Aller en haut Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons de Too Bad et de femmes ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici

Partagez | 
 

 Don't be my new nightmare ft. Shin Min Nam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Lun 2 Mar - 22:14

DON'T BE MY NEW NIGHTMARE
C’était une soirée bien arrosée. Après s’que j’en dis c’est qu’on est resté qu’entre nous et qu’il y a pas eu de débordement plus conséquent qu’d’habitude. Pourtant ce p’tit traitre a tenu à s’que je dorme ailleurs que dans sa chambre pour être sûr soi-disant que j’le touche pas dans la nuit. Ouais, s’te blague minable que j’ai mal prise mais bon c’pas la première fois qu’il m’dit des trucs comme ça et si c’est lui j’m’en tape un peu. Bref, j’me retrouve sur le canapé, même si c’est un grand canapé c’est quand même pas le luxe d’un lit et j’m’endors plus ou moins paisiblement en m’tournant et retournant dans la nuit. Au final, j’sens que je suis agité mais j’sais pas vraiment.

Je sais que ce qu’il y a autour n’est pas possible parce que j’suis conscient que c’est du passé. Mais pourtant ça parait assez vrai pour que j’m’interroge et me sente complètement déboussolé à m’planquer pour échapper à l’instructeur. Je m’fais le plus petit possible et j’essaye d’me débattre quand il me tort le bras mais rien à faire il est plus fort que moi surtout dans mon rêve. J’aurais voulu lui latter la gueule à coup d’pioche et m’enfuir dans ce moment. Je le déteste pour avoir fait d’moi ce que j’suis aujourd’hui. J’assume carrément pas et lui ça le fait triper d’me torturer comme ça. S’il croit que j’vais m’assagir comme ça, d’un coup c’est pas en me mettant la réalité sous les yeux que j’vais bouger. Non, c’est pour les fiottes déjà cassées ça. Moi j’veux pas qu’on m’casse. J’ai pas l’choix. Il a fait pire et j’le déteste vraiment pour ça.

Je me débats mais j’suis comme bloqué par quelque chose. J’pense immédiatement aux coussins ou au canapé trop étroit. J’sais pas mais en tout cas c’est pas commode et j’me fais manier comme une crêpe dans une poêle ce qui m’dégoute bien.

J’me réveille en sursaut en voyant la face d’l’autre blond. Mais c’est pas celui dans mon cauchemar. J’ai sué comme un gros porc, je manque de souffle et j’dois fermer la bouche pour qu’il le repère pas. Qu’est-ce qu’il fout là encore lui ? J’suis tellement pas bien là que j’aimerais juste lui refaire le portrait mais j’en ai pas la force j’suis complètement perdu, j’veux juste être seul. C’est pour ça que j’voulais pas dormir seul au départ, parce que j’fais ce genre de cauchemar fréquemment depuis que l’nain a tenté de mettre fin à ses jours. Il est devenu quoi ? Est-ce qu’il a oublié et qu’il vit une vie normal maintenant ? J’irais pas jusqu’à demander ça mais ça m’a traversé l’esprit d’me renseigner.

J’me lève sans adresser un mot au minus petit blond qui cherchait surement Dae Ho. Il croit que j’ai pas vu comme il lui tournait autour ? Dae Ho est trop gentil parfois. Il ose pas l’repousser ? Parce que c’est une p’tite chose fragile ? Tss laissez-moi rire. Il a pas une paire entre les jambes aussi ? Alors il devrait pouvoir se défendre. Mon verre d’eau en main, j’bois lentement pour pas m’étouffer et j’me resserre. C’est bon pour m’réveiller encore une fois si j’arrive à m’rendormir mais au moins c’est sur j’vais pas avoir le temps d’cauchemarder à moins d’me pisser dessus et là c’est la loose. J’vais peut-être attendre de me vider la vessie et que l’autre s’en aille. J’le supporte pas à roder comme ça. Comme si j’avais besoin de ça en plus. Il a fallu qu’il m’voit dans cet état. Même Dae Ho est pas au courant.

J’m’assois les coudes sur la table de la cuisine pour prendre ma tête entre mes mains et j’ferme les yeux. J’ai sommeil mais j’arrive pas à me calmer. J’tremble encore sous la colère, l’dégout et peut-être même la peur mais ça, j’le dirais jamais, j’l’emporterais dans ma tombe. J’veux qu’il parte p*tain !
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Mar 18 Aoû - 0:37
Et voilà... Comment j'en suis arrivé là ? Devant la porte de la villa de Dae Ho... ?

Tout à commencé lorsque je me suis rendu compte que je n'avais plus mes clefs sur moi. Oui, vraiment, il n'y avait que moi pour perdre mes clefs je ne sais où, et m'en rendre compte sans doute quelques jours après. Eh bien oui... Je ne pense pas les avoir perdu dans la journée. Je ne suis pas sorti de la journée, et hier lorsque j'ai sorti Kiwi, je n'ai pas pris soin de prendre mes clefs, ma tante dormant encore et ne comptant pas sortir de la journée. Et puis... souvent, lorsque je rentre, ma tante est là. Nous n'avons pas les mêmes horaires. Ainsi, je n'ai même pas besoin de chercher mes clefs pour rentrer chez moi. Le stresse de trouver ou non ces petits bouts de métal pour avoir la chance de rentrer chez soi, c'est simple, je ne l'ai pas. C'est assez pratique de pouvoir rentrer directement, surtout lorsqu'il fait froid. En l'occurrence, ce n'est pas le cas en ce moment vu les températives excessivement chaude que nous pouvons avoir à Anyang, ou même dans toute la Corée du Sud, mais je n'ai tout de même pas envie de chercher mes clefs. C'est une perte de temps...

Bref, tout ça pour dire que je n'ai pas pu remarquer l'absence flagrante de mes clefs dans mes affaires jusqu'à ce que je me retrouve en face de ma porte, tard le soir... Devant la porte de la maison de ma tante, fermée à clefs. Eh oui... Aujourd'hui non seulement elle ne dort pas ici mais chez une amie, mais en plus de ça, il n'y a pas de double de clefs comme d'habitude sous le pot de fleur de l'entrée. Allez savoir pourquoi...

Ah oui. C'est moi qui ait refusé que l'on laisse les clefs dehors après mon agression. Il n'était pas question que je laisse les clefs de la maison dehors alors qu'un fou furieux avait tenté plusieurs fois en une soirée de me tuer. Oh non... J'ai développé une certaine paranoïa pour mes proches et moi, je l'avoue mais... Il vaut toujours mieux trop se protéger que pas assez... Non ?
Mais ce n'est pas le sujet maintenant. Mon problème c'est qu'il fait nuit, que je ne peux résolument pas réveiller les voisins, ou briser un carreau... D'un autre côté... J'ai dû oublier mes clefs au boulot alors bon... Ou alors... Attendez...



EH MERDE ! Je crois bien que... Ou plutôt j'en suis sûr. La dernière fois que je suis allé chez Daeho, j'ai oublié une veste là bas. C'est tout à fait possible que mes clefs y soient. C'est même très probable maintenant que j'y pense sérieusement ! Elles ne peuvent qu'être là... Je ne les sors jamais de mes poches, et je ne laisse jamais mes habits au boulot... Donc à cette heure-ci, mes clefs se trouvent bien au chaud, dans la grande villa de mon petit ami... Argh.

Pas que je n'aime pas lui rendre visite, mais là, je vais devoir reprendre les transports en commun jusque chez lui, ce qui va me faire 30 bonnes minutes de routes, marche comprise. Et... Je suis fatigué... Enfin bref... Tant pis pour moi. Prenant mon courage à deux mains, je me suis dépêché d'atteindre la bouche de métro la plus proche pour prendre la direction du quartier favorisé d'Anyang.
Heureusement pour moi que c'est le weekend et que les horaires de métro sont toujours repoussé pour permettre aux fêtards de pouvoir rentrer sans avoir à prendre le volant. Sinon... Eh bien j'aurais dû dormir dehors. Ou peut être appeler Yinchao pour lui demander l'asile pour la nuit. Le connaissant, il serait capable de m'en vouloir pour ne pas l'appeler en cas de besoin.

Tian lui, vit plus loin et puis... Je n'ai pas la même relation qu'avec Yinchao. Lui agit plus comme un protecteur. Un ami bon et admirable. Je l'apprécie beaucoup, mais j'oserais beaucoup moins le déranger pendant la nuit. Surtout qu'il va encore à la fac, il a besoin de repos.

Sortant de sous terre, je frissonne en resserrant le tissus de mon pull fin sur mon corps frêle mais beaucoup moins maigre qu'avant. Au moins, voyons le point positif... Je vais récupérer ma veste, et je rentrerais au chaud. Oui je sais... Je me motive comme je peux. C'est assez déprimant de devoir traverser la moitié de la ville pour pouvoir rentrer chez soi. Et puis, je ne sais même pas si Daeho sera là. Je ne veux pas vraiment le déranger mais là... Je n'ai pas le choix. Et puis il comprendra ! Je n'ai pas du tout envie de dormir dehors !

Remonté à bloc, je traverse presque au pas de course la rue déserte silencieuse... Enfin jusqu'à ce que je me rapproche de chez Daeho. Oh lala... Me dite pas que... Ok. Il a fait une fête donc... Je ne lui ai pas interdis d'en faire, il a le droit de s'amuser mais... Je ne suis pas rassuré. Lui ça va, je lui fais confiance. Après tout, il n'a couché qu'une fois lorsque l'on ne se parlait plus après notre dispute du contrat. Et puis je sais qu'il tient réellement à moi. Non, le problème, ce sont les grognasses qui doivent sûrement baver sur lui... Rah ça me saoule rien que d'y penser. Enfin bon. Voyons encore le point positif de la situation. Je peux rentrer tranquillement sur la propriété vu qu'apparemment, personne n'a pensé à refermer le portail.

Slalomant entre les cadavres de bouteilles vides, j'arrive rapidement à l'intérieur. Je me souviens d'où est-ce que j'ai laissé ma veste... Dans la cuisine sur le dossier d'une chaise... En deux temps trois mouvements, je suis dans la pièce même. Malheureusement pour moi, je n'y trouve pas de veste... Où est-ce qu'elle peut bien être purée ?! Ça m'agace, autant que mes yeux fatigués me piquent. Étant donné que les lumières sont éteintes et que c'est relativement silencieux, je suppose que la fête est finie. Pourtant, je ne monte pas pour autant dans la chambre de Daeho. Après tout, il dort, et il doit être épuisé. Et puis je n'ai pas envie de devoir lui expliquer tout ça alors qu'il sera à moitié réveillé...

Ce qui m'amène à chercher un peu partout dans la cuisine avant de retourner à l'entrée... Ahh ! À force de chercher, je retrouve le précieux bout de tissus sous d'autres manteaux, sur un porte manteau. J'allais me diriger vers la sortie, ma veste sous le bras lorsque des geignements arrivent à mes oreilles.

… Hum ? Des gémissements de mec en plus... J'aurais plus paniqué si ça avait été une fille... Parce que si c'est un mec, il y a 100% de chances que ce soit un ami et non une conquête de Daeho. Pourquoi je n'ai pas peur que ce soit un mec ? Eh bien, il n'est pas gay, enfin je ne pense pas qu'il le soit. Je suis sans doute l'exception qui confirme la règle.

M'avançant donc jusqu'à la source de bruit, j'observe la grosse masse sur le canapé qui remue tout en soupirant. Son visage éclairé par le clair de lune, mon coeur se serre brusquement lorsque je reconnais ce... Sale connard de Jihyuk. Oui, je ne lui ai toujours pas pardonné. Je n'ai plus aucun problème avec ce qu'il s'est passé, si ce n'est qu'encore une fois j'ai été menacé de manière lâche. Il n'y a pas plus lâche que s'en prendre à une personne nue en la touchant. Même s'il n'est pas allé jusqu'au bout, je ne supporte pas le fait qu'un homme à qui je n'avais pas donné la permission m'ai touché et vu comme ça. Je ne suis pas spécialement à l'aise avec mon corps, alors imaginez vous ce que j'ai ressenti lorsqu'un gars que je déteste m'a vu dans mon plus simple appareil...

Bref. Mis à part ça, je n'ai plus spécialement envie de lui foutre mon poing dans sa tronche d'homophobe. D'une part parce que même si je ne l'aime pas, Daeho tient à lui -pour une raison que j'ignore- et d'autre part, il me fait pitié à gémir comme un gosse qui ferait un cauchemar. Quoique... C'est bel et bien un gosse et il a bien l'air de faire un cauchemar. Mon visage complètement neutre, je le regarde se réveiller en sursaut. Il est en sueur, essoufflé au possible. Je peux le voir à ses joues rouges et ses narines qui bougent brusquement. Il ne me fait pas non plus de la peine, mais... Je suis curieux de savoir ce qui le rend dans cet état. C'est pour cette unique raison que je suis la grande gigue jusque dans la cuisine sans lâcher ma veste. Tiens... Il se sert à boire. Trouvant que c'est une bonne idée, j'en fais de même après avoir -comme toujours- un peu galéré à attraper des verres dans les placards. Cette maison est injuste avec les gens de ma taille... Enfin...
Après m'être désaltéré, et franchement, après toute cette marche ce n'était pas de refus, je m'assois en face de Jihyuk, mon visage posé dans la paume de mes mains. Je ne le quitte pas du regard. Vraiment il me fait pitié... Pas le genre de pitié où on serait prêt à cracher à la tronche de la personne... Mais il me fait vraiment de la peine. Peut être que ce grand gamin a juste un problème et qu'il trouve comme échappatoire de faire le con... Hum... Un peu comme Daeho qui a du mal à exprimer et comprendre ce qu'il ressent. Finalement je comprends un peu mieux leur amitié...

« Tu as besoin de parler. »

Ce n'était pas une question, vu l'état dans lequel il est, il ne peut pas rester tout seul. Même si je ne l'aime toujours pas, je ne peux décemment pas le laisser ici, seul dans cette grande maison -je suppose que Daeho dort trop bien pour que JiHyuk ne le réveille- froide. Même si je sais que lui non plus ne m'aime pas, je pense que son mal être est plus fort que le dégoût que je lui inspire... Enfin je crois. Au pire s'il ne veut vraiment pas, je partirais.
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Mar 18 Aoû - 22:33
J’suis dans le flou et j’tremble. J’essaie d’me maitriser. Je l’ai directement senti qu’il était là l’autre et j’associe s’te p*tain d’présence à mon cauchemar vivant. J’veux pas l’voir ce fumier et lui il s’pavane dans ma tête sans s’faire destroy. L’pire c’est qu’il gagne toujours et moi j’me sens toujours con au réveil à vouloir tout casser comme ça et à même pas y arriver quand j’essaie parce que j’m’éclate la bouche à la place et que j’me retrouve par terre. Ou alors j’dois courir jusqu’aux toilettes pour m’vider l’estomac dedans et vomir toute ma bile. Super maintenant j’ai envie d’gerber. J’vais prendre de l’eau. J’calcule pas l’autre nain qui s’installe en face après avoir fait pareil. Mais d’où il sort ? Il était pas là d’la soirée p*tain ! Comment il s’démerde pour venir après qu’on se soit un peu amusé sans lui, il l’fait exprès ?

J’entends sa voix. Hein ? Quoi ? Il m’dit quoi pendant que j’me calme l’autre ? J’souffle. Ça m’gonfle j’vais le défoncer s’il décolle pas d’là puis il lui veut quoi à Dae Ho encore ? Merde à la fin ! J’le cherche du regard dans la nuit et j’pose mes mains sur la table sans que ce soit d’son côté.  J’ai envie d’passer mes nerfs sur quelque chose et lui il tombe très mal. En plus si j’le cogne ça va s’voir fragile comme il est et j’vais devoir m’expliquer avec tous les autres déjà que j’les aimes moyens s’te plait. J’en ai marre d’prendre des pincettes et d’pas pouvoir faire comme moi j’l’entends. Et il m’donne des ordres c’est pas une question genre ?

- Pourquoi j’te parlerais à toi puis t’es venu faire quoi ? Tu t’fous de moi à débarquer au milieu d’la nuit ? Tu voulais quoi à Dae Ho ? Puis merde laisse j’ai même pas envie qu’tu répondes en fait tu m’saoule

J’ai envie d’lui en foutre une, d’le choper par le col et d’lui faire se pisser dessus mais au lieu d’ça je reste les mains tremblantes en formes de poing. J’suis crispé comme pas possible. Il arrange rien du tout et il s’pose comme si c’était l’moment et genre quoi hein ? Parce que ça y est j’fais une crise il va avoir pitié ? Mais qu’il s’la garde sa pitié j’en veux pas ! Même si on avait été amis j’lui aurais parlé comme une merde parce que j’aime pas qu’on m’traite comme telle j’aime pas qu’on m’voit comme ça j’ai jamais été comme ça j’aurais jamais dû l’être. Sale fils de chien là l’autre instructeur d’mes deux pourquoi j’l’ai croisé. J’ai rien fait d’mal à la base j’m’amuse et parce qu’un crétin prend tout mal les blagues des autres j’dois trinquer et faire mon service. Et d’la bien sur j’me fais traiter personnellement par l’ancien garde du corps d’l’autre paumé d’la vie mais merde… j’le déteste. J’les déteste tous combien ils sont. J’ai même plus l’droit de dire ce que j’pense !

J’me lève et j’le contourne pour aller chercher d’quoi grailler dans les placards. J’vais faire une galette sinon et j’ai pas envie qu’il l’voit j’pourrais prétexter que c’est l’alcool mais même pas parce qu’il le saura que c’est pas vrai. Même si j’suis convainquant on préfèrera croire l’morveux blond qui r’ssemble à un ange plutôt qu’moi. Alors normal que j’veuille faire en sorte que ça se produise pas.

- Tu m’veux quoi hein ? Ça t’a pas suffi la dernière fois ?

J’aurais pas dû dire ça mais maintenant qu’c’est dit j’regretterais pas j’peux pas revenir en arrière alors j’me contente de rire tellement j’suis pitoyable. J’m’accroche presque au mur tellement j’me sens faible. J’suis au bord du malaise moi qui suis tout fait de muscle… il a fallu que ça soit devant lui. S’il l’ouvre pour dire quoi que ce soit j’pense pas que j’pourrais rester calme je l’suis déjà pas là. J’reste là à m’tenir. J’passe l’autre main dans mes ch’veux qui sont complètement trempés c’est dégueulasse mais j’m’en fous là franchement. J’suis aussi trempé et j’lève mon haut. J’croyais que j’étais en boxer mais non en fait j’avais quelque chose sur le dos. Là au moins j’’aurais moins chaud et j’pourrais peut-être y voir plus clair. J’sais pas quoi faire j’sais même pas si j’vais dans la bonne direction ça m’fait chier.

Spoiler:
 
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 6 Sep - 0:02
Mouais... Il n'a pas l'air de vouloir parler, ou même que je reste en fait. Mais ça ne m'étonne pas. Ce qui me surprend, c'est qu'il garde exactement la même attitude complètement idiote alors qu'il a l'air au bord de l'évanouissement. Comment je peux le voir ? C'est simple, il est en sueur, il a du mal à respirer, il semble même à avoir du mal à tenir debout. Ce n'est vraiment pas compliqué à comprendre. Et donc, si je n'étais pas un minimum poli, je lui aurais ri au nez. Cet imbécile se permet de faire son « grand » et de mal me parler alors que je ne serais pas étonné de le voir s'étaler au sol dans la seconde. Là pour le coup, il est vraiment ridicule. Et pathétique aussi.

Ne retenant pas un soupire d'agacement suite à ce qu'il dit, mes sourcils se froncent. Ça y est, il recommence à me taper violemment sur le système. Putain mais... Vraiment, il a de la chance d'un, être trop mal pour se prendre un coup et de deux, être un ami proche de Dae ho... Parce que franchement, c'est qu'un gros mal polis qui mériterait juste deux trois coups de pied dans la mâchoire pour le calmer ! Rah !

« Au cas où tu l'aurait pas remarqué, j'suis pas aveugle et je vois dans quel état tu es. Toi par contre t'as l'air d'avoir de la merde dans les yeux. On est que tout les deux. À qui tu pourrais parler sinon ? »

Ouais... J'aurais pu être plus aimable hein... Mais aussi, avouez que de se faire rabaisser et mal parler... À la fin ça tape sur le ciboulot. Lorsque l'on se bouffait la tronche avec Dae Ho, et qu'il me parlait mal... On se tapait dessus. Enfin surtout moi sur lui... Je me souviens de ce coup de poing que je lui avais mis dans le magasin, en sortant de la cabine d'essayage... Haha... Hum. Bon, pour ma défense, il m'avait vraiment cherché, et j'étais encore plus susceptible que maintenant à cette époque. Donc voilà. Pour en revenir à Ji Hyuk, cet imbécile me donne envie de lui mettre des baffes. Plus imbu de lui même tu meurs. Pour une fois que je voulais mettre nos différents de côtés pour l'aider... L'AIDER ! Moi, le gars qu'il a voulu terroriser en le foutant à poil après l'avoir frappé.

Je suis trop bon, trop con c'est ça ?...

« J'avais oublié un truc chez Dae Ho. »

Oui j'ai quand même répondu. Pourquoi ? Pour le faire chier. Il a clairement dit qu'il voulait plus savoir, et je doute que le fait que je dise clairement que je vais assez souvent chez Dae Ho pour pouvoir à la fois oublier des objets et revenir les récupérer tout seul, lui plaise. Hum, ouais je suis fier de moi. Bon après, j'ai dis un truc pour éviter de dire que j'avais laissé mes clefs ici. N'ayons pas l'air con, surtout pas devant Ji Hyuk qui me rabaisse suffisamment comme ça.

Ma colère redescend doucement lorsque je me focalise de nouveau sur l'état de Ji Hyuk. Sérieusement, je ne peux pas partir et le laisser comme ça. J'arrive à sentir sans bien le voir qu'il ne va pas bien. Cet état m'inquiète un peu. Après tout, c'est un être humain avant d'être une personne que je déteste. Même le pire des crevards mériterait d'être aidé.

Lorsqu'il se lève, je le suis grâce au boucan qu'il fait à se traîner jusqu'aux placards. Je ne lui fais pas trop trop confiance. Il est peut être faible mais il m'a fait suffisamment de sales coups pour que je surveille chacun de ses gestes.

« ... »

Ah ça y est. Il a reprit la parole. Comme s'il pouvait réellement m'impressionner et me faire peur dans l'état dans lequel il est.

« Ne me menace pas avec cette tête, t'es pas crédible. Mais sache quand même que si tu réessaye, ça ne se passera pas comme la dernière fois. Dae Ho n'aura pas à intervenir, ou alors si, parce que je t'aurais pété le bras. »

Je voulais garder mon calme, mais malgré tout, me rappeler cet épisode n'était pas le meilleur moyen pour lui de me faire partir, ou de me faire taire. Cet épisode est ancré dans mon esprit, un épisode que je cauchemarde parfois. Je me déteste faible, et cette fois-là je n'étais pas plus effrayant qu'une petite fille... Crispé, je me suis aussi levé. En plus de ça, depuis ce fameux incident, on a plus jamais été seul en tête à tête. Je n'ai jamais pu lui cracher à la tronche ce que j'en pensais. Maintenant, il sait. Vraiment qu'il ne tente rien, je serais vraiment très violent. Pas forcément parce que je le voudrais, mais j'ai été tellement choqué que je réagirais sans doute très violemment pour que ça ne se reproduise plus. Et je n'ai pas besoin d'être plus fort que lui ou même musclé pour pouvoir lui casser le bras, ou lui faire très mal. C'est interdit de se servir du taekwondo pour casser sciemment des membres mais bon... Avec la colère, je ne sais pas de quoi je peux être capable.

«  ?... »

Oui bon, je me suis emporté, cet imbécile délire j'ai l'impression... Je ne sais même pas s'il a comprit ou même entendu ce que je lui ais dis. J'ai oublié l'espace d'un instant qu'il pouvait s'évanouir à n'importe quel moment... Je suis vraiment con ! En voyant qu'il est ridiculement agrippé au mur, à l'entrée de la cuisine, je m'avance vers lui et pose prudemment ma main sur son bras pour déjà le soutenir. Vu comme il est grand, s'il tombe maintenant, il pourrait se faire très mal...

« Je vais t'aider ok ? T'as vraiment pas l'air bien alors... Laisses toi faire. »

Je n'ai aucun mal à lui prendre son bras pour le passer autour de mon cou. Maintenant, le tout c'est qu'il se laisse aider... Et ça c'est déjà plus compliqué. Il est brûlant et tout moite... Puis normal il se fout à poil dans la cuisine... J'espère que la soeur de Dae Ho n'est pas là, ou alors qu'elle a l'habitude de voir des amis à son frère à moitié nu dans sa cuisine. Hum...
Je tente de l'amener vers les toilettes. Vu comme il tremble, je pense qu'il a peut être des nausées. Ça m'est déjà arrivé par le passé, pour plusieurs raisons, alors je reconnais un peu les symptômes. S'il ne veut pas vomir, j'essayerais de l'amener sur son lit de fortune. Toujours si monsieur se laisse faire. Je ne vais pas non plus le supplier indéfiniment de m'écouter hein...
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Mar 8 Sep - 16:41
- Mais même pourquoi j’te parlerais à toi ? Pis j’ai pas envie d’parler j’en ai pas besoin

Sérieux j’suis tellement mal que j’fais la conversation c’est nouveau ça. J’lui aurais bien collé mon poing dans la figure si j’en étais capable mais p’tain comme ça me frustre de pas pouvoir le faire. J’veux pas de son aide. Il fait quoi ici ? J’veux même pas savoir pourquoi il vient chez Dae Ho j’demanderais à Dae Ho directement parce que lui j’sais que c’est une pédale et qu’il vient forcément pour ça. Il a un truc avec Dae Ho d’puis le début et j’le laisserais pas faire c’est pas possible non. Même Dae Ho j’pense pas qu’il veuille le laisser approcher plus mais il est trop bon pour lui dire de dégager ? J’sais pas ce qu’il attend. Il se chie d’ssus parce qu’il a déjà envoyé balader l’autre tête de nœud et qu’on a eu des problèmes ? C’est moi qui ai fait l’plus il peut aller s’rhabiller à côté.

Non mais sérieux j’ai oublié un truc chez Dae Ho, nyanyanyanya tu t’fiches de ma gueule c’est ça ? S’pèce de mauviette. J’ai envie d’lui emboutir la tête dans la poubelle. J’essaie d’me redresser mais même ça c’est surhumain d’le faire. Pourtant j’y arrive et j’retombe presque aussi tôt sous l’poids trop lourd de mon estomac prêt à dégobiller. J’vais l’tuer s’il la ferme pas. Je vais l’tuer vraiment. J’le regarde et j’le menace pis il fait genre il me pèterait le bras. Mais même dans cet état j’lui casserais la tête.

- Tss ! C’est ta connerie qui risquerait d’me péter l’bras ouais

J’passe une main sur mon front. J’suis en sueur. C’est pas possible d’me mettre dans des états comme celui-là pour un abruti d’instructeur. L’autre il m’le paiera. J’veux pas que ça s’finisse comme ça. J’ai un avenir moi. Il m’brisera pas. J’frissonne et j’me cramponne à la table avant d’entendre vaguement l’autre blonde parler. Mais de quoi j’me mêle il est insistant c’est pas vrai !  J’me débats d’abord. Mais j’ai pas la force d’lutter. J’veux pas me reposer sur lui bordel ! J’veux rien lui devoir pourquoi il m’fait ça !

J’essaie d’le pousser mais c’est trop tard il est déjà sous mon épaule. J’sais pas ce qu’il va soutenir parce que j’fais bien deux têtes de plus que lui s’te plait. Si j’tombe il va plus se faire mal que m’retenir et j’vais y passer aussi. P’tain juste le toucher je supporte pas. Je déteste le contact avec qui que ce soit excepté les meufs mais c’est pas pareil encore. Pis Dae Ho parce que c’est lui et personne d’autre. J’déteste cette sensation. J’suis contracté à mort. J’arrive même plus à bouger tellement j’me sens lourd. Il va faire quoi là hein ? M’mener aux toilettes pour que j’régurgite ? Mais il a pas compris que j’voulais pas régurgiter ? J’supporte pas quand on comprend pas les choses c’est pourtant simple non ?

- Lâche. Lâche-moi j’te dis

Sa main dans mon dos là… j’peux pas, j’peux juste pas. J’me pousse violemment, tant pis si y’a tout qui tombe. J’tremble comme une pauvre feuille toute frêle vas y que ça m’dégoute j’supporte pas être comme ça. Ça m’est jamais arrivé. J’essaie d’me contrôler. J’atterris contre un des meubles, l’cul par terre, j’pose ma tête contre. J’le revois l’autre, là, l’russe de merde. Y’a rien eu, rien, j’veux pas m’souvenir de ça. C’est du passé. J’dois oublier. Mais j’y arrive pas. J’peux pas croire que ça se soit passé comme ça. J’veux pas l’croire. C’est même juste anodin et j’arrive juste pas. Non, j’peux pas accepter ça. J’serre les dents, j’ferme les yeux et j’pose un bras sur un genou recroquevillé pour l’appuyer dessus et passer ma main dans les mèches sur mon visage. J’vais pas gerber, non, j’le ferais pas. J’ai juste besoin d’prendre une putain d’douche froide. Ça ira mieux ensuite. J’suis bouillant tellement j’suis en colère où alors c’est parce que je délire. M’en fous.

J’avais presque oublié qu’l’autre était là. J’vais les lui faire bouffer ses questions putain. Il manquerait plus qu’il s’baisse pour savoir si j’suis encore conscient. J’veux même pas répondre, j’peux pas. Il a un parfum d’gonzesse. J’le sens de là. Il s’est rapproché et j’garde les yeux fermés. Une nana, c’est qu’une nana, voilà. S’il veut bien la fermer j’vais pouvoir faire comme si. J’frissonne et j’tente de me remettre debout, il m’y aide bien sûr… tss, ça m’fait chier. J’ai juste envie de chialer tellement j’suis en colère. Mais ça s’voit pas, y’a que mon visage crispé. Il va surement approcher encore mais là j’sais pas ce que j’ferais, je sais vraiment pas, et ça m’fait peur. Ouais je crois que c’est ça… j’aime pas m’ramollir comme ça je déteste ça. J’le déteste lui et toute sa clique de gonzesses à queues… j’veux pas qu’ils m’approchent. J’veux pas finir comme eux. C’est pas contagieux, j’suis pas crétin à ce point. Mais j’sais qu’ils sont trop doux et trop j’sais pas trop tout en fait et j’veux juste pas avoir d’ça dans mon entourage et baisser ma garde avec ce genre d’personnes. Pis même, merde, j’aime pas les tendresses entre gars. Pas avec eux en tout cas. Foutez-moi la paix…

J’suis fatigué d’un coup, là. J’pose mon front sur son épaule. J’suis essoufflé à force de débattre avec et contre moi-même. J’veux juste deux secondes comme ça à imaginer être avec une nana. J’sais pas c’est quoi l’plus humiliant. Que ce soit Min Nam ? Que j’le considère comme une nana ? Que j’sois en train d’me laisser aller face à lui ? Ou peut-être qu’une vrai nana ça aurait été pire ? Vu comme elles ouvrent leurs bouches pour rien dire là elles adorent c’genre de ragots. Tss j’sais pas et j’m’en fous. Ça m’fait un p’tit peu d’bien d’relâcher. Mais ça durera pas. Y’a pas intérêt. J’le referais plus jamais.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 4 Oct - 12:10
«  C'est ça t'en as pas besoin... T'es vraiment bête comme tes pieds ou quoi ? Tiens tout seul avant de parler ! »

Agacé, je reste quand même contre lui en le soutenant comme je peux. C'est difficile, je dois à la fois combattre la fatigue, parce que ma journée a quand même été chargée... L'agacement... Parce que ce gros débile me tape tellement sur le système que je le laisserais se ramasser avec plaisir sur le sol. Franchement, ça lui ferait peut être du bien qu'on lui apprenne le respect. Je ne supporte pas que l'on me traite ainsi, et je suis sûr que si l'on retournait la situation, ça ne lui plairait pas non plus. Qui aimerait se faire maltraiter comme ça ? Personne ! Alors que monsieur ferme sa bouche et je suis polis. Pour l'instant.

« Si c'était possible, je t'aurais déjà pété tes deux bras comme ça, alors écrase et laisse toi faire, t'es lourd. »

Non mais c'est vrai ! Il est vraiment têtu et idiot à la fois ! Je peux pas sciemment laisser un homme aussi mal tout seul sans aucune aide ! Et même si je le déteste. C'est juste une question de principe. Même lui devrait comprendre ça, non ?... Ou alors quoi, dans la situation inverse il m'aurait laissé agoniser ?... Hum. Sans doute oui. Je ne le connais pas vraiment, mais d'après ce qu'il m'a laissé voir depuis que je le connais, il est très égoïste. Pas du tout un enfant de coeur. S'il n'est pas comme ça, c'est qu'il joue très bien la comédie. Vraiment bien. De toute façon, il ne m'intéresse pas. Qu'il soit réellement mauvais, ou qu'il cache aux tréfonds de sa personnalité un côté bon... Je m'en contrefiche. Tant qu'il ne fait pas de mal à Dae Ho, et qu'il me laisse tranquille. Après, sa vie ne me regarde pas.

Là si je m'en mêle, c'est parce qu'avant d'être un petit con, c'est un être humain. Je suis le plus vieux, alors c'est moi qui doit montrer l'exemple... Même si c'est difficile de ne pas craquer et de le lâcher.
Quoique... Lorsqu'il m'ordonne de le lâcher, une impulsion me prend. Une très violente même... S'il ne s'était pas poussé tout seul, je l'aurais sans doute laissé tomber pour rentrer.
Ouais c'est mal je sais ! Mais oh ! J'suis pas un chien quoi ! Même à un chien on parlerait mieux d'ailleurs ! Il a cru que j'allais rester sa victime toute sa vie ou quoi ? Certes on ne frappe pas un homme déjà à terre mais putain... Le poing qu'il mérite... Je le retiens avec beaucoup de self-control. Je ne savais pas que j'en avais autant d'ailleurs. Ce soir je vais sûrement rentrer épuisé, à cause de la route, et surtout parce que j'aurais usé toute mon énergie à contrôler mon désir de lui sauter dessus pour le rouer de coups. Oui, il me rend violent.

Après m'être un peu penché pour voir s'il s'est évanouit ou s'il fait une crise, j'ai rapidement comprit qu'il était toujours conscient. Tss. Je me relève donc, et regarde vers la sortie. J'hésite vraiment à y aller là. Cet abruti n'aura qu'à se débrouiller. Je vais pas gaspiller plus de mon temps et risquer de me faire mal pour quelqu'un qui en a rien à foutre non plus.

… Enfin je dis ça, mais je me suis quand même baissé pour l'aider à se relever. Je sais, je suis faible. Je ne peux pas me le voir, mais après tout, c'est juste un sale gamin. Il n'a pas été bien élevé, alors il agit comme un crétin. Il ne mérite pas pour autant d'agoniser tout seul sur le sol froid de la cuisine.

Ahh mon coeur me perdra je crois. Après l'avoir aidé, je le stabilise comme je peux en plaçant une main dans son dos et une autre qui tient son bras. Je le soutiens autant que possible, mais c'est assez compliqué. Il est très grand et plus massif que moi. J'ai de la force, mais à la longue, ça va être chaud.

… C'est alors que je me fais surprendre. Littéralement. Cet espèce de gros bébé a carrément... Posé son front contre mon épaule. Non, je ne rêve pas. Il y a quelques minutes il clamait haut et fort qu'il n'avait pas besoin d'aide, et là... On dirait presque un petit garçon.
Le voir ainsi me confirme au moins une chose. Peut importe ce qu'il cache au fond de lui, il a des faiblesses comme tout le monde, et besoin comme tout le monde aussi, de panser ses blessures. Il m'aura au moins apprit quelque chose d'utile. Je me ferme très facilement à son sujet parce que je ne l'aime pas. Mais je ne devrait pas m'arrêter à ce qu'il montre, même si ce n'est pas évident. Il cache forcément quelque chose qu'un gros con qui ne pense qu'à pécho et foutre le bordel. Sinon Dae Ho ne serait pas son ami. Enfin je l'espère.

Bref. Je reste figé, parce que mine de rien, ça fait quand même très bizarre d'avoir la personne qui nous a agressé, faible contre soi, limite blottie. Pourtant, je prends la parole, au risque d'encore m'engueuler avec lui.

«  Tu veux quoi alors ?... Soit tu retourne te coucher, soit je t'amène aux wc. Tu peux pas rester debout. »

Je n'ai pour une fois pas montré de signe de colère dans ma voix, un peu adoucit en le voyant aussi faible. Mais qu'il ne se mette pas le doigt dans l'oeil. S'il dérape, s'il recommence à me prendre la tête, il finira par s'en prendre une, crise ou pas crise ! Il le pense peut être, mais je ne suis ni un punching ball, ni un bouffon.

Je suis le petit ami de son meilleur ami. Il ne le sait pas encore, parce que Dae Ho n'est certainement pas encore prêt à le dire et à assumer le regard des autres. Je ne lui en veux pas pour ça. Il a le droit d'avoir de l'intimité. Et puis, tant qu'il s'assume avec moi, le reste m'importe peu. Je ne vais pas lui faire une crise parce qu'il ne m'aura pas présenté à sa mère. On est encore jeune, et j'ai juste besoin de lui pour le moment. Ce que pense les autres de nous je m'en fiche.
Néanmoins, juste pour lui fermer le clapet, je l'aurais bien dit à Ji Hyuk. Même si je suppose qu'il est la dernière personne que Dae Ho veut mettre au courant. Et je le comprends. Ce mec est tellement borné, tellement têtu et homophobe... ça serait l'ultime affront que la vie pourrait lui faire je suppose.
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Sam 10 Oct - 22:04
Ça m’tue d’l’admettre mais j’tiens pas d’bout c’est vrai sauf que c’est pas une raison pour m’pousser à parler puis d’quoi ? Genre j’vais lui dire que j’ai fait un cauchemar. Même moi si on m’le disait j’crois que j’rirais ou j’appellerais l’hôpital pour qu’il s’fasse interner. Je l’déteste tellement que ça m’dégoute de tenir grâce à lui et j’me fais même pas jeter avec tout ce que j’lui ais fait l’gars il tient à avoir pitié. Même ça c’est humiliant et ça m’touche pas non. Ça m’gêne parce que j’préfère qu’on m’traite comme de la crotte plutôt qu’on ait pitié d’moi. J’dois avoir une allure d’merde et j’refuse. Si bien qu’il m’dit qu’il pourrait m’péter les deux bras. Mais l’pauvre clown même comme ça j’lui casserais sans rien faire il est tellement maigre et tellement inoffensif. Il s’était laissé faire quand j’l’avais foutu à walpé non ? Alors qu’il la ramène pas la tarlouze.

J’me pousse j’m’éloigne de lui et j’tiens pas vraiment, j’essaye d’le pousser à bout parce que j’veux pas qu’il m’voit comme ça j’veux pas qu’il raconte comment j’suis là maintenant. C’est pas une nana mais parfois il en a le comportement et j’sais ce que j’dis. J’me redresse. J’suis pas bien, ça tourne. J’me repose mais pas contre le sol ni le plan d’travail. J’ai l’front contre son épaule et j’me sens déjà un peu mieux. J’ai envie d’le tuer tellement ça m’écoeure mais pour l’instant j’préfère me servir de lui pour pas penser à ce cauchemar dont j’me remets absolument pas. J’lui dirais rien. Il a pas à savoir ça. Et j’veux rien regretter même si parfois j’y pense. J’veux pas dire pardon parce que c’est fait et que ça changera rien et que j’serais capable de recommencer parce que oui ça m’fait chier d’être un bon garçon. J’l’ai jamais été et j’le serais jamais. J’veux juste pas.

Il ouvre sa bouche. Genre juste je vais vomir ou il me largue sur le canapé. P’tain mais après on parle d’moi ? Qu’il s’regarde. J’suis en train d’m’écrouler abruti j’ai pas envie d’gerber. ‘Fin si mais ça passe. C’est les spasmes qui gênent plus qu’autre chose. Tant mieux s’il croit que c’est la maladie au moins il soupçonnera pas un traumatisme de merde. Puis c’est quoi ce délire d’voir l’autre dans ma tête comme ça. Tss j’suis ridicule.

- la ferme

J’veux juste rester comme ça. J’ai les mains qui tremblent et les muscles tendus complètement. J’resserre juste mes mains sur ce que j’vois. Mon front toujours sur son épaule, j’pose mes mains sur son tee-shirt trop grand pour lui, comme si c’était déjà pas assez qu’il soit maigre… tss il cherche la merde. Bref. J’le serre pas contre moi. Faut pas déconner. Même si l’odeur masculine de la sueur pourrait peut-être lui faire pousser des poils au menton j’doute que ça le rende plus virile il aura juste l’air d’un mec, il en sera pas un pour autant. Ma respiration est super forte et j’essaie de la calmer. J’suis glacé. Au moins, juste en restant comme ça et en fermant les yeux pour pas avoir les vertiges bah j’me sens déjà… moins fébrile. J’lui dirais pas merci. J’refuse de dire merci. Mais j’le tolère c’est déjà un effort d’pas l’envoyer valser à l’autre bout d’la pièce comme un vulgaire chiot. Non, c’est méchant pour le chiot. J’aime pas faire du mal aux animaux. À personne en général. Pas gravement. Mais j’ai payé une erreur que j’ai commise et encore c’est la faute de l’autre bouboule. Il avait qu’à pas tout prendre si mal l’débile. J’préfère pas y penser. J’resserre mes doigts sur le tissu. J’ai le cœur qui bat toujours trop vite. J’sais pas quoi faire alors qu’il m’demande pas j’ai jamais eu ce genre de problème moi, comment j’suis sensé savoir les gérer ? C’est pas moi ça. J’accepte pas d’être comme ça. J’accepterais jamais.

Je sais pas ce que j’suis en train d’faire. Pourquoi ça m’calme. J’comprends pas. Mais j’préfère li plutôt que l’russe. C’est peut-être à cause de ça. En tout cas j’aime pas faire ça mais j’veux pas relever les yeux non plus. J’ai pas honte j’ai aucune raison c’est juste que j’suis fatigué. Il va pas rester là comme ça éternellement et j’le permettrais pas. J’veux pas que Dae Ho s’imagine des trucs aussi tss. J’renifle puis j’m’éloigne en passant ma main dans mes ch’veux pour relever un peu l’tout qui était collé à mon visage. Et maintenant ? J’fais quoi ?
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 24 Jan - 17:48
Tss... Mais... Je ne sais pas comment définir Jihyuk. Mis à part que ce n'est qu'un pauvre type borné avec un caractère de merde et tellement puéril ! Rah, j'ai tant de rage en moi et pourtant je reste là, avec lui. Pas contre lui, mais avec lui. Cet abruti me râle dessus, mais il accepte quand même d'appuyer sa tête contre mon épaule. Il a beau faire son kéké, agir comme un gros dur, il a besoin comme de tout le monde à ce que l'on prenne soin de lui. Si j'étais à sa place, je serais mort de honte~ Dorénavant il n'aura pas intérêt à se la ramener. Je n'irais forcément pas tout dire à Daeho, mais entre mecs, je ne m'embêterais pas pour lui lancer des piques. Parce que de nous deux, il peut bien me traiter de... Tapette, mais moi lorsque je vais mal, je reste seul dans mon coin.

« T'es tellement pas convaincant... Toi fermes-la, tu te fatiguera moins déjà. »

C'est vrai ! Cet imbécile utilise toute son énergie à garder l'attitude qu'il a d'habitude. Cette attitude qui me donne tellement envie de le cogner encore et encore... Sérieusement, au lieu de se fatiguer à me faire savoir ô combien il me déteste et qu'il ne peut pas me voir, il devrait s'économiser pour plus facilement guérir... Non ? Parce que je sais qu'il est con, mais quand même.

Blasé et fatigué mentalement de tant m'énerver, je reste planté là, avec son grand corps contre le mien. Il n'est pas gros, mais il est tout de même assez lourd. Je suis un poids plume malgré tous mes entraînements de taekwondo. J'ai beau avoir retrouvé ma masse musculaire d'antan, ça n'a pas changé grand chose. Au final je suis toujours léger, bien que plus lourd qu'avant, et musclé.

. . .

Non seulement môssieur prend appuis sur moi comme pourrait le faire Daeho... Mais en plus de ça, il serre mon tee-shirt entre ses mains. Qu'est-ce que je dois faire du coup moi ? Non parce que notre relation ne nous a jamais amené à ce que l'on soit si proche physiquement sans se taper dessus. C'est tellement un miracle que je ne me sois pas mis en tête de lui encastrer mon poing dans sa face...
Et puis m'avoir tout contre moi me stresse. Pas qu'il me terrorise encore à cause de ce qu'il a osé me faire. Mais plutôt que d'avoir un homme que je déteste littéralement contre moi... C'est chimique, je ne supporte pas. Et le fait de devoir avoir une autre attitude envers, complètement inédite, ça me stresse encore plus. Je vois qu'il tremble, il respire fort, avec difficulté ? Sérieusement, je trouve ça flippant au final. Est-ce que son cas va s'aggraver ? J'ai cru d'abord qu'il avait des nausées, mais ça a l'air tout autre. J'ai peur qu'il s'évanouisse et qu'au final il ait un truc super grave... Je dois faire quoi du coup put*in ?! Appeler Daeho ? Peut être qu'il sait ce qu'il a. C'est son meilleur ami après tout, et surtout ils se connaissent depuis suffisamment longtemps pour que mon petit ami connaisse ses problèmes de santé.

Alors que j'allais parler pour le prévenir que j'allais chercher Daeho, en somme, de l'aide, je le vois s'écarter. Tout de suite, j'ai cru qu'il glissait et qu'il allait tomber, alors je me suis tourné vers lui, pour déjà essayer de le rattraper... Sauf qu'il a l'air de tenir debout maintenant.

… Quoi ? Il va mieux alors ? Dire que je me torturais mentalement pour rien ! Rah !!

« Quoi ? Alors ta crise d'angoisse est passée ?... »

Je le détaille de mon regard suspicieux pour effectivement en déduire qu'il va mieux. Il ne tremble plus, ou très peu, et semble ne plus être sur le point de vomir. Malgré tout je suis soulagé. Je n'aurais pas sa mort sur la conscience ce soir.

« Tu as souvent ce genre de crises ?... Pas que ton état m'importe, mais si tu es gravement malade, tu devrais en parler à un médecin. Moi je m'en fous, mais sûrement pas Daeho. »

Et c'est entièrement pour lui que je m'occupe de ce grand bébé... Bon okay, je n'allais pas non plus crever sur le carrelage, mais quand même ! Faut pas non plus qu'il se fasse des idées, qu'il pense qu'il suffit de simuler un mal de ventre pour m'attendrir et tout me faire oublier ! Je ne changerais pas d'attitude à son égard, de toute façon, ça serait bien trop bizarre...
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Lun 1 Fév - 15:47


Shin Min Nam & Park Ji Hyuk

Don't be my new nightmare

J’comprends pas pourquoi il reste là mais pour l’instant ça m’sert. J’voulais pas que ce soit lui j’aurais préféré limite Dae Ho parce qu’au moins il posera pas de questions. Mais lui il a tout foiré et il sait maintenant un truc sur moi que personne sait même pas Dae Ho. P’tain ça me saoule trop ça… J’suis pas non plus du genre à faire taire les gens qui en savent trop mais j’peux pas trop compter sur mes talents d’menteur quand l’autre en face dit la vérité rien qu’la vérité… ça a l’don de me les briser ça ! Sachant que personne sait rien sur moi ou ma famille bah forcément ils vont croire qui s’il se met à parler ? Bref, encore une embrouille de m*rde.

J’me calme quand même assez pour pouvoir le lâcher doucement. Pis me reculer. C’est bien, il répond, ouais, mais ça fait pas tout pour moi il s’ra jamais un bonhomme un vrai. Bref. Et là il m’tape sur le système alors ouais j’dis pas merci et pourtant j’suis poli quand j’veux, mais faut pas pousser j’viens d’sortir d’une crise telle que j’pouvais à peine desserrer les dents et lui il ouvre sa gueule dans l’attente de quelque chose ? Mais il est pas bien tss dans ce cas fallait pas rester là à m’supporter bordel !

« t’attends quoi ? que j’te traite comme le p’tit prince ? Ouais j’vais mieux »

J’hésitais à dire merci mais vu comme il fout les boules j’ai plus envie. J’me pose dans l’salon, j’pense que j’vais aller prendre une douche quand j’me serais assuré qu’il soit parti. J’repose ma tête sur l’dossier du canapé et j’le regarde puisqu’il cause encore. Des crises d’angoisses ouais si tu savais… mais tu veux que j’te réponde quoi ? Que c’est pas tes oignons, j’crois que tu l’sais déjà alors fait pas ch*er

« J’vois pas pourquoi j’te le dirais » pire réplique du monde, j’veux dire ça m’est très rarement arrivé d’tomber en panne de réplique surtout avec lui mais là c’est pire que tout. P’tain il a toutes les raisons du monde de s’y intéresser j’viens d’en faire une sous ses yeux.

« j’veux dire… ça m’regarde j’ferais ce qu’il faut » j’ai d’la thune pour un docteur, pour les meilleurs même mais j’veux pas parce que ce serait admettre que j’ai un problème et j’ai pas envie ni d’avoir mon nom aux infos et mon histoire ni d’avoir un p’tit mot supplémentaire sur mon dossier. Donc j’dis ça juste pour avoir la paix. J’ai une gueule à aller voir un psy ? Franchement… ‘fin bon, lui ouais il en a un j’suis sur et s’il m’donne l’adresse du sien j’rigole mais sévère quoi. Comme si moi j’allais aller à ce genre d’truc j’suis pas fêlé.

J’mords ma lèvre, j’enlève mon tee shirt. Ça doit lui rappeler des souvenirs. J’vais pas lui faire un dessin, j’veux qu’il parte… mais genre, là tout d’suite. J’pourrais même le foutre dehors juste pour avoir la paix. J’réveillerais Dae Ho au pire des cas mais j’peux pas lui dire de quoi j’angoisse comme ça donc ça revient au même… j’suis bloqué… j’fais quoi encore p’tain, j’fais quoi ?

avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Mer 17 Fév - 3:01


Shin Min Nam & Park Ji Hyuk

Don't be my new nightmare

Les nerfs en pelote d'être beaucoup trop en contact avec cette grande asperge à mon goût, je tente de ne pas lui en coller une lorsqu'il se permet de l'ouvrir, alors que je viens quand même de... Lui venir en aide non ?... Okay, je ne sais pas encore comment j'ai pu l'aider à aller mieux, mais je reste convaincu qu'il va mieux parce que j'étais là. Loin de moi l'idée de vouloir lui être indispensable, mais il y a quelques instants, j'avais l'impression qu'il allait clapser entre mes bras et là... C'est de nouveau Ji Hyuk dans toute sa splendeur. Chiant et con au possible. Quel abruti... Pourquoi j'ai été incapable de le laisser agoniser dans une flaque de vomit moi aussi ? Je suis certain que si nos rôles avaient été inversés, il se serait pas gêné pour le faire. Quoique... Ah non. Il aurait en plus essayé de me rendre encore plus mal, et il aurait peut être filmé aussi. Ce sale...

« Comme si t'étais capable de juste respecter quelqu'un. Dire que tu vas mieux c'est pas la mer à boire non plus ! J'allais appeler Dae Ho pour lui demander de l'aide ! »

Bah oui. Je pensais pas qu'il irait mieux si vite et à force... son état était quand même assez flippant. Dae Ho aura été peut être plus au courant, et donc plus utile. Et puis c'est lui son meilleur ami, pas moi. Je n'allais pas non plus me le coltiner toute la nuit ! Au départ si je suis ici, c'est parce que je veux récupérer mes clefs que j'ai oublié dans l'une de mes vestes... Elle même oubliée ici évidemment. Mais personne n'a à  le savoir, je les ai récupéré sans avoir à  réveiller Dae Ho. Juste, je n'avais pas prévu de tomber sur une presque loque humaine. Ou un mort vivant... Parce qu'il avait vraiment mauvaise mine.

Le suivant dans le salon, je reste à 5 bons pas de distances. Bah quoi ? J'allais pas m'asseoir à côté de lui. Cette scène serait plus digne d'un film bizarre, de très mauvais goût. Au pire des cas je pourrais m'asseoir en face de lui, au cas où s'il devait se prendre mon poing dans sa tête d'abruti. Frapper un homme affaiblit n'a rien de très glorieux, mais à force, mes nerfs vont vraiment s'échauffer.

Un sourcil haussé, je le regarde comme l'imbécile qu'il est, mon regard l'insultant clairement. Non mais sérieux... Il aurait pas pu trouver mieux ? Il voit pas pourquoi il me dirait pourquoi il a dû s'agripper à mon t-shirt alors que tous les deux on peut clairement ni se sentir, ni se voir ?... Il est encore plus atteint par le syndrome de la connerie que ce que je pensais. Après, peut être que ses crises d'angoisse atteigne son cerveau. Au quel cas, déjà qu'il avait pas grand chose, il doit pas lui rester des masses de neurones utiles.

«À part si tu trouve normal de t'agripper comme ça à mon t-shirt, ta tête sur mon épaule, je pense que oui, on voit tout les deux pourquoi tu le dirais. »

Ayant répondu du tac au tac, j'écoute sa réponse, le regardant suspicieusement par la suite. Ah... Il va s'en occuper hein ? Je sais pas vraiment si je peux le croire. Je ne le côtoie pas assez pour savoir s'il ment ou non. Mais c'est pour lui après tout. J'en parlerais quand même à Dae Ho, parce que c'est son meilleur ami, et je pense qu'il aimerait savoir. Si lui me cachait ce genre de chose à propos de Yinchao... Ouh. Je n'y pense même pas. Mais il est sûr qu'il passerait un mauvais moment en ma compagnie. Et les bagarres qu'on a pu avoir par le passé, ça sera de la rigolade à côté.

« Hm... Je vois. »

Je ne suis pas idiot, je ne vais pas lui dire que je le dirais à Dae Ho. Sinon il va vouloir m'en empêcher. Mais moi je n'aime pas lui cacher des choses ! En plus si ça le concerne.
Regardant Ji Hyuk retirer son t-shirt, je soupire, ma mâchoire se crispant. Non il ne me fait aucun effet, j'ai même détourné le regard. Je lui avais déjà dis qu'il n'était pas mon type. Si je détourne le regard, c'est parce que je me souviens des quelques fois où je l'ai vu dans une tenue aussi légère. La journée à la piscine de Dae Ho... Et lorsque nous étions aux bains publics. Je ne lui pardonnerais jamais, et j'espère qu'il l'a bien comprit. Il y a des choses qui ne se font pas. Mais clairement pas. Des choses qui peuvent blesser au delà de tout et qui peuvent rarement guérir. J'avais un problème à l'époque, avec mon apparence, problème que je n'ai pas complètement réglé encore. Je suis pas tout à fait sûr de mon physique à 100%. Et me faire terroriser par un mec beaucoup plus grand et large que moi, mon corps nu comme celui d'un nouveau né... ça n'avait rien de drôle. Ce souvenir revient me hanter parfois. Ji Hyuk ne m'impressionne pas, mais je m'en veux de ne pas avoir réagit autrement. Au lieu d'être tétanisé, j'aurais dû lui en coller une, encore une fois. Raah... Y repenser me donne directement envie d'aller lui refaire le portrait... Mais calme. Calme. Tu l'as pas aidé pour ensuite l'achever.

« Met toi à poil que je te dirais rien. Tu peux pas attendre que je parte ? »

Tout en parlant je grogne et vais me servir un verre d'eau. Je ne sais pas à quoi il pense, mais je m'en tape un peu. Je me demande si je dois rester pour voir comment son état évolue ou si je peux partir. Comme je l'ai déjà dis, de la personne en elle même, je m'en fiche. Mais je ne suis pas quelqu'un qui laissera un être humain mal, au point de s'agripper à son ennemi comme à un doudou. Parce que... C'est ce que l'on est non ? Des ennemis.

avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Mer 17 Fév - 22:37


Shin Min Nam & Park Ji Hyuk

Don't be my new nightmare

Mais de quoi j’me mêle ! Juste avoir eu la même idée qu’lui ça me saoule. Même temps, ok, on est chez lui et il a aucune idée de ce qu’il s’passe sous son toit ou plutôt celui d’ses parents. Mais c’est pas la peine, j’peux gérer de toute façon j’dois gérer. J’ai pas d’problème, c’est pas d’ma faute. Bref, c’est que passager c’est à cause d’l’autre connard d’instructeur aussi ! Faut que j’arrive à assimiler que c’est lui qui m’a fait un truc zarbi. J’passe ma main devant ma face. J’le regarde même pas. J’fais comme s’il existait pas. Mais il continue d’parler alors j’suis bien obligé. J’tremble encore, j’aurais pas du reparler de lui. J’arrive même pas à l’nommer putain !

« tu veux un câlin peut-être ? J’t’ai pas touché parce que ça m’faisait plaisir, j’tenais pas debout, fais pas genre t’es généreux tu l’as pas fait par gentillesse hein si c’est pour m’le dire après » Pour qui il s’prend aussi sérieux d’puis quand j’me colle à lui alors que j’peux pas le blairer ? Sur l’moment il avait quelque chose de rassurant, ça aurait pu être n’importe qui que ça aurait été pareil mais il a fallu que ce soit lui putain, pourquoi c’est toujours lui ? J’vais finir par croire que Dae Ho l’aime un peu trop ça m’fait chier, j’veux pas qu’ils soient proches. Ils ont rien en commun, pas comme Dae Ho et moi. Il sait pas qui ont est l’un pour l’autre. Comme ça m’fout les nerfs de l’voir là juste là ! J’lève mon tee shirt, j’me mets à l’aise et lui il fait sa p’tite remarque de chochotte. P’tain mais il arrête jamais ?

« nyanyanyanyah t’as tes règles ? Tu peux pas t’empêcher d’faire des réflexions hein ? J’me mets à l’aise j’suis chez mon meilleur pote, qu’est-ce qu’il y a ? J’t’ai pas montré mon cul que j’sache et j’ai pas une paire de seins » C’est peut-être ça qui l’gêne après tout il est homo non ? J’ferme les yeux, j’ai l’tournis m’faire monter les nerfs comme ça c’est franchement pas l’idée du siècle. Surtout après ce qu’ils ‘est passé. J’pue, j’ai les cheveux qui me collent au visage. J’passe ma main devant mes yeux pour essayer d’calmer, faut pas que ça se mette à tourner, j’veux pas que ça recommence. Faut que je sois stable et l’autre petite crevette là il m’tape sur le système avec ses remarques de nénettes. Il devait s’casser mais nan, nan, il reste. Genre il veut s’assurer que je rechute pas ? Mais si c’est l’cas j’me traine à l’étage voir Dae Ho, j’fais pas l’erreur une deuxième fois d’me foutre dans les bras d’Min Nam. Comme ça m’tue, j’aime pas dire merci, pas à lui parce que j’l’aime pas, parce que j’vais pas cacher que j’l’aime pas et j’aime pas qu’il soit d’la bande non plus.

J’serre les dents, j’ai la sueur qui dégouline. J’suis sur il va croire que j’pleure. Vas y j’aime pas. J’me lève doucement pis j’cherche à aller à la salle de bain, c’est tellement grand chez lui putain. J’peux parler, c’est pareil chez moi, mais quand même quoi, j’sais pas, limite on devrait foutre des panneaux de direction. Bon, m’en fou. J’donne un coup sur la porte pour l’ouvrir, j’manque de m’étaler, j’me passe de l’eau sur le visage pis j’me regarde dans l’miroir. Ça va j’ai quand même gardé figure humaine, c’est juste que j’sors de la tombe limite. J’suis presque moins mate de peau tellement j’me sens mal. J’peux même pas prétexter un virus l’autre fiotte sait que c’est une crise de panique. Comme si j’allais lui en parler… j’pense pas que ce soit une bonne idée d’parler d’se faire toucher en rêve par un connard. J’aime pas ça ni en réalité ni quand je pionce et j’le raconterais pas à un des leurs genre, c’est comme s’il allait m’trahir direct pour aller voir l’autre fou et lui avouer que j’aime m’faire tripoter… j’le sens trop venir avec son « c’est romantique, t’es gay mais t’assumes pas » alors que non j’suis pas gay… putain ça y est j’ai envie d’lui refaire le portrait.  

avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 6 Mar - 18:52


Shin Min Nam & Park Ji Hyuk

Don't be my new nightmare

Voilà. J'aurais dû me douter que ce sale type, en plus d'être incapable de remercier quelqu'un sans être désagréable, allait en rajouter ! Sérieusement, j'ai envie de lui donner une correction là ! D'accord, l'enseignement du taekwondo n'est pas fait pour taper les petites frappes dans son genre mais tout de même... C'est très tentant.

« Un câlin ? De ta part ? Je t'ai déjà dis que tu n'étais pas mon genre, en plus d'être con et de trop t'y croire, tu as la mémoire courte ? »

Oui, je suis énervé. Et lorsque je m'énerve, je retombe dans mon caractère d'avant, beaucoup plus agressif et vulgaire. Le temps où je me faisais virer de mes boulots parce que je corrigeais mes clients qui se faisaient un malin plaisir à m'insulter de pédale.. Grinçant presque des dents, les poings serrés, je rajoute :

« Et c'était pas de la générosité mais de l'humanité. T'es un être vivant alors je vais pas te laisser crever. J'aurais fais pareil pour un animal rassure toi. »

Dans ma bouche, cette phrase n'est pas une insulte. Ou alors si, mais pour l'animal. Je ne considère pas forcément l'être humain comme supérieur à l'animal -surtout pas dans le cas de Ji Hyuk- alors si je croise une personne blessée dans la rue, autant qu'un animal blessé, je lui viendrais en aide... Point. Mais je ne suis pas sûr que Ji Hyuk comprenne mon point de vue. Et je ne vais pas l'expliquer. Cet abruti comprend ce qu'il veut, ce n'est pas ça qui va m'importer... Me pinçant l'arrête du nez, je le fusille du regard.

« On est d'accord que t'as pas de poitrine mais justement ! Voir ton torse c'est comme voir ton cul pour moi, j'ai pas envie de le voir. Alors la prochaine fois préviens c'est tout. »

Oui, ce gars je ne peux pas le voir. Littéralement. Le voir nu ou à moitié nu ? Non merci. Ça ne fera que me rappeler des mauvais souvenirs, me dégoûter et m'énerver. Comme maintenant en somme. Si je pouvais je l'étranglerais avec son fichu t-shirt là ! Mais je suis civilisé alors... Je n'en fais rien. Je me contente surtout de souffler, fort et de tenter de penser à autre chose qu'un Ji Hyuk en train d'agoniser, son cou coincé dans son t-shirt.
Lorsque je me suis un peu repris, je remarque qu'une nouvelle fois, la grande asperge semble mal aller. Et merde quoi !! Il va faire le yoyo longtemps ? À aller mal, puis aller mieux et me faire chier ? Mes nerfs vont pas durer à ce rythme. Soit je vais le laisser agoniser, soit je vais le finir, ce qui dans tout les cas ne sera ni glorieux, ni moral.
Suivant Ji Hyuk du regard de loin, je soupire en le voyant galérer comme un gogole. Ça lui coûterait quoi de demander de l'aide ? Ah oui, il pourrait plus jouer au caïd après avoir demandé de l'aide à un gay. Putain d'homophobe de m*rde !

Les sourcils froncés, je le suis une fois qu'il a disparu de mon champ de vision et je le regarde se rincer le visage dans le lavabo de la salle de bain d'une chambre pour ami. Humpf. Pas besoin de me poser la question d'où il est allé, il suffisait de le suivre à l'odeur, il refoule pas mal. Bon ok, j'ai aussi suivit le bruit, mais il devrait penser à prendre une douche par respect pour l'odorat des autres...

Accoudé à la porte de la salle de bain, je le détaille d'un oeil neutre. Il me ferait presque pitié... Si je ne prends pas en compte la personne, mais juste l'être vivant, ça doit être bien difficile de faire face à ce genre de crise. Je me demande s'il sait ce qui en est la cause.

« Tu sais pourquoi tu es dans cet état là au moins ? Ça peut être dangereux à force, tu devrais vraiment régler ça. »
 

avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Lun 7 Mar - 18:33


Shin Min Nam & Park Ji Hyuk

Don't be my new nightmare

- c’est toi qui à la mémoire courte, abruti, tu t’attends à quoi ? J’vais pas agir différemment parce que tu m’as pas laissé crevé

J’veux dire c’est vrai, même le pire des cons j’le laisse pas en plan, j’appelle au moins les pompiers ou l’samu ou n’importe mais j’laisse pas en plan, pas par humanité comme il dit genre, mais parce que j’ai pas envie qu’on m’dise que j’étais là et que j’ai rien fait. J’veux pas d’ennui c’est tout. Lui il attend presque que j’lui lèche les doigts d’pieds juste pour ça ? Crois pas que j’le ferais. Pis genre il a du répondant, mais bien sûr. Tss. Bref, j’me cale tranquille et j’me mets à l’aise pis encore il l’ouvre, il est incapable d’la fermer c’est pas possible tout ça pour un tee-shirt !

- De un j’fais ce que je veux, t’as le même j’crois non ? Genre un torse c’est tabou maintenant, l’autre ! De deux, j’suis peut-être pas chez moi, mais tu l’es encore moins, j’fréquente cette baraque d’puis l’collège alors j’te le dirais pas deux fois t’arrête de t’croire chez toi

J’me redresse, j’pense que j’vais aller passer un coup d’eau sur mon visage, évidemment, il reste là et ça m’gonfle. Dans pas longtemps j’cogne, rien à foutre, parce que j’ai besoin de ça pour pas m’laisser envahir par l’autre justicier d’mes deux. Il m’dégoute tellement que j’me mets dans cet état, ça m’tue. Les mains posées sur le rebord du lavabo, j’regarde dans le miroir pour voir la blonde. Pff, pas croyable.

- Oui j’le sais et j’vais régler ça, d’quoi j’me mêle, j’vais pas te le dire, certainement pas à toi. Pis d’trois, tu sauras rien, alors t’fatigue pas à chercher s’quoi qui va pas

C’est pas parce qu’il était là que j’dois tout lui dire, et qu’il s’amuse pas à répéter à Dae Ho, j’ai pas envie qu’il sache ça. Il l’sait que ça m’ressemble pas, mais genre, en ce moment j’le trouve changé à accepter une telle lavette dans l’groupe, sérieusement, c’est parce qu’il accepte ou parce qu’il a peur de se brouiller avec les autres ? Bref, pas l’moment d’parler d’mes petits soucis. Pis ça en est pas un en vrai, ‘fin j’crois.

- Bon t’attends quoi pour te casser, sérieux ? Que j’ferme la porte pour aller t’toucher en matant Dae Ho ? Tu crois j’suis con à ce point ?

Dès qu’il dégage, j’verrouille tout, pas question qu’il mette un pied dans la baraque pendant qu’on dort. D’toute, j’irais dormir avec l’autre pomme si j’me sens mieux, et bizarrement ça m’calme d’penser que j’pourrais le déranger. J’pourrais même sourire si j’avais pas en face la parfaite p’tite poupée des mangas yaoi. Tss, ça m’fait grimacer, j’vais vomir si j’y pense trop. J’avale ma salive. Que la salive, y’a rien d’autre, faut pas croire, j’suis pas si faible pour régurgiter d’vant lui.

J’ai envie d’le foutre dehors, d’une force… j’attends, j’sais pas ce qu’il veut, mais j’lui dirais rien. J’m’assois sur l’rebord de la baignoire, si j’arrive à prendre une douche c’est l’paradis, j’tiens super mal debout, j’ai l’impression d’avoir couru l’marathon, tss, stupides crises.

avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 20 Mar - 2:23
«  Forcément que tu vas pas le faire, tu ne connais très certainement pas le terme ''reconnaissance'' autant que ''respect'' ou même ''décence'' ! »

Rahh ! C'est pas possible.. Il ne serait pas un ami proche de Dae Ho, il se serait déjà prit mon poing dans les dents, crise ou pas crise. Ce crétin arrive à me faire de la peine, pour m'agacer juste après... Il est fort, je lui baisserais presque mon chapeau. Non mais sérieusement... J'use de toute mes forces de mon sang froid pour ne pas l'envoyer bouler. Je m'assure que môssieur va bien et crève pas sur le plancher et... Tout ce qu'il trouve à faire, c'est d'être exécrable ? Oui il ne change pas son attitude de d'habitude, mais finalement je préfère lorsqu'il est faible. Il n'est pas moins con, mais il n'a plus assez d'énergie pour étaler toute sa connerie. Et ça me fait des vacances... Enfin.

« Belle preuve de maturité... Ah, tu dois pas le connaître non plus ce mot. Comme tu l'as dis, ce n'est pas chez toi non plus, point. Et c'est même pas une question d'appartenance de lieu. Moi je me déshabille devant toi ? Non. Et bien moi qui n'ait sûrement pas envie de te voir à moitié nu, c'est pareil ! »


Pour lui rentrer tout ça dans le crâne, j'aimerais tellement lui frapper la tête contre le mur. Mais ça serait idiot de le tuer à moitié après l'avoir surveillé à en user tous mes nerfs.
Le regardant se passer de l'eau sur le visage, je croise mes bras pour éviter de trop crisper mes poings. C'est pas bon... Mon sang bouillonne dans mes veines et j'oublie petit à petit que ce sale type est tout de même malade. Et pas d'une malade qui peut se soigner avec de l'aspirine. Il a des problèmes mentaux, et malheureusement, il n'est pas juste un taré évadé d'un asile psychiatrique. Si c'était le cas, je l'aurais de toute façon dénoncé pour qu'il puisse de nouveau être prit en charge, et que Dae Ho ne risque rien.

« Je ne veux pas spécialement savoir ce qui te chagrine. C'est pas ce qui me passionne de connaître tes cauchemars, bien que le fait que toi aussi Ji Hyuk, tu puisses faire ce genre de crise de panique me ravisse... Je voulais juste savoir si toi tu le savais. Parce que je te le redis, si ça perdure, ou que Dae Ho se doute de quelque chose, je ne mentirais certainement pas pour toi ! »

Ah non. Et puis quoi encore ? Le couvrir ? Il m'avait prit pour qui là ? Si Dae Ho est soupçonneux quant à sa santé, je lui dirais. Parce que si Yin Chao était mal, et qu'il me cachait quelque chose... J'en voudrais beaucoup à Dae Ho. Et il n'est pas question que je me dispute avec mon petit copain pour les beaux yeux de ce sale homophobe !
Décroisant les bras, je me tourne dos à lui pour soupirer. Bon... J'y suis peut être allé un peu trop fort, mais à force de me provoquer, je deviens violent et pas forcément qu'avec les poings. Mais ce n'est pas comme si je pouvais vraiment en venir aux poings. Ça ne serait pas honnête.



Il a dit quoi là ? Me toucher ?... Encore ?

Le regard sombre, je n'y tiens plus. Je déteste repenser à ce que ce sale con m'a fait, juste par pur sadisme. Ce jour là il aurait pu juste me donner un coup de poing, comme n'importe quel mec l'aurait fait... Mais il a cru intelligent de me traumatiser limite en me mettant à poil. Et là... Il ose faire allusion à lui, en train de me toucher ?

Mon sang ne fait qu'un tour et je me dirige vers lui, choppant son col sans pour autant le frapper. Pourquoi ? Peut être que je n'ai pas complètement disjoncté. Mais il m'a atteint en plein dans ma fierté. Et si ce sujet est assez tabou avec mes amis, que le principal concerné y fasse allusion comme si de rien n'était m'est insupportable. Je ne lui pardonnerais jamais ce geste, et encore moins maintenant.

« Ouais t'es con, mais là c'est plus que t'es malsain. Ne pense même plus à reformuler un truc du genre, sinon crise ou pas crise, je te le ferais regretter ! »

Ses paroles ? Son geste qu'il a eut il y a longtemps ?... Les deux je pense. Je le déteste de tout mon être depuis ce jour.
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Dim 20 Mar - 17:48
- ouais, justement, bats les couilles, pourquoi j’devrais te remercier si j’suis comme tu l’dis ? donc voilà bah ouais, et c’est certainement pas en m’le faisant remarquer qu’il va avoir ce qu’il cherche. Tout ce qu’il va trouver c’est mon pied dans les burnes qu’il a visiblement pas. J’me passe une main sur le visage, il m’suit comme un toutou, j’en ai marre de l’voir ici. Ouais, ok, il était là au mauvais moment, j’ai fait une crise, il veut quoi ? J’ai pas demandé de soutiens, j’ai même pas capté que j’avais ma tête posée sur son épaule, j’pensais c’était Dae Ho ! Bref, j’le cherche, parce qu’il me saoule, j’veux qu’il se casse avant que j’tombe dans les pommes ou alors que j’puisse prendre une douche sans avoir peur qu’il soit allé cafter à Dae Ho. J’le sens pas, c’est peut être une fillette bien droite qui sort pas du moule, mais juste pour me faire chier j’suis sur qu’il est capable, et j’ai pas envie d’mentir à Dae Ho.

- Ta gueule, si j’dois le dire j’le dirais, c’est pas à toi d’le faire, alors j’te jure que si j’entends un mot de sa part et qui vient de toi, j’te refais la gueule et crois-moi on te reconnaitras pas J’pense pas être en mesure d’le faire de suite, mais j’suis tellement tendu que ça risque de vite dégénérer. J’serre les dents. J’parle de Dae Ho, parce qu’évidemment, il le fréquente, cherche l’erreur… j’aime pas savoir qu’ils trainent ensemble. C’est pas son rôle. Bref. Et bien sur il vient s’placer, son front presque contre le mien, il est tout petit et il cherche à m’faire peur c’est ça ? Il a mal compris. J’crache dans la baignoire, j’le repousse d’une main. Oh p’tain c’est parti, j’vais vraiment lui refaire la gueule. J’pose mes mains contre le mur d’en face, juste à côté de la porte, pour l’regarder. J’dois avoir les yeux tellement enfoncé dans les siens qu’ça lui fait mal.

- Alors écoute bien gros con, j’disais pas que j’allais te toucher, parce que ça a jamais été l’cas j’disais que TU allais te touchais en allant mater mon pote qui dort, tu vois, et j’sais pas c’est quoi l’plus répugnant.

J’reprends mon inspiration J’fais en sorte qu’il bouge pas. - Passe encore tes conneries de j’veux pas te voir, non, moi non plus, mais l’truc c’est qu’on s’est déjà vu à walpe, ou à motiié à walpe. Faut qu’t’arrête ton délire de chochotte, y’a rien d’pervers, rien d’sale à se foutre torse nu entre bonhomme et si t’es pas capable de l’comprendre, va t’faire opérer, c’est là seule raison qui m’pousserait à garder mon tee shirt, tu vois, que t’ais pas la même chose que moi entre les jambes.

J’frappe contre le mur une fois, j’ai envie d’lui prendre la mâchoire d’une seule main et de le faire décoller les pieds en le soulevant contre le mur. J’suis à deux doigts, j’tremble et j’sais pas si c’est parce qu’il m’a énervé ou si c’est parce que j’suis malade, dans les deux cas j’sens plus ni douleur, ni faiblesse. J’suis en transe.

- Quand à ce qu’il s’est passé aux bains, va falloir que tu comprennes bien que jamais, j’dis bien jamais j’t’aurais touché pauv’ con, j’suis pas gay, rentre toi bien dans l’crâne que pour moi, t’es bien un mec malgré ton manque de couilles évident et que te faire peur a été jouissif, ouais, mais jamais j’me permettrais d’faire ça. Oh, pas parce que t’es un mec, non, tu vois, aussi connard que j’puisse être, y’a des trucs qui se font pas même au pire des cons

J’sais que j’suis pas le plus moral des gars, mais j’suis pas taré au point d’me faire quelqu’un contre son gré, qui plus est un mec, ça jamais, qui plus est dans un lieu public avec des témoins. Et puis merde, même une nana j’le ferais pas. Ouais, j’ai des limites. J’tape encore contre le mur, à quelques centimètres de sa tronche de cake. - Tu sais ce qui m’débecte ? C’est qu’tu te crois irrésistible, tu crois que tout l’monde veut te sucer l’cul même ceux qui sont pas de ce bord-là ? Laisse Dae Ho tranquille, c’est un conseil que j’te donne, t’as vu ? J’suis généreux. Laisse-le, parce que c’est MON pote et que vous avez rien à voir. Si tu crois qu’il est comme toi tu t’plante très sérieusement, m’pousse pas à aller l’réveiller pour lui d’mander qui de toi ou moi à raison. Ton amour ou quoi que ça puisse être il est à sens unique, du gland, alors lâche

C’est ça qui m’ronge le plus, d’puis qu’il l’a vu, il le veut. Mais il l’aura pas, oh non, j’veux pas. J’veux pas m’retrouver seul à cause de ce pauv’ type. J’veux pas qu’il m’enlève la seule personne qui me comprend, j’veux pas qu’il m’retire ce privilège, le seul que j’ai, ma seule fierté, ma seule amitié qui vaille le coup. C’est MON frère de cœur, et il me remplacera pas. - t’as compris là ? T’arrêtes ton délire paranoïaque ? Jamais j’voudrais m’faire une petite lopette comme toi, et j’ai pris aucun plaisir à te regarder nu, parce qu’on a tous les deux des corps d’homme. T’as eu honte ? Fallait pas, crétin

J’le pousse et j’me rassois sur l’bord de la baignoire. S’il voulait m’impressionner, il était bien dans la merde, j’étais énervé le premier. Pis quoi ? Ouais, il m’a surpris, il a ouvert sa gueule, il a failli mettre son poing dans ma figure, mec, j’ai cru il allait le faire. Mais non, parce que t’comprends c’est un mec bien l’Min Nam, il fait pas ça, nan. Tss, à d’autres, faut arrêter à un moment d’jouer sur les deux tableaux. Féminin, masculin ? Lequel tu choisis hein ? Tu peux pas être les deux à la fois, décide-toi.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 20 Mar - 17:52
Okay. Donc maintenant je retiens. La prochaine fois que je dois l'aider, je prendrais soin, avant qu'il se sente mieux, du scotch au cas où il se sente mieux trop tôt. Parce qu'évidemment, je ne vais pas me mentir, s'il se retrouve à agoniser dès demain, je l'aiderais quand même. Même s'il m'agace tellement que je pourrais lui encastrer la tête dans le miroir. Lui comme une autre personne, je ne le laisserait pas crever à mes pieds.

« Primo, tu devrais me menacer demain parce qu'avec ta tête de petit garçon malade tu es loin d'être convaincant, deuxio, tu croyais quoi là ? Je vais mentir pour toi en plus ? Si Dae Ho est soupçonneux, qu'il s'interroge ou pire, qu'il me pose des questions, je lui dirais. Que ça te plaise ou non. Si tu ne veux pas qu'il l'apprenne par moi s'il doit l'apprendre, soit honnête et dis lui ! Je ne me mettrais certainement pas dans l'embarras pour un pauvre type comme toi ! »

Voilà, c'était dit. Je crois que je ne lui ai jamais autant parlé, et surtout pas depuis notre « intercation ». Mais là je suis tellement énervé, agacé, je n'en peux plus. Tout ce que je gardais sur mon coeur, que j'ai ruminé tant de fois après cette désagréable « bagarre », sort au compte goutte. J'ai été plutôt soft dans mes mots, mais je ne suis pas totalement à la rupture. Pas encore.
Même s'il serre les dents, qu'il paraît lui aussi extrêmement énervé, je n'en ai rien à faire. Je n'ai jamais eu peur de lui, sauf cette fameuse fois. Et aujourd'hui, je me sens entier, et non réduit, soumit ou je ne sais quoi d'autre. Qu'il tente aujourd'hui ou demain de s'en prendre à moi, et je le recevrais avec plaisir. Et comme il sera lui même venu me chercher, je peux vous dire que je ne retiendrais aucun de mes coups.

« Le plus répugnant c'est que tu pense de ma vie sexuelle sans gêne ! Ce que je fais ne te regarde pas et non je ne suis pas aussi tordu que toi pour faire un tel truc ! »

Sous entendu, ses conneries de « je suis pas aussi méchant que j'en ai l'air », c'est du fumier. Moi je suis normal, je sais où sont les vraies limites. Jamais je me serais permis de faire un truc pareil, même à un gars que j'exècre, tel que Ji Hyuk. Les poings serrés je soutiens son regard. Je l'incendie même. Si un regard pouvait blesser, il serait entre la mort et la vie, ça ne fait aucun doute.

« Je suis un homme quand ça t'arrange alors. Parce qu'à t'entendre j'en suis un qu'à moitié, voire pas du tout. Mais quand t'as envie et que c'est pratique, je suis un « bonhomme » et non une tapette. C'est trop facile ! Soit tu me considère entièrement comme un mec, soit tu fermes ta gueule ! »

Oui... ça a toujours été mon point sensible. Avec les autres, ou mes amis... J'arrive un peu mieux à gérer ce côté « susceptible » que j'ai développé au fil de mon enfance un peu chaotique et bosselée, mais face à une personne comme Ji Hyuk... Mes oreilles sifflent et je me met en autodéfense. Je ne ferais que me protéger et attaquer. Il m'a blessé profondément, m'a humilié, et continue de me rabaisser pour je ne sais quelle raison, sans doute mon homosexualité comme d'habitude !

Son coup contre le mur commence doucement mais sûrement à faire bouillir mon sang. Ses paroles ne sont pas si violentes mais il m'a trop provoqué. Il appuie trop où ça fait mal, alors qu'il n'a même pas assez de légitimité pour me demander quelque chose d'anodin comme : est-ce que ta tante va bien ?
Non. À mon sens, il est dans la catégorie ennemi, enfoiré, et de ce fait, il ne peut pas me vouloir du bien. C'est juste impossible. Pour moi, il s'agit juste d'un pauvre égoïste qui a la moitié d'un cerveau maximum.
Mes nerfs sont tellement à vifs que je ne remarque pas ses tremblements... Peut être parce que moi même je tremble. Mon regard est brillant et très sombre, et mon visage est crispé sous la colère.

« Jamais tu m'aurais touché ?! Alors quoi ?! Je devrais m'excuser c'est ça ? Désolé d'avoir cru que tu étais un putain de violeur, pauvre Ji Hyuk. »

Retenant malgré tout un minimum mes nerfs pour ne pas hurler afin de ne pas alerter Dae Ho, je reprend tout en sortant mon majeur afin qu'il salue la grande gigue qui sert d'ami à mon petit ami.

« Tu es tellement un enfoiré que juste parce que tu me déteste pour une raison que t'es le seul à connaître, tu as cru que tu avais le droit de faire ça ?! Tu ne m'as peut être pas violé, mais figure toi qu'il existe aussi les blessures mentales. »

Excédé, je ne me rends même pas compte que pour une fois, c'est Ji Hyuk qui arbore une attitude plus calme que la mienne. Mais en même temps... Cette discussion me blesse bien plus qu'il ne se l'imagine. J'ai vraiment été blessé, et de savoir qu'il s'est juste éclaté à faire ça, juste pour m'effrayé et que ça a fonctionné... Je me tuerais moi même sur le moment. Je m'en veux autant que j'en veux à ce petit con.

« Quoique finalement tu dois les connaître. J'espère bien que c'était jouissif, profite de tes crises d'angoisse, je pense que c'est le retour normal des choses. »

Je serais aussi mal élevé que lui, j'aurais craché à ses pieds. Mais je ne suis pas comme ça. Au lieu de cracher, moi je cogne. Mais on est pas chez lui. On est chez Dae Ho. Et même si ce dégénéré est un abruti de première, il est malgré tout malade. Tant qu'il ne me lève pas la main dessus, je ne ferais rien. Sauf s'il me pousse vraiment à bout. Alors je me contente d'être aussi imbuvable que lui. Je suis limite odieux à dire que son malheur me fait presque plaisir, mais il me cherche tellement...

Et encore une fois, cet imbécile de Ji Hyuk met encore le doigt sur quelque chose de douloureux. Comment peut il y arriver alors que l'on ne se connaît pas ?! Je serais seul j'en aurais pleuré, mais voilà... La dernière fois que j'ai pleuré devant lui, il était au dessus de moi, j'étais cul nul et terrorisé.

« Tu me connais tellement mal... Moi irrésistible ? Je suis le premier à ne pas aimer mon physique. Si tu ne voulais pas que je crois, ou qu'un autre croit que tu voulais faire ton affaire, t'avais qu'à réfléchir ! Mettre un mec à poil et faire ce que t'as fais, tu crois que ça à l'air de quoi d'un oeil extérieur ? Pas d'un câlin amical en tout cas, alors tu n'as qu'à t'en prendre qu'à toi même, tu devrais te dégoûter toi crois moi. »

Oui, je suis à un tel niveau que je me livre de moi même sans le voir. Je lui parle de mon problème sans le réaliser. Non je n'aime pas mon physique, mais j'y travaille. Parce que si je veux vraiment apprendre à aimer les autres, je dois déjà apprendre à m'aimer.
Au fil de mes paroles, ma douleur se fait plus vive, mais mes paroles se font moins fortes et mon ton plus calme. Parler de ce moment est très difficile, je ne sais pas comment je fais pour ne pas moi même me perdre dans une crise de panique. Je me suis remis tout récemment de mon agression où un tueur en série à tenté de me tuer, alors des crises j'en ai fais... Et ce facteur énervement+stress que créer en moi Ji Hyuk ne me rappelle que trop bien toutes ces nuits où j'ai passé à psychoter et pleurer en croyant que ce malade allait finir par me rejoindre pour finir le travail. Celui qui a tenté de me tuer, pas Ji Hyuk.

« Ouvres tes yeux un peu bon sang ! Tu crois que je suis là pour te voler ta relation avec Dae Ho ? J'ai peut être que ça à faire ? Oui Dae Ho est aussi mon ami, mais je ne te le vole pas pour autant. Arrête de croire que tout tourne autour de toi un peu ! Dae Ho n'est pas un objet, il se lie d'amitié avec qui il veut. Alors arrêtes de faire ton gamin jaloux deux secondes. »

Je crois que j'en vois le bout. Si j'ai bien compris... Ce crétin... Il me fait des sales coups, me fait chier comme pas possible parce qu'il est possessif avec Dae Ho ? Et qu'il est jaloux ?? Là mon énervement vient de retomber d'un coup. Ji Hyuk m'apparaît comme un sale gosse incapable de faire la différence entre le bien et le mal.
Non mais sérieusement... Ok je mens concernant Dae Ho en partie. Non je ne veux pas remplacer Ji Hyuk, parce que je suis le petit ami de Dae Ho. Alors techniquement, si, son meilleur ami est « comme moi » dans le sens où il est attiré par moi. Enfin il le semble... Et même si je pense... Que je suis le seul homme à lui provoquer ça, je reste un homme. Mais Dae Ho tient à garder notre relation secrète, surtout pour son entourage à lui. Et je respecte ce choix. Ce qui m'importe, c'est que lui m'aime, après, que sa mère ou son arrière grand père soient au courant, ce n'est pas très important.

« Si tu pouvais te la fermer Ji Hyuk, autant pour les autres que pour toi même. Ne me parle pas de délire paranoïaque. Tu étais bien au dessus de moi et on était bien tout les deux nus ou presque. Tu m'as pas touché, mais si tu t'étais même abstenu de m'approcher, on en serait pas là. Et Dae Ho n'aurait pas dû se mouiller par ta faute, et se disputer avec Tian. »

Oui, parce que moi j'étais là. J'ai vu leur relation se fragiliser à cause de cette histoire notamment. Il n'y avait peut être pas que ça, mais ça a joué. Parce que Dae Ho s'est montré loyal avec son ami, et que Tian n'a pas accepté que Ji Hyuk puisse agir d'une telle sorte.

« Je n'ai pas eu honte, j'ai honte maintenant, d'avoir eu peur d'un mec tel que toi. Si Dae Ho est ton pote comme tu dis, regarde le avant de te regarder. Et dis toi que tes actes ont des conséquences sur plus de monde que tu ne le crois. »

À peine fini ma phrase que je titube en arrière. Je pense que si je ne m'étais pas calmé en cours de route, il était bon pour se manger mon point, et pas qu'une fois. Mais mon tempérament s'est calmé relativement vite en voyant un visage de Ji Hyuk que je ne connaissais pas. Ce type est jaloux comme un tigre et il a apparemment peur de perdre Dae Ho autant que j'ai peur de le perdre. Malgré bon nombre de nos différences, dans le fond du fond, on est pas si différent. Lorsqu'il s'en rendra compte, je crois qu'on fera face à une nouvelle crise de jalousie...
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Dim 20 Mar - 18:46
Il joue avec le feu, ça m’fout les boules, il s’amuse, genre, ça lui plait ces situations, il prend trop son pied à se victimiser, j’ai envie d’lui éclater la face contre le mur, ou mieux, d’le noyer, mais j’vais pas le faire parce que la prison ferait qu’une bouchée de moi. À moins que ma brune me couvre, mais j’en ai ras l’cul d’cette impulsivité néfaste. J’dis pas qu’elle l’est tout le temps, mais j’veux pas en venir à tuer un connard pareil ce serait trop facile. J’veux qu’il souffre, qu’il se casse, qu’il arrête de foutre la merde avec les autres, parce qu’avant lui tout allait bien.

- non connard, tu fermes juste ta gueule parce que comme tu l’dis c’est pas à toi de l’dire, t’as pas peur ? Tu devrais, si j’ai pas d’scrupules comme tu dis, tu devrais vraiment avoir peur

J’mapproche et j’commence à tout déballer, à quel point il m’dégoute dans sa façon d’être et à quel point son cerveau d’ptit être parfait est malade, parce que si j’manque d’éducation selon lui, il comprend pas tout bien comme il faut, à quand ça parle de relations, là tout de suite il esquive bizarrement ! - Oh si t’es tordu d’aller chercher ceux qu’tu peux pas avoir, tu l’sais, pourquoi tu teste hein ? C’est quoi l’délire de baver sur des gars hétéros ? Ça m’tue, mais tellement, c’est pitoyable d’en arriver à baver, quoi, y’a pas assez de gay sur cette terre ? J’frappe encore contre le mur - mais tu comprends rien, t’es tebé où tu l’fais exprès ? J’te traite comme une gonzesse parce que la plupart du temps t’agis tout comme. C’est quoi ça, tu rougis quand l’autre te dit un mot doux, tu fais ta p’tite pucelle, et là, tu choisis d’prendre tes couilles, bien, y’a du progrès, tu peux les garder en permanence ou c’est un accessoire comme le sac de barbie ? ça m’gonfle, j’tremble tellement que j’pourrais lui foutre mon poing dans la figure et l’pire c’est qu’il est vénère aussi, mais il répond aussi calmement que moi, j’aime pas avoir l’impression qu’une dispute est une discussion. Si j’suis dans cet état c’est qu’il y a une raison.

J’passe une main sur mon propre visage, j’suis à deux doigts d’la passer sur sa mâchoire mais j’me ravise en me mordant le poing. J’le repose contre le mur près de sa tête. - Ouais, ouais j’sais qu’elle existe pauvre tâche, t’en a pas été témoin hein ? Juste à l’instant, tu crois que ça m’amuse d’me retrouver dans cet état ou dans celui-là ? Ferme-là. J’cherche pas d’excuse, certainement pas, j’ai fait ce que j’ai fait, et alors ? Faut arrêter un p’tit peu d’chercher, j’blaire pas ton caractère, j’te blaire pas tout court en fait, et j’te le montre, j’suis pas un putain d’faux cul qui s’croit trop bien pour les autres, moi

Non, j’pense pas être le meilleur de tous, mais moi, quand j’ai quelque chose à dire, j’le dis, quand j’dois faire un truc j’le fais. J’m’en fiche si les autres pensent mal, c’est qu’ils ne m’connaissent pas. J’aurais pas du parler d’moi, d’mes cauchemars, j’aurais pas du approuver que j’connaissais les séquelles psychologiques, j’aurais pas du, mais il m’pousse à bout et va falloir que j’me calme et mesure mes paroles pour pas faire cette erreur une autre fois. Il m’fait rire, ouais, je ris. Sérieux ? C’est justement parce qu’il m’connait qu’il est venu avec moi.

- Mais c’est toi aussi ! Avec ta p’tite tête sortie d’un manga d’cul entre deux mecs ! Tu comprends pas l’coréen ou quoi ?! Si Dae Ho a préféré venir avec moi c’est parce qu’il m’connait. Ouais, j’dégénère souvent, et alors ? J’ai jamais fait d’taule à ce que j’sache, j’peux dépasser les limites, ouais, mais certainement pas celles-là. M’sieur complexe sur son physique, bah entre mec faut pas, c’est ridicule, c’est un truc de nénette tu vois, tu vois quand j’te dis, tu agis comme une meuf, mais t’es un mec, alors arrête ça de suite, faut savoir où elle est ta place, si t’es un mec, alors agis comme un mec, c’est quoi ces putain d’réactions !

J’le crois pas, j’suis encore en train d’lui parler d’ça, de ce qui m’dérange plus que tout, pis j’ose même parler d’Dae Ho, même temps il m’cherche, supporte pas qu’il l’approche. Jaloux ? Moi ? j’ai pas à l’être, j’sais que j’suis important pour lui, qu’il fasse pas genre il veut pas m’voler ma place, mais j’crains pas qu’il le fasse, j’lui permettrais pas, c’est MA place justement, j’vais la défendre, et j’le fais chaque fois que j’vois sa tête de prépubère. Il s’permet de parler pour Dae Ho là ? J’donne un coup d’poing dans l’carrelage du mur, ça pète, c’est dire que j’me suis fait mal, mais j’la sens pas la douleur pour l’instant, j’sens juste l’eau qui dégouline de partout, le sang qui me monte au cerveau et m’donne grave chaud, p’tain que j’ai envie d’la lui défoncer sa sale gueule de p’tit merdeux tout calme, pour qui il se prend ?! J’fais rien d’autre, j’le déteste, j’le déteste.

- T’as pas à m’dire ce que j’dois faire et si j’te cogne pas c’est pour lui, tête de con, tu crois qu’il est débile ? Il sait très bien m’dire quand ça va pas, comme quand c’est bon, et j’espère bien pas faire d’erreur en laissant ta p’tite face de poupée intact, j’en ai tellement envie, tu vois, mais j’le ferais pas, alors estime toi heureux qu’il soit là. Parce que le jour où il en aura plus rien à foutre de toi, j’me retiendrais pas d’te casser la bouche

J’suis posé sur l’rebord de la baignoire, la tête en arrière, j’le regarde, j’le dévisage, ça me ronge, ça m’tue de pas pouvoir lui refaire la face, j’m’en prendrais surement à Dae Ho pour m’interdire ça, parce que j’sais qu’il cautionne pas. L’silence m’dégoute, j’aime pas, on est l’un face à l’autre, en train d’se regarder comme deux con, j’aime pas que ce soit tranquille entre nous, j’aime pas qu’il pense connaitre Dae Ho mieux que moi. - J’l’aurais jamais fait, jamais, arrête cinq minutes d’voir ta pomme toi aussi, j’ai même pas regardé à quoi tu ressemblais sous ta serviette abruti c’est tellement con qu’ça me fait rire, il croit que j’ai posé mes yeux sur chaque centimètre de peau alors qu’en vrai, j’regarde même pas, comme quand on est dans ses pensées, j’veux dire, j’vais pas m’forcer à regarder l’corps d’un mec pour lui faire peur, c’est débile. J’l’ai juste maîtrisé, il est où l’problème ? On joue très souvent à ce petit jeu avec Dae Ho… et ça m’tue d’avoir joué avec Min Nam, parce que j’l’ai fait mais qu’il a rien compris l’connard et qu’de suite il a pensé à un truc sale. Du coup j’ai dit des trucs sales que j’pensais même pas. - S’tu savais, on fait bien pire avec Dae Ho, il a l’air traumatisé ? Tss, t’es trop con pour comprendre
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Lun 8 Aoû - 0:20
Ha ha ha... Si Dae Ho ne m'avait pas permis de changer, je ne pense pas que j'aurais gardé tout mon calme. Avec cet abruti de Ji Hyuk, j'use à une rapidité alarmante tout mon sang froid, et celui de mon entourage avec. Parce que je suis peut être patient, mais j'ai mes limites, et elles ont été très vite atteintes.

« Non. Toi tu la fermes et maintenant sale gamin ! Tu crois que parce que tu me fais un semblant de menace, je vais gentiment t'écouter ? T'es plus con que t'en as l'air alors ! Si Dae Ho me demande, se pose des questions, je lui dirais, point. T'as rien à dire, si ce n'est lui dire la vérité avant qu'il me la demande, j'ai pas à mentir pour un gars qui ne me respecte même pas. »


Comment je fais ? Pour ne pas crier, pour ne pas commencer à établir un plan d'attaque pour le passer à tabac proprement ?
Durant son ''dérapage'' aux sources thermales, il m'a prit par surprise, et je n'ai pas su me défendre. J'ai atteins depuis quelques années le niveau de ceinture noire au taekwondo. Et même s'il n'a pas l'air de le comprendre, je peux être extrêmement dangereux si je m'y met. Alors qu'il ne me tente pas trop. J'ai toujours un minimum de conscience lorsque je me bat mais s'il me pousse à bout, et que j'éclate, je risque de lui faire très mal.. Et je ne le veux pas. Pas pour lui, mais pour moi, cette fois-ci. Je n'accepterais pas de me pourrir la vie pour une personne si peu... Quoi... Je n'ai même pas de mot pour décrire un mec avec autant de défauts, c'est insensé.

Ji Hyuk s'approche, et je ne détourne pas le regard du sien. Il ne m'effraie pas le moins du monde... Il m'en faut beaucoup pour avoir peur... Je suis juste crispé, avec mes bras le long du corps, et j'attends. Qu'il s'avise juste de faire un geste envers moi, et il le regrettera. Même si je dois lui broyer ses bourses avec mon pied. Pas une technique très glorieuse, mais avec la puissance de mon coup de pied gauche, il n'aura même plus l'envie de m'insulter, il pleurnichera juste sur son sort... Ouh... Stop. Ce n'est pas le moment de se faire ce genre de scénario...

« De quoi est-ce que tu parles ? De qui tu parles ? On dirait une femme trompée, tu t'entends un peu ? »

C'est sans doute la première fois que je dis à un homme qu'il a une attitude de femme... Et je ne m'en rends même pas compte. Mais il m'énerve !! Même si j'essaye de ne pas le montrer. Il est tellement possessif envers Dae Ho ! Certes il a raison sur le fait que je ''tourne'' autour de son ami, parce que l'on SORT ENSEMBLE !... Je pense d'ailleurs que si un jour cet imbécile l'apprend, il fera une crise cardiaque sans doute. Et je pense que je ne serais pas très triste. Rien qu'à cette idée, je me sens l'envie de tout lui balancer... Mais je m'abstiens. Je ne veux pas perdre Dae Ho pour si peu, Ji Hyuk comptant pour moi, pour des prunes pourries, bonnes à jeter. Mon petit ami ne veut pas que son entourage le sache, je le savais et je l'accepte.

« Je teste rien du tout, alors arrête de rêver et fous moi la paix avec ça ! »

Mon regard se porte sur le poing qu'il fracasse pitoyablement contre le mur. Aller vas-y. Si tu ne te casse pas quelque chose, c'est le carreau qui va y passer. Cet idiot semble avoir plusieurs zones de son cerveau inactives pour autant agir avant de réfléchir... Je pourrais lui faire un exposé sur le système nerveux mais pas sûr qu'il le comprenne...
Le fait qu'il m'ait... ''Choppé'' comme étant... Ahem, il faut le dire, sous le charme de Dae Ho, me déplaît fortement. Parce que cet imbécile a -partiellement- raison. C'est vrai que j'ai rougis un nombre incalculable de fois en présence de Dae Ho... Et je rougis encore, bien que moins qu'avant. Et c'est vrai que les femmes ont plus tendances à rougir comme ça. Mais il n'y a pas qu'elles ! Les hommes timides ça existe aussi bon sang ! Cet abruti est tellement homophobe dans sa manière de pensée que j'aurais presque envie de lui en coller une. Évidemment c'est un euphémisme. Je rêve de lui en coller une, mais ça n'arrangerait en rien la situation.

« Sache que la fois où je t'en ai mis une dans la cuisine, avant qu'on fasse la balade à vélo, j'avais déjà pris mes couilles comme tu dis. Tu me sous estime vachement, mais sache aussi qu'en temps et en heure, je sais agir en fonction de la situation. Je ne me sens même plus jugé parce que tu racontes, j'ai fini par comprendre que tu n'arrives apparemment pas à réfléchir comme la plupart des gens normaux. Imbécile. »

Je pense que contrairement à ce qui pourrait ressortir de cette situation, je fais beaucoup de progès. Avant même de connaître Dae Ho, je n'étais pas tellement mieux que Ji Hyuk... Je cognais dès que l'on m'insultait, ou que l'on me maltraitait. J'ai été viré un nombre incalculable de fois de mes précédents travail pour à chaque fois le même motif. À chaque fois j'avais fini par cogner un client qui m'avait un peu trop lourdement insulté. J'étais aussi trop souvent embarqué dans des bagarres... Mais je me suis calmé. Et j'arrive même à dialoguer sans élever le ton face à un mélange parfait de ce que je déteste chez les gens.

Excédé, je fais un gros effort sur moi même, et je souris à Ji Hyuk. Oui je lui souris, mais le regard noir que je lui jette ne lui permettra pas de faire l'erreur et de se dire que je le drague ou quoi. On ne sait jamais avec son esprit tordu et déviant.

« Je vais éviter de t'en parler sinon tu feras une crise cardiaque vu à quel point voir deux hommes ensemble te répugne. »

Je hausse les épaules et ferme les yeux dans le vain espoir de retrouver un peu de calme en moi, du vrai calme. Qui me permettrait de ne pas subitement lui déboiter une épaule avec un coup bien senti. Je soupire bruyamment. Puis rouvre les yeux.

« Oh toi la ferme, tu me fatigue... Tu crois que je peux te sentir moi ? Et je te fous à poil pour autant ? T'es juste tordu cherche pas ! Ça ne se fait juste pas de dénuder quelqu'un, surtout si on se peut pas se voir ! N'importe qui de normal te dira que c'est pas sain ! Et même si je suis un mec ! Si tu te cherches des excuses, alors que tu as dérapé merde ! Et crois pas que je cherche à être dans ce genre de situation avec une personne comme toi, je préfèrerais crever plutôt que de revivre ça. »

Ou que lui crève... Rah, merci bonne conscience... Non je ne veux pas qu'il crève, évidemment, je suis quand même au-dessus de ça... Mais qu'est-ce que je le hais ! S'il savait à quel point... Ce doit être dans nos gênes autrement, ce n'est pas possible...

« Je suis pas forcément mieux que les autres ou que toi, mais tu m'as jamais prouvé le contraire non plus depuis que je te connais, contrairement à Dae Ho. »


Oui, j'ose dire que je préfère Dae Ho à lui. Je sais qu'il s'en fiche, mais que je dise que j'apprécie Dae Ho, ça, il s'en soucie un peu plus. Et le faire chier, ça m'aide à me calmer. J'expire silencieusement et je me décale pour m'éloigner de lui et ouvrir la fenêtre de la salle de bain. Non je ne compte pas le balancer par-dessus bord -bien qu'une pensée sombre m'ait innocemment traversé l'esprit- mais j'aère. Parce que monsieur sue comme un phoque, et ça sent pas la rose. Et puis ce vent d'air frais fais du bien et me calme un peu plus. Ah oui, l'autre ? Tant pis s'il attrape une pneumonie, je m'en voudrais à ce moment là, là je commence à avoir la migraine à force de le supporter...

« Oh ! Calmes toi ! J'ai la tête que j'ai ! Est-ce que je te dis que t'as la tronche d'un mec qui réussira jamais sa vie ? Non !! »

Mais je le dis quand même. Et par réussir, j'englobe beaucoup de choses. Pour moi, ne pas réussir à respecter son prochain, c'est synonyme d'échec. J'étais peut être agressif et violent (je le suis toujours un peu) mais je n'agressais pas sans raison ! Et lui, ces raisons sont que je suis efféminé et proche de Dae Ho, c'est loin d'être suffisant !

« Il connaît quoi ? Ton caractère de merde ? Tant mieux pour lui, mais moi je n'ai pas eu ce plaisir tu vois, tu m'en as pas laissé le temps avant de me foutre à poil. Même si tu fais ça aux autres, au lieu d'imposer ta loi, vois déjà si ça sera pas mal interprété ! Donc ouais, je te dis de réfléchir avant d'agir, t'en es capable ?»


Je me retourne, dos à la fenêtre, les bras croisés et le regard dur. Oui je le juge, autant qu'il peut me juger. J'ai conscience qu'agir dans le fond comme lui, ce n'est pas la solution... Mais je n'ai absolument pas envie d'en trouver, il ne le mérite pas à mes yeux. Si de la même façon qu'il l'avait fait, j'avais fauté... Même envers lui, je me serais excusé. Mais il en est incapable, alors tant pis.
Et cet idiot saigne, mais je ne bouge pas le petit doigt, pas encore. S'il n'est pas trop bête, il se soignera lui même au lieu de laisser son sang couler partout. Je savais que le carreau allait casser... J'espère qu'il s'est cassé un truc, ça lui apprendra à taper comme un dégénéré dans le mur !

« Je m'en fiche de ton entre mecs, je suis comme ça et c'est tout ! Je te demande pas de m'accepter, mais viens pas me faire chier ! Je suis comme je suis, j'ai mes réactions, et les autres l'ont acceptés. Si t'es trop con et peu ouvert, c'est pas mon problème. On est au 21ème siècle, va falloir te mettre à la page et arrêter de faire des fixations sur ce que je suis, je fais ou je ne fais pas, ça en devient pesant. »


C'est extrêmement dur de parler de ça avec quelqu'un qui me déteste et me juge sans cesse. J'en parle parfois avec Yin Chao, de mes nombreux complexes, qui me viennent de plusieurs traumatismes dû à mon enfance... Mais je pense que Ji Hyuk ne comprendrait pas, et je ne lui en parlerais de toute façon jamais. Il n'a pas besoin de savoir, ça le fera juste rire. Je commence à le connaître... Tout du moins ses mauvais côtés. Quoique, à mes yeux, il n'a que ça. Ce n'est qu'un sale gamin prétentieux, égoïste, fermé d'esprit et ultra possessif. Dae Ho fait ce qu'il veut à ce que je sache... Est-ce que je le harcèle pour qu'il change de meilleur ami ? Non, même si j'aime beaucoup Dae Ho et que je le déteste lui.
Clairement blasé, je dévisage silencieusement Ji Hyuk, complètement détendu. Comprendre qu'il est plus bête que méchant m'aide à mieux le percevoir. Il est plus con que cruel et n'imagine certainement pas la portée de ses mots. Sauf que malheureusement, moi je suis plus sensible aux mots qu'aux coups. J'aurais préféré qu'il me cogne tellement dur à me faire perdre conscience. Parce que ça je l'aurais oublié et je n'en aurais pas fais des cauchemars par la suite.

« Tu es pathétique Ji Hyuk. »

Aucun signe d'énervement dans ma voix, je suis juste fatigué de cette discussion que je semble avoir avec un gamin de 5 ans qui ne comprendrait pas que c'est mal d'arracher les pattes à des fourmis.

« Si j'ai pas à te dire ce que tu dois faire, fais le bien. Je te le répète, si t'avais réfléchis avant d'agir, on en serait pas là en général. Tu devrais apprendre de tes erreurs justement, et pas avoir besoin que je te fasse la leçon. »

Je suis dans un état un peu étrange... J'ai fini par arrêter de prendre à coeur ce que me disait Ji Hyuk. Je le déteste toujours autant, mais ça ne me touche plus. Après tout, pourquoi je serais touché ? Il ne fait pas parti de mes proches, ou alors de mes plus proches ennemis. Si un jour Yin Chao devait me parler comme ça, là je pourrais me sentir mal, mais venant d'un pauvre type comme l'autre, je ne devrais pas plus me sentir agacé que ça. Ce qui est vrai est vrai et ce qui est faux l'est tout autant. Je me connais et ça s'arrête là, que Ji Hyuk se trompe n'a aucune importance, voilà. Au moins cet imbécile aura eu le mérite de me faire avancer un peu. Merci. Enfin je ne lui dirais jamais, ça non plus.

« Je ne te connais pas, et je n'ai pas envie de te connaître. Alors je ne sais pas si tu l'aurais vraiment fait ou pas, et crois moi, je n'ai pas envie de le savoir. Tu as dépassé la limite avec moi et c'est tout. Si tu ne veux pas être jugé, ne pousse pas les autres à bout non plus et met toi à leur place, ou tais-toi et accepte d'avoir de faux jugement. »


Je ne pense pas qu'il s'en rende compte, mais je n'ai jamais parlé à quelqu'un que je détestais comme ça... Comme un aîné faisant durement la morale à un cadet. Je lui dis ce que je pense sans m'énerver, ce qui me permet de dire de manière juste ce que je pense. Je suis quelqu'un de très sanguin alors c'est un exercice très difficile pour moi, d'autant que j'ai de sérieux problèmes d'asociabilité et d'agoraphobie... Alors que je remporte haut la main ce défis avec Ji Hyuk est d'autant plus surprenant.

« Dae Ho est ton meilleur ami c'est ça ?... Tu le connais depuis combien de temps ? Plusieurs années c'est ça ? Moi ça ne faisait même pas 6 mois que je te connaissais, alors que tu ai fais bien pire avec lui, ça te regarde, mais moi tu n'avais pas le droit de le faire, sauf si tu me considère comme ton meilleur ami aussi ? »

Je lui dis indirectement qu'il se contredit. J'en ai marre de lui expliquer alors je lui démontre. Et s'il ne comprend pas, et bien il restera stupide toute sa vie. Pour moi ça ne sera pas bien grave, un abruti de plus ou de moins sur la Terre, ça ne fera pas tellement la différence. Ji Hyuk n'a pas été le premier à me faire ce genre de trucs traumatisants, et ça non plus il ne le saura jamais. Alors même s'il ne pensait pas complètement à mal, il aura apprit qu'il y a certaines situations qui demandent une certaine réflexion.
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Lun 8 Aoû - 2:10
J’ai jamais entendu un gars parler si poliment quand il insulte les autres, c’est tellement pas crédible que j’en passe ma main sur mon visage en espérant qu’ça fera passer les nerfs que j’ai en ce moment. Il croit que j’lui dois des merci et des oh excuse-moi, j’l’aurais fait s’il me pétait pas autant les couilles qu’à cet instant, d’quoi j’me mêle hein ? Ça fait huit fois qu’j’lui dis ça le regarde pas. - le respect ça s’mérite quand on est susceptible et qu’on fait la victime parce qu’on comprend pas les autres on s’regarde en face avant d’se dire que l’autre est con en face c’est peut-être la seule chose sensée qu’je dis sous la colère, s’il avait pas eu ces réactions d’merde comme si j’étais un foutu connard impossible à vivre j’l’aurais pas poussé à bout ou j’en aurais pas eu envie en tout cas. J’suis pas un merdeux qui fait des coups d’pute en douce, j’fais tout en face, qu’il se plaigne pas j’ai pas 8 ans non plus pour m’abaisser aux conneries des autres, quand j’supporte pas j’le montre et c’est tout. D’habitude j’casse les pieds, ouais, mais que ça aille aussi loin ça commence à m’les briser j’supporte pas qu’on m’colle des étiquettes quand j’ai rien autorisés et lui c’est comme si ça l’amusait d’le faire p’tain.

Il m’fait l’coup d’la femme trompé, ridicule, moi j’suis une femme ? Moi ? Il s’est pas vu le trans’ ? P’tain, mais c’est qu’il inverse les rôles en plus ? Tout pour plaire, d’mieux en mieux. J’serre les dents, j’relève pas, j’lui adresse un sourire tellement mauvais que l’joker à côté il peut se rhabiller. - Vas y essaye pas d’me le cacher, j’t’ai dit, ça s’voit, mais ça s’voit tellement que ça m’dégoute, pourquoi tu cherches ? Et non j’te lâcherais pas, laisse Dae Ho tranquille, t’obtiendras rien d’lui tu l’comprends pas ? Même s’il était gay il pourrait rien foutre avec un mec comme toi et j’dis pas ça parce que j’l’aime pas, pour une fois c’est parce que j’sais quel type de personnes il aime, pour trainer avec moi et rire comme il le fait c’est que c’est pas m’sieur p’tite vie rangée qui va l’attiré, il a déjà sa vie pénard dans son palace le gars, pourquoi il croit qu’il s’emmerderait à reproduire le schéma ? À voir comme il s’fait chier en plus. Bref, toute façon la question se pose pas, il est pas gay et ça m’fait chier qu’il le pense ou qu’il s’dise avoir des chances, comme j’ai envie d’lui péter la gueule là, j’envoie l’poing dans le mur, tant pis, ça calme et ça fait moins d’bruit que si j’l’envoie valser. Pis c’est quoi ça ? Genre il va m’faire mal ? Il s’est pris pour Bruce Lee ? Il en a d’la graine, j’dois au moins reconnaitre ça qu’il s’laisse pas faire, mais c’est pas en constant et c’est ce qui m’sort des yeux.

Il m’parle de notre bagarre alors que j’lui dit qu’il agit pas comme un mec, mais j’parle pas coréen ou bien ? J’sais pas lequel des deux à l’plus de lacunes, mais il fait pas d’efforts, pis genre il est tout calme d’un coup alors que moi ça m’monte, ‘fin là avec le poing, j’me sens déjà mieux, mais j’ai toujours envie d’l’exploser, autant l’dire ça m’fera toujours cet effet j’crois. J’ai mal, mais c’est rien, une égratinure, j’regarde, j’prends juste du papier pour éponger d’abord pis j’ferais quelque chose quand j’serais plus calme. Déjà j’tremble plus de rage, c’est déjà ça.

- ouais et t’agis pas comme un mec constamment, c’est s’que j’te dis d’puis le début, si t’arrêtais d’avoir cette attitude typique du cliché gay p’t-être que j’aurais pas l’attitude typique de celui qui les piffes pas, t’vois tout est relatif j’suis sure qu’il pensait même pas qu’j’étais capable d’parler comme ça, un imbécile, s’il veut, mais j’suis allé à l’école et j’ai beau être con j’suis instruits malgré tout. Si on m’a pas inculqué qu’il y’a deux papa c’est aussi pour une raison, qu’il arrête d’vouloir m’faire avaler la pilule, chacun son avis là-dessus, j’aime pas les gay et alors ? J’le cache pas, pour autant, c’est pas parce qu’il est gay que j’le piffe pas j’crois c’est surtout parce qu’il s’approche trop des autres, et par certaines d’ses réactions. Comme ça m’énerve s’coup-là aux vestiaires, sérieux, n’importe quoi, juste pour une serviette enlevé il a crisé, t’m’étonnes que j’ai dérapé, il a pas mis d’barrière très épaisse non plus pour m’en dissuader. Il s’justifie aussi par rapport à sa tronche, l’gars sérieux, il essaye d’sourire et d’faire genre, mais il pue la haine autant que moi, il boue de l’intérieur et j’parie qu’il pense qu’il a l’contrôle tsss, ridicule. J’le laisse ouvrir, il boue lui aussi, ça s’voit. J’hallucine.

- Mais d’où t’étais pas assez à poil ? T’es au courant qu’aux sources tu lèves tout ? Arrête d’me dire que j’t’ai foutu à poil t’avais qu’une serviette et moi aussi abruti ! j’baisse d’un ton avant d’réveiller l’autre crétin qui dort comme un loire, p’tain, comme j’aimerais qu’il se lève et lui dise de se casser ! Mais j’vais assumer jusqu’au bout, il voulait parler genre, de ce qui allait pas chez moi ? il saura pas, mais l’problème que j’ai avec lui ça, il le sait et j’ai pas fini d’en dire. - ce que j’crois c’est qu’tu fais tout un flanc et qu’après ouais j’vais loin, mais une fois encore t’es tellement coincé qu’tu crois des choses. Si tu m’crois pas moi alors crois Dae Ho, il soutiendrait un gars capable d’faire ça ?

En parlant d’lui il commence à m’parler genre, comme quoi ouais il connait Dae Ho et pas moi, p’tain j’vais l’niquer. Pour être fourbe il l’est grave, j’sais aussi l’faire, mais j’vais prendre sur moi pour une fois, une seule, j’vais pas relever. J’parle de son physique et il réplique, forcément, qui réussira jamais dans la vie, ça m’fait rire. J’dois avouer ouais, il a d’la répartie, ouais, j’brasse de l’air pour m’répéter j’ai l’impression et ça commence à m’gonfler, la tension retombe, autant j’ai envie d’le crever, autant j’sais que j’le ferais pas, alors ça m’épuise d’faire comme si j’allais l’faire. Je souffle un grand coup pour retenir un fou rire - j’sais pas ce que tu veux faire toi dans la vie, mais ça m’étonnerait pas qu’tu sois dans l’humanitaire, sale bisounours de merde. J’ai peut-être pas le même avenir glorieux qu’toi mais j’t’assure que j’en ai un, ça devrait d’pousser à réfléchir sur comment j’me comporte avec les autres, parce que si j’étais un tel con y’aurait pas autant d’gens pour me blairer

J’m’appuie sur la baignoire grince presque des dents, j’le regarde de haut, s’pas bien difficile, j’suis plus grand qu’lui-même assis… j’pourrais lui dire si j’voulais vraiment envenimer les choses, mais là, c’est même pas qu’il se casse dont j’ai envie, c’est qu’il arrête d’croire que j’suis un enfoiré, ça aussi, cataloguer les gens sans essayer d’les comprendre, comme j’supporte pas. - alors genre ça joue les p’tits parfait qui son compréhensifs et tout mais les blagues de mecs tout de suite ça se met à paniquer, c’est ça qu’tu comprends pas. Tu trouvais ça violent d’t’enlever ta serviette ? C’était rien d’méchant à la base, c’est comme ça qu’parfois je gère les conflits, j’essaye d’faire une blague de merde mais t’es tellement bête que tu l’as pas compris. Alors tu vois, j’préfères agir plutôt qu’réfléchir, la preuve, regarde ou ça te mène quand tu réfléchis trop, tu passes à côté de ce qu’il se passe vraiment et t’interprète comme si j’étais un foutu violeur, mec. Ouais, après j’ai dérapé, j’le dis, mais j’assume, tu m’as gonflé, j’ai réagi, fin d’histoire j’crois c’est presque un aveu, comme quoi, ouais, j’ai fait l’con ; mais il sait pourquoi maintenant. J’souffle encore, j’rejette la tête en arrière.

Là pour l’coup j’aurais du réfléchir avant d’lui répondre parce que j’avais pas envie d’m’ouvrir à lui, il en vaut pas la peine, ça fait genre que c’est bien sous tous les rapports, mais ça a plein d’failles, ça se regarde pas dans un miroir pour commencer et ça t’donne des leçons d’vie, j’arrive même pas à y croire. J’ai les nerfs, et j’pars toujours au quart de tour avec mon franc parlé et le ton sec qui va avec, mais cette fois c’est pas pour exprimer ma colère, ça m’fait trop bizarre. - Y’a quand même une différence entre pas aimer qu’on s’comporte comme ça ouvertement sous mon nez et pas aimer les gays, j’t’explique parce que t’as pas l’air de comprendre. Non, j’aime pas les gays, est-ce que j’saute sur eux en les bombardant d’peinture rose fluo ? Me semble pas. Si pour changeais tu réfléchissais toi d’abord avant d’dire que j’suis pathétique ? j’ai pas de leçons à recevoir de toi, j’ai l’droit de pas aimer comment tu t’comportes, fais pas une généralité concernant les gay, parce que si ça s’trouve j’en connais, mais j’le sais pas, c’est ça la différence. Tu m’l’impose, si les autres acceptes c’est bien, mais toi tu respectes pas que j’en veux pas, c’est aussi mon choix d’pas avoir envie d’voir un mec se mettre la serviette jusqu’aux tétons, s’mettre une serviette sur la tête ou j’en passe, bref, j’fais dans le cliché, mais comme tu comprends pas faut bien que j’t’éclaire m’faire la leçon, pour qui il s’prend lui ? Sérieux, il croit que ça va me calmer ? Encore que j’lui réponds plus clairement, et ça m’plait pas des masses. J’sais pas si c’est parce que j’suis complètement vidé d’mon énergie à cause de cette crise d’angoisse ou parce que j’en ai ras l’fion qu’il m’parle encore et encore de son traumatisme à la con pas justifié. Ok, ouais, sur la fin vite fait, mais chiotte, analyse les choses si t’as un cerveau j’serais pas là à t’parler j’serais derrière les barreaux ou j’sais pas moi ! Rien qu’une tentative c’est j’sais pas combien d’années d’prison tss.

- Et vas-y encore il me bassine avec ça. Si j’m’excuse pas c’est parce que j’sais que les gens comme toi crachent sur les excuses. T’sais pourquoi ? Parce qu’au fond c’est pas ce que tu veux, t’veux juste avoir ce privilège d’écraser. Genre j’dois accepter d’être dans l’faux alors que ce que j’dis à quand même du sens ? J’l’exprime pas comme toi, c’est tout, ça veut pas dire que c’est faux, ça veut juste dire que toi t’acceptes pas ce que je dis. Tu peux parler jusqu’à demain, si tu cherches pas à comprendre, j’vois pas pourquoi j’le ferais aussi, ça va dans les deux sens. Pis tu crois sérieusement que j’suis bête ? J’suis dans le commerce, si j’dois user des mots et des expressions plus élaborées, j’sais le faire. J’suis peut-être pistonné par mon père mais j’paye pas mes études à coup d’liasses de billets, déjà parce qu’il faut que j’puisse reprendre les rênes s’il en a besoin, et aussi parce que j’supporterais pas d’être aussi con que ceux qu’j’insulte. Exception faite il a un cerveau, mais il ‘en sert pas l’faux blond d’mes deux !

Pour l’coup j’parle de Dae Ho qui me comprend et avec qui j’fais pire, j’suis étonné, il prend bien sur lui, il tilt pas, genre il a l’béguin mais là il dit rien ? Ça m’fait marrer, tout ça pour essayer d’me faire rabattre le caquet, tss, p’tit opportuniste. J’roule des yeux, c’est d’une telle bêtise. - t’as pas compris ce que j’t’ai dit ou bien ? ça fait deux heures que j’t’explique que c’est des blagues entre mecs, faut avoir un minimum d’humour, c’est vrai, ce que t’as visiblement pas… j’avais oublié pour ce petit détail. Mais après v’la, c’est mon meilleur ami, si on suit ton raisonnement la p’tite blague j’l’aurais pas fait si j’pouvais pas t’encadrer à ce point, j’vois même pas pourquoi j’t’aurais parlé, gars. Si après ça a mal tourné, bah c’est qu’il y a un problème de compréhension, l’reste tu l’sais, j’l’aurais pas fait, ça fait encore deux heures que j’le dis. J’lui dirais pas mais si Dae Ho avait pas été là, parce que monsieur a pleuré j’aurais pu finir au trou, s’il avait porté plainte, j’serais parti par la case prison sans la case départ et sans pouvoir m’libérer au prochain tour. Donc ouais, j’lui en veux d’avoir ces putains de réactions de saintes nitouches - y’a pas qu’toi qui a été trainé dans la boue, alors fait pas genre t’es seul à avoir subi avec tout ce bordel, et si t’avais eu une réaction normal, juste au passage, tout l’monde se porterait bien, on aurait même pu s’entendre, mais tu m’as pas tellement donné envie de retenter p’tain Ji Hyuk, ta gueule, ta gueule, dis pas ce genre de choses, il va croire t’es un agneau qui se victimise - Crois pas qu’j’vais m’assagir, j’suis pas du genre à avoir ma langue dans ma poche, toi non plus, donc ça collera jamais, j’te piffe pas. T’as jugé, j’ai jugé, dis pas que c’est moi en premier parce que t’as pas cherché à savoir pourquoi dans tous les cas et moi non plus j’avoue presque que j’suis autant responsable, mais j’le dirais pas clairement. Ouais, j’ai ma part, mais moi, - j’assume, moi, j’suis pas comme toi J’le regarde dans les yeux en massant mon poing. J’regrette pas non plus, parce que c’est ma philosophie, j’aime juste pas avoir à l’expliquer, faut vivre sa vie, pas la débattre.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 18 Sep - 18:53
Ah lala... ça y est. Non seulement, ce pauvre idiot me blase, me fatigue, mais maintenant il me fait pitié. Personne dans sa vie lui a expliqué ce qui était bien et ce qui était mal ? Avec des petits contes pour enfants par exemple ? Je suis très sérieux. Pour qu'il ne comprenne pas que faire foncièrement peur à quelqu'un en imitant -de ce qu'il en dit- une agression sexuelle c'est à éviter, c'est qu'il y a un soucis d'éducation quelque part.

« Exactement, le respect, ça se mérite. Tu crois qu'après ça, après avoir fais ce que tu as fais, tu mérites le mien ? Que tu mérites que je m'interroge sur ton comportement ? Que je me dise, ''Oh, il n'est pas comme ça Ji Hyuk, il ne serait jamais allé jusque là'' ? Si tu étais venu me trouver, t'excuser et me dire que je me trompais, tu serais remonté dans mon estime, je me serais excusé aussi et je n'aurais pas passé plusieurs mois à penser que l'on devrait t'enfermer ! »

Je ne me reconnais décidément plus. En une conversation, je peux dire que j'ai pris en maturité. Je sais que je suis bourré de défauts, contrairement à ce que pense Ji Hyuk. Et je parle de vrais défauts, pas de problèmes physique. Je sais que je m'emporte facilement, je sais aussi que je peux mal m'exprimer parfois, ou que je ne m'exprime pas assez, ce qui peut porter à confusion. Mais ces défauts, j'essaye de les changer ! Et mes efforts paient. Par exemple, avant de rencontrer Dae Ho et Tian, j'étais très asocial, mais grâce à eux, j'ai pu me rapprocher de Yin Chao et trouver un meilleur ami, un frère. Si Ji Hyuk en faisait de même, il n'en serait pas là, idiot qu'il est.

« Pour info, tu ne m'as pas beaucoup aidé à te comprendre. Je le redis, mais avec Dae Ho, on s'entendait pas au début. Et puis il m'a aidé à le comprendre, et maintenant ça va mieux. Alors je pourrais dire pareil. Quand on est agit sans réfléchir et que l'on blesse impunément une personne, on doit penser à s'expliquer calmement avec au lieu de laisser son ami régler ses problèmes à sa place, et de fuir.»

Je ne suis pas idiot, Dae Ho et Tian se sont disputé par sa faute. Et Dae Ho l'a protégé, comme je l'aurais fais avec Yin Chao. Il l'a protégé sans juger cet idiot, et je suppose qu'il ne lui a rien demandé. Mais d'un autre côté, l'amitié qu'avait Tian et Dae Ho a été mise à mal. Si au moins il ne veut pas s'excuser auprès de moi, il pourrait le faire auprès de son ami. Mais c'est même pas sûr qu'il ait pensé à le faire.

Entendre qu'il s'énerve alors que je suis calme, ça fait monter un sentiment étrange en moi. Je réfléchis plus clairement, et je vois très clairement les incohérences dans son discours.

« Je ne te cache rien du tout, jaloux. Je te dégoûte ? Tant mieux pour moi, j'aimerais te faire vomir, tu crois qu'il y a moyen ? »

Je souris en levant les yeux au ciel... Bon c'est le plafond mais chut.

« Ne me lâche pas si tu veux, Dae Ho est assez grand pour se débrouiller tout seul non ? T'es sa maman ? Puis comme tu dis, même s'il était comme moi, il ne serait pas attiré, alors ou est le problème ?... Ah je le vois je crois. T'es juste jaloux parce qu'on ne se déteste plus comme avant et que l'on s'entend bien. Parles en avec lui, je ne suis pas ton psy ! »

Je ne le prends pas pour un parfait ignorant, mais j'essaye de lui faire comprendre que le problème vient de lui. Comment peut il dire ce que Dae Ho ferait ? Il devrait lui laisser un peu d'air ! S'il était plus ouvert, il serait déjà au courant que son meilleur ami et moi, on sort ensemble ! Alors que Dae Ho n'est même pas gay, cette ironie... Vraiment, lorsqu'il va être au courant, je veux être là. Juste pour voir sa tête, et peut être être assez rapide pour la prendre en photo.

« … Attitude typique du cliché gay ?.. Sérieusement ? Donc en fait... Tu es en train de me dire que parce que selon toi j'ai l'attitude du gay de base, ça t'as donné le droit de faire ce que tu as fais ? C'est comme ça que tu essayes de te justifier ? Ouais parce que je veux bien admettre, qu'avec la peur, je n'ai peut être pas vu que tu étais parti dans un délire complètement stupide du ''Je te fous à poil, je me met au dessus de toi mais n'y vois aucune connotation violente et sexuelle'' mais toi... Là tu me sers une justification d'enfant.»

Eh oui... Pour la première fois depuis que je suis arrivé, j'admet de vive voix, que peut être, il ne voulait pas vraiment me traumatiser. Qu'il a été juste idiot, et qu'il a réfléchit une fois que c'était trop tard. Mais merde ! Qu'il me balance que son attitude a été provoqué par la mienne... Il ne considère pas du tout qu'il est en tord alors ?... Il est vraiment plus con que ce que je pensais.

« Oui, merci je suis au courant. Mais là on avait nos serviettes comme tu dis. On a jamais été assez proche pour que tu te permette d'enlever la mienne. Je t'ai pas donné la permission, tu l'as prise tout seul, alors assume les conséquences qui ont suivit cet acte, c'est tout. Encore une fois je me répète, mais on ne se connaissait pas assez pour que je puisse deviner que ça ne serait qu'une blague. Et déjà avant on s'était battu. Alors j'aurais dû penser quoi ? Le gars qui me sort des remarques homophobes avec qui je me suis battu m'arrache ma serviette et se met au dessus de moi pour le fun ? »

Mon ton est calme, je suis calme à l'intérieur mais aussi angoissé. Même si cette histoire a été tirée au clair, si on peut dire, les cauchemars que j'ai fais par la suite étaient bien là. Et ce sentiment d'insécurité lors de l'incident aussi. Il voit ça comme si j'en avait rajouté, mais il ne me connaît pas. Il ne sait pas le nombre de fois où je me suis battu pour éviter que l'on m'enferme dans un casier, où les garçons du vestiaires me volaient mes habits et se moquaient de mon corps en me faisant croire qu'ils me prenaient en photo... Je me suis déjà fais tripoter contre ma volonté aussi. Mais je n'en parle pas, jamais. Même les membres de ma famille ne le savent pas. À quoi bon ? Seulement maintenant, j'ai tendance à être plus méfiant et à ne pas supporter certaines choses, c'est tout. Et puis c'est mon corps, je n'ai pas à me justifier sur le pourquoi du comment. J'ai à ce que je sache, parfaitement le droit de ne pas aimer qu'un mec que je n'aime pas, me prenne ma serviette et se mette au dessus de moi.

« Ok. Et si je dis que je te crois ? Que peut être que tu as été vachement con de croire que le gars avec qui tu te battais, avec le caractère que j'ai, n'allait pas prendre mal plus que ça le fait que tu lui prenne sa serviette. Ça nous amène à quoi après ? Même si tu t'en fiche, moi j'ai été blessé ! Je suis pas comme toi qui réfléchis pas forcément aux choses ! Je ne fais que ça, réfléchir ! »

Et encore, c'est une explication simple de l'un de mes plus gros défauts. Je me tourne l'esprit dans tous les sens. Alors si pour un problème de maths complexe ça sert, pour une situation aussi... Simple que Ji Hyuk le voit, je ne pouvais pas simplement attendre qu'il sorte de sur mon dos.

« J'ai paniqué, d'accord ? Je ne t'ai pas non plus obligé à faire ce que tu as fais donc assume. Après si tu as été blessé par ma réaction, je veux bien m'excuser, parce que je ne suis pas du genre à laisser mes erreurs en suspend, moi. »

Et c'est vrai. S'il s'est senti blessé par ma réaction, soit, je peux toujours m'excuser, j'aurais été le seul fautif. Mais dans ce cas là, il faudra qu'il reconnaisse avant ses propres fautes. S'il ne le fait pas, cette discussion sera définitivement terminée et je rentrerais chez moi. Et il ne faudra pas que je le recroise dans les jours qui suivront.

« Wow bisounours ? Enfin un surnom gentil, c'est qu'il peut être mignon le petit abruti~ »

Je ferme les yeux quelques instants, inspire calmement avant de re soulever mes paupières. Le vent frais me calme vraiment instantanément. J'aurais dû ouvrir bien avant.

« Je n'ai pas spécialement envie de parler de ma vision du futur avec une personne que je ne supporte pas. Et tant mieux pour toi Ji Hyuk. J'espère effectivement que ce que j'ai vécu ce jour là avec toi, personne ne l'a subit, parce que c'est vraiment très difficile à vivre. Tout le monde n'a pas ta vision des choses. Et je sais que tout le monde n'a pas ma vision des choses non plus. Mais c'est pour ça que je réfléchis avant d'agir. Essaye, ça pourrait t'éviter des emmerdes la prochaine fois. Parce que je n'ai pas porté plainte, je voulais régler ça par moi même. Une autre personne l'aurait peut être fait. »

Ce n'est pas une menace mais un conseil, j'espère qu'il est capable de faire la différence... Wow. Moi Shin Min Nam, ennemi juré de Ji Hyuk, je lui ai donné un conseil... Certes pour éviter à quelqu'un d'autre d'être traumatisé ou blessé, mais quand même !

« T'es peut être moins con que t'en as l'air, mais prouve le alors. Parce qu'avec juste des mots ça sera compliqué. Pour moi la dernière action notable de toi à moi, c'était les sources. Imagine toi à ma place. Qu'un mec que tu ne supporte pas fasse ce que tu m'as fais. Là tout de suite, tu le verrais comment ?»

Je suis curieux de savoir s'il sera sincère ou pas.

« Moi, parfait ?... Ok tu ne me connais définitivement pas. »

Le jour où je me dirais parfait, autant mentalement que physiquement, il faudra sans doute m'enfermer dans un asile et me faire une prise de sang.

« Blague de mec... Dis moi qu'elle est la différence entre tripoter un mec qui n'est pas d'accord, lui retirer sa serviette et faire comme si tu allais le tripoter, et le foutre à poil dans un coin à plusieurs et le prendre en photo ? Il y en a aucune à la fin parce que lorsque ça arrive, on réagit de la même façon... Parce que dans tous les cas, on se sent agressé. Et lorsque je vous ai rencontré et que j'ai commencé à traîner avec Dae Ho et vous autres, je n'avais jamais eu d'amis avant. Comment j'aurais pu comprendre que c'était une blague de mec ? Et puis on ne blague qu'entre ami, et je ne pense pas que tu m'as déjà considéré comme tel, si ?»

Il s'est fait un bandage de fortune, mais il s'imbibe assez vite. Ce genre de zone saigne facilement en quantité. Loin de m'inquiéter, je me tourne et je m'accoude à la fenêtre. Il ne va pas mourir avec si peu...

« Eh ben voilà, tu admets enfin. J'ai rien à rajouter sur ça, par contre... »

Et à ce moment là je me retourne et hausse un sourcil.

« Que tu n'aimes pas mon comportement, ou que tu n'aimes pas les gay, ça change pas grand chose. Je suis proche de la plupart des personnes du groupe, surtout Tian et Dae Ho. Et je ne veux pas être absolument ton ami, et je ne te suis pas partout à ce que je sache. Ton comportement non plus je ne le cautionne pas, mais est-ce que je viens t'en coller une pour ça ? Non. Je te laisse vivre ta vie, alors fais en de même. Et je pense que tu as des leçons à recevoir, comme moi. Je n'avais jamais réfléchis sous ton point de vue et je l'admets. Mais tu devrais aussi le faire. »

Je baille mais me stoppe brutalement. Oh... Quoi ? Bien s'entendre ? Il a aussi été traîné dans la boue ? Moi je ne l'ai pas été, mais j'en ai souffert.

« Tu vois... Moi je n'ai pas été traîné dans la boue comme tu dis, j'ai souffert différemment. Mais encore une fois, si tu avais assumé plutôt, on en aurait parlé plus tôt, et oui, on en serait peut être pas là à l'heure actuelle. Je suis vachement rancunier, mais pas tout le temps. Si tu m'avais dis plus tôt que tu admettais que tu avais dérapé, j'aurais pu passer à autre chose au lieu de le ruminer. »

Soupire. Encore un. On dirait un ado en pleine crise. Et moi j'ai le rôle du parent qui souffre et qui gère parfois mal la situation... … Oh mon dieu non, si j'ai un jour un enfant, et qu'il a son caractère, je me pends.

« Je n'ai pas ma langue dans ma poche, et j'ai beaucoup de défauts. Si tu me connaissais un peu plus tu le saurais. Je m'estime pas beaucoup, mais j'essaye de faire les choses justes, et c'est pour ça que je n'admets pas que l'on agisse injustement. Envers moi ou les autres. Et je te signale que je n'ai pas été le premier à juger... Je ne le fais jamais, jamais. La première fois que tu m'as adressé la parole, j'étais serveur, vous aviez passé 5 bonnes minutes à me reluquer lourdement en ne parlant même pas discrètement, et puis vous avez passé commande en tentant de me ridiculiser. Je l'ai très mal prit et à partir de là, avec ce premier contact j'ai jugé. Tian a immédiatement montré qu'il n'était pas comme ça. Les autres ont été plus lent, mais c'est venu... Toi tu es resté le seul à montrer que tu étais un con homophobe et cruel. Tu l'es peut être pas, je te connais pas alors je sais pas, mais c'est ce que tu m'as montré. Sans jamais me montrer le contraire, jusqu'à aujourd'hui. »

Après avoir fini cette longue longue tirade, je me laisse glisser au sol. Parler autant, d'un seul coup comme ça, ça ne m'était jamais arrivé. Surtout sur un sujet aussi intime et sensible. J'ai dis des choses à cet idiot que je n'ai jamais dis à personne... Je me suis vraiment mis à nu à certains moments, mais je pense que lui aussi...

Essoufflé, je souffle brusquement en refermant les yeux.

« Si je résume, j'assume mes tords et tu assumes les tiens... Tout ça pour ça... J'suis fatigué...»

Passant ma main sur mon front, je me rends compte que j'ai un peu chaud. Ça donne chaud de s'énerver et de parler avec le coeur... Avec un peu de difficulté je me relève -je suis en face de Ji Hyuk quand même- et je vais me passer de l'eau sur le visage. Je crois que demain, lorsque je me réveillerais, je me dirais que tout ça n'était qu'un rêve et un cauchemar entremêlés. Mais je garderais ce qui s'est dit à l'esprit tout de même. Même si on est destiné à se haïr lui et moi, on le fera en connaissant la personne en face, j'en suis secrètement convaincu.
avatar
avatar
Park Ji Hyuk
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 30/11/2014
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: de pierre
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam, halloween 2016, soo mee 01, byul 01
FINIS Min Gu, eun mi, dae ho & min gu, il sung, event, karlie, luka
ABANDONNÉSil kwon, hyun ae, nikolai, bal noel, dae ho
Liens utiles
Mar 4 Oct - 19:21
C’est qu’il lâche pas le morceau le p’tit teigneux là, sérieux pourquoi je me casse la tête à lui parler s’il comprend pas ce que je dis ? Ouais, ça se mérite le respect, mais je vais finir par croire que lui, ceux qui le respectes c’est les mêmes que lui, ou alors son petit chien de midinette, ouais, ou alors les gars qui se croient trop open de la tête pour dire que c’est dérangeant de pas se comporter comme tout le monde ou comme une majorité, je citerais pas de nom, y’a même pas besoin. « Quand j’dis que le respect ça se mérite, elles sont bien belles tes leçons, mais tu t’vois pas les donner et c’est comme ça pour tout. La première fois que t’as ouvert ta bouche avec moi, c’était pas mieux que d’mon côté. J’suis plus lequel des deux a commencé, j’veux bien dire que c’est moi parce que j’sais que j’suis pas le genre de gars à garder mes remarques, mais t’aidais pas non plus. Que ce soit pour mes manières ou pour d’autres trucs, tu t’permets de juger aussi, alors me la fait pas à l’envers, j’suis désagréable, mais toi aussi, sauf que toi tu l’fais genre avec la forme, moi pas, c’est pas une question de réfléchir ou non, c’est juste que j’vois pas l’intérêt de dire poliment à quelqu’un quand il nous emmerde, j’fonctionne comme ça » J’prends pas de gants quand ça m’énerve, j’dis ce qui me passe par la tête, ou parfois l’inverse, ça dépend de l’humeur et de ce que je veux faire ressentir. Quand à Dae Ho, j’supporte pas qu’il soit mêlé à ça, et j’dirais pas y être pour rien, mais il me cherche à refoutre sur le tapis que c’est d’ma faute, non, ça j’admets pas, je serre les dents, j’lui lance des éclairs, littéralement il serait cramé le pikachu de mes deux.

« Déjà, j’comprends pas un truc tu vois. Parce qu’on s’entend pas toi et moi, en quoi ça devrait affecter les relations entre les autres ? J’veux bien que certains prennent parti, sauf que tu vois, Dae Ho au même titre que Tian sont pas réellement concernés chacun a fait en sorte de régler les choses, pis c’est qui qui a ouvert sa gueule en incluant Dae Ho comme s’il était responsable de quelque chose ? Donc arrête de te la jouer innocent » Je marque une pause, c’est fou comme on s’croirait dans une classe de maternelle des fois, comme quoi rien ne change jamais, c’est le même foutu schéma qu’on essaie d’éviter et qu’on retrouve toujours. « C’est pas parce qu’il m’a suivi qu’il a forcément la même façon de voir les choses que moi, ouais, on en a discuté, non, il était pas forcément d’accord. Juste parce qu’il m’a entrainé avec lui vous l’avez mal interprété. Non, attend je reformule mon gars, tu vas mieux comprendre » Parce que je ne suis pas clair, et j’ai horreur de devoir l’être, mais bon, c’est pour Dae Ho. J’passe une main dans les mèches de ma frange, les soulèves assez pour que les cheveux qui étaient collés prennent un peu l’air et mon front avec.

« C’est parce que vous vouliez qu’il se range de votre côté et me laisse comme un con que vous avez pas accepté et que vous lui avez tapé sur les doigts. Vous lui avez pas laissé le choix. J’lui ai pas demandé de me suivre, et j’lui ai pas demandé d’avoir le même avis, ouais j’suis pas le mec le plus sympathique, mais j’suis pas con au point de dire qu’il est plus mon copain s’il parle avec les autres, t’comprends ? Il s’est pas isolé de son plein gré, donc parle plus jamais de lui comme si j’étais responsable de ses emmerdes, c’est vous qui avez choisi de le prendre comme ça, pas lui, pas moi, j'suis pas Dae Ho et il est pas moi, on est dissociable au cas où vous le sauriez pas » Qu’on m’dise pas que j’suis responsable de tout non plus, genre le bouc émissaire, j’me pose pas en victime en plus, désolé, pas mon genre, mais j’suis pas l’grand méchant loup, faut pas déconner. Pis l’autre, encore une fois, tout bien sous tous les angles, il fait caca comme tout l’monde il me semble, c’est bon à un moment, faut arrêter d’se mêler, c’est à Min Nam de régler ses affaires seul, s’il est pas capable, j’y suis pour quoi ? Mais non, il a préféré pleurer et dire à tout le monde que j’la lui avais mise aussi, non ? Tss… j’ferais pas d’commentaire, ça j’le garderais parce qu’il va encore m’dire que holala, il a été choqué. Il a juste pas accepté que Dae Ho l’console pas, ouin, ouin. J’fais bien sentir que ça m’dégoute et il a presque un rictus en m’disant qu’il voudrait bien que j’gerbe, ouais, qu’il la ramène pas ou j’le fais et il s’en prendra plein la gueule.

« Ah non, c’est pas ça, ouais, j’aime pas que tu sois accepté par lui, parce que pour moi t’es aussi fautif que rock lee dans ce qui est arrivé, mais moi, j’me mêle pas, ouais, j’t’aime pas, et comme tu peux le voir y’a plusieurs raisons, mais c’est pas celles qui concernent Dae Ho qui ressorte, parce qu’il fait ce qu’il veut comme tu dis, j’ai dit ce que j’avais à dire à Dae Ho, tu peux en dire autant ? Parce qu’à trop demander aux autres d’être ce qu’ils sont pas, ou de se conformer, bah au bout d’un moment ça va plus aller. Quand y’a quelqu’un qui s’impose avec des règles trop stricts, voilà ce que ça donne » J’dis pas qu’il est entièrement responsable, mais moi, les culs-pincés, je les blaires pas. J’aime pas qu’on m’impose de pas mettre les pieds sur la table de camping, ou qu’on m’dise que j’suis dégueulasse parce que j’ai roté comme un porc, j’sais pas, à force, ça casse et c’est ce qu’il s’est passé. Je soupire et regarde en l’air en secouant la tête, mais il comprend pas un traitre mot de ce que je lui raconte ?

« J’parle chinois ou bien ? Non, c’est parce que t’as une attitude comme celle-là que j’peux pas te piffer, ça m’empêche pas d’vouloir faire des efforts et plaisanter, mais tu l’avais pas compris, ok, d’accord, ton balai est bien profondément enfoncé, j’peux pas t’en vouloir pour ça, mais arrête de me servir que j’ai pas d’justification, ça fait deux heures que j’te dis que j’comptais rien faire, et deux heures que j’te dis que j’suis pas attiré, j’dois te le dire salement pour que tu comprennes ? J’peux pas bander quand l’autre en face à une queue lui aussi » Faut qu’il arrête un peu, j’veux bien admettre lui avoir fait peur, mais j’m’excuserais pas si c’est pour avoir encore et encore un flanc du même genre, qu’il me harcèle.

« Non, t’aurais juste du penser normalement, que c’est une blague de merde, m’foutre un poing, j’en sais rien, mais non, tout de suite le gars il a cru des choses alors forcément, ça m’a énervé. M’faire passer pour un pervers, puis genre à te recroqueviller comme si j’t’avais fait un truc grave, mais une fois dans l’eau on les aurait plus eu les serviettes, ou la moitié d’entre nous aurait fait ça aux autres, c’est juste parce que c’est moi que tu l’as pas supporté » Quand à la suite, déjà expliqué, mais j’serre les dents, ouais, ok, la suite ça peut faire flipper, j’l’admettrais juste pas, vu qu’il me casse les couilles pour obligatoirement me mettre des torts alors qu’il a pas eu une réaction des plus normale aussi, on est dans l’même bateau même si ça m’tue de l’dire.

« Bah justement, l’truc c’est que tu réfléchis trop, pourquoi j’voudrais t’faire quelque chose ? On s’fait chier, on s’agresse, mais on fera jamais plus que ça, j’suis pas complètement con comme j’t’ai dit, j’ai aucune raison d’aller plus loin, d’vouloir ta mort, ou quoi que ce soit d’autre, j’ai ma vie, t’a la tienne, parfois on doit se supporter, parfois on n’y arrive pas, voilà, point, j’demande rien de ta part, mais toi t’en demande trop et si tu t’en fiches de moi, ce qui aurait dû être le cas, les autres auraient pas ouverts leurs gueules en cul de poule » J’aime pas ça, j’aime pas sa façon d’parler comme si j’devais quelque chose, mais il continue, et en plus il m’parle de mes erreurs genres.

« J’assume, mais pour autant j’m’excuserais pas pour les raisons que j’ai déjà dites, j’vais pas me répéter j’déteste ça »

Bien sûr, il continue dans son délire, on n’est pas tendre dans nos propos, normal, puis j’suis pas habitué à parler tranquillement sans dire de grossièretés surtout quand en face c’est lui. Il met les doigts sur des trucs que j’peux pas ignorer. Il sait pas ce que j’ai subi, j’sais pas non plus, mais j’ai pas exigé d’excuse de sa part quand on m’a collé sur le dos cette étiquette de pervers homophobe et j’en passe, contrairement à lui qui m’parle encore d’excuses. J’relève même plus à force.

« T’aurais porté plainte, ça aurait été la même chose, voir encore plus merdique, mais là, t’aurais sans doute compris, ou alors tu aurais été content de ce qui serait arrivé et tu vois, j’suis peut-être un con, j’préfère être comme je suis plutôt que de me satisfaire du malheur des autres, parce que c’est lourdement se mettre le doigt dans l’œil que d’croire que ça m’fait triper d’faire du mal ou d’voir des gens blessés »

J’suis méprisant, mais il me pousse à l’être, Ma main est enveloppé dans tout le bordel mais ça goutte quand même et ça fait mal, j’m’en fous, là, actuellement j’essaie d’me concentrer sur ce qu’il déblatère et j’pousse un gros soupire en gonflant les joues. « Mais c’est justement parce que t’es un mec que tu devrais savoir ce que c’est les blagues de mecs. J’suis sensé deviner que tu ne réagirais pas comme ça aussi ? Pis genre, te prendre en photo, oh gars, si j’avais des photos de mecs à poil sur mon téléphone ça se saurait. J’suis allé jusqu’au bout ? Pis même, tu penses pas une seconde que si j’étais dangereux à ce point j’serais ailleurs qu’en train de te parler actuellement ? J’veux dire, même quand ça s’est passé, si j’étais si taré, j’aurais pas fait long feu, c’était un lieu public, à moins d’avoir une vraie case en moins, mais bon, j’sais pas ce que t’as dans la tête toi aussi, j’ai même pas envie de comprendre »

Quand à savoir ce que ça m’aurait fait, j’ris « bah j’lui aurais levé sa serviette et j’l’aurais frappé avec, voilà, c’est con hein ? Si l’gars avait cherché plus, de un il aurait plus de dents, de deux j’l’aurais fait savoir qu’il aime toucher des pompons » j’sais pas, c’est pourtant pas compliqué, j’dis pas que j’aurais eu exactement cette réaction, s’plus facile à dire qu’à faire aussi, donc ouais, allé, j’aurais été surpris ? Mais pourquoi choqué ? J’veux dire, j’ai quand même des poings pour me défendre, c’est sûr que si j’avais eu son gabarit, bah j’aurais crié pour alerter du monde, j’sais pas, mais en même temps, gabarit d’asticot ou pas, pour une serviette, j’aurais pas fait un fromage, mais bon, chacun sa réaction, c’est fait, on va pas vivre dans le passé, j’essaye de lui échapper justement, alors qu’il m’emmerde pas.

« Bah oui tu m’emmerdes justement, tu fais quoi depuis tout à l’heure, j’t’ai demandé de te mêler ? Non, mais bon, ça rentre par une oreille… mais genre, en plus tu fais ta vie et moi la mienne, m’ prends pas pour un idiot non plus, ça sert à rien de reparler des serviettes, tout a été dit, m’casse plus les couilles avec ça. Y’aura forcément des moments où tu pourras pas m’blairer, dit pas que tu resteras de marbre, même quand ça te concernera pas, c’est juste plus fort que nous ça, sauf que moi j’en ai conscience » c’est l’instinct, rien de plus, y’a des limites à la tolérance, un seuil qui parfois est dépassé pour x raison, j’vais pas faire de dessins, ça arrive, puis ça se calme, mais si monsieur n’exigeait pas d’excuses pour ça, ça m’arrangerait bien, parce que si à chaque fois qu’on a ce genre de moment, j’dois baisser mon froc, j’vais finir gay pour de bon et j’en ai pas vraiment envie de ce Ji Hyuk là.

Il me ressort encore que genre, il juge jamais en premier, j’vais finir par croire qu’il le fait exprès, j’le coupe « c’est bon, stop, stop, ok, t’es pas parfait. Mais tu m’énerves là, gars. Genre tu juge jamais le premier ? Encore tu m’trouves quelque chose pour dire que j’ai fait une merde ? ça suffit là, j’veux bien admettre que j’ai pu merder quelques fois, mais c’est pas en m’disant ça qu’on va réussir à trouver un terrain d’entente, y’a pas marqué « baise-moi » sur mon front non plus »

Pour l’coup, quand on s’est rencontré, c’est pareil que pour toute cette merde, mais j’dois encore le lui dire ? « t’as quoi dans les yeux pour pas voir que ce qu’on vient d’se dire ça s’applique aussi pour ce cas là ? Je plaisantais, la seule variante, c’est que les autres t’ont reparlés après, pas moi. J’l’ai pas fait parce que je m’en foutais juste de toi, si eux se sont sentis concernés par toi, quelque part, c’est qu’ils ont pas eu les couilles de me dire d’arrêter si j’ai merdé, j’vais loin sans m’en rendre compte parfois, j’dis pas que c’est leur responsabilité, mais c’est comme quand quelqu’un fait à bouffer et qu’un seul gars dit c’est dégueulasse, les autres suivent et au final, ils vont voir la personne pour dire que nan c’est pas vrai c’est bon. J’dis ce que j’pense, ou parfois ça a pas de rapport, techniquement, ouais j’ai jugé le premier, comme tout l’monde le fait, puis j’m’en suis foutu, si ça a pas été ton cas, c’est pas totalement ta faute non plus, mais m’dit pas que tu juge jamais. Comme t’as dit, j’ai été l’seul à pas venir vers toi, bah réfléchis-y si tu veux, j’ai été l’seul que t’as pas piffé parce qu’ils ont pas assumés »

Il se redresse, moi j’m’en fous qu’il reste par terre ou non, il est fatigué, ok, j’comprends, ouais, moi aussi ça m’met sur les nerfs, puis au fond, on s’comprendra jamais parce qu’on est trop différent, mais au moins, on aura parlé. J’dis pas que j’aime, même avec Dae Ho on se parle pas comme ça, ‘fin, oui, bien sûr, mais on s’déteste pas lui et moi… j’aime pas dire des choses comme ça aux gens que j’affectionne pas vraiment. J’me redresse, j’ai la tête qui tourne. Je soupire, puis passe ma main valide dans ma nuque. J’me sens déjà un peu mieux même si la douleur me lance, je m’extirpe de la salle de bain. « Vu l’heure j’te conseille pas d’sortir maintenant. Quant à où tu vas dormir, j’en sais rien, y’a plein d’chambres d’invité libres, mais j’veillerais au grain, vas pas dans la chambre de Dae Ho » j’lui lance un pique, juste pour l’emmerder un peu, mais j’attends pas d’réponse en vrai. J’me dirige en bas vers le canapé, j’aurais pu dormir dans une des chambres, voir avec Dae Ho, mais, j’fais ces putains de cauchemars… bref, demain, s’il m’regarde encore de travers, j’crois que j’aurais d’quoi lui foutre un pain, dommage que la salle de bain d’la princesse soit pas filmée… encore que l’couloir c’est possible. Pourquoi j’pense à ça moi ? n’importe quoi !
Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
 
Don't be my new nightmare ft. Shin Min Nam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Wanted, renom de Shin Alkar
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: