Aller en haut Aller en bas


No Kidding [trailer] par Kim Hye Ri ♥

Nous manquons de Too Bad et de femmes ~
Pour faire passer une annonce cliquez ici

Partagez | 
 

 Il ne manque plus que le pot de glace ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mer 26 Aoû - 18:15
La nuit tombe si lentement qu’il est difficile à présent de savoir quels horaires adoptera le meurtrier de cette ville. Néanmoins, ce soir, Yin Chao ne s’en soucie qu’à moitié. Jade et lui ont été invités après le travail par Min Nam, le meilleur ami du Chinois. C’est un réel plaisir pour lui d’avoir une soirée encore chaude pour une fin d’été et de pouvoir en profiter auprès d’un ami. Le journaliste avait pris soin de passer chez lui avant toute chose, pour une douche express et préparer de quoi ravir le palet de son ôte pour la nuit. Un dessert simple, qui régale tout le monde néanmoins.

Il n’a pas tardé à sonner, puis est entré, accueilli par kiwi, le petit chien qui a été littéralement adopté par la louve de Poméranie. Ces deux-là s’entendent si bien qu’ils auraient pu, s’ils avaient eu le même âge, former un couple adorable. Le Chinois s’inclina poliment, entrant timidement au contraire de sa chienne qui connaissait déjà la maison et était directement allé voir son compagnon de jeu. C’était toujours la même chose, si l’host était exubérant d’apparence, il restait un être fragile et timide en présence de ses proches les plus intimes et à l’approche de la nuit noire. Il y avait encore le temps, mais une boule s’était déjà formée au creux de son estomac et sa gorge se serrait légèrement.

Un verre d’eau et une longue et lente inspiration furent pris pour tenter de délier cet étau, mais ce ne fut pas tâche facile. Il n’y parvint qu’une fois la conversation lancée. Bien que Min Nam ne soit pas un grand bavard, ils avaient toujours de quoi se raconter et c’était plus que suffisant pour calmer les nerfs de l’étranger.

Tu as vu Dae Ho cette semaine ? Raconte-moi tout, je veux tout savoir dans les moindres détails, enfin. Cela dépend

Le sourire carnassier du Chinois en disait long sur sa pensée. Il adorait plus que tout voir les joues du blond s’empourprer au sujet de Dae Ho et s’attendait aux représailles, aussi douces qu’elles soient à chaque fois à ses yeux. Un instant, Yin Chao pris le temps de regarder autour de lui plutôt que d’observer la réaction de son ami. Il remarqua que la configuration avait changé légèrement, sans doute pour l’accueillir et se demanda si cela avait été pénible.

J’espère que tu ne t’es pas trop donné de mal pour moi, tu sais, il aurait juste suffit de m’installer une couverture et de me donner un coussin, je ne suis pas difficile

Bien qu’il n’apprécie pas particulièrement les conditions extrêmes, pour lui, dormir à même le sol n’était pas insurmontable. Puis il n’avait aucun problème recensé au niveau de son dos, ni même autre part. Si l’on oubliait ses quelques problèmes personnels d’ordre sentimentaux et ceux dû aux traumatismes divers et variés de son enfance et de son existence jusqu’à présent, Yin Chao aurait pu être parfaitement normal dans cette masse d’êtres humains. L’aurait-il voulu ? Pour rien au monde il n’aurait apprécié être si commun. Mais il n’en aurait pas eu conscience, n’est-il pas ? Un léger sourire le traversa tandis qu’il s’abaissait pour caresser la peluche vivante de son meilleur ami.

ça se passe bien en ce moment le travail ? J’ai beaucoup plus de cliente de mon côté, c’est un peu pénible mais c’est toujours un plus niveau salaire, et toi ?
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Sam 19 Sep - 18:51
Aujourd'hui sera une bonne journée. J'ai un jour de congé que je n'ai pas refusé contrairement à d'habitude. Maintenant j'ai des gens à voir, à apprécier. Dae Ho n'était pas libre aujourd'hui, alors j'ai décidé d'inviter celui que j'aime appeler gege. Je me demande encore aujourd'hui comment serait ma vie si je n'avais pas croisé la route de Dae Ho. Il a des défauts certes, mais c'est tout de même grâce à lui et ce que j'ai vécu à ses côtés que je suis maintenant capable d'aligner plus de 5 mots dans une phrase, ou de me montrer moins agressif envers les inconnus, sous prétexte que je n'apprécie pas leur façon de me regarder. J'étais un vrai asocial. Mais je pense qu'il n'y a pas que lui que je devrais remercier.
Yinchao y est aussi pour quelque chose. Il m'a aidé à m'accepter, il m'a rassuré et soutenu. C'est vraiment une très bonne personne que je considère comme un membre de ma famille. J'ai beaucoup d'affection pour lui, et je pense que c'est réciproque... Enfin, au vu du nombre de câlins qu'il m'a donné de puis notre première rencontre dans le parc, je pense que c'est réciproque.

Si aujourd'hui est une bonne journée, c'est parce que j'ai prit le temps de lister plusieurs appartements qui m'intéressent tranquillement, j'ai aussi pu préparer un bon repas complètement chinois pour la venue de mon ami. Je sais que ça lui fera plaisir, il m'a déjà avoué que son pays lui manquait. Je ne sais pas ce qu'il ressent, quitter sa ville est une chose, mais être dans un pays où on ne parle presque pas sa langue, ça doit être bien déstabilisant... Alors, je me suis dis que j'allais lui rappeler un peu son pays, et parler chinois avec lui ce soir ! Je ne pratique plus tellement la langue, et je ne voudrais pas la perdre, alors que j'ai eu mon diplôme de C1. Je pourrais facilement m'y remettre parce que j'ai déjà appris mais tout de même... J'affectionne bien trop cette langue pour la perdre aussi bêtement alors que mon meilleur ami est chinois.

Bref, ma journée ne pourrait pas être plus positive alors qu'il est sûr que ce soir, je ferais au moins un heureux. Je me suis bien appliqué pour que tout soit parfait, pour ne pas qu'il se dise qu'il aurait préféré que je commande chez un traiteur. J'ai aussi bien fais attention à préparer des plats qu'il devait manger dans sa région, et non pas les plats de base chinois. C'est surtout de ça dont je suis fier ! Enfin, j'espère que ça le touchera, parfois j'ai la sensation qu'il est un peu triste, même s'il ne le dit pas, et ça m'attriste. Ou alors, c'est peut être moi qui le suis et qui pense ainsi.

Habillé simplement d'un t-shirt à manche longues bleu et d'un jean proche de la peau noir, je m'occupe de ranger un peu le salon en chaussettes. Ma tante est souvent absente en ce moment, donc c'est surtout le bazar que moi j'ai mis. Moi... Et Kiwi.

« Yah Kiwi ! T'es pas possible... »

Résigné, je soupire et vais nettoyer les crasses de mon petit chien. Il s'est amusé à mettre des traces de pattes partout après être allé dans l'un des pots de plantes de ma tante. Il le fait de temps en temps, le temps qu'il oublie que je l'ai grondé pour ça. En ce moment je ne l'éduque plus tellement, je le chouchoute juste, il va falloir remédier à ça... Après avoir vérifié que toute la maison soit bien rangée, que Kiwi soit sage, que la nourriture soit prête... Je m'octroie une pause de courte durée cependant. Après tout, la nuit était tombée, et l'heure de la venue de Yinchao arrivait. Toute trace de fatigue cependant vite oubliée, je me suis relevé, comme tiré par une force invisible pour ouvrir la porte à mon aîné. Jade a bien évidemment pénétré dans la maison comme si c'était chez elle, allant sûrement retrouver Kiwi qu'elle a comme qui dirait adopter. C'est très mignon à voir. Avant elle lui faisait sa toilette lorsqu'il était plus petit. Maintenant ils jouent surtout beaucoup ensemble.

Après avoir refermé la porte à clef derrière mon invité, je l'ai invité à se désaltérer un peu dans la cuisine, pendant que nos compagnons s'amusent gaiement dans le salon.

« … C-comment ça, ça dépend ?! »

Les joues rouges pivoines, je tente de garder contenance, mais c'est déjà foutu. Je sais très très bien, au vu de son sourire, ce qu'il s'imagine ! Comme si on en était déjà à là... … Enfin... HUM !! Mon visage entier s'est coloré tout seul contre ma volonté alors que je le cache dans mes mains.

« Yah gege !!  Je l'ai vu il y a quelques jours... Je me sens bien avec lui... De plus en plus. »

Je ne peux pas vraiment lui en dire plus, en tout cas pas pour l'instant, c'est gênant. Mais je sais que je lui dirais, parce que je me sens suffisamment en confiance avec lui pour ça.
Profitant de son changement de sujet, je me redresse met la table, mes joues encore un peu colorées.

«  Yinchao, il n'est pas question que tu dormes par terre et encore moins chez moi. On a une chambre d'ami tu sais... Et puis si tu veux on peut aussi dormir ensemble si tu préfère, mais tu dormiras pas au sol. »

Fronçant mes sourcils, je suis catégorique. Et peut importe qu'il ne me trouve pas crédible, qu'il ne me reparle pas de ça ou je me mettrais en colère. Quel hôte je serais si je le faisais dormir par terre ? Et puis ça ne serait pas raisonnable pour sa santé. Il aurait un mal de dos d'enfer, et ce n'est pas agréable de travailler dans ces conditions.
Non mais vraiment... Dormir par terre.

«  Et puis, j'aime bien me donner du mal comme tu dis. Si c'est pour quelqu'un comme toi, ça ne me gêne pas du tout. »

Bah oui... Si ça avait été pour Ji Hyuk par exemple... Là autant dire que j'aurais râlé sans interruption ! Ça fait toujours plaisir de se démener pour les gens qu'on aime, enfin... Moi j'aime ça. J'ai ce petit côté perfectionniste, alors si je décide que je vais me démener, et bien ça ne se passera pas autrement.
Alors que Kiwi s'approche et appuie ses petites pattes sur le pied d'Yinchao, je fini de poser les plats que j'ai recouvert pour à la fois garder la surprise et la chaleur.

« Hum ça va... Mais je pense à quitter le bar. J'ai réussi à garder le job pendant longtemps, ce qui était nouveau, mais je vais chercher autre chose de plus calme. Peut être de plus... Scientifique. Je ne sais pas encore. Et puis je cherche un appartement aussi. »

Je sourie un peu en poussant doucement mon ami vers l'évier pour qu'il se lave les mains, puis vers sa chaise. Et je découvre les plats un à un devant lui, commençant ainsi à parler en mandarin.

« J'ai préparé ça pour toi... J'ai pensé que ça te ferais plaisir de vivre un peu comme si tu étais chez toi... Donc ce soir je ne parle qu'en mandarin. »

Mon coeur bat vite, et je me demande soudainement si ce n'était pas audacieux de vouloir lui faire repenser à son pays natal avec quelques plats et des conversations en mandarin...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Ven 2 Oct - 16:51
Il en était certain, ce rouge sur les joues de son meilleur ami était la preuve même qu’il n’avait encore rien fait et cela ne l’étonnait pas. Cette relation durait depuis un certain temps mais demeurait toujours aussi lumineuse. Yin Chao enviait le blond pour ça. Néanmoins, il était très content de constater que Dae Ho avait une certaine retenue vis-à-vis des craintes de son petit ami et respectait ces dernières comme si elles étaient les siennes. Il adorait embarrasser le pauvre garçon, l’ébouriffant en l’approchant de lui pour une courte étreinte mais chaleureuse cependant. Sa réprimande fut rapidement changée en une nouvelle plus que délicieuse à l’oreille de l’host. Il en était certain, bien que leur lien semble fragile d’apparence, il est tout aussi solide que celui d’un couple dont on aurait dit « fait l’un pour l’autre ».

Tu m’as très bien compris, ce que le rouge te va bien Min Nam, et c’est naturel en plus de ça

Il rit avant de s’éloigner pour ne pas prendre de coup bien qu’amical, observant toujours cette maison qui semblait avoir changé quelque peu. Connaissant Min Nam, le brun se dit qu’il avait mis les petits plats dans les grands pour son unique présence et bien que cela soit flatteur d’être aussi attentionné envers lui, il se sentait coupable des efforts fournis par le serveur. Mais il n’eut pas le droit d’en dire plus, accepter semblait la meilleure des solutions en vue de la ténacité de son meilleur ami.

D’accord, je ne peux pas te contredire là-dessus, j’aime traiter mes amis comme des rois quand ils viennent à la maison

Quant aux derniers mots prononcés par son meilleur ami, Yin Chao ne put qu’y sourire. Il allait redoubler d’efforts pour satisfaire la moindre exigence de ce dernier. Exigences qui s’apparenterons plus à des services naturels et sans besoin d’être rendus pour le journaliste. Il avait envie de lui faire plaisir, là, maintenant, tout de suite, mais devait se montrer patient pour cela. Rapidement, Yin Chao demanda des nouvelles et acquiesça lorsque le blond expliqua sa motivation à quitter le domicile familial et son travail par aspiration à un avenir meilleur. Avenir qui était également une suite à son ascension qui commençait à peine et pourtant était déjà prometteur aux yeux de cet ami sans doute beaucoup trop confiant. Cela restait cependant une bonne chose, puisque tous ses encouragements sincères prouvaient sans hésitation la confiance qu’il portait en Min Nam et n’en étaient que bénéfiques.

C’est une bonne chose, tu trouveras surement ce que tu cherches et je t’y aiderais si jamais, non pas que je puisse le faire mieux, mais c’est toujours plus utile d’avoir deux cerveaux sur une affaire pour ne pas passer à côté d’occasions

Le grand sourire du brun ne le quittait plus et il aurait pu s’agrandir si cela était possible. Il ressemblait à un chat, sans doute par sa nature très joueuse et cette particularité d’humeur changeante. Bien qu’il n’ait aucune raison actuellement de s’en préoccuper. Il était des plus heureux et ne s’en cachait pas, lavant et frottant ses mains avant de passer à table et de constater que tous les plats venaient d’une région qu’il ne connaissait que trop bien.

La voix du Coréen l’attira et il plongea ses yeux dans les siens, mettant quelques secondes avant de comprendre le sens de ses paroles. C’était du Chinois et il n’en revenait toujours pas d’avoir été si bien reçu. Il ne doutait pas des capacités de son hôte à être si prévenant, au contraire il le savait très bien, mieux que quiconque sans doute à l’exception de sa tante. Cela n’empêchait en rien le journaliste d’être surpris au point d’en perdre toute faculté de parole. Il dut se ressaisir rapidement pour ne pas risquer l’arrêt cardiaque de Min Nam dont il pouvait lire le stress en un simple regard.

Tu n’aurais pas dû, c’est tellement… tellement toi, en fait. J’en perds mon latin !

Il rit de cette manière toujours très enfantine qui faisait ressortir toute la joie dans sa voix. Nul doute qu’il était plus que satisfait, simplement ravi au point de ne pas savoir par où commencer dans ses remerciements et qu’il mettrait un temps avant de choisir quoi manger sans oser y toucher. Les odeurs se mélangeaient avec une telle force que son estomac aurait pu gronder férocement pour en recevoir immédiatement les détenteurs. À ses pieds, Jade et Kiwi qui tournaient presque pour obtenir ne serait-ce qu’un bout malgré leurs gamelles parfaitement remplies. Yin Chao se mordit la lèvre et soupira, se levant pour s’incliner le plus poliment possible, c’est-à-dire si bas que son respect aurait passé pour irrespect tant il le faisait si rarement. En se relevant, il ne put qu’accueillir le Coréen dans ses bras et lui lancer un regard mi- amusé, mi- mécontent.

Je le répète, tu n’aurais pas dû, c’est vraiment trop pour un seul homme tout ce que tu m’offres ce soir. J’en connais un qui sera plus que ravi s’il ne l’est pas déjà, il apprendra vite qu’il a de la chance de t’avoir

Il n’avait pu s’empêcher de faire cette allusion supplémentaire pour détendre l’atmosphère. Tous deux étaient à présent à table et n’avaient plus qu’à savourer les plats précautionneusement préparés par Min Nam au plus grand plaisir du Chinois.

ça a l’air très bon Min Nam-di (petit frère), je vais prendre tes plats en photos pour toujours m’en rappeler

Il lui fit un clin d’œil et n’hésita pas à sortir son téléphone pour rapidement faire le tour de la table. Il ne voulait que profiter de l’instant et pouvoir se rappeler, toujours en bon termes, ce repas succulent et sans l’ombre d’un doute bien meilleur que tous les précédents. Rien n’est aussi bon qu’un plat préparé avec le cœur et dont le récepteur est si heureux que son cœur serait capable d’imploser. Le goût est à coup sûr bien plus savoureux.

Une fois rassit, il observa son ami à ses côtés et pris ses baguettes, l’invitant à commencer en premier ou en même temps pour qu’ils soient tous deux satisfait. Le connaissant si bien, Yin Chao savait que Min Nam était aussi têtu que lui, voire peut-être plus et que la solution pour ne pas gâcher ces mets était de commencer ensemble. La première bouchée fut une explosion sur sa langue. Le jus de la viande et le morceau choisi lui rappelait bel et bien de nombreux souvenirs. Ceux concernant des parents qui lui offraient le meilleur mais n’étaient si peu présent qu’il ne pouvait leur accorder ce titre. Cela n’affectait en rien le courant du repas, puisqu’il en était conscient et avait fait les efforts nécessaires à maintes reprises pour renouer contact avec ces Chinois de Séoul. En vain. Mais il n’en demeurait pas moins digne ni moins heureux, car ce soir, ce qui importait c’était cette personne qui l’aimait profondément et de la plus pure des manières. Yin Chao se jura de ne pas verser de larmes, se concentrant sur le goût des aliments qu’il savourait sans un mot, sa langue mutine souvent dehors pour essuyer les pourtours de sa bouche afin de ne laisser échapper aucune goutte, aucun grain ni autre condiment.

Tu es le meilleur Min Nam-di !

Et cette soirée ne faisait que débuter, peu importe la suite, son cœur était déjà comblé de bonheur, rien ni personne ne pourrait changer quoi que ce soit à cela.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 4 Oct - 11:56
Argh ! Yin Chao est vraiment curieux c'est pas possible... Ce n'est pas vraiment dérangeant bien sûr, mais je pourrais mourir de gêne parfois ! C'est déjà assez gênant de s'imaginer être avec Dae Ho dans ce genre de situation... Mais si en plus lui s'y met... J'y pense souvent ces temps-ci, c'est difficile à gérer, à vivre avec ce sentiment de frustration. Mais en même temps je suis un peu perdu, et peut importe les conseils que je trouve, ça ne m'apportera pas ce dont j'ai besoin : Ma confiance en moi... Enfin ce n'est pas le sujet de ce soir. Même s'il aime beaucoup parler de ma vie amoureuse, j'ai envie de parler de lui aussi, et de me concentrer sur lui exclusivement. Je le vois régulièrement, mais pas assez pour que je sache tout de sa vie récente. Enfin tout ce qui est anodin. Si quelque chose de grave était arrivé, j'aurais été au courant. Un accident à Jade par exemple.

Tiens, ça me rappelle cette fois où il m'a fichu la peur de ma vie en me disant qu'il avait eu un accident. Le pauvre... Il n'avait vraiment pas eu de chance, heureusement que son poignet va mieux maintenant. J'ai vraiment été très inquiet, et c'était nouveau pour moi. Même ma tante, aussi loin que je m'en souvienne, n'a jamais eu besoin d'aller à l'hôpital, moi vivant. Alors avoir un proche à l'hôpital, c'était la première fois, et j'espère la dernière.

Collé contre lui dans ses bras, j'ai souri, parce que cette étreinte me fait plaisir. Ça me fait toujours cette impression un peu bizarre, mais j'y suis habitué. Yin Chao montre son affection de cette manière, ça fait longtemps que je l'ai compris maintenant. Alors voilà. Tout ébouriffé, je grogne un peu en essayant de les remettre en forme. J'abandonne vite néanmoins en écoutant mon aîné.

« Arrêtes de rire ! Je n'arrive toujours pas à contrôler mes rougeurs... »

C'est vrai qu'à mon âge, ça craint un peu de ne pas contrôler son corps de cette façon. Mais ça s'explique facilement en réalité. Il y a encore 2 ans, je ne côtoyais personne mis à part ma famille. Je n'étais donc jamais dans des situations similaires à ce que je peux vivre maintenant, avec les amis que je me suis fais. Je n'ai donc jamais pu m'entraîner à cacher mes réactions, ou même à réagir autrement. Je n'y pensais pas, parce que pour moi, avoir des amis c'était inutile, et trop... Impossible. Je suis bien loin de la personne solitaire que j'étais avant.

Donc contrôler mes rougeurs, ce n'est certainement pas dans cette vie que j'y arriverais... Oh non. Et surtout pas s'il s'agit de Dae Ho. Et ça, Yin Chao le sait très bien ! La table mise, je le regarde et acquiesce. Je sais très bien qu'il ne me fera jamais dormir par terre chez lui, il est plutôt du genre à dormir sur le sol pour empêcher cette corvée à ses invités. Il n'a pas besoin de le dire pour que je le comprenne... C'est écrit dans sa manière de se comporter. Il est juste bien trop poli et trop gentil pour ça. Et moi... Je ne dis pas être gentil, mais ma tante m'a bien élevé, et je ne pourrais pas le faire non plus. On est pas des sauvages !

« Je sais gege. Alors je t'amènerais dans ta chambre tout à l'heure. J'ai préparé un panier pour Jade, et j'ai aussi mit des croquettes dans une gamelle en achetant celles que tu lui prends, elle y sera bien. »

Tout en parlant je sourie un peu à la chienne qui joue gaiement avec mon petit Kiwi. Il a un peu grandit depuis que j'ai rencontré Yin Chao. Mais pourtant il reste vraiment tout petit, comme une peluche. Après c'est sa race, et ça le rend mignon, bien que j'ai souvent peur qu'il lui arrive quelque chose. Je suis sans doute très protecteur aussi... Mais je n'y peux rien. Je n'ai pas à m'inquiéter avec Jade, elle est adorable, et avec lui elle est irréprochable. Je sais qu'il n'y aura jamais de bagarre entre eux, j'ai autant confiance en Yin Chao qu'en cette adorable boule de poils.

Lorsque mon ami me propose son aide future pour ma recherche d'appartement, j'acquiesce même si je ne voudrais pas l'embêter. Il n'a pas que ça à faire et ça prend du temps aussi... Je recherche un appartement suffisamment grand pour moi et mon chien. Un appartement en résidence pour la sécurité, et aussi pour que Kiwi ait un peu de verdure. Mais je préfère être pointilleux sur les détails et galérer tout seul plutôt que de lui prendre du temps. Je sais qu'il est serviable et gentil, mais il doit aussi prendre du temps pour lui, c'est important...

Ma surprise enfin dévoilée, je suis resté suspendu en apnée, attendant son verdict avec beaucoup d'angoisse. Je voulais à tout prix lui faire plaisir aujourd'hui, et j'en avais déduis que lui rappeler son pays, et sa région, pouvait lui faire particulièrement plaisir. C'est assez simpliste comme idée, et j'ai crains durant un court laps de temps que ça ne soit pas suffisant. Pire... Que ça ne lui plaise pas et que ça paraisse prétentieux à ses yeux. Mais heureusement, ça à l'air de lui plaire. Je suis immédiatement soulagé, et un petit sourire prend vie sur mes lèvres. Voilà, la soirée est vraiment réussie comme ça ! Son rire me met du baume au coeur, je me sens vraiment bien à ce moment là. C'est vraiment agréable de faire plaisir aux gens que l'on aime.

Alors que j'allais lui proposer de commencer à manger, je l'ai vu se lever, alors, j'en ai fais de même. Je ne sais pas trop ce qu'il compte faire mais...

«  Gege ce n'est vraiment pas...! »

Parlant toujours en mandarin, je voulais éviter qu'il se casse le dos à s'incliner de cette manière. C'est bien trop pour un simple cadeau comme celui-ci ! Un simple merci aurait fait l'affaire... Mais je n'ai pas pu lui exprimer le fond de ma pensée, une fois de plus capturé dans ses bras. Je n'ai rien pu dire, mais il doit très bien savoir ce que j'en pense.

« Je voulais que tu puisse te détendre ce soir, et que tu puisse être bien, comme si tu étais chez toi. Ma seule raison aura été que je voulais te voir heureux, c'est amplement suffisant. »

Je lui sourie un peu, avant de rougir de nouveau à la fin de sa phrase. Rah ! Il s'amuse à me gêner encore une fois ! Et comme un idiot, je n'arrive pas à ne pas tomber dans son piège. Penser à ma vie de couple avec Dae Ho me rends toujours tout... Niais, tout mielleux. Lui faire ce genre de surprise ?... ça me plairait énormément. Surtout si ça lui fait réellement plaisir. Son sourire est tellement beau... … Hum.

Je tousse un peu pour reprendre une certaine contenance, même si je sais que Yin Chao n'est pas dupe. Il va se douter que je pensais à Dae Ho, mais tant pis. Rah... Il commence à me connaître.
Cette fois-ci, j'allais vraiment annoncer le début du repas, mais il m'a devancé en commençant à prendre des photos. Je suis très fier de ce qu'il dit. Ses photos lui rappelleront cette soirée, et c'est ce qu'il veut. Ce qui veut dire que ma volonté de lui apporter un peu d'amour, même amical, a payé. Yin Chao est quelqu'un d'important pour moi et même après tout ce temps passé à être son ami, je découvre encore un peu maladroitement comment agir avec lui, comment lui faire plaisir...

Après avoir décidé de commencer à manger ensemble -parce qu'il n'était pas question que je mange en premier alors qu'il est l'invité ce soir- j'ai encore une fois le plaisir de voir que je me suis bien débrouillé. J'en suis fier parce que j'ai suivi scrupuleusement les recettes, regardant des conseils de préparation pour que le goût soit encore meilleur. Je ne me suis pas contenté d'une recette, je voulais vraiment que mes plats aient le meilleur goût possible. Qu'ils soient à la hauteur de ses souvenirs !

«  Tu trouves ? Merci gege. Je te referais ces plats à l'avenir si tu veux. »

Je lui souris encore avant de continuer mon repas. Je suis très sérieux sur ça. Après tout, je l'inviterais sans doute d'autres fois à manger, et s'il adore ça, ça ne me pose aucun problème de recommencer ces plats. Maintenant que je les ai fais une fois, leur conception sera plus simple. Et puis j'ai pris des notes au cas où si j'oubliais. Sur les proportions surtout. Le reste ne partira pas facilement. Le cours du repas fut donc relativement joyeux, j'ai dû surtout réprimander Kiwi qui s'est permit deux fois de quémander à Yin Chao. Je ne veux pas qu'il en ait parce que s'il prend l'habitude, il demandera toujours aux invités, et je ne veux pas être obligé de l'enfermer dans ma chambre à chaque fois qu'il y aura quelqu'un. Ça me ferait mal au coeur... Alors il doit s'habituer à ne manger que ce qu'il y a dans sa gamelle durant les repas. Le plus dur c'est de résister à ses petits couinements qui ferait facilement de l'ombre aux miaulements des chats tant ils sont mignons.

« Si tu en veux d'autres gege, n'hésite pas, il y en a beaucoup... D'ailleurs, je pense que je t'en donnerais des boîtes, si je garde tout ça risque de se perdre. »

Voilà, un argument pour l'empêcher de refuser. Il serait capable de le faire par politesse. Je pourrais congeler le surplus, mais il faut avouer que la nourriture perdrait de son goût. Il vaut mieux la manger dans la semaine pour qu'elle garde tous ses arômes. Et puis, il a vraiment l'air d'aimer, alors pouvoir en ramener chez lui, ça me paraît bien.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mer 14 Oct - 16:08
Mais le rouge te va si bien, pourquoi le cacher ? Et puis ces cheveux, ça te va bien aussi

Le jeune homme fit un clin d’œil. Il parlait pour la coupe, mais aussi pour cette mode coiffée, décoiffée qui traînait en ce moment. Il était rare de voir un asiatique arborer ce style à moins de vouloir se démarquer, ce qui n’était pas le cas de tout le monde. Rares étaient les téméraires. Il ne put retenir son rire davantage, le laissant filer en même temps que se propageait sa bonne humeur. Il se sentait mal à l’aise, non pas parce que le domicile de son meilleur ami l’intimidait, ni même le fait d’être là. C’était plutôt parce qu’il était habitué à être au petit soin et pas l’inverse. Il ne se fit pas prier pour afficher sa stupeur et montrer qu’il était touchait par le geste, peu courant à son égard, néanmoins très appréciable de la part de son meilleur ami. Yin Chao n’était toujours pas confiant envers lui-même et ce que pouvait ressentir son entourage à son égard. Que l’on lui montre autant d’affection et d’attention était une chose inconcevable et toujours surprenante pour lui. Il était donc réellement ravi et redécouvrait à chaque fois cette sensation de bienêtre et de culpabilité à la fois. En effet, se faisant un devoir de toujours accueillir ses amis de la sorte, il avait peur d’être toujours moins méticuleux que ces derniers. Même lorsque ça n’était pas le cas.

Min Nam précisa que la chambre qu’il lui cédait ce soir avait également de quoi abriter confortablement Jade, la petite louve de Poméranie, et cela détendit l’atmosphère autour du Chinois. Non pas qu’il en ferait tout un plat au point de transformer cette délicieuse soirée en de longues heures interminables. Il était juste capable de ravaler le moindre de ses ressentis et de le faire de travers. Ce qui aurait eu pour conséquence son air de « je vais bien » quand tout va mal. Heureusement, ce n’était qu’un tout petit ressenti et le drame pouvait être évité. Envolée, la gêne occasionnée. Cela, par la force d’un petit aboiement impatient d’avoir de quoi manger.

Entendre Min Nam parler Chinois lui fit un bien tel qu’il ne put le décrire et s’exécuta pour montrer le plus simplement possible tout son amour et son respect à son égard. Il s’était levé pour s’incliner le plus poliment possible, chose qui eut pour effet d’embarrasser le brun, mais cela n’avait aucune importance. Il n’était pas avare en compliment non plus, prouvant que l’intention le touchait beaucoup plus qu’il n’était capable de le dire. Aussi franc qu’il puisse être, les mots les plus significatifs étaient sa plus grande faiblesse. Il les redoutait, comme si le simple fait de les prononcer pouvait le briser.

Tu sais, je me serais contenté d’une soirée ensemble, tu n’avais pas à te donner tant de mal. Mais puisque c’est chose faite, je t’en remercie et je vais me faire un plaisir de savourer ce que tu as préparé

Il n’y avait rien de plus à ajouter. Ses premières bouchées appréhendées par Min Nam furent récompensées par la satisfaction du Chinois qui ne pouvait réprimer, même par amusement, la moindre expression de son visage, car, à coup sûr, son mensonge aurait été si évident qu’il n’aurait jamais pu l’assumer. C’était délicieux. À défaut de pouvoir taquiner son ami sur sa cuisine, il sut très bien qui prendre en otage pour sa boutade et voir ainsi les joues de son hôte se mettre à rougir une nouvelle fois : Dae Ho. Cela ne manqua pas, le –désormais- brun, manqua de s’étouffer pour réduire son embarras au maximum, ce qui fit grandement sourire le journaliste.

Si tu les refais, préviens-moi, que je puisse participer cette fois et m’amuser moi aussi

La cuisine n’était pas son passe-temps favoris, mais il appréciait toujours donner un coup de main, et par-dessus tout cette complicité de faire quelque chose à deux, quoi que ce puisse être. Le repas ne faisait que commencer, et pourtant, il savait déjà qu’il n’allait pas être en mesure de terminer. C’était un festin digne d’un roi, il en était plus que conscient. Le futur vétérinaire s’était donné un mal fou pour parvenir à fournir autant de mets de qualités. Mais il ne se sentait pas coupable. Il savait qu’il n’aurait pu l’empêcher et qu’il en aurait fait de même en situation inverse.

D’accord, je suppose que je n’ai pas vraiment le choix de toute façon, n’est-ce pas ? Mais nous partagerons ça en deux, si tu veux bien. Comme ça, chacun de nous pourra se rappeler le repas de ce soir. Et la soirée, bien sûr.

Il ne comptait pas en rester là. Même si, il n’avait aucune idée de quoi faire, il comptait bien pouvoir soulager son ami de quelque maux comme il en avait l’habitude. Il était là pour ça, pour que tous deux puissent se sentir à l’aise et se libérer des quelques troubles, mineurs ou majeurs qui étaient susceptibles d’occuper leurs pensées. Tout en enfournant un morceau de viande allègrement riche en sauce, il laissa un petit grognement lui échapper avant d’essuyer le bas de sa lèvre à coup de langue. Puis, posa ses yeux sur le jeune homme, le détailla une demi seconde tout en mâchant son morceau et l’avala.

Tu t’es fait beau, je suis vraiment flatté. Même si, je sais que tu prends soin de toi en toute circonstance. Je voulais juste dire que ce soir, particulièrement, tu t’es donné à fond. Dae Ho t’as déjà vu en brun, avec cette coupe ? Et ces muscles qui commencent à se former comme il faut ?

La maladresse habituelle de l’host était revenue, mais il n’avait rien à craindre avec son meilleur ami. À se connaitre si bien, ils avaient appris à faire avec le manque de tact flagrant du brun. Evidemment, c’était une déformation professionnelle contre laquelle il luttait toujours et devait sans arrêt justifier ses compliments aux allures de critique. Mais il le faisait plus par automatisme avec Min Nam, que par souci de compréhension de sa part. Il savait qu’il avait compris. Dans les yeux du journaliste, on pouvait lire qu’il ne s’agissait pas de réflexion, à en juger par la lueur taquine et brillante de sa pupille, ainsi que ce sourire présent malgré l’animation de sa mâchoire. Puis, il était curieux, c’était un fait que l’on ne pouvait lui enlever, à la fois une bénédiction et un malheur pour diverses raisons qui se valent. Se sentait-il bien comme il était à présent ? Pour lui, Min Nam l’avait toujours été, mais il ne savait que trop bien : le seul regard qui comptait était celui du miroir. S’affronter soi-même était une tare. Certains devaient le faire physiquement, comme Min Nam, d’autres le faisaient mentalement, comme Yin Chao. À eux deux, ils représentaient la majorité des complexes qu’une personne pouvait à voir tout au long de sa vie. Néanmoins, ils étaient là l’un pour l’autre, suffisamment, pour qu’aucun des deux ne succombe à la folie de se changer radicalement. Yin Chao avait peur, il ne voulait pas que Min Nam change, pas trop du moins. Mais comme ceci, c’était toujours lui, c’était toujours ce caractère bienveillant et ce sourire gêné. Il n’avait aucune raison de s’alarmer autant. Il était juste anxieux. Que cache ce nouveau look, aussi parfait était-il pour le Coréen ?
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Ven 4 Déc - 17:13
Cuisiner avec Yinchao ?... Oui, pourquoi pas. Je n'y aurai pas pensé de moi même, je dois bien l'avouer. Pas parce que ça ne me plairait pas, au contraire. J'aime passer du temps avec lui, et je suis certain que cuisiner en sa présence n'aura rien d'ennuyant. Le connaissant ça sera plutôt une expérience inoubliable. Si je n'y ai pas pensé, c'est que je suis l'éducation de ma tante qui est de ne jamais faire participer à ce genre de tâche les invités. C'est à l'hôte de cuisiner, de ranger pour que les invités soient parfaitement à l'aise. Au contraire, lorsque l'on est invité, c'est toujours bien d'aider, même un petit peu. Mais ça, ça ne s'applique apparemment pas aux amis. Et ça ne me gêne pas.

« Je t'avertirais alors gege. »

Un petit sourire sur mes lèvres, j'arrête de nous imaginer tous les deux dans la cuisine de ma tante, après s'être battu pour réaliser des plats cher au coeur de mon meilleur ami. Oui, c'est définitivement une bonne idée.
Content que Yinchao accepte de prendre une partie de mes plats, mon sourire pas très visible s'agrandit un peu. Il a raison, ça nous fera des souvenirs. Oh et puis si j'invite à manger Daeho entre temps, je pourrais lui faire goûter !... Argh... Je suis vraiment mordu c'est pas possible... Même au fin fond de mes pensées, je suis toujours accroc à Daeho. Je pense à lui peu importe le sujet. C'est... Navrant ? Ou alors ça montre à quel point je tiens à lui ?...

« Non tu n'as pas le choix du tout, mais j'accepte de partager. Ce repas est pour toi avant tout, ça aurait été dommage que tu n'en ramène pas chez toi. »

Notre soirée ne fait que commencer, mais je sais déjà que tout ce passera bien. Je suis en présence de Yinchao et à partir de là, je sais que je passerais un bon moment. Ce n'est pas pour rien qu'il est mon meilleur ami... Je me sentais bien en sa présence dès le début... Ce qui est d'ailleurs assez... Drôle ? Autant le feeling est très bien passé avec lui, autant avec Daeho je l'aurais étranglé de mes mains... Et pourtant je les aime tous les deux. Pas de la même manière certes mais voilà. D'ailleurs, ça me fait penser... Depuis le temps que je le connais, je ne me suis pas disputé une seule fois avec lui. Enfin, pas de vraies disputes. Il nous ait arrivé de ne pas être d'accord, mais ça n'avait rien à voir avec une dispute.

Toujours autant perdu dans mes pensées, je mange avec appétit presque au même rythme que Yinchao. Comme je réfléchis beaucoup, je ne mange pas aussi vite que lui, mais je me nourris quand même. Depuis que j'ai repris du poids, je fais attention. Tout d'abord parce que je me sens mieux ainsi, mon regard sur mon corps est beaucoup plus supportable... Et ensuite parce que mon entourage mérite de ne pas avoir à me supporter en tant que loque. Daeho comme Yinchao, comme Tian, comme ma tante... Je ne suis pas un enfant, je dois me prendre en main. C'est pour ça que je m'entraîne de nouveau au taekwondo en allant dans un club, et que je fais attention à au moins avoir deux repas par jours, dont un qui tient bien le ventre.

Les paroles de mon aîné me ramène à la réalité, tellement que je me redresse, mon regard plongé dans le sien, mes baguettes posées à proximité de mon bol.

« O-oui... Je... Je ne veux plus tomber aussi bas qu'avant... Je ne peux plus me permettre de... De me mettre à déprimer comme ça... à cause d'une dispute. »

Je n'aime pas trop reparler de cette période, d'après Halloween, mais c'est Yinchao. Je l'ai délaissé à ce moment là, alors qu'il ne le mérite pas. Nous étions moins proche que maintenant, mais tout de même très amis. Et c'est sûrement parce que notre amitié à subit ce genre de crise, que maintenant nous nous comprenons aussi bien...
Mais je maintiens ce que je viens de lui dire. J'ai des amis, au moins deux, et un petit ami. Je dois faire de mon mieux, au moins pour eux. Je ne veux pas les perdre.

« Alors je fais du taekwondo et... J'essaye de pas... Porter que mes t-shirt amples, mes gros sweat à capuche et mes baggy. »

Les joues un peu roses, je regarde mon ami avec une moue gêné et faussement agacée. Il me connaît tellement maintenant qu'il sait quoi dire pour me gêner et me détendre.

«  Gege ! P-pourquoi il aurait vu mes muscles ?! Enfin... Il a peut être deviné à travers... Mes habits mais...Enfin oui il a déjà vu ma nouvelle coupe ! »

Tentant de changer de sujet, je recommence à manger en fixant mon grand bol, presque vide. Oui je ne suis jamais crédible lorsque je tente de me « rebeller » contre Yinchao. Tout simplement parce que je n'en ai pas envie en réalité. Le repas continue ainsi dans la bonne humeur, jusqu'à ce qu'une pensée me traverse l'esprit.

« Tu sais... Avant de rencontrer Daeho, j'étais très... Très très solitaire. Lorsque l'on s'est rencontré toi et moi la première fois, j'étais encore fermé mais... Moins qu'avant. Je ne souriais jamais en présence d'un autre être humain... Et je parlais le moins possible. »

Il doit s'en souvenir. Au début de notre amitié, j'étais vraiment farouche, je n'aimais pas trop qu'il m'enlace... Pourtant je l'appréciais, mais je ne savais pas comment exprimer tout ça. Normalement c'est durant l'enfance que l'on développe notre capacité à ressentir différent sentiments, et que l'on apprend à vivre en société... Mais moi qui ne sortait jamais avec personne, et qui se complaisait dans sa solitude... Je n'ai jamais pu apprendre quoi que ce soit. C'est au contact de Daeho, puis de Tian que j'ai appris tout ça. En rencontrant Yinchao, j'étais prêt à me lier d'amitié, une amitié aussi forte qu'elle l'est aujourd'hui.

« Il ma vraiment beaucoup apporté... Même si au début je ne le supportais pas... Et en quelque sorte... Si j'ai la chance d'avoir un ami comme toi aujourd'hui, c'est grâce à lui et à Tian. Je suis heureux d'avoir pu devenir ton ami... Mais je ne sais pas comment le montrer... Alors... Je... C'est pour ça que je voulais te faire plaisir... »

Je ne sais pas très bien pourquoi je lui dis tout ça. Sans doute parce que j'en avais besoin. Mais qu'est-ce que c'est gênant de se livrer ! Je n'y suis vraiment pas habitué, et pourtant dieu seul sait à quel point je me suis ouvert ces dernières années...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Ven 11 Déc - 19:00
Yin Chao avait déjà été invité de cette façon, mais jamais en tête à tête ni en étant la personne à l’honneur. Hormis peut-être lors d’anniversaire, mais une fois encore ça n’avait rien de chaleureux comme ce soir. Il remercia Min Nam comme il se le devait et lui promis de prendre une moitié des restes pour être certain que son ami profite lui aussi encore un moment de son festin. Il le méritait, il avait cuisiné de bon cœur et s’était donné du mal si bien que tout était comme dans son souvenir. Aussi délicieux et tendre qu’il l’avait toujours aimé. Ces plats étaient succulents et il ne tarissait pas d’éloges à leur sujet. Cuisiner avec le futur vétérinaire était cependant plus appréciable, le brun se sentirait moins coupable et pourrait profiter plus longtemps de son ami. Il n’avait pas hésité à le lui dire et était heureux d’entendre une réponse positive. Heureusement, il n’aurait pas eu le choix, se dit l’host, souriant de son caractère peu évident et de celui tout aussi complexe en termes de détermination de Min Nam.

Le repas était presque terminé, Yin Chao en profita pour complimenter un peu plus son hôte sur son physique cette fois, le taquinant au passage pour changer de sujet et repartir sur une note tout aussi amusante que la première. C’était pour lui un réel plaisir de constater les efforts du jeune homme, mais surtout le bien être qu’il lui inspirait. Il mit Dae Ho en cause et visiblement n’avait pas tort. Les joues rosies du nouvellement brun le fit rire. Il dut se retenir en mordant très légèrement sa lèvre inférieure, attendant la suite. Le pauvre se trahissait tout seul et s’embarrassait d’autant plus sans même que Yin Chao l’y aide.

Oh, je dis ça simplement parce que ça se voit et puis tu es plus décontracté

Le journaliste se souvint d’à quel point il avait été touché par les propos de son ami. Celui-ci n’appréciant pas son propre physique en avait fait une fixation au point, peut-être, de perdre trop de kilos et surtout, de se haïr toujours plus. Ce cercle vicieux avait eu un impact psychologique sur Yin Chao qui n’avait jamais été doué en relations humaines pour savoir comment sortir un être cher de ce type de problème. Néanmoins, voyant qu’il avait eu besoin uniquement de sa présence et de celle de son petit ami, Yin Chao était rassuré. Certes, très légèrement jaloux de ne pas être celui qui est venu à bout de cette tare, mais très heureux tout de même que quelqu’un ait pu y faire quelque chose.

La suite de la conversation renforçait son raisonnement. Il se sentit un peu honteux de ne pas avoir cru en Dae Ho, bien qu’il ait encouragé Min Nam à ne pas perdre espoir, il avait une certaine crainte que l’héritier ne soit pas en mesure lui-même de comprendre. Il l’avait sous-estimé et s’en voyait ravi. Dae Ho n’était sans doute pas le petit écervelé qu’il avait l’air d’être. Le journaliste en savait quelque chose, les apparences sont trompeuses et il avait toujours soupçonné inconsciemment cela chez ce gosse, néanmoins, il était loin de s’imaginer quoi, ni à quel point il pouvait se montrer mature.

Je te l’avais dit que ça allait s’arranger, tu te prenais trop la tête pour rien. Cela dit, je suis content que ça se soit arrangé

Bien sûr, il ne pensait pas Min Nam entièrement responsable, il se disait avec un peu de recul que tout cela n’était qu’un malentendu basé sur des non-dits, ce n’était pas totalement faux. Il sourit, écoutant la suite tout en terminant enfin son plat, même s’il restait beaucoup de condiments et de mets étalés dans des bols. Il ne pouvait plus rien avaler, son ventre était sur le point d’éclater tant il s’était régalé. La révélation de son ami le fit déglutir difficilement. Il papillonna des yeux pour chasser les quelques perles d’eaux microscopiques qui tentaient de glisser le long de ses joues. Au lieu de cela, elles gagnèrent les coins de ses yeux au travers de ses longs cils qui en chassèrent une majorité suffisante pour ne pas que Min Nam assiste à la formation de larmes.

Tu n’avais pas besoin de tout ça pour me le prouver, tu sais, simplement se voir c’est criant de vérité. Je suis tout aussi doué que toi pour montrer à mon prochain que je l’apprécie. J’ai peut-être plus de culot, mais quand les sentiments s’en mêle, il n’empêche que comme toi j’ai du mal

Il se forçait, et il parvenait peu à peu à détruire sa propre armure de glace pour gagner la chaleur d’une étreinte aussi amicale soit-elle. Yin Chao était ainsi. Il avait appris à être comme il est aujourd’hui uniquement grâce à ses amis et il les comptait sur les doigts d’une main, c’est dire à quel point il s’est amélioré ces derniers temps avec au grand maximum une dizaine de personnes autour de lui, sachant que les dix se relayent pour lui apprendre, sans même en avoir conscience.

Merci beaucoup d’être là Min Nam, ça me touche beaucoup ce que tu dis et je pourrais te renvoyer tes propres mots, hormis bien sûr concernant Dae Ho

Inutile d’en dire plus, sa grimace contrôlée de justesse prouvait bien que sa relation avec le beau russe était un échec cuisant. Néanmoins, il ne pouvait effacer ses sentiments. Les choses s’étaient faite naturellement, avec tout autant de douceur et de douleur qu’une réelle rupture, cependant, il voulait rester en bons termes, rien ne les en empêchait.

Ne t’en fais pas, je vais très bien. Je t’aide à débarrasser ? Et à faire la vaisselle, à défaut d’avoir été présent pour la conception de ce régal, j’aimerais au moins faire quelque chose pour te débarrasser. Et tu n’as pas le choix, bien sûr

Son grand sourire revint aussi vite qu’il l’avait perdu. Il ne comptait pas se concentrer sur les quelques nuages brumeux de son esprit, mais sur le soleil rayonnant qui persistait à les détruire. Il avait apporté un dessert, espérant que cela suffirait et plairait à Min Nam. En tous les cas, le repas avait l’air de tenter Jade et Kiwi qui étaient paisiblement installés dans un panier. Jade avait l’air ridicule, se disait Yin Chao, débordant du minuscule panier du chien de son hôte, il ne put s’empêcher de pouffer.

N’importe quoi ces chiens ! Regarde-moi ça
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 24 Jan - 16:33
Savoir que mes efforts sont visibles sur le long terme me rassure. Il ne s'agit pas juste de faire un effort vestimentaire pour mettre mon corps en valeur, mais un vrai exercice en profondeur. S'accepter est très difficile, et je ne l'ai pas totalement fait. Je peux déjà me regarder dans un miroir sans me dégoûter... Je n'en suis pas encore à pouvoir me promener torse nu sans aucune gêne, mais... Je pense que ça arrivera un jour. J'ai confiance en l'avenir, maintenant que je sais à quel point le changement peut être bénéfique.

« Oui je sais que tu me l'avais dis... Mais je ne voyais pas ça comme ça avant. Heureusement ce n'est plus le cas. »

C'est vrai que j'ai toujours tendance à dramatiser la situation, en me complaisant presque dans mon désespoir. Lorsque je déprime et que je suis en dépression... Ce n'est vraiment pas à moitié que je le fais.
Après avoir un peu vidé mon sac, pour exprimer du mieux que je pouvais à Yinchao, mon affection pour lui... J'ai rapidement compris qu'il se retenait pour ne pas pleurer. Est-ce que je me suis mal exprimé ? Je ne voulais pas non plus le faire pleurer, juste lui transmettre mes sentiments. C'est déjà assez difficile d'exprimer son amour lorsque l'on est amoureux... Alors le faire à des personnes que l'on aime d'un amour aussi fort, mais amical... C'est d'autant plus compliqué.

« Je sais que l'on est pareil sur ça... J'avais vraiment envie de te le montrer différemment. Parce que aussi, je suis content lorsque toi tu l'es. C'est agréable. »

Là tout de suite, je comprenais ce que voulait dire ma tante lorsqu'elle m'offrait beaucoup de cadeaux quand j'étais petit, et qu'elle me disait que me voir sourire la rendait heureuse. Peut importe la forme de notre amour, lorsque l'on aime une personne, son bonheur nous suffit amplement. C'est tellement vrai...

« De rien Yinchao... C'est normal que je sois là, tout comme toi tu l'es pour moi. »

Un petit sourire que je ne contrôle pas arrive à déformer mes lèvres pour doucement s'agrandir. Je me sens serein et vraiment heureux à ce moment là. Yinchao est un modèle unique, je n'ai jamais croisé de personnes semblables... Et heureusement ! Un seul est amplement suffisant. Pas que je ne l'aime pas, mais justement, je tiens tellement à lui en tant qu'ami, que je ne survivrais pas à deux. Ou alors il faudrait me couper en deux, et encore.

« … Si tu comptes vraiment à me forcer à accepter ton aide, ça sera sous mes conditions ! »

Il est peut être têtu, mais moi aussi ! Je ne lui ferai pas l'affront de refuser son aide, mais je ne vais pas non plus mettre sa santé en danger.

« Tu vas débarrasser tout ce qu'il y aura de moins lourd, je me chargerais du reste. À débarrasser et aussi à essuyer. Ça va déjà beaucoup m'aider. »

Si lui m'a fait son grand sourire si caractéristique de sa personne, moi je n'ai à lui offrir que mon habituelle petite moue faussement renfrognée, mais bel et bien heureuse. Immédiatement, je prends mon assiette et la glisse sous la sienne pour vider le peu de contenu dans la poubelle, tandis que j'entends Yinchao parler des chiens, pendant qu'il doit débarrasser les couverts ou les verres.

« Hum ?... »

Suite à sa phrase, j'ai immédiatement tourné mon regard vers nos petites boules de poils... Avant de pouffer de rire. C'est qu'il avait raison ! Pourquoi Jade s'entête t-elle à se mettre dans le panier de Kiwi, alors qu'elle fait bien deux fois la taille de ce dernier ? Par conséquent le panier est trop petit, mais... Elle insiste, et elle a même l'air à l'aise.

« ça c'est sûr... Mais Kiwi n'est pas mieux, il à l'air de trouver ça normal ! »

Et c'était vrai ! Sûrement lasse de jouer, il avait finit par se faire une place auprès de la petite chienne pour se blottir contre elle tranquillement. Si Yinchao et moi nous nous sommes bien trouvé, on peut dire qu'eux deux aussi. Jade semble avoir développé un instinct maternel à l'égard de mon petit Kiwi, et Kiwi... Il a trouvé une maman très attentive. Certes jeune elle aussi, mais ce n'est pas dérangeant. Même si je ne laisserais jamais une situation pareille arriver, je suis sûr que s'ils se retrouvaient tous les deux face à un gros chien agressif, elle n'hésitera pas à lui grogner dessus pour protéger Kiwi.

« Merci de ton aide, c'est allé plus vite comme ça ! On à qu'à faire la vaisselle maintenant, puis on mangera ton dessert ? Je laverais les assiettes à dessert demain, rien ne presse. »

Et puis ce ne sont que des assiettes à dessert. Après le dessert ça sera surtout l'heure de la détente, et plus tard de dormir. Mais pas encore. J'ai envie de passer du temps avec lui pour nous détendre, et profiter, tout simplement.
La vaisselle dans l'évier, je lave aisément nos deux assiettes, puis les couverts, et enfin les plats utilisés. Les plats qui m'ont servit pour la préparation du repas ont déjà été lavé, heureusement. Je ne veux pas du tout qu'il se fasse mal à porter des choses trop lourdes.

« Tu peux laisser égoutter les plats, lorsqu'ils seront secs demain je les rangerais. »
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Lun 1 Fév - 15:51
Tout cet élan d’affection était si peu habituel aux yeux de Yin Chao qu’il s’en était inquiété en premier lieu. Mais en comprenant que Min Nam se sentait sans doute coupable de n’avoir pas été présent le plus souvent possible, il lui rendit son sourire et se détendit assez pour à son tour exprimer sa gratitude. Il n’y avait pas besoin de mots, si ce n’est pour dire que seule la présence de son ami comptait peu importe la fréquence. Tous deux s’inquiétaient un peu trop l’un pour l’autre. Le Chinois avait bien vu la crainte dans les yeux de Min Nam lorsque ses yeux s’étaient mis à briller. Il avait même dû expliquer que tout aller bien, tant il était rare de le voir verser une larme, même si Min Nam en avait été témoin à quelques reprises sur le nombre d’années qu’ils se connaissaient, c’était terriblement peu. Et fort heureusement, d’ailleurs, car lui ne voulait pas être l’ami qui se plaint sans cesse, seulement l’ami qui était là au bon moment.

Lorsque vint le moment de débarrasser, Min Nam fut plus rapide pour poser ses conditions, obligeant le journaliste à faire la moue malgré son sourire, pour exprimer son mécontentement. Têtu comme il était, c’était hors de question qu’il le laisse faire tout le travail. Même si Yin Chao avait eu une blessure à la main par le passé, aujourd’hui elle était totalement guéri, il n’en souffrait plus et comptait bien le prouver. Ce serait indigne de sa part de se prétendre un ami proche s’il n’avait pas ce loisir d’accompagner le serveur dans le repas comme dans les corvées.

N’y compte même pas, je t’aiderais quand même, je te connais assez pour savoir que tu vas minimiser ma part de travail

Il lui tira la langue avant de récupérer les objets qui se trouvaient sur la table et qui n’avait plus lieu d’y être, les plaçant au bon endroit. À force de se voir, ils avaient fini par connaitre le domicile de l’autre par cœur. Bien que Yin Chao avait eu une proposition pour déménager avec un ami dans un bel appartement, plus grand, plus spacieux, plus luxueux et qui plus est plus peuplé, puisqu’ils seraient dorénavant deux. Fini les petites déprimes du soir ! Il annoncerait la nouvelle plus tard. Pour l’instant, occupé à essuyer les verres et couverts à l’aide d’un chiffon, il laissa ses yeux balayer la pièce et remarqua la bêtise des deux compères canins. Il rit, montrant au futur vétérinaire ce qu’il en était et ce dernier fit remarquer que tous deux étaient assez fous, tout en restant mignons.

Quand enfin la vaisselle fut terminée, Yin Chao laissa son sourire de vainqueur le gagner, pensant très fort à ce qu’il disait quelques minutes auparavant.

Tu vois, j’étais sûr et certain, j’aurais dû parier que tu allais m’ôter un peu de travail Un clin d’œil plus tard, le jeune homme se retrouve de nouveau les mains vides à suivre son hôte dans le salon. Sans doute qu’ils allaient pouvoir discuter tout en éliminant assez du repas en se bidonnant pour faire la place nécessaire au dessert. Bien que, bizarrement, il y avait toujours de la place pour les douceurs.

Dis-moi, je termine mes études bientôt, avec un peu de chance je pourrais économiser plus encore et avoir un salaire suffisant pour aller en Chine. Je n’ai jamais oublié la promesse qu’on s’est faite et je me dis que peut-être qu’il serait tant de saisir l’occasion ? Qu’est-ce que tu en penses ?

Connaissant Min Nam, que ce soit lui, ou bien le jeune homme, ils allaient vouloir se faire des politesses en payant une partie du voyage de l’autre. Chose que Yin Chao comptait bien anticiper grâce au salaire qu’il allait bientôt avoir à sa sortie d’étude et qu’il mettait déjà de côté grâce à son boulot d’host. Fier de sa proposition, fier de son coup, le journaliste épia la réaction de son meilleur ami avec la plus grande attention, excité comme une puce au point de ne pas tenir en place.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Mer 17 Fév - 2:18
Il était vrai que j'ai toujours pour habitude de vouloir ménager mes amis. Malgré ces années à côtoyer de nouvelles têtes comme Yinchao, Tian ou même Dae Ho, j'ai encore cette maladresse qui montre à quel point j'ai pu être un ''handicapé'' social auparavant. Lorsque l'on évite les autres humains comme la peste, excepté sa famille, en étant en plus victime de brimades toutes plus stupides et cruelles les unes que les autres... On finit par même oublier comment agir en société, avec un autre de ses semblables. Voilà pourquoi je... Je n'ai pas su au départ que ce n'était pas de la haine que je ressentais pour Dae Ho, ou même que je ne risquais rien à ouvrir mon coeur à l'amitié. Toute cette maladresse est encore visible mais beaucoup moins qu'avant... Enfin je crois. Sans réellement faire d'efforts, j'ai la sensation que je suis bien différent de ce que j'étais avant ma rencontre avec mon petit ami. Et je sais que je peux remercier toutes ces personnes qui font maintenant partie de ma vie.

« Oui mais je pense que tu aurais fais la même chose. Tu es encore plus têtu que moi ! »


Ou pas. Je ne sais pas trop en réalité. On est tout les deux bien têtus et moi même... Je le suis à un point inimaginable. Dae Ho pourra en témoigner d'ailleurs, il a beaucoup subit ce trait de caractère avant que l'on se mette officiellement ensemble.
Installé dans le canapé, je m'assois tranquillement, posant mon pied en chaussette sur le canapé pour poser mon menton sur mon genou. Yinchao a l'air de vouloir me dire quelque chose d'important vu comme il se tortille. On dirait un petit ver ! Oh pour sûr il n'aimera pas la comparaison mais bon... Lorsqu'il est agité comme ça c'est qu'il est pressé de me dire quelque chose, et ma curiosité aidant...

« ... »

… Oh. Ça. . . . Oh mon dieu !! Mon coeur rate un battement dès que je réalise ce qu'il vient de me dire. Un voyage en Chine ! Rien que ça... Bon, ce n'est pas si loin, mais pour quelqu'un qui n'a jamais quitté son pays... Oh lala... Déjà rien que Busan ou Seoul pour moi ça serait du voyage mais là... Mon visage se teinte légèrement de rouge, preuve de l'intensité de ma joie même si j'essaye de ne pas trop le montrer. Mais au final, un petit sourire se forme sur mes lèvres et je me redresse, essayant de bien parler chinois malgré mon excitation, beaucoup moins voyante que celle de Yinchao.

« J'aimerais beaucoup gēgē, c'est vrai que parfois j'y pense... C'est une très bonne idée ! Je n'ai jamais quitté la Corée et puis... Je n'ai jamais vraiment voyagé non plus, sauf lorsque j'ai déménagé durant mon enfance. »

Mon sourire restant bien logé sur mes lèvres, je nous imagine déjà, sortant de l'aéroport...

« Tu as une période en tête ? Une ville ? Je te laisse choisir ce genre de choses, tu connais mieux que moi. Mais gēgē, si tu n'as pas assez, je pourrais t'aider à payer. Je met de côté depuis longtemps comme je ne dépense quasiment rien mis à part pour Kiwi. »


Eh oui. Ma tante subvenait à mes besoins bien que je lui demande de ne rien en faire. Elle s'occupait de ma garde robe -et heureusement d'ailleurs, parce que je n'avais aucun sens de la ''mode''. Elle s'occupait aussi de mes sorties, car en réalité, lorsque je sortais, c'était avec elle. Maintenant j'utilise mon argent lorsque je sors, étant donné que j'ai une vie sociale.

Relevant mon regard pour croiser celui de Yinchao je m'étire et regarde l'heure pour me situer dans le temps.

« Tu veux manger le dessert ? On peut continuer d'en parler en mangeant. Je vais écrire ce qu'on va dire ce soir pour avoir déjà quelques données sur notre futur voyage. »

Oui, lorsque quelque chose d'aussi important est prévu, je préfère être organisé. Une habitude de ma manière d'apprentissage je suppose...

avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mer 17 Fév - 22:35
Yin Chao s’était mis à rire, acquiesçant à cette remarque. Il était certes, aussi têtu que son très cher ami, mais il essayait tout de même de l’avoir à son propre jeu en se dépêchant assez pour essuyer la vaisselle et la ranger tout de même. Heureusement il connaissait les lieux. Il connaissait aussi la tante de son ami, ce qui facilitait grandement les choses, même si, il tire son hospitalité d’elle, sans doute, plus que de ses parents. Le Chinois n’avait jamais posé de question les concernant, pour qu’on ne lui en pose pas en retour bien qu’il n’ait aucune gêne à parler de ce traitement, injuste selon lui, mais très naturel dans cette culture voir même, sans doute, un peu trop. Il s’était montré aussi immature qu’eux et n’avait pas compris à l’époque qu’il ne pourrait jamais les changer. D’une part parce qu’ils sont ses parents et qu’ils ne le verront jamais comme responsable et adulte. D’une autre, parce qu’il est impossible d’avoir cet ascendant sur quelqu’un de plus de vingt ans que soi. C’était la dure loi de la vie, même lorsque l’on estime être dans le juste, le bon, le vrai, à leurs yeux… il n’y aura que des torts ou de la fierté, au choix. Toujours est-il que finalement, la conversation change de sujet pour quelque chose de bien plus alléchant.

Quand enfin le journaliste se décida à lâcher le morceau, ce fut au tour de Min Nam de rester sans voix. Il finit tout de même par dire quelques mots, exprimant sa joie comme Yin Chao l’avait imaginé. Il se mit à rire en le voyant s’agiter de la sorte, parler de voyage, d’organisation et de tout mettre sur papier suivant ce qui allait être discuté dès ce soir. Il ne put s’empêcher d’aller ébouriffer ses cheveux, le prenant dans ses bras avant de s’éloigner pour écouter cette dernière sage décision.

Doucement, doucement, je veux payer ma part pour commencer, et je compte bien qu’on établisse une période ensemble Dit-il. C’était tout un programme qu’ils allaient devoir mettre en place pour être certains d’effectuer un voyage parfait des pieds à la tête. Il se mit à sourire, suivant son ami jusqu’à la cuisine pour prendre le dessert tout en discutant.

Allons-y, j’espère que tu aimeras. Sinon, pour ce qui est de la destination, je pensais à visiter ces réserves dont on avait parlé, ne serait-ce que pour voir par nous-même les pandas de Chine Ces ours magnifique qui n’en sont pas et qui sont une espèce en voie de disparition au même titre que les ours polaires.

On peut établir s’essayer à plusieurs ville, du moment qu’elles sont bien relayés niveau transports, je pense que ça ne nous coutera rien de plus que ce que l’on aurait payé dans une seule destination Ce qui était vrai, car ni lui, ni Min Nam n’étaient dépensiers, du moins par pour eux. Il ajouta également. ▬ J’ai aussi pensé à Tian, je sais qu’il apprécierait, surtout si l’on passe par nos villes natales Celles qui manquent plus que tout à l’host, mais il ne l’admettra que sous certaines conditions. C’est aussi l’occasion de faire une virée « retour aux sources » et de se retrouver avec une bande d’amis, pour l’instant réduite. Peut-être que cela peut se transformer.

J’ai aussi pensé qu’on pouvait, soit être en comité réduit, c’est-à-dire nous trois, soit inviter plus de monde. Mais je suppose que ces personnes n’auront pas les mêmes problèmes que nous concernant les finances… tu vois de qui je veux parler ? C’était une évidence. Dae Ho pouvait faire partie du voyage, ne serait-ce que par son lien avec Min Nam et pourquoi pas d’autres amis, de Tian, ou de Min Nam qu’il ne connaissait pas encore. Ce pourrait être amusant, se disait-il.

Chaque chose en son temps, je n’ai parlé qu’à toi de ce voyage pour l’instant, ce n’est donc concret que pour nous, mais je m’en voudrais de ne pas le dire à mon prof de Kung-Fu… le reste, c’est à toi de voir, je n’ai aucun problème à accueillir plus de monde telle était ses conditions : Tian. Ils en avaient d’ailleurs tout deux oubliés leur dessert, contrairement à Jade et Kiwi, qui étaient venus quémander une part eux aussi.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 6 Mar - 18:28
Maintenant on peut dire que je suis habitué aux marques d'affection de Yin Chao. Ça va faire tellement longtemps que nous sommes meilleurs amis ! Alors lorsqu'il me serre ainsi contre lui, au lien de me débattre et de le regarder bizarrement, je le laisse faire. Voire même, je caresse gentiment son dos alors que je sens ses bras se resserrer sur ma carcasse. Pas qu'il soit une personne très baraquée, mais... Il l'est toujours plus que moi disons. Sans être gros bien entendu !
Tout sourire, je le regarde s'éloigner après m'avoir décoiffé. Ce qui lui vaut un gentil grognement, mais un grognement quand même. Je n'aime pas trop ça, mais c'est Yin Chao, alors ce n'est pas important. Tout en me recoiffant un peu, je l'écoute attentivement. L'organisation d'un voyage est très importante ! Et puis j'ai vraiment envie que ce voyage soit réussi.

« Les réserves ?! Oh ça va être super... »

Un peu comme un petit enfant, j'ai beaucoup de mal à faire la part des choses, et à ne pas partir en rêveries avant d'avoir tout prévu et organisé. Je m'imagine déjà dans l'une de ses réserves... Ce n'est pas certain de pouvoir apercevoir un panda au début, les réserves sont grandes... Et heureusement d'ailleurs ! Il n'est même pas question que les pandas se retrouvent coincer entre 4 pauvres murs. Les zoo devraient tous être des réserves, ce concept est bien trop cruel...

« Hum. Oui, il faut penser à une période commune déjà, ça sera la base. »

Les joues roses de honte je sors le dessert qu'il a gentiment amené pour ce soir. Je me suis emballé tellement vite ! D'habitude il n'y a que Daeho pour me perturber autant ! Mais la perspective de quitter ce que j'ai toujours connu, même temporairement, c'est très excitant. Je me demande si j'aurais autant apprécié cette perspective avant de ''changer''. Pendant que je sers les desserts, des brioches aux haricots rouge que je servirais avec du thé, et de la glace matcha dans un petit bol, je tourne mon regard vers lui.

« Gēgē, c'est une bonne idée vraiment ! J'aimerais aussi beaucoup que Tian vienne. Ça lui fera du bien je pense. Et passer par plusieurs villes, ça devrait se faire. Il faut juste bien déterminer les points importants... Les tarifs, les destinations, la période du voyage... À plusieurs ça devrait aller plus vite ! »

Vraiment enthousiaste, je lui donne son assiette pour prendre la mienne afin que nous nous rendions de nouveau dans le salon. Je connais bien Yin Chao, si j'avais voulu tout apporter moi même, il n'aurait pas voulu. Une fois assit au salon, je le regarde surpris de son idée. Alors au final, nous seront bien plus que deux c'est ça ? Mais... En y réfléchissant bien, je préfèrerais autant ne pas laisser Dae Ho seul dans un autre pays. Je l'ai assez fait dernièrement et puis... Voyager avec lui, ça sera l'occasion de beaucoup de choses... Je pourrais découvrir des choses sur lui et... Et...

« [tousse] »

Voilà, ça m'apprendra à penser à des choses qui ne devraient pas effleurer mon esprit en publique ! Alors que je goûtais la glace, j'ai avalé de travers pour m'étouffer comme un idiot. Après que Yin Chao soit venu à mon secours, je tente de répondre sans paraître louche aux yeux de mon ami, les joues pivoines.

«  Oui je vois... Je lui en parlerais, mais il faut quand même que nous réfléchissions aux détails pour pouvoir mieux leur expliquer après. »

Un peu gêné par ce que mes pensées prennent comme liberté, je dévore ma glace, espérant ainsi refroidir un peu mon visage brûlant.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Sam 19 Mar - 2:19
Cette proposition s’était naturellement faite et faisait visiblement plaisir au tout nouvellement brun, meilleur ami de Yin Chao. Ce dernier n’avait d’ailleurs pas manqué de le charrier à ce sujet en plus de le prendre dans ses bras et de l’ébouriffer. Ses cheveux étaient un vrai problème, les discipliner n’était pas aisé et il se plaisait à engendrer plus de problème, tant que ça restait aussi peu important que cela. Ainsi, quand il fut question de réserves, il fut soulagé. Ils avaient peu de chances de voir des pandas, mais c’était toujours plus sain et plus réconfortant de les savoirs en libertés qu’enfermés sous le regard de milliers de monstres. Les horreurs étant ici les humains.

S’ajouta à cette idée de projets qu’ils avaient depuis longtemps, l’invitation de Tian qui était lui aussi partant pour ce genre de projets, depuis bien longtemps aussi. Autant réunir le plus de monde possible se disait le Chinois, ce serait une aubaine de faire découvrir son propre pays et d’à son tour pouvoir prétendre connaitre plus de régions qu’il n’en connait déjà, c’est-à-dire, peu. Les plus connues et visitées, principalement, et ce n’était clairement pas leur destination première. Son sourire s’élargit à la vue du dessert, ça avait l’air bon et Min Nam s’y risqua, ne le voyant pas faire la grimace, Yin Chao fut plutôt satisfait et pu savourer sa part normalement, sans le moindre goût de gêne.

« Oui, bien sûr, il faut d’abord réfléchir à la meilleure période pour tous, pour les prix aussi, tout simplement » Le clin d’œil et la proposition surprenante qui suivirent firent tousser le Coréen, ou alors c’était pour autre chose, toujours est-il qu’il était assez fier et tapota le dos de son ami.

« C’est qu’on a eu des idées ? Allons, tu ne peux rien me cacher, ces joues rouges ne me tromperons jamais » Dit-il en riant. Il savoura son dessert, assis dans le canapé où sa chienne vint le rejoindre. Elle était à ses pieds et réclamait elle aussi un peu de glace. Yin Chao en découpa un bout avec les dents pour la donner au chien qui la dévora assez rapidement. Vint ensuite les papouilles, la glace qui se consumait lentement à l’aide des coups de dents du journaliste, et surtout, l’heure de pouvoir discuter, de tout ça, ou de regarder un film, jouer à des jeux, peu importe la distraction, Yin Chao était déjà comblé.

« Quelque chose me dit que ce voyage sera marquant. Je pourrais peut être invité un ami moi aussi, mais ce n’est pas certain… » Nikolai vint à son esprit, néanmoins, il se sentait toujours coupable. Si le beau russe était froid et distant malgré son attirance pour lui, il n’en demeurait pas moins aimant, mais cette façon qu’ils avaient de l’exprimer était peut être loin de ce qu’attendait Yin Chao. Il ne le saura jamais, et son cœur le brulait à chaque fois qu’il pensait à cet homme. Il l’aimait beaucoup, malgré tout ce qui pouvait les déchirer tous les deux, malgré tout le mal que cette relation pouvait engendrer. Il soupira. Il ne voulait pas faire une croix dessus, ne serait-ce que l’avoir dans les parages, quitte à le voir avec un autre que lui. Il le jalouserait, mais lui aussi ferait sa vie. Que c’était idiot de penser comme cela, se disait-il. Mais c’était mieux ainsi. « Enfin, je pense qu’en été c’est bien plus pratique pour tout le monde, qu’en penses-tu ? »
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 20 Mar - 1:50
Les prix, la date la plus intéressante pour le voyage... Tout en dégustant le dessert gentiment amené par les soins de Yin Chao, je prends note rapidement sur un petit bloc note que j'avais pris au préalable. C'est important de ne pas prendre les voyages à la légère, pour contrôler jusqu'au plus petit détail, et ainsi bien mieux profiter de nos vacances. Et comme il s'agissait de mon premier voyage, et en plus avec Yin Chao, il n'était pas question qu'il soit raté pour un problème de transport, ou de papier administratif. Ah non. Après avoir prit mes petites notes et avalé quelques bouchées de ma glace, je lève mon regard vers lui, toujours très souriant -ou au moins au maximum que je puisse faire.

« Il faudra que tu demande à ceux que tu feras venir alors... Et moi je demanderais à Dae Ho. Enfin, je lui demanderais s'il est intéressé déjà... »

Parce que ça n'était pas sûr. C'était même loin de l'être. Dae Ho pouvait être prit par les cours, autant que par d'autres choses. Et puis tout simplement, ce n'était pas parce que l'on sort ensemble qu'il voudra forcément partir avec moi en voyage. Avec moi et quelques uns de nos amis.

Les joues rouges ne sont pas passées inaperçues... Elles ne passent jamais inaperçues aux yeux de Yin Chao. Et je le sais bien... Mais je ne peux pas m'empêcher de rougir, et ça, il le sait très bien aussi !

« Yah ! Gēgē ! »

Mes joues n'ont perdu en rien leur coloration... Je dirais même plus qu'elles sont d'un rouge encore plus vif qu'il y a quelques secondes, lorsque je pensais à Dae Ho en...

« J-je pensais à rien ni personne ! »

Voulant trop bien me justifier pour être honnête, je baisse mon visage dans mon bol pour finir de manger ma glace. Elle est d'ailleurs délicieuse alors j'en profite. Je ne mange pas tant de glace que ça, et le choix du goût était très bien choisi.

« La glace est délicieuse Gēgē ! »

Non je ne change pas de sujet. Mon bol vide, je sers doucement le thé à mon ami avant de me servir moi même. Je lui ai ensuite mis le nombre de sucres qu'il préférait. Moi je ne prends qu'un sucre. Il m'a suffit d'une bouchée pour voir le paradis ! Les brioches sont elles aussi délicieuses...

«  Oh ! Tu les a faites toi même ? C'est vraiment bon... »

Mon regard un peu pétillant, je restreins mon envie de tout dévorer pour faire honneur au dessert en buvant le thé qui accompagne divinement bien les brioches. Je pense que je ne suis jamais autant expressif que lorsque je m'amuse, ou que je me régale...

« Hm, en été oui, il y a les vacances, et puis les températures sont plus agréables. »

Tout en parlant, je rajoute cette donnée à mon bloc note avant de tiquer à la voix étrangement... Nostalgique ? Triste ? De Yin Chao. Je ne sauras pas dire exactement mais, je n'aime pas trop ce genre de ton. Le regardant de nouveau, j'ai reposé mon stylo, ma tasse en suspend entre la table basse et ma bouche.

« Ce n'est pas certain ? Tu pense à quel ami en particulier ? »

Je ne connaissais aucun ami dont il m'avait parlé récemment qui pourrait le rendre ainsi...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 20 Mar - 19:20
C’était toujours une joie d’organiser un évènement, bien que ce ne soit pas sa branche, c’était tout comme. Récolter des informations, les mettre dans l’ordre, trouver les bons mots, il fallait le faire bien, jusqu’au moindre détail et c’était toujours très grisant de pouvoir retrouver cette sensation de panique, de stress, d’excitation. Il sourit, observant son cadet en train de manger sa glace, le taquina à propos de son petit ami qui visiblement ne serait peut-être pas de la partie, mais il avait cette envie de les voir ensemble. Son sourire s’agrandit d’autant plus que le jeune Coréen avait l’air mal à l’aise. Il rit cette fois plus franchement, et lui massa le dos de sa main libre. « À d’autres ! Ce n’est pas une mauvaise chose Min Nam, comme tout le monde, tu as des besoins, des envies et c’est plutôt rassurant non ? » Le Chinois savait mieux que quiconque les difficultés qu’avait son meilleur ami à sociabiliser, plus encore, à avoir des relations humaines, simplement physique. Lui qui n’avait jamais mis de sentiments réels dans ses ébats, exceptés avec une seule et unique personne, s’était rapidement rendu compte, lors de cette fois-là, de l’importance qu’il y avait au travers des gestes. Inconsciemment, il avait toujours montré son aversion ou son affection, mais il ne l’avait appris que récemment. Comme quoi, cette relation n’avait pas été vaine et il en serait toujours reconnaissant, toujours amoureux, de ce jeune épicier. Même s’ils n’étaient pas destinés l’un à l’autre, le sort voulait que Gao Nikolaï ait toujours cette place importante dans son cœur et ce à jamais.

Il mordilla sa glace, observant une nouvelle fois le jeune homme. « N’essaye pas de changer de sujet petit renne, je sais tout à fait ce que tu as derrière la tête et tu n’as pas à avoir honte, c’est juste moi qui fangirlise la, oui, c’est la honte » dit-il, se mettant à rire avant de partager ses pensées, partiellement avec le futur vétérinaire. Il sourit, espérant que son modeste dessert soit bon pour Min Nam, ce qui avait l’air d’être le cas. Il fit cependant la moue. « Alors tu l’a remarqué ? C’est que ce n’est pas aussi bon qu’un glacier, pas vrai ? » Mais il savait qu’il n’atteindrait jamais un tel niveau de perfection. Yin Chao était déjà flatté que la glace parte si vite et ait si bien tenue.

« Hm… et bien tu vas trouver ça bizarre, mais… j’ai bien envie d’inviter deux personnes supplémentaires, mais ça ne sera surement pas compatible et je doute que les deux puissent répondre pour l’invitation. »

L’un par son métier, l’autre par principe. Il laissa flotter sur son visage un sourire empreint de chagrin et de souvenirs d’un amour impossible. Aussi léger était-ce, le sentiment faisait l’effet d’un poids qui le tirait doucement vers le bas. « Tu n’es pas au courant de tout et c’est un peu ma faute, mais ne t’énerve pas, c’est la première fois que je gère une relation aussi profonde et je ne voulais pas te faire peur étant donné que tu vis un peu la même chose » à l’exception près que Min Nam était loin de la rupture. Le brun pris une longue inspiration, mouillant ses lèvres avant de reprendre.

« Avec Nikolaï… on a passé de très bons moments… des moments que je te souhaite et qui te feraient rougir si je te racontais ~ »

Il se mit à rire, jouant du coude avec l’étudiant, espérant voir poindre sur son visage quelques rougeurs supplémentaires. Cependant, loin de lui l’idée d’être la cause d’un malaise à force de faire monter le sang trop vite et à répétition. Un nouveau coup de dents sur la glace, le bruit de ses mâchoires qui l’écrase et finalement les mots qu’il cherche à prononcer depuis le début. « Mais c’est terminé » Ce fut aussi dur pour lui de le prononcer que de le laisser entendre à son meilleur ami. « Et je ne sais pas pourquoi… mais je ne veux pas que tu ailles le voir » Il ne voulai pas paraître faible, ou était-ce… « J’ai souvent du mal à m’exprimer quand il s’agit de problèmes de cœur, que ce soit l’amour, l’amitié, il y a beaucoup de mots qui manquent à mon vocabilaire. Le comble pour un journaliste. Mais justement, j’aimerais palier à ce problème moi-même. Et… ne t’en fais pas. Je vais bien »

Yin Chao est un très bon menteur. Excellent même, mais il n’apprécie pas mentir à une personne si proche. Son cœur a beau souffrir, il se doit d’étouffer son propre mal pour éteindre les braises prêtent à faire exploser le chaudron de larmes qu’elles menacent de faire rouler. Je vais bien n’était pas vrai, mais entouré comme il ne l’avait jamais été jusqu’alors, il se sentait malgré tout assez soutenu pour ne pas s’effondrer. Il y a des mots qui parfois n’ont pas besoin d’être prononcés, et d’autres que l’on attend et qui ne viennent pas, parce qu’on ne sait pas les dire, parce qu’on ne les connait pas. Ou tout simplement parce que l’autre n’est pas en mesure de les comprendre. Chaque être possède son propre langage, mais chacun possède un traducteur. Reste cependant à mettre la main sur la paire, car tous ne sont pas compatibles. Ainsi demeure la vision qu’a le Chinois de l’amour.

« Vraiment, ne t’en fais pas Dit-il, souriant. Il allait déjà mieux, chassant au plus vite ses maux pour se concentrer sur cette fuite qu’il allait bientôt prendre, quelques mois plus tard avec les êtres qu’il chérit le plus.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Lun 21 Mar - 0:43
Le point positif avec un meilleur ami aussi perspicace que Yin Chao, c'est qu'en général, pour se comprendre, nous n'avons pas besoin de forcément nous exprimer. On se parle, oui, mais parfois il suffit de parler à demi mots pour être comprit. Pour les sujets profonds qui nous concernent intimement. Mais c'est aussi le point négatif d'une amitié avec une personne à la fois très proche de soi, et aussi très perspicace. Mon meilleur ami me connaît tellement bien qu'il n'a même pas besoin d'être dans ma tête pour deviner aisément quel est le sujet de mes rougeurs... Je sais que je suis prévisible par rapport à ce genre de chose mais pour qu'il sache avec exactitude ce qui m'a traversé l'esprit... Il faut aussi être perspicace !

Les joues encore plus rouge, ma main étalée sur mon visage, je réponds en maugréant, gêné de voir des sentiments inhabituels que j'ai l'habitude de garder pour moi, mis à nu face à Yin Chao.

« Je ne sais pas si c'est spécialement rassurant... Là tout de suite c'est plutôt embarrassant Gēgē... »

Je mens légèrement. Parce qu'avant Dae Ho, je ne ressentais aucune attraction sexuelle envers mes petits amis. Je les trouvais beaux et je me disais : « Pourquoi pas sortir avec lui ? Mes sentiments arriveront en cours de route. » Sauf qu'au final, ça c'est fait autrement. J'ai pris en grippe Dae Ho avant de réaliser que j'étais surtout amoureux de lui. Et que finalement... Lui aussi, il m'aimait. Avant lui, je ne connaissais pas le désir, et c'est vrai que... Ressentir ce sentiment brûlant et presque destructeur, pour une personne en particulier... ça rassure. Il ne faut pas croire... J'étais peut être associable, mais je me suis demandé un bon nombre de fois si j'étais normal. Si ne pas vouloir avoir de relation sexuelle était normal, dans une ère où c'est presque devenu une ''nécessité'' de coucher avec une personne, de manière régulière. J'avais lu des études et j'étais vraiment soucieux de tout ça... Surtout que mes ex me traitant de frigide. Mais apparemment, je suis aussi capable d'éprouver toutes ces choses, au vu de comment mon petit ami arrive à me rendre... Enfin, de la manière dont il me... M'excite... Ahem... …

«  Gēgē tu fangirlise sur beaucoup de choses, Jade, Kiwi et moi on a l'habitude ! »

Malgré mon visage très certainement coloré, je lui souris quand même gentiment. C'est sûrement une des rares personnes avec qui je peux parler de ma sexualité sans crainte ni de tabous. Bien sûr je ne le fais pas encore, parce que d'un, je n'ai pas grand chose à dire pour l'instant... Et de deux, je n'en suis pas capable... Mais je sais que Yin Chao est prêt à m'écouter, et à me conseiller. Je lui fais confiance sur ça.
En parlant de fan attitude, je me souviendrais toujours lorsqu'il a passé une après midi ici, et que ma tante, qui est rentrée plus tôt de sa sortie, a décidé de lui montrer mes albums photos... À moi et Kiwi, bien que celui de mon petit chien soit beaucoup moins fournis. Il est encore jeune. En bref, Yin Chao a passé une bonne partie de l'après midi et de la soirée à me gagatiser dessus, avec ma tante en plus ! Je crois que c'est ce jour là où il a apprit des dossiers assez gênants sur mon enfance. Comme par exemple que lorsque j'étais tout petit, je pleurais parce que j'avais appris à la maternelle que parfois, sans faire exprès, on marche sur des fourmis, et que ça en tuait certaines. J'étais inconsolable et j'ai refusé de marcher de marcher sur le sol pendant longtemps... La maison de mes parents étant aux abords d'un bois, et d'un village, je me voyais comme un tueur en série... Mais bref.

«  Mais non, j'ai senti justement que ça n'avait rien à voir avec la glace du supermarché. Le goût est fade, alors que là c'est plus fort... C'est vraiment délicieux Gēgē. Elle est à la bonne température en plus. »

J'ai parlé rapidement parce que non seulement sa glace est délicieuse, mais les brioches également. Et on a beaucoup de chance parce que mon thé va plutôt bien avec. Je n'ai pas une grande connaissance en thé alors je suis content de ne pas être mal tombé.
Curieux, je repose ma tasse de thé encore fumante pour le regarder, interrogatif. Je n'aime pas trop lorsqu'il devient mystérieux comme ça. J'ai l'impression... Qu'il réfléchit intérieurement pour annoncer une mauvaise nouvelle de la meilleure manière possible.

« Pas... Compatible ?... »

Il voulait dire qu'il avait deux amis qu'il voulait inviter, qui ne s'entendaient pas ? Je pense personnellement que ses ces fameuses personnes pensent d'abord à s'amuser avec Yin Chao, la présence de l'autre importera peu mais, ce n'est que ma vision des choses.
Très respectueux de la parole de mon aîné, je sens mon coeur qui se serre doucement au vue de l'expression de celui que je considère comme un frère. C'est très douloureux de se dire que l'on assiste et que l'on ne peut rien faire, absolument rien pour arrêter ça.
Le fait qu'il avoue m'avoir caché des choses, et que je vis la même chose à peu de choses près, ça me stresse. Je crains subitement le pire...
Sa petite taquinerie me fait déjà rougir alors je n'imagine même pas les choses qu'il a pu faire avec ce Nikolaï. Je ne l'ai jamais vu, mais je sais où se trouve son épicerie, et à quoi il doit ressembler. Très grand et un faciès assez rare. Il est russe aussi d'où son prénom.

« … »

Je n'ai pas eu le temps de me détendre face au rire pourtant si joli de mon aîné, que la nouvelle m'assomme presque. J'étais tendu, stressé à l'idée qu'il soit arrivé quelque chose de fâcheux à Yin Chao... Et finalement, c'est arrivé. Je savais bien que c'était étrange, qu'il ne me parle plus de lui, alors qu'il avait l'air emballé au début. Mon coeur se serre, et j'arrête immédiatement de me restaurer.

«  Gēgē... »

Que pouvais-je dire ? Moi qui a déjà du mal avec ma propre relation, ma première vraie relation d'ailleurs. Je n'ai aucune expérience à fournir à mon ami, aucun conseil à lui donner. Le célèbre « ça va aller, courage » n'a aucunement sa place ici. Prit au dépourvu, je décide de respecter le choix de mon ami. Je ne vais pas m'énerver, crier, injurier, menacer. Je vais juste... écouter Yin Chao. Me dire tout ça doit suffisamment lui peser, je ne vais pas en rajouter une couche.

Non... Je vais faire ce qu'il m'a apprit. Nous n'avous pas obligatoirement besoin des mots pour communiquer. Doucement, je me suis rapproché de lui pour l'enlacer timidement à la taille. Même si je suis à l'aise avec lui, je ne fais pas souvent le premier pas. Mais... J'ai ressenti le besoin de lui communiquer mon soutient sans l'accabler de mots. Parce que je ne suis pas dupe... S'il a aimé ce Nikolaï comme j'aime Dae Ho... Il ne va pas bien. Je m'en veux de n'avoir rien vu...

« Je sais que tu vas bien Gēgē. »

Par cette phrase, je suppose qu'il a comprit que j'avais bien saisit qu'il n'allait pas si bien que ça. Il s'est trahit tout seul... Parce que je sais que lorsqu'il aime, c'est sincère. Et l'amour sincère peut être très très douloureux.
Mais en lui disant que je sais qu'il va bien, je lui dis aussi que je n'en parlerais pas s'il ne veut pas en parler, et que je respecterais sa volonté. Je n'irais pas voir ce sale... Monstre. Je ne connais pas l'histoire. Peut être... Qu'il ne voulait pas le blesser, mais en tant que proche de Yin Chao, je le connais assez bien pour savoir qu'il mérite le bonheur. Je trouve injuste qu'il se retrouve avec une peine de coeur, en plus d'autres déceptions qu'il a eut au cours de sa vie.

Après l'avoir serré une dernière fois contre moi, je relève mon visage vers le sien.

«  Gēgē, ça te dit de faire une partie d'échec ? On pourra discuter du voyage tranquillement dans la chambre comme ça. »

Ou comment remonter le moral et changer de sujet par Shin Min Nam. À quoi être surdoué peut bien servir si on est pas capable de prendre soin de ses proches ?... Je me désespère...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 3 Avr - 2:15
La façon dont Min Nam réagissait surprenait toujours Yin Chao. Il était à la fois féminin, masculin et il la première prenait parfois tellement le dessus que le Chinois trouvait cela adorable. À plusieurs reprises il en était venu à prendre son temps pour prononcer le moindre mot de sorte à ne pas employer le féminin en parlant de son ami. C’était plutôt navrant pour lui qui était journaliste et qui connaissait si bien le jeune homme. Il n’hésita pas pourtant, posant sa main dans le dos du plus jeune. ▬ Il n’y a pas de quoi, vraiment, puis ni Jade ni Kiwi ne peuvent cafter, alors tu sais, ça n’est pas grave Yin Chao se demanda si Min Nam avait déjà essayé quoi que ce soit seul, de son propre chef, mais il ne préféra pas prononcer sa question étant donné le malaise que cela occasionnait pour Min Nam. À la place il le taquina sur le goût des glaces qui étaient apparemment délicieuses. Le journaliste se mit à rire. ▬ Je te charriais Xiǎo xùnlù (petit renne), tu ne fais pas de grimace, c’est que tout va bien. Sinon, te connaissant tu te serais forcé pour ne pas me vexer

Il soupira, fier de constater qu’il le connaissait par cœur et finit sa glace rapidement. Parler du voyage était bénéfique, mais il avait toujours cet homme en tête et se demandait s’il allait finir par l’oublier. Non, la réponse était évidente, ce ne serait pas facile et il n’en avait pas envie parce que cette expérience était de loin la plus belle de sa vie. La plus riche en émotions, celle qui lui avait fait découvrir une palette plus étendue de couleurs qu’il ne pensait pas exister. Yin Chao avoue enfin et la réaction du plus jeune se fait sentir. Il compatie. Il ne voulait pas être faible à ses yeux, mais il pouvait se le permettre avec une personne au moins, une seule. Le regard du Chinois se posa sur son ami qui l’enlaçait. Il rit légèrement lui ébouriffant les cheveux en espérant entendre un grognement en guise de reproches.

Ne t’en fais pas. Je vais m’en remettre, je sais que je n’en ai pas l’air, je sais que ça te fait autant de peine qu’à moi, mais fais-moi confiance, je ne suis pas si mal que ça Yin Chao partait du fait qu’il ne s’était pas saoulé pour oublier, qu’il ne noyait pas son chagrin ni dans la boisson, ni dans toute autre activité qui lui aurait couté cher, aussi bien de sa poche que de sa propre personne et voire, peut-être sa carrière. Il s’estimait relativement heureux, bien que la sensation soit extrêmement étrange, ni joie, ni colère, juste une peine immense qu’il arrivait néanmoins à gérer assez bien. C’était de l’étonnement pour lui autant que pour Min Nam sans doute, car cette récente séparation aurait dû le rendre plus féroce, plus aigri ? Qui sait ?

Une partie d’échec ? Il va falloir m’apprendre, je ne sais pas du tout y jouer ! Le brun savait pertinemment que Min Nam n’était pas tout à fait comme les autres et il appréciait cela pour être un peu pareil à sa manière, l’un manquant de sentiments, l’autre ayant du mal à savoir comment se comporter. Ils étaient faits pour se compléter. Dans une autre vie, peut être auraient-ils été plus que des meilleurs amis. En attendant, il aida le jeune homme à débarrasser la petite table, se redressa et s’étira longuement comme si cela allait changer le fil de ses pensées. L’host fit l’effort de se concentrer sur la soirée, sur le projet, laissant son sourire félin se dessiner peu à peu jusqu’à montrer une rangée de dents parfaitement alignées. Il prit le plus jeune par surprise, le soulevant du sol pendant que le petit chien protecteur se mit à aboyer, Jade ne bougeant pas d’un pouce. Il le reposa au sol, le tenant toujours par derrière, posant sa tête sur son épaule en attendant que le Coréen tourne la sienne pour le regarder, puis le lâcha pour se précipiter dans la cuisine et nettoyer lui-même set de table plastifiés ainsi que ce qu’il restait dans l’évier. ▬ Voilà, j’ai eu ma revanche Dit-il, avant de rire et d’égoutter ses mains en les secouant doucement devant les yeux de son ami. L’humeur était bien là, avec cet arrière-goût de malaise, arriverait-il à l’enfouir ? Telle était la question. La vaisselle terminée, le voilà de retour dans le salon, tirant la langue au plus jeune qui avait surement été pris de court.  ▬ Allons-y, je te suis Kiwi, qui était encore assez petit pour monter les marches attendrit le cœur du journaliste qui le récupéra aux bras sous le regard jaloux de sa chienne, qui elle se mit à couiner. Il la caressa, l’invitant à le suivre dans les escaliers. Tout le beau monde enfin en haut, il n’y avait plus qu’à se détendre, rien de mieux pour cela que de laisser sa tête voyager, bien que ce jeu de réflexion proposé par Min Nam nécessite de la concentration. Au pire, la mauvaise fois habituelle du Chinois ressortirait dans des petits sourires espiègles et quelques pirouettes pour embêter son meilleur ami. Une partie qui allait surement se terminer en bataille de coussins !
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Mer 27 Avr - 3:40
Bien heureux que Yin Chao abandonne enfin le sujet de ma vie amoureuse et tout ce que ça englobe, je me rend compte qu'il a gentiment joué avec moi et mon incapacité à voir les blagues. La plupart des surdoués ont du mal avec ces choses là. Pour moi, sauf lorsque je suis attentif, lorsque l'on me dit une chose, je le prends comme étant vrai, et non pas comme une blague. Aujourd'hui j'arrive plus ou moins à réagir comme une personne normale et saisir les plaisanteries, mais lorsque j'étais petit, c'était bien plus compliqué. J'avais surtout énormément de mal avec les expressions littéraires.
Une petite moue déformant légèrement mes lèvres, je tente de rattraper et de ne pas paraître si handicapé que ça.

« Je ne me serais pas forcément forcé. J'aurais aussi pu discrètement en donné à Kiwi et ramener la glace à la cuisine pour l'enfouir au fin fond du réfrigérateur... »

Au fur et à mesure que je parle, je me rends bien compte que ce n'est pas crédible pour un sous. J'ai conscience depuis un long moment que Yin Chao me connaître beaucoup trop bien, mais j'insiste quand même. Peut être qu'un jour j'arriverais à le tromper ? Lui faire croire qu'il ne me connaît pas tout à fait sur le bout des doigts ?... … Mouais, il me faudra de l'entraînement, à coup sûr.

Rapidement, mon bol fut vidé de tout contenu, prouvant encore une fois à quel point j'ai apprécié ce dessert. J'ai ainsi pu profiter de l'étreinte que nous partageons en ce moment. Étreinte dans laquelle je participe, afin de lui faire partager ce que je ne pourrais pas lui communiquer à haute voix. Mon affection, mon amour, mon amitié la plus sincère... Un soutient silencieux et le moins lourd possible.
En sentant les longs doigts de mon aîné venir me décoiffer sans aucune pitié, un grognement m'échappe. Je n'aime pas ça, même si ça ne fera pas trop de différence, je ne suis pas un pro en coiffure non plus... C'est juste un réflexe. Le contact entre sa main et ma chevelure n'est pas désagréable pourtant. Encore un des nombreux mystères de mon anatomie.

« Je te fais confiance Gēgē, et prends ton temps. Même si je suis triste parce que tu l'es, je sais que l'on ne peut pas faire autrement que d'attendre une évolution au sein de tes sentiments. Je... Ne m'y connais pas mais je suppose que ça se fera naturellement. Juste, cet imbécile ne sait pas ce qu'il rate, mon Gēgē est parfait ! Pas vrai Jade ? »

Oui, je suis ridicule, et alors ? Je cherchais juste un peu à détendre l'atmosphère. Il est habitué à ma maladresse naturelle et je ne pense pas m'être planté ou avoir été désagréable à mon insu... Donc tout va bien.

« Hm-hm ! Je t'expliquerais le fonctionnement de toutes les pièces, et les règles de base. Les coups, on les apprend en plusieurs années... »

Les échecs, c'est très simple. Un simple jeu de logique et de stratégie. Il faut juste se familiariser avec les pièces, et apprendre à voir toutes le plateau « en entier ». Ne pas s'arrêter à ce que l'on voit, mais plutôt s'attarder sur ce que l'on ne voit pas, afin d'avoir des coups d'avance, et finir par coincer l'adversaire. C'est de cette manière que je joue, et j'ai tout de même remporté quelques concours ainsi. Après, devenir champion national ne m'intéressait pas à l'époque. Le voyage m'effrayait un peu.

Totalement perdu dans mes pensées, je me suis complètement fait surprendre lorsque mes pieds ont décollés du sol ! Les petits aboiement de Kiwi m'ont ramené définitivement sur terre, en même temps que je fus redéposé au sol.

« Gēgē...? »

… Et voilà. Je viens encore de me faire avoir ! Soupirant bruyamment, je suis mon aîné jusqu'à la cuisine, en réalisant bien que maintenant qu'il est agrippé à ma vaisselle, placé devant l'évier, ça va être impossible de le déloger !

«  Gēgē tu es invité ! »

Malgré mon ton boudeur, rien à faire... Il sourit, rit... Dire qu'il est content serait certainement l'euphémisme de la soirée !

« On verra lorsque je viendrais chez toi, tu as ouvert la bataille... »

Je ne m'avouerais jamais vaincu à ce petit jeu. Je suis ainsi fait... Je ne me sens pas à l'aise lorsque je ne fais pas les choses moi même. Un peu comme un profiteur ? C'est ridicule, mais je n'y peux rien...
Après avoir éteint les lumières du rez-de-chaussée, et avoir vérifiée que les portes étaient toutes fermées, et les volets baissés, je me dirige vers les escaliers. Je ne sais pas si je suis paranoïaque, si c'est visible ?... Mais je ne peux pas aller me coucher sans cette vérification. Sinon je ressens cette angoisse de ne pas être sûr d'être en sécurité. Encore une fois, c'est ridicule. À croire que je suis juste une agglomération de tocs en tout genre...
Je laisse Kiwi entre les mains de Yin Chao, sachant qu'il fera attention à lui. Arrivé dans ma chambre, j'installe mon échiquier sur le lit, ressort les règles, et place ensuite les pièces en expliquant déjà les bases. Je lui montre ensuite le mouvement de chaque pièce en prenant soin de montrer des exemples.

« Tu vas voir, ce n'est pas très compliqué. Si tu as des doutes, on peut toujours faire une partie essai pour que je t'explique tout au long de la partie ? »

Loin de moi l'envie de le prendre pour un idiot. Je suis juste dans l'optique de l'aider, parce que je veux jouer pour lui changer les idées, pas pour mon plaisir personnel... Même si je dois avouer que le jeu choisi ne me déplaît pas... Au contraire.
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Mer 4 Mai - 23:20
Min Nam tombait souvent dans le piège au plus grand plaisir du Chinois qui se faisait une joie de lui en tendre de temps en temps. Il essayait vainement de justifier une autre solution, mais sa moue ne trompait personne. Souriant comme jamais, le Chinois l’étreint. ▬ Mais bien sûr. Kiwi est un des meilleurs chien espion de toute la ville, ne brisons pas son rêve Avoir un chien discret ce n’était vraiment pas possible, il en savait quelque chose et le brun aussi. Tous deux finirent par s’enlacer et lorsqu’ils retrouvèrent leurs places, Yin Chao tenta de rassurer son ami. Ce dernier essayait tant bien que mal de lui remonter le moral et ce qui marchait était cette maladresse que possédait Min Nam. Adorable, c’était le mot. ▬ Tu sais, je ne pense pas que le problème vienne de moi. Je crois que c’est lui qui doit régler certaines choses… et sincèrement, je pense que la décision a été difficile pour lui aussi C’était la première fois que le journaliste pensait de cette façon, essayant de se mettre à la place de celui qu’il aimait et aime sans doute toujours. ▬ Mais tu as raison, ça prendra du temps, même si, je pense que c’est moins douloureux que ce que je pensais autrement dit, le fameux ça aurait pu être pire. Il n’en ajouta pas plus, se penchant sur la question du jeu d’échecs où il avoua être totalement novice, chose qui n’était pas bonne face au Coréen qui affichait presque un sourire diabolique en parlant des coups qu’il était possible de faire.

Mais il relevait le défi, sachant par avance que tous deux allaient s’amuser, pas seulement sur ce jeu de réflexion, il en était certain. En attendant, il alla faire la vaisselle en profitant de la situation qu’il avait plus ou moins crée, s’assurant que Min Nam n’allait pas se battre avec lui pour y parvenir. Il était satisfait, plus que satisfait et les fausses menaces le firent d’autant plus rire. ▬ C’est ce que nous verrons ! Dit-il, avant de rejoindre son ami pour qu’il lui explique les rudiments des échecs. ▬ Oh, non, c’est une bonne idée, je pourrais mettre en pratique ce que tu m’as appris et plus facilement comme ça Dit-il. La soirée ne faisait pour lui que commencer et il se sentait déjà bien, ça avait toujours été ainsi avec Min Nam, depuis le tout début. Mais il avait remarqué quelque chose : les coups d’œil du futur vétérinaire vers les portes et fenêtres, ainsi que ce petit rituel qu’il avait effectué pendant que Yin Chao faisait la vaisselle, l’avait-il toujours fait ? Il n’en était pas certain. Cela lui rappelait ses propres craintes concernant le criminel qui courait les rues et il se demanda si Min Nam en avait lui aussi fait les frais. C’était ridicule comme idée, pourquoi tous les deux ? Quelle serait la raison ? Et est-ce que ça aurait un lien ? Tout en jouant, plus ou moins concentré, le Chinois se questionna, essayant de contenir ses doutes, mais il ne pouvait pas vraiment le faire, désireux de savoir par nature et surtout parce qu’il ne supporterait pas de voir Min Nam affronter seul ces cauchemars qu’ils avaient peut-être en commun.

Dis-moi, tu as bien fermé la porte ? Quelqu’un est venu voler chez ta tante ? Je sais qu’on est plus prudent quand ça nous arrive, ou alors il y a peut-être une histoire de vol dans les parages ? Ça pourrait être une affaire ! Puisqu’il était journaliste, il se disait que peut-être cela passerait mieux par la crédulité de ses remarques et par l’intérêt qu’on en commun les journalistes de toujours être au cœur de l’actualité. Min Nam se douterait-il qu’il ne s’agissait pas de ça ? Ses yeux trahissaient peut-être son inquiétude, bien qu’il soit doué pour dissimuler toute expression, Yin Chao n’était jamais certain d’y parvenir aux yeux de son meilleur ami.
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Lun 8 Aoû - 0:17
Ainsi donc, je remet toutes les pièces en ordre dans l'idée de préparer la partie qui va se jouer. Je suis impatient de jouer contre lui lorsqu'il aura assimilé toutes les règles ! Peut importe que je sois « surdoué » ou non, je sais que Yin Chao est aussi très intelligent, et il serait bien capable de me battre également. Ça fait bien longtemps que je n'ai pas eu d'adversaires qui m'aient mit en difficulté. Souriant légèrement, je redresse mon regard sur Yin Chao, les règles en main pour bien vérifier que je n'ai rien oublié. C'est peu probable mais toujours possible. Voyant le visage un peu anxieux de mon ami, je repose le livret et me redresse. J'étais assis en tailleurs sur mon lit, tout comme lui.

« Qu'est-ce qu'il se passe ? »

Avant même que j'ai pu continuer ma phrase, il me pose une question qui active un processus de stress intense en moins. Pas très long, mais très fort. Les yeux écarquillés, je me suis dis l'espèce d'un instant que j'avais dû oublier une porte pour qu'il me pose une telle question... Mais après, je comprends qu'il se posait juste la question. Maintenant j'angoisse pour une toute autre raison. Je ne voulais pas lui en parler... Il va s'inquiéter. Enfin, je devrais le faire, c'est mon meilleur ami... Et il m'en voudrait si je ne le faisais pas...

« Pas de vol, non... »

Soupirant, je baisse mon visage, honteux à ce souvenir si sanglant et terrifiant. J'ai pu me défendre, utiliser mon instinct de survie à bon escient, mais j'en garde tout de même un goût amer. Je n'aime pas me sentir faible et sans défense... Et j'en garde pourtant le ressenti, lorsque je cauchemarde ou que je repense à cette horrible soirée. J'aurais vraiment pu mourir. Cet homme bizarre et malsain aurait vraiment pu me tuer... Avec ses mains autour de mon cou, ou...

« ... »

Y repenser n'était vraiment pas une bonne idée. Subitement tout pâle, je jette un regard incontrôlé à la fenêtre, fixant la lune d'un oeil pas très rassuré. C'était la pleine lune aussi, même s'il y avait des nuages. Revenant subitement à Yin Chao, je tente de paraître bien un minimum et je refixe le plateau de jeu, replaçant les pièces bien au centre de chaque carré pour me changer les idées.

« Le quartier est sûr, tu n'as pas à t'en soucier Gēgē... »

Par le silence, je saisis que Yin Chao a sentit que quelque chose n'allait pas. Et c'est en redressant le regard, que j'aperçois qu'aussi, quelque chose cloche dans son attitude. Comment a-t-il pu comprendre aussi vite qu'il y avait quelque chose...? Certes il me connaît très bien, mais il y a autre chose... Et il vient de dire...

«  Gēgē, on est plus prudent lorsque ça nous arrive ?... … Tu as eu quelque chose chez toi ? »

Ou ailleurs. Je n'ose même pas imaginer qu'il ait pu avoir la même triste expérience que la mienne. J'aurais tout donné pour que ça n'arrive à personne d'autre. C'est un sentiment tellement insoutenable que de se sentir traqué. Je le regarde, vraiment inquiet pour le coup, plus vraiment à cause du souvenir de mon agression.

« Ou... Tu t'es aussi fais agressé ?... »

Il a dû me comprendre, il me comprend toujours avec beaucoup de facilité. Alors maintenant il sait. Si jamais il veut que je lui raconte ce qui m'est arrivé, il faudra aussi qu'il me parle de son expérience. Nous aurions dû en passer par là plus tôt... Quoique, j'avais besoin de temps pour passer le cap des insomnies, seul. J'ai mal vécu ce moment, mais je l'aurais encore plus mal vécu si quelqu'un que j'aimais m'avais vu dans cet état là...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Lun 8 Aoû - 22:32
Plus le jeune homme parlait, plus Yin Chao se sentait coupable de ne rien dire au sujet qui le tracassait. Il n’avait pas envie d’ennuyer Min Nam, le sachant assez nerveux à ce sujet. Mais un détail ne lui échappa pas : Le mot aussi qu’il avait prononcé. Il venait de révéler une information nouvelle. Les yeux de Yin Chao s’agrandirent. Il resta muet quelques secondes, contemplant le jeu d’échecs dont ils avaient les règles sous le nez, pour relever par intermittence ses yeux sur le Coréen. ▬ Min Nam… ne me dit pas que ça t’es arrivé… le fait qu’on se connaisse tous les deux ça veut peut-être dire qu’il nous surveille… La seule envie du journaliste à cet instant précis, c’était de ravaler sa salive, ce qu’il fit sans un bruit, sa pomme d’Adam dansant dans sa gorge. Puis cette irrépressible envie de verrouiller toutes les fenêtres, portes et accès facile à la maison par des meubles lourds de sorte à bien dormir, de garder leurs téléphones sur le 112 en cas de problème. Il voulait également vérifier toute la maison, la passer au peigne fin de sorte à savoir s’il n’y a réellement personne ou s’il y a des micros, des caméras, toute chose qui soit suspecte ou dangereuse pour eux. Passer en boucle ces gestes le rassura assez pour que les battements de son cœur se calment.

Tu as deviné… je suis désolé, je n’avais pas vraiment envie de t’en parler. Si j’ai abandonné l’affaire sur lui, c’est parce qu’il est venu me trouver… même si je ne sais pas si ça a un lien, j’ai failli y passer… je… mais toi, ça va ? Comment ça s’est passé ? Pour lui, c’était un véritable cauchemar, le seul réconfort qu’il y a trouvé c’était Nikolai qui était près de lui, mais peu après ils s’étaient séparés… il avait même été suspecté par ce dernier. La confiance était telle qu’il n’avait plus réellement envie de faire preuve de courage et de relater les faits connue de cet assassin. S’il ne s’était pas protégé d’un couvercle de poubelle, il aurait sans doute mal fini. Il avait également appelé la police, ou plutôt Nikolai, s’était même mis à crier et à pleurer. Une seule et unique fois avait suffi. S’il avait retrouvé son assurance, l’host était pourtant toujours en panique et en colère vis-à-vis de ce sujet. Il lui arrivait de cauchemarder encore, de se réveiller en panique et d’essayer de faire le point sur l’essentiel de sa vie, sur la chance qu’il ait eu et sur le meurtrier qu’il n’avait plus jamais recroisé.

On devrait peut-être… tout vérifier ? Je sais que tu es prudent, mais on ne l’est jamais assez… c’est idiot, mais je ne me sentirais pas rassuré sinon…

Jade était une stressée, Kiwi également, inutile de dire que ces deux-là remuaient pour rien et qu’ils n’étaient donc pas fiable pour reconnaitre un intrus. Yin Chao n’avait pas pris sa chienne pour cette raison à la base et il ne la voudrait pas autrement, elle est courageuse, mais elle ne fera rien tant qu’il n’en donnera pas l’ordre ou qu’il ne sera pas en réel danger. Puis disons-le franchement, ni l’un ni l’autre ne font le poids. ▬ Tu en as parlé à quelqu’un Min Nam ? Ou juste là, maintenant à moi ?

D’un point de vue objectif, Yin Chao pouvait tout à fait rassurer son ami, se rassurer également, les forces de l’ordre étaient arrivées rapidement, pas plus d’une ou deux minutes, les patrouilles étaient sur place. Quant à Min Nam, il ne savait pas la réaction qu’il avait eue, mais il aurait dorénavant les bons gestes. Dans ses souvenirs, l’ex blond était détenteur d’une ceinture en taekwondo, une bonne chose en soit. Quand à Yin Chao, il prenait des cours de défense depuis un certain temps qu’il allait sans doute devoir prolonger. Il soupira, enregistrant le numéro, verrouilla l’écran, juste au cas où. Son sourire se voulait tendre, mais il était teinté de peur. Yin Chao n’était pas infaillible après tout, tout comme son ami. Peut-être qu’en parler avec lui sera bénéfique. Quelque part, il lui en voulait de n’avoir rien dit, mais d’un autre côté il en avait fait de même. ▬ Je ne dirais rien sur le fait qu’on ait gardé ça pour nous tous les deux, on est quitte, d’accord ? Mais je pense qu’on devrait en parler… juste pour être sûr que ce n’est pas lié… sans quoi on devrait aller voir la police pour de bon car lui ne l’avait fait que par obligation, il n’avait cependant rien révélé d’extraordinaire si ce n’est des faits connus. Toutes les pistes qu’il avait, il les avait gardés pour lui et oubliés au possible. Il ne voulait pas finir en légume…
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Ven 12 Aoû - 20:07
Alors Yin Chao a aussi subit cette agression. J'ai espéré de tout mon coeur qu'il s'agisse d'autre chose, mais rien d'aussi grave... Et pourtant. Ce que j'ai vécu ce soir là est arrivé à mon meilleur ami également. Coïncidence ? J'ai tendance à croire que non, au vu du déséquilibre mental de l'homme qui m'a attaqué. Il ne ressemblait pas aux pauvres types avec qui j'ai déjà eu des problèmes. Non, il avait quelque chose de plus sombre, de plus... Terrifiant et morbide. Et puis, ces phrases qu'il répétait... M'appeler le petit chaperon rouge ? Et qui parlerait en latin avant de tuer quelqu'un...

« … »

J'y avais pensé. Ça m'avait traversé l'esprit... Qu'il puisse me surveiller, découvrir où j'habite, avec qui... Qu'il s'infiltre dans ma vie personnelle et y mette un grand coup de pied... Comme il avait l'air de me suivre peu avant mon agression, je me suis toujours demandé depuis combien de temps ? Si Yin Chao a été agressé, est-ce que c'était par ma faute ? Parce qu'il l'avait vu avec moi ?... Et Dae Ho alors ?! Est-ce qu'il était en danger lui aussi ?? Et ma tante... Mon dieu. Sans m'en rendre compte, je suis tombé dans un mutisme, pire que lorsque l'on s'est connu, Yin Chao et moi. Un frisson glacé me traverse lorsqu'il me confie qu'il a effectivement faillit ''y passer''. Comment j'aurais pu faire si ça avait été le cas ?... Pâle comme un linge, je hoche mollement de la tête, pas très enthousiaste à l'idée de reparler de cette histoire. J'ai gardé secret cette agression autant que possible... Mon anonymat a été conservé lorsque j'ai été emmené à l'hôpital par les policiers et ma tante qui n'était heureusement pas présente n'en a pas été avertie. Je ne me sentais pas prêt à en faire part à mon entourage, mais maintenant que Yin Chao est au courant, ça doit sans doute vouloir dire que je vais... Devoir prendre sur moi et passer à une autre étape.

« Je ne suis pas mort, c'est déjà ça... »

C'est tout ce que j'ai pu répondre à sa question. Parce que lui dire un simple ''ça va'' n'aurait pas été honnête. J'allais parfaitement bien avant que notre sujet de conversation deviennent si sombre d'un coup. Cette réponse aurait été trop légère de toute façon.

« Il m'a agressé la nuit, dans le grand parc à côté de chez moi... Je l'ai blessé un peu... Et j'ai pu m'enfuir. »

Je n'aurais pas fais du taekwondo, je ne suis pas sûr que j'aurais pu m'en sortir. Mais je ne vais pas donner de détails à mon ami, je ne tiens pas à le traumatiser plus qu'il ne doit l'être. Imaginer son meilleur ami sur le point de mourir étranglé, ou fracassé par une pierre, ce n'est pas l'idéal dans ce genre de soirée à la base. Soupirant, je relève mon regard vers le sien, beaucoup moins motivé à jouer. Je serais plutôt d'avis de faire nuit blanche à guetter le moindre son suspect, toutes lumières éteintes... Je l'ai déjà fais au tout début, peu après mon agression. Ça m'aidait à me rassurer.

« Ne t'excuse pas, je comprends. Et toi ça va Gēgē ?... J'aurai aimé que tu n'ai pas à passer par là... »

J'ai longtemps gardé une sensibilité au cou, très désagréable à cause de cet épisode... Et une cicatrice à l'arcade sourcilière.

« Bien sûr ! Je... On commence par les fenêtres d'en haut et on finit par le bas tant qu'on est là ? »

Je me suis retenu de faire tout mon tour habituel à cause de sa présence justement. Alors qu'il me propose cette vérification m'arrange bien. Je ne peux pas me sentir en sécurité sinon. Pas qu'avant j'avais spécialement besoin de ce sentiment, mais... C'est toujours lorsque l'on en ait privé que l'on en ressent le besoin. Essayant de me montrer rassurant, je me relève et vais vérifier que la fenêtre soit bien verrouillée, avant de jeter un rapide coup d'oeil à l'extérieur. Avec tous ces arbres, il était un peu compliqué d'apercevoir un rôdeur... Mais je me force à croire qu'il n'y a personne, et que ce taré a autre chose à faire que de me traquer, ou de traquer l'un de mes proches.

Me tournant vers mon aîné, je hoche négativement de la tête, le visage baissé.

« Personne. J'ai vu deux fois un psychologue après mon hospitalisation parce que c'était obligatoire mais c'est tout. »

… Mais quel crétin ! Et pourquoi je lui parle de l'hôpital ? Je n'ai eu que des égratignures... Je me suis fais recoudre l'arcade, sur le crâne aussi mais rien de plus ! Ma gorge a été soignée en un tour de main avec des cachets... Non, la seule chose qui n'a pas été réparée, c'est ce qui se trouve à l'intérieur de moi. Espérant que Yin Chao ne s'inquiète pas plus que ça étant donné que je suis maintenant en un seul morceau, je l'amène aux autres pièces de l'étage pour que nous puissons checker efficacement les fenêtres.

« Et toi Gēgē ? Tu en as parlé à quelqu'un ? »

Il a dû sentir que je parle de tout ça à reculons mais... Qu'y puis-je ? Si j'en parle, c'est pour lui. Si ça ne tenait qu'à moi, je garderais ça enfouis, pour que personne d'autre ne puisse m'en parler et me faire revivre cet instant. Et puis, je veux m'assurer que Yin Chao va bien surtout, et qu'il n'est plus en danger, et certainement pas par ma faute... Il dit qu'il enquêtait sur lui, ça peut être une raison aussi de son agression mais... Tout ça reste louche.

« … Excuse-moi, mais je ne pouvais pas en parler... Je ne voulais pas que tu me vois comme ça aussi... »

J'avais tellement honte de moi... Même enfant je n'avais pas été aussi faible devant la fatalité... Lorsque j'ai dû affronter seul un incendie alors que je n'avais même pas 10 ans je m'en suis mieux sorti que là, à plus de 20 ans, face à un seul homme.

« … Tu veux parler de ce qu'il... a fait ? Et dit ?... »

Je ne l'ai même pas fait avec le psy... L'étage finit, nous descendons prudemment dans les escaliers, avec Kiwi et Jade qui jappent joyeusement. Si seulement ils savaient...
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 14 Aoû - 3:19
La situation était devenue compliquée. Ce qui devait être une soirée entre amis s’est transformée en une réunion de victimes du célèbre meurtrier d’Anyang. Le Chinois déglutit, émet des hypothèses selon lesquelles l’un d’eux a été agressé à cause de l’autre. Ce n’était pas réellement ce qu’il c’était passé selon Yin Chao. Aucun d’eux n’était en cause, seul ce fou furieux avait pris un malin plaisir à attaquer l’entourage d’un des deux amis. Le journaliste eu un frisson lorsque Min Nam évoqua le fait qu’il était là aujourd’hui. Oui, le choc psychologique n’était sans doute pas des moindres. Les efforts qu’il avait fait ces derniers temps étaient-ils le fruit d’une expérience désastreuse ? Lui qui avait cru que c’était un élan de motivation. Ou alors les deux à la fois ? Il ne pouvait pas juger, conscient qu’il lui était arrivé la même chose et qu’il n’aurait peut-être pas réalisé certains aspects de son comportement sans avoir à faire à un assassin. Personne cependant, ne devait connaitre cette horreur et il était touché par le fait que ce soit un ami proche, très proche. Son cœur se serra, sa gorge formait une boule dans sa trachée qu’il avait du mal à avaler. Le récit que lui fit le Coréen de son agression ressemblait au schéma qu’il avait lui-même subi à quelques différences prêt. Le moyen employé pour lui faire du mal avait été différent. Son esprit aurait immédiatement fait la comparaison entre les deux agressions pour s’interroger sur la personne à l’origine de l’acte, mais Yin Chao refoula cet instinct professionnel au plus profond de lui, n’ayant pas le cœur à analyser la situation. Il ne voulait pas avoir d’ennuis, pas avec ce sinistre personnage du moins. ▬ Heureusement… heureusement que tu as pu t’enfuir

Yin Chao serrait si violemment ses mains qu’il s’en faisait des marques. Il poursuivit dans un délire paranoïaque post-traumatique sans doute, exprimant son souhait de vérifier les issues et de les bloquer au possible. Son téléphone était prêt à appeler la police au cas où. Son cœur battait la chamade, tandis qu’ils effectuaient une courte ronde pour constater que tout était parfaitement fermé et que personne ne pouvait entrer à moins de commettre une effraction. Soulagé, le Chinois soupira, ce fut de courte durée car maintenant ils devaient faire le rez-de-chaussée. Min Nam revenait à son tour pour expliquer qu’il n’avait raconté tout-ceci à personne. Le journaliste acquiesça. ▬ Ne t’excuse pas… je… je ne voulais pas non plus en parler à la base dit-il tandis que les deux chiens se mêlaient dans les escaliers. Il fallait faire attention pour ne pas s’embroncher et leur faire mal ou dégringoler. Les ombres que les deux compères projetaient rendaient l’appartement d’ordinaire chaleureux plus sinistre que jamais. Scène de crime parfaite qui tendit tous les nerfs du jeune homme. Parler de leur mauvaise expérience n’était pas une brillante idée en soit, quand on sait qu’il avait fait une croix dessus, mais il ne pouvait en être autrement. Ils vérifiaient cette fois ensemble, l’un prêt à dégainer son téléphone et de quoi se défendre, l’autre en train de tirer sur les poignets et autres mécanismes nécessaire au fonctionnement d’une ouverture quelconque.

Le Chinois se lança ▬ je rentrais de mon boulot d’host… j’étais suivi, je me suis dirigé vers les rues plus larges et éclairées parce que ça ne m’inspirait pas. Il m’a coincé. J’avais appelé Nikolaï, il a appelé les flics quand il m’a entendu crier à l’autre bout du combiné ça c’était la partie visible de l’iceberg. Celle qui rassurait malgré tout le jeune homme, parce qu’il y avait eu quelqu’un, parce qu’il avait eu de la chance et que les sirènes des voitures de police avaient été pour lui la mélodie la plus agréable à son oreille durant ces quelques longues, très longues minutes. Il déglutit, essayant d’être clair dans ses propos autant qu’il lui était possible de le faire. Aux aguets, Yin Chao avait cette petite voix qui ne convenait ni à son caractère ni à ses habitudes. Son visage était des plus fermé. Lorsqu’il était sérieux, les perles noires qui lui servaient d’yeux trahissaient sa détermination. Ce n’était clairement pas le cas en ce moment. La peur se lisait presque, pour lui qui n’a une palette d’expression que très peu développée. ▬ Il avait un couteau… et si je n’avais pas pris le couvercle de poubelle, il m’aurait transpercé plusieurs fois… c’était horrible les derniers mots s’étaient éteints de telle sorte qu’il mettait fin à son supplice de devoir conter l’horreur à un autre. Le secret dévoilé, il l’effaça aussitôt de son esprit, tournant son dos à une porte en bois et en métal solide qui était fermée le plus efficacement du monde. Effrayé, il prit quand même la décision d’écouter les détails de cette histoire sordide à laquelle Min Nam avait lui aussi contribuée. ▬ Et… toi ?
avatar
avatar
Invité
Fiche de jeu
Liens utiles
Dim 28 Aoû - 21:16
Voilà... Plus les secondes passent et plus je sens l'ambiance changer. Ce n'est pas du tout agréable de voir que son meilleur ami a traversé une épreuve d'une extrême difficulté... Qui aurait pu lui coûter la vie. Rien qu'à cette pensée, mon coeur se serre. La colère et la peur se mêle dans tout mon être, me faisant chanceler un instant. Juste quelques secondes... J'espère qu'il n'aura rien vu...

Pendant que nous nous assurons que toutes les portes et fenêtres sont bien fermées, je prends le temps de parler avec Yin Chao de ce qu'il a traversé, ou plutôt, il est le seul à parler. Je ne sais pas si je pourrais tenir cette conversation très longtemps. Chaque détail de son agression me glace et retourne mon estomac. Pour moi tout ça ne remonte pas à si longtemps... Je me demande à quand remonte son entrevue sordide...? Quoique, pas sûr que je veuille réellement savoir ça. Sans doute plus pâle qu'à mon habitude, j'allume une lampe non loin de nous et je m'assois sur l'accoudoir d'un fauteuil, fixant le sol.

« Je rentrais de chez Dae Ho... Il devait voir un ami à lui et... En rentrant, comme il faisait bon, j'ai voulu traverser le parc à côté de chez moi. Le parc dans lequel on s'est rencontré... Et... »

Soufflant un grand coup je resserre mes poings fermement tout en me mordant ma lèvre inférieure à sang.

« J'avais entendu du bruit. Comme un abruti, j'ai entendu du bruit et j'ai cru avoir encore affaire à un sans abris cherchant la bagarre ou un mec un peu chelou facilement neutralisable. À un moment où il y avait beaucoup de vent, il m'a attrapé la gorge par derrière et a essayé de m'étrangler. S'il avait voulu à ce moment, je serais mort, je n'arrivais pas à lui échapper. Seulement... Il a desserré sa prise et j'ai frappé. Je ne sais plus ou... Je l'ai mordu sans doute profondément, et j'ai utilisé le taekwondo pour m'en sortir. Mais avec le manque d'oxygène que j'avais subi, j'avais du mal à avancer. J'ai trébuché sur un truc à côté d'un arbre et je me suis ouvert l'arcade sur un tronc. Il en a profité pour me traîner jusqu'à un lampadaire qui venait de griller et... Je sais pas ce qu'il voulait faire, mais j'en ai profité pour attraper une pierre et lui envoyer dessus. Et j'ai encore fuit. Je sais pas combien de temps j'ai couru... Je ne voulais pas qu'il me suive jusqu'à chez moi alors je me suis redirigé vers le centre ville... Ma gorge me faisait mal alors je ne pouvais pas crier, je voyais à moitié rien avec le sang et ma cheville était un peu abîmée. Je voulais aller au commissariat pour éviter qu'il ne me suive, quitte à me faire passer pour quelqu'un de bourrer et me faire enfermer la nuit... Mais il m'a rattrapé avant. Je sais pas comment il savait où j'étais, j'étais sûr de l'avoir semé... S'il n'y avait pas eu de policiers faisant leur ronde, il m'aurait défoncé le crâne avec une pierre. Je me suis évanouit, et on m'a amené à l'hôpital. J'ai juste raconté qu'un homme que je ne connaissais pas voulait me voler et qu'il m'a agressé, c'est tout. »

J'ai tout dit d'une traite, prenant à peine le temps de respirer. Loin d'être soulagé, j'ai l'impression que l'avoir dit va attirer le mauvais oeil sur moi, et que ce salaud va en profiter pour me rendre visite.

L'estomac complètement retourner, je me crispe et me plie en deux, une main sur la bouche. Un spasme... Deux spasmes... Par pitié... Encore un... Mon corps est entièrement crispé et mes lèvres vissées l'une à l'autre. Si Yin Chao tente de me parler, je ne pourrais pas lui répondre. Les secondes passent lentement et finalement je ne vomis pas... Ouf. Ça, ce n'était rien par rapport à ce que je faisais pendant mes crises de panique, seul à la maison. Kiwi a été pas mal inquiet, je m'en voulais beaucoup.

« … Gēgē... On peut arrêter d'en parler ?... Ou en reparler une autre fois ?... Je n'ai pas l'habitude. »

Et mon corps me le fait bien sentir... J'ai mal aux muscles, je me suis trop tendu d'un coup...!
avatar
avatar
Wang Yin Chao
I'M A TROUBLEMAKER
here since : 11/12/2013
Fiche de jeu
YOUR STUFF
ABOUT ME:
Mon coeur est: partagé
HOMEWORK:
HOMEWORKRP LISTING
EN COURSmin nam 03, hye ri 01, il sung 03, il sung 04
FINISnikolai 01, kyeonghee 01, Nikolai 02, min nam 01, kyeonghee 02, il sung 02, nikolai 03, Tian 01, criminal, min nam 02, il sung 01, min gu 01, event chasse, event chasse, event chasse, tian
ABANDONNÉSheesoon, haneul, bomyeon, seungju, youngra, seungju, event summer, li ja, jun hyung, wei, nikolai 04, yun jun, jae sun 01, event noel, hari & jaesun
Liens utiles
Dim 4 Sep - 2:58
Min Nam raconte sa situation après avoir vérifié les lieux. Inutile de dire que cette angoisse, Yin Chao la partageait et la vivait avec lui, si bien qu’il alla chercher un verre d’eau pour l’apporter à son hôte, s’en servant un à lui aussi. Il tremblait encore sous le coup de l’émotion. Le visage du Coréen était quand à lui tendu. Les yeux du Chinois se fermèrent doucement tandis qu’il imaginait la scène. Elle était terrifiante. Il n’y avait pas d’autres mots pour décrire cette horreur et il ne voulait pour rien au monde la revivre. Entre un couteau ou se faire étrangler, rien n’était à envier, les deux châtiments étaient choquant. Des méthodes qu’il avait lues dans des articles il y avaient un certain temps et qui lui faisaient penser à un début de profil sur ce meurtrier. Sa pomme d’Adam s’était mise à danser dans sa gorge tandis qu’il se décrispait peu à peu, acquiesçant seulement à la question de son ami. Yin Chao s’était déplacé pour se poser à côté, plaçant une main dans le dos du futur vétérinaire pour le détendre. ▬ C’est fini Min Nam… ne t’en fais pas. Je pense qu’on est en sécurité maintenant. Ni toi ni moi n’avons parlé de lui, nous ne sommes donc pas des menaces Ce qui n’était en soit, pas une bonne chose pour l’enquête, mais que faire pour qu’ils soient tout deux certains de vivre ?

C’est cette culpabilité permanente qui pesait sur les épaules des deux jeunes hommes et cette peur bleue de l’inconnu en noir qui les rendaient si vulnérables aux yeux des autres une fois leurs épais manteaux de glaces et le fil barbelé autour retiré. Les deux avaient une forteresse à descendre à chaque fois qu’ils faisaient des rencontres, étant de véritables glaçons en apparence, ou indéchiffrables ne serait-ce que pour les codes courants de société. Etait-ce gênant ? Pour tout le monde, aussi bien eux que tous ces gens qui croisaient leurs chemins. Mais c’était également leur force. Une façon de tirer leur épingle du jeu qui ressemblait à un échiquier géant pour l’homme en noir.

Yin Chao tenta un sourire, se sentant mieux avec les lumières, puis l’ambiance chaleureuse de la maison révélée par cette dernière. Il se pencha légèrement pour forcer un contact visuel. ▬ On remonte jouer aux échecs ? Il ne valait mieux pas repenser à tout ça, même si plusieurs questions restaient en suspens, visiblement il n’était pas encore possible de les poser. Le journaliste avait sans doute plombé l’ambiance, il essayait au mieux de la restaurer, prenant Kiwi sur ses genoux tandis que Jade y déposait sa tête. Caresser de si adorables animaux était réconfortant. Kiwi vint d’ailleurs lécher les doigts de son maître, sentant sans doute le malaise. Les deux compagnons à poils avaient sans doute senti l’atmosphère légèrement différente et auraient aboyés, provoquant chez leurs maîtres une crise cardiaque assurée. La catastrophe avait pu être évitée de justesse. La main de Yin Chao caressa le sommet du crâne du loulou de Poméranie, retenant d’un bras le petit chien sur lui, pour ne pas qu’il tombe. Il ne l’empêchait pas de bouger cependant, souriant en le voyant faire et surtout l’entendant pour essayer d’atteindre son propriétaire ▬ je crois qu’il a besoin de câlins lui aussi. Il est adorable à rouspéter comme ça, il sait ce qu’il veut !

Pour changer de sujet et se détendre, il y avait une façon plus radicale qui aura raison de son ami. L’host souriait d’avance, mordant sa lèvre pour ne pas se trahir. « J’en connais un qui aimerait de tout autres câlins de la part de son chéri aussi, petit chanceux… » Le sujet Dae Ho était assez délicat par moment, mais il restait un moyen efficace d’illuminer le visage du jeune homme en un temps record. Ou alors de le faire changer de couleur, au choix, passant du livide au rouge écarlate. ▬ Ça se passe bien vous deux ? Je suppose, te connaissant qu’il n’est pas au courant… mais je pense qu’il faudra le lui dire quand tu seras totalement remis, que vous soyez tous deux en mesure d’affronter la suite et surtout que personne ne soit en danger personne d’autre que les concernés ne devaient savoir, au risque, peut-être de les voir supprimés par ce psychopathe. Le brun déglutit encore, finissant son verre d’eau en laissant ses lèvres bouger seules lorsqu’il expira. Min Nam avait de quoi le charrier avec ce docteur… mais rien n’était concret entre eux et Yin Chao n’était pas sûr d’être capable de conquérir le cœur du Coréen. Il se vengeait quelque part, taquinant son ami à défaut de pouvoir parler plus de cette relation amicale et parfois ambigüe avec ce coup de cœur. ▬ Il embrasse bien ? dit-il, sans même jeter un œil au plus jeune. Il souriait de toutes ses dents à présent, conscient de l’effet qu’il venait surement de provoquer chez Min Nam.
Contenu sponsorisé
Fiche de jeu
Liens utiles
 
Il ne manque plus que le pot de glace ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires
-
» La Diaspora pèche par son manque d'organisation vrai ou faux
» Quand on manque d'argent .. [PV Yozora]
» Un lieu vous manque ?
» ♣. Gros manque de temps, mais énorme envie d'écrire. x) | Vétérante => Iris
» La vie trépidante d'une jeune fille en manque d'aventures...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kidding  :: FUNNY TOWN :: OLD PIECES OF WORK :: Galsan-
Sauter vers: