Aller en haut

Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons d'hommes hétéro pour nos demoiselles ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici
anipassion.com
Partagez | 
 

 [flashback] Merry Xmas motherfucker ft ji hyuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 25 Déc - 22:23


Je quitte ma maison à la nuit tombée, ma sœur reste seule dans cette grande villa au milieu de nul part. je claque le portail derrière moi, le ciel est déjà sombre là où je vis les lampadaires ne sont pas très nombreux le long des trottoirs, c'est un comble car nous sommes quand même les citoyens les plus riches d'Anyang. Je marche le long de la chaussé, mon sac en toile rejeté sur l'épaule j'observe les fenêtres des maisons qui longe mon chemin, ils sont tous prêt à réveillonner en famille, je trouve ça pathétique. Un mec de mon âge ne devrait plus participer à ce genre de chose, je me trouve bien chanceux de pouvoir faire ce que je veux: peut être trop mais n'entrons pas dans les détails.
N'avoir pas de parents présents est une bonne chose, un plus quand on a envie de mener sa propre vie. Je n'ai à écouter les ordres de personne, même ma sœur aînée qui s'est pourtant auto-proclamé mère de substitution n'arrive pas à me gérer. Je vis à Anyang depuis maintenant sept ans, autre fois j'ai visité le monde au coté de mes parents, jamais fixé nulle part je ne pouvais créer de réels liens avec les gosses que je rencontrais. Maintenant qu'on m'a laissé une chance de me créer une vraie vie je ne vais pas risquer de la laisser m'échapper, je ne suivrai plus personne si cela me coûte autant.

Arrivé en ville je monte dans un tramway, JiHyuk n'habite pas vraiment loin de chez moi mais je dois d'abord faire quelques achats, alcool et mal-bouffes en premier lieu et puis si il me reste assez je nous prendrai des clopes. Je ne suis pas encore majeur pour ce pays mais ma tête blonde dissuade les commerçants de me réclamer mes papiers d'identités. Je peux me montrer tellement courtois et poli, avec mes sourires francs et mon teint frai. En réalité je les nique bien tous et je les voles même en remplissant mes poches plus que mon panier d'articles mais ces cons ne remarquent rien.
Je quitte la première boutique, le tintement du carillon me rappelle que d'ici deux heures seulement c'est le cloché de l'église qui retentira, quand j'étais petit j'adorais ce son à présent il m'évite juste d'avoir à sortir mon phone dans ce froid: mes doigts sont tellement fragiles~.

Je shoot dans un cailloux, la remontée et toujours plus galère et saoulant que la descente, je dois m'arrêté bien deux fois avant de reprendre la route direction la méga baraque de mon poto. Je vais passer un bon réveillon, du moins j'en avais la certitude jusqu'à ce que depuis le bout de la rue, j'entends des éclats de voix et une musique assourdissante. En levant le nez vers le ciel ceux sont des spots lumineux qui servent d'étoile du berger, il a invité du monde: j'avais mal compris l'invitation.
Le souci avec ce type c'est qu'il agit sur des coups de tête, bien plus que moi et très souvent à mes dépends, son sms disait bien " gros viens on fête ça ensemble comme deux pédales?" et là...j'en vois bien des dizaines qui s’agglutine dans l'espoir d'entrer. Je pousse tout le monde,je les entends grogner certains m'agrippent par la manche comme si j'avais doublé mamie à la caisse, je me retourne les foudroie du regard puis continu ma progression jusqu'à l'intérieur de l'immense demeure. Il est où ce con, je dépose ça et je me tire.

L'entrée est elle aussi blindé de monde, j'aurai bien lâché les sacs à terre parce que j'ai la flemme de faire les quinze mètres qui me séparent de la cuisine mais mon égoïsme prend le dessus sur ma paresse, si j'ai le malheur d'échouer ces sacs ici ils seront vide d'ici cinq minutes.


[/center]
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Ven 26 Déc - 21:37

MERRY XMAS MOTHERFUCKER
L’problème quand tu veux passer noël dans une baraque comme la mienne c’est que t’as toujours un con qui croit que t’es rabougri et que tu as aucun sens des festivités. C’est ce qu’a cru l’autre prune en se permettant d’inviter des gens quand moi de mon côté je comptais passer la soirée pénard avec mon besta. C’est pas que ça m’dérange, au début c’était même assez intéressant au début en le voyant préparer la bouffe seul alors que j’ai un traiteur que je peux appeler régulièrement à toute heure du jour ou de la nuit. Je compte bien qu’il se casse après avoir tout préparé, mais j’ai pas eu le cœur le soir de noël en fait. J’ai souri comme un abruti et le monde a commencé à venir d’un seul coup ça a totalement débordé !

Je cherche le stupide mégaphone que j’ai pris pour l’occasion et le déballe en me mettant sur le point le plus haut de la maison, le deuxième étage est ouvert ce qui permet de voir qui passe ou non dans les couloirs. J’étais sur le point de crier, mais j’ai eu une meilleure idée comme il est branché ce truc suffit que je le fasse crier un peu à ma place en plus ça éclate bien les oreilles. Je reçois un sms à ce moment. Je sors mon téléphone « tu te fiches de moi ? Seuls comme des pédales ? » Je l’appelle direct, faut qu’il sache que je ne voulais pas vraiment cette fête. Il doit être pas loin ou alors il est déjà là.

- Hey Lee Dae Ho pointe ton joli p’tit cul au deuxième que j’t’explique

Je dis ça dans le mégaphone pour être certain qu’il entende, direction ma chambre en attendant qu’il arrive. J’avais préparé les jeux et je dois faire le concierge maintenant.

- Touche pas à ça toi ! Vas-y dégage avant que j’t’arrache la colonne par la bouche !

La violence quand ça s’passe pas comme prévu. J’ai pas envie que la soirée soit gâchée ça fait une petite heure que j’essaye de les faire dégager tous et de mettre la main sur l’organisateur que je vais empaler sur le porte-manteau si ça continue. Plus il se cache plus il a des chances de mal finir et si ça sera drôle pour moi ça le sera pas autant pour lui.

Je l’vois arriver dans le couloir et je passe ma main dans son dos pour qu’on s’enferme momentanément dans la chambre. Personne ne siffle et y’a intérêt sinon j’fais un malheur. Je passe ma main sur mon visage et regarde un peu le sac qu’il a mené, il avait prévu d’faire un geste et c’est là que j’me dis qu’il y tenait à s’te soirée autant que moi.

- Putain gros ! J’te jure que j’y suis pour rien c’est l’autre abruti qui a organisé en croyant que j’allais passer noël seul, ce sale fils de chien est un putain d’gratteur faut qu’on les fasse tous dégager j’voulais leur niquer les tympans, mais si ça les fait pas sortir j’vais les foutre moi-même sur le trottoir Wesh !
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 5 Fév - 17:39
Une petite pouffe vient se dandiner sur ma droite, je tiens toujours les sacs posés sur le comptoir. J'ai qu'une envie quand je la vois se tortiller comme ça c'est de lui foutre un bon marron dans la gueule, après tout c'est de saison non? Elle ira pas chouiner, un peu de glace vanille et ça lui fera une bûche tout bénéf.
Je tape rapidement sur l'écran tactile de mon phone, qu'il aille au diable ce sale con, je vais me barrer chez moi en emportant la bouffe que j'ai payé et il ira s'faire mettre par toutes ces pédales qu'il nous a ramener. Ma lèvre supérieur se relève en coin sous le dégoût que je procure la vue d'un type entrain de s'enfoncer le goulot de sa bouteille de bière le plus loin possible dans la gorge pour s'assurer d'avaler tout son contenu rapidement. Il fait un concours avec le poto qui gerbe à coté. Non mais cette baraque va être dans un état après tout ça.

ça se passe toujours comme ça avec l'autre grande gigue, il croit qu'il va s'faire grave apprécier mais ce sera jamais le cas parce qu'il a vraiment une personnalité fort chiante. C'est vrai il se plaint que toutes ses relations finissent de la même manière: la main de la fille dans sa tronche mais il est odieux, je m'en foutisme professionnel et gauche. Moi c'est mon meilleur pote, après l'affaire du gars qu'on a martyrisé on s'est fait la promesse de ne jamais se tourner le dos, et étrangement je ne l'avais jamais vu aussi sérieux que ce jour là. Depuis je lui pardonne tout et il fait de même avec moi mais ce soir j'en ai ras le coco.

Alors que je tirais violemment mes sacs vers moi, me les faisant rencontrer mes hanches osseuses et pousser un grognement de douleur, soirée de merde, soirée de merde. Je tourne les talons mais me fige sur place mon sang se glace et mes dents se serrent..Il a osé putain, il a osé. Je me tourne, lève le nez et le foudroie du regard. Il est là comme un bien heureux avec son méga-phone, il le bidouille et moi j'en profite pour rejoindre le palier en grimpant quatre à quatre les marches. Certains ricanes sur mon passage alors je leur fous des coup de sac bien lourd dans les jambes de quoi les faire geindre comme des putois, cheh!

J'arrive, je ne le vois plus je grogne, une main se plaque dans mon dos et pousse vers l'intérieur d'une chambre. à l'odeur qui s'en dégage par la porte je reconnais celle bien musqué de notre ami branleur, je me renfrogne alors, le dos raide.
Je me retourne, les bras croisés contre mon torse les sacs ballant comme une mère qui attend des explication mon expression reste intransigeante, la musique en arrière plan n'est plus qu'un brouillard que je balaye facilement, mon attention totalement braqué sur lui.

"T'es sérieux? Tout tes plans foirent comme ça, pauvre abruti. T'as cru quoi ? Putain tu m'fais chier et la glace elle fond putain !"

Je baisse la tête au son d'un liquide qui goutte au sol. Je crois que c'est trop là en plus la musique revient au premier plan et ça m'énerve davantage, je lâche mes achats au sol faisant gicler le tout dans les mini flaques créer au gout sucré et rouvre la porte, l'arrachant presque de ses gonds. Je pousse dumbo du passage et sors le mégaphone dans une main ,je règle le son au plus fort avant de dévaler les marches souplement, les pieds frappant fort le sol pour me donner toujours plus de courage et d'assurance. Arrivé devant l'immense chaîne hi-fi je coupe le son, me fichant royal de tout les cris qui désapprouve mon geste. J'arme mon bras, remonte le mégaphone à mes lèvres décourageant une grosse brute de m'approcher, il doit tenir à ses tympans ce pauvre abruti. Je tousse, m'éclaircissant la gorge, prends une longue inspiration, ferme les yeux et entre-ouvre les lèvres.

"La fête est finie ! ON DEGAGE, ON DEGAGE, Toi la bas, ouais la dinde, descend du canapé t'as cru mémé l'avait cousu?! Toi là, laisse se tableau tranquille c'est pas une putain de cible à fléchette ! La grosse la chaise va plus tenir je l'entends geindre d'ici alors lève ton gros boule et sors! Je vais balisé le chemin vous allez me suivre en file indienne le premier qui fait le héro jlui conne une putain dballe dans l'cul !!"


Pour illustré mes dire je pointe du doigt un fusil sous vitrine disposé prés de l'écran géant. Personne n'y touche car il est protégé par un code que je ne connais pas mais qui en le sais ici mise à part Ji hyuk qui me dévisage tel le sauveur que je suis à ses yeux en cet instant?
Des squatteurs bougonnent, certains beuglent des slogans pour exhorté la foule à les suivre mais ils sont bien les seuls à vouloir se dresser face à mon autorité cuisante et dangereuse. Je tire de sous un canapé un bras qui appartenait à une soûlarde, elle me remercie de sa voix alcoolisé et s'éloigne seule en tanguant, les bras tendus vers l'avant. La vague de squatteur se dirige toute vers la porte, je suis soulagé d'une part..mais le bordel annonce malheureusement l'avortement de notre super soirée entre couilles.. Génial.
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Jeu 5 Fév - 20:42
Quand il a grimpé les marches j’ai ri, j’suis fier de mon coup. Dae Ho a rappliqué en moins d’deux et j’ai pu lui expliquer l’problème. Maintenant c’est une autre histoire pour tous les faire déguerpir, mais j’vais le faire. Dae Ho m’parle mal et si ce n’était pas lui j’lui aurais déjà fait ravaler ses dents, il sait qu’il a de la chance. Moi aussi dans un sens, on s’est promis. Je le laisse prendre le mégaphone et récupère la glace pour la lui foutre dans l’frigot. Heureusement j’en ai un dans la chambre on pourra rattraper le coup si on s’y colle à deux. Ou alors, je sais ce que j’vais faire et il a pas intérêt à rechigner.

Il est violent blanche-neige quand il s’y met et moi j’ai pas la patience de faire pareil alors j’attends en repérant mon très cher ami qui va tout nettoyer le bordel qu’il a fait avec ses petits copains. Je lui parle assez proche. Je le dépasse de beaucoup et il a peur de moi quand je suis sérieux, alors je profite.

« T’as foutu la merde alors c’est normal que tu répare pas vrai ? J’te jure que si tu t’enfuis va falloir que tu pries comme tu l’as jamais fait parce que personne m’empêchera de t’arracher les tripes, même pas les flics t’as compris ? »

Quant à l’autre héro, j’me retourne et je lui donne une tape dans l’dos. Le coup du fusil m’a cloué sur place, j’y aurais pas pensé. J’aurais pris le faux flingue que j’ai demandé à mon père de me faire. Genre, une réplique dans un film pour faire flipper les gens ça marche trop bien. On se retrouve finalement à deux. Trois si je compte l’autre mais on sera pas dans la même pièce et c’est bien isolé au cas où.

Je reprends mon mégaphone et le range à sa place en entrainant du bras Dae Ho. Ma chambre est la seule pièce qui a dû rester intact, l’autre va avoir du boulot mais j’ai aucune pitié, c’est pas d’ma faute c’est de la sienne, il lavera le seul avec sa langue s’il le faut mais cette maison brillera comme un sou neuf ou je la lui arrache.

J’avais mon bras en travers du torse de Blondie, je l’ai tiré jusqu’à ce qu’on atterrisse sur mon lit. Il est tombé sur moi et je me suis redressé sur un coude en le gardant de l’autre main. Avec celle-là je lui montre le mini frigo dans le coin de la pièce.

« C’est bon y’a tout qu’est rentré, j’pense qu’on a évité l’pire »

J’parle surtout pour la glace, mais aussi pour la soirée c’est valable. Je reste comme ça, sans bouger pour me calmer cinq minutes. Le silence ça fait du bien, j’entends juste l’autre crétin que s’active pour nettoyer et il a plutôt intérêt à l’faire de toute façon. Ils m’ont mis les nerfs en pelote ces cons. Mais savoir que Dae Ho est là et les a fait dégager ça m’rassure. J’ai pas envie d’bouger mais on va devoir au risque de passer pour deux fiottes.

« Bon, alors on fait quoi ? On s’préoccupe pas de l’autre, il a peut-être demandé à deux gars d’rester l’aider et s’ils volent quoi que ce soit c’est filmés de toute façon sauf dans ma chambre et ma salle de bain »

S’il veut prendre une douche ce sera dans ma salle sinon il sera filmé, c’est moi qui gère les caméras en l’absence des parents et l’gars a été bien sympathique de faire ce que je lui ai dit d’faire.

« On matte un film, on s’fait un billard, on joue à la play ? Qu’est-ce tu veux faire ? On a la maison pour nous tout seul »

Je m’redresse juste pour me foutre sur le lit au-dessus de lui. J’ai mes mains appuyées sur ses genoux pliés et mes cuisses sur mes mollets, on est proche à ce point mais ça me dérange pas vraiment. En fait c’est même drôle comme ça. Dae Ho a l’air d’un coton-tige impuissant comme ça. Je me moque un peu d’lui en souriant même si j’essaie de le masquer. C’est un coton-tige ouais, mais un vrai p’tit démon, comme moi. Je m’allonge sur lui en plongeant entre ses canes, pour l’écraser en vérité mais j’sais bien qu’il s’en fou. Je l’test en fait savoir si lui aussi il va m’sauter dessus comme l’autre taré d’instructeur ou s’il va me pousser, mais j’pense que c’est ni l’un ni l’autre. Lui et moi c’est pas pareil, ça a toujours été différent. Alors j’l’emmerde à défaut d’pouvoir le tester. Et j’sais que l’faire passer pour un gros gay va l’emmerder plus qu’autre chose. Surtout si c’est avec moi.
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Jeu 5 Fév - 22:39
Ils se sont tous exécutés comme de bons toutous, ça valait la peine de me niquer la gorge sérieux. J'ai pris en confiance, je gonfle la poitrine, un petit sourire satisfait au coin des lèvres. je rengainerai presque le mégaphone comme un flingue au temps des western si JiHyuk ne me l'avait pas arraché des mains. Il reste un gars, j'ai cru au début qu'il s'agissait d'un rebelle mais en fait non il est la souillon de notre hôte pour la soirée. Cendrillon en m'approchant retrouve son identité, c'est un débile de la fac qui rit comme un ado boutonneux à chaque remarque de notre ami commun. Je suis parfois très dubitatif face aux potes que JiHyuk a, il traîne avec des mecs qui ne feront que lui attirer des ennuies mais je ne peux pas non plus jouer la mère poule à tout épreuve. En plus si je le surprotège trop et qu'il s'en rend compte c'est mort il va dire que j'ai le béguin pour lui il va en rire grassement avant de me traiter de pédale et de répéter à tout le monde cette nouvelle qui l'amuse tant. Si je réagis excessivement alors il va en profiter et en remettre une couche, décrivant avec minutie tous les rêves qu'il m'inspirait sois disant. Je ne pourrais pas me dépêtrer facilement d'un mec comme lui d'un abruti à l'esprit aussi fertile lorsqu'il est question de faire chier son monde.

Notre relation a toujours été unique, un peu en marge de ce qu'on peut lire quand on cherche la description du mot amitié dans un dico. On ne sait jamais posé de question à vrai dire il était plus vieux plus grand, plus autoritaire et charismatique, j'ai juste fermé ma gueule et je lui devais bien ça en m'épargnant au lycée il m'a donné la chance de devenir son égal, sinon j'aurai fini comme la mauviette qu'on a fait fuir après l'avoir martyrisé en seconde. On regagne sa chambre j'ai mal aux jambes moi ça fait loin de chez lui a chez moi enfin en passant par le centre ville pour les courses sinon non pas vraiment mais vu que j'suis un râleur né je vais affirmer le contraire. Je me laisse aller, la joue mollement écrasé contre son torse je reprends doucement mon souffle appréciant le fait qu'il sente bon et qu'il ait pas revêtu l'un de ses vieux t-shirt estampillé star-wars qui pu la transpi' parce qu'il à rien d'autres à se foutre sur le dos. Ses parents sont jamais là, les bonnes le supportent pas-et il le leur rend bien- donc ses placards se vident rapidement et lui trouve rien de mieux à faire que de renfiler ce qu'il empile sur la panière à linge sale. Les glaces sont sauves, j'suis rassuré parce qu'elles m'ont coûtés un rein. Je sais pas ce que je fous avec le pognon que mon vieux m'envoie mais il me reste tellement rien à la fin du mois que j'suis obligé de mendier ma sœur ou d'appeler môman à la rescousse. Les sapes sont mon point faible, mon style en général la preuve en est j'ai refait une couleur à la va-vite parce que j'avais cette soirée...ça non plus je le dirai pas parce que j'suis pas un fragile.

Je roule sur le coté, me retrouvant sur le dos bien accueilli par des couvertures chaudes et épaisses. Mes paupières se font lourdes, les pieds emmêlés au draps je replis mes genoux les bras rejetés négligemment au dessus de ma tête. Mes doigts effleurent les oreillers humide, la pièce ne doit pas être toujours aérée, je suis dans une vraie chambre de mec et ça me fait sourire: on est vraiment les mêmes. Des mains se posent sur mes genoux alors que le moulin à parole à qui elle appartiennent continu de battre l'air. Je hoche mollement du chef sans vraiment faire attention, je ne pensais pas qu'on arriverait si facilement à se retrouver seul, pépère.

wow..woow..wow...Pourquoi il s'emballe là?J'ouvre un œil, un sourcil arqué mode "wtf". Je relève la tête, le menton appuyé contre le haut de mon torse je le regarde faire alors que lui me parle comme si rien de zarb se passait. Mes jambes s'écartent, naturellement en plus genre c'est leur position fétiche ou quoi? Je déraille total mais bien moins que lui il a inspiré la fumée dégagé par les gros pétards des nazes prés de l'entrée ou c'est comment là?!

"Heu...ouais..Ok...Tu t'mets bien j'vois ça mais t'es lourd..."

Omg la fiotte j'suis même pas capable de le virer à coup de coudes, en fait si j'pourrai mais j'suis aussi très frileux et pour le coup ce sale tas me tien chaud. Si je fais le mec gêné il va en profiter alors j'vais rendre le truc un peu plus dégueulasse et ce sera lui qui sera embarrassé! l'a-t-il était une fois au moins? Je sais pas allez on tente.
Doucement mes doigts glissent entre ses mèches de cheveux, ceux à la base de sa nuque moite. Ils remontent jusqu'au sommet de son crâne, et s'y arrêtent, bien au chaud perdu dans sa crinière décoiffée. Je roule des yeux parce que je sais qu'il ne peut pas me voir avec la tronche dans mon cou. Ma jambe ose se replier contre sa hanche, là je serre les dents parce qu'une vague de frissons de dégoût menace de se répandre dans tout mon être si je me concentre trop sur cette image fort pédaleuse qu'on renvoie..
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Jeu 12 Fév - 15:31

MERRY XMAS MOTHERFUCKER
Maint’nant qu’ils sont tous partis j’sais qu’on devrait reprendre notre soirée en main mais il veut pas bouger alors j’l’emmerde et je m’installe comme je veux. Ça marche bien puisqu’il me dit que j’suis lourd et j’bouge pas, je le laisse essayer de me pousser. Il en a pas la force ou la volonté suffisante mais il a essayé et ça m’rassure, au moins il est pas comme l’autre. Je souris contre le coussin, je fais genre je m’endors parce qu’il fait des choses qui m’glace le sang d’un coup. Il le fait pour me faire chier je l’sais mais il réussit trop bien et trop facilement alors je vais plus loin. J’ai oublié d’dire que j’aimais pas ne pas avoir le dernier mot ? Maintenant tu l’sais. Sa main dans mes cheveux et sa jambe contre ma hanche j’essaye de pas bouger mais je peux pas c’est plus fort que moi. Je me redresse et pousse de mes mains sur son torse pour ça. Son tee-shirt se soulève et j’arque un sourcil en l’regardant.

« T’es sérieux là ? »

Je lui lève presque sur la tête pour voir son torse. Il devait pas faire de la muscu ? Alors son corps tout maigre plus sa nouvelle couleur de ch’veux ça va pas l’faire. Même si j’crains rien j’comprends pas pourquoi il fait pas s’qu’il dit.

« T’as le corps d’une meuf, j’avais jamais remarqué, j’vais t’appeler boucle d’or »

Il va me l’interdire je l’sais, mais j’vais l’appeler comme ça quand même. Je m’assois à côté d’lui et je me moque encore d’un rire bien gras qu’il déteste. Je répète pour moi-même son nouveau surnom. Ses cheveux sont courts et ça lui va bien mais ça m’fait bizarre, j’veux pas qu’il devienne gay tout à coup, ou alors j’veux juste qu’il soit pas comme ça avec les autres, mais c’est bizarre dit comme ça et j’suis pas gay. Okay ? Jsuis pas gay.

« bon on fait quoi ? J’veux pas passer la soirée comme ça on s’rendort pas c’est mort. Tu préfères pas faire quelque chose ? »

Il répondait pas tout à l’heure alors j’lui demande encore une fois. Il est peut-être fatigué mais moi pas. J’voudrais juste qu’on profite de ce noël tant qu’à faire.

« D’la glace, ouais d’la glace pour critiquer les films de meufs qui passe à la télé ? Ou pour s’mater autre chose ? On est qu’entre nous maint’nant et la porte fermé c’est insonorisé »

J’sais pas trop quoi dire alors j’tente. J’le frappe un peu avec mon épaule. Vu comme il est assis j’m’agace et j’lui met la main sur le paquet.

« Ah j’ai eu peur qu’elle ait disparu d’puis tout à l’heure, tu réponds plus, j’me suis dit bah merde ! Mon vœu a été exaucé ? Dae Ho s’est transformé en super bonne meuf ? »

J’sens que j’vais m’en prendre une mais en même temps j’le cherche volontairement faut dire. C’est peut-être s’que je veux, qu’il se réveille un peu et qu’il finisse par parler aussi.
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 18 Mar - 21:57
Il me matte, non d'abord il me désape et après il se rince l’œil, pourquoi il fait l'étonner après hein? Lui et sa manie d'inverser les rôles, un jour je crois que je vais oser lui dire ce que je pense. Ji Hyuk n'est qu'un jeune-grand- con qui croit pouvoir goûter de tout et toucher à tout sans que personne ne le réprimande. Je n'avais jamais été aussi familier avec un autre mec pour dire, je n'étais même pas à l'aise avec ma personne avant de faire sa rencontre voilà peut être pourquoi cela ne m'a pas déranger qu'il m'asservisse par moment, qu'il me fasse courber l'échine comme le dominant qu'il veut être. Dans une amitié je crois qu'il n'y a pas de rôle à attribué et si c'était seulement le cas je ne suis pas certain qu'on puisse placer ce grand benner dans une case aussi petite et réductrice.
Ji Hyuk est comme le fou du roi, il est comme sa main de fer ou son amuseur, il ne sera jamais celui qui s'assoie sur le trône mais dans son ombre en manipulera les membres.

Il a fait de moi son jouet, pas dans un sens sale ou autre non, il m'a permis de m'élever de devenir quelqu'un, de ne plus fixer le sol la tête basse, il m'a tant donner que je lui en suis redevable, Ji Hyuk et moi c'est pour la vie: mon ami: mon frère.
C'est pour cette raison que je ne l’émascule pas lorsqu'il s'enquiert de ce que j'ai entre les jambes, je claque juste mes genoux contre ce bras étranger qu'il a placé parallèlement, il geint sous la douleur j'ai les os pointus. Les lèvres pincés et la pupille scintillante je savoure sa grimace tout en m'asseyant correctement, adossé à la tête de lit.

"Tu dérailles mon pauvre, j'espère que j't'ai bien niqué le coude moi je te rassure: je ne me suis pas fait mal."

Il aurait été une fille que j'aurai fait la même chose, je préfère les saintes qui rougissent follement embarrassés que les sauvageonnes au manière d'hommes. Je suis plus contrarié par ce qu'il a sous entendu par ce geste que par son touché physique en lui même. Cela pourrait choqué ces demoiselles mais nous les mecs on se la montre très tôt, on se touche même pour voir ce que ça procure: à quinze seize ans c'est plus simple de convaincre poto de nous secouer le poireau si on le fait pour lui aussi: les filles ne sont pas indispensables quand nos apparence juvéniles sont encore bien en place.

"Ton voeu exaucé? T'es du genre à vouloir une meuf aussi bonne qu'intelligente dans ton lit? Tu étais moins regardant la dernière fois que j't'ai vu au bras d'une greluche."

On se présente pas nos meufs, parce que ce n'est jamais sérieux avec elles. Cependant Il m'est arrivé de le croisé une fois, la fille pendue à ses lèvres étaient petites, les paupières collées par cette bande étrange que les filles affectionnent, elle était fardé comme une poule de luxe et son parfum se sentait à dix mètres à la ronde. Sinon dans l'ensemble elle était belle, le genre de nana qui ne tiendra qu'un rôle dans la vie d'un mec, une passade même pas assez de phrase pour la résumée sur la quatrième de couverture de notre autobiographie.
Quand on sera vieux on la décrira à nos gosses, à nos p'tits gars de préférence, on en chantera les louanges, la transformant en un fantasme sans visage fixe mais elle permettra d'entretenir le mythe de nos exploits passés.

J'avise sorti de mes rêveries cocasses le dit congélateur où sont renfermer canettes et glaces que j'ai apporté. Quelle aventure quand on y pense, jamais rien n'est simple avec cette idiot aux oreilles paraboles.

"Va pour la glace, et la console, on descend au salon ou on reste là? Parce que Daeho la bonnasse a pas envie que gros lourdeau Jihyuk l'ivrogne s'en prenne à elle. Garde tes mains le long du corps et t'auras la vie sauve."

Souplement je quitte le lit, les pieds jointent je touche le sol pour me redresser d'un pas sûr. Le congélo' n'est pas très refroidit, la glace sera molle mais les bières bien fraîche, l'inverse m'aurait bien plus déplu. Je reviens vers mon hôte qui s'est installé confortablement tel le pacha qu'il a toujours cru être lui, seul dans cette vaste maison déserté par des parents qui n'ont de parents que le nom.

"Tiens, "

La petite capsule cylindrique martelé de goutte humide se retrouve pressée contre sa joue, puis sa gorge jusqu'à ce que son poing s'enfonce dans mon ventre, me faisant cesser ma torture. Je tousse, reste droit par fierté mais n'encaisse pas en silence,

"Tu m'fais mal! J'ai le droit non! Tu me traites de nana j'peux me comporter en garce et puis me frappe plus le ventre j'ai pas encore les abdo alors c'est l'estomac qui prend direct..qu'est ce que j'aurai voulu te gerber dessus pour que tu comprennes mieux !"
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Mer 18 Mar - 22:32

MERRY XMAS MOTHERFUCKER
Pourquoi il reste silencieux ? Il tient pas en place d’habitude et là il m’la joue mec mystérieux ? Nan mais c’est pas possible. J’aime pas rester comme ça. Allé, j’le bouge et j’me prend un coup dans l’coude mais au moins il a bougé. Il est vivant ça m’rassure j’ai cru que je l’avais étouffé à force. Il m’fait sa chochotte et m’fait ravaler ma fierté pendant que j’douille avec mon bras. On s’décale et il m’dit que j’aime les greluches. Bah ouais, elles sont faciles à pécho mais après j’veux pas des moches non plus. J’lui souris d’toute mes dents.

« Parce que t’es intelligent ? Nan mais sans rire qui voudrait d’une meuf intelligente ? »

Pas moi, j’veux profiter d’ma vie. Et j’veux plus jamais lui refaire de compliment sur son corps de meuf vu comme il le prend. Quoi ? Ça voulait dire que j’lui aurais été fidèle mais s’il l’prend comme ça c’est tant pis pour sa poire, je vais changer d’avis comme de chemise. J’me masse le crâne et j’propose des trucs et lui reste toujours silencieux, ça m’vénère quand il fait ça. C’est bon quoi, c’est pas comme si j’lui faisais jamais de vanne comme ça. Surtout moi, d’puis quand j’ai plus l’droit de dire ce que j’veux ? On peut même plus rigoler ? Ça c’est l’autre blondinette qui lui a tourné la tête ça m’déprime d’savoir qu’il passe son temps avec lui et qu’il le fait changer comme ça. J’veux pas qu’on prenne ma place. J’la lui céderais pas d’toute façon. Il m’sort de mes pensées en m’répondant. Comment il s’est vexé ! Mais ça m’fait sourire moi.

« C’est bon pour moi. Mais j’comptais pas te toucher d’toute façon. Trop sauvage pour moi. »

Pire qu’un homme. C’est pour ça qu’on s’supporte. C’est un homme. Une meuf comme ça j’crois que je l’aurais pas supporté c’est clair et net. Et bim d’abord, il l’a cherché. J’vais m’étaler dans l’salon. Y’a plus aucune trace des autres gus. C’est bien, ça v’dire qu’ils ont vite fait et c’est tant mieux. Dae Ho me pousse et on s’bat. J’récupère ma bière et il m’fait son flanc. Je souffle.

« Oh c’est bon là t’as tes règles où quoi ? Te transforme pas en chochotte c’est bon j’y toucherais plus à ton ventre plat d’emmerdeuse »

Ouais bah c’est sorti tout seul, il m’a fait chier un peu là. J’bois tranquille et j’lui tends ma bière. Genre on partage, c’est pas comme s’il manquait de l’alcool mais j’trouve ça toujours mieux d’pas gaspiller les bouteilles qu’on boira et qu’on aura pas l’courage de finir. Y’en aura bien un qu’aura plus soif et l’autre qui terminera. Rien n’empêche qu’on puisse le faire avec deux bouteilles mais une c’est plus pratique pis ça donne pas l’impression d’boire en fait et on finira pas saoul comme ça.

« Si t’avais gerbé t’aurais nettoyé d’toute façon. Ou alors j’aurais rappelé l’esclave d’ce soir. Bon, tu veux jouer à quoi ? »

Ça parait bizarre d’se parler comme ça et d’partager à boire à manger et deux manettes de consoles et c’est vrai que ça l’est. Sauf que lui et moi on s’est toujours parlé comme ça et s’il voulait pas qu’ça continue il a qu’à le dire, j’suis pas complètement con et fermé. Y’a qu’une seule chose à laquelle j’suis hermétique et il la connait. Ça m’empêche pas d’en rire. Juste avec lui par contre. J’accepte de délirer comme ça qu’avec lui, personne d’autre.

« Tss, noël, sans dec’, ils font quoi tes parents et ta sœur déjà pour noël ? Son chez la tente Clotilde sur le point d’rendre l’âme qui voulait partager un dernier repas le jour d’la naissance du p’tit Jésus juste au cas où ? »

J’dis ça mais mes parents c’pas mieux, eux aussi sont partis genre, pour affaire ou j’sais pas quoi. En fait comme chaque année c’est la même chose j’ai même plus fait attention à leur excuse bidon. Ça s’trouve mon père s’fait sa secrétaire et ma mère son collègue d’bureau, qu’est-ce que ça peut m’fichtre ? Pour Dae Ho aussi, mais j’sais pas pourquoi on s’y prend si tard. On aurait pu passer plein d’noël à deux dans c’te baraque ou dans la sienne ou en boîte, n’importe où mais ensemble quoi. J’sais même pas comment ça m’est m’est pas venu à l’idée d’le faire avant ?

« Faut qu’on passe un bon noël cette année, j’veux dire un noël comme on veut en fait. Et t’sais quoi ? J’suis généreux. J’me transforme en Santa Ji Hyuk. Tu veux quoi d’ma part ? »

J’plaisante pas l’pire, que ce soit une action ou d’la tune ou un truc matériel ou immatériel, j’ferais ce qu’il veut. Après j’ai pas encore réfléchi à si ce sera pour tout d’suite ou s’il veut que je l’exécute une autre fois mais j’suis sure que j’tiendrais peut-être pas ma promesse s’il m’le demande dans trois ans quoi. Alors qu’il se magne.
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Mer 18 Mar - 22:54
On rejoint le salon, il s'est étalé de tout son long, je dégage ses jambes pour pouvoir m'asseoir mais il les remet à peine ses talons touchent-ils le parquet au sol. J'abandonne rapidement, les bras ballant je me contente de soupirer bruyamment : je n'ai jamais été un mec très entêté, en tout cas pas dans ces moments là. Je l'écoute encore faire ses allusions douteuses, il boit de longues gorgées de sa bière à m'en faire saliver, moi vexer je prends la moue et ôte mon haut, affichant mon corps mégrelé .

"Voilà, et bande pas sinon j'me casse."

Décoiffé, le t-shirt rejeté sur l'une de mes épaules osseuse je bascule la tête en arrière en finissant de vider à grande gorgée la canette qu'il m'a tendu, ah j'avais soif !
Il finit par me céder un bout de canapé, àcontre coeur mais il le fait et moi j'm'en bas les reins de la tronche qu'il tire au moment où mon cul rencontre l'assise. J'échappe un lourd soupir de contentement, j'étends mes bras sur le dossier, croise les jambes et fixe l'écran noir de la télé qui n'attend plus que mon aval pour s'allumer sur le jeu demandé. Enfin c'est comme ça que je le vois mais c'est bien l'index du faux roux qui s'exécutera après mon ordre.

"Je sais pas, j'ai envie de jouer à un jeu de guerre ou on bombarde des créatures sur d'autres planète, ouais un truc qui se joue en solo: pour que tu me regardes briller ."

Je sais qu'il passe le cul vissé sur ce canapé une grande partie de ces journées, heures scolaires comprises : ce n'est pas un mec assidu dans la vie sauf en ce qui concerne les jeux vidéos, et puis pécho les nanas qu'il courtise. Une fois qu'elles ont cédées il fait exactement comme moi; il les jette sans vergogne. On ne leur promet pas la lune, rien qu'une soirée au firmament si c'est pas génial déjà.

"Oh? Je sais pas mes parents sont sans doute en Europe pour les fêtes, ils adorent se rendre à Strasbourg, genre c'est rustique tu vois. Pour ma soeur elle va sans doute se trouver un copain avant le jour de la naissance de l'enfant Jésus, rien que pour recevoir un présent de sa part...Pas de Jésus hein."


Je me gratte le ventre avant d'attraper la manette qu'il a abandonné entre nous. Je ris un peu en repensant à ce qu'il vient de me dire, à comment il l'a formulé, Ji Hyuk est un mec vraiment drôle, je me poile avec lui et ça fait du bien. Il ignore qu'il pourrait carrément faire carrière là dedans, ce grand con.

"Allume la télé s'te plait..Bah je sais pas fait gaffe j'pourrai te demander d'etre mon larbin pour les deux prochains mois. Tu le ferais ça aussi? "

Je tourne légèrement la tête vers lui en gardant les yeux rivés sur le curseur qui laisse défiler à l'écran les différents monde que je peux visiter. J'ai déjà colonisé deux planètes, je vais me refaire la lune.

"Ouais j'crois que ça m'botte bien, Ji Hyuk l'autruche à mes basques, trop cool."

Moi je ne sais pas quoi lui offrir, un sabre laser? Pas la merde que tu trouves à carrefour non, le truc qui se branche sur secteur et qui fait le même bruit que dans le film. C'est le genre de gadget qui nous fait tripper lui et moi, on est pas très compliqué.
On a beaucoup d'oseille, on a pas de parents qui peuvent nous reprocher nos dépenses alors on gaspille pas mal en babiole. ça s'était le paradis avant, mais depuis un an ma soeur s'est sentie investi d'une mission elle veut me préserver du mal pff connasse et genre ça s'est résumé en un mot, ou deux : elle me les brises : à bah non quatre mais vous aviez compris.

"Bon jprends deux cuillères pour la glace, t'as cas commencé la partie jregarde combien t'en liquide et jte montre comment j'fais pour t'humilier en jouant les yeux fermés."

Je me lève et trottine jusqu'à la cuisine mon torse d'adonis toujours affiché sans honte. C'est pas avec MinNam que j'pourrai être comme ça, lui il me gonfle parce qu'il est pédé et pas moi pourtant je l'ai déjà embrassé hein je nie pas mais ch'ai pas, j'aime pas l'ascendant qu'il peut avoir sur moi : à croire que je joue les dur mais mise à part aboyer je ne fais que battre de la queue comme un bon chien obéissant.
Je reviens au salon, biensûr il a repris tout le canapé pour lui, c'est allongé avec ses cannes démesurément grandes alors j'ai lâché l'affaire et me suis installé par terre, sur le tapis duveteux et couteux, entre le sofa contre lequel je me suis adossé et la table basse. Je soulève le couvercle de la glace et y plonge mon couvert, je le porte à mes lèvres une fois bien garnis par la crème glacée et l'enfourne tout entière dans ma bouche: Miam!

"Han...Ch'est froid...mais ch'est boon !"

Je me penche en avant à m'en faire mal le genoux ainsi remonté contre mon torse pour me saisir d'une bière, elle est encore si fraiche han, trop cool comme soirée sérieux.
J'en fais descendre des longues goulées, de quoi faire fondre la vanille coincée dans le fond de ma trachée puis tourne la tête vers lui, les coudes sur les genoux.

"Moi j'suis un super pote alors j'ai déjà un cadeau en tête pour toi, tu vois prends en d'la graine et béni les dieux de m'avoir fait si bon. Parce que t'es pas un cadeau: abruti."
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Mer 18 Mar - 23:44

MERRY XMAS MOTHERFUCKER
Il se fout torse nu j’me marre quand il m’dit d’pas bander. Encore heureux. J’lui fais pas d’place. Mais j’men rends pas compte au début pis quand il m’fait bouger je l’emmerde juste. J’souris quand il abandonne et m’dis à quoi il a envie d’jouer. J’hausse un sourcil. C’est qu’il fait l’mec là ? J’aime quand il est comme ça parce que ça lui ressemble tellement plus que ses bouderies de femmelette ! Puis j’le mate sans honte et j’me retiens de faire un commentaire vu qu’il a plus ses règles j’vais pas faire le chieur à enfoncer l’couteau et juste profiter du moment.

« oh oui montre-moi ton corps bébé »

Je m’éclate de rire, j’peux pas m’retenir. Non mais faut voir comme il s’y croit parce que j’lui ai dit qu’il aurait été bonne en meuf. Dommage qu’il en soit pas une, parce que son torse plat m’séduit pas plus que ça. Ça manque de seins tout ça !

« T’es deux boules sont mal placé pour que j’te regarde en vrai. Mais peut-être que si tu voles un soutif à ta sœur pour l’enfiler avec deux paires de chaussettes dedans, ça t’irais. Non en fait laisse tombé t’as les épaules trop large. Aish même en travesti ça marcherait pas »

S’il croit que j’serais capable de bander alors que j’viens de faire l’apogée de ses parties les plus masculines, franchement c’est qu’il est parano. Il m’donne sa réponse et j’met ma main sur le cœur en faisant semblant d’essuyer une larme. Il veut briller pour moi ! C’est trop, c’est trop, merci ! J’sais qu’il dit ça parce qu’il veut m’humilier ouais ! Y’a que ça entre mec qui nous départage vraiment, c’est quand on s’défonce sur des parties de jeux. Pis j’lui demande c’que ses parents font et ça m’fait sourire. Ça a pas changé j’vois. J’me redresse et lui tape dans l’dos alors qu’il parle d’sa sœur et de son futur nouveau beauf.

« Mec t’imagine si ta sœur s’voyait touché par la grâce divine et tombait enceinte ? Faudra la noyer pour être sûre qu’elle l’ponde pas, t’sais comme les vieilles avec les chats »

C’est sale s’que j’dis mais sa sœur j’l’aime pas. Et elle m’aime pas non plus. Comme ça c’est réglé. Mais comme c’est sa sœur j’peux rien faire même pas l’envoyer à l’autre bout du monde. Elle refuse d’accompagner les parents c’est trop bête elle verrait des gars qui lui feraient des cadeaux ? Ou alors elle a peur d’pas en recevoir parce que les mecs s’laisseront pas avoir en occident ? Ahah ! J’lui demande s’qu’il veut pour noël d’une façon super bizarre. J’sais que j’dois avoir un cadeau dans l’coin de la tête mais l’seul qui m’vient et qui pourrait lui faire plaisir c’est celui-là alors j’demande et ça l’fait marrer. Pis il m’dit sérieusement qu’il veut que j’sois son larbin. Mais quel merdeux ! Il s’moque de moi et j’le pousse.

« Ah nan, nan c’est valable que ce soir mec rêve pas ! »

Ouais ça pousse à prendre une décision rapidement d’se voir faire les corvées de Dae Ho j’sais d’avance qu’il serait pas tendre du tout spécialement avec moi. Il va chercher la glace et j’commence à jouer en lui criant que j’perdrais pas contre lui et que si c’était l’cas j’danserais à poil dans le salon ce soir. En sachant que c’est filmé j’ai pas intérêt mais j’le ferais puisque je l’ai dit. Si on m’prend pour un débile, au moins en parole, j’assume et ça dépend à qui j’donne ma parole. À Dae Ho j’la donne sans même avoir b’soin de lui dire. Il revient et m’dit que c’est bon et j’perds en balançant la manette sur le tapis. Elle a une protection la manette parce que j’ai l’habitude de les casser comme ça. Pis l’tapis est super épais et doux, c’est tout confort spécialement pour moi et pour mes p’tites manettes. Je lui file la manette et prend la cuillère propre pour la tremper dans la glace et en récolter à mon tour. Putain c’est trop bon.

J’tourne la tête alors qu’il m’parle et m’dit que c’est un vrai pote lui parce qu’il a déjà une idée d’cadeau. Vas y et moi j’suis un connard peut-être ? J’lui ai quand même offert quelque chose même si c’est pas matériel ça peut l’devenir.

« Et toi t’es un cadeau peut-être ? Mais j’vais rien dire j’tiens à mon cadeau. Et qui te dis que j’en ais pas déjà un pour toi hein ? »

J’sais qu’il est fan de plein de trucs et c’est pas bien difficile d’lui faire plaisir surtout quand on s’appelle Ji Hyuk et qu’on l’connait sur l’bout des ongles quoi. Il m’prend pour qui l’asperge là ? J’prends un peu à boire dans sa bouteille puisque la mienne il l’a terminé quand j’lui ai filé et la repose deux secondes après. Elle est pas vide il reste le dernier tiers que j’lui laisse s’il veut. Pour l’instant deux bière ça m’suffit et j’ai encore d’la glace à bouffer, j’en ai trop envie.

« Mais j’pense que j’ai des idées aussi mais j’crois que déjà rien que ce soir on a bien rattrapé notre soirée. Elle commence comme elle aurait du s’commencer mais juste avec un peu d’retard. On est bien sans meufs, la vérité ! »
Lee Dae Ho
I'M AN HEIR
here since : 03/06/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: pris par untel / vide / etc...
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURS
FINIS
ABANDONNÉS
Liens utiles
Sam 6 Fév - 4:39


La manette roule sur le coté, je la regarde sans bouger et j'attends qu'il me la ramasse et me la donne. Il le fait en grognant mais pas trop parce qu'il est occupé à me répondre et à lorgner sur le pot de glace. En fait ce mec il est capable de faire plusieurs choses en même temps mais il ne faut surtout pas lui faire remarquer sinon il va s'emballer et tout foutre en l'air. J'attrape la manette et lève l'un de mes pouces en guise de remerciement puis me focalise sur l'écran, ma partie débutant enfin. Il enchaîne les cuillerées de glace comme un gros porc, je grimace seulement au son de ses mastications et des "oops" et autre rires cons qu'il laisse entendre quand il tâche vêtement ou canapé. On aura mis facilement une demi-heure à redonner à cette endroit une gueule convenable, à ce que son salon démesurément grand retrouve son utilité première: servir à que dalle mais pour deux seulement. Je ne voulais pas d'une soirée avec tout ces connards, avec ces types qui traînent avec JiHyuk depuis que moi je me suis...entiché mais en fait non pas trop faut pas rêver, de MinNam. Je ne sais pas pourquoi ce sale faon soulève autant de questions chez moi, il n'est pourtant pas possible de le confondre avec une nana, déjà à cause de sa taille puis de sa voix et aussi des balls qu'on peut apercevoir au travers de son futal.. Non j'en sais rien et ça m'angoisse pas mal. Être avec JiHyuk ce soir me permet de me vider la tête, de faire sincèrement abstraction de toutes ces merdes pédaleuses que je me trimbale depuis quelques semaines... Il faut que je me sorte l'autre blondinet de la tête un baiser c'est rien, ça veut absolument rien dire.
Comment j'en ai la certitude? A ce questionnement de merde je suis interpellé par l'hôte qui m'accueille, il a l'air fin avec la cuillère entre les dents et les lunettes qui lui glissent du bout du nez. Il gesticule et vient même me donner un coup de pied entre les omoplates, je crois que j'ai perdu le fil et que je n'ai pas entendu ce que Monsieur a dit. ça justifie pas le coup p'tit salopard.

"Quoi ta gueule je suis concentré regarde je suis tombé sur une map très coriace comparée à la tienne pour noob."

D'un geste du menton je désigne l'écran que j'ai quitté des yeux rien qu'un court instant et me concentre de nouveau, pour ne pas lui laisser le temps de m'assommer de remarques, lui et sa façon curieuse et vraiment chiante de se mêler de tout. Je crois qu'il a du se buter au détective Conan quand il était petit, il se croit toujours le plus malin à vouloir résoudre des énigmes alors qu'il n'y en a même pas à l'horizon. Il fait le sherlock'holmes et moi vu que j'suis son bras droit j'dois me taper tout ses rapports, un Watson avec la tête grosse comme une pastèque à la fin de la journée tellement il est rageant avec ses ragots. Quelque part JiHyuk a le comportement d'une meuf, il est aussi relou quelle mais je ne lui avouerai pas parce que j'ai pas envie de perdre une dent et d'avoir mauvaise haleine en accueillant son pied dans ma gueule.

"J'pense que t'as surtout un sérieux problème, mec. Tu veux que j'mette une robe pour te faire plaisir et vu que j'vais te mettre une branlée au jeu tu vas être obligé de te foutre à poil et j'ai pas envie que les cameras de papa et maman immortalisé fiston et poto solo dans le salon en gonzesse et la nouille à la fraîche tu vois? "

Je ris, je ris parce que se con arrive toujours à me faire redevenir celui qu'il m'a aidé à devenir. Oui phrase pompeuse mais je n'ai pas trouvé mieux, plus juste. J'étais un truc tout sec avec une grosse patate douce au milieu de la face que personne n'aimait, que personne ne  regardait dans le meilleur des cas. J'vous passe les détails mais ce grand benêt aux oreilles aussi large que sa tête a su se montrer plus intelligent, un vrai joueur capable de miser sur le bon cheval, au bon moment.
Après on a jamais parlé de ça je sais pas si c'est par pitié mais je ne pense pas, Jihyuk c'est bien le dernier mec qui fera quelque chose par compassion. Il s'en bat royalement les couilles de la misère, lui tout ce qui compte c'est ses potes, les meufs, donc le cul et la bouffe. On se drogue pas nous on est pas des merdes, on fume juste du tabac et tiens je vois pas le rapport mais j'ai envie de m'en allumer une. Je mets le jeu en pause et vient passer le plat de mes mains sur mes cuisses, les remontent jusqu'aux poches de mon jeans serrées mais rien en vu ne les déforment alors par instinct je fais claquer le plat de mes paumes contre mon torse. Son qui résonne et attire toutes les attentions.

"Merde j'suis con, j'ai cru avoir encore ma veste, il est où mon t-shirt, et est-ce que j'peux fumer ou j'dois remonter dans ta chambre de crado? "

En fait je sais déjà la réponse. Voilà toute l'hypocrisie que nous gosses de riches laissés à l'abandon devons subir et sans broncher le pire. Ils vivent pas là, c'est plus chez nous que chez eux et pourtant on doit se plier à leur règles, et ne pas enfumer les parties communes en fait partie. Je me relève alors, mes longues jambes de sauterelles craquent dans un bruit sinistre au moment de se tendre, mes orteils nus remuent dans le tapis si duveteux présent là juste pour économiser des manettes à un Jihyuk mauvais joueur. Tant mieux pour moi parce que j'aime pas les chaussettes.
Une trace rouge marque mon torse, je suis pas une chochotte mais j'dois dire que pas y être allé mollo m'a finalement puni, ça brûle un peu. Je sais pas pourquoi j'l'ai dit tout fort, ou plutôt j'ai geint comme une femme en m'étirant, parce que je le regrette à présent. JiHyuk debout aussi tu sais pas pourquoi vient de plaquer contre mon pectoral et mon téton compris, le pot de glace super méga giga froid... ça anesthésie que dalle.

"Putain ! Va te faire gros con ! J'allais y mettre de l'eau pas ça !"

Je dégage vivement son bras en sautant sur le canapé, je suis debout dessus et commence à remuer mes mains dans le vent, puis remonte une jambe ne tenant plus que sur un seul pied. les yeux plissés j'entame des mouvements circulaires, j'essaye d'avoir l'air sérieux à défaut d'être effrayant.

"Tu es bien intrépide jeune padawan, tu as réveiller la colère du dragon !"

J'ai pris un accent chinois en gros raciste que je suis, après un "yaaah" très viril je lui saute sur le dos, me fichant bien de le voir perdre  l'équilibre ou défoncer sa table basse. il s'est tapé des filles bien plus épaisse que moi alors me soutenir il en est parfaitement capable. Me cramponnant comme je peux alors que lui ne fait que gueuler en me frappant un peu partout une idée lumineuse me vient .

"Mon cadeau, mon cadeau ! Tu me portes, jusqu'à la fin de la soirées."

Je suis trop doué bordel je m'éblouie, maintenant que c'est décidé, en avant pour sa chambre !
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Dim 7 Fév - 1:35
Il s’met à jouer et j’regarde à moitié en vrai parce que j’mange la glace en même temps. J’peux pas manger la glace et m’concentrer sur ce que quelqu’un d’autre fait surtout quand j’ai pas envie en fait la glace est bonne pis y’a un peu d’alcool dedans j’crois alors j’profite. J’suis pas patient, j’trouve le temps long surtout quand il stagne comme ça. J’l’appelle, j’lui demande ce qu’il fout pis il répond pas il m’fait flipper là. J’me redresse sur les coudes et j’pose mon pied dans son dos pour lui dire de se réveiller. Il m’fait genre la carte est plus dur. Tss j’regarde mais j’dis rien, j’laisse faire. S’il recommence j’le bastonne en vrai. Bon pas non plus comme j’projetais de faire à l’autre s’pas pareil non plus lui c’est mon pote et c’est qu’une partie d’un jeu. Ça vaudra pas toute la vie qu’on a passé quand on était plus jeunes.

En parlant d’ça on parlait de nos parents et de noël de nos familles là. J’commence à dire d’la merde sur sa sœur. Mais même temps c’est une garce j’la blaire pas pis lui non plus. Alors ses futurs rejetons si elle en a mais c’est même pas la peine. Lui il m’dit que j’ai un problème et il commence à m’parler d’trucs bizarre, j’crois que j’commence à avoir trop d’alcool dans l’sang mais j’m’en fous j’suis chez moi et j’risque rien surtout si ça vient des glaces alors j’continuerais d’en manger si j’en ai envie, merde. J’lève un sourcil et j’me redresse. Mais il est con s’type ! J’commence à me marrer

- ouais nan on va éviter qu’tu finisses en soubrette avec moi qui t’cours derrière. Pis d’où tu vas m’mettre une branlée vas-y t’as encore rien vu !

On rit pis j’le vois chercher quelque chose. J’me pose des questions. P’tain la façon dont il se tient mais mec ton dos il peut pas être si droit. J’ai envie d’le charrier là-dessus. J’le ferais tout à l’heure parce que là j’sais que j’vais le déconcentré genre la diva si j’dis quelque chose. Pis il va oublier ce qu’il était en train de chercher et râler en m’accusant. - ouais tu l’as laissé. Faut monter pas l’choix. Sont jamais là mais on doit quand même faire genre qu’on est des enfants modèles et pas foutre de désodorisant pour les chiottes sur le canapé de merde qui sert à rien Si mes parents savaient ce que j’ai pas fait sur ce canapé… genre ça m’étonnerait pas qu’ils sachent d’ailleurs, mais bon, la fumée s’imprègne dans le tissu c’est pas la même chose pis le nettoyage de printemps où tout l’bordel est nettoyé de fond en comble c’est pas encore. Il se lève, genre il s’est gratté trop fort j’suis mort de rire en voyant la tête qu’il fait. Il était trop moue alors j’ai foutu la glace sur son torse et il commence à m’faire chier là à s’rebeller. Avant il était pas si grand et il était pas non plus large. Maintenant on se vaut sauf qu’il est pas assez musclé. J’suis pas une montagne mais genre lui c’est l’épaisseur de son paquet de cigarettes, normal qu’il l’trouve pas.

J’suis désavantagé là, il a eu une poussée d’adrénaline ou j’sais pas mais il s’est retrouvé sur mon dos cet espèce de con et j’ai failli tomber, mais au lieu d’ça j’rage à essayer de le décrocher. - p’tain mais qu’est-ce tu fous ! pis ta gueule t’es nul en jedi, si au moins t’avais parlé d’la force mais même pas tu mélanges avec bruce lee s’toi l’noob !

J’ris alors qu’il m’dis que son cadeau c’est genre que j’le porte. J’arrête de l’balloter dans tous les sens et j’reprends un peu mon souffle. Tu veux vraiment jouer à ça mec ? J’commence à sourire. - t’es sur hein ? D’toute façon tu l’as dit maintenant alors tu t’démerde ‘tention j’veux pas t’entendre te plaindre ! j’commence par l’poser sur le canapé en m’asseyant pis j’me tourne en m’redressant et manquant au passage d’me fracasser l’p’tit doigt contre la table basse. J’le prend dans mes bras genre, mais trop vite pour qu’il comprenne pis d’toute façon il peut pas protester et ça m’fait marrer. J’prends aussi les pots d’glace et j’met une cuillère dans ma bouche, l’autre dans la sienne j’sais plus laquelle est la sienne mais franchement j’m’en fous. J’le souleve en princesse du coup et j’souris avec la cuillère c’est pas sexy du tout. J’m’en tape, s’il dit un truc j’l’assomme avec. On monte à l’étage et j’le jette presque sur le lit. J’enlève la cuillère dans ma bouche et j’me jette avec, à plat ventre pour ramper jusqu’au mini frigo et mettre les glaces dedans. - si t’en veux t’en prends hein s’pas comme si tu savais pas où c’était d’puis l’temps. J’ pose la cuillère dessus et j’attends qu’il allume sa clope. J’vais la lui voler après d’toute façon.

- p’tain mec ça m’rappelle d’ces soirées quand t’étais tout mignon tout beau avec ta raie et tes cheveux plaqués. Aucune chance de pécho une meuf j’ris tellement que j’m’étouffe presque. J’suis toujours sur le ventre alors j’me fous sur le dos quand même et j’me redresse à peine pour l’regarder faire. Il m’faisait rire à cette époque. Genre le gars qui a du potentiel mais qui l’sait pas. Et c’était quoi ça ce regard de connard en puissance comme l’mien mais avec la tête d’Hitler c’est plus permis d’faire ce genre de chose… bref j’me suis senti obligé d’intervenir. ‘fin nan, en vrai j’savais qu’il était un peu comme moi j’ai juste voulu donner un coup d’pouce. Il avait d’la gueule, manquait juste qu’il arrête d’se prendre pour un arien et c’était tout bon. L’meilleur pote d’ma vie aurait pu passer à côté sans que j’remarque s’il m’avait pas looké comme ça genre… à une seconde prêt. Mais il a pas b’soin de savoir tout ce que je pense là tout d’suite. Bref. Faut que j’arrête d’me foutre de lui s’pas bien il est d’venu beau gosse maintenant.
Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
Aujourd'hui à 8:58
 
[flashback] Merry Xmas motherfucker ft ji hyuk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Merveille, qui es-tu? [Flashback- PV Cecilia]
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: