Aller en haut Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons de Too Bad et de femmes ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici

Partagez | 
 

 Flash back de 1 an : ft Wang Yin Chao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Sam 21 Déc - 21:54
Décembre 2012

Aujourd'hui, j'ai reçu mon diplôme d'ingénieur et d'informaticien. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était un jeu d'enfant mais... J'ai trouvé ce cursus relativement simple. Après tout, les maths et la physique, c'est juste une histoire de combinaisons de formules. Rien de bien compliqué. Mais bref. Maintenant que je suis diplômé, je ne sais pas trop quoi faire. Parce que si j'ai des facilités dans toutes les matières, je n'aime pas ce que j'ai appris. J'aimerais travailler auprès des animaux mais... Est-ce que cette ville pourrait réellement me fournir un métier qui me plaira ? Je pourrais très bien partir et trouver chaussure à mon pied dans une autre ville, voire un autre pays mais... Je ne sais pas si je pourrais quitter ma tante Min Hee et mon cousin. Ils me sont très précieux, déjà que je ne suis pas sociable, si en plus je me retrouve dans un endroit où je ne connais personne... Je deviendrais encore plus solitaire que je ne le suis déjà.

Et puis, ma tante m'a récemment acheté un chien pour noël. C'est une espèce de chien naine, il ressemble vraiment à un petit ange, il est adorable ! Je l'ai appelé Kiwi, je trouvais ce nom approprié, ne me demandez pas pourquoi... D'ailleurs, après mon travail, je le promène dans le jardin de ma tante. Il est assez vaste pour que ça lui fasse un vaste terrain de jeu. Je ne le laisse pas sortir longtemps, en partie à cause des températures assez fraîche. Nous sommes en décembre tout de même, et la neige a déjà recouvert Anyang. Je refuse d'amener mon chien en période de fête chez le vétérinaire, et puis il est très jeune !

Bref, après avoir reçu mon diplôme j'ai décidé de me détendre un peu au parc. Après ça, je rentrerais sans doute, histoire de voir ma tante et Kiwi. Tout à l'heure j'ai appelé mon cousin pour l'avertir de l'obtention de mon diplôme. Lui aussi étant un surdoué, il n'a pas été surpris, mais il m'a quand même félicité. Cet homme, je le considère comme un grand frère, je l'adore...
Il est 14h, c'est peut être pour ça qu'il n'y a quasiment personne dans ce parc. Les gens préfèrent passer leur temps ailleurs. Mais moi, je me sens bien ici. Je ne suis pas bien couvert mais peu importe, je tombe rarement malade. C'est étonnant vu ma corpulence faible, mais je ne m'en plains pas. Je préfère ça, plutôt que d'être fragile comme une fille ! Ainsi, je ne porte qu'un gros pull blanc en laine, un slim blanc, des dr martens blanches montantes, et une épaisse écharpe qui englobe la moitié de mon visage.
Également, je ne pouvais pas porter  mon manteau car Kiwi a fait pipi dessus. Mais ce n'est pas si grave. Mes mitaines en laine blanches protègent suffisamment mes mains du froid, ça ira jusqu'à ce que je rentre.

Ah, si je suis essentiellement habillé de blanc, c'est parce que ma tante a insisté pour que je porte une tenue dessinée et conçue par l'une de ses amies. Elle a dit que ça lui ferait une bonne publicité enfin... C'est elle qui le dit. Moi je m'en fiche, si ça peut lui faire plaisir, pourquoi pas ?
Alors que j'allais me lever de mon banc, un chien accourt à mes pieds avant de poser ses pattes sur mes cuisses. Il aboie fortement, mais ce n'est pas agressif. Oui, je sens ce genre de choses. Et puis c'est simple, le chien a sa queue qui remue, et il ne grogne pas. Tranquillement, je caresse le crâne de l'animal, souriant automatiquement.

« Ouaf ouaf !

-Oui je sais... Tu es beau, oui... »

Ce chien me fait rire, il est trop mignon ! Mais... Il n'est pas venu tout seul. J'aperçois un collier qui porte son nom. Il a donc un maître ou une maîtresse ? Je me lève donc en prenant le chien contre moi pour chercher un possible propriétaire. Ça ne manque pas. Rapidement, j'aperçois un jeune homme qui semble chercher quelque chose. Je m'approche de lui, jusqu'à être tout proche. Faisant fi de ma difficulté à m'adresser à un inconnu, je prends sur moi.

« Excusez moi, c'est votre chien ? »

J'ai dû sortir le bas de mon visage de mon écharpe pour avoir plus de facilité à parler. Brr... Il fait vraiment pas chaud !
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 22 Déc - 16:29
En cette journée sans nuages, Yin Chao avait prévu de s’octroyer un petit plaisir devant la télévision, mangeant de la crème glacée en attendant Noël. Mais le destin en avait voulu autrement. Jade, le petit loup de Poméranie couinait à tout va, signalant son mécontentement aujourd’hui. Ses croquettes étaient toujours intactes dans la sphère métallique qui lui servait de gamelle et l’eau était étalée partout sauf dans son conteneur. Qui aurait cru qu’un chien de taille moyenne aurait pu causer tant de soucis ? Pas le chinois en tout cas. Ce dernier grommela avant d’aller prendre une douche à la hâte, frigorifié par les quelques perles d’eau qui roulaient sur son corps frêle, mais non dénué de muscle. C’était quand même bien mieux lorsqu’il faisait chaud, se disait-il. Au moins, en sortant de la douche il ne se sentait pas si mal dans ses vêtements, comme mordus par le froid malgré la qualité de ces derniers, car, oui, Yin Chao ne portait pas n’importe quoi, cela dit il voulait s’y sentir bien et ne pas avoir la surprise de découvrir qu’ils ne sont d’aucune utilité si ce n’est caché son corps.

Oui, oui, deux petites secondes encore, je savais que je devais te sortir, mais aujourd’hui tu ne me laisses pas vraiment le temps de faire quoi que ce soit. Nous irons au supermarché, hm ? Tu ne m’en voudras pas, n’est-ce pas ? Je t’achèterais des croquettes d’une autre marque !

Un sourire naquit sur ses lèvres. Son chien était sage comme une image et n’avait fait aucun grabuge dans les locaux du supermarché, de quoi le rendre fier. Il n’avait nul besoin de l’attacher, ça lui aurait crevé le coeur de devoir en venir là et Jade l’avait bien compris. Ils se mirent tous deux en route après un brin de toilette, quelques touches de gel dans les cheveux, sans trop en faire au risque d’abîmer sa coiffure comme ses cheveux. L’host se rendit au parc. Personne n’avait demandé de nouvelles de lui aujourd’hui. Même pas Dae Ho qui l’embêtait souvent pour quelques conseils en chinois et mettait en évidence d’énormes préjugés auxquels le petit brun se plaisait à répondre férocement avec amusement.

La laisse défaite, Jade pouvait courir en toute liberté sous la surveillance avisée de l’host qui se perdit quelques fois dans ses pensées. Sa vue se fit trouble et il en vint à confondre son chien avec un autre pelage blanc, de quoi le perturber et l’inquiéter. Jade n’était pas une chienne comme les autres, à vrai dire, elle était la seule qui le supportait sans broncher, lui qui n’avait pas eu de chance jusqu’ici avec les animaux s’était trouvé le compagnon idéal et c’était peu dire. Ce petit bout sur quatre pattes avait de quoi le rendre heureux et s’il lui arrivait malheur, soyez-en sur, il ne s’en remettrait pas de si tôt. Il se souvient de la fois où elle était revenue de la salle de bain avec une patte blessée à cause d’une lame de rasoir appartenant à un de ses amis venu dormir la veille. Il avait fichu dehors le malotru qui n’avait pas fait attention et s’était inquiété pour au final, une blessure légère. Mais cette peur lui avait fait comprendre à quel point il tenait à son animal de compagnie.

Cherchant le chien, tétanisé, ne faisant que tourner pour essayer de la trouver du regard, il se mit à crier son nom comme un père affolé par la disparition soudaine de son enfant. Une petite voix et des aboiements lui parvinrent et en se retournant, il eut la surprise de voir un jeune homme blond avec un tout petit chien et le collier de sa chienne dans une main afin de la maintenir en place.

Oui ! C’est mon chien, c’est ma Jade ! Merci beaucoup !

Une chose tellement surprenante que le jeune brun en resta sans mot après avoir remercié l’autre garçon. Il déglutit et regarda sa chienne qu’il rattacha à contrecœur, le temps de parler à ce bel inconnu.

J’ai eu peur... je suppose que Jade vous a embêté un peu ? Rien de grave ? Elle n’a pas fait peur à votre chien au moins ? Elle n’est pas téméraire ni même mauvaise en général... c’est les autres qui s’amusent à la pourchasser

Et la mordre ainsi que lui grogner dessus pour tenter en vain de prendre le dessus. Cette petite chienne avait du succès, surement l’une des rares femelles du coin, à cause d’elle il y avait du grabuge, mais ça ne venait jamais de ses intentions à elle. Une chose que les autres devraient apprendre d’ailleurs : maîtriser les ardeurs de leurs sacs à puces ! Celui-là, en tous les cas, petit comme il était, il ne risquait pas de lui faire trop de mal ni même de lui faire peur. Un sourire naquit sur les lèvres du petit brun qui s’inclina poliment.

Il est vraiment tout petit, elle ne lui a rien fait au moins ? Moi c’est Yin Chao, enchanté !

Ce garçon ressemblait à un ange. C’était la première idée qu’il avait en le détaillant ainsi, des yeux fins et une petite bouche, une mâchoire à peine prononcée, un nez en trompette et des joues à croquer qui n’étaient pas épaisses et pourtant donnait une forme harmonieuse au tout. Sans compter sur cet accoutrement étrange, tout de blanc vêtu, comme s’il n’était pas d’ici, mais plutôt d’un autre monde dépassant l’entendement. Une chose était certaine, il était bien réel. De ce fait, Yin Chao pouvait bien se dire qu’il croyait le voir briller, il n’en était rien, il n’en restait pas moins un homme comme lui. Sa petite chienne resta sage, reniflant les vêtements de l’inconnu gentiment venu la lui ramener. Le futur journaliste avait bons nombre de questions aux bords des lèvres, mais il se fit violence pour les garder en tête un petit moment encore, ne sachant quelle serait la réaction du blond face à une pipelette comme lui. Il devait s’armer de courage pour ne pas lui faire peur se vêtir de son plus beau manteau de charisme pour parer la timidité flagrante de ce dernier.

On pourrait se tutoyer, tu m’as ramené mon chien et je crois que nous avons le même âge à peu près ? hm ? Jade est très craintive normalement, tu dois avoir le filon avec les animaux ! Elle ne t’aurait pas mordu, mais elle se serait enfui à la moindre approche de ta part... étrange quand même

Plus il se posait de question, et plus il divaguait vers des idées saugrenues qui le tentaient bien. Mais autre chose le mis sur la voie encore, cette petite voix timide sortie de derrière une grosse écharpe, ce nez qu’il avait enfuit à peine avoir prononcé ses mots, c’était un point positif selon l’host qui craquait toujours devant d’adorables personnes souvent contraires à lui.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 22 Déc - 19:35
Kiwi:
 

Je n'ai aucun doute quant à la véracité des propos du garçon. C'est bien son chien, et il avait vraiment l'air paniqué. D'un côté je le comprends. Je n'ai pas Kiwi depuis longtemps, pourtant j'y suis déjà beaucoup attaché. Je le considère comme un petit bébé à protéger, un peu comme le ferait un parent avec son enfant. Alors, si Kiwi s'était sauvé comme la petite Jade et bien... J'aurais aussi perdu les pédales, oh oui. J'aurais littéralement pété un câble, jusqu'à ce que je le retrouve. Je suis donc content d'avoir pu aider un chien à retrouver son maître. Je pense que le lien qui lie l'animal au propriétaire est vraiment puissant. Il ne faut pas sous estimer cette force sentimentale, l'être humain est très souvent affectif. C'est d'ailleurs une erreur de dire qu'il n'y a que les femmes qui ont cet instinct de protection et d'amour. Les hommes aussi l'ont, dans la majeure partie. Bref, comme toujours, je m'égare dans des pensées diverses et variées, même lorsque je suis en public. C'est embêtant, j'ai trop l'habitude d'être seul. Tenir une conversation ? Je suis nul en la matière, je brille plutôt en ce qui concerne les monosyllabes. Oui, je suis loin d'être bavard, sauf lorsqu'il est question d'animaux.

Alors que le garçon rattache sa chienne pour éviter de nouveau de la perdre, il m'adresse la parole. Je ne comprends pas très bien, normalement, il aurait dû continuer son chemin sans faire attention à moi. C'est vrai que parfois on m'adresse la parole dans la rue, mais... Lorsque les gens se rende compte que j'ai une attitude glaciale, ils s'éloignent bien vite.

«Soyez plus prudent. À son âge, les chiens sont très curieux et pas forcément prudents. »

Je ne cherche pas forcément à être méchant. En fait, je veux juste lui faire comprendre qu'il faut vraiment être attentif. Pour le bien être de sa chienne. Je ne sais pas mettre la forme dans mes phrases pour être plus « doux » mais ce n'est pas important. Le principal, c'est qu'il comprenne et fasse tout pour que cet incident ne se reproduise plus. À ma petite phrase, sans m'en rendre compte, j'ai exposé la connaissance que j'ai vis à vis des animaux. Oui, à vue d'oeil, en regardant certains détails je sais dire quel âge a l'animal. Mais encore une fois je m'égare...

« Sinon... Votre chienne ne m'a pas du tout embêté. Elle est très mignonne, elle voulait juste des caresses. »

En parlant je regarde la Jade en question qui est vraiment mignonne. Tu m'étonnes qu'elle se fasse pourchasser. En plus de ça, c'est une belle race un loup de Poméranie à ce que je vois. Il faudrait qu'il soit d'autant plus prudent.

« Kiwi n'a pas eu le temps d'avoir peur, c'était la fin de sa promenade. C'est un bébé encore donc il se fatigue vite. »

En parlant, j'ai un peu mieux positionné mon chien entre mes bras pour éviter qu'il n'ait trop froid. Il couine un peu parfois, curieux comme tout en observant l'inconnu... Inconnu, plus tellement maintenant qu'il vient de se présenter. Il est plutôt polis, et cette caractéristique combinée à son nom me donne un indice certain sur son identité. Il est chinois. Ça s'entend même, avec un petit effort, on peut entendre un léger accent. Maintenant, je serais incapable de dire de quelle région il vient.

« Mon nom est Min Nam et le sien, c'est Kiwi, il n'a que 3 semaines... »

En parlant de lui je le tend un peu à Yin Chao pour que Kiwi puisse mieux le voir. C'est à cet instant précis qu'il se mit à couiner un peu plus fort avant de vouloir lécher le visage du garçon. Je ne l'ai pas laissé faire, le reprenant plutôt dans mes bras pour qu'il se mette à lécher mon visage à moi. Pendant ce temps là, l'autre garçon continue de parler. À croire qu'il veut faire ami-ami... ça ne me dérange pas plus que ça, il se rendra compte tout seul qu'il ne veut pas traîner avec quelqu'un comme moi.
Bref, plus je l'écoute, et plus je pense que je suis tombé sur une pipelette. Ce garçon ne s'arrête jamais de parler ! Ja-mais. M'enfin, ce n'est pas grave en soit. Je réfléchis un peu, il n'a pas l'air dangereux, donc je peux rester un peu avec lui. Et puis, je sais me défendre.

« Je ne sais pas si vou... Si tu as le même âge. J'ai 19 ans... Et depuis que je suis petit, j'ai grandis au contact des animaux. C'est peut être pour ça qu'elle n'a pas eu peur. La plupart du temps, les humains imposent leur présence, ce qui est oppressant pour les animaux. »

Je me sens... Bizarre, je ne suis décidément pas habitué à parler autant en si peu de temps. Après avoir longuement parlé, j'ai de nouveau caché mon visage dans mon écharpe. Heureusement que le vent ne souffle pas ! Timidement, j'observe Yin Chao avant de lui demander en chinois.

« Tu n'es pas coréen n'est-ce pas ? Ton nom a l'air étranger. »

Je suis intrigué, je n'ai pas l'occasion de parler chinois, déjà que je parle peu ma langue maternelle... Mes professeurs me disaient que je le parlais quasiment couramment mais... Je ne suis jamais allé en Chine, comment savoir ?
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Lun 23 Déc - 17:29
Les remontrances de l’inconnu n’étaient pas menaçantes et à en juger par l’allure du jeune homme, il ne lui en faisait pas vraiment. Une chance pour Yin Chao qu’il possédait l’esprit d’analyse, car ce dernier n’était aucunement patient et parfois un peu trop susceptible. Oh, bien sûr il ne le montrait pas, pour sauver les apparences et ne pas donner l’avantage à l’adversaire en face de lui. Mais le considérait-il comme tel ? Il se contenta d’hocher la tête en vérifiant que sa chienne n’était pas blessée, courir dans tous les sens était sa spécialité lorsque c’était le cas. Par chance, il ne lui était rien arrivé. En se relevant, le chinois demanda au petit blond si elle l’avait importuné et ce ne fut pas le cas non plus, un amour qui réclamait de l’affection à quiconque voulait bien d’elle. Une chose qui aurait pu rendre Yin Chao jaloux tant il aimait sa boule de poils.

Bon, alors tout va bien. Kiwi est mignon aussi

Et à cette appellation, le petit chien voulut lécher le visage de l’host qui sourit. Il était encore jeune, tout comme sa chienne, mais surement plus encore. Jade n’est âgée que de quelques mois, cinq au grand maximum, il n’aurait pas pu le dire exactement arrivé sur le tas à Anyang pour travailler, il n’avait juste pas pu résister à Jade lorsque leur chemin se sont croisés à l’animalerie, elle a été recueillie après un abandon d’après ses dires et impossible de mettre la main sur le coupable.

Oh, et bien j’ai un an de plus que toi, tout juste un an ! Jade doit avoir quatre mois 4mois ou un peu moins, je ne sais pas... elle a été abandonnée...

Le petit brun se masse la nuque et octroie quelques caresses à l’animal à ses pieds, qui ne semble pas comprendre ce dont il parle, cela dit, à lui ça l’avait beaucoup affecté, son histoire ressemblait à celle de son chien selon lui. Coupé dans son élan, Yin Chao fut surpris d’entendre parler sa langue natale qui lui manquait beaucoup et répondit avec joie dans cette même langue.

Je suis chinois, tu as vu juste, je viens de Dalian. Tu es chinois aussi ? D’où est-ce que tu viens ?

Pour reconnaitre ses semblables, Yin Chao avait beaucoup de mal, à vrai dire il ne cherchait pas spécialement au milieu des Coréens qui était étranger ou non, excepté quand c’était flagrant. Son accent l’avait trahi visiblement, pourtant il était la depuis quelques années, de quoi l’habituer.

Jade se fit entendre, elle tirait sur sa laisse pour qu’on lui laisse la liberté, ce que fit son maître en prolongeant le fil qui retenait la chienne pour qu’elle puisse courir, mais rester dans son champ de vision, une habitude lorsque la chienne était un peu trop turbulente et que d’autres chiens bien plus menaçants que kiwi s’aventuraient dans le périmètre établi par le chinois.

ça se voyait que tu avais l’habitude des animaux, c’est une bonne chose. J’aimerais bien avoir cette fibre-là.

Le regard rêveur, Yin Chao se demandait si ses études en journalismes en valaient la peine, il appréciait tant les animaux, parfois plus que la compagnie des hommes, mais il n’osa se l’avouer à lui-même, se contentant simplement de sourire à l’inconnu qui ne l’était plus dorénavant. Il avait fortement envie de le croquer, mais ils venaient tout juste de se rencontrer et une approche trop brusque avec ce genre de caractère timide ne ferait que l’effrayer.

Tu voudrais bien m’accompagner après, pour prendre des croquettes à Jade ? Je ne sais jamais lesquelles sont susceptibles de lui convenir au mieux. Et puis comme ça on pourrait faire connaissance, si ça te dit bien sur

Autant dire que bavard ou non, le petit brun l’était pour deux et qu’il ne remarquera pas être celui qui parle le plus. Il gardera cependant bien en tête qu’il faut engager la conversation et relancer avec le jeune homme afin de ne pas perdre trop de temps et laisser le silence s’éparpiller entre eux. Ce serait dommage qu’ils s’emprisonnent chacun dans leur monde et d’une seconde à l’autre se quittent sans plus un mot, sans justification et sans même avoir la chance de pouvoir s’adresser la parole à nouveau, même pas un indice. Cette pensée le fit réagir, car il n’avait aucune envie de perdre Min Nam en si bon chemin. D’autant plus que cette vision qu’il s’en fait lui plait énormément. Il ne compte certainement pas lui sauter dessus, mais qui sait, en être assez proche lui plairait bien.

Le chinois avait l’habitude de collectionner les gens, mais il n’avait pas l’intention de catégoriser son nouvel ami, comme si ce dernier était destiné à réellement toucher le petit brun, comme si Yin Chao avait senti un potentiel autre. Il pouvait s’agir tout simplement d’une affinité que le chinois n’arrivait pas encore à maîtriser, appelée « amitié ».

Dis moi Min Nam, on pourrait aller s’asseoir sur un banc et laisser Kiwi dans l’herbe, juste à nos pieds pour qu’il se dégourdisse les pattes, hm ?

Une chose était certaine, ce petit chien aussi le faisait craquer au point qu’il veuille le voir en action. Il n’avait jamais vu de bébé chien, excepté dans les animaleries, mais chaque fois ça lui crevait le coeur de ne pas pouvoir tous les adopter et il a finit par y aller de moins en moins. Pour amadouer un peu plus son interlocuteur, le chinois sourit, penchant la tête sur le côté.

Je sais que j’en demande beaucoup alors qu’on se connait bien peu, mais tu m’as ramené ma chienne, tu parles chinois et tu as l’air plutôt gentil, alors si tu acceptes tout ça, je t’offrirais un chocolat chaud pour avoir usé un peu de ton temps, hm ?

Cette sincérité dans ses mots n’était pas sortie par hasard. Il s’en étonnait lui-même, se demandant si son sourire était lui aussi vrai. Il ne devait pas en être autrement de toute façon, car avec ses mensonges, s’ils n’en avaient pas l’air, il aurait été découvert depuis fort longtemps. Se serait-il arrêté ? Il n’en avait pas la moindre idée. Pour l’instant, ce qui le préoccuper c’était les mots qui lui manquaient pour exprimer son ressenti, et expliquer ses réactions étranges.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Sam 4 Jan - 3:31
Pendant que ma toute nouvelle connaissance était perdu dans ses pensées, j'ai bien pris le temps de l'observer. Pas très intensément non plus. Je suis un peu curieux,ce garçon ne me lâche pas, on dirait presque que... Je l'intéresse ? Ça ne m'étais pas arrivé depuis un bail ça. J'ai plus l'habitude de me battre avec des gens qui me cherchent, que plutôt échanger des politesses.
En plus de ça ce garçon est plutôt mignon, et il a l'air gentil. Tout mon contraire. J'ai un air froid et glacial que l'on me reproche souvent, comme si j'étais un petit animal grognon. Je n'aime pas cette description mais... La vérité ne fait pas toujours plaisir hm ?
Bref, ce garçon est plus grand que moi, ce qui n'est pas une surprise... Et il a un sourire que je trouve apaisant. Je devrais sans doute me méfier, ce n'est pas parce qu'il a un chien et qu'il m'a donné son nom qu'il est forcément sans danger mais... Je ne sais pas, je lui donne un peu de ma confiance. Au moins plus qu'à n'importe quel autre inconnu.

C'est sur cette bonne résolution que je me remet à écouter cette pipelette. Il ne sait apparemment pas que sa chienne a... 3 mois et demi au maximum. Ce sont des choses qui se voient facilement. Grâce à la taille, mais aussi à sa dentition et sa façon d'aboyer. Chaque animal à sa caractéristique propre.

« Jade a 3 mois et demi au maximum. Regardes... Là et là... Tu ne le verras pas comme ça chez un adulte. »

En parlant j'ai montré la propre dentition de mon chiot pour lui indiquer quoi regarder. Je sais que je suis plutôt bien renseigné sur les animaux en général, mais je préfère ne pas m'en vanter. Je ne suis pas un professionnel non plus, même si j'y aspire.
Un petit coup de vent m'a fait rentrer les épaules, ce qui a soulevé un peu de neige. Jade étant sûrement joueuse, ce petit moment semble la captiver.
Oui, je sais que Kiwi aimerait sûrement redescendre lui aussi mais... Il doit déjà être fatigué et je n'ai pas envie qu'il se blesse.

«  Je suis coréen mais j'ai étudié le mandarin pendant 3 ans. Je ne suis jamais allé en Chine mais... Peut être que j'irais un jour à Chengdu pour y voir des Pandas Géant. Et je viens d'un village pas trop loin d'ici... »

Je ne sais pas s'il est déçu ou non, j'ai arrêté de le détailler du regard. Non maintenant je suis plutôt intéressé par la chaleur que mon corps s'évertue à garder. Le visage caché par mon épaisse écharpe et par le col roulé de mon pull, j'essaye de ne pas respirer l'air glacial. L'hiver est une magnifique saison, mais parfois difficile à supporter...
Un peu dans mon monde, je fais à moitié attention à ce qu'il me dit. Un rien attire mon attention, je suis pas mal rêveur, à me perdre dans mes pensées. Par exemple, la neige... Elle est vraiment étonnante. Épaisse et si légère... Enfin, ça dépend des températures bien sûr.

… Bref, je me suis encore perdu dans mes pensées.

«  Hein ?... Ah-euh... M-merci. »

Je n'ai écouté qu'une partie de ce qu'il vient de me dire mais... Je pense avoir saisi l'essentiel. Un peu gêné par ma bêtise devant quelqu'un que je ne connais pas, je le regarde tout de même dans les yeux. Pas envie de ressembler à un animal effrayé.

«  Je pense que tout le monde pourrait être proche des animaux... Si déjà l'être humain respectait et écoutait, ça serait plus simple. Tu pourrais l'être. Pour être proche d'eux, il faut savoir les aimer. »

Ce garçon, Yin Chao, il ne s'en rend pas compte parce qu'il ne me connaît pas mais... Je parle beaucoup. C'est la première fois que je parle autant à une personne qui n'est pas mon cousin ou ma tante. Normalement je m'exprime par monosyllabes ou petits bouts de phrases. Je ne suis généralement pas doué en communication avec l'espèce humaine. Pour faire court, je suis nul en relation sociale. Alors... Je vous jure que c'est assez bizarre pour moi d'échanger avec un garçon sans que ça ne se finisse en bagarre. Oui... Il ne faut pas se fier à ma petite taille ou à mon gabarit de crevette. Je suis très bagarreur lorsque l'on me cherche, et je m'emporte facilement. De plus, je gagne la plupart de mes bagarres.

Enfin... Je sais pourquoi j'arrive à m'exprimer sans trop bafouiller. On parle d'animaux et... C'est bien le seul sujet où je sais quoi répondre sans envoyer bouler.
Encore une fois perdu dans mes pensées, je me fais surprendre par le joli sourire de Yin Chao. Il est plutôt beau, ça embellit considérablement son visage. Moi je ne lui souris pas, je le fais très rarement, même avec mes proches... Et donc, au lieu de sourire, je détourne un peu le visage, rougissant. Oui bon. Je n'ai pas trop l'habitude que l'on me sourit comme ça. C'est étrange... Perturbé, je regarde le maître de Jade et surtout, je l'écoute un peu choqué.

Alors... Après avoir vu à quel point je suis incapable de rentre une conversation vivante, il a encore envie de faire ma connaissance ? Je suis ennuyeux, je le sais et je l'assume. Qu'est-ce qui cloche avec lui... Pas que sa compagnie m'ennuie, mais je ne sais pas trop comment réagir. Bizarrement, je n'ai pas envie de le traiter comme les autres. Il est gentil avec moi, et je ne me sens pas « agressé » par sa présence. Oui, mon cousin me l'a parfois dit, j'agis comme un animal sauvage. Le plus souvent, je me fie à ce que je ressens vis à vis de la personne. Je sais que je ne peux pas me fier à 100% à mon instinct mais... Pour l'instant, je ne me suis jamais trompé.

«  Je... Je veux bien. Si tu la nourrit bien, elle aura un beau pelage et une bonne énergie. Hum... Il y a un supermarché pas trop loin. »

Un peu intimidé par sa demande un peu brusque de faire connaissance, je me concentre sur un détail de son manteau. Rien d'exceptionnel mais au moins, je n'ai pas à le regarder dans les yeux pour lui montrer clairement que je suis embarrassé.
Encore une fois, Yin Chao me surprend.

« D'accord. Mais pas trop longtemps, j'ai peur qu'il se fasse mal. »

En parlant j'ai un peu grimacé, réellement inquiet pour Kiwi. Sans attendre, je me suis mis en quête d'un petit banc. Une fois trouvé, je me suis agenouillé doucement avant de déposer mon bébé dans la neige. Directement, je ne pus m'empêcher de sourire, attendri par sa réaction. Kiwi s'est mit à couiner avant de s'amuser à enfoncer ses pattes dans la texture froide et blanche. Sans le quitter du regard, je m'assois à côté, avant de lever ma tête en direction du garçon.

« … Tu ne m'en demande pas beaucoup, enfin... Je crois. Je n'ai pas l'habitude d'être en contact soutenu avec des gens. Mais ça ne me dérange pas... »

Face à son offre, je hausse un sourcil, peu convaincu.

«  Tu n'as pas besoin de m'offrir un chocolat chaud, je ne suis pas un enfant ! Mais... J'accepte, il fait pas très chaud... »

Je n'aurais peut être pas dû parler comme ça mais... J'ai un peu eu l'impression qu'il parlait à un petit enfant, ou un petit animal que l'on apprivoise. Je mords et je griffe peut être, mais... Je ne suis pas si étrange... Si ?

« Eumh... Ne te sens pas obligé de vouloir faire ami-ami parce que je t'ai ramené Jade, ce n'est pas la peine. »

Tout en parlant, je laisse Kiwi aller jusqu'au pied de Yin Chao pour tenter une escalade, avant de s'approcher de Jade en couinant comme le bébé qu'il est.

« Je ne suis pas gentil mais... Je trouve que toi tu l'es. »

C'est vrai en plus. Je ne sais pas faire de compliments, et encore moins lorsque je ne le pense pas. Et pour prouver que je suis vraiment sincère, je continue à lâcher des mots.

«  Par contre, il ne faudrait pas trop tarder à aller acheter des croquettes, Kiwi est assez fragile. »

avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 5 Jan - 0:46
Le regard impassible du petit blond ne le découragea pas pour autant. Yin Chao était bien plus persévérant que ça, souriant et observant son interlocuteur pour mieux comprendre ce qu’il disait. Visiblement, il fallait regarder au niveau des dents des canidés pour pouvoir donner un âge approximatif. Jade était bel et bien assez jeune à en juger par les indications données. Le silence repris ses droits, mais pour peu de temps, car le chinois était intrigué par cette nouvelle information. Légèrement déçu de ne pas avoir à faire à un des siens, il sourit tout de même. Ce n’était pas donné de rencontrer des Coréens qui parlaient sa langue. Excepté Dae Ho qu’il connaissait pour cette raison même. Une relation étrange d’ailleurs puisqu’elle était entre l’amitié vache et l’énervement frustrant. À bien y réfléchir, l’host se mordit la lèvre, n’ayant aucune envie de se remémorer une de leurs nombreuses chamailleries. Il voulait croire à cette relation amicale et docile qu’il pourrait entretenir avec Min Nam, pour cette raison et quelques autres.

Oh, et bien tu parles très bien pour le peu que j’ai pu entendre, si jamais tu veux t’exercer, n’hésite pas. Et puis qui sait, on pourra peut-être aller en Chine un jour, ensemble ?

Ne serait-ce que pour instaurer ce lien qu’il voulait avoir avec lui, Yin Chao se projeta loin, très loin dans l’avenir, dévoilant des intentions innocentes. Etaient-elles réellement si naïves ? Avec lui, il y avait toujours une certaine méfiance que les gens n’avaient pas forcément à cause de son air assez enjoué. Cela dit, c’était bien l’une des premières fois qu’il se sentait bien et qu’il n’avait aucune envie d’avoir autre chose que du positif avec quelqu’un. Un exploit dont le petit blond pouvait se vanter, si seulement il était au courant. Yin Chao se montrait docile avec si peu de personnes... préférant se couvrir d’un manteau bien chaud fait de faux-semblants, de mensonges et de sourires qui n’ont rien à envier.

Le compliment qu’il fit rendit légèrement mal à l’aise le jeune homme. L’host se mordit la lèvre, le trouvant à croquer et se dit que peut-être il devrait y aller plus doucement avec les compliments. Il se contenta alors de l’inviter à acheter des croquettes pour sa chienne, quelque chose de tout à fait banal pour une personne qui aurait dû l’être, mais à ses yeux il n’avait rien de banal. De sa façon de parler, son physique, sa façon de s’habiller, il aimait tout, tout était différent de ce qu’il avait vu jusqu’à présent. Le brun pencha la tête sur le côté en écoutant l’autre parler, se demandant s’il donnait suffisamment d’amour à son chien ? Il était évident que oui, étant donné qu’il n’avait qu’elle réellement qui pouvait le comprendre et avec qui il se montrait si tendre et soupe au lait.

Min Nam accepta l’invitation, pour le bien-être de la petite chienne, ce qui fit sourire Yin Chao qui avait trouvé au moins un point commun entre lui et le coréen. Il savait à présent à qui s’adresser si Jade avait un quelconque problème, assez minime cela dit, pour qu’il puisse le concerter. Le chinois proposa ensuite de dégourdir les pattes de Kiwi. Ils trouvèrent un banc et le petit chien s’amusa assez rapidement à marquer la neige blanche de ses petits pas, une scène attendrissante qui ne manqua pas de faire rire l’étranger. Il accueillit la petite boule de poil docilement, lui offrant quelques gratouilles que la chienne vent ensuite réclamer jalouse. Jade fut surprise par le jappement de la petite bête qu’elle renifla avant de s’allonger à côté de son maître.

Il est adorable, tu as raison, ça suffit pour aujourd’hui. Je pense qu’il ne regrettera pas cette balade !

Aussi courte avait-elle été, l’escapade du petit chien avait été riche en émotions, aussi bien pour ce brave animal qui remuer sa queue, témoignant ainsi de satisfaction, que pour les deux êtres humains qui s’étaient régalés de le voir et de l’entendre. Le chinois proposa à son nouvel ami un petit remontant que ce dernier eut du mal à accepter. Avait-il vexé Min Nam ? Yin Chao se demanda comment est-ce qu’il avait bien pu se débrouiller. Il venait tout juste de dire ne pas être habitué, peut-être qu’il se méfiait toujours de lui, ce qui était normal en soit.

C’était une proposition tout ce qu’il y a de plus normal, j’ai dit un chocolat comme j’aurais pu dire un café, mais... je n’aime pas ça... peu importe, je t’offrirais ce que tu veux, c’est la moindre des choses, même si tu trouves que c’est peu

Après tout, Jade était la prunelle de ses yeux, il n’imagine pas la perdre ou se la faire voler, sentant très mal rien qu’à cette idée. Le blond le coupant dans son élan, signalant qu’il n’avait aucunement besoin d’aller jusque-là s’il s’en sentait obligé. Il lui fit un compliment étrange qui le fit sourire. Pour une fois, l’host était très mal à l’aise, n’ayant pas l’habitude des gens qui parlent si peu. Ils devaient à présent partir en quête de nourriture pour chien. Le brun se leva et tenta une réponse appropriée, espérant que les formes seraient bien moins mal interprétées qu’auparavant. Apparemment il avait tendance à un peu trop sur jouer même quant il était sincère, c’est peu dire qu’il n’était pas accoutumé à l’être.

Non... ce n’est pas seulement pour ces raisons. Honnêtement, je te trouve gentil, tu n’es peut-être pas un grand bavard comme moi, mais c’est agréable. Et puis ça me pousse à vouloir en connaître davantage. J’ai vraiment envie d’être ton ami

Des paroles qu’il regretta. Ce dont il avait le plus peur était l’échec et la moquerie, deux choses qui pouvaient surgir à ce moment précis, seul moment de faiblesse selon lui, dont il avait fait preuve. Généralement caché de tout cela et beaucoup moins franc sur ses ressentis, on ne pouvait pas dire qu’il ne faisait pas d’efforts. Min Nam lui avait vraiment tapé dans l’oeil à ce point et même si ce n’était pas un coup de coeur à proprement parler, dans le sens le plus affectif et amoureux qu’il soit, il en restait assez fusionnel et amical, comme jamais il n’avait pu le sentir. Il ne savait lui-même pas ce que c’était réellement que ce sentiment.

Oh... et merci... mais je ne suis pas quelqu’un de gentil... vraiment

Les dernières paroles du jeune homme étaient destinées à tous les défauts qu’il cachait, dont il était conscient, mais que par pur égoïsme il n’avait pas envie d’abandonner, bien trop précieux à sa survie dans ce vaste monde hostile. Le chemin fut plus court qu’il n’y paraissait. Jade était autorisé à entrer si elle savait se tenir et sage comme elle était, Yin Chao savait qu’il n’y aurait pas de problème. Il n’attendit pas de réponse de la part de Min Nam, espérant justement qu’il ne ferait pas de commentaire sur cette franchise qu’il employait généralement autrement que pour dire ce qui lui passait vraiment par la tête.

Je prends généralement celles-là par rapport à l’âge approximatif de Jade et à ce dont elle a besoin, j’ai lu sur internet, mais je ne suis pas sure que ce soit les plus saines... du coup, j’alterne avec des croquettes plus légères et moins difficiles à mâcher, ou bien je les fais ramollir avant...

Exposer sa science avait toujours été un point fort que le petit brun aimait employer pour faire falloir sa propre personne, mais il se sentait, pour la première fois, ridicule de justifier ses choix. Le blond lui avait, depuis le départ, signalé son intérêt pour les animaux, qui était un peu plus élevé que le sien. Le sujet n’était pas intéressant en lui-même, mais il lui permettait de se rapprocher de la seule façon qu’il connaissait, de Min Nam. Il ne savait pas quoi dire d’autre non plus en raison de ses précédents aveux, encore légèrement mal à l’aise même s’il n’en avait pas l’air.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 5 Jan - 13:22
Comme d'habitude j'ai réagis un peu trop excessivement pour un simple chocolat chaud. Je sais que je n'aurais pas dû m'emporter mais je n'ai pas l'habitude de converser comme ça, sans m'énerver. Je suis remplis de défauts, et généralement, les gens s'en rendent très rapidement compte. Je suis colérique, bagarreur, agressif... Qu'il cherche à devenir mon ami me surprend. Il ne me connaît pas, même si je lui ais ramené Jade, j'aurais très bien pu être une mauvaise personne ! Un serial killer ou je ne sais pas... Bon, je ne suis pas très crédible, mais on ne sait jamais !
Je pense que Yin Chao est quelqu'un de bien. Son sourire a vraiment quelque chose d'apaisant et même si je ne souris pas, je suis content de parler avec lui. C'est vrai, ce n'est pas désagréable, c'est surtout pour lui que ça doit être dur... Je ne parle vraiment pas beaucoup.

En sortant du parc, je n'ai pas lâché Kiwi. Il s'est assez fatigué pour la journée, alors je préfère le porter comme d'habitude. C'est un bébé curieux en plus, il risquerait de partir pour découvrir tout ce qui peut l'intriguer... Et dieu seul sait le nombre de choses incalculables qui peut l'intriguer. Bref, je suis Yin Chao jusque dans le magasin où il semble aller régulièrement pour acheter ses croquettes. Je dois avouer que j'ai un peu la tête dans les nuages, tout ce qu'il m'a dit me titille clairement.

Alors comme ça il me trouve gentil... Et il veut vraiment devenir mon ami... Quelle tête il ferait si je lui disait que je n'en ais aucun ? Je ne suis vraiment pas vivable pour ceux qui n'en ont pas l'habitude. Enfin, il faut que j'arrête de rêver, il me regarde là !

« Hum, c'est bien d'alterner, mais il vaut mieux acheter des croquettes de cette marque là... C'est légèrement plus cher, mais eux au moins respectent les conditions alimentaires indiqué par les vétérinaires. C'est bon pour la croissance de Jade. Elle sont vraiment pleines de vitamines... Par contre, je te conseillerais d'alterner avec de la pâtée. Pas trop riche et trop grasse mais... »

Je m'arrête dans mes explications, recherchant activement la marque d'une main, tandis que d'une autre, je garde Kiwi blottit contre moi comme un vrai bébé.

« Hmm... »

Vraiment concentré, je ne fais plus attention à rien jusqu'à attraper le fameux paquet. C'est aussi une marque conseillée par les vétérinaires.

«  Tiens. Il faut alterner entre croquettes et pâtée, c'est bon pour l'estomac de l'animal, et puis c'est un apport différent de nourriture. Moi je donne des croquettes le matin à Kiwi, et le soir c'est la pâtée. »

Je me rends compte que je me suis un peu emporté, alors je détourne le regard, assez gêné. Je ne suis pas habitué à être comme cela... Surtout avec quelqu'un que je viens de rencontrer. À croire que je suis sociable... Ha ha, non il ne faut pas exagérer non plus.
Rougissant, je m'accroupis pour prendre les croquettes et la pâtée que j'ai conseillé à Yin Chao pour lui donner, et en prendre pour Kiwi, mais celle destinée à son âge.
Après ça, nous sommes sortis du magasin, j'ai l'impression qu'il fait moins froid...

« Eumh... Au fait, tu es la première personne que je rencontre qui désire devenir mon ami... Ça me fait plaisir. Tu verras que j'ai vraiment un sale caractère, mais je t'aurais prévenu. »

En parlant, j'ai marché inconsciemment jusqu'à un petit café aux airs tranquilles. Je me sens d'autant plus étrange que... Je parle de moi même. Ce ne sont pas des longues phrases, mais quand même... Je suis limite fier de moi.

« Je t'assure, je te trouve gentil, sinon je n'aurais jamais accepté de te suivre, je suis très méfiant. »

Oui je dis ça de but en blanc mais... C'est vrai. S'il avait eu l'air louche je me serais contenté de lui laisser son chien avant de prendre mes jambes à mon cou. Je me suis déjà fais agressé et plus d'une fois, alors je n'irais pas moi même dans la gueule du loup.
Sans m'en rendre compte, un micro sourire s'est formé sur mon visage. Je sais que je rêve un peu trop mais... Ce qu'il m'a dit tout à l'heure est resté ancré dans mon cerveau. Alors en s'installant à une table, je commence moi même à parler.

« Si un jour on va vraiment en Chine ensemble, j'aimerais voir des pandas. Tu en as déjà vu ? »

Je suis vraiment passionné par les animaux. Limite, je redeviens un gosse lorsque j'en parle. Kiwi posé sur mes genoux, je caresse pensivement son ventre. Parler avec Yin Chao n'est pas désagréable. Il ne me juge pas comme les autres, alors je ne me sens pas agressé. Et puis il ne bave pas comme un gros pervers. Pour l'instant, je n'ai aucune raison de me mettre sur mes gardes.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Lun 6 Jan - 16:34
Le chemin fut exécuté en silence, tandis que Yin Chao se demandait beaucoup de choses, notamment pour quelles raisons il avait été attiré immédiatement par Min Nam. Il se contenta de changer de sujet et avait apparemment vu juste en parlant des animaux. Ce qui le fit sourire, en raison de toutes les informations qu’il recevait pour la santé de sa petite chienne. Au moins, ça lui serait utile, cette conversation avec un double but, du fait qu’il se rapprochait, comme il le souhaitait du jeune blond, mais aussi parce que ça lui serait fort utile. Son sourire ne cessa de s’agrandir que lorsque le coréen lui tendit des croquettes et du pâté adapté à l’âge de Jade. Min Nam n’avait pas l’air de beaucoup aimer parler, il l’avait appris dans le parc à ses dépens, pourtant, tout dépendait du sujet il ne s’arrêtait plus, de quoi ravir Yin Chao.

Quand le silence revint, Yin Chao observa d’un peu plus près son interlocuteur qui semblait mal à l’aise. Il s’était saisi des paquets et rit légèrement, assez impressionné par ce comportement très sauvage, qui ne ressemblait à aucun autre. Aucun doute que ce petit chat était unique, de quoi régaler un peu plus les yeux du chinois qui refusait totalement d’admettre son addiction, comme un coup de foudre sans vraiment l’être.

Merci beaucoup, j’appliquerais tes conseils ! Je pense que Jade sera tout aussi ravi. ça a le mérite d’être clair au moins

Ils sortirent de la supérette après avoir payé de quoi manger à leurs compagnons pour se retrouver au chaud, dans un café non loin de l’endroit où ils étaient. L’intérieur était agréable, doux, assez pour détendre l’atmosphère et que le blond veuille bien se confier. Visiblement, voulant le dissuader d’être son ami. Une tentative qui poussait davantage le petit brun à poursuivre dans cette voie.

Je ne suis pas en reste non plus, on ne dirait peut-être pas comme ça, mais... comme je te l’ai dit, je ne suis pas aussi gentil que tu as l’air de le croire alors... on s’est peut-être bien trouvés !

Il n’y avait aucune arrière-pensée dans ce que venait de dire le chinois, juste une réalité des faits. Aux premiers abords, ils n’étaient ni l’un, ni l’autre des êtres compliqués, acceptant poliment les offres de l’autre. Mais intérieurement, concernant l’host, c’était toute autre chose et Min Nam certifiait qu’il était de cette trempe lui aussi. De quoi pimenter un peu plus le « jeu » qui n’en était pas un, mais Yin Chao ne savait pas comment appeler cela. Il était difficile pour lui, de concevoir qu’il voulait réellement être ami, et pourtant c’était ce qu’il se passait. Il affirma de nouveau que le chinois était gentil, une chose qui le surprit, il devait être têtu. Mais si l’on voyait les choses de la même façon que lui, Yin Chao n’avait rien d’un pervers dégoûtant, il savait se maîtriser et n’avait aucune envie d’agresser les gens injustement... oui, c’était plutôt convaincant.

Alors, je suis content de ne pas avoir été mis dans la mauvaise liste ! Tu en rencontres souvent pour être aussi méfiant que tu le dis ?

Son côté journaliste reprenait sans doute le dessus, ça n’était en rien gênant, une question que tout le monde aurait pu poser, peut-être un peu plus tard dans la mesure où il se rencontraient à peine, mais peu importe, Yin Chao avait ce côté culotté que le petit blond allait devoir assimiler.

Leurs boissons furent apportées et le brun se mordit la lèvre en regardant son ami qui essayait de sourire, visiblement, quelque chose d’assez difficile, ce qui était amusant pour l’host. Il se tut, faisant mine de rien pour ne pas le gêner, malgré sa folle envie de le faire, non pas par sadisme, mais par amusement. Le brun se plaisait à rendre les gens « mignons », plus qu’ils ne l’étaient et cette position de force faisait son bonheur. Il n’en était rien pour l’instant.

Le sujet d’un potentiel voyage avait marqué l’esprit de Min Nam, assez pour qu’il veuille bien se croire en voyage pour aller voir des Pandas géants. Une chose qui attendrit Yin Chao, le faisant littéralement fondre. Cet amour inconditionnel des animaux l’impressionnait. Mais il pouvait parfaitement le comprendre.

Tu sais... j’en ai déjà vu, dans un parc zoologique à Dalian... mais je n’ai pas aimé le spectacle. Ils étaient tous la en train de les regarder, des millions de gens... pour des petits ours tachetés enfermés dans un enclos, bien qu’assez grand... ça n’est pas l’endroit rêvé. Alors si on va en Chine pour voir des Pandas, ce sera dans des réserves, je ne veux plus jamais voir ces horreurs... peut-être que je retournerais en Chine pour devenir un grand reporter et dénoncer cette exploitation...

C’était un peu risquer d’entamer ce sujet très sensible, mais il se disait que ce sujet de conversation était comme un autre et qu’employer son temps utilement à débattre pour un oui ou pour un non ne pouvait qu’amener à une élévation d’esprit plus satisfaisante encore. Pourtant, il savait que ça ne serait pas un débat, qui voudrait perpétuer cette tradition affligeante d’autorisé les zoo à garder en captivité des spécimens rares alors qu’ils n’ont ni le matériel adéquat en cas de problème, ni même les compétences requises... des procédures qui exaspérait Yin Chao au plus haut point.

J’espère que ça ne te fera pas changer d’opinion sur la Chine, comme dans tous les pays il y a du bon comme du mauvais et je viens d’étaler... un mauvais côté que l’on peut trouver partout. Je veux bien me proposer comme guide des quelques endroits que je connais et qui te feront rêver, si jamais nous y allons. Il est encore très tôt pour se prononcer, mais quand on se connaîtra mieux et que l’on se fera vraiment confiance, je n’aurais pas oublié !

Cette générosité et cette magie dans ses yeux étaient si rares qu’il se sentait tout chose de prononcer ces mots. Il se dit, l’espace d’un court instant que peut-être, il devenait fou ? Mais ne laissa rien transparaître. Le petit brun regarda sa tasse et en but une première gorgée, délicieuse au passage. Observant sa chienne qui semblait réclamer un peu. Il coupa un des petits biscuits disposés sur la coupelle pour le tremper dans le café et donner cet unique morceau à l’animal.

C’est le seul que tu auras, je t’en ai déjà donné deux ce matin !

Une petite remarque qu’il fit plus pour lui et sa chienne que pour quémander l’attention de son nouvel ami. D’ailleurs, il reporta son attention sur ce dernier et sourit, observant les autres personnes du café qui avaient tout de même tourné la tête à leur passage. Comme quoi, soit, le petit blond avait un véritable pouvoir de séduction... soit, leurs petits chiens attiraient l’attention. Ou la dernière possibilité étant qu’avec des chiens « pour filles », ils passaient pour deux personnes... atypiques, dirons-nous. Yin Chao assumait parfaitement, mais était-ce le cas de son ami ? La possibilité qu’il ne soit pas de ce bord ne lui était pas venue à l’esprit, comme s’il savait repérer les gens « comme lui ». Osera-t-il poser la question ?
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 12 Jan - 19:36
Yin Chao a vraiment l'air de vouloir être ami avec moi. Je ne me trouve pas spécialement sociable, alors je suis toujours un peu choqué. Comment réagir lorsque depuis mon enfance, « les autres » me rejetaient pour ma différence ? Je suis un peu comme un animal malade. Dans le monde animal, un être malade est rejeté par sa mère et est destiné à être seul. C'est flagrant chez les espèces qui vivent en meute. Les canidés, les félins... Et les humains surtout. Je n'ai pas été rejeté par ma mère mais... Pour qu'elle me rejette, il faudrait qu'elle soit présente, or ce n'est pas le cas. Non, j'ai au moins la chance d'avoir ma tante et mon cousin. Mais pour le reste...
Mon caractère est tel qu'il est et ça ne plaît pas. Même mon apparence agace. Les garçons ont vraiment un problème avec mon homosexualité. Ils pensent que les gays sautent sur tout ce qui bougent et qu'ils sont donc en danger dès lors qu'un homosexuel s'approche d'eux.

Mais bref. Tout ça pour dire que j'ai en face de moi la première personne à ne pas me rejeter. Lorsqu'il me demande si je rencontre souvent des détraqués, j'ai envie de rire. Mais je ne ris pas beaucoup, et encore moins face à quelqu'un .

« J'en rencontre souvent oui. J'en ais remis pas mal à leur place mais ça m'est déjà arrivé de rentrer un peu amoché. La plupart des pervers que j'ai croisé étaient dans le parc. »

Le soir, après être sorti du boulot je passe par le parc, ça me permet de couper et d'arriver plus rapidement chez ma tante. Et... L'heure étant tardive, je croise régulièrement des gens pas net. Parfois, je dirais une fois sur deux, un ou deux hommes viennent m'aborder pour me demander une cigarette, ou si je ne suis pas seule. Oui, « seule ». Ceux de la nuit ont encore plus de mal à me différencier avec une fille. Lorsque je parle, ma voix légèrement grave les met sur la voie mais si je les ignore, ils continuent de croire que je suis une fille. Enfin, souvent, que je sois une fille ou un garçon ne semble pas poser de problèmes à ces... Obsédés.
J'ai pris l'habitude de ce genre de rencontre, alors j'évite le plus possible ces groupes, et sinon... Je me défend de mes poings. Jusqu'à maintenant, je m'en suis toujours sorti plus ou moins indemne. Ma tante veut que j'apprenne à conduire, mais l'entretien d'une voiture est beaucoup trop élevé, je préfère me cantonner aux transports en commun.

Perdu dans mes pensées, je fus un peu surpris lorsque Yin Chao me parla des pandas. Bien sûr, je suis au courant des traitements de certains établissements. Je suivais régulièrement les articles d'un Pambassadeur français. Quelqu'un de passionné par les pandas qui décrivait certains défaut de la Chine qui, bien qu'elle tente d'empêcher à la race de s'éteindre, ne fait pas tout le nécessaire pour rendre la vie moins dure pour les pandas.

« Je sais. Le panda est une espèce qui sera bientôt en voie de disparition et... Même si plusieurs moyen ont vu le jour pour aider à relancer l'espèce, ça ne semble pas fonctionner. Il y a plusieurs problèmes, et je pense que la présence humaine trop présente en est un. Les réserves, c'est une bonne chose, pas les zoo. Un animal sauvage à besoin de le rester... Donc, s'il est enfermé, ça ne peut pas fonctionner... »

Je soupire un peu, moi même énervé par cette réalité. Le panda n'est pas un animal domestique. Pour lui ce n'est pas confortable de se faire enfermer. Si l'espèce est voué à disparaître...C'est leur destin, mais il ne faut pas retarder l'échéance en s'impliquant trop. Je n'aime vraiment pas ça.
Lorsque je me rend compte que j'ai trop parlé, je m'excuse avant de baisser mon regard sur Kiwi. Il me lape les doigts avant de se remettre en boule.

« Oui, tout les pays ont des défauts, et des cadavres sous le tapis. Chacun a des points positifs et des points négatifs... Mais ce n'est pas pour ça que je ne voudrais plus aller en Chine. »

Intéressé, je relève mon regard sur Yin Chao. Il voudrait être mon guide ?... Amusant. Faudra qu'il me supporte d'ici là.

« Le seul endroit qui me fait rêver, c'est la réserve de Pandas qui se trouve à Chonqing. Il y a beaucoup à visiter, alors je te laisserais faire pour le reste. »

Je n'ai pas le sentiment qu'il ment, son sourire semble sincère... Je ne ressens rien de méchant, alors de nouveau, j'écoute mon instinct. Et... Je me perds de nouveau dans mes pensées. Je repense au boulot que je viens de trouver dans un salon de thé, à Beomgye. C'est plutôt calme là bas, mais je pense que je risque encore de me faire virer... À mon précédent boulot, un client à fait une allusion à mon physique, en me traitant carrément de femme soumise à son bon vouloir ! Il s'est mangé mon poing et pas que... J'ai été viré sur le champ mais en même temps... J'ai bien assez subit de brimades dans mon enfance pour ne pas en subir en plus maintenant.

Le silence s'est fait entre nous et ça me surprend. Je ne pensais pas que Yin Chao était capable de faire d'aussi longues pauses... Relevant mon regard pour sonder la salle, j'aperçois un visage bien connu de ma personne... C'est mon second et dernier petit ami en date... On a cassé il y a... Une ou deux semaine ? Il n'arrivait pas à supporter mon caractère, et je n'arrivais pas à m'ouvrir à lui. Pour dire, ça faisait des mois qu'on sortait ensemble, et je ne lui ais jamais permit de me voir nu, ou... D'aller plus loin avec lui. Je ne me sentais pas prêt. Mon premier petit ami m'avait dit que j'étais « frigide », il a peut être raison...
Alors que j'ai détourné le regard dans le bête espoir que Hong Min ne me voit pas, j'entends une chaise raclée, suivit de... :

«  Min Nam ? »

Blasé, je relève mon regard vers mon ex petit ami. Il n'est pas méchant, juste que pour lui, c'était une nécessité de passer à la vitesse supérieure, contrairement à moi. On s'est donc arrêté là.

« Hong Min...

-Tu as l'air ravi de me voir dis donc~ Je ne pensais pas te revoir si vite...

-Hm.

-Toujours aussi bavard... Et... Oh ! Bonjour, tu es son nouveau petit ami ?

-Hong Min ! »


Agacé, je me suis redressé en le fusillant du regard. Je me serais levé si je n'avais pas Kiwi sur les genoux. Hong Min est quelqu'un de gentil quoique pas mal pervers. Et il est très jaloux. Je n'étais pas spécialement attaché à lui, sinon, je pense que je suis aussi quelqu'un de très possessif.

« Tu n'étais pas avec quelqu'un ?

-Oui tu as raison Min Nam... Mais tu sais, si l'envie te prends de te remettre avec moi, je t'accueillerais les bras ouverts ! »


Roulant des yeux, je souffle encore lorsqu'il décide de repartir, enfin. Je ne cachais pas spécialement mon homosexualité mais... Je n'avais pas non plus envie que Yin Chao soit au courant maintenant, je ne le connais que depuis une heure tout au plus. Plus embêté qu'il ait rencontré mon ex, que gêné qu'il ait découvert ma sexualité, je relève mon regard.

«  Désolé pour ça. Ne fais pas attention à lui, c'est mon ex-petit ami. Il n'est pas méchant. »

« Ça » étant le dérangement causé par l'irruption d'un inconnu pendant notre discussion. Pour changer, je plonge le nez dans mon chocolat chaud -délicieux au passage- pour boire de longues gorgées brûlantes et cacaotées à souhait. Je suppose qu'il va avoir pleins de questions, mais... Il devra se contenter du minimum, on fait peut être connaissance, mais je n'aime pas trop parler de moi. Encore une protection pour éviter d'être atteint par l'extérieur...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Lun 13 Jan - 20:12
Le chinois connaissait bien le monde de la nuit pour être l’un des travailleurs nocturnes de cette ville. Anyang a beau être une ville tranquille, les dessous en sont totalement altérés par ce meurtrier toujours en course et le quotidien d’étranges personnages jugés non coupables dans des affaires mineures. Pour avoir mis son nez un peu partout, Yin Chao en sait des choses, plus qu’il ne devrait, mais il garde ces précieuses informations pour lui-même et personne d’autre afin de ne pas être une proie potentielle ces derniers temps. Il se méfie et se laisse volontiers freiner par sa peur de mourir aussi jeune, malgré quelques tendances à vouloir se jeter droit dans la gueule du loup pour se sentir utile et aimé de tous. Mais une fois mort ça ne servirait à rien.

Un moment de silence eu lieu, le futur journaliste n’était jamais en reste concernant les questions à poser, ce qu’il voulait savoir et les curiosités qui composent un être tel que Min Nam, mais il savait s’armer de patience au point de se montrer lui aussi silencieux, une chose relativement mauvaise en revanche à cause de ses nombreux troubles sans cesse remémorés. Il observa le jeune homme et partagea sa passion des animaux, notamment de son pays natal avec plaisir, se sentant coupable et impuissant de n’avoir rien pu faire pour parer aux injustices faites par ses semblables. Il soupira et hocha la tête, accordant son point de vue plus que convenable à Min Nam. Il n’eut pas le temps de répondre, fort étonné par l’excuse que son vis-à-vis lui donnait, sans doute pour avoir autant parlé, une chose qui fit sourire l’host.

Je suis du même avis... ça m’agace plus qu’autre chose ! Tu n’as pas à t’excuser, tu dis être peu bavard, mais avec moi tu parles suffisamment, je trouve ça flatteur !

Savoir qu’il réussissait mieux à le mettre en confiance était un point fort pour le chinois qui se sentait si misérable d’ordinaire à devoir employer des ruses et à jouer un rôle. Il avait l’impression de pouvoir le laisser de côté malgré sa peur de le faire. Toujours caché bien profondément dans ce faux semblant, il essayait de laisser une ouverture pour que le blond s’en saisisse. Il sourit à cette pensée et content que Min Nam accepte de le prendre pour guide s’ils s’y rendent ensemble, il se saisit de sa tasse pour boire tranquillement. Le temps passe et le chinois ne s’en aperçoit qu’à un aboiement distinct du petit chien, Jade à côté de lui, il la caresse et s’amuse avec avant qu’un inconnu ne s’approche en prononçant le prénom de son nouvel ami. Une appellation informelle qui laissant l’étudiant dans l’embarras, attendant le déroulement des évènements.

Visiblement il s’agissait de l’ancien petit ami et puisqu’il n’était pas concerné, le chinois se contenta de regarder son téléphone pour prendre une photo de son chien. Quand on s’adressa à lui, il n’eut pas le temps de répondre à cause du blond qui venait de s’interposer. Yin Chao jugea bon de ne pas répliquer malgré son envie de le faire, il se contenta de ne pas interférer et but tranquillement sa tasse. Lorsque Min Nam fut de nouveau seul, il se tourna face à lui, le laissant expliquer cette situation. Il fut surpris qu’à l’instant même où il avait pensé à cette éventualité, cette dernière s’est présentée pour révéler la sexualité du jeune homme.

Au moins... je sais qu’on pourra se comprendre à ce sujet aussi...

Yin Chao avouait lui aussi avoir des penchants sexuels autres que ceux définis comme normaux pour mettre à l’aise Min Nam qui se brulait avec son chocolat volontairement pour ne pas à avoir à l’affronter. Il redevenait peu bavard à cause de son ex-petit ami qui venait de faire éruption sans la moindre gêne. Yin Chao avait plusieurs questions, mais il ne voulu poser que l’essentiel pour le bon déroulement de cette rencontre légèrement approfondie. Il n’avait aucune envie de perdre ce petit ange qui lui faisait de l’effet et qui avait également ce petit quelque chose qu’il ne comprenait pas encore.

J’espère que tu ne te jetteras pas dans ses bras... il a l’air d’un idiot ce garçon. Je ne devrais pas m’en mêler, mais pour savoir observer et analyser à cause de mes études... je te le dis juste, il ne t’apportera rien de bon

Un avertissement sensé qu’il n’aurait jamais cru pouvoir mener à bien tant il était habitué à ce qu’on le conseil lui plutôt que l’inverse. Yin Chao était du genre à ne pas savoir en donner pour avoir si peu d’amis véritables et c’était dommage puisqu’il était expérimenté depuis son départ il y a près de cinq ans. Ses parents avaient été d’autant plus affectés par son orientation que par ses âneries. Il n’en dira rien à personne, mais cette réaction l’a profondément marqué, qui ne l’aurait pas été à sa place, rejeté pour avoir fait entendre sa voix en raison de sa sexualité. La cause de ses idioties a été le départ prématuré et la gifle du petit capricieux qu’il était avant et qu’il est toujours. Cependant, bien moins quémandeur, il préfère se servir ou amener des gens à le faire en les manipulant la plupart du temps. C’était l’une des raisons pour laquelle il craignait d’avoir des amis. Sa nature égoïste et solitaire, bien qu’involontaire, lui avait valu de se méfier de lui-même, de ne pas faire de tort aux personnes bien trop bonnes, car elles ne méritent pas plus de malheur encore. Sa compassion ne s’est jamais transformée en pitié, mais il craint de devenir ainsi : profiteur de ces gens qui n’ont rien demandé et n’abuse personne, la générosité incarnée. Il a peur d’un jour, penser qu’ils méritent leurs sorts et d’en abuser volontairement. Yin Chao sait, pourtant, qu’en en ayant conscience cela n’arrivera pas, mais c’est plus fort que lui. Et il a peur également que ces personnes sont plus terribles que lui encore, rusés au point qu’une fois son petit coeur mit à nu, ils ne l’écrasent. Une méfiance et une peur incontrôlable qui le frustre et le pousse vers ses faux semblants.

Tu sors souvent Min Nam ? J’aimerais bien t’inviter, oh... peut-être pas ce soir, il est un peu tard et nous venons à peine de nous rencontrer... mais j’aimerais te revoir, en toute amitié bien sûr

Le chinois pensa tout à coup au parc, il lui demandait un moyen pour le joindre, mais il venait de se rendre compte qu’il devait forcément passer par le parc pour son chien et parce qu’il rencontrait tous ces détraqués. Mais le deuxième point n’avait pas sa place dans ce contexte. Le faisant sourire, car il n’avait pas relevé la réflexion qu’il aurait pu mal prendre. En effet, ils s’étaient tous les deux rencontrés au parc, il aurait pu être associé à cette catégorie particulière de personne, comme quoi, le hasard faisait bien les choses pour une fois pour le blond, car il n’avait pas rencontré un fou, mais un ami ou une personne à en devenir.

On pourrait promener nos chiens de temps en temps... ah, mais on n’y est pas encore finissons nos chocolats d’abord, ce serait dommage qu’ils refroidissent.

Une façon pour l’host de dire qu’il n’avait aucune envie de mettre fin à cette journée et qu’il appréciait sa compagnie plus qu’agréable. Ses très angéliques l’avaient beaucoup séduit et ce caractère étrange qui était une véritable énigme était un challenge que le chinois voulait remporter. Il était loin de s’imaginer que son coeur avait déjà choisi pour lui, Min Nam était d’ores et déjà un ami auquel il serait très attaché sans pouvoir se l’expliquer.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Mer 22 Jan - 20:34
Se comprendre à ce sujet là aussi... ? Alors... Ce mec serait gay lui aussi ? Je ne suis pas très perspicace parfois, je l'avoue. Savoir ça me rassure un peu, s'il dit la vérité, je suis assuré de ne pas à avoir à subir de remarques homophobe en sa présence. Le fait que Hong Min m'ait affiché devant tout ce petit monde me fait ni chaud ni froid. Je n'ai absolument rien à faire de l'opinion publique puisqu'en général je reste toujours seul, soit chez moi, soit au parc avec Kiwi. C'est mon mode de vie et je m'en porte très bien ainsi. Quoi qu'il en soit, je suis assez surpris des penchants de Yin Chao. Je le voyais bizarrement du genre romantique avec les filles... Un peu comme les beaux parleurs dans les films. Il a cet air doux sur le visage qui fait très souvent malheur chez les demoiselles, c'est pour ça que je ne le soupçonnait pas de ce bord là.

Mais qu'importe, ça ne change rien sur ma vision que je m'étais faite de lui. Je n'ai aucune envie de sortir avec lui. Je sors d'une relation plutôt catastrophique, je n'ai plus envie de recommencer. Mes deux ex-petits ami m'ont bien signifié que j'avais quelque chose qui clochait. Même si je refuse de leur donner raison, je sais au fond de moi que j'ai un caractère pas commun.
Mes pensées sont perturbées par la voix du garçon, alors je l'écoute attentivement, ma tasse en main. Sans savoir pourquoi, ce qu'il dit me crispe un peu. Pas parce que je ne suis pas d'accord avec lui, mais... Plutôt parce que... J'ai été idiot de sortir avec Hong Min. Comme mon premier petit copain. Je pensais qu'il fallait sortir avec quelqu'un, et que de là venait l'amour mais... Ce n'est pas ça. Je pense que l'amour décrit dans les romans, ça n'existe pas. En tout cas, pas pour moi. Mon cœur est si froid... Je m'en rend compte ! Il ne faut pas croire que je me donne un style ou je ne sais quoi. Je n'arrive pas à ressentir quelque chose pour les autres garçons, à part un profond ennui et un agacement certain. Je sais pourtant apprécier mes proches... Tout du moins, ma tante et mon cousin. Alors, pour l'amour, je laisse tomber.

«  Hm... Je ne retournerais pas avec lui... Ni personne d'autres, je ne suis pas fais pour... ça. »

Toujours pas très à l'aise de parler de ma vie « sentimentale » ou plutôt de son absence, je détourne le regard vers l'extérieur. Il ne fait pas trop froid aujourd'hui, la neige risque de commencer à fondre avec les éclaircies qu'il y a...

Perdu dans mon analyse météorologique, je ne fais plus attention à Kiwi que j'ai déposé au sol. Docile et surtout fatigué, il s'est mit en boule pas trop loin de Jade, recherchant de la chaleur très certainement.

«  Hm ? Euh... Je ne sors que pour travailler, chercher du travail, sortir Kiwi et faire des courses. »

Véridique. Je n'ai pas besoin de sortir, je n'ai pas d'amis. Parfois, je vais voir Wol Ryung mais ça c'est autre chose. Je n'ai pas envie de lui parler de l'homme que j'admire pardessus tout. Je l'adore, et je le garde jalousement dans mon cœur. Il est le grand frère que je n'ai jamais eu, et il est tellement génial que je crains sans cesse qu'il me laisse. Il devra se marier un jour, et puis, il ne pourra pas rester auprès de moi éternellement. Enfin... Ce n'est pas le moment d'y penser.

« Si tu veux alors... Personnellement, j'ai plutôt une bonne impression de toi, ce qui est rare. »

Un peu tranchant, je passe ma main dans mes cheveux un peu ébouriffés, je n'arrive pas à parler de manière à ce que les gens ne se sentent pas agressés. Je ne sais pas comment m'y prendre, pourtant, le coréen est ma langue maternelle...
Je reprend donc :

« Je suis toujours un peu surpris de voir que tu t'entête à vouloir me connaître... Tu es bizarre Yin Chao, mais merci. »

Je n'ai pas fais attention, je l'ai naturellement appelé par son prénom. Normalement, j'ai du mal à retenir le nom des gens, tout simplement parce que je reste trop souvent cloîtré dans mon coin.
Si je l'ai remercié, c'est parce que... Sans réellement espérer que l'on devienne des amis, j'apprécie qu'il fasse l'effort de vouloir me connaître. Moi je me vois comme un être étrange, bizarre, avec un sale caractère. J'ai un corps entre l'homme et la femme, quand j'étais plus jeune on me disait que c'était « dégoûtant » et « monstrueux ». Les enfants dans les villages ne sont jamais à court de répliques blessantes~ Je n'ai pas du tout confiance en moi, pourtant, je fais de mon mieux pour garder la distance et faire croire le contraire aux autres. Il le faut. Si on paraît faible, c'est inévitable, on se fait piétiner. Et je sais de quoi je parle.

«  Oui nous n'y sommes pas encore. Mais ça serait bien. J'ai confiance en Jade, elle n'a pas l'air agressive envers Kiwi. Et lui semble s'être trouvé une nounou... »

Je regarde amusé mon chiot qui a arrêté de se bouiner contre la petite chienne pour renifler un peu partout sur le sac de Yin Chao. On finit tout les deux nos boissons, avant de laisser la note. Ça me fait bizarre de me faire inviter... C'est la première fois que ça m'arrive par un quasi inconnu. Je pense pouvoir dire que ça me fait plaisir en tout cas. Après encore un moment, j'attrape Kiwi et je suis Yin Chao dehors, mon sac de nourriture à la main.

« Merci pour le chocolat... Hum, il faudrait que je te donne mon numéro de téléphone, non ? »
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 26 Jan - 15:25
Le chinois était fier de ce petit effet, laissant le doute subsister dans l’esprit de son compagnon de balade. Il n’avait pas prévu de révéler ses penchants, pour autant ça ne le dérangeait pas plus que ça de l’avouer à un parfait inconnu, qui tendait, bien sur, à devenir son ami. Son sourire s’agrandit quand Min Nam exprima ses intentions. Il ne comptait définitivement pas se mettre avec lui. Mais le sourire disparu lorsque la suite vint troubler un moment ses pensées. En voilà un autre qui croyait être un handicapé de l’amour. Une chose que Yin Chao connaissait bien tant il se cachait... et n’essayait pas de dévoiler sa personnalité la plus sensible au reste du monde. Très peu de personnes avaient cette chance de pouvoir le connaître réellement, il n’était même pas certain que ses propres géniteurs en étaient capables... mais il savait mieux que quiconque que cette situation ne pouvait pas durer au risque de compromettre sa santé mentale et son moral par la même occasion. Pourtant, il ne faisait rien pour changer, ne sachant pas d’où venait le problème, ce qui l’empêchait de franchir cette limite qu’il s’était fixée involontairement ou non d’ailleurs.

Ne dis pas ça, ceux qui ne creusent pas assez loin sont de vrais idiots, ça n’est pas à toi de prendre la responsabilité de ceux-là.

Pour le futur journaliste, il n’y avait pas beaucoup de catégories de personnes qui pouvaient correspondre à leurs cas isolés. Ils étaient tous deux étranges en un sens et pour les avoir réellement, il fallait s’y mettre et dépenser autant d’énergie que de coeur à la tâche. Cette persévérance et cette patience là, seront récompensées. Il y avait bon nombre d’exceptions beaucoup plus romantiques, mais selon lui irréalisables, si ce n’est dans conte de fées ou dans un drama. Une chose que Yin Chao n’avouera pas, mais il se plaisait à rêver d’être quelqu’un d’autre, sans doute plus léger, plus entreprenant et dont la naïveté ne serait pas abusé par ce monde perverti et pourvu d’hommes et de femmes avides d’innocence. Le regard incliné vers sa tasse, Yin Chao relève les yeux et observe le profil du jeune blond. Il sourit et lui demande s’il sort beaucoup et sa réponse ne l’étonne pas le moins du monde, assez pour qu’un petit rire, assez doux et qui n’a rien de moqueur lui échappe.

J’en étais sur, à l’occasion, on sortira un peu tous les deux, si tu veux bien ?

Une demande qui lui permettrait de faire plus ample connaissance, mais également de voir de quoi était capable le petit blond. Il connaissait de lui son charme fou et inhabituel, sa franchise sans pareille qui lui plaisait bien pour être l’exacte opposée de sa personnalité de surface, mais très similaire au fond de sa vraie personne. Les compliments maladroits de son nouvel ami le firent sourire et Yin Chao garda pour une fois sa langue dans sa poche pour ne pas dire quelque chose de travers, il se connaissait trop bien pour savoir qu’en voulant se montrer courtois et agréable il était plus maladroit qu’autre chose, surement faute de revêtir bien trop souvent sa parure d’exécrable journaliste.

Le petit chiot vint se loger entre les pattes de la chienne qui l’accueillit sans violence, s’allongeant de sorte à ne pas l’écraser, l’une de ses pattes avant contre celles plus petites de Kiwi. Yin Chao écouta les paroles de son ami, pleines de vérités. Puis le blond se saisit de son chiot pour signaler son départ. Yin Chao régla la note et laissa du pourboire, se levant à son tour en tenant la laisse de son adorable animal, excité à l’idée d’une nouvelle balade.

Oui, en effet... ce serait bien si on souhaite se revoir. Est-ce que tu me permets de te raccompagner ? Tu as dit que tu passais par le parc, alors... juste le temps que l’on y repasse ?

Une proposition qu’il avait en tête depuis qu’ils étaient entrés dans ce café, mais il n’avait pas trouvé le bon moment pour le lui dire. De toute évidence, ce Hong Min avait troublé le moment idéal de sorte à s’approprier, sans doute Min Nam et mettre un verrou sur une tout autre relation qu’il pourrait entretenir. Manque de pot, Yin Chao était du genre tenace et n’était même plus certain de vouloir s’atteler à pareille relation, il avait plus dans l’idée de s’en rapprocher comme un ami qu’un amant, étrange, car en bon prédateur, le jeune homme n’avait jamais pensé à faire de ses proies des amis... comme quoi, le hasard avait très bien fait de le mettre sur sa route pour lui prouver qu’il y avait de nombreuses possibilités. Une chance, encore, qu’il ait cette intuition étrange qui ne le caractérise pas d’ordinaire.

Marchants à présent côte à côte, les deux jeunes gens se retrouvent dans la rue, la nuit n’étant pas encore tombée leur permettant une visibilité suffisante pour pouvoir rentrer chez eux sans ennuis... qui plus est en se raccompagnant l’un l’autre le temps de franchir l’autre côté du parc. Un sourire naquit, quand le chinois se dit qu’il éviterait à Min Nam une rencontre douteuse. Peut-être l’était-il lui-même, mais il n’avait montré pour l’instant que son intelligence dans ce cas, quelque chose qu’il est très difficile de concevoir chez d’autres personnes plus troublées...

C’est amusant qu’on se rencontre maintenant, parce que Jade n’a pas vraiment de compagnon de jeu, hormis quelques chiens intéressés par toute autre chose, ce qui me pousse souvent à avertir les maîtres pour qu’ils tiennent leurs chiens. Mais elle n’a rien à craindre de Kiwi et comme tu l’as dit tout à l’heure il a trouvé une nounou ! Je trouve ça vraiment bien... que l’entente ne soit pas seulement à notre niveau

Une remarque qui n’engageait que lui de trouver les relations animales aussi intéressantes que celles des deux maitres, mais qui pouvait susciter l’intérêt. Jade ne devait pas, au sens de Yin Chao être aussi peu social que lui, surtout que son caractère, parfois peureux, pouvait paraître étrange aux yeux des autres chiens alors qu’en réalité elle était très enthousiaste. C’était un peu l’illustration de sa peur... cette naïveté qui ne serait pas protégée.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 2 Fév - 2:59
Yin Chao ne cesse de me parler, maintenant j'y suis un peu plus habitué que tout à l'heure. Je me fatigue pas mal, mais c'est normal. Après tout, c'est ma première vraie conversation depuis longtemps... Et puis, il tente me rassurer sur mes relations amoureuses. Je ne suis pas certain que les autres soient principalement fautif mais... Je suis un novice en la matière, alors qui sait ? Je ne compte pas sortir de nouveau avec quelqu'un de toute façon, l'amour n'est pas fait pour moi, c'est tout.

J'ai dis sans aucune honte que je n'ai aucune vie sociale et... mon interlocuteur en semble amusé. Mais bizarrement, je n'ai pas l'impression qu'il se moque de moi ?... Je ne sais pas, c'est un sentiment bizarre qui me traverse. Son sourire m'apaise plus qu'il ne m'énerve, c'est rare avec les inconnus... C'est quasiment la première fois. Je me suis énervé pour moins que ça. À croire que ma susceptibilité s'est calmée en sa présence. J'acquiesce à son invitation à sortir. Après tout, ça ne doit pas être désagréable, il est gentil, il aime les animaux et il ne cherche apparemment pas à me mettre dans son lit.

Je déteste ce genre de garçons qui ne me voit que comme un morceau de viande, je ne trouve pas sa flatteur ni agréable. Les pervers n'ont rien d'attirant, quand bien même leur physique peut l'être . En clair, Yin Chao et moi pourrions devenir amis si... Si mon caractère virulent et agressif ne rentre pas en scène. Malheureusement, je ne suis pas habitué à ce genre de détails, alors j'ai peur que cette situation ne dure pas longtemps.

J'allais lui donner mon numéro de téléphone, mais il m'a demandé s'il pouvait me raccompagner.

« Tu n'as pas besoin de ma permission pour me raccompagner, c'est si toi tu le veux. Ne te sens pas obligé parce que j'ai dis qu'il y avait des gens qui me font de temps en temps des propositions louches. Je sais me défendre. »

Parfois c'est dur et je me prends des coups mais... Je suis un homme, c'est donc normal de se battre non ? Tout en marchant, je gratouille le ventre de Kiwi qui apprécie mes petites marques d'affection. Même si j'assure à Yin Chao que je peux me débrouiller tout seul, il tient à m'accompagner. Je ne vais pas refuser, sa présence ne m'est pas désagréable de toute façon... Alors pendant que nous traversons à notre rythme le parc, je ressors mon téléphone.

« Donnes moi ton numéro pour que je puisse te biper. »

Une fois l'opération réalisée, je fixe le chinois.

« Oui, Kiwi est toujours plein d'énergie pour un chiot de sa taille. Et il n'est pas agressif. »

En comparaison, je le suis bien plus que lui.

« Je suis content aussi, je ne le laisse généralement pas s'approcher des autres chiens pour éviter qu'il soit blessé mais... Techniquement il a besoin de cette proximité. Grâce à Jade il n'aura plus ce problème. »

Sans m'en rendre compte, je m'accroupis pour tendre la main vers Jade. J'attends patiemment qu'elle vienne sentir mes doigts sans bouger avant de pouvoir lui caresser le crâne. Amusé, un micro sourire se forme sur mes lèvres.

« Tu es gentille... »

Levant la tête vers Yin Chao, je penche mon visage un peu sur le côté.

« On s'entend bien ?... … Merci... »

Sans savoir exactement pourquoi, cette phrase m'a fait plaisir. C'était comme s'il me faisait un compliment. On ''s'entend bien'' ça veut dire qu'il ne me déteste pas . Et ça, ça veut déjà dire beaucoup pour moi. Après m'être relevé, nous avons continué jusqu'à la sortie du parc.

« Envoie moi un message quand tu veux sortir... Et merci pour le chocolat chaud. »

Oui, c'était gentil de sa part, vraiment.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mar 4 Fév - 21:34
Jade est un petit chien adorable est très sociable malgré ses craintes, elle laisse volontiers approché le blond de sa truffe avant qu’il ne pose sa main sur le sommet de son crâne. Le chinois en revanche, étonné des formulations de son ami sourit tout de même, comprenant que c’est spontané plus qu’un agacement qu’il aurait pu causer. Il avait bel et bien pensé à ces énergumènes qui tournaient autour de Min Nam, mais avait envie de le raccompagner pour profiter d’un peu plus de temps en sa compagnie, une chose assez rare venant de sa part et qui le surprenait également. Il insista et le micro sourire du jeune homme lui indiqua que ça lui faisait plaisir.

En sortant, le blond demanda son numéro au chinois qui s’exécuta pour être bipé quelques secondes plus tard. Il aurait pu demander, mais s’était fait devancer pour son plus grand plaisir. L’entente entre les deux chiens était idéale autant que celle des deux maîtres et malgré la ressemblance entre le caractère du maître et du chien, il y avait un écart flagrant. Yin Chao, par exemple, n’était craintif que dans un sens, il se protégeait plus qu’il ne montrait sa peur. Quant à Min Nam, il était bien plus discret et sociable que son adorable chiot, mais il n’en restait pas moins le charmant jeune homme découvert par le brun, qui avait voulu faire sa connaissance dans le but premier de l’apprivoiser.

Ce n’était plus vraiment le cas, l’host n’avait pas envie de le dévoiler si rapidement, il voulait une amitié durable tant son coeur avait battu d’une étrange façon quand il l’avait rencontré. Il avait su que ça ne fonctionnerait pas, mais espérait quand même s’attirer des faveurs, le plus dignement et honnêtement possible, pour changer de ses habitudes.

Oui, il est adorable et ça me fait plaisir qu’on s’entende bien. J’espère en apprendre davantage Min Nam, mais on a tout notre temps pour ça ! Et de rien pour le chocolat

Une vérité qu’il préféra énoncer pour ne pas effrayer le plus jeune. Il voulait faire les choses comme il fallait, et non se précipiter pour tout gâcher, se connaissant assez pour savoir que parfois ses mots et ses gestes étaient mal interprétés quant il était un peu plus familiarisé avec l’être en face. C’était sa doublure, son imposture de mensonge qui prenait le dessus, mais il devait lutter à présent pour que ça ne soit pas le cas, étrangement, en désaccord avec lui-même au point de se sentir étrange. La honte, la peur, le regret l’envahissent si peu qu’il ne sait poser de mot sur ces étranges sentiments qui lui forment une boule au ventre. Il déglutit et enfonce ses mains dans ses poches, la laisse de sa petite chienne à l’intérieur de l’une et son téléphone de l’autre. Il marchait sagement aux côtés des deux autres compères.

il ne fait pas si froid pour un mois de décembre... mais c’est tant mieux, on a pu profiter comme ça.

Son sachet pendait à l’un de ses poignets, reniflés souvent par la petite chienne devenue hyperactive au contact du sachet. Il rit légèrement et la poussa doucement de son pied, en prenant soin de ne pas lui faire mal et sans aucune violence. Le chinois avait énormément de mal à dire nom à sa chienne. Il était souvent très mal en refusant ainsi, mais il savait que céder ne l’aiderait pas non plus.

Jade, soit sage, tu en auras à la maison, tu as déjà eu un peu de chocolat... ne me fait pas ça

Son sourire s’agrandit, masquant sa gêne et surtout l’inconfort dans lequel il était plongé quand il devait dire non. Autant, il pouvait le faire facilement avec un être humain, ayant moins de compassion pour ces êtres sans coeur dont il faisait partie, autant, pour un animal innocent, c’était toute autre chose.

Ah... bientôt Kiwi te fera la même chose si ça n’a pas déjà commencé, tu vas avoir du mal à lui résister... mais j’imagine que tu le sais déjà tout ça.

Le chinois imaginait le blond, étrangement il le voyait plus tendre avec son chien qu’avec lui-même. Comme si ce visage d’ange était beaucoup plus diabolique... ou du moins, qu’il était aussi droit et sans faille que ces êtres mystiques. Il avait ce quelque chose de particulier qui caractérisait Yin Chao, mais ce dernier n’osa pas l’avouer, se mordant la lèvre en glissant simplement quelques mots.

Je crois qu’on se ressemble, mais qu’on a juste une façon différente de réagir...

Et cela signifiait que la froideur du jeune homme était un système d’autodéfense aussi efficace, mais maladroit que celui de Yin Chao. Au moins, celui de Min Nam était honnête, se disait-il. Une chance pour lui, sur qui l’expression faisait toute la différence et lui permettait de subsister. Il ne savait pas comment réagir autrement, voilà tout.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 2 Mar - 22:52
Même si je ne suis pas très couvert avec mon pull, son épaisseur me tient suffisamment chaud. Et puis... je ne pense pas tellement à la température de mon corps en ce moment. Non, Yin Chao occupe quasiment toutes mes pensées... Ce qu'il vient de dire me perturbe assez, qu'entendait il par « J'espère en apprendre davantage » ? Que veut il apprendre de plus ?... Des choses sur moi ? Et pour quoi faire ? Est-ce comme ça... qu'une amitié se forme ? Je me le demande sincèrement. Je ne suis pas très doué pour ça, j'espère qu'à force, je vais arriver à agir normalement avec lui. Parce que pour l'instant, je suis plus sur le qui vive qu'autre chose. Si j'avais eu des amis lorsque j'étais petit... Si j'avais eu le courage de m'ouvrir un peu plus au lieu de me fermer comme une huître, sans doute que je n'en serais pas là.

« Oui, on a... Tout notre temps. La prochaine fois, c'est moi qui t'inviterais.»

Discrètement, je lui jette des regards en coin bien caché derrière ma grosse écharpe. J'ai la sensation que ce garçon est une bonne personne, et ce fait m'effraie un peu. Je ne me suis jamais permis ce genre de douceur auparavant. Ce semblant d'amitié est très agréable mais je ne peux pas m'empêcher de voir la catastrophe arriver. Je ne sais pas ce que ça fait d'ouvrir son cœur, mais une chose est sûre, je sais qu'en le faisant, j'ouvrirai une « porte » très importante. Je laisserais la possibilité à « l'extérieur » de me blesser profondément. Est-ce que je suis prêt à prendre ce risque ?... Yin Chao n'a pas l'air méchant, mais je sais que je suis parfois trop naïf pour réellement bien juger les gens. C'est aussi pour ça que j'ai acquis cette espèce de « barrière protectrice ». Je n'étais pas capable avant de voir le mal quelque part. En me forçant à me méfier de tout, ce problème a été résolu.

Depuis que je suis tout petit, j'ai toujours eu ce fameux problème de sociabilité. Mon caractère n'a jamais été conforme. Même à la maternelle. Et plus je grandissais, plus la différence se faisait sentir... même physiquement. J'ai subi pas mal de brimades à cette époque, mais je ne le disais à personne lorsque c'était possible. Mon cousin réagissait très mal et il se serait inquiété pour rien, tout comme ma tante . Mes véritables parents, je ne les aient jamais vu assez longtemps dans une même année pour avoir cet espèce de lien fils-père, fils-mère. Ils sont comme des inconnus, à la différence que ce sont les personnes qui m'ont donné la vie. Je ne leur en veux pas de cette absence quasi continue, c'est juste que je me suis souvent demandé comment c'était d'avoir des parents présents. Je m'en suis sorti sans eux, mais... La rêverie peut parfois m'emporter.

Pour en revenir à mon passé, les brimades, mon renfermement, ma timidité et ma sensibilité ont fait que je suis tel que je suis aujourd'hui. Plutôt agressif, timide et très, très maladroit.

« Hum... Non il ne fait pas tellement froid quand on s'y habitue... »

J'ai plus répondu pour moi, murmurant de manière inaudible. Le spectacle qu'offre Yin Chao avec Jade est juste... Très attendrissant. On dirait un père avec sa fille. Elle a l'air de lui faire les yeux doux, c'est assez drôle à voir. D'ailleurs... J'ai un peu ris silencieusement, sans échapper le moindre son. C'est une habitude lorsque je suis en public. Bref, je ne peux pas m'empêcher de paraître amusé par la situation.

« Oui je sais qu'il s'y amusera mais... Je vais essayer de l'éduquer le mieux possible. Pour qu'il apprenne à ne pas dépasser certaines limites. Je le fais déjà, plus on commence tôt, mieux c'est. »


En continuant de marcher, je le mène inconsciemment jusque chez moi. Je l'ai dis, je suis tête en l'air parfois... Et là, la conversation me passionne réellement.

« … On ne se ressemble pas. Enfin... je ne trouve pas. Je ne te connais pas encore, je sais juste qu'il ne faut pas se fier aux apparences... Mais peut être qu'on a des choses en commun. »

Une certaine timidité me prend. Je n'aime pas trop parler de moi et de ce que je ressens. Et puis c'est la première fois que je parle de manière aussi... Amicale à quelqu'un.

« Hum... Je l'ai déjà dis mais, merci... Tu es spécial, c'est vraiment la première fois que je passais un moment pareil. »

En parlant je ne l'ai pas regardé, feignant de surveiller mes pas pour ne pas glisser. Je n'ai pas l'habitude de tout ça, alors forcément je suis plutôt nerveux...
On marchait tant et si bien que finalement je retrouve devant notre portail. Soudainement je me sens un peu coupable. Il m'a ramené jusque chez moi, ce qui veut dire qu'il va devoir continuer tout seul ?

Silencieux, je réfléchis le plus vite possible avant de finalement trouver une solution.

« Viens, rentre deux secondes, tu pourras boire un truc chaud et te poser un peu avant de repartir. »

Sans réellement lui laisser le choix, ma main a enlacé son poignet pour le tirer doucement jusqu'à ma porte. Je ne sais pas faire de propositions correctes... C'était peut être trop... Direct ?
De toute façon c'est trop tard. Je l'ai déjà invité à rentrer. Une fois la porte refermée, je retire mes chaussures pour pouvoir bénéficier du sol chauffé. Mon écharpe tombe également, ma tante et mon oncle aiment bien la chaleur... Beaucoup même.

« Il n'y a personne pour l'instant, et ta présence ne gênera personne de toute façon. »

En parlant, j'ai posé Kiwi au sol, ainsi que ma poche sur le meuble à l'entrée.

« Tu préfères un thé, un café ou un chocolat ? On a aussi de la soupe si tu préfère... »

Moi j'aime bien me boire des veloutés, c'est épais, vraiment délicieux. Biensûr, c'est loin d'être coréen, mais c'est bon...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Jeu 6 Mar - 21:12
Yin Chao était bien content d’avoir passé cet après-midi au parc et d’avoir pu se faire un ami le plus sincèrement du monde. Même si ses intentions n’étaient au départ, guère louables, elles l’étaient devenues à mesure de leurs échanges en raison des similitudes qu’il y voyait. Notamment au niveau de son comportement glacial. C’était une façon pour le blond de se cacher du reste du monde, différemment de celle du chinois, mais qui avait le même but. C’était une sensation toute nouvelle pour le brun qui s’en mordit les lèvres en suivant, sans dire mot au départ. Puis n’y résistant pas il brisa le silence en tentant un sujet de conversation plutôt banal. C’était sans compter sur la timidité ou le manque de savoir-faire en la matière de la part de Min Nam, mais ça ne fit qu’accentuer sa maladresse adorable, celle qui avait fait craquer le jeune homme dès le départ.

Yin Chao rit légèrement et n’eut pas le temps de surenchérir que sa petite chienne s’en donna à cœur joie, lui faisant les yeux doux pour obtenir gain de cause. Une chose qui le fit sourire, car il n’y résistait jamais longtemps et il se vengea en prévenant son ami pour son petit compagnon. Ce qui ne semblait pas le surprendre, mais l’avait fait fondre autant que le regard de Jade. Il se dit que cette sensibilité était justifiée et qu’ils se ressemblaient à ne faire confiance qu’à une certaine catégorie de personnes, notamment à des animaux plutôt que des humains.

Tu as raison, mais je pense que ce sera plus facile à dire qu’à faire. Il est adorable, comment résister à un chiot ? C’est comme vouloir résister à un enfant… mais c’est moins pénible.

Le chinois le pensait du moins. Et il émit l’hypothèse d’une ressemblance, sans doute celle qui lui permettait pour la toute première fois d’agir sans arrière-pensée et d’avoir honte de son premier comportement avec le jeune homme. Ce but qu’il cherchait à atteindre avait changé dès lors que Min Nam affichait une certaine réserve et froideur, ce n’était pas sans lui rappeler un certain russe, tout aussi blond d’ailleurs. Il sourit quant à cette réponse incertaine et remarqua que Min Nam n’appréciait pas le sujet, ainsi il fit l’effort de répondre avec le moins de mots possible, allant droit à la source de ce léger conflit.

Par exemple, je suis tout aussi méfiant que toi… mais je ne le montre pas… c’est sans doute moins honorable comme méthode, mais chacun sa façon de faire. Je ne devrais pas te le dire, pourtant je le fais. Parce que j’ai l’impression qu’il en est de même pour toi. Je veux prendre ce risque… d’être honnête.

Révélant ainsi qu’il ne l’était jamais vraiment avec autrui, Yin Chao rosit légèrement, mal à l’aise, ses yeux se mirent à briller d’une lueur qui lui était inconnue et justement associée à une certaine malice, mais qui ce soir n’avait rien de négatif pour son interlocuteur. Il avait voulu faire court, mais s’était mordu la lèvre pour arrêter de parler, de sorte à ne pas créer un nouveau malaise, même s’il pressentait que c’était déjà le cas. Il s’inclina poliment, touché par les propos du jeune homme qui acceptait son amitié, ou du moins ce début d’amitié.

Il s’était rendu compte que le silence n’était pas seulement dû à la richesse des émotions dans leur échange, mais également à la fin du trajet pour Min Nam, ce qui rendit la tâche difficile à Yin Chao qui devait à présent se défaire de cette nouvelle relation le plus sagement possible malgré sa forte envie de prolonger encore un peu cette proximité addictive. Il n’eut pas à le faire, car le plus petit prit son poignet entre ses doigts fins pour l’entrainer vers la porte. Même si la demande avait été effectuée, elle ressemblait davantage à une affirmation qu’à une question, ce qui surprit le futur journaliste. Il fut d’ailleurs parcouru de micros courants qui prirent l’allure de frissons. Jade le suivit sagement, excitée de découvrir un nouveau lieu. L’host n’avait pas le choix, cependant ça n’était pas pour lui déplaire, étant donné sa volonté interne très similaire à l’initiative du blond. Kiwi fut posé au sol et Jade se pressa autour de lui pour le surveiller, sentir son pelage. Yin Chao lui enleva la laisse qui la retenait prisonnière de ses pas et suivit son hôte sans rien dire, découvrant les lieux comme s’il s’agissait de sa toute première rencontre venue du monde extérieur. C’était un peu le cas.

Un... je prendrais ce que toi tu prendras, comme ça je ne dérangerais pas

Cette façon d’être, plus consciente de son entourage le surprenait lui-même tant il n’était pas habitué à être si avenant. Pour autant, tout lui paraissait si naturel que le chinois ne se reconnaissait plus, mais il sentit en lui, une chaleur agréable monter. Sans pouvoir poser de mots sur ces derniers, il s’empressa d’épier les moindres faits et gestes du jeune homme pour être certain de ne pas manquer une miette et d’ainsi lui rendre la pareille. Si Min Nam disait ne pas être très sociable, Yin Chao l’avait cru sur parole au premier coup d’œil, mais il agissait avec lui comme n’importe quel ami l’aurait fait, ce qui renforça les convictions du plus vieux.

Tu n’étais pas obligé, vraiment je te remercie… c’est très gentil de ta part !

Des mots qui trahissaient ce besoin flagrant de confiance et cette surprise. L’host se dit un instant qu’il devrait se montrer plus honnête avec les gens. Mais il ne pouvait se le permettre tant il avait été blessé. Ce garçon qui l’avait tant aimé n’avait même pas daigné le recontacter sur les réseaux sociaux. Ses parents qui malgré ses travers d’adolescent en besoin d’autorité et d’être rassuré n’avaient pas pardonné et ne s’inquiétaient de rien. Ces êtres qui, tout comme lui, voulaient écraser le reste du monde pour le bien ou le mal de l’humanité, mais qui avaient besoin de soumettre à leurs volontés tout être susceptible d’être plus haut placé en matière grise. Il n’avait jamais voulu se comporter comme eux et pourtant, il avait appris que dans la vie, il y avait un mouvement à suivre scrupuleusement de sorte à pouvoir s’en sortir. Jusqu’à présent il n’avait remis en cause son système qu’une fois seul chez lui, ce qui était rare et s’était persuadé de continuer au moins jusqu’à atteindre son but, évitant donc le problème. Mais il avait germé jusqu’à atteindre une maturité telle qu’il a suffi qu’un inconnu pose le doigt dessus pour qu’un tas de questions se bousculent et entraine ces réactions en chaine. Sa main fortement serrée contre sa hanche montrait une posture naturelle, mais extrêmement tendue que l’on pourrait aisément confondre avec de la gêne et il y avait effectivement un peu de ça. Cela dit, son regard ne trompait personne, plongé dans les méandres de ses souvenirs et des réels problèmes de son existence, Yin Chao ne s’apercevait pas qu’il n’écoutait plus.

Lorsqu’il releva les yeux après avoir cligné plusieurs fois, il les ouvrit en grand, son cœur battant à tout rompre tant il se sentait nerveux pour la première fois. Du moins, pour la première fois avec une raison valable et ça n’était pas négligeable. Il se mordit la lèvre et aida le jeune homme avant de prendre place autour de la table, se demandant s’il était judicieux de se confier. Même si le coréen était la source de toutes ces réflexions existentielles, avait-il le droit de le rendre concerné un peu plus qu’il ne l’était déjà à son insu ?
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Sam 22 Mar - 16:44
J'ai l'impression qu'il n'a prit la peine d'écouter ce que je disais. Je me serais senti vexé s'il n'avait pas un air un peu préoccupé... Mais ce que je disais n'étais pas important, je lui ai juste parlé du velouté aux poireaux et aux coquilles St Jacques que je prépare pour nous deux. Ce n'est pas un plat coréen, mais ma tante en achète quand même , elle aime beaucoup ce genre de nourriture. C'est riche, alors ça va le réchauffer et lui tenir le ventre jusqu'à ce qu'il rentre chez lui. C'est beaucoup mieux qu'un simple chocolat. Yin Chao m'aide à faire réchauffer la soupe dans une casserole , c'est donc rapidement que nous nous retrouvons à table, avec deux grands bols rempli. J'ai aussi rempli la gamelle d'eau pour que nos chien se désaltèrent... Même s'ils préfèrent jouer. Enfin c'est surtout Kiwi qui s'amuse à grimper sur le dos de Jade en jappant un peu bizarrement. Il ne sait pas très bien aboyer, je trouve ça mignon...

Pour en revenir au garçon qui est à ma table, je plante mon regard dans le sien. Ce qu'il m'a dit dehors m'interpelle toujours, je ne peux pas m'empêcher d'y repenser... Il a vu clair tout de suite. Il a su que je cherchais juste à ne pas être injustement blessé, en repoussant toute approche extérieur. À force, c'est devenu comme mon « antivirus », ça se fait automatiquement, je ne contrôle pas ce trait de mon caractère.
Mais s'il ne m'avait parlé que de ça... D'après lui on serait pareil, ce qui veut dire que... Ce garçon souriant aussi, à peur d'être blessé, comme moi. Je n'avais pas compris pourquoi il a dit que nous étions pareils. Mais maintenant je vois. C'est sans doute pour ça qu'il a su voir clair en moi immédiatement. C'est parce que nous avons le même système immunitaire.

Lorsqu'il m'a avoué ça, je l'ai trouvé plutôt mignon. C'est rare que je sois attendrit par des humains mais... Lui c'est pas pareil. Il m'a livré un de ses secrets les plus profonds sur lui, sans douter. Il me fait assez confiance pour ne pas avoir peur que je lui fasse du mal. C'est vrai... Je pourrais m'en servir pour le blesser lorsqu'il s'y attendra le moins. Je ne suis pas comme ça mais, rien ne lui dit que je n'en suis pas capable.
Savoir qu'il me fait même un peu confiance, ça me fait plaisir... Vraiment. C'est la première fois que je ressens un sentiment pareil... C'est très agréable. Ça veut dire que peut être, un jour on sera suffisamment proche pour être de « vrais amis » ? Je ne connais pas très bien ce terme. Je ne sais pas si on devient ami en se connaissant avec le temps, ou si c'est une conception plus vaste et plus profonde. Si on se sent proche d'une personne , même en venant de la rencontrer , ça peut aussi vouloir dire que nous sommes amis ? L'amitié peut ensuite se développer avec le temps.

« Tout à l'heure, dehors, tu... Tu as pris le ''risque'' d'être honnête avec moi. Je ne pensais pas que tu étais vraiment comme moi, mais ce que tu as dis est vrai. Je... N'ai pas eu une enfance facile. Je n'ai pas su trouver un autre moyen pour ne pas souffrir que d'éloigner les autres. Je ne sais pas agir autrement . »

Je n'ai pas beaucoup parlé de moi, mais mettre en évidence mon enfance difficile est pour moi une preuve que je lui fais confiance. Il sait quelque chose sur moi, et inversement.

«  Tu peux me faire confiance je te blesserais pas. »

Ce que je viens de dire, je sais que c'est ce que j'aurais aimé entendre quand j'étais plus jeune. Au lieu de toutes ces moqueries, de ces rabaissements... De cette solitude bien trop étouffante. S'il est comme moi, cette phrase lui a sans doute retiré un poids, qui sait ?
J'ai envie que l'on devienne ami, mais je ne sais pas comment m'y prendre. Autant je sais être direct pour dire que je déteste quelqu'un, autant je trouve difficile d'accepter de montrer à quelqu'un qu'on l'apprécie.

« Je ne pense pas pouvoir tout te dire sur moi maintenant, je n'ai pas l'habitude de parler de moi... Mais si toi tu veux me parler de toi, ou de quelque chose qui te tracasse, vas-y. »

Oui, je n'ai pas oublié son air un peu tracassé. Il est gentil avec moi, je dois essayer de m'ouvrir petit à petit. Je ne pense pas que je serais très sociable, mais je ferais des efforts. J'ai peur parce que notre relation amicale, je sens déjà que j'y tiens. C'est vraiment dur... Comment les gens font pour être aussi vulnérable chaque jour ?
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 23 Mar - 23:21
Yin Chao ne faisait plus vraiment attention au monde extérieur, plongé dans ses sombres pensées il n’avait aucune idée du regard lancé par le blond, qui pourtant témoignait clairement malgré son manque d’expressivité, de sa déception légère. Il sourit et voulut aider le jeune homme à préparer leurs veloutés avant de se mettre à table. Il avait avoué à ses risques et périls être du même bois que ce dernier, de quoi le rendre curieux et ce fut vite remarqué par la réponse qu’il lui donna, bien que tardive. Le jeune homme avait, visiblement, cette carapace étrange qui ressemblait à la sienne, mais était beaucoup plus honnête, de quoi rendre jaloux le brun qui écouta attentivement le bout d’histoire cédé par Min Nam. Il n’avait pas eu une enfance facile. Il ne pouvait que le comprendre et se mordit la lèvre en regardant en diagonale, fixant un point inexistant. La dernière parole qui fut rajoutée le fit relever les yeux pour les encrer dans ceux de l’autre asiatique.

Je ne te blesserais pas non plus… Dit-il, peu sur.

Une forte envie de fuir et de lui dire non le prenait si violemment que le brun avait du mal à respirer. Il attendit d’avoir son bol et le porta doucement à ses lèvres en soufflant pour ne pas se bruler, mais également pour reprendre son souffle. Puis il écouta de nouveau les mots de son nouvel ami. Il ne voulait pas être un monstre et il l’était. Il l’avait choisi d’une certaine façon, si bien qu’il ne savait plus se défaire de son masque, coincé dans la peau d’un autre et peureux de s’en défaire.

Min Nam l’avait remarqué puisqu’il lui demandait de se confier, disant qu’il était peut-être un peu tôt pour qu’il parle, mais que lui pouvait le faire sans crainte. Une chose qui fit sourire le chinois avant qu’il n’avale goulument la soupe, délicieuse et qu’il ne connaissait pas.

Je ne peux pas vraiment… tu risquerais d’être choqué si je devais te raconter ce qui m’embête… mais je peux te raconter d’où ça vient, ça te paraîtra étrangement familier

S’il n’était pas en train de boire sagement et que Jade et Kiwi n’étaient pas dans les parages, Yin Chao aurait pu se croire dans l’une de ces séries américaines ou dans un Dráma extrêmement bien mené ou l’un des personnages secondaires avoue au héros une nouvelle qui n’a pas d’équivalant en terme d’émotions. Min Nam serait donc le beau héros. Il prit un certain temps avant de reprendre la parole, cherchant ses mots et comment exprimer clairement sa pensée sans passer pour une victime. Il voulait situer son histoire le plus justement qu’il soit, en révélant les détails qu’il n’a jamais osé dire. Mais il ne voulait pas non plus tout dévoiler, appréhendant tout de même la trahison. C’est si difficile de changer et de faire entièrement confiance…

Je suis né en Chine comme tu le sais et j’avais peu d’amis, mon caractère, tu l’apprendras bien vite, n’est pas aussi facile que tu le crois. Et puis il y a eu ce garçon. Mon père m’a mis une gifle quand j’ai voulu protester contre le départ en Corée du Sud pour son travail. Et le reste se résume à mon comportement qui n’a pas plu à mes parents. Ils m’ont mis dehors à 18 ans. Je suis ici depuis 2 ans

Une histoire peu banale, mais Yin Chao souffre plus de son comportement ingrat et du fait que ce garçon ne l’ait jamais retrouvé que de l’absence de ses parents. Le dégoût qu’il avait lu dans leurs yeux ne lui donnait pas la force de les revoir un jour. Il voulait savoir pourquoi on l’avait toujours si ardemment rejeté. Il n’était pas la personne la plus gentille qui soit, mais en ce bas monde qui pouvait prétendre être meilleur que lui ? Il soupira et sourit malgré tout. Ce qui le troublait davantage était que personne n’avait cherché à savoir pourquoi il était si mauvais avec le reste du monde. Cette attitude de princesse n’était pas volontaire, elle était son système d’autodéfense, tout comme Min Nam avait le sien.

Je ne suis pas sûr que tu veuilles me connaître comme je suis d’ordinaire… je crois que tu n’y auras pas droit parce que je me fie à mon instinct. Tu es quelqu’un de bien et j’ai voulu me présenter au naturel avec toi…

Pour l’étudiant il était donc impossible de revenir en arrière et de montrer la face qu’il offrait au monde entier. Seuls ses amis proches et rares, qu’il avait le don de choisir non pas au hasard, pouvaient jouir de cette vision d’adolescent meurtri et aimant pourtant. Yin Chao n’avait pas beaucoup vieilli intérieurement, il demandait à évoluer et à laisser parler son cœur malgré la forme qu’il y mettait.

Je peux te demander pour quelle raison… tu as peur d’être rejeté ?
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Sam 19 Avr - 22:51
Apparemment, Yin Chao a vraiment peur que je sois choqué, d'après ce qu'il dit. Personnellement je ne pense pas que ce qu'il a à dire peut être réellement choquant, tant qu'il n'a tué personne... Et puis c'est son droit de ne pas vouloir tout me dire. Je suis mal placé pour parler de toute façon. Je ne me vois pas non plus lui dire que depuis que je vais à l'école, j'ai subi de nombreuses brimades et que je ne m'en suis jamais relevé. Avec le temps j'ai su ignorer les attaques des uns et des autres en contre attaquant mais... Je garderais toujours une cicatrice, c'est indéniable. Elle n'est pas physique mais mon manque de confiance en moi et mon caractère témoignent parfaitement de mon passé de solitaire. Quand on regarde mon passé d'un point de vue extérieur, on dit tout de suite qu'il ne faut pas s'arrêter à quelques moqueries, qu'il faut avancer et être plus fort que les autres... Mais lorsque l'on est encore un enfant, on ne sait pas qu'il y a des « moqueries gentilles », et qu'il ne faut pas se sentir persécuté et rejeté de tous. Aujourd'hui, je suis sûr que tout ces sales gosses ont oublié jusque mon nom, et pourtant moi... je n'oublierais pas leur voix moqueuse, ni leur mesquineries. J'ai eu des surnoms, j'ai porté beaucoup de rumeurs sur mon dos -parfois fondées. J'ai été trop faible pour faire face à l'époque. Même si aujourd'hui je suis capable de dire que j'ai vécu de genre de choses, je ne pourrais jamais dire à quel point j'ai été touché. Le décrire avec exactitude à quelqu'un... Enfin, je n'en suis pas encore capable.

Donc je comprends Yin Chao. Après m'être perdu dans mes pensées, je me concentre sur les paroles du garçon, mes mains visées sur mon bol de potage. Ce n'est pas brûlant, juste assez chaud pour me réchauffer. En écoutant l'histoire du chinois, je comprends un peu ses blessures. Je ne dois pas saisir toutes les subtilités de son passé, parce que moi, je n'ai pas été la cible de la haine de mes parents. Je ne pense pas qu'ils me détestent... Parce qu'ils ne me connaissent pas vraiment. On ne peut pas détester ce que nous ne connaissons pas n'est-ce pas ?..
Je préfère m'en convaincre. Je ne leur parle pas souvent, mais les souvenirs que j'ai d'eux sont qu'ils m'aiment, mais qu'ils n'ont pas le temps d'être là. Ils m'envoyaient des cartes d'anniversaire faute d'être là, et des cadeaux à noël. Lorsqu'ils trouvaient le temps, ils me passaient même des coups de fil. À ce moment là, je ne pouvais pas tout gâcher en leur disant que leur unique fils est trop faible pour se défendre face aux autres enfants. Alors je leur disais que tout allait bien. Oui, mes parents ont peut être été absents, mais au moins, je peux dire qu'ils m'aiment.

La vie de Yin Chao me paraît bien difficile, tellement que le terme même « enfance difficile » me paraît exagéré pour parler de mon passé. Un sentiment de grande douleur m'envahit lorsque je m'imagine un jeune Yin Chao rejeté par ses parents , et certainement perdu. Moi, j'avais au moins ma tante et mon cousin...

Je ne ressens pas de la pitié, mais je comprends aisément qu'après avoir été blessé par ceux qui sont censé le protéger, il préfère se protéger contre l'extérieur. C'est une réaction normale de survie d'après moi.

« Je pense... Que tu es quelqu'un de fort et de courageux. Aujourd'hui, comme moi, tu doutes de toi même mais... Tu as été capable de venir vers moi. Même si tu n'as pas un caractère facile à la base, ce n'est pas un obstacle. Tu as l'air d'être quelqu'un de bien, alors je dirais que ce n'est qu'un détail... Je... Je suis content que tu me permette de te voir sans tes couches de protection... J'essayerais d'en faire de même aussi. »

On s'est fait le même compliment à quelques mots près mais... Pour moi comme pour lui je pense, c'est un passage important. Depuis que je suis tout petit, j'ai passé mon temps à détester ceux que je ne connaissais pas, les classant tous dans la catégorie de personnes méchantes sans cervelles. J'avais besoin de lui signifier que je le met dans une catégorie différente, qu'il est quelqu'un d'à part que je perçois de manière positive.

«  La raison ?... »

Sans que je ne m'en rende compte, mon air à changé. Mon cœur s'est doucement serré lorsque tout mes souvenirs émergent un par un. J'y pense souvent pourtant... Cette question concrète me perturbe. Un gros sentiment mélancolique m'envahit sans que je ne puisse crier gare... malgré cette sensation peu agréable, je me décide à me jeter à l'eau. La raison je ne la connais pas vraiment...

«  Je ne sais pas... Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été rejeté par les autres. Je suis différent et ça, les gens n'aiment pas. »

Je n'ai pas beaucoup parlé et pourtant je dois faire une pause, plongeant mon regard dans ma soupe. Ça me permet de remettre mes idées en place, de sélectionner les bons mots pour ne pas lui faire pitié.

« Je ne sais pas comment faire pour pouvoir être normal et me créer des liens. J'ai toujours été dans mon coin alors c'est... Dur d'envisager de pouvoir être accepté dans un groupe. Même aujourd'hui je me bagarre régulièrement avec des gens qui n'apprécie pas ma façon de parler, ou mon visage. »

Un peu honteux de dévoiler l'une de mes faiblesse, je n'ose plus le regarder dans les yeux, repoussant mon bol vide.

« Je n'inspire peut être pas confiance non plus... Mais à force de ne pas être accepté par les autres, j'ai appris à ne plus rien espérer. »

J'ai eu tord sans aucun doute, mais... Je n'ai pas eu la force d'avancer sans cette protection. Il vaut mieux rejeté avant d'être soi même rejeté, c'est la loi de la jungle.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mer 23 Avr - 20:25
Il est difficile pour le chinois de raconter son histoire, mais il s’est promis d’être honnête et compte bien le rester avec Min Nam, une chose qu’il ne comprend pas lui-même. Un coup de cœur transformé en une future amitié. Il ne s’en serait jamais douté, mais il a fait confiance à son instinct et pour l’instant se trouve bien heureux de ne pas faire face à une tromperie. Ce caractère spécial, autant que le sien que possède le jeune homme avait séduit Yin Chao, une similarité tout en étant conterais qui a pu lui permettre de déceler la vérité. Les mots auxquels il a droit ne font que confirmer cette impression et le rende beaucoup plus docile qu’il ne l’est d’ordinaire, son sourire se tasse et il boit sa soupe pour avoir l’excuse de ses yeux qui papillonnent, troublés par l’éventuelle chaleur dégagée du breuvage alors qu’il n’en est rien. Il n’ose plus répliquer et se lèche les lèvres avant de frissonner.

Merci…

Les mots n’arrivent pas à sortir, il se contente d’un maigre remerciement comparé à ce qu’il aurait voulu lui dire, mais il ne le pouvait pas encore. Malgré la gentillesse du jeune homme, le doute s’emparait toujours de son cœur au point de le rendre méfiant de la moindre ouverture qu’il laisserait lui-même. Il ne voudrait pas en montrer trop et se laisser berner. Tout semblait si parfait qu’il avait peur que le moment soit brisé par une trahison.

L’host interroge à son tour son hôte sur ce qui l’a poussé à être si distant et il s’attendait à ne pas avoir de réponse précise, mais il obtint gain de cause et le laisse poursuivre malgré la gêne occasionnée par sa demande. Il avale sa salive et constate que cette douleur présente dû à la différence et aux moqueries ressemblait à la sienne bien qu’il ait fait le choix d’être différent pour se démarquer et mettre en avant cette relation dont il manquait avec ses parents. Le but était différent, la volonté aussi, mais le résultat n’est que plus flagrant. Le futur journaliste ne peut pas s’empêcher de poser sa main sur celle du blond et la retire quelques instants plus tard, rebondissant sur ce qui avait été dit.

C’est ceux-là même que je cherche à éviter, ils ne valent pas la peine s’il ne tente pas d’aller au-delà des apparences… c’est en partie pour ça que j’agis… différemment d’avec toi. Je voulais… avoir confiance.

Cet aveu lui vaudra au moins d’être très franc, un risque qu’il avait déjà pris quelques minutes plus tôt, mais qui lui avait valu une réponse plus que positive, de quoi satisfaire son pauvre cœur qui bondissait au point de rendre son souffle encombré et fatigant pour son corps. Il avale une autre fois et prend une grande bouffée d’air emplie d’odeurs dues aux soupes.

Je ne suis pas objectif en disant cela, mais je pense que tu n’as pas tort et c’est beaucoup plus judicieux que cette façon d’être que j’ai… je suppose qu’une part de moi a envie de rendre ce qu’ils ont fait de moi… je n’ai pas autant de mérite que toi.

Yin Chao voulait y travailler, se rendre meilleur, mais il savait que ça n’était pas possible dans l’immédiat et qu’il ne serait lui-même que lorsqu’il aurait comblé tous ces manques et une personne ne suffisait malheureusement pas à parfaire son bonheur. C’était le début, uniquement, mais c’était un bon début, de quoi l’encourager au moins à tenter sa chance un peu plus souvent, quitte à essuyer des refus qu’il transformera en force plutôt que d’en faire ses faiblesses.

Il termina enfin sa soupe et observa les deux chiens qui se reposaient l’un prenant soin de l’autre, une image qui fit sourire le jeune homme, car il se dit que si Jade acceptait un camarade si facilement, c’est qu’il ne s’était pas trompé. L’influence du maître sur l’animal était telle qu’il pouvait se fier à l’instinct de ce dernier. Il tourna le bol dans sa main et observa la lumière au-dessus d’eux grésiller.

Je pense que je devrais rentrer, je te remercie pour ton hospitalité et je te revaudrais ça, c’est promis !

C’était pour lui l’occasion de lui assurer qu’ils se reverraient très prochainement, de quoi témoigner d’une amitié future qui serait bien plus réelle qu’ils ne pouvaient tous deux l’imaginer. Le chinois se leva sagement et s’inclina avant d’aider à nettoyer ce qu’il avait touché par politesse et parce qu’il était un peu maniaque sur les bords.

Il siffla à peine et Jade répondit présente en se relevant de sorte à ne pas gêner le petit chiot, se secouant avant d’aller poser ses pattes sur le jean de son propriétaire.

Oui, nous y allons, il est temps de rentrer, tu dis merci ?

Il fit un sourire à la chienne qui se mit à aboyer et à faire la fête au propriétaire des lieux avant de se diriger vers la porte. Yin Chao remit ses chaussures et se mordit la lèvre après avoir enfilé sa veste, se baissant une nouvelle fois pour saluer l’homme en face de lui. Il voulait le remercier tout de suite, mais se dit qu’attendre était plus judicieux qu’offrir une étreinte. Oui, ils venaient de se rencontrer et c’était peu approprié selon lui de se rapprocher autant. D’ordinaire, le chinois ne se laissait pas apprivoiser si facilement, il en avait eu envie, comme un appel au secours, comme un besoin qui n’attendait qu’eux pour être révélé. Le jeune homme ne regretterait pas, mais il pensera qu’il a mal agi sur le chemin du retour, qu’être aussi sensible le mènera à sa perte et qu’il aurait mieux valu revêtir sa coque d’épines plutôt que de se mettre à nu. Mais pour la première fois, il enverra balader toutes ces mauvaises pensées pour accepter l’évidence même de cette nouvelle amitié.
Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
 
Flash back de 1 an : ft Wang Yin Chao
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: