarrassé, je tire avec force sur mon tee-shirt, grognant.

«  Ta sœur ne tardera plus... Je peux pas garder ce short... Et je te préviens, ne t'amuse pas à me demander de mettre une robe, j'en mettrais jamais, ok ?! »

Résigné à suivre mon avis, je m'assois sur le lit, ne voulant plus bouger. Je refuse que quelqu'un me voit habillé comme ça, quelqu'un autre que lui. Mon regard planté dans le sien, je le défie de m'obliger à descendre comme ça. Parce que si sa sœur rentre et me voit comme ça, j'aurais la honte, mais lui aussi... Non ?
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 29 Aoû - 21:50
Je le réceptionne contre mon torse , il ne met pas longtemps à se débattre et se reculer, je le dévisage las de ses réactions trop excessive. Je suis un garçon qui aime avoir l’attention totale d’une personne et pour se fait, j’ai depuis toujours pris l’habitude de les toucher, de les tirer par le bras ou de glisser ma main dans leur nuque.  MinNam a tellement envie d’être vu comme lui aimerai se percevoir qu’il en devient ridicule . En quoi le tenir ainsi est-il rabaissant? Je ne le féminise pas je ne suis pas si familier avec les filles et je n’ai jamais joué de ma vie à la poupée . Je finis par être agacé et plus j’y réfléchis plus je me dis que toute cette histoire n’a été qu’une belle connerie . Quoi pour soulagé un peu ma conscience et pour apaiser les tensions qui animaient bien trop souvent mon bas ventre j’ai mit en place ce fichu contrat, me liant à lui par nos deux signatures. J’aurai peut être du être plus patient, attendre de voir comment il prenait mes avances, si ça se trouve il m’aurait accueillis à bras ouverts, comme toutes les fois où j’ai tenter - et réussi- à l’embrasser.
Rendre tout ça plus « officiel » n’a été qu’une belle connerie, j’avais envie qu’il me sourit à moi aussi, que ses sourcils ne soient pas toujours froncés et que ses gestes soient moins calculés .
Je me suis trompé sur toute la ligne . J’aurai du penser à moi, à mon simple plaisir et à ce qui m’arrangeais le plus ,comme je l’ai toujours fait .

« et toi tu devrais apprendre à être plus tolèrent, je vais finir par perdre patience . »

J’en ai marre qu’il me mette toujours en garde ,si il remarque moi je ne le fais jamais ! Je suis peut être un sale connard prétentieux mais je n’essaye pas de changer sa nature , ses habitudes idiotes ou la manière qu’il a de s’attifer . MinNam est bien trop exigent ,si il ne veut plus que je le tire par le poignet alors je ne le toucherai plus du tout . De toute façon l’envie de recommencer n’est plus là, j’ai eu ma dose pour aujourd’hui .
Il s’éloigne de moi, au début je pensais qu’il allait se changer mais non il plie juste son vêtement . Je ferme les yeux et m’appuie contre le chambranle de la porte, les mains dans les poches .

« ouais , change toi , remet le dans le plastique quand tu l’auras fait. »

Je me retourne et donne un coup dans mon étagère à trophée, en faisant une nouvelle fois tomber un. Je me contente de le faire rouler sous le meuble d’un simple coup de pied puis sors de la chambre. MinNam a réussit à me mettre de mauvaise humeur ,j’ai cru qu’il ne m’écoutait pas mais en fait il comptait bien faire tout ce que je disais. Je ne sais plus si on joue ou si l’un de nous est sérieux.
Petite note à moi-même ne plus proposer à un mec que j’embrasse de porter des vêtements de filles. Des vêtements sexy tout court.
Je me décide à ranger un peu mon salon ,voilà deux jours que je ne débarrasse pas les merdes que je mange et que je ne mets pas d’ordre dans mes manettes de consoles. Après avoir fini je me lave les mains et lève les yeux quand j’entends MinNam descendre.
Je passe la tête par la porte et constate qu’il s’est bien changé, il me tend le vêtement que je l’ai vu à peine porté et sans un mot je monte le ranger dans la chambre de ma frangine, à sa place initiale .

Il ne mettra jamais de robe, comme si j’en avais envie hein. Non bien sûr que ça me ferai tripé , il doit être adorable dans ce genre de fringue et puis c’est son coté féminin qui m’a attiré la première fois, dans ce bar…mes yeux croises mon reflet dans la coiffeuse de ma sœur , je me détaille un moment ,me remémorant cette journée ..Dés le premier regard j’ai été intrigué ,soufflé par sa beauté trop parfaite pour être celle d'un garçon …ça m’a énervé, mon naturel m’a fait le détesté, pire le mépriser  mais on ne peut pas se mentir très longtemps au bout d’un moment l’attirance si difficilement étouffée finie par prendre le dessus et …on agit comme je l’ai fais, on trouve une solution au problème. J’éteins la lumière et regagne la cuisine ,ce contrat même si je ne risque pas de l’honoré de nouveau , je ne dois pas le regretter, ça m’a déchargé d’un lourd poids …et puis il embrasse bien .

--

Son visage me parait si différent ,que lui arrive-t-il ? Il boude? Il regrette? Oh non MinNam n’est pas comme ça . J’esquisse un sourire , profitant qu’il ait la tête tournée de l’autre coté, je n’aimerai pas qu’il sache que je l’aime bien même si il doit quand même se doutait que je ne le déteste pas .
Alors que j’allais passer une main dans son dos je me ravise me souvenant de ma promesse, si il veut être touché c’est à lui de venir, marre de passer pour le pervers de service.

« Qu’est-ce que tu as envie de faire MinNam-a ?  »
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Ven 30 Aoû - 4:04
Il a eut l'air vraiment énervé de ma réaction. Mais, qu'est-ce que j'y peux ? Il n'avait pas qu'à me traiter de cette manière tout à l'heure. Je veux dire, je sais parfaitement qu'il n'en a rien à faire de moi... Et c'est déjà assez dur comme ça. Je fais fi de mes sentiments -difficiles à contrôler pour quelqu'un d'aussi peu expérimenté que moi- pour tenter d'obtenir tout ce qu'il me donnera, sans rien demander en retour. Je n'ai pris conscience de mes sentiments il n'y a de ça que quelques jours... C'est dur pour moi de me dire que ce gars que j'ai détesté lors de mon service en fin de journée, est celui que mon cœur a choisi en tant que premier amour. Je suis assez fier pour vouloir tout contrôler dans ma vie, et ne pas être dépendant. Tout petit déjà, je me suis détaché de mes parents. Je leur ais fait comprendre qu'ils pouvaient vivre leur passion avant tout, que ça ne m'affectais pas. Je continue de croire ça parce que... Je veux le croire. Je ne veux pas être vu comme une chose faible et fragile... Je ne supporte pas ça. Je n'arrive à le supporter que venant de quelques personnes, qui je sais ne me rabaisseront jamais.

Je peux en dire autant de Dae Ho ? Il n'a peut être pas un mauvais fond, mais rien ne changera le fait qu'il ne s'intéresse pas à moi réellement. Je suis là pour combler... Un espèce de truc, et en passant, je suis un « pote ». Mais pas plus. Très bientôt, le contrat sera rompu, et il retrouvera sa petite copine, et ses tonnes de préservatifs et magazines cochons, pfuh !!
Oui, je sais que je suis faible, en quelques sortes, face à lui. Je ne peux pas lui dire « non » complètement, et ça me perturbe vraiment. Je n'aime pas ce que je deviens à son contact... Une espèce de... D'ado amoureux ? Et niais en plus de ça. Vraiment ridicule.

Lorsqu'il quitte sa chambre en donnant un coup de pied dans son trophée , je sursaute un peu, surpris. Je me sens un peu fautif... Je sais qu'en soit, je n'ai pas tord. Il a trop été habitué à pouvoir faire tout ce qu'il veut, sans se soucier des autres, et la preuve en est de comment il traite sa sœur. Mais... Je sais aussi que, je suis difficile à vivre. Je me le répète tout le temps, et je sais que c'est pour ça que je n'ai jamais eu d'amis, et que les gens ont parfois peur de moi. Je peux me montrer violent très facilement -surtout en présence de Dae Ho- et à ce titre, j'ai été traité pas mal de fois de voyou. Pourtant, je ne le fais pas exprès... Je n'arrive pas à dédramatiser une situation, ou très rarement. Je suis plus du genre à tout prendre au pied de la lettre, à me vexer facilement... Vous me direz, mon enfance ne m'a pas permit de m'épanouir de ce côté là mais... Bref, je sais aussi que j'ai des tords.

Seulement... S'excuser auprès de lui ?... Alors que lui même n'a absolument rien dit sur le fait de me traîner jusque sa chambre ?... Non. Je suis rancunier, et je reste vraiment blessé de ce qu'il m'a dit. Ce garçon ne sait pas à quel point ce qu'il peut me dire me blesse affreusement, et jamais je ne lui dirais. Je me sentirais vraiment comme j'ai peur d'être... Faible.

« Hm... »

Étrangement calme après cette tempête intérieure qui a éclaté en moi, je m'approche silencieusement du trophée qui a roulé sous le meuble, avant de l'attraper et de le remettre sur le fameux meuble. Je me demande pourquoi il s'est acharné dessus... Il ne doit vraiment plus aimer tout ça...

« Un premier prix... »

Pourtant, sur les photos que je regarde, il a vraiment l'air heureux dessus. Fatigué aussi ? Mais il devait vivre une de ses passions. Je ne l'ai jamais vu sourire comme ça. Enfin... Qu'est-ce qu'il gagnerait à me sourire à moi ? Hm ? On est pas tellement proche. Même si on fait des choses qui pourraient le faire croire.
Un peu démoralisé, je retire le short en le laissant s'écraser sur le sol, dévoilant mes hanches beaucoup trop fines et étroites pour celles d'un homme. Je n'aime pas ce corps qui ne ressemble à rien. J'ai rencontré beaucoup de gens qui le trouvait dégoûtant, comme moi, et qui étaient homophobes. On me disait que je n'étais ni un garçon, ni une fille... Que j'étais une chose bizarre. Puis en grandissant, on m'a alors appelé « tapette », « pédale » comme le disait Dae Ho, et autre joyeusetés... Mais rien n'a changé. Mon corps est un putain de problème. Je ressemble à une fille, je le sais, et je ne supporte pas ça. Cette ressemblance m'a apporté tellement de problèmes !... Je trouve pas ça juste.

Tout en enfilant mon pantalon, je reprends mon téléphone en main, le rangeant dans l'une de mes poches. Je plie le short, et le met sous plastique. Puis je me tourne vers la salle de bain où Dae Ho et moi, on s'est embrassé et... Un peu touché. Je me demande vraiment ce que je trafique avec ce contrat... Dans un sens, il m'enchaîne à un garçon qui ne m'aimera jamais et qui m'utilise clairement -oui je ne suis pas stupide- mais dans un autre... Il m'offre quelque chose... De la « tendresse » de Dae Ho, si je peux appeler ça comme ça. Je suis inconscient, mais je ne peux pas contrôler ce désir envers cet... Homme. Je m'en mordrais très certainement les doigts plus tard...

Après avoir refermé la porte de la chambre, je descends les escaliers, atterrissant dans le salon. Il m'apparaît rapidement, et même si je lui en veux toujours un peu, mon cœur ne peut pas s'empêcher de s'accélérer. Il est vraiment... Beau, et pas que physiquement. Je ne saisi pas encore très bien pourquoi je me sens comme ça en sa présence. Il a un putain de sale caractère, mais pas que ça... Et même si ça me tue de dire ça... Son putain de sale caractère m'exaspère, mais ça ne me déplaît pas non plus... Enfin bref, n'en parlons plus.

Sans m'adresser un seul mot, il a rejoint l'étage pour sûrement rangé le short à sa place. En espérant que sa grande sœur ne remarque rien... Je n'aurais pas le cœur de lui mentir, elle est assez gentille avec moi, elle a cette douceur que parfois Dae Ho a.... Mais chez lui, c'est quelque chose de rare. Je critique mais... Il est difficile de me voir doux avec quelqu'un.. Même ceux que j'aime.
Un peu ennuyé par cette tension, je marche dans le salon en remarquant un changement. Aurait-il rangé ? Ouais, je crois bien... Il a l'air de définitivement faire la tronche. Est-ce que ça signifie que je dois partir ?... De toute façon, je n'avais pas prévu de rester toute la journée. Je pensais qu'il allait me faire venir pour me gueuler dessus -même s'il ne s'est pas gêné pour le faire finalement- mais ça s'est passé autrement. Enfin, là, je ne sais pas comment réagir. C'est la première fois que quelqu'un m'invite chez lui, comme ça... Wol Ryung ne compte pas, évidemment, il fait parti de ma famille. Pendant que je m'enfonce dans mes pensées, je sens une présence près de moi. Il s'approche, et je le laisse faire.



Et là... Il me fait quoi ?

...Je veux dire, pas plus tard que 5 minutes, il ne me parlait plus, et avant il a agit comme s'il allait me cogner dans la minute ! Alors pourquoi là, il agit comme si rien ne c'était passé ? Je ne sais pas comment réagir du coup ! Enfin, bien entendu, mes joues n'ont pas pu s'empêcher de prendre la couleur des tomates. Ce « surnom » me gêne vraiment. Je l'affectionne particulièrement mais...J'ai peur qu'il remarque que c'est bizarre... Qu'il comprenne mes sentiments, et qu'il s'enfuit en l'apprenant. Je baisse la tête en me sentant fautif, avant de regarder vers l'extérieur, cherchant quoi dire. Les conversations, c'est pas vraiment mon truc -sauf lorsqu'il s'agit d'animaux- mais ça, il le sait déjà.

« … Sais pas... T'as pas un truc... Qui... Qui te plairais ? »

… Pourquoi ?

Pourquoi j'ai bégayé comme le gros nul que je suis ?! Mon dieu quelle honte !! Il était en train de me regarder fixement, j'ai pas su parler et le regarder sans faire n'importe quoi avec ma langue ! Bordel... Mes joues sont tellement rouges que j'aimerais m'enterrer. Le connaissant, ça va le faire bien rire. Je toussote un peu et passe ma main dans mes cheveux nerveusement, me décoiffant un peu plus.

« On pourrait... Regarder un film ?... »

Oui... Parce que je ne vais pas lui proposer une balade dans le parc de la ville ou dans la forêt... ça ferait trop... Rendez vous, et on est tout sauf un couple. Malheureusement. Bref, je dois arrêter de me lamenter. Il suffit que je trouve un garçon, un qui provoque de forts sentiments en moi, comme pour Dae Ho. Lorsqu'il rompra le contrat, je tenterais de sortir avec l'un des garçons qui me le demandent, dans le bar/café où je travaille.

Je regarde le garçon, son expression est assez... étrange. J'étais perdu dans mes pensées, alors je n'ai pas remarqué qu'il me fixait. Putain... Il est... Vraiment beau. Pourquoi je m'en rend compte que maintenant que mes sentiments grandissent en moi ? Pourquoi j'ai pas remarqué ce « détail » lorsque je ne ressentais pour lui qu'une espèce de rancœur profonde ? Lorsque l'on dit qu'entre la haine et l'amour il n'y a qu'un pas... Je veux bien le croire, car je l'ai franchis ce pas. Et en un temps record.
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Sam 31 Aoû - 3:28
Parfois je suis comme ça, quand je me dispute ou que je suis vexé, je trouve plus judicieux de mettre ces différents de cotés et de tenter de faire comme si rien n’était jamais arrivé. Je suis pourtant très rancunier mais il arrive que je passe l’éponge sans rechigner et de mon plein gré.  Dans ces moments là je me dit simplement qu’il ne vaut mieux pas gâcher le peu de temps qu’il nous reste avec des discussions stériles qui ne feront que nous éloignés .
Il me regarde étrangement mais encore une fois je n’y fais pas attention ,je me contente de le détaillé me demandant si lui a envie de m’embrasser quand je ne le fais pas. C’est vrai il dit être ,gay je lui plais visiblement et pourtant il ne tente jamais rien, ça me rend perplexe. Il à vingt ans il devrai être … expérimenté dans le relationnel en tout cas et non, ça n’a pas l’air. Je me demande même si il avait déjà embrassé quand j’ai pris possession de ses lèvres pour la première fois, au festival .
Sa phrase est entre coupé par sa respiration, il est troublé et moi ça ne fait que m’amuser un peu plus, c’est étrange parce qu’à chaque fois que je crois que c’est fini, il fait quelque chose qui ranime l’intérêt que je lui porte . Je ne sais pas si c’est voulu ,mais dans tout les cas c’est efficace.
Je perçois déjà les pneus de la voiture de MinJi fouler le gravier dispercer devant la porte du garage, j'acquiesce pour simple réponse et lui désigne l’étage d’un mouvement de tête.

« monte dans ma chambre, on sera plus tranquille, je vais aider ma sœur à décharger les courses t’auras cas fouiller dans mon meuble à télé, j’ai des dizaines de DVDs potentiellement regardable . »

Et sans rien ajouté de plus ni même le toucher je sors dehors , les mains dans les poches je m’approche du véhicule. Ma sœur a obtenu son permis il y a de cela deux ans, depuis elle ne se déplace plus qu’en voiture ,ce que je trouve assez con. Moi ça ne me tente pas, en plus le garage est trop petit pour entreposer deux véhicules et je ne me vois pas la garer dehors. Ji hyuk lui a la sienne depuis son retour de l’armée, ils font passé le code là bas et monsieur c’est vanter longtemps de l’avoir réussit du premier coup.
Souvent il vient me chercher , les rares fois où on se rend à la fac .c’est vrai quoi, je ne suis pas passionné par la matière que je suis, le droit ça ne m’intéresse pas surtout que j’aime constamment enfreindre les règles . Je ferai un mauvais avocat ça c’est clair . Je ne me soucis pas encore réellement de mon avenir ,pour moi mon futur est encore flou et je ne suis pas le seul dans ce cas là . Voilà pourquoi je me sens aussi proche de cette grande asperge, nous avons la même philosophie de vie même si lui est déjà tout prédestiné à reprendre l’entreprise familiale …
Nous ne sommes pas des adultes, nous ne le serons certainement jamais .

Ma sœur me tend un gros sac marron que je m’empresse de porter jusqu’à la cuisine ,je ne fais même pas attention aux produits à ranger dans le frigo , non je récupère seulement ce qui est à moi et la laisse se démerder avec le reste. Sans trop de surprise elle m’insulte de nouveau me traitant d’incapable pas fichu d’aider les autres. Puis ensuite elle poursuit en me faisant la morale  mais je l’écoute à peine ,étant habitué .
MinJi a toujours voulu m’apprendre à me comporter correctement à être un bon garçon tout ça parce que mes parents ont eut le temps de l’élevé , elle . Je rejoins MinNam dans la chambre, les bras chargés de cochonnerie. Je largue tout sur lui ,riant mauvais quand il gémit sous la fraicheur des canettes.

« ne fais pas ta chochotte . »

C’est lui-même qui me rabâche sans cesse de ne pas le comparer à une fille, alors maintenant je le traite comme le mec qu’il se revendique être.
Il va comprendre très vite qu’avec moi, mieux vaut être pris pour une fille, on s’en tire bien mieux, sans bleus ni brimade .
Je m’étale  à ses cotés après avoir récupérer mon ordinateur portable. Je l’ouvre et tape sans le cacher le code de ma session . L’image de fond c’est une photo de moi entrain d’embrasser Min Hye, en réalité je suis pas le genre de mec qui joue au canard mais ça fait toujours rager les copains qui eux , n’ont personne ~.
Je prend le DVD que me tend timidement MinNam et le glisse à l’intérieur .

« t’as choisis quoi? »

Je suis sûr qu’il m’a pris le seul film à l’eau de rose que je possède. Une merde que je laisse dans mes placards pour attendrir les filles qui passerai par là .C’est une technique à Ji Hyuk même si monsieur ne la suit plus depuis longtemps, la dernière fois que j’ai jeter un œil à sa collection ma rétine a été agressé par des dizaine de fille à poils et de mec plus dégueulasses les un que les autres.
Quand je pense que plus jeune j’arrivais à me contenter de ça ,sérieusement ce n’est pas un bon substitue au sexe, c’est même tout l’inverse.
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Sam 31 Aoû - 10:28
Un bruit de pneu me sort de ma rêverie. J'aurais pu le regarder encore longtemps, c'est fou. Il m'envoie en haut sans même m'indiquer un genre de film qu'il aimerait regarder. Je suis presque énervé de le voir partir comme ça, les mains dans les poches. Mais je ne dis rien. Je me contente de monter dans la chambre, gravissant les marches prudemment. Après avoir ouvert et refermé la porte de la chambre de Dae Ho, je me dirige vers le meuble télé. Il a pas mal de films d'action... J'en ais vu une petite partie, parce qu'évidemment je ne passe pas mon temps devant la télévision. Je suis plutôt du genre à passer une après midi au parc, ou à lire un livre dans ma chambre, plutôt que de me regarder trois films dans la journée.

J'aimerais si possible ne pas bêtement me ramollir le cerveau... Surtout que pour certains films, les livres sont bien meilleurs. Après 5 minutes à avoir hésité sur le film à prendre, j'opte finalement pour un film catastrophe, l'un de mes préférés. « Le jour d'après » est un film que je trouve captivant par les effets spéciaux qui montrent à quel point la fureur de mère nature peut être... Mortelle. Mais ce qui me touche le plus, c'est bien le père qui brave tout les dangers pour retrouver son fils. Lorsque je l'ai vu pour la première fois, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer à la fin. Pourtant, je ne suis pas du genre à pleurer facilement. Malgré tout les efforts que je fais pour être détaché de mes parents, et ne pas être « dérangé » par leur absence permanente... Je sais qu'au fond, j'aurais aimé au moins une fois passer une semaine entière en leur compagnie. Ça va faire presque un an et demi que je ne les aient pas vu. Ils m'envoient des lettres parfois, ou des mails... Voir des messages vocaux, mais ils ne se donnent plus la peine de se déplacer depuis que je suis majeur. Déjà que depuis que j'ai emménagé à Anyang, ils viennent me voir une fois tout les trois mois...

Ah, bref. Ça ne me plaît pas de penser à ça. Me plaindre, j'ai l'impression que je ne fais que ça ces derniers temps. Je ne suis plus un enfant... Il y a des choses qui ne se réaliseront jamais, et ça, je l'ai toujours su. C'est bien pour ça que j'ai d'ailleurs choisi de vivre chez ma tante, plutôt que tout seul, chez moi. Même si je suis quelqu'un de solitaire, une présence m'est nécessaire de temps en temps, pour que je ne pète pas un câble.
Après quelques minutes, le propriétaire de la chambre arrive, me tirant de mes pensées de manière brutale. Une manière bien à lui de me faire chier... On dirait que c'est une de ses spécialités.

« Yah !! C'est froid, ça va pas ?! »

Je le fusille du regard en frottant ma hanche qui est rentrée en contact avec une canette de bière. Puis en plus, ça m'a fait un peu mal mais bon. Le froid à un peu anesthésié, heureusement. Lorsqu'il me traite de chochotte, je tire un peu la tronche. Je fais toujours de mon mieux pour que l'on me considère comme un homme. Mais là il ne faut pas pousser ! Il aurait poussé un cri bien peu masculin si je lui avais collé une canette dans le dos . Un peu boudeur, je le regarde s'asseoir à mes côtés sur le lit. Pour ma part, j'éloigne un peu tout ces trucs, histoire d'être plus à l'aise, avant de m'allonger correctement. Mon cœur bat assez vite, et c'est agréable... Mais je me ravise bien vite lorsqu'un grand fond d'écran apparaît et me fout une claque monumentale.

Dae Ho... Il est en photo, avec... Sa petite copine... Min hye je crois. Ils s'embrassent dessus, évidemment. C'est fout ce que je suis naïf parfois. Les mensonges qui entourent ma relation avec le garçon que j'aime, je commençais à y croire... Mon cœur se serre, c'est douloureux. Pourtant, je me force à paraître normal, tendant doucement le DVD au garçon. Je me fiche complètement qu'il soit d'accord ou pas. Il m'a demandé de choisir, j'ai choisi.

«  Le jour d'après. »

Mon ton était sans appel, j'appuie mon menton sur mes bras, avant de le regarder en coin. Je suis tellement jaloux... Pas du fait qu'il l'embrasse vu le contrat qui nous lie... Mais plutôt de son statut de « petite copine ». Cette fille ne l'aime pas et pourtant elle a cette chance là. C'est injuste. Il y a des fois où je me demande si je n'aurais pas dû être une fille. Si j'avais été une fille, est-ce qu'il aurait voulu « rédiger » ce contrat ?... Je pense plutôt qu'il aurait pensé à tirer son coup comme avec sa pseudo petite amie. Oui, ça ne fait aucun doute... Quel que soit mon sexe, rien n'aurait changé je pense. Soupirant un peu, je me colle inconsciemment contre lui, en recherche de chaleur, et de tendresse, sans m'en rendre compte. Pourtant, même si je suis contre lui, ça ne me suffit pas. La pub se lance avant le film, et j'en profite pour céder à l'une des tentations qui m'avaient étreint hier. Je me penche un peu vers le visage de Dae Ho qui s'est tourné vers le mien. Je ne cherche pas à analyser son expression, je me contente juste de coller ma bouche à la sienne, et d'apprécier ce contact, abaissant automatiquement mes paupières alors qu'un frisson prend possession de mon corps. Après que nos lèvres se soient frôlées avec une passion montante, nos langues finissent par danser ensemble, et des papillons viennent titiller mon ventre agréablement. Je sens même sa main dans mes cheveux alors qu'instinctivement je penche mon visage sur le côté pour un peu plus approfondir le baiser. Je coupe néanmoins l'échange, les joues rouges, mes lèvres humides et le souffle un peu haché.

Je ne sais pas vraiment ce qui m'a prit... J'en avais envie à la base, mais je n'aurais jamais été capable de le faire si... Si je n'avais pas vu ce fichu fond d'écran ! Je suis d'une extrême jalousie, et je crains qu'à force, elle ne mette la puce à l'oreille de Dae Ho. J'espère sincèrement qu'il ne verra jamais la vérité sur mes sentiments à son égard. Je me met à fixer l'écran, les joues toujours un peu rouges. Je crois qu'il me fixe encore, et ça me gêne...

«  Le film commence... »

J'annonce, comme pour lui signifier d'arrêter de me lancer ce regard brûlant. Doucement, je regarde le visage de Dae Ho discrètement, pour voir s'il me fixe toujours. Vraiment, je change... Au contact du garçon. Est-ce que c'est en bien ?...
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 5 Sep - 16:11
Je décapsule ma canette et en bois une longue gorgée , je me désaltère , basculant la tête légèrement en arrière je laisse le liquide glacé couler le long de ma trachée ,soupirant d’aise quand je finis par l’avaler . Je me suis mis à l’alcool assez jeune, quand nous vivions à Séoul il n’était pas rare que l’on m’accorde le droit de vider une flute ou deux, souvent après avoir performé devant des centaines de personnes. Depuis j’ai pris l’habitude de boire à chaque représentation ou bien même lors de réunions de famille. On ne m’a jamais réprimander ni demander de cesser ça ,je suis un garçon après tout alors je pense que l’idée est mieux accepté .
MinNam lui n’aime pas boire et je crois savoir pourquoi, il tolère mal l’alcool et a peur de ne pas pouvoir se contrôler si il finit soul . Je pense que c’est une bonne chose qu’il ne tente pas le diable à chaque soirée, j’en connais certains qui eux n’en ont rien à faire de finir complètement torchés , perdu dans les rues .
Je pousse l’ordinateur sur le matelas pour pouvoir attraper une boite en plastique contenant deux parts de gâteaux achetés par ma sœur. Je tourne la tête vers lui en croquant dans l’une d’elle, lui tendant l’autre du bout des doigts. Ses yeux sont fixés sur mon font d’écran, je fronce un peu les sourcils en remarquant qu’aucune expression ne vient recouvrir ses iris noirs, je n’aime pas des masses quand il devient aussi neutre. Est-ce qu’il culpabiliserai? Quoi faut que je le rassure sur elle aussi? MinNam serait donc un mec si loyal que ça? Non si il l’était réellement il n’aurait jamais pu accepté ma proposition, qu’est-ce qui le fait chier alors?

« tu sais, MinHye doit pas être mise au courant mais pas pour les raisons que tu pense. Je l’a fréquente depuis plusieurs mois maintenant et ça l’a pas empêcher d’aller voir ailleurs hm. Alors n’est pas l’impression de faire souffrir quelqu’un avec le pacte que nous venons de signer . Si ça avait été sérieux entre elle et moi je ne t’aurai même jamais embrasser .j’ai l’air d’un con mais je pense devenir fidèle si j’aime vraiment la fille avec qui je sors. Hors là ce n’est pas le cas.  Alors détends toi et prends ça ,t’as l’air de mourir de faim , princesse ~ »

On fait l’échange ,lui me confit le dvd et moi la part de gâteau . Je glisse le petit disque dans la fente prévue à cette usage et met le film en route. Je souris au vu du titre qui s’affiche sur l’écran noir du lecteur et je hoche alors positivement la tête, j’aime ce film autant que 2012 pour leurs effets ultra réalistes.
Calé confortablement contre un gros coussin je continue de grignoter dans un silence mesuré je n’aime pas quand les gens se mettent à vider leur frigo une fois bien installé au cinéma alors j’essaye de ne pas reproduire les mêmes choses ici. Doucement je viens faire rouler une canette de soda jusqu’à MinNam souriant quand il s’en saisit brusquement ,sans doute agacé par mes précédentes tentatives. J’aime la nourriture je suis toujours content quand les gens mangent autant que moi, avec Tian on se faisait souvent des soirées restaurant ,on y rester jusqu’au lever de l’aube, je peux vous assurer qu’une fois dehors on avait du mal à marché ,moi car trop imbibé par le Soju et lui parce que ses maux d'estomac le tordaient de douleur . C’était le bon temps, on ne l’a pas fait depuis presque un an.
Je sens doucement son épaule s’appuyer contre la mienne ,je ne bouge pas pour autant ,n’ayant pas oublié mes dernières résolutions le concernant . Si il veut que je sois tendre et affectueux c’est à lui de faire le premier pas. Je tourne la tête vers lui quand je me sens observer puis ferme les paupières, électrisé par le contacte de ses lèvres contre les miennes. Automatiquement ma main droite part se perdre dans sa crinière blonde ,je ne desserre pas mes lèvres et prolonge même l’échange quand sa langue vient timidement danser contre la mienne .  Le baiser devient aussi bruyant que passionné , même nos respirations font presque autant de bruit que le générique du film. À bout de souffle je me recule le dévisageant un long moment . Sa bouche humide m’attire encore plus mais je me fais violence pour ne pas une nouvelle fois les faire miennes. Ce n’est pas convenable surtout qu’on ira jamais trop loin et puis on avait prévu de regarder un dvd, je n’ai pas envie de changer nos plans .
Je me contente de passer mon pouce long et osseux contre ses lèvres fines ,souriant quand ses rougeurs s’intensifient. J’ai bien fait de ne plus vouloir le toucher il commence à ressentir le manque que cela lui cause .

Je tourne la tête et constate qu’effectivement l’intro est passé depuis longtemps  . Naturellement je me replace bien en passant mon bras autour de ses épaules, serrant l’arrondie de son épaule entre mes doigts. sa tête appuyée sur mon bras je laisse reposer la mienne dessus et pose enfin mon attention sur l’écran de mon mac .
Les actions se succèdent à l’écran, parfois je fais quelques commentaires ,allumant carrément la meuf qui va récupérer un sac à main dans un taxi .Quand on est à deux doigts de mourir les priorités changent, une carte d’identité n’aidera pas à grand-chose si on tente de survivre à une catastrophe . J’aimerai que les scénaristes restent un peu plus crédibles , qu’ils arrêtent de vouloir glisser partout des moment un peu humoristique, ça ne fait que décrédibiliser le film et m’énervais .

« toi tu aurais cramé tout ces livres? Après tout on a toujours protégés nos œuvres pour préserver l’histoire de l’humanité mais … dans ces moments là … »

Là j’avoue ne pas vraiment savoir ,bien sur qu’on a froid mais bon. Je n’interviens plus tout au long du film de peur de l’agacer .ma sœur à du rejoindre sa chambre et je crains qu’elle ne tende trop l’oreille si on commence à se disputer . Je ne sais pas comment elle réagirait si elle apprenait que j’entretiens ce genre de relation avec MinNam. Elle peut déjà pas me saquer si elle sait que je signe des contrats à tout va pour pouvoir fourrer ma langue dans la bouche d’autre mec, c’est clair que je baisserai encore plus dans son estime .
Je me dis souvent qu’avoir un grand frère aurait été bien moins chiant ,pas qu’il m’aurait compris sur l’affaire MinNam mais en général je suis sur que tout se serai passé plus normalement . Les filles sont bien connues pour leur personnalités anxiogène, ma sœur doit faire explosé tout les pronostique, j’ai jamais vu une fille qui fait stresser aussi rapidement . Elle me saoul j’ai beau lui dire que ça lui filera des cheveux blancs avant l’âge elle refuse d’aller consulter ou prendre un traitement ,sous prétexte qu’elle sait gérer parfaitement son anxiété, mon cul ouais .

Je caresse son épaule par-dessus son t-shirt, c’est plus une habitude qu’une envie soudaine de le mettre mal à l’aise. Je l’ai déjà dis j’aime toucher les gens de qui je suis proche pour me garantir d’obtenir toute leur attention je n’aime pas qu’on fasse semblant de m’écouter alors j’ai pris cette habitude .
Il fait bon dans ma chambre cet  fin d’après midi , ça faisait longtemps que je ne m’étais pas aussi bien senti, et ça n’a bien sur rien à voir avec la présence de MinNam ,absolument pas. J’ai l’estomac plein, une bière à disposition et un bon film à regarder .
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Sam 7 Sep - 23:38
Un putain de frisson me prend lorsque son pouce s'écrase doucement sur ma lèvre. C'était vraiment doux, tellement que j'aurais pu croire à de la tendresse. Oui, on pourrait y croire, mais la tendresse, ce n'est pas physique, c'est avant tout psychologique. S'il n'y a aucun sentiment derrière, ce n'est pas la peine. C'est pour cette raison que je suis amer, et que je sais qu'il n'est « doux » que par intérêt. Toute notre amitié est basée sur ça. Et c'est de nôtre faute... Je ne pense pas que l'on pourra un jour réellement devenir ami et c'est bien dommage. On ne peut mêler amitié et amour. C'est impossible. Plus que démoralisé, je me laisse faire, appréciant malgré tout ses caresses. C'est vrai, maintenant, je suis entouré de l'un de ses bras, et j'ai même pu y poser ma tête. Entouré de cette atmosphère douce que je recherche, je me laisse plonger dans le film catastrophe. Comme à chaque fois je suis passionné, et captivé. Même si Dae Ho se montre plus qu'agaçant à commenter chaque moment de l'histoire, j'arrive à juste râler doucement, sans pour autant l'assommer à coup de canette de bière dans la tête. Oh j'aurais pu le faire... Je ne supporte pas entendre un commentateur parler de ce qu'il se passe à l'écran, surtout lorsqu'il s'agit de mon film préféré. Mais... Disons que je suis tellement dans le film que mon agressivité est amoindrie.

Arrivé à une partie avancée du film, je regarde les héros brûler les livres qu'auparavant ils respectaient profondément. Dae Ho me pose alors une question... Aux premiers abords, très stupide, et pourtant... Pensée, j'ai envie de dire. J'hausse les épaules, laissant l'intellectuel parler.

« L'être humain est un animal comme un autre. Nous avons juste la conscience en plus, et la distinction entre le bien et le mal. Mais en cas de survie, on est rabaissé au niveau des autres animaux. Pour sauver notre espèce, on serait prêt à commettre les pires atrocités. »

Le film passe... Lentement, et je dévore l'oeuvre vidéoludique. J'aime les effets spéciaux, l'aspect technique et scientifique, même si certaines scènes sont physiquement impossible... L'histoire que je trouve magnifique, et enfin les personnages. J'aime vraiment tout.
Je suis sorti du film par une caresse sur mon épaule couverte... C'est vraiment agréable, et j'en frissonne de plaisir. Mais je me demande subitement pourquoi il a fait ça. Est-ce qu'il compte se moquer de moi après ?... Après avoir bien réfléchit, je laisse faire, le regardant juste du coin de l'oeil. Bizarrement, il a l'air bien, à l'aise.

Est-ce qu'il pense à elle ?... À sa petite amie ?... Tout à l'heure, il a parlé de devenir sérieux avec la fille qui décrochera son cœur. Quand il m'a dit ça... Inconsciemment, je me suis mis à haïr cette femme qui apparaîtra tôt ou tard. Je ne veux pas le voir amoureux d'une autre personne. C'est déjà assez dur de le voir sortir avec une fille juste pour coucher avec elle... Si en plus je dois le voir transit d'amour... Non, je ne pourrais jamais le supporter.
Le film passe de cette manière, et moi je le suis, en étant toujours un peu perdu entre le film et mes pensées.

Après un long moment qui me paraît vraiment court, le film se finit, et je me sens vraiment très ému, comme à chaque fois.
Lui et moi, on a attendu pendant bien trois minutes avant de nous décoller. Je me suis relevé pour me diriger vers l'une de ses fenêtres, m'étirant félinement tout en marchant. Essayant par la même d'oublier ma gêne, et accessoirement, mes jours rouges.

« Il est vraiment bien ce film... »

Je me tourne pour regarder le garçon, baissant mon tee-shirt qui est remonté lorsque j'étais sur le lit.   Il me dit qu'il reste encore pas mal de choses à manger, et je fais une petite moue avant de m'asseoir à genoux sur le lit, attrapant un gâteau au chocolat. Je raffole du chocolat... Tranquillement, je me régale en le regardant, avant de murmurer entre deux bouchées.

« Tu veux que je parte ? »

La nuit commence à tomber, et je n'ai pas envie qu'il me voit comme un profiteur...
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 8 Sep - 21:36
Le film se finit il ne me captivait pas tant que ça ,je l'ai vu souvent et je n'aime pas toutes les scènes , celles trop surréalistes me gâchent mon plaisir .Comment peut-on se protéger ainsi d'un froid polaire hein? Un simple feu dans une cheminée ne fait pas de miracle .
Il s'écarte de moi alors que je repousse doucement l'ordinateur ramenant à moi les dernières sucreries.
J'adore en manger mais j'ai bien remarqué que ce n'était pas trop le truc de MinNam ,il doit faire attention à sa ligne. Je ne le critiquerai pas, je suis très sensible à l'aspect physique d'une fille ,je les aime extrêmement mince ,la moindre rondeur n'échappe pas à mon œil perçant .
Je lui fais signe de me rejoindre si il en veut et étonnement il n'hésite pas, il sourit même légèrement après s'être rhabillé. Je lui souris en lui tendant des petits chocolats emballés et l'écoute ,le regarde aussi sans répondre pour l'instant .

Dehors il fait déjà presque nuit je ne sais pas si j'ai vraiment envie de le renvoyer chez lui mais je me dis qu'une nuit passée à deux ici peut être risquée . Sur plusieurs points; déjà si ma soeur le surprend dans mon lit ça va poser un souci, ensuite y'a le problème de la chambre, veut-il rester ici ou que je lui en prépare une? Le connaissant il refusera d'être trop gênant et acceptera tout ce que je lui proposerai .
J'ai déjà dormis avec d'autres mecs, comme Ji Hyuk durant cette semaine mais voilà MinNam m'attire et même si je ne veux pas me l'avouer ,son corps me plait aussi . Je ne sais pas si je serai capable de passer à l'acte si il le voulait aussi, mais c'est clair que je risque quand même de réagir ...plus physiquement cette fois .

Je secoue la tête et me presse remarquant bien que je tarde à répondre et que cela l'embarrasse assez. MinNam est bien élevé mais peut être trop coincé ,il a sans arrêt peur de déranger, d'exagérer ou de profiter il est bien trop compliquer pour un garçon .
Je me lève ,faisant craquer les muscles de mes longues jambes et m'affaire à ramasser tout les papiers de bonbons et autres emballages qui trainent sur mon matelas .

"Si tu veux tu peux dormir ici,je te fais préparer un lit ou tu dors dans ma chambre? "

c'est peut être trop tôt? il va me fuir ou carrément décliner l'offre sans aucune once de gêne dans la voix? Si c'est le cas je risque de ne pas m'en remettre ,je serais très vexé et je risque de perdre mon sourire et mon ton calme . Je n'ai jamais réussit encore à maitriser cette colère qui m'habite quand on me dit non ,quand on me refuse quelque chose. Pour ça je dois bien avouer que je suis un gamin pourri gâté mais que voulez vous c'est dur de devenir meilleur ,de ravaler sa fierté d'homme et d'encaisser le non.
J'éteins mon mac et le dépose sur mon bureau plutôt là où il y a de la place et me retourne vers lui, gêné je sers entre mes doigts l'accoudoir de mon fauteuil sur roulette, j'attends un peu fébrile sa réponse .
Un oui me ferait perdre encore plus mes moyens, laisserai mon esprit s'imaginer des choses peu catholique mais je ne suis pas prés à le voir partir ...Alors autant vivre une de ces épreuves maintenant, je veux savoir si je suis capable de contrôler ce genre de pulsion et cette occasion est bien tombée.

Il est réticent ,ses yeux fuit les miens je le trouve encore plus adorable quand il affiche cet air perdu, finalement il finit par me chuchoter un « oui » qui fend mes lèvres d’un grand sourire honnête. Je m’approche de lui et avant de venir déposer ma bouche sur son front je m’écarte, le laissant se mettre debout.

« tu veux un pyjama? Te doucher? »

On est si proche et c’est déjà insoutenable alors je n’ose imaginer la nuit qui m’attends . J’avale difficilement ma salive, le contournant pour attraper un t-shirt et un bermuda propre. Je les lui tends et reste planter droit comme un « i » , je le fixe attendant de voir se qu’il compte faire .
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 10 Sep - 22:52
Si j'avais su que poser ma question le rendrait aussi silencieux... Je lui aurais posé la question durant le film !... Bon, j'exagère, ça m'a pas plus agacé que ça, mais je dois avouer que clouer le bec à Dae Ho, c'est assez surprenant. Et agréable. Après, ce n'était pas l'effet escompté...
Les minutes passent, et je sens parfois son regard sur mon corps. Plus le temps passe, et plus je me sens gêné. À quoi il peut bien penser pour mettre autant de temps sur une simple réponse ?

Peut être que j'ai posé la mauvaise question ? Il se sent obligé de m'inviter ou bien... ? Non pas que je pense qu'il soit le genre à se sentir obligé d'être accueillant avec quelqu'un, ce mec serait plutôt le contraire, mais son mutisme me fait de plus en plus bizarre. Et puis, il me fait de l'effet, n'oublions pas ! Alors que mon esprit s'interroge et se pose milles et une questions à la seconde, je vois mon cadet se lever et commencer à ramasser les papiers. Je suis toujours autant gêné, donc je ne bouge pas. Oh et puis, c'est ses crasses à lui! Moi, mes papiers sont dans ma poche. Je suis quelqu'un de bordélique, mais pas lorsqu'il y a des gens.
Enfin, la voix de Dae Ho s'élève dans le silence de la chambre, et mon cœur se serre.

… Rester ici hein ? Sa question, c'était plus une affirmation qu'autre chose. Je suis peut être naïf, mais j'ai sentit dans sa voix qu'il voulait que je reste. Et puis, il me propose déjà de dormir dans son lit, ou dans une chambre, si ce n'est pas un signe ça... Non, je ne m'imagine rien ! Évidemment, savoir qu'il veuille que je reste, ça me fait plaisir... Tellement que j'en rougis, mais, ça me fait peur aussi. Pourquoi il veut tellement que je reste ? Et puis... Dormir dans son lit, ça serait bizarre, en sachant que lorsqu'il m'embrasse, je me laisse faire tellement j'aime ça... Mon corps est parcouru de frissons rien que lorsque je me rappelle notre « accident » à la salle de bain... C'était... Vraiment très agréable. Mais ce n'est pas bien.

Et s'il voulait aller plus loin ?... Est-ce que je serais capable de dire non ? Je refuse de donner ma première fois s'il ne s'agit pas d'un acte d'amour. Mais en sachant qu'il est celui que j'aime, ça sera dur d'être ferme.
Prendre une chambre d'ami serait la meilleure alternative... Cependant, le faire préparer une chambre spécialement pour moi ?... Non, je déteste déranger, je ne suis pas un sans gêne moi. On m'a apprit les bonnes manières, alors... Tant pis, je vais dormir avec lui pour éviter qu'il ait à faire un lit.

Je l'entend vaguement bouger, mais je n'y fais pas attention. Mon combat intérieur me préoccupe plus. Il faut vraiment que j'arrive à le repousser un minimum. Parce qu'en plus d'y laisser « des plumes » je risque de dévoiler l'amour que j'ai pour lui. Jamais plus je ne pourrais le regarder dans les yeux s'il apprenait pour moi. Qu'est-ce qu'il penserait ?... Que j'essaye de le séduire, ou je ne sais quoi ! Il me traitera juste de pédale comme ce matin, et il ne voudra plus me voir. D'habitude, ce genre de réaction ne me fait ni chaud ni froid, mais dire que venant de lui, ça ne me ferait rien, ça serait mentir.

Alors je croise les doigts en espérant qu'il ne tente rien ce soir. Je me connais, et dans tout les cas, j'aurais une mauvaise réaction. Bref... Il faut que je donne une réponse, ou je vais fondre sous son regard là ! Comme d'habitude lorsqu'il me fixe sans rien dire, je me sens rougir, ce qui me force à détourner le regard. Je ne sais plus ou me mettre... Et si c'était un test et qu'il ne voulait pas vraiment m'inviter ?! Non parce que je suis super content de cette attention en passant.
Jamais je ne me serais imaginé une telle journée...Si j'éloigne de mon esprit nos nombreuses disputes, je dirais que j'ai passé une bonne journée. Dae Ho et moi, je pense qu'on est incapable de ne pas se disputer au moins une fois par jour. C'est dans notre caractère je pense. Peut être qu'un jour ça évoluera...

« Oui... »

Voilà... Je l'ai dis. Attendant une réaction, je me relève déjà de son lit, un peu stressé. Je relève un peu mon visage... Et là... Bordel. Il est... Juste magnifique. C'est vraiment la première fois que je le trouve aussi beau. Comment un sourire peut changer quelqu'un comme ça ?! Je ne l'avais jamais vu sourire de cette manière, et j'aimerais qu'il le fasse plus souvent. Mon cœur bat la chamade, tellement que j'ai peur qu'il l'entende. Je crois que je pourrais mourir heureux là... Sauf que non content de me sourire, il cherche vraiment à me tuer.

Le baiser sur mon front finit de m'achever, et je ne sais pas ce qui me retient de ressembler à une tomate... Peut être ma fierté masculine ?...Hm sans doute.
En attendant, je réponds à son sourire lorsqu'il me donne mon pyjama. Je ne l'ai jamais connu aussi attentionné... ça me fait drôle, et secrètement, j'aimerais bien que ça continue. Je me contenterais de ça, je ne suis pas difficile...

« Merci Dae Ho... »

Je lui souris un peu plus avant de prendre le pyjama contre moi.

« Je vais me laver, je me dépêche. »

Je le regarde encore avant de me détourner et d'aller poser mes affaires sur le rebord du lavabo. Je reviens juste après pour prendre mon portable et envoyer un sms à ma tante pour la prévenir. Je n'ai pas envie que Kiwi n'ait rien à manger... Et puis la connaissant, elle se ferait un sang d'encre... Comme si j'avais toujours 9 ans !

« Hum... Est-ce que je pourrais avoir une serviette ?... »

J'enlève en même temps mes chaussettes. Une fois qu'il m'a donné ma serviette, je le remercie et m'enferme dans la salle de bain . Ça me gêne de me dire qu'il est dans la pièce d'à côté et que moi... Là je suis nu dans l'endroit habituel où lui se lave. Ça me fait même tout drôle.
Oh mon dieu... Putain, c'est pas le moment de penser à ce moment bordel !! Alors que je suis sous la douche, en train de me savonner sous l'eau, mon esprit divague inexorablement vers notre échange de baiser qui a eu lieu contre le lavabo. Je ne peux pas m'empêcher d'y penser lorsque je suis dans cette pièce... C'est affreux, j'ai l'impression d'être un vieux vicieux ! Rouge de honte, je finis assez vite de me laver avec le gel douche de Dae Ho, avant de me sécher le corps, et mes cheveux ruisselants. Une fois qu'ils sont plus ou moins sec, j'enfile le tee-shirt ample qui m'arrive au milieu des cuisses, et le bermuda qui m'arrive presque à la moitié des fesses... Heureusement que mon tee-shirt est long ! C'est à croire que j'ai encore perdu du poids...

C'est vrai qu'avec l'épisode des sources chaudes, je ne mangeais presque plus, bien trop stressé par tout ça... Alors forcément...

«  Pff... »

Agacé par mon corps trop fin, je tente de rouler les bords du bermuda pour qu'il tienne sur mes hanches, avant de déverrouiller la porte pour sortir. Apercevant Dae Ho, je parle naturellement.

« La douche est libre... »

Rah !! Non seulement le bermuda est trop grand au niveau des hanches, mais le tee-shirt l'est trop au niveau des épaules ! Du coup, le haut me glisse sur une épaule toutes les cinq secondes, c'est assez dérangeant. Je le remet sans arrêt en place, mais je m'abstiens de faire un commentaire. C'est moi qui n'est pas assez épais.

« Hum... Tu vas te laver ? »

Je parle de moi même, ce qui est plutôt rare... Et je souris un peu, ce qui est très rare avec moi. Les seules personnes à me voir sourire souvent -même si mon sourire peut être qualifié de minuscule- sont Wol Ryung hyung, et Tian... Mais je ne sais pas, là tout de suite, je me sens en confiance. Ses précédentes actions m'ont mises à l'aise, et m'ont fait oublier que le seul lien qui nous lie est un stupide contrat papier.
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Lun 16 Sep - 19:25
Il est parti se laver et moi je peux enfin respirer . Il y a bien trop de tension entre nous, cette pièce faiblement éclairée et un vrai anxiogène ,je m’empresse d’allumer mon allogène et d’aller tirer les rideaux. Il fait nuit noire maintenant.
Ma sœur est dans le salon, j’entends la télé d’ici ,va bien falloir qu’on redescende si on veut manger ,je devrai d’ailleurs allez lui dire que MinNam reste avec nous ce soir . Ça ne m’enchante pas parce que j’aurai le droit une nouvelle fois à une leçon sur comment me comporter avec mes invités, mais soit ,j’y suis habitué .
Je décide donc de quitter ma chambre sans en avertir le petit blond , le connaissant je pense qu’il va s’éterniser longtemps sous l’eau et qu’il ne se rendra même pas compte de mon absence. C’est comme être avec une fille, vraiment pareil .

Ma sœur regarde encore les informations du soir ,je déteste les JT je ne les regarde jamais. Pourquoi toujours nous dépeindre toute l'horreur du monde hein? ça vend vraiment ? Je trouve que certains propos sont exagérés, les présentateurs font tout pour rendre mal le téléspectateur comme si c'était notre faute si la moitié du monde ne mangeait pas à ça .Je viens secouer un peu l'oreiller contre lequel elle s'est appuyée, elle grogne et se retourne me toisant sans gêne .

"ton ami reste dormir c'est ça? Ne faites pas trop de bruits se soir j'ai un examen demain."

Déjà de un c'est une vraie sorcière à deviner ce que j'allais lui dire et de deux ,que sous entend-elle par "ne faites pas trop de bruits"? je palis, il faut que je me ressaisisse elle me regarde étrangement je pense que c'est moi qui ai mal interprété ses mots. Je ris nerveusement pour toute réponse je secoue la tête lui donnant une petite tape dans l'épaule ,me détournant rapidement .
Voilà, je vais vivre avec ce trac jusqu'à ce que ce ridicule contrat prenne fin... tout me cri d'arrêter ,que ce soit ma conscience ou les événements qui commence déjà à se succéder... il va me falloir encore un plus gros électrochoc pour renoncer à MinNam.
Je gravis de nouveau les marches l'esprit encore un peu assombri par toutes ces histoires, je ne sais pas ce que lui en pense, je ne suis pas certain qu'il s'y retrouve aussi au final.
Nous sommes peut être trop égoïste pour devenir rationnel .

Je pousse la porte est viens m'assoir sur mon lit ,c'est dingue comme son odeur à réussi à imprégné mes affaires, mes draps sentent lui ...c'est idiot, je mettrai tout ça au sale demain.
je relève les yeux quand MinNam ressort, je reste un instant sans voix, je le détail juste, il est si fin dans ces vêtements à croire qu'il fait tout ...pour ne pas que je déchire ce fichu papier .
Je me relève il sourit, je passe à coté de lui non sans loucher sur son épaule nue, elle est encore couverte partiellement de fine goutte, j'y passerai bien ma langue mais pas se soir . je m'enferme dans la salle de bain et me douche ,je ne tarde pas trop à quitter la cabine ,je ne sais pas ce qu'il fait dans ma chambre mais ça m'inquiète un peu . je me sèche rapidement ,observant mon corps nus dans le miroir .
moi non plus je ne suis pas épais, c'est même assez écœurant car ajouté à ça je suis aussi blanc qu'un linge ...je devrais peut être m'inscrire dans une salle de sport?
A qui je peux en parlé hein? Ji Hyuk se moquera de moi ,Tian va me dire que la gonflette ne sert à rien ..et les deux autres sont presque aussi fins que moi, ils ne sauront pas me diriger .
je soupire et enfile un t-shirt bleu délavé sur un short en jogging noir . je ressors, une serviette sur les épaules .
MinNam est assit prés de la fenêtre , il l'a ouverte mais il fait encore assez doux . je viens me placé à coté, l'épaule appuyée contre le mur ,les mains dans les poches .

"Qui y'a -t-il d’intéressant à voir dehors? "

Il sursaute un peu, je penche la tête pour mieux le voir ,mes mèches brunes me dérangent assez, je pense que d'ici peu ,je vais aller me faire redécolorer ,peut être que MinNam aimera ? Quel con, je m'en moque de son avis...D'un mouvement de tête je lui fais comprendre qu'il doit me suivre et on quitte ainsi la chambre, je vais nous faire chauffer de bonne pizza!
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 17 Sep - 23:06
Dormir dans le même lit que Dae Ho... Mine de rien, c'est ce qui m'attend dans quelques heures. Est-ce que je vais réussir à trouver le sommeil ? Est-ce qu'il va me prendre dans ses bras ? Est-ce qu'il... Va m'embrasser ? Plus ?...

Tellement de questions me traversent l'esprit... Je suis vraiment stressé à l'idée de dormir à ses côtés. Rien que le fait d'y penser, j'ai le cœur qui bat à m'en faire mal aux côtes. Je ne pense pas que je suis réellement prêt à sauter ce pas là. On ne va rien faire, je le sais... Enfin...

… Je crois. Mais là n'est pas la question. Ce qui me stresse, c'est juste de dormir à côté de lui. Avec Hee Min ou Ji Hoon ça ne m'a pas dérangé... Mais lui. Lui quoi. C'est le mec que j'aime, le mec qui occupe mes pensées h24. Je ne vais tout simplement pas fermer l'oeil de la nuit. Et puis en plus de ça, c'était la première fois que je passais une journée tout seul, avec lui. Le résultat, c'est qu'on s'est disputé, on s'est « réconcilié », on s'est embrassé... Il a été gentil avec moi, ce qui d'ailleurs nourris des faux espoirs. Même si je rationalise et me dit qu'il est hétéro, qu'il ne fait qu'assouvir une envie nouvelle qu'il ne sait pas gérer... Lorsqu'il me prend dans ses bras, qu'il m'embrasse doucement, ou qu'il me sourit... Je ne peux pas m'empêcher de me dire : « Peut être ».

C'est fou, c'est con. L'amour abruti les gens, je veux bien le croire. Je comprends maintenant pourquoi les acteurs dans les films à l'eau de rose agissent comme des attardés parfois. C'est une caricature qui n'est pas si exagérée que ça. On devient vraiment irrationnel, lorsque l'on tombe amoureux. Déjà, accepter ce que j'accepte de Dae Ho... On m'aurait dit il y a plus d'un mois, que j'allais signer un contrat écrit avec un fils à papa, bourge et légèrement homophobe... Un contrat qui lui donne le droit de me tripoter et m'embrasser sans qu'il n'y ait « engagement » avec en plus une « clause de confidentialité »... J'aurais tout bonnement arrangé le portrait de la personne.

Pourtant, aujourd'hui j'en suis là. Je m'accroche à cet ado d'un an mon cadet, en sachant qu'un jour, il va me jeter sans aucune pitié. Ça lui paraîtra normal de tourner la page, et d'effacer de sa mémoire les baisers qu'on a échangé, le fait qu'il est caressé ma peau d'une manière que personne d'autre avant n'avait fait. Tout ça n'a pas vraiment d'importance pour lui. C'est un peu comme s'il voyait la vie d'une manière simplifiée. Mais je serais bien hypocrite de le critiquer pour ça. C'est moi qui lui cache mes sentiments... Et je me sers de ses pulsions sexuelles pour avoir de l'attention, et de la tendresse. C'est fourbe, je le sais... Mais lorsque l'on est désespéré comme moi, est-ce que l'on a le choix ? Un amour à sens unique ? Ok, mais je veux goûter à la sensation d'avoir les bras de la personne que j'aime autour de moi.

Ma réflexion a sans doute durée tout le temps de sa douche, parce que, sans que je n'entende la porte de la salle de bain s'ouvrir, ou même sans que je ne sente l'odeur du gel douche de Dae Ho s'infiltrer dans mes narines, mon hôte se place à côté de moi, en prenant la parole. Évidemment, ça m'a fait sursauté, même si ce n'est que léger.

«  Le ciel étoilé n'est pas caché par la pollution... C'est beau. »

Et c'est vrai. Je suppose qu'il doit sans doute râler de ne pas être proche du centre ville. Je dois avouer que concernant le métro, ou même le tram, c'est bien pratique... Mais je préférerais largement pouvoir observer un beau ciel étoilé toutes les nuits dégagées. C'est un spectacle qui vaut amplement quelques petits sacrifices. Mais, il ne doit pas comprendre ce que je veux dire. J'ai déjà pu voir à quel point il n'en avait rien à faire de la faune et de la flore, lorsqu'il m'a montré le manteau de sa mère en animal.
Rien que d'y repenser, ça me hérisse le poil... Pauvres bêtes...

Bref, il me fait signe et j'acquiesce tout aussi silencieusement, éteignant la lumière avant de le suivre sagement. Ce qui est bien, c'est qu'il ne m'oblige pas à parler toute les cinq minutes. Parfois, lorsque je suis dans le bon contexte, je peux être bavard... Mais là, je n'ai aucune envie de me taper la discussion. Pourtant je ne suis pas mal poli pour autant. S'il me parle, je vais répondre. Il a fait l'effort de m'inviter à manger, et à dormir. Je ne vais pas cracher dessus, ce n'est pas mon genre. Cependant, repenser à toute ma situation, au fait que j'utilise tout bonnement le contrat pour avoir un peu « d'amour » -et le mot est large- me refroidis. Ce n'est pas du tout moral... J'ai même honte d'avoir cédé à cette tentation. Mettre sous écrit qu'il peut me tripoter à sa guise, m'embrasser.. .C'est tellement... Vulgaire... J'ai limite l'impression de me prostituer... Le terme est fort, mais moi ce que je recherche avant tout, ce n'est pas le plaisir de la chaire. C'est la douceur, l'amour... Ce qui m'a toujours manqué. C'est sans doute en partie par rapport à l'absence de mes parents que j'attends impatiemment de pouvoir être avec une personne qui m'aime autant que je l'aime...

Une fois de plus, bref. Si je continue à penser à ça, je vais être très désagréable avec Dae Ho, ou pire, je risque de me mettre à pleurer ou broyer du noir.
Nous descendons les escaliers, et au passage, je souris doucement à Min Ji, même si mon visage comporte un petit air triste. Parfois je ne sais pas exprimer d'émotion sur mon visage, et d'autres fois, je n'arrive pas à les retenir, au contraire. Et c'est assez dérangeant.
Dae ho pendant ce temps, m'a attiré à la cuisine, parlant en même temps à sa sœur. Enfin parler... Je serais toujours choqué de leur manière de converser à tout les deux. Pourtant, ils sont capable d'être polis... Mais pas entre eux.

Au lieu de poser mes fesses sur un tabouret, je demande à l'asperge s'il veut que je mette la table. Je n'ai jamais dormi chez quelqu'un, mais lorsque j'étais invité chez de la famille à manger, j'ai toujours été éduqué de cette manière là. Aider à mettre la table, débarrasser, faire la vaisselle, ranger... Etc etc. Je ne suis pas la parfaite ménagère dans ma chambre de manière régulière, mais je sais faire le ménage, et je suis très ordonné chez les autres. Pendant que Dae Ho farfouille dans le frigo, j'essaye d'attraper des verres. Le problème...

HA HA. Le problème, c'est que le placard est beaucoup trop haut pour moi. Pour les parents, la sœur, ou même Dae Ho, ça ne doit poser aucun problème. Mais moi... Même en me mettant sur la pointe des pieds, je ne fais que frôler le coin d'un verre, le plus proche de l'extérieur du placard.
Complètement plongé dans ma tentative, je soupire sous l'effort, ayant un peu de mal à respirer en même temps. J'ai beau tiré mes bras au maximum, étendre mes doigts... Aucun effet. J'ai même l'impression que je repousse les verres.
Alors que je ne perdais pas du tout espoir, je vois un bras passer à côté de mes doigts exagérément tendus, pour attraper les deux verres. Mon souffle se coupe un peu dans ma gorge. Je n'ose pas bouger, parce que je sais qu'il est tout proche. Je ressens la chaleur de son corps, il est presque collé à moi... Et puis son souffle se répercute contre ma nuque et mon épaule nue... Ce qui est vraiment troublant. Rougissant comme un idiot, je bafouille sans me retourner, ayant trop honte et ne voulant pas rencontrer son torse non plus.

« Merci... »
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 19 Sep - 21:58
" Salis pas la gazinière je l'ai faite à fond y'a même pas dix minutes.
-la ferme ."

Elle me saoul à toujours me mettre en garde comme si j'étais pas suffisamment mature pour faire à manger proprement .C'est son comportement parfois trop stricte et donneur de leçon qui me pousse à faire des gaffes , salir volontairement ou oublier une course qu'elle m'avait pourtant demander expressément de prendre .
J'ai envie qu'elle comprenne qu'à dix-neuf ans on a pas spécialement envie d'avoir la frangine sur le dos h24 mais visiblement elle n'a pas encore percuté .
J'ouvre la porte du frigidaire et j'en sors des œufs et de la viande à faire griller . On ne mange pas vraiment typiquement coréen ici, on a vécu dans une dizaine de pays différent à travers le monde alors notre régime alimentaire c'est adapter à tout ces séjours. Même si je suis difficile niveau bouffe je me retrouve assez dans les plats canadiens, assez influencés par la nourriture servies au USA.
je beurre une poêle, faisant rouler de petites lamelles de viandes crues , tout ça me met l'eau à la bouche je verse dessus une bonne rasade de soja pour ne pas trop dépayser MinNam et met le tout à feu doux. Je me retourne ne l'entendant plus soupirer, qu'est ce qu'il mijote ?

Je ris un peu ,il n'est pas bien grand et ici tout a été pensé pour des personnes dépassant le mètre soixante dix. nous faisons importer tout nos meubles d'occident ... je m'approche de lui, assez prés pour n'avoir qu'à tendre le bras j'ouvre le placard et lui donne deux verres, je ne prête pas attention aux rougeurs qui voient le jour sur ses jolies pommettes rondes, non je suis plus préoccupé par le crépitement de la viande annonciateur d'une fin de cuisson proche .

"Hm ."

Je me décale le laissant terminer de mettre la table et je me charge de récupérer la viande pour faire revenir ensuite des petites pommes sautés avec des œufs brouillés .
Je fais tomber le tout un peu grossièrement dans un plat et fait le tour du comptoir pour rejoindre MinNam resté debout . Je dépose se qui m'encombre dans le centre et retourne au frigo prendre deux bouteilles de soda pleines. Je souris à MinNam il m'a l'air gêné, je crois que la proximité avec le salon le dérange alors sans dire un mot je m'en vais fermer les deux panneaux, nous isolant dans la cuisine .

"Bonne appétit MinNam-a , mange maintenant ."

Je me sers sans m'occuper de lui ,je le connais il va pas le dire si je lui en ai pas assez donné et moi ça va me gonfler .
Je bois un grand verre frai d'orangina tout en dégustant mon succulent plat ! Je suis tellement doué ~. Je ne pensais ps un jour me retrouver en face d'un MinNam si peu vêtu entrain de diner tranquillement rien que lui et moi. Je ne sais pas où tout ça nous mènera , ni même si demain les choses se passeront de façon aussi clairs, je sais juste que nous allons partager un bout de chemin ensemble et que cette optique ne m'effraie pas ...
MinNam me plait même de caractère ,ce contrat n'est qu'un jeu, j'ai besoin de me divertir, de changer d'air ...

On prend tout notre temps, je lui propose même une glace mais il refuse je crois qu'il a trop manger. Je le laisse remonter dans la chambre et je me contente juste de mettre nos couverts et assiettes dans levier, je ferai la vaisselle demain . Alors que j'allais à mon tour monter me coucher ma soeur m'interpelle une dernière fois je ne l'avais pas senti venir ,depuis combien de temps m'attendait telle dans ce couloir à peine éclairé .

"vas te faire soignée, t'es vraiment une sale folle .

-la ferme merdeux. Demain je m'en vais tôt , ne rentre pas dans ma chambre pour fouiller comme tu l'as fait cette après midi . je t'ai à l’œil sale gosse. "

Je reste interdit comment a-t'elle su? Je la regarde passer devant moi sans rien dire, je suis vraiment ...Mais pour qui se prend-t-elle ? cette angoisse est ravivée .Arrivé dans ma chambre je secoue la tête , MinNam ne doit pas se rendre compte que quelque chose ne va pas sinon on va stresser à deux . elle a tout brisé, cette soirée c'était déroulée sans encombre.. il faut vraiment que je me trouve un appartement moi .
je m'étends sur mon lit après avoir fermer le verrou sur ma porte.

"On ira chez toi un jour ? "

Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Dim 22 Sep - 16:14
Voilà... C'est dans ce genre de moment que je hais vraiment ma taille. Non seulement, j'ai plus que conscience de mes 165 centimètres... Mais si en plus de la taille de Dae Ho et de Min Ji, je dois en plus me sentir inférieur à un placard...
Merde quoi ! J'ai l'impression de retomber en enfance, lorsque je devais escalader pour pouvoir attraper les brownies mit en hauteur. C'est vraiment... Frustrant. Et en plus de ça, il se fout de moi l'autre ! Même si ça me vexe, d'un autre côté, ce n'est pas méchant non plus... S'il avait fait un commentaire, là je l'aurais remis à sa place.

Sauf qu'il n'en fait aucun. Il a plutôt l'air concentré dans sa tâche première qui est de préparer le repas. Bizarrement, j'aurais parié le fait qu'il fasse parti de la catégorie des hommes à ne même pas savoir faire cuire un œuf. Apparemment, je ne suis pas au bout de mes surprises avec lui... Même s'il ressemble à un sale gosse pourri gâté qui ne sait rien faire de ses dix doigts à part glander, faire la fête et emmerder le monde... Il semble plus civilisé que ça. Non seulement, il a été capable d'être gentil et attentionné, mais en plus il sait cuisiner quoi. Oui, parce que pendant que je finissais de mettre la table, monsieur a réalisé un plat plutôt rapide mais copieux.

Ça a vraiment l'air délicieux, quoique bourratif, je ne suis pas sûr de tout finir... Je n'ai jamais mangé de plats de ce genre là. Je pense qu'il ne doit pas être très coréen, mais ça ne me dérange pas. Je ne suis pas difficile niveau nourriture, vraiment. Tant que c'est un minimum bon... Je ne me plains pas.
Toujours silencieux, je relève mon regard vers Dae Ho. Et comme à chaque fois, je ne peux pas m'empêcher de le trouver magnifique. Cette constatation me gêne assez... C'est assez déstabilisant d'aimer quelqu'un en secret qui vous embrasse pourtant. La situation est tellement compliquée... Je me demande si un jour, lorsque le contrat sera fini, je pourrais me sortir de cet enlisement sentimental. Parce que, je sais qu'il ne m'aimera jamais comme moi je l'aime, et à chaque fois que je m'en rappelle, mon cœur me fait mal. Seulement, je suis incapable de m'éloigner de lui de mon propre chef.

Alors que je remarque enfin mon cadet qui ferme les panneaux de séparation, il revient vers moi et s'installe. Je fais de même en essayant de moi avoir la tête dans la lune. Il va finir par se poser des questions sur mon état mental si j'ai toujours l'air à côté de la plaque !
En attendant, il se sert lui même, et je l'imite par la suite. Ouais, il aurait pu me servir quand même ! Je me demande ce que lui trouvent toutes ces filles qui ne sont même pas amoureuses de lui. Il a un sale caractère, non ?
Une fois que je me suis servi, je mange tranquillement. C'est vraiment bon ce qu'il a fait...

«  Hm... Merci et bon appétit Dae Ho. »

Pour quelqu'un d'autre, je l'aurais pris un peu mal. Mais c'est ça façon de s'exprimer. Je dirais même qu'il a été particulièrement gentil dans sa manière de s'exprimer. Le suffixe qu'il a collé à mon prénom m'a même arraché des rougeurs et des battements de cœur plus rapide. Ce type me met vraiment dans tout mes états...
Le tee-shirt qu'il m'a prêté a glissé le long de mon épaule, la laissant à l'air libre. Mais étant donné que j'ai faim... Je m'en contre-fiche. Et puis c'est pas comme s'il ne m'avait jamais vu torse nu. Min Ji ne peut pas nous voir alors ce n'est pas grave. Et puis, ce n'est qu'une épaule.

Le temps passe et je finis par vider mon assiette après m'être re servis une fois. L'atmosphère n'est pas lourde même si on ne parle pas. C'est... Agréable. Je suis détendu au point d'avoir un air souriant sur le visage. C'est assez difficile à voir pour ceux qui ne me connaisse pas cependant.
À la fin du repas, je n'ai pas assez de place pour un dessert, alors je monte dans la chambre. Il avait l'air de vouloir débarrasser... Et puis s'il a besoin d'aide, il peut toujours m'appeler. Il n'a aucun problèmes avec ça de toutes façon. Une fois dans sa chambre, je me trouve face à un problème... Je ne savais pas du tout que je dormirais chez Dae Ho en me levant ce matin. Alors je n'ai pas prévu de brosse à dents. Ce n'est pas très grave pour un jour, mais ça m'embête. D'ailleurs, je n'aurais jamais pensé à un tel déroulement. Bien sûr, on s'est prit la tête tout les deux... Mais on a aussi joué ensemble, il m'a prit dans ses bras, il a été gentil...

Tout ça me perturbe tellement... Allongé sur le lit avec le ventre découvert, je me pose milles et une questions. Il est à la fois tellement gentil que je me reviens à me demander comment est-ce qu'il me voit... Et d'autres fois, il est tellement blessant que j'ai l'impression d'avoir un homophobe en face de moi. Tout ça est incompréhensible. Il est incompréhensible. Et ça m'énerve. J'aimerais que tout soit plus simple. Je savais à la base qu'il n'était pas mauvais au fond. Mais s'il pouvait juste être plus logique dans sa manière d'agir...

Sans que je ne l'entende arriver dans les escaliers, la porte s'ouvre sur lui. Je me redresse un peu pour baisser rapidement mon tee-shirt, alors qu'il met le verrou sur la porte.
… Pourquoi d'ailleurs ?... Sans doute qu'il voudra être tranquille durant ses heures de sommeil. Il ne dit rien à ce propos, se laissant juste tomber sur le sol comme un sac à patate. Je le dévisage quelques secondes avant de me mettre sur le ventre, mon menton posé dans le creux de ma main. Mes coudes sont eux confortablement posé dans un oreiller.

«  Venir chez moi ?... »

Pourquoi il dit « on » ?... Il parle de tout le groupe ?... étrangement, cette optique me déçoit un peu. Mais je devrais le savoir, il n'a aucune raison de vouloir sans arrêt être seul avec moi. Néanmoins, je continue d'espérer un peu. Même s'il ne me voit pas comme moi je le vois, au moins, il a l'air de m'apprécier... En tout cas, plus que la fois où il me tuait du regard, sur mon lieu de travail.

«  Oui. Mais je ne suis pas sûr que ce soit très intéressant chez moi... »

C'est vrai, dans ma chambre, j'ai plus de livre que de jeux vidéos. J'ai des livres sur pleins de sujets, comme les mathématiques, les algorythmes, le système informatique, les animaux... J'ai aussi des romans, en coréen, mais également en chinois et en anglais. Et puis aussi des revues de presse. J'aime lire, et lorsque j'étais jeune, c'était mon seul moyen de faire passer le temps. Je n'ai pas spécialement envie qu'ils voient ma chambre. C'est la chambre d'un « intello » de base je pense. Je n'ai rien d'intéressant.

Un peu démoralisé par mon cruel manque de confiance en moi, je soupire un peu en me redressant de moi même, me mettant à genoux sur le lit. Je remet machinalement mon tee-shirt sur mon épaule, même s'il glisse dans la seconde pour la dénuder de nouveau.

«  Est-ce que t'aurais une brosse à dent que tu n'utilise pas? »

En parlant, je passe machinalement mes doigts dans ma chevelure blonde, le détaillant sans m'en rendre compte. Il a l'air un peu... Stressé ?... Ou mal à l'aise. Je ne comprends pas pourquoi, mais ça me fait de la peine. Je me rallonge, me mettant sur le côté, avant de caresser timidement sa joue de mes doigts. Il n'est pas du genre à ce confier, alors je tente de le rassurer comme ça. Il a beau connaître pas mal de choses, je reste son aîné. Un sourire presque imperceptible se dessine sur mes lèvres, alors que je me faufile jusqu'à lui. En douceur je pose ma bouche sur sa joue dans un petit baiser sonore. Je ne suis pas encore très à l'aise dans ce genres de gestes...
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 24 Sep - 21:25
Oui j’ai envie de venir chez lui ,pour découvrir un peu dans quel univers il a grandit et aussi parce que je sais que là bas on sera tranquille, pas harceler par une sœur hystérique qui pense tout savoir … Je me demande si Tian est déjà entré dans sa chambre, ça m’énerve un peu de les imaginer aussi proche mais je ne peux rien faire contre ça, et puis connaissant mon ami je pense , j’espère , qu’il n’y aura jamais rien entre eux …
Tian aime sa chinoise et MinNam ne me parait pas si allumeur que ça , c’est peut être même pire encore parce que si le sexe n’est pas un facteur, ça veut clairement dire que leur lien est fort…trop fort pour me plaire.
Étendu sur mon lit ,les bras croisés derrière ma tête je fixe le plafond de ma chambre, songeur . J’imagine que sa chambre est encombrée de bouquin, ou même d’animaux ! Pleins de peluches grotesques des affiches , des photos de foret …ça me fait rire de l’imaginer en petit garde forestier ,mais ça me semble proche de ce qu’il est vraiment …

« tu penses qu’ici j’ai des choses intéressantes à te montrer? Non et pourtant on va y dormir , on y a même passé la journée .. »

C’est vrai, quand je vais chez un ami c’est dans l’optique d’être au chaud pour passer du bon temps, je ne suis pas motivé par une console, un lit douillé ou un frigo bien garni .c’est bizarre qu’il me voit aussi matérialiste que ça . Je devrais en être vexé mais après tout c’est l’image que je dois renvoyé, celle d’un fils de riche qui ne sort pas de son milieu ,qui tient à son confort et qui se moque de tout se qu’il ne comprend pas …
Le silence se fait dans la pièce , j’ai trop réfléchis et lui n’ai pas du genre causant . Je tourne la tête vers lui, souriant quand il vient caresser ma joue ,se sent-il obliger de me réconforter? Sur quoi au juste? Je chasse sa main sans douceur mais le laisse se pencher pour embrasser ma pommette. Je grogne , je n’ai jamais été un garçon très tendre, tactile oui mais pas câlin . Je me redresse et quitte ma chambre, je vais lui trouver une brosse à dent . Arrivé dans la salle de bain interdite, celle réservée à mes parents j’ouvre avec appréhension l’un des placards au dessus du lavabo. J’espère ne pas tomber sur des choses secrètes, voir écœurante …mais heureusement ,mon innocence est sauve. J’en sors une trousse de toilette, c’est celle que mes parents remplissent d’accessoire de bain offert dans les hôtel qu’ils visitent . J’en cherche une jolie , elles ne sont jamais bas de gamme , mais je ne vais quand même pas lui en donner une au hasard.
Je retourne le voir ,les bras chargés de petits savon, de parfum en mignonette et de crème de nuit en petits flacons .
Voilà les souvenirs que nous ramène nos parents, en plus du gros chèque qu’ils envoient sur notre compte . Je ne me sens pas triste, j’ai grandi seul mais je pense les aimer.

« tiens, tu pourras te servir de ça si tu mets des crèmes le soir, et si tu veux que tes mains sentent bon »

Je ris, j’oublie parfois qu’il n’est pas si éloigné que moi ,qu’il travaille certes comme serveur ,mais que ses parents ont de bon moyens. Il n’en a presque jamais parlé, il vit avec sa tante mais j’ai réussi à me renseigner, parce que je voulais savoir à qui j’avais à faire et surtout je voulais connaitre son adresse.

Face au miroir je lui donne du dentifrice je souris en le regardant faire discrètement , il se pince souvent la langue entre les lèvres quand il galère. Je lui reprend le tube des mains et tout en râlant sur son incapacité à agir seul je fais couler de la pâte au fluor sur sa brosse à dent .

« qu’est-ce que tu ferai sans moi et mes muscles »

Je ris , le taquinant avec mon coude et fini par me rincer la bouche . Je le laisse là et retourne vers mon lit me glissant dans les draps sans manquer de soupirer d’aise .C’est vraiment l’endroit que je préfère, j’aime ce matelas que je traine depuis l’âge de douze ans, je ne m’en sépare jamais .
Je jette un coup d’œil à la place à mes cotés, je la trouve soudainement pas assez grande et la peur de devoir être coller à MinNam me prend alors. Dormir avec un mec, dormir dans les bras d’un mec je l’ai déjà fait mais jamais après avoir signer un contrat qui me permet d’investir sa bouche de ma langue quand bon me semble .
J’ai un sérieux coup de chaud quand cette constatation me vient , des flash de lui sous moi, de mes mains sur son corps de ses soupires qui viennent chanter à mes oreilles me font tourner la tête je dois me faire violence pour ne pas aller m’enfermer dans la salle de bain avec lui …

Qu’est-ce qui cloche avec moi? Pourquoi je suis autant attiré par un mec que je ne pouvais pas sentir avant? C’est pas un souci d’hormone ,j’ai passé le stade de l’adolescence où tout est remis en question ,besoins et envies compris. Non c’est différent ,il est attirant, plus belle que beau ,ses traits sont harmonieux, sa taille rentre dans mes critères ..tout en fait sauf ce qu’il a entre les jambes.
A cette idée je palis ô non je ne suis pas gay ,j’aimerai vraiment pas le voir nu, ça casserai mes délires je pense ..
MinNam réapparait le visage rafraichi, le sourire au lèvres, je tapote la place à mes cotés, attrapant un manhwa sous mon oreiller que je me mets à feuilleter .

La nuit va être longue.
Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Sam 28 Sep - 17:07
Le regardant partir, je me demande pourquoi il a repoussé ma main de cette façon ? Je veux dire, ce sont des choses que j'ai le droit de faire... Non ? Ou alors il n'aime pas ce genre de caresses. Quoi qu'il en soit, je me sens assez vexé après avoir vu sa main repousser la mienne de cette façon. Je suis susceptible, je le sais, mais je n'y peux rien.
Un profond soupire s'échappe de mes lèvres et je me redresse, fixant d'un œil absent les photographies collées au mur. Je me demande comment il était lorsqu'il était plus jeune... Peut être qu'il n'avait pas un aussi mauvais caractère ? Souvent, les sales gosses ont été des anges pendant leur enfance... Enfin, vu son éducation, je n'y mettrais pas ma main à couper.

Moi, lorsque j'étais enfant, j'avais l'exact même caractère. Peu bavard sauf avec de rares personnes, solitaire, tranchant et direct... Oui... Sauf qu'à la différence d'il y a plusieurs années, je ne regrette pas du tout cette différence qui me caractérise. Je suis comme ça et c'est tout. Les gens qui ne me supporte pas sont nombreux, et j'en ais pris l'habitude.

Alors que j'étais perdu dans mes souvenirs, Dae Ho revient avec plusieurs petits flacons entre les bras, ainsi que ma brosse à dent de ce soir. Je regarde curieusement ce qu'il a prit en le suivant docilement jusqu'à la salle de bain. Je ne lui ai pourtant demandé qu'une brosse à dents..Je n'ai aucune idée de dont il s'agit, mais je suppose que c'est tout de même utile. Lorsqu'il m'explique ce que c'est, je sais que mon visage ne cache pas l'étonnement qui me traverse.
Les crèmes de nuit... C'est pas pour les filles ? J'espère qu'il n'est pas allé piquer des trucs dans la chambre de Min Ji, à force, elle va se rendre compte de la supercherie et... à ce moment là, je pense que l'on passera un très sale quart d'heure. Je l'aime bien cette fille, et je n'aimerais pas qu'elle me déteste...

Je remercie le garçon après qu'il m'ait passé la pâte dentifrice, avant de déboucher le tube. La première fois je n'ai pas appuyé assez fort, et la pâte n'est sortie pas sorti... Je le fais une fois, deux fois, trois fois... Je suis tellement concentré que je ne suis même pas honteux. J'ai toujours peur d'appuyer trop fort et d'en mettre partout alors là, je n'appuie pas assez fort. Je ne suis pas habitué à cette marque, j'ai toujours utilisé la même moi !

… J'allais enfin y arriver, lorsque Dae Ho me prend le tube des mains. Mais zut ! Je ne suis pas un bébé, je peux me débrouiller tout seul ! Néanmoins, je ne râle pas, plutôt amusé de le voir essayer de m'embêter. Bizarrement, au lieu de le trouver débile avec ma suffisance habituel, je le trouve plutôt mignon. Encore un symptôme à cause de l'amour je suppose.

«  Mouais... »

Pendant qu'il se rince la bouche, je me brosse consciencieusement les dents, retirant toute trace du repas copieux de tout à l'heure. Une fois la brosse à dents lavée, je la pose dans le pot, à côté de celle de mon hôte, sans aucune arrière pensée. Après tout, je n'allais pas la mettre ailleurs, ça n'aurait pas été très hygiénique. Rapidement, je me passe de l'eau sur le visage et un peu dans mes cheveux. Ça fait toujours du bien de se rafraîchir avant d'aller se coucher. Après avoir éteint la lumière, je retourne dans la chambre. Dae Ho semble pensif, mais je préfère ne pas m'attarder là dessus. Si moi je suis bizarre, lui est incompréhensible lorsque ça le prend. Souplement, je me hisse sur le matelas et me faufile entre les draps pour poser ma tête sur les oreillers moelleux. Son lit est confortable, même si je préfère largement le mien. C'est une question d'habitude je pense...

Dae Ho prend un bouquin entre ses doigts, un manhua à première vue. Et moi... Eh bien, j'aurais plutôt envie de lire un roman, ou de regarder un documentaire sur les animaux ou sur des découvertes scientifiques. Mais là tout de suite, j'ai un peu sommeil. Et puis je suppose qu'il n'a rien de tout ça dans sa chambre. Après avoir baillé doucement, je me met en boule et murmure en me frottant les yeux.

«  Bonne nuit Dae Ho. »

Il continue à lire alors je me tourne de dos, cherchant une position encore plus confortable. Je sais très bien que sa proximité me stresse un peu, surtout dans un lit... Je ne pense pas qu'il va m'embrasser, étant donné qu'il a repoussé ma main tout à l'heure, et qu'il ne m'a pas embrassé ou touché depuis. Inconsciemment, j'aimerais qu'il me prenne dans ses bras, mais j'ai tendance à savoir faire la différence entre les rêves et la réalité. Je ne suis pas dans un drama dégoulinant d'amour, faudrait que mon cœur le comprenne !
Bougeant encore mes jambes, toujours de dos, je sens mon tee-shirt se relever un peu, dénudant ma nuque et mon épaule. Mais là je m'en fiche.
Fermant les yeux, je tente d'oublier qu'il est côté de moi. Je dors rarement avec des gens alors je ne suis pas habitué à entendre sa respiration. Son parfum a envahit mes narines au moment où j'ai déposé ma tête sur l'oreiller... C'est vraiment agréable, j'adore son odeur corporelle. Elle est douce et réconfortante. Doucement, je sens le sommeil arriver, même si je bouge toutes les cinq minutes pour changer de position.

Lorsque j'ai vu Dae Ho prendre son manhua, j'ai eu l'impression d'être vraiment inintéressant. Ce n'est qu'une interprétation mais... ce besoin incessant d'attirer son attention m'étouffe. Pourquoi je ne suis pas une fille ?... De toute façon, quoi qu'il arrive, ce que je suis ne plais pas. Si j'avais été une fille, je ne lui aurais quand même pas plu, c'est sûr.

Moi qui croyais que j'étais en train de m'endormir... Je ne fais que réfléchir depuis tout à l'heure, et celui que j'aime est encore et toujours la cible de mes réflexions. Stupide coup de foudre !
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Lun 7 Oct - 22:27
Je suis sur qu’il a les pieds froids! Je m’étais fait un monde de cette proximité mais en réalité ne pas être plus collé à lui me frustre. Mon lit est finalement assez grand pour que nos deux corps y soient étendus sans se toucher. J’aurai bien aimé profiter de ça pour me rapprocher mais bon, une prochaine fois peut être.
Ce Manhwa j’ai dû le lire une bonne dizaine de fois il reste sous mon oreiller parce que je manque toujours de courage pour aller le ranger dans la bibliothèque . Survolant quelques dialogues je finis par vite décroché barbés par toutes ces bulles que j’ai déjà lu .
MinNam semble prés à dormir il n’a fait aucune allusion , sa position n’est pas ambigüe …et moi ça me désespère parce que j’ai de plus en plus l’impression d’être un gros pervers…

Si je ferme les yeux je me revois faire des choses à des filles peu farouches, aucune n’a eu l’honneur de coucher dans ce lit ,mais dans les leurs, je leur ai fait voir les étoiles… Est-ce qu’avec MinNam on en viendra jusque là un jour? Hm, non je ne pense pas déjà parce que c’est bien stipulé dans notre contrat et puis surtout parce que le corps d’un homme ça ne fonctionne pas pareil qu’une femme , je ne suis pas certain de ressentir la moindre envie une fois mit devant le fait …le voir nu sous moi risque surtout de me filer une peur bleue…j’ai même pas encore oser regarder un porno gay sur le net, de peur d’être définitivement dégouté ou pire …de ne pas trouver ça si horrible que ça .

Le froissement du drap me tire de mes réflexions, je tourne la tête vers le petit fauteur de trouble qui ne semble pas si attentif à mon bien être que moi du sien. M’approchant de son oreille je me met à souffler contre , souriant en coin quand je le vois remuer. J’ai d’ailleurs juste le temps de me reculer avant que son épaule rencontre mon nez refait . Je fronce les sourcils en le dévisageant, il est tout rouge et me regard d’un air apeuré. Je ne me démonte pas et doucement viens déposer mes lèvres contre les siennes. Rien qu’un baiser en surface qui en dit long sur l’attirance que j’ai envers lui.
Me reculant je le jauge du regard , je l’aime dans cet état là …

« Bonne nuit . »

Pas peu fier de nous l’avoir troublé je tend le bras et éteins ma lampe de chevet ,rabattant le drap sur mon torse. Il fait nuit noir à présent et je ne suis pas sûr que cette situation est meilleure que la précédente. Ne pouvant plus utiliser mes yeux pour le localiser ce sont mes oreilles qui reprennent la main , je capte son souffle régulier et me laisse doucement bercé par ce dernier .
Je n’ai jamais aimé dormir seul , plus jeune c’était même un problème auquel personne ne trouvait de solution, on me laissait souvent pleurer seul dans mon lit jusqu’à ce que la fatigue m’emporte .
Je n’ai pas beaucoup de souvenir de quand j’étais jeune ,jusqu’à dix ans pour être précis tout est assez flou c’est souvent grâce aux récits de ma sœur ou du reste de ma famille que j’arrive à me remémorer des instants de ma vie d’avant .
Est-ce que je le regrette? Non pas vraiment on ne peut pas éprouver de remord face à quelques choses qu’on a oublié et je me dis que comme ça j’ai plus de place pour retenir des instants plus précieux, ceux que je vivrai adulte…comme maintenant , aux côtés d’un garçon pas plus grand qu’un gamin …

Tourné sur le flan ,les paupières lourdes je finis par céder et les ferme définitivement , une main prés de sa tête j’effleure du bout des doigts ses cheveux. Avant de m’endormir profondément .
Durant la nuit je sens une présence venir se coller tout contre moi, et sans réfléchir je la laisse faire, refermant même mon bras dans son dos. Je n’étais pas vraiment contient mais je pense qu’il s’agissait bien de MinNam, après tout il est le seul présent dans ma chambre.


Shin Min Nam
I'M DESPERATE
here since : 13/07/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: définitivement à Daeho
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mar 8 Oct - 21:04
Confortablement installé, j'étais bel et bien en train de m'endormir, lorsque... L'autre c'est mit à me souffler contre l'oreille. J'ai été très surpris, voir même effrayé ! En même temps, il n'y avait plus de bruit, j'étais de dos, et en plus de ça je m'endormais. Après avoir sursauté, je me suis tourné vers lui, honteux d'avoir réagis ainsi. Je ne comprends pas bien à quoi il joue... J'ai toujours du mal avec ça en fait.
Depuis que je le connais, il ne sait pas ce qu'il veut. Un coup il me tue du regard et est super désagréable, et un autre coup, il est gentil et sincère... ? Enfin je ne sais pas, mais lorsqu'il m'a sourit lorsque je lui disais que je restais dormir, il avait l'air réellement heureux... Et son sourire m'a touché. Tout comme la fois où l'on mangeait ensemble, tout à l'heure. Il a même dit « Min Nam'ah » . Je suis peut être naïf, mais je me plais à apprécier ce changement en lui. Oui, j'aime vraiment ce genre d'attention qu'il peut avoir pour moi. Et même si en soit, le contrat n'est pas vraiment une « bonne chose », je m'entête à faire semblant. Ces baisers qu'il m'offre, j'aurais beau dire mais c'est comme une antidote qu'il donne à mon cœur blessé.

Depuis quasiment toujours, j'ai toujours eu ce sentiment de ne pas être spécial pour quelqu'un, de ne pas être indispensable. L'habitude de devenir au choix, la tête de turc ou l'homme invisible a fait que ma confiance en moi s'est amoindri. Généralement, je cache ce manque derrière un épais mur de glace... Mais au contact de tout ce groupe de garçons, j'ai changé. Et Dae Ho m'a changé bien plus encore. Je ne pensais pas que je tomberais amoureux un jour, tellement blasé par le type humain. Je ne pensais pas non plus pouvoir apprécier des personnes autres que mon cousin, ou ma tante.

Mais bref. Tellement occupé à repenser à mon état d'esprit d'avant, je n'ai même pas calculer Dae Ho. Sentir de nouveau sa bouche contre la mienne m'offre une vague de plaisir que je contient difficilement. Rouge comme une tomate, je n'ai pas bougé. Je ne fais que le fixer du regard, et apparemment, il a l'air d'être vraiment fier de lui.
Tss, cet idiot ! Bon, je suis... Content de ce baiser, ça me manquait... Mais je n'ai pas non plus envie de devoir subir ces caprices !
Une fois la lumière éteinte, je me détend de nouveau et me laisse tomber dans les bras de Morphée. Ma nuit... Je pense pouvoir dire que j'ai... Bien dormi.

… Ok... J'ai très bien dormi. Mon sommeil a été serein, paisible et reposant. Je n'ai pas vu mes heures de sommeil passer, plus qu'à l'accoutumée. Et pour cause... À mon réveil, j'étais dans les bras de Dae Ho. Mon visage dans son cou, mes jambes emmêlées aux siennes et surtout... Son bras autour de mes hanches ! Ce détail a mit longtemps pour me monter jusqu'au cerveau.
C'est qu'au réveil, je suis un peu... Mou. Plutôt que de me jeter hors de ses bras, je me suis un peu plus faufilé contre lui, en soupirant d'aise. C'était... Magique. Même lors de son réveil, il ne m'a pas spécialement jeté. Mais rapidement, il s'est quand même levé pour aller se doucher.

Par la suite, on a déjeuné et je suis allé me laver dans sa douche, avec son gel douche. J'aime vraiment son odeur, et grâce à ça, je la porte sur moi. Mais jamais je ne lui ferais savoir. Une fois propre, je l'ai remercié de m'avoir accueilli, et j'ai prétexté mon travail pour partir. Sans comprendre pourquoi, j'ai eu l'impression... Qu'il ne voulait pas que je parte. Pourtant, c'est pas possible non ? Je suis un mec ennuyant, pas bavard pour un sous et désagréable. Pourquoi aurait-il voulu que je reste à ses côtés ?...

J'ai toujours beaucoup de questions qui me passe par la tête, concernant mon entourage, le monde, les gens en général. Je me sens si différent des autres... C'est bien pour ça que je suis très souvent indélicat, voire maladroit. Il me faudrait une vie entière pour apprendre à agir en société, comme un garçon de mon âge...

C'est l'esprit complètement ailleurs que je suis rentré chez moi. Ma tante a voulu que je lui raconte mon séjour... Et au bout de maintes demandes, je l'ai fais. Elle avait l'air heureuse pour moi, mais sûrement parce que je lui ais raconté que les côtés positifs. Je n'ai pas parlé de notre violente dispute, de ses insultes... Même si je ne regrette pas ces jours passés à ses côtés, je n'accepte quand même pas ses espèces de sautes d'humeur incompréhensibles. Moi aussi j'ai mon propre caractère, et je ne supporte pas que l'on me touche contre mon gré, à me tirer comme un sac à patates.

En repensant à ces deux journées, je me dis que peut être... Il ne faut pas trop que je m'habitue à ce contrat. C'est très mauvais pour moi de m'habituer à ses baisers, et ses caresses. Je pense que je devrais peut être éviter de le voir quelques temps. Il a dû se lasser de sa copine du moment... Lorsqu'il aura trouvé sa nouvelle, il va me laisser de côté pour faire toutes ces choses avec elle : Se prendre en photo avec elle pour mettre le fichier image en fond d'écran, coucher avec elle...
Plus j'y pense, et plus ça m'insupporte. Me dire que la bouche que j'ai embrassé ne m'appartient pas vraiment, ça me fait rager.
Et je suis le seul dans ce cas. Il n'en aura sûrement rien à faire de me voir dans les bras d'un autre.

Je devrais essayer d'ailleurs. Il faut que je me trouve un copain. J'y pensais avant, mais là c'est primordial. Être dévoré entre l'envie d'avoir la tendresse de mon premier « chagrin d'amour » ou tenter d'oublier cette déception amoureuse avec une possible autre histoire... Le choix est vite fait.
Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
Aujourd'hui à 8:59
 
être toujours là pour lui, quoi qu'il arrive. ft MinNam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires
-
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» On est là pour t'aider quoiqu'il arrive ~~ Mei / Skyla / Lydia
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» A quoi ça sert de vivre si on en profite pas ? [PV Ethan]
» Renverser le consensus ??????pour faire quoi ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: